magazine ville de cherbourg octeville

Click here to load reader

Post on 06-Apr-2016

222 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

marché de Noël, jeunesse, place de Gaulle

TRANSCRIPT

  • M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Dossier : Jeunesse 3.0

    DECEMBRE 2014

    Magazine

    Inauguration de la place de Gaulle

  • Sommaire

    4

    910

    Cherbourg-Octeville en images30-31 Retour sur

    13

    Dossier

    Infos pratiques Horaires et numros de tlphone29

    Solidarit Assises de la Solidarit : plus de 200 participants20

    12 Culture

    Focus sur...18-19 Limprimerie municipale

    8-11-26Culture Valrie Donzelli inspire par lhistoire des Ravalet

    En bref

    Cherbourg on ice

    Travaux

    6-7 Evnement

    9Enfance Premire rentre pour les TAP10

    Une victoire pour lemploi des jeunes

    Escapade d'hiver : Un loup pour lhomme

    Jeunesse22-23

    La manufacture de parapluie lancienne Banque de FranceEconomie21

    24 Tribunes politiques

    Jeunesse 3.0

    Des couleurs pour le groupe scolaire Fraternit5

    Conseils de quartier Conseils de quartier : actions citoyennes25Association Le PLO Hand dans un gymnase rnov27

    Solidarit Bien-tre collectif28

    Halvard et Miranda : duo des mers4 Portrait

  • 3Cherbourg OctevilleCherbourg OctevilleM A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Dossier : Jeunesse 3.0

    DECEMBRE 2014

    Magazine

    Inauguration de la place de Gaulle

    Cherbourg-Octeville Magazine - numro 156.Bimestriel dinformations municipales.BP 823 - 50108 Cherbourg-Octeville CedexTlphone 02 33 87 88 89www.ville-cherbourg.fr [email protected] de la publication : Jean-Michel Houllegatte. Rdaction, coordination : Service CommunicationPhotos : JM Enault, M. Szypura.Mise en page : Imprimerie MunicipaleConception : Libre Cours, CaenImpression : Lonce DeprezNombre dexemplaires : 23 000. Dpt lgal : parution.Le magazine municipal est imprim surpapier PEFC

    Jean-Michel Houllegatte, Maire,et le Conseil Municipal vous souhaitent dexcellentesftes de fin danne.

    6-7

  • Halvard et Miranda : duo des mersPortrait

    4

    Il est normand, elle est anglaise.

    Ils sont en couple mais concurrents le temps des 3 542milles qui sparent

    Saint-Malo de la Guadeloupe.

    Halvard Mabire etMiranda Merron ont

    pris le dpart de la 10e Route du Rhum, le 2 novembre dernier.

    Le premier arriv prpare le cocktail ,samuse Miranda Merron. Cest sapremire Route du Rhum, troisimepour Halvard, et chacun est bord deson bateau, un Class40, monocoquede 40 pieds sponsoris par Campagnede France et sa filiale, les MatresLaitiers du Cotentin. Je vais garderun il sur ce quil fait, car il nest pas

    En octobre dernier, Port Chantereyne asign une convention de partenariat avecLouis Duc, Marc Lepesqueux, HalvardMabire, Brieuc Maisonneuve et MirandaMerron, les cinq skippers bas-normandsengags dans la Route du Rhum 2014. Le partenariat entre Port Chantereyne et les skippers comprend la gratuit de stationnement pour leurs bateaux et deuxmanutentions de grutages, en change de la promotion et de la valorisation duPort : pavillon du port arbor lors des esca-les dans les ports daccueil des courses, logode Port Chantereyne dans les actions decommunication menes par les skippersPar ailleurs, Port Chantereyne soutientgalement les skippers locaux engagsdans la Solitaire du Figaro : ainsi Alexis

    Loison bnficie d'une place de portdepuis 2009, ainsi que Joan Ahrweiller en2013 et 2014. Et le port les soutient finan-cirement avec une subvention annuellede 2 000 3 000 chacun, pour leur sai-son sur le circuit Figaro. Les skippers disposent Cherbourg-Octeville dun plan deau idal, avec desconditions de navigation propices auxprparations de grandes comptitions devoile habitable et dun accueil excellentavec le bureau du port modernis, souli-gne Michel Louiset, maire-adjoint auPort. En contrepartie, ils vhiculent li-mage de Port Chantereyne dans le mondedu nautisme et auprs du public amateurde courses la voile, une belle recon-naissance pour le port .

    Port Chantereyne soutient les skippers bas-normands

    n de la dernire pluie et je ne suistoujours pas parvenue le battre Cest dsormais chose faite puis-quelle est arrive 6e le 20 novembre !

    Ces deux-l auront pouss la particu-larit de leur duo des mers jusquaubout. Il nest pas rare de voir deux bateaux dun mme groupe

    saffronter lors dune comptition.Mais il est rare que deux personnes quiont couru en double se retrouventadversaires. Pour cette course, nousavons mutualis tous les entrane-ments , prcise Halvard Mabire. Desentranements effectus notamment aularge de Cherbourg-Octeville. Nousavons bnfici, pour cette course,dun soutien important de PortChantereyne qui a mis chacun denous une place disposition ainsi quedes grutages pour prparer nos deuxbateaux.

    Bateaux jumeaux

    Halvard et Miranda naviguent surdeux bateaux jumeaux. Lun a tconstruit sur le chantier de Barneville-Carteret. Ils le connaissent par curpour avoir parcouru 450 000 milles ensa compagnie. Lautre, son petit frrelou pour loccasion, est n le 4 aotdernier et sent encore le neuf. Jaimebien les dfis techniques , dit Halvardqui a bien compris que Miranda prfrait jouer la scurit et naviguersur leur bateau... Et rendez-vous enGuadeloupe.

    Miranda (6e) a coiff son compagnon (16e) sur la ligne darrive.

  • Des couleurs pour le groupe scolaire Fraternit Travaux

    5

    Un rond-point au pont de Martinvast

    Chausse neuve rue Paul Talluau

    La Ville ralise des travaux de ravale-ment de faade et de bardage afin de redonner des couleurs au groupescolaire Fraternit, situ rue Saint-Sauveur. Des couleurs choisies enconcertation avec les enseignants. Lafaade nord sera entirement repeinteet un bardage en bois va tre ralis lest du btiment. Les travaux dbu-teront par la maternelle. Puis ce sera autour du btiment central et enfin de llmentaire. Deux escaliers daccsseront toujours accessibles sur lestrois.

    La ralisation du bardage du pignonouest est prvue pendant les vacancesde fvrier. Les travaux bruyants (nettoyage,petits travaux de dmolition d'unepetite partie des casquettes des esca-liers) seront excuts en majorit endehors des temps scolaires et endehors des horaires de sieste. Les travaux dbutent fin novembre etsachveront courant premier semes-tre 2015.

    Montant des travaux : 90 000 .

    Le Conseil gnral a engag des travauxau Pont de Martinvast. Il sagit deraliser un rond-point giratoire afin descuriser ce carrefour situ la sortie deCherbourg-Octeville, en direction desPieux. Les travaux ont dbut fin octo-bre pour une dure de 2 mois (sousrserve de calage d aux intempries).Aprs une premire phase de travaux de3 semaines, la seconde phase de travauxa dbut vers la mi novembre pour unedure de 5 semaines. Les travaux sontraliss avec une circulation alterne surla RD 650, la RD 900 est ferme la cir-culation dans les deux sens. Desdviations ont t mises en place.

    Pendant les dernires vacances scolaires, du27 octobre au 5 novembre, la chausse dela rue Paul Talluau a t entirement remiseen tat par les services de la Communauturbaine. Un rabotage a t ralis pour per-mettre la ralisation dun nouveau tapisdenrob sur toute la longueur de la rue.Cot des travaux : 35 500 TTC.

