helvetas partenaires no. 219 mars 2015

Download Helvetas Partenaires No. 219 mars 2015

Post on 08-Apr-2016

216 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

FOCUS pénurie d’eau – quelles causes, quelles conséquences? +++ TERRE SALÉE la grande soif dans le sud du Bangladesh +++ CAUCASE l’esprit d’entreprise grandit en Géorgie +++ CONCOURS une nuit à gagner au B&B Baumhaus à Fiesch

TRANSCRIPT

  • No 219 / mars 2015

    MAGAZINEPARTENAIRES

    FOCUS pnurie deau quelles causes, quelles consquences?TERRE SALE la grande soif dans le sud du Bangladesh CAUCASE lesprit dentreprise grandit en GorgieCONCOURS une nuit gagner au B&B Baumhaus Fiesch

    SRI LANKA: APRS LE TSUNAMI, LE MANQUE DEAU

  • 219 /15 Partenaires

    SOMMAIRE2

    SOMMAIRE

    HELVETAS Agir pour un monde meilleur

    VISION Nous voulons un monde dans lequel toutes les personnes vivent dignement et en scurit, de faon autonome et responsable face lenvironnement.

    MISSION Nous nous engageons dans des pays en dveloppement pour les personnes et les communauts qui veulent amliorer activement

    leurs conditions de vie.

    PERSPECTIVESDe l-haut ............................................................................... 04EN CLAIRLa Suisse doit sengager davantage pour les droits humains ...................................................... 05REPORTAGESri Lanka, 10 ans aprs le tsunami ........................................... 06FOCUS PNURIE DEAU QUELLES CAUSES, QUELLES CONSQUENCES?Dtresse hydrique au Bangladesh: leau de mer envahit les terres ................................................11Plus de transparence: contre la corruption dans le secteur de leau .......................................................... 14Commentaire de linvite: Romaine Jean, rdactrice en chef des magazines socit RTS .................... 16Annes perdues: des maladies de leau qui entranent la sous-alimentation .................................... 17Sur place: des volontaires de Viva Con Agua ont visit un projet pour leau au Npal ............................. 18 En savoir plus ......................................................................... 19 VNEMENTveil en Gorgie: lesprit dentreprise comme moteur du dveloppement ..................................... 20SUISSE Une journe peu ordinaire: sous le signe de la solidarit et de leff ort .................................................. 23Collectes passionnantes: Zarah Schmidt parle de la campagne Life-Changer .............................................. 25 ACTUALITMto du dveloppement .................................................... 26Le Manneken-Pis fait sensation .......................................... 26Protger: SwissRe et Helvetas ensemble contre les dangers du climat ................................................ 27 Ptition pour le climat: dernire ligne droite pour les signatures ............................ 27Agenda ..................................................................................... 27Des parlementaires de Mongolie apprennent de la dmocratie suisse ..................................... 28 Les actions des groupes rgionaux ....................................... 28 Retour sur le March de Nol solidaire 2014 ..................... 28 Impressum .............................................................................. 28Succs thtral en Afrique de lOuest ................................. 29Concours: une nuit gagner au B&B Baumhaus Fiesch ....................................................... 29COMMERCE QUITABLEDu shopping, mais quitable! ............................................... 30

    Page de couverture: Mahinda Jeevananda

    Leau salubre

    Page

    06REPORTAGE

    FOCUS

    Page

    11litres deau de pluie sont ncessaires

    pour remplir deux citernes et permettre ainsi une famille

    davoir suffisamment deau durant la saison sche dans

    les Sundarbans, sud du Bangladesh.

    1986

    Sim

    on B

    . Opl

    aden

    M

    ahin

    da J

    eeva

    nand

    a 2000

  • 219 /15 Partenaires

    FOCUS

    3DITORIAL

    ditorial

    V

    era

    Har

    tman

    n

    HELVETAS Swiss Intercooperation 7-9, ch. de Balexert1219 ChtelaineTl. +41 (0)21 804 58 00Fax +41 (0)21 804 58 01romandie@helvetas.orgwww.helvetas.chCP 10-1133-7

    secLeau arrivera-t-elle aujourdhui ou pas? La question nous hantait presque chaque jour. Il y a 12 ans, en tant quethnologue, jai vcu dans une petite ville indienne de lHimalaya o il en allait pour nous comme pour nos voisins indiens. Leau ne coulait des robinets que de temps en temps, et nous devions tre prts remplir rapidement notre rservoir. Ce ntait parfois quun filet deau. Le systme dapprovisionnement tait trange-ment conu: des grappes de 10, 20 ou 30 tuyaux, un pour chaque mai-son, serpentaient le long des rues. Si la personne en avait les moyens, elle pouvait faire raccorder son tuyau au rservoir dune faon privilgie. Et alors que nous devions assez souvent acheter de leau au prix fort au camion-citerne, nous pouvions voir, sur le terrain de larme proche, comment leau se perdait dans le sol en scoulant des tuyaux percs. Leau nest pas une vidence. Parfois parce que la mauvaise gestion et la corruption ne sont pas loin quand il est question dinfrastructure et de distribution. Nous traitons aussi ce sujet dans notre focus sur leau potable.