    Passerelle : travaux dbut 2015Les travaux concernant la passerelle surle bassin du commerce ont pris du retarden raison dappels doffres infructueux. Ils devraient dmarrer dbut 2015 poursachever en 2016.

    En 2014, le groupe scolaire Fraternit sera en couleurs grce au ravalement des faades.

  • 6Cherbourg on iceEvnement

    Patinoire, piste de luge,march de Nol,

    animations varies, illuminations : du 5 dcembre

    au 4 janvier, l'UCC,Cherbourg-Ensemble et

    la Ville mettent les bouches doublespour des ftes de findanne sous le signe

    de la glisse.

    Grce l'Union Cherbourg Com-merces, cette anne, les ftes de findanne seront sous le signe de laglisse, avec le soutien financier et logistique de la Ville. Une patinoire de300 m2 - en vraie glace, pas une syn-thtique ! - sera installe sur la place de Gaulle frachement inaugure.Lentre sera payante - 4 les 30 mi-nutes - et donnera en plus accs aux 3 pistes de luge situes place centrale, ct de la salle des ftes. La triplepiste de luge de 30 mtres de glaceaccueillera les petits partir de 4 ans,mais aussi tous les grands ! Venez glisser en famille : pour 0,50 la descente, vous dvalerez sur uneboue six mtres daltitude.

    L'UCC propose de nombreuses animations. Au programme sur laglace : initiation au patinage les mer-credis, dmonstrations de patinageartistique avec le CCSG les dimanches,dmonstrations de hockey avec lesVikings les samedis aprs-midi et soi-res DJ les vendredis et Dance Floorles samedis.

    Sans oublier une chorale denfantssuivie dune dmonstration de zumbale 14 dcembre, une retraite aux flam-beaux avec les coles le 19 dcembreet une ouverture des commerces lesdimanches 14 et 21 dcembre. LUCCne s'arrte pas l : avec le soutien de laVille, elle vous offre galement le petit

    Une ville illumineA Cherbourg-Octeville, le mois de dcembre sillumine. Prs de 500 motifs dans unecinquantaine de rues et places sont installs.Les premiers motifs lumineux ont t installs ds la mi-octobre pour une mise enlumire le 5 dcembre. Chaque anne, la Ville renouvelle plus du tiers des guirlandes,et toujours dans une logique dconomie dnergie puisque les illuminations sont clairage leds (diodes basse tension).

    Pour info :La Ville sera illumine du vendredi 5 dcembre au dimanche 4 janvier matin. Du lundiau jeudi de 16h30 22h, les vendredis et samedis de 16h30 1h et le dimanche de 16h30 0h.Les nuits du 24 et du 31 dcembre, les illuminations resteront allumes.

    train en centre-ville pour faciliter vosachats de nol.

    De son ct, Cherbourg Ensemble animera le March de Nol et ses 27chalets accueillant peintres, vendeursde cannels, la maison du pre Nol,la Ferme et sa bergerie avec ses nes,cochons, chevreaux, lapins

    Au programme des animations :embrasement de la fontaine les same-dis, concerts les samedis et dimanches,sances de conte, zumbaEnfin, la Ville et Cherbourg-Animations invitent suivre lecortge du pre Nol lors de sadambulation dimanche 21 dcembre.

    Nouveauts des ftes en dcembre : la patinoire, place de Gaulle et les pistes de luge, place centrale.

  • 7Cherbourg on ice Evnement

    Le pre Nol arrivera par la mer bord dun vieux grement et dbar-quera quai Lawton-Collins 15h. Il effectuera ensuite un circuit travers le centre-ville, distribuant

    Le passeport jeunes en vente sur le march de Nol

    Le 10 dcembre, de 10h 19h30, lePasseport jeunes sera en vente au chaletassociatif sur le march de Nol.Loccasion pour les collgiens amateursde bons plans loisirs, culture et sport delacqurir pour profiter de rductions etde gratuits sur de nombreuses activits,proposes par les structures et associa-tions de la Ville.

    Spectacle gratuit pour NolTous les ans, la Ville propose, avecCherbourg Animations, un spectacle deNol gratuit pour les enfants de 3 10 ans.Les reprsentations sont suivies dune distribution de bonbons avec le pre Nol.Samedi 20 dcembre, 14h et 17h, thtrede la Butte, place R. Cassin. Gratuit.

    Contact : 02 33 87 88 33

    Pour un Nol solidaire

    Lassociation Pour un Nol de la soli-darit vous donne rendez-vous samedi20 dcembre partir de 19h au gym-nase Postaire, rue Pierre de Coubertin,pour son grand repas de Nol. Ouvert tous, il permet chacun de profiterdun repas convivial et anim quelquesjours avant Nol. Le programme :repas, spectacle, magie, danse,musique Le principe : vous mettez ceque vous voulez pour votre soire pourpermettre aux plus dmunis de bn-ficier dun repas de fin danne festif.Pour soutenir lassociation, la compa-gnie Femmes dans la ville offrira unereprsentation de son spectacle LIledes Elles le vendredi 19 dcembre 20h30 au thtre lItalienne. Entre :3 minimum reverss intgralement Pour un Nol de la solidarit.

    Pratiquepropose des tickets 0,60 au lieu de1,20 sur toutes les lignes Zphir. Profitez-en !

    Prenez le petit trainDu 6 au 24 dcembre de 10h 19h, le petit train touristique vous dposeen centre-ville. Huit arrts sont pr-vus, depuis La Cit de la Mer enpassant par le centre commercial desElis. Et cest gratuit grce la Villeet lUCC.

    bonbons et friandises sur son pas-sage. Il sera escort en musique etdans la bonne humeur.Les dtails du programme sur ville-cherbourg.fr

    Ouverture patinoireLa patinoire et les pistes de lugeseront ouvertes du 5 dcembre au 4 janvier, tous les jours de 10h 19h30 (ouverture 12h les 8, 9, 11,12, 15, 16, 18 et 19 dcembre). Un ticket pour la patinoire donne unticket gratuit aux pistes de luge. Pour10 tickets achets, un 11e gratuit.

    Allez-y en busLes week-ends des 6 et 7, 13 et 14 et 20 et 21 dcembre, Zphir Bus vous

  • En bref

    8

    La Ville contre lalcoolisationexcessive des jeunes

    Dans le cadre de son action en faveur de la sant, la Ville de Cherbourg-Octevillea entrepris un important travail de lutte contre lalcoolisation excessive des jeunes. Nous avons lanc, en dbut danne, un concours dans les coles, col-lges et lyces pour dterminer un slogan percutant, qui parle aux jeunes de cetteproblmatique, explique Florence Dubois, charge de mission galit et promotionde la sant. Nous avons eu plus dune quarantaine de retours et nous avons choisiTu bois, tu bois, tu bois et tu tombes dans le coma ! . Un slogan dclin gra-phiquement et qui sera utilis pour toutes les actions lies cette problmatique.

    Parmi les premires actions entreprises, la ralisation dun flyer envoy tousles parents dlves en 3e et en Terminale avec le bulletin de notes du 1er trimestre. Cet envoi systmatique a pour objectif de sensibiliser les parents, afin quilssoient vigilants et quils nhsitent pas en parler avec leurs enfants ou des professionnels, le cas chant. Dautres actions seront entreprises sur lanne2015, comme la cration de soires labellises responsables .

    Aprs Nol, dposez vos sapins pour recyclage !La Ville de Cherbourg-Octevillesorganise avec la CommunautUrbaine pour donner une deuximevie aux sapins aprs Nol : des espa-ces de collecte de sapins de Nolusags seront installs partir du 25dcembre rue La Prouse, prs de l'cole Bayet, devant la mairie de laButte, rue de l'Ile de France, au stadede la Mancierie ct rue del'Orlanais, ct de l'glise St-PierreSt-Paul, avenue de Plymouth, placeDivette langle des rues Delaville et

    Schuman, devant l'entre du parcLiais, avenue Carnot, rond-pointMinerve, place Jean Moulin, rue du Neufbourg. Ils permettront de rcuprer des sapins que laCommunaut urbaine se chargera debroyer, composter et mlanger avecdautres dchets verts afin dobtenirun compost efficace et tout fait co-logique. A cet effet, seuls les sapinsnus ou dans un sac biodgradablesont autoriss.

    Cinemovida fte ses 25 ansL'association la Mancha proposera la 25e dition de son festivalCinemovida du 16 janvier au 3 fvrier. Pour loccasion, le CGROdon, partenaire, concocte unegrille de films de langue hispanique voir en version originale. Cinmadonc, mais aussi rencontres, expositions photo, confrences etdgustations. Cette anne, le pays lhonneur sera l'Argentine, avecquelques clichs comme les danseursde tango et les fiers gauchos che-vauchant dans la Pampa, mais cenest pas tout, souligne Jean-MarieCiamporciero, prsident de lasso-ciation. L'Argentine est un payscomme les autres : dbarrass desprjugs et ides prconues, cest unpays passionnant ! La Mancha proposera de partagerson amour de la culture hispanique travers des dgustations de mat etde vins argentins, mais aussi desconfrences qui traiteront de lagense du tango dans le BuenosAires du XIXe sicle (par Denise AnneClavilier), du Pronisme, de l'hronede comics Mafalda ou encore dugnral Jos de San Martn, quivcut ses derniers mois pas trs loinde Cherbourg... Un repas argentinsera organis le 31 janvier.

    Contact : associationlamancha.fr

  • Valrie Donzelli inspire par lhistoire des Ravalet

    Lhistoire de Julien et Marguerite deRavalet, excuts pour inceste et adul-tre, a inspir la ralisatrice ValrieDonzelli, comdienne et ralisatrice de La guerre est dclare et Main dansla main : Tout est parti d'un livrequ'on m'a offert pour mon anniver-saire : L'histoire de Julien etMarguerite, un scnario crit par JeanGruault pour Franois Truffaut en1973, lhistoire dune folle passion,dun drame amoureux entre un frre et une sur la fin du XVIe

    sicle. Un film que Truffaut n'a fina-lement jamais tourn. Ds que j'ai lu cetexte, j'ai su qu'il y avait l matirepour faire un film, romanesque etpersonnel. J'yretrouvais des thmes quime sont chers : le combat acharncontre un obstacle insurmontable, lapassion amoureuse qui survit la luttecontre un destin implacable, ou pluttqui s'en nourrit .

    Dbut octobre, la socit RectangleProductions a donc pris ses quartiers auchteau des Ravalet pour six semainesde tournage. Devant les camras, desacteurs aussi prestigieux que JrmieElkam, Anas Demoustier, Sami Freyou Charlotte Gainsbourg. Le film serapproche davantage du conte quedune fiction historique, expliqueCatherine Gentile, maire-adjointe

    la culture. Tout le film est construitavec des allers-retours entre le XVIIe

    sicle et aujourdhui, ce qui lui donnesa singularit. Pour loccasion, le chteau a fait lobjet dimportantesmtamorphoses : au rez-de-chausse,la salle des gardes est devenue unesalle manger et une salle de classe estne dans lactuelle salle manger. A ltage, lun des salons est devenu lachambre de Marguerite tandis quelautre a accueilli un fumoir et unesalle de rception. Lescalier a gale-ment t relook, avec la mise en placedun lustre montant pour les besoinsdu tournage.

    Cailloux et canards dplacs

    Dans le parc, les cailloux blancs ont t retirs de la cour dhonneur, afin dviter les bruits de crissement quiparasitent les prises de son. Il a mmefallu loigner les canards de ltang enraison des nuisances sonores queleurs cris engendraient pour le film ! Nous les avons attirs sur ltang desCostils, ct, en leur apportant de la nourriture l-bas, raconte CatherineGentile. Nous avons galement passun accord avec lASC pour que lesclairages des stades au-dessus duparc ne gnent pas le tournage de

    nuit et nous avons laiss le gazonpousser.

    Enfin, la Ville de Cherbourg-Octevillercuprera, aprs la promotion dufilm, la maquette du chteau ralisepar la production et qui a servi mon-trer lvolution du chteau au fil dessaisons : pendant lt ou sous la neige

    Des classes sur le tournageLes classes spcialises couture etdcor du lyce de Tocqueville, et laclasse cinma du lyce Millet ont purencontrer la production au chteau. Ils ont pu se rendre compte de sonemprise et de lenvergure dun tel v-nement. Quatre lves du lyce deTocqueville ont mme t accueilliesen stage sur le tournage pour suivre letravail des couturiers et habilleurs dufilm.

    Pendant six semaines, le domaine des Ravalet

    a t le dcor du nouveau film

    de Valrie Donzelli,Marguerite et Julien,

    qui revient sur lhistoiredu destin maudit

    des enfants Ravalet au XVIIe sicle.

    9

    Culture

    Pour le film, le chteau des Ravalet a t entirement redcor par la production.

  • 10

    Premire rentre pour les TAPEnfance

    Depuis la rentre, prs de 2 000enfants scolariss dans les colespubliques maternelles et lmentairesde Cherbourg-Octeville participentaux temps dactivits priscolaires. Ilsreprsentent 80 % de leffectif global. Pour cette premire rentre, nousavons fait le choix de proposer desactivits trs diversifies et toujours dequalit , affirme Lydia Thieulent,maire-adjointe lducation. En mater-nelle, les enfants pratiquent lemini-tennis, la baby gym et dcou-vrent langlais par les jeux ou linfor-matique. Les lmentaires sexercent

    Depuis la rentre, Cherbourg-Octeville, 2 000 lves bnficient

    des temps dactivitspriscolaires soit 80 %

    des effectifs. Retour sur le 1er trimestre.

    lakido, au cirque, la danse africaine,rdigent un journal, sinitient lasculpture, se dfient aux checs

    250 ateliers par semaineAu total, plus de 60 activits diffren-tes sont animes par 80 intervenantsqualifis : vacataires, associations,personnels de la Ville, soit 252 ate-liers-dcouvertes par semaine aucours de chaque trimestre. Tous lesenfants de la classe ralisent lesmmes activits. Cest un pari gali-taire qui permet aux 80 % denfants

    Autisme : une classe Doisneau

    qui ne pratiquent pas dactivits horstemps scolaire de sinitier de nou-velles pratiques de loisirs, sportives ouculturelles.

    20 % denfants en garderie le matin

    La garderie gratuite le matin est dsormais propose dans toutes lescoles partir de 3 ans de 7h30 8h45et le soir aprs la classe ou les TAP. Cest lun des atouts du choix effec-tu par la Ville : la rentre est dcaledun quart dheure le matin mais la garderie est gratuite. Et nous som-mes passs dun accueil de 6 % desenfants en priscolaire le matin plusde 20 % , prcise Lydia Thieulent.

    Lvaluation en coursLa Ville poursuit ses efforts afin doptimiser ce dispositif. Nous tra-vaillons actuellement sur lvaluationde notre dispositif : il y aura un ques-tionnaire destination de tous lesacteurs concerns (parents, ensei-gnants, intervenants, personnel de laville... Nous aborderons le sujet dans les comits techniques de chaque cole.Un groupe de travail spcifique seramis en place avec les enseignants. Objectifs : avoir le retour des diffrentsacteurs concerns et ajuster nos propo-sitions si besoin pour la rentre 2015.

    Dbut novembre, cinq enfants atteintsdautisme et gs de 3 6 ans ont fait leurrentre des classes lcole Doisneau.Une premire pour le dpartement.Cinq enfants atteints dautisme ontrejoint les bancs de lcole maternelleDoisneau, aprs les vacances doctobre.Des travaux damnagements raliss parla Ville permettent daccueillir ces enfantsdans de bonnes conditions. Prsents lcole en mme temps que les mater-nelles de leur ge, ces enfants bnficient,en complment, dinterventions pda-gogiques, ducatives et thrapeutiquespar des enseignants et professionnelsmdico-sociaux. Notre Ville a t choisie pour accueillir ce dispositif

    exprimental au regard de notre volon-tarisme et de notre engagement sur lesujet, prcise Lydia Thieulent, maire-adjointe lducation. En effet, depuisplusieurs annes, la Ville soutient la sco-larisation des enfants handicaps avecdeux classes spcialises de lIME JeanItard et de la Fondation Bon Sauveur etla mise disposition de quatre auxiliai-res de vie scolaire.Ce dispositif mdico-social sinscrit dansle 3e plan National autisme 2013-2017. Il favorise la scolarisation des enfantsatteints dautisme ou autres troubles dudveloppement. Dici 2017, une unitdenseignement sera ouverte dans chaquedpartement.

  • 22e Challenger de tennis

    Cherbourg-Octeville luedeuxime Destination de lanne !

    En septembre dernier, le regroupe-ment de ports franais de louest,dont fait partie Cherbourg-Octeville,sest vu dcerner la deuxime placedans la catgorie Destination delanne, juste derrire Singapour !Une rcompense attribue par unjury dexperts dans le cadre duSeatrade Insider Cruise Awards2014, organis cette anne Barcelone. Ce rsultat rcompenseun travail de cohsion engag par lesdix ports franais du French AtlanticPorts (FAP)* depuis quelques annes,souligne Muriel Jozeau-Marign,maire-adjointe au tourisme. Audpart, une centaine de destinationsdans le monde stait porte candi-date, et nous terminons deuxime.Nous sommes trs fiers et ce prixnous incite continuer les effortsengags auprs des grandes compa-gnies de croisire, de la pressespcialise

    * Cherbourg-Octeville, Le Havre, Saint-Malo,Brest, Rouen/Honfleur, Nantes/Saint-Nazaire,Lorient, La Rochelle, Bayonne/Saint-Jean-de-Luz/Hendaye, Bordeaux

    Du 21 fvrier au 1er mars, le complexe sportif Chantereyne accueille la 22e di-tion du Challenger La Manche-Cherbourg. Un tournoi inscrit lAssociationdu tennis professionnel (ATP) et qui le 9e tournoi en France. Cette anne encore,de nombreux jeunes espoirs franais et trangers, actuellement classs entre la90e et la 200e place mondiale, seront prsents. Notre tournoi a dj accueilliles champions Rafal Nadal, Jo-Wilfried Tsonga ou Novak Djokovic qui faisaientleurs premiers pas sur le circuit, souligne Alain Thibot, directeur du Challenger.Cette anne encore, nous esprons des ttes d'affiches et des jeunes pro-metteurs ! Le Challenger La Manche-Cherbourg est galement loccasion dassocier les coles de tennis locales, travers diverses animations, des tournois, des ren-contres avec les joueurs, des clinics Autant de manifestations qui serontreconduites pour cette 22e dition.

    Contact : 06 14 10 07 03

    En bref

    11

    Rvision des listes et nouveau dcoupage lectoralJusquau 31 dcembre, dans le cadrede la rvision annuelle des listes lectorales, la Ville de Cherbourg-Octeville invite ses habitants sinscrire ou signaler un changementdadresse pour voter au scrutindpartemental de mars 2015. Unscrutin modifi par le nouveaudcoupage lectoral. Au 1er mars2015, trois bureaux de vote serontsupprims : gymnase du Centre deSecours Principal, avenue dePlymouth ; lex-cole maternelle

    Batavia, rue Georges Guynemer et lecollge Le Ferronay. Ils seront rem-placs par le local communal rueSimon, le gymnase de la Gamacherieet lIFSI/CHPC-cole dinfirmires.Ce qui entrane une raffectation deslecteurs, avec quatorze des vingt-sixbureaux impacts. En dbut dan-ne, chaque lecteur recevra uncourrier avec le nouveau dcoupageet en mars 2015 sa nouvelle cartelectorale , prcise Sbastien Fagnen,maire-adjoint la citoyennet.

  • 12

    CultureEscapade d'hiver :

    Un loup pour lhomme

    La brche, ple national des arts ducirque, et le Trident, scne nationale,prsentent la 3e dition d'Escapaded'hiver. Le rendez-vous reste fix

    place Jacques Demy, sous chapiteau,au moment des ftes de Nol. En par-tenariat avec l'espace Buisson deTourlaville et le Thtre des Miroirs de

    Du 11 au 21 dcembre,La brche vous invite

    la 3e dition dEscapade dhiver.

    A dcouvrir : deux spectacles

    acrobatiques pour toute la famille !

    Un aller simple pour Moscou

    Le Trident scne nationale propose, pourla 4e anne, un Aller-simple pour unegrande ville d'Europe. Aprs Le Caire,Dublin et Athnes, direction Moscou. Du 24 janvier au 6 fvrier, le foyer du thtre se transformera en un cafmoscovite phmre.

    On pourra y apprendre le russe, lire lapresse du jour, ou savourer un bortsch ouun pierojki , promet Mona Guichard, ladirectrice.

    Ct spectacle, le thtre l'Italienneaccueillera un Bal russe le 31 janvier, un conte musical pour enfants, Le Coqd'or de Rimsky-Korsakov, les 23 et 24dcembre, et du thtre avec EvoVelitchestvo, de la compagnie des 3 sen-tiers, les 29 et 30 janvier. La pice relate lavenue Cherbourg du tsar Nicolas II.Le thtre de la Butte accueillera, quant lui, un concert de musique classique russele 30 janvier, et du thtre avec I am themachine gunner, de Vladimir Pankov, les 4 et 5 fvrier.

    Nous sommes trs attachs ce rendez-vous avec les Cherbourgeois-Octevillais,souligne Mona Guichard. Il remportechaque anne un franc succs et permet dedcouvrir une autre culture, une autrefaon de voir le monde.

    Contact : 02 33 88 55 55

    La Glacerie, lvnement convie cetteanne la compagnie Un loup pourl'homme, ne en 2005 de la rencontredu porteur franais Alexandre Fray etdu voltigeur qubcois FrdricArsenault. La compagnie est spciali-se dans les ports acrobatiques, dequoi assurer le spectacle pour toute lafamille !

    Au programme de cette dition : lesdernires reprsentations de son pre-mier spectacle, Appris par corps, quitourne depuis plusieurs annes, et sixde Face Nord, o les deux circassienssont accompagns de deux autresacrobates Mika Lafforgue et PierreGlottin. Ici, l'acrobate n'est pas ce hrosqui montre qu'il sait russir, mais un tre qui lutte et prend le risque d'chouer. Tout en posie et humanit.

    Appris par corps : jeudi 11 dcembre 19h et vendredi 12 20h30.Face Nord : samedi 13, vendredi 19 etsamedi 20 dcembre 20h30, diman-ches 14 et 21 dcembre 17h et jeudi18 dcembre 15h.

    Contact : 02 33 88 43 73

  • Jeunesse 3.0A Cherbourg-Octeville, les jeunes innovent : Pixmiii, Toocook...

    La Ville les accompagne sur les voies numriques.

    13

    Dossier

  • 14

    DossierPromeneurs du net : une prsence

    ducative sur Facebook

    Pour la plus grande majorit des jeunes, le dialogue se fait aujourdhuivia les rseaux sociaux. Ils se sontadapts aux nouvelles technologies. Ilsont tous un compte Facebook et com-muniquent principalement de cettefaon. En assurant une prsence du-cative sur Facebook, nous allons leurrencontre, l o ils se trouvent et enutilisant les mmes mthodes ,explique Barzin Bonyadi conseillermunicipal la jeunesse. Lance en2013, lexprience Promeneurs du net

    EPN : drone, robots Lego et mini LabPour sinitier aux outils informatiques,dcouvrir les jeux vido vous pouvezvous rendre dans les 9 EPN(Etablissement public numrique) deCherbourg-Octeville. En lien avecManche numrique, ces derniers propo-seront prochainement de tester un drone,de jouer avec les robots Lego mindstormpour les plus grands et Wedo pour lesplus petits, de vous initier la Go proUn mini Lab avec une imprimante 3Ddevrait galement voir le jour en 2015.Contact : village des enfants, Yann LeGall, 02 33 53 48 14

    a ainsi permis la dizaine de profes-sionnels impliqus dans le dispositif -animateurs socio-ducatifs ou socio-culturels pour la plupart - de se faireun rseau de 1 635 amis, soit plus de20% des jeunes de 12 25 ans surCherbourg-Octeville. Ils ont rencontrprs de 1 000 jeunes dans les collgeset les lyces publics de la Ville.

    Promeneurs du net :coute et conseils sur

    Facebook

    Il est important de nouer des liens,dtre lcoute. Nous sommes l pourservir de relais. Les jeunes savent per-tinemment ce que nous faisons. Ils ontconfiance en nous. La plupart desquestionnements sont personnels. Ilssont trs souvent lis aux relations dif-ficiles avec les parents, la sexualit,au positionnement dans la socit. Lesjeunes demandent des conseils sur lascolarit, ils ont besoin dune coute deleurs problmes au quotidien, petitsou grands , rsument les promeneursdu net qui proposent plus de trenteheures de permanences sur le net parsemaine, du lundi au samedi, des

    Depuis 2013, la Villeassure une prsence sur

    Facebook grce auxPromeneurs du net.

    Plus de 20% des jeunesde 12 25 ans sont

    devenus amis avecles 12 professionnels

    agissant auprs des jeunes et engags

    dans le dispositif.

    horaires adapts ceux des jeunes parfois jusqu 22h.

    La plupart dentre eux sont en contactavec plusieurs dizaines de jeunes quiont entre 12 et 25 ans. Le contact estvirtuel mais il aboutit souvent unerencontre. Nous sommes l pour dis-cuter mais aussi pour prsenter tousles services de la Ville, les oprationsmenes en faveur des jeunes, lesmanifestations organises, les struc-tures daccueil comme les espacessolidaires, le service Prvention, la MJC, la Maison pour Tous, le FJT ouencore lespace @ la Butte. Nousaccompagnons aussi leurs projets,leurs initiatives.

    Les professionnels travaillent enrseau sous la coordination de laMADO (Maison des AdolescentsManche) lchelle du dpartement de la Manche qui compte aujourdhuiune cinquantaine de promeneurs dunet. Avec 12 promeneurs du net,Cherbourg-Octeville est la ville de laManche qui compte la plus grandeprsence ducative sur Facebook, unexemple , souligne Barzin Bonyadi.

  • 15

    DossierLe numrique sinvite au collge

    Les premires demandes remontent 2010. Les enseignants souhaitaientquune personne spcialise dans lenumrique intervienne auprs des lvespour voquer avec eux les dangersdInternet. Les jeunes avaient dautresdemandes. Petit petit, nous avons affinle besoin afin de proposer diffrents typesdinterventions dans les trois collgesdemandeurs Le Ferronay, Les Provinceset Cachin. Au total, prs de 1 000 lvessont concerns , explique LydiaThieulent, maire-adjointe la jeunesse.

    Trois promeneurs du net, NathalieMnard du service jeunesse, Yann LeGall, responsable de lespace @ LaButte, et Emmanuel Hollande, ani-mateur de la Maison Olympe deGouges, interviennent donc respecti-vement sur les collges Cachin, Le Ferronay et Les Provinces.

    Jassure deux permanences duneheure par semaine au sein du CDI ducollge Cachin , explique NathalieMnard . Elle permet aux jeunes qui lesouhaitent de surfer librement depuisles sept ordinateurs du CDI pendantses permanences, Facebook inclus. Au dbut, les responsables du collge craignaient que les jeunesveuillent galement surfer en dehors

    de ces horaires, mais tout le monderespecte la rgle, prcise NathalieMnard. De mon ct, cest une per-manence intressante puisquelle mepermet de rencontrer des jeunes, deme tenir informe des tendances. Etpour eux, cest loccasion de mettre unvisage sur un profil Facebook quilsctoient. Ceux qui nont pas de profilFacebook peuvent galement me poserleurs questions, avec ou sans rapportavec le numrique. Je suis leurcoute. La documentaliste y a ga-lement trouv un intrt et suit avecattention les volutions des pratiques,dynamisant ainsi son CDI et sesmthodes pour aborder les lves.

    Scuriser les smartphonesAu collge Le Ferronay, Yann Le Gallintervient tous les niveaux. Si les ren-contres avec les lves de 6e permettentde discuter sur leurs pratiques dunumrique, les interventions auprsdes 4e et des 3e tournent plus particu-lirement sur leurs utilisations dusmartphone et sur lutilit de la scu-risation de cet objet via des codes PIN. Je travaille galement avec lesenseignants qui le souhaitent pourleur montrer comment intgrer lesoutils informatiques dans leurs cours,

    Depuis quatre ans, troisagents de la Ville spcialiss dans

    le numrique interviennent

    aux collges Ferronay,Provinces et Cachin.

    Leurs missions ?Sensibiliser aux drives

    de lInternet mais aussi changer avec les jeunes

    sur leurs pratiques.

    souligne Yann Le Gall. Tous sont trsbien quips mais manquent parfoisde pratique, je viens un peu en sou-tien technique.

    Au collge Les Provinces, EmmanuelHollande travaille avec les 4e sur laproblmatique des rseaux sociaux. Cette anne, je reois les lves deuxfois une heure par demi groupe pourles aider paramtrer leurs comptes etbien entendu rpondre plus largement toutes leurs questions, quellessoient lies au numrique ou toutautre sujet qui les proccupe, expliqueEmmanuel Hollande. Ces interven-tions sont prcieuses pour moi en tantquanimateur despace solidaire, carelles me permettent dtre plus prochedes pratiques des jeunes, de prendrela temprature. Le lien via facebook, travers le projet Promeneurs du Net,permet, si les jeunes le souhaitent, deprolonger les changes au-del de lasimple intervention en classe. La Ville est de plus en plus sollicitepar les tablissements scolaires pourmultiplier ce genre dintervention.Nous avons donc cr galement desactivits autour du numrique dans lecadre des TAP pour les lves enmaternelle et en primaire , souligneLydia Thieulent.

  • Dossier

    16

    Les crateurs de demain

    Jenvick Meinsohn ( gauche) lance Pixmiii, une application de dfis photo, avec Tarek Boulfoul et lagenceCrateur dimage.

    A Cherbourg-Octevillela jeunesse innove,notamment dans

    les domaines du multimdia.

    Focus sur quatre jeunescrateurs.

    Maze magazine, un webzinemade in Cherbourg

    Kvin Dupont, prsident de Jeux Vido Cherbourg Kvin Dupont, Cherbourgeois-Octevillaisde 24 ans, a cr en juin l'association JeuxVido Cherbourg. JVC compte 5 mem-bres, un site internet et une web TV. Nous abordons tout ce qui touche la cul-ture du jeu vido : actualit, reportages,sorties et tests, animations pour diversesenseignes, participation des vne-ments , indique le jeune homme. La

    comptition lectronique est en plein essor et JVC a plein d'ides : Le but est d'avoirdes quipes et de dcrocher des titres en tournoi . Kvin Dupont, qui joue depuis 7 ans,sait de quoi il parle : il a dj particip 4 championnats nationaux et un tournoi euro-pen. Son jeu de prdilection : Halo, un jeu de tir futuriste.

    Site : www.jeuxvideocherbourg.fr

    Originaire de Cherbourg-Octeville ettudiant Caen, Jenvick Meinsohn, 29ans, a lanc en octobre une applicationpour smartphone : Pixmiii. Il fallaitbien trois i pour clbrer l'inventi-vit de ce projet quatre mains,pens avec Tarek Boulfoul, un tu-diant caennais de 22 ans, et ralis avecl'agence caennaise Crateur d'image.Le principe est simple : aprs tl-chargement de l'application sur AppleStore ou Google Play, les utilisateursse lancent des dfis photo et le gagnant

    remporte des prix, une monnaie virtuelle convertible en cadeaux. Qui a la plus belle moustache ? Quiest la plus belle fille de la soire ? Quia la coiffure la plus excentrique ? Toutest prtexte au duel, explique Jenvick.Une fois votre photo poste, vos amisvotent pour leur prfre et laissentdes commentaires . Nul doute que les15-25 ans, cur de cible de Pixmiii,vont succomber aux sirnes de chal-lenges si ludiques. Site : www.pixmiii.com

    Un magazine d'information pour les jeuneset crit par des jeunes : c'est le concept deMaze magazine. L'ide est ne en 2011 dansle fourmillant cerveau de 8 lves du lyceMillet, regroups dans la junior-associationInspira-Maze. Les fondateurs sont leCherbourgeois-Octevillais BaptisteThvelein, aujourd'hui rdacteur en chef, etQuentin Tenaud, qui vit Annecy. Le men-suel compte ce jour 75 rdacteurs (gemoyen : 16 ans), dont une quinzaine origi-naires de Cherbourg-Octeville. Leurs articlessont lus chaque mois par 150 000 lecteurs.Fracheur et franc-parler, mme pour lessujets srieux, constituent la marque defabrique de Maze. Actualit, musique, lit-trature, jeux vido, cinma, art : le webzineparle de tout ce qui fait la vie d'un adoles-cent d'aujourd'hui. Maze se lit gratuitementsur internet, tablette et notebook ; il est aussipossible de commander une version papierpayante. Ces graines de journalistes, tousbnvoles, n'hsitent pas interviewer despointures comme Robert Smith, le chanteurde The Cure, ou l'crivain Amlie Nothomb.Talent, tnacit et inventivit : la Ville nepouvait que soutenir Maze...Site : mazemag.fr

  • Dossier

    17

    Les crateurs de demain

    Ludovic Nicoleau cre Toocook, le premier rseau social sur la cuisineOriginaire de Cherbourg-Octeville,Ludovic Nicoleau, 38 ans, a cr en sep-tembre le premier (et unique) rseausocial consacr la cuisine. Toocook ( Tocook signifie cuisiner en anglais) runitgrand public, futurs cuisiniers en appren-tissage et professionnels, autour de recetteset de conseils culinaires. Nous comptonsprs de 2 000 apprentis inscrits. Chacun

    peut poster des recettes dans des portfolios avec des liens vers des pages personnelles,et gagner ainsi en visibilit auprs de restaurateurs confirms, explique l'entrepreneur.C'est ma contribution l'emploi dans le secteur . Toocook propose aussi un ingnieuxcalculateur nutritionnel : Vous postez une recette et il calcule automatiquement le nom-bre de calories . Messagerie, fil d'actualit, liste des courses pour un plat prcis, lecture vocalede recettes (pratique quand on a les mains dans la farine) : tout est prvu ! Toocook est siinnovant qu'il compte le prestigieux Ordre culinaire international parmi ses partenaires.Site : www.toocook.com

    lve en terminale au lyce Grignard,Clmentine Coquio-Lebresne allietudes et chroniques littraires surinternet. Depuis 2012, la jeune fille par-tage ses bonheurs de lecture dans unblog, Les Mondes de Clem, et sur sapage Facebook like par plus de700 internautes. Critiques de romans,interviews d'auteurs ou de personna-ges fictifs : Clmentine poste sesimpressions chaud. Ses livres prf-rs : des romans jeunesse ou de lacatgorie Young adult. Des maisons d'dition comme Nathan, devenuespartenaires, lui envoient des ouvrages.

    La lycenne a galement des partena-riats ponctuels avec Le Livre depoche, Gallimard jeunesse... Depuis unan, elle a rejoint l'quipe de MazeMagazine. Elle signe l des chro-niques, des interviews d'auteurs ou demetteurs en scne comme ThomasJolly, qui revient au Trident en janvier

    avec Henry VI. Ce n'est pas tout,Clmentine chronique aussi des livrespour Lulu, le magazine de la section

    jeunesse de la bibliothque JacquesPrvert. A dcouvrir.Site: lesmondesdeclem.blogspot.fr

    Clmentine, blogueuse littraire

  • Deux maquettistes assurent le suivi gra-phique des documents. Ils ralisentnotamment Le Mois, publication entire-ment conue par la Ville, et maquettent lemagazine municipal. Ils crent aussi la plu-part des affiches, flyers, brochures,programmes, sets de table des manifes-tations organises par les services de laVille ou les associations partenaires. Cetteanne, toute la communication autour desTemps daccueil priscolaire a ainsi tralise en interne tout comme les supportspour le Passeport Jeunes ou le March deNol.

    Focus sur...

    18

    Limprimerie municipale

    Depuis sa cration en 1979, le service

    imprimerie a pris delampleur. Lancien

    atelier de srigraphiesest structur au fil desannes pour concevoir,crer, diter et publier

    les documents de la Ville de Cherbourg-

    Octeville et desassociations partenaires.

    Chaque anne, le service imprimeriegre prs de 800 dossiers. Pour assurertoutes ces commandes, les responsablesdu service et de la fabrication ralisentun important travail de planification etde suivi. Le secrtariat assure les deman-des de devis, les commandes de papieret de fournitures ainsi que le suivi desrponses.

    Compltant le travail dimpression, le tra-ceur grand format permet limpression debches pour les expositions et grands v-nements. Il ralise galement des preuvespour loffset, des roll up de grandestailles, des banderoles, des autocollants etdes supports de formats complexes.Depuis cette anne, le laminateur froidpermet de protger les produits exposs enextrieur. Un atelier de dcoupe de lettrespeut galement raliser la demande destextes sur des supports en plastique adhsif.

    Gestion des commandes PAO et maquettage Traceur, laminateur etdcoupe de lettres

    Au centre, Nicolas Vivier, adjoint au personnel, entour de toute lquipe.

  • 19

    Focus sur...

    Limprimerie poursuit sa participation lapolitique de dveloppement durable miseen place par la collectivit, en cherchantcontinuellement rduire la consomma-tion de papier dont le prix ne cessedaugmenter. Elle utilise galement despapiers certifis PEFC qui participent lagestion durable des forts. En effet, la cer-tification PEFC du papier garantit lerespect des fonctions environnementales,conomiques et sociales des forts. Elleadhre Ecofolio, co-organisme agr delEtat permettant de financer le recyclagedes papiers mis.

    Dernire acquisition de taille, le CTP(Computer to plate) permet de raliser desplaques pour loffset directement depuisla PAO, sans ltape manuelle de montagede film.Achete en 2012, cette machine est venuecomplter loffset de 2006 qui permet dim-primer en deux couleurs la fois raisonde 9 000 feuilles par heure en moyenne.Lun des plus gros tirages de la machinea t les 30 000 sets de table dits pour larrive de la Solitaire du Figaro en juilletdernier.

    Impression Offset et CTP Reprographie

    Limpression offset ou reprographie termi-ne, les feuilles, aprs massicotage, sont misesdans les cases de lassembleuse pour le mon-tage final. Jusqu 5 000 pages sur 20 casespeuvent ainsi tre rentres dans la machine.Ces pages seront assembles automatique-ment dans lordre de parution, plies,agrafes et massicotes. Cest la derniretape avant la distribution du support.

    Assembleuse

    Dmarche durable

    Le service de reprographie assure laphotocopie en grande quantit, numriqueet couleur, grce trois photocopieuses deformat A3 ou SRA3. Les feuilles peuventtre imprimes recto-verso, assembles etagrafes la cadence de 95 par minute.Chaque anne, plus de 800 000 copies sontralises, de laffiche couleur aux bulletinsde paie, en passant par des revues depresse, les documents du conseil munici-pal... Lors de chaque conseil municipal 65 exemplaires de 50 pages sont dits.

    Dominique Challe, responsable de loffset, et Anne-Marie Heuvet, responsable de limprimerie.

    Limprimerie municipale

  • Solidarit

    Deux runions se sont tenues pourvoquer la politique municipale enmatire de solidarits : la premireavec les habitants, la seconde avec les partenaires associatifs et institu-tionnels. Loccasion dvaluer nosaxes de travail et nos perspectivesconcernant la lutte contre la prcarit,laction en faveur de nos ans, la pro-motion de la sant, lanimation duterritoire, le logement, laccessibilit ...

    Assises de la Solidarit : plus de 200 participants

    20

    Galette des rois : les 17 et 18 janvier En janvier, le CCAS invite ses seniors dguster une part de galette. Samedi 17janvier, salle Montcot, place des Justes, etdimanche 18 janvier, gymnase Postaire.Les habitants de plus de 60 ans domicilissur Cherbourg-Octeville pourront sins-crire en priorit ainsi que les adhrents desclubs et associations domicilis hors com-mune dans la mesure des placesdisponibles. Une pice didentit et un jus-tificatif de domicile seront demandslors de linscription.

    Pour les personnes qui nadhrent pas un club ou une association seniors, des per-manences seront organises.

    Renseignements au 02 33 01 51 96 ou au 06 30 92 71 64

    CCAS : la Ville entre au niveau national

    Cherbourg-Octeville entre au conseil dadministration de lUnion nationale des CCAS. Une reconnaissance du travailmen sur la ville et loccasion dinfluencerles politiques nationales en matire sociale.Cherbourg-Octeville, qui a accueilli lecongrs national des CCAS en 2014, vientdtre lue au Conseil dadministration del'UNCCAS (Union Nationale des CCAS)qui comprend 3 900 membres et couvreplus de 48 % de la population franaise.Une premire pour une ville de Basse-Normandie. Frdric Bastian, maire-adjoint aux soli-darits, sigera donc comme douzimevice-prsident du bureau national. Cette lection au Conseil dadministra-tion de lUNCCAS est importante pourCherbourg-Octeville. Cest dj la recon-naissance de la qualit de notre politiquede sant et de solidarit mene depuis2001 et du travail fourni la fois par lesagents et les associations partenaires. Outre cette reconnaissance, cest la voix denotre ville qui sera porte haut et fort : cela nous permettra de participer llaboration des politiques nationales enmatire sociale .

    Les assises de la solidarit ont t un succs.

    En novembre, les assises de la Solidarit

    ont rassembl plus de 200 personnes.

    Un temps dchangesessentiel pour repenser

    notre projet social de territoire.

    Les dbats ont t riches, nous avonseu des propositions concrtes, innovantes et dignes d'intrt, sen-thousiasme Frdric Bastian,maire-adjoint aux solidarits. Cetemps de dmocratie participativetait essentiel pour pouvoir rorienternos priorits en termes de politiquessociales et dfinir nos actions pour lemandat municipal .

  • 21

    EconomieLa manufacture de parapluie

    lancienne Banque de France

    Fabriqu jusqu prsent Tourlavilleet vendu - entre autres - la boutiquelEcaille, rue des Portes, le VritableCherbourg, gnralement appel parles habitants Parapluie de Cherbourg,sera dsormais fabriqu Cherbourg-Octeville mme : lentreprise dm-nage et regroupe fabrication et pointde vente au sein de lancien btimentde la Banque de France. Conu parlarchitecte Alphonse Defrasse, lebtiment possde une faade magni-fique, avec un intrieur trs classique,presque Art dco, et dans le frontoncirculaire, je vois comme la forme dun parapluie : Jean-Pierre Yvon,

    Produit haut de gammefranais, le VritableCherbourg confirme son enracinement

    Cherbourg-Octeville, sa ville natale : en dcembre,

    il sinstallera dans leslocaux de lancienneBanque de France, quai Alexandre III.

    Les ateliers Louis Lumire modernissAfin de rpondre une demande de plusen plus forte de locaux polyvalents (100 500 m), la CUC a engag un pro-gramme dactions sur limmobilierdentreprise. Au centre dactivit LouisLumire, aprs un peu plus dun an detravaux, six nouveaux ateliers, de 187 287 m, ont t construits grce au foncierdisponible sur le site et la dmolitiondanciens locaux devenus vtustes.

    Jean-Pierre Yvon ( droite), avec son fils Charles a achet lancienne Banque de France pour fabri-quer et vendre ses parapluies

    directeur et fondateur du VritableCherbourg, na pas peur de ses visionset sen amuse mme.

    Lide est de crer autour de notrefabrique de parapluies, que nousexportons jusquen Core, un ple touristique, industriel et culturel .

    Chaque espace de lancienne Banquede France aura un rle spcifique :manufacture in situ, salles de conf-rence, espaces dexpositions, salon deth, boutiques, mme lancienbureau du directeur sera transformen corner chic pour hommes ! .

    Un dynamisme contagieux

    Lamour sincre dont jouit ce para-pluie n Cherbourg (il sen fabriqueenviron 60 quotidiennement) estcontagieux. Les touristes, attirs par lefilm de Jacques Demy, sy intressent.Tout comme les grandes maisons de luxe, Baccarat ou Herms, que les distinctions nationales reues parJean-Pierre Yvon pour laspect inno-vant de son parapluie, sduisent. Labague peut tre en or 24 carats et la toileen moire, la vraie vie dun parapluie Cherbourg-Octeville, cest de passerle Pont Tournant sans se casser .

    Chaque unit est dote dqui pementstype mais aussi damnagements fonc-tionnels (zone extrieure couvertepermettant le chargement/dchargement labri, hauteur sous poutre de 6 mtresdans les ateliers, possibilit de stationne-ment des vhicules utilitaires delentreprise au sein mme des ateliers).

  • Une victoire pour lemploi des jeunesJeunesse

    22

    Lanc en 2010, Ma ville, un atout pourma recherche demploi, coordonn parla Ville et la mission locale, accompa-gne chaque anne une vingtaine dejeunes Cherbourgeois-Octevillais de 18 25 ans non scolariss, nayant jamaistravaill, et en situation de recherchedemploi depuis au moins un an.Objectif : les aider sinsrer dans le monde du travail en leur proposantun cursus complet. Tous les jeunesinscrits sur le projet signent un contratdengagement et participent aux ate-liers de communication, expression,posture, thtre, gestion du stress, sen-sibilisation aux droits et devoirs enentreprise, aux simulations dentretienprofessionnel et aux visites chez nos partenaires (CMN, Somenor,CHPC), explique Corinne Ducreux,responsable de la Maison Flora Tristanet en charge du dispositif pour la Ville.A lissue de ce parcours, ils bnficientdun emploi saisonnier, en CDD dunedure allant de 3 semaines 2 mois decontrat.

    La Ville, le Centre hospitalier, laCUC, Presqule Habitat et laPolyclinique sont les principauxemployeurs proposant des emploissaisonniers, donc rmunrs, (cf enca-dr). En cinq ans, 103 jeunes ontbnfici dun emploi saisonnier au

    terme de leur parcours. Une dizaine dejeunes a aujourdhui un contrat dure indtermine. Cela reprsente environ 10% des jeunes suivis dans ledispositif mais cela sajoutent ceuxqui reprennent un cursus scolaire ouqui dcrochent un CDD , souligneFrdric Bastian, adjoint aux solidarits.Les rsultats 2014 sont en progression.Nous esprons que de nouveauxemployeurs, et notamment du secteurpriv, se joindront au projet, afin dlargir notre action un plus grandnombre de jeunes. Ce pari de la

    2014 : un bilan positif

    Avec Ma ville, un atout, pour ma recher-che demploi, une vingtaine de jeunes abnfici dune premire exprience professionnelle. Douze ont travaill auxespaces verts, la restauration, labibliothque et aux accueils municipaux,quatre au Centre Hospitalier Public du Cotentin, quatre la CommunautUrbaine de Cherbourg, deux PresquleHabitat, et un la Polyclinique duCotentin.

    Fin septembre, 60 % des jeunes engagsdans lopration sont toujours en poste.

    jeunesse est important : 35% de notrepopulation moins de 25 ans.

    Un suivi individualis et pluriel

    Pour les rfrents des trois espacessolidaires, de la Mission locale et desdeux structures jeunesse impliqusdans le suivi des jeunes, cette actionpermet aux jeunes de remettre un pied ltrier et de retrouver une relledynamique demploi : laccompa-gnement individualis quasiment au

    Parmi eux, deux jeunes embauchs encontrat daccompagnement lemploi auCentre Hospitalier Public du Cotentinet en remplacement 4 mois laCommunaut Urbaine de Cherbourg. Ce dispositif remet des jeunes capableset volontaires sur la route de lemploi,souligne le maire, Jean-MichelHoullegatte. En les accompagnant troi-tement dans leur parcours professionnelet en leur tmoignant notre confiance,nous leur donnons llan ncessaire leurrussite.

    Cet t, une vingtaine de jeunes a bnfici dun emploi et 60 % dentre eux sont toujours en poste ou sollicits pour des remplacements.

    Lanc en 2010, le dispositif Ma ville,

    un atout pour marecherche demploia aid une centaine

    de jeunes retrouver un parcours

    professionnel en les accompagnant du CV la gestion

    du stress, en passant parun emploi saisonnier. Et les rsultats sont l.

  • 23

    JeunesseUne victoire pour lemploi

    des jeunes

    Valrie Merlin : un dispositif essentiel

    Somenor , le centre d'appels ddi auxmdecins urgentistes est l'un des tout pre-miers partenaires du dispositif Ma ville, unatout pour ma recherche demploi. Ladirectrice a tout de suite adhr au projetpour proposer des emplois saisonniers. C'est une occasion daider des jeunes endifficult qui ont une mauvaise expriencede la vie professionnelle ou nen ont pas eudu tout . Huit jeunes ont ainsi t em-bauchs au Centre dappels. Aujourdhui, 2 sont en CDI, 2 sont en contrat emploi ave-nir, et 2 sont en CDD. Pour Valrie Merlin,ce dispositif est un projet novateur, pilier,essentiel en raison notamment de l'ac-compagnement et du suivi individuel etpersonnalis apport chaque jeune .Les nombreuses tapes du parcours enamont permettent ainsi au jeune de tenirson emploi sans difficult. J'invite les entre-prises rejoindre le projet, car hormis lesnombreuses candidatures intressantesque nous pouvons y trouver, c'est une trsbelle aventure humaine que je ne laisseraispour rien au monde .

    Romain : le dispositif maouvert sur le monde du travail

    Titulaire dun CAP demenuiserie, sans exprienceprofessionnelle, RomainMaine a rejoint en mars2014 le dispositif Ma ville,un atout pour ma recherche

    demploi. Romain est fier du parcoursralis : jtais trs renferm sur moi, unpeu stress. Grce aux plannings, aux ate-liers, aux forums et laccompagnementpersonnalis, jai repris confiance enmoi, jai pris conscience de mes atouts etde mes comptences et, aujourdhui, je medbrouille ! . Romain sest bien investi,a notamment apprci les visites enentreprises et a ralis un remplacementde 4 semaines la CUC comme rippeur.Plus laise avec le monde professionnel,il est plus ouvert et poursuit avec la CUCen ralisant des remplacements rguliers.

    Marine : motive, motive ! Maman depuis un an, Marine Jourdain adabord choisi de se consacrer sonenfant avant de se remettre chercher unemploi. Sa tante lui conseille alors de serenseigner la mission locale, et bien vite,elle se retrouve la Maison Flora Tristano elle signe le contrat dengagement dudispositif Ma ville, un atout pour marecherche demploi. Quand elle regardeen arrire, Marine est enthousiaste Jaipu sortir de ma bulle, jai retrouvconfiance en moi et jai obtenu deux moisde travail saisonnier . Une tape impor-tante pour aller de lavant : mme si onest entour par sa famille, quand on cherche du travail, on est trs seul. Cette action m'a permis de sortir de l'isolement : on est vraiment accompagn

    Le Centre dappels pour mdecins urgentistes (Somenor) accueille les jeunes de Ma ville, un atout pourma recherche demploi.

    par les rfrents, on fait beaucoup de cho-ses en groupe avec d'autres jeunes dansla mme situation que nous, et on dcou-vre des employeurs soucieux de notresituation. Grce Ma Ville un atout, ellea pu accomplir son rve de travailler enmaternit : jai pu travailler cet t troissemaines au CHPC et 4 semaines sur unposte daccueil la Ville. Grce len-tretien de recrutement pour l'emploid't, le service des ressources humainesde lhpital ma propos un stage lamaternit . Aujourdhui, Marine prpare sonconcours dauxiliaire puricultrice tout entravaillant la Somenor, centre dappelsde mdecins urgentistes, et est plusmotive que jamais !

    quotidien nous permet de bien lesconnatre, dadapter le suivi chaquesituation ce qui permet davoir des rsultats trs positifs. Cest uninvestissement important mais quivaut le coup lorsquon regarde les par-cours raliss par la suite .Pour Jean-Michel Houllegatte, larichesse de ce dispositif repose aussisur la complmentarit des comp-tences grce des regards croiss et unaccompagnement partag entre lesacteurs de linsertion professionnelle,

    les acteurs de proximit et lesemployeurs. Les employeurs parte-naires ont aussi un regard plus positifsur les enjeux de l'insertion des jeunesdes quartiers dans le tissu cono-mique. Ce dispositif est un belexemple non seulement du vivreensemble mais surtout de travaillerensemble dans le respect de l'identitet du rle de chacun !

    ContactMissionLocaleduCotentin:0233016465Maison Flora Tristan : 02 33 94 58 59

  • 24

    Tribunes politiques

    Majorit Municipale

    Samedi 15 novembre, plus de 2 000 Cherbourgeois-Octevillais taientrunis pour fter l'inauguration de la nouvelle Place de Gaulle. En compagnie de Transe Express et des tambours des Colin Tampon, nousavons partag un moment de convivialit et de rassemblement. Le nou-veau visage de la Place de Gaulle symbolise le Cherbourg-Octeville dedemain : une ville attractive, moderne et respectueuse de son histoire.

    Au coeur de Cherbourg-Octeville, les habitants peuvent dornavant pro-fiter d'une place pitonne ouverte sur la ville et son Thtre. La FontaineMouchel, entirement restaure et habille de lumires par Yann Kersal,tmoigne de notre riche pass patrimonial. Avec lEsplanade de la Lacit,situe face au futur Centre Culturel entirement rnov, le projet de rno-vation du centre-ville - men avec la CUC - arrive son terme et transformedurablement notre cur historique, le rendant plus attractif.

    Le renouveau du centre-ville historique s'accompagne d'un projet ambitieuxautour des Bassins. Le quartier des Bassins est devenu un quartier attractif,

    mixte et vivant o se ctoient les Jardins de la Divette, des logements, les Elis,le futur htel Mercure et les places publiques Jacques Hbert et Louis Darinot.Autrefois dlaiss, ce quartier connat