    Susanne Strssle, rdactrice de Partenaires

    susanne.straessle@helvetas.org

    VNEMENT

    Des petits entrepreneurs-paysans crent des opportunits et de bonnes affaires avec un sens du commerce.

    Page

    14

    Page

    20

    Ben Blumenthal, expert en gouver-nance chez Helvetas, sexprime sur la cause obscure de la crise de leau, sur la mthode dHelvetas pour lempcher dans ses projets et sur les initiatives pour le changement dans les pays partenaires.

    E

    lene

    Tkh

    lash

    idze

    Dans le secteurde leau chacun est confront dune faon ou dune autre la corruption

    Ben Blumenthal, Helvetas

  • 219 /15 Partenaires

    A

    ngel

    San

    chez

    4PERSPECTIVES

    Le tlphrique de Tahshi-La (en haut), qui monte dans la haute valle de Khotokha au Bhoutan, a t construit il y a 35 ans. Un conseiller forestier dHelvetas avait alors planifi que le tlphrique devait transporter du bois mais aussi les rcoltes des paysans de la haute valle et, bien sr, des gens. Cest une artre vitale pour cette valle dans la montagne, mme si une route forestire y arrive aussi depuis lors. Le tlphrique fonctionne toujours aujourdhui. Cest le seul du Bhoutan. En Suisse, les tlphriques sont tout autant indispensables pour lconomie de montagne et le tourisme dans les Alpes. Le tlphrique dObere Brchi (en bas) est lun des 876 que compte la Suisse et lun des 50 du canton dUri, qui dtient le plus grand nombre de tlphriques du pays. SUS

    L-HAUT

    P

    eter

    Sch

    mid

    t

  • 5219 /15 Partenaires

    droit dopposer le progrs conomique aux droits humains.Les droits humains ont t le fruit de luttes souvent acharnes lchelle mon-diale pendant des sicles, et ils sont tout aussi indispensables la communaut suisse. Ils ne protgent pas seulement chacune et chacun de nous, mais garan-tissent aussi une cohabitation pacifi que. Or, nous nous trouvons dans une anne lectorale et certains milieux nhsitent plus compromettre les valeurs et les droits fondamentaux de la socit civile, par calcul politique. Cela relve plus que de la simple ngligence et mrite dtre clairement rejet.

    Melchior Lengsfeld, directeur dHELVETAS Swiss Intercooperation

    EN CLAIR

    La Dclaration universelle des droits de lhomme le postule depuis 1948 avec une force presque potique: Tous les tres humains naissent libres et gaux en dignit et en droits. Depuis lors, la communaut internationale a prcis et complt les droits humain maintes reprises. En 1986 par exemple, lAssem-ble gnrale de lONU a reconnu que le droit au dveloppement tait un droit inalinable en vertu duquel toute per-sonne et tous les peuples ont le droit de participer et de contribuer un dvelop-pement conomique, social, culturel et

    politique () et de bnfi cier de ce dve-loppement.

    Ce qui dfi nit galement le man-dat de base quHelvetas sest attribu: ai-der les individus mener librement une vie digne dans laquelle leurs droits sont respects et protgs.

    La Dclaration des droits de lhomme comprend trois lments essentiels: Ils expriment un droit exi-gible de tous. Ils demandent que chacun contribue sa ralisation. Et ils sont ina-linables.

    Toute personne, sans distinction dorigine, de sexe, de religion, ddu-cation ou de fortune, a premire-ment droit leau, lalimentation et lducation, aux services de sant, la participation dmocratique et la libert dexpression.

    La Dclaration des droits de lhomme exige deuximement de

    tous, des gouvernements comme des citoyennes et citoyens, une contribution sous la forme dun engagement cono-mique, social ou politique. Tous sont appels encourager et dfendre leurs propres droits fondamentaux et ceux des autres.

    Mais il existe souvent des anta-gonismes entre dveloppement et droits humains. Contrairement ce que lon pourrait croire, le progrs nentrane pas automatiquement plus de liberts et de droits pour tous. Dans notre travail, nous observons que les droits fonda-mentaux subissent davantage de pres-sion prcisment l o il y a croissance conomique. Car lorsquil y a beaucoup gagner et distribuer, les tractations se droulent volontiers huis clos. La so-cit civile est tenue lcart et les droits fondamentaux sont limits. De ce fait, il est important troisimement de raf-fi rmer leur universalit: personne na le

    Les droits fondamentaux subissent davantage de pression prcisment l o il y a croissance conomique

    M

    auric

    e K

    . Gr

    nig

    DROITS HUMAINS LENGAGEMENT DE TOUS

  • Le raccordement leau devant la maison facilite le travail mnager de Sounthary Thamby Rasa.

  • 7REPORTAGE

    219 /15 Partenaires

    Cest une consquence peu connue du tsunami de 2004: dans certaines rgions touches, leau des puits traditionnels a t rendue saline. Elle est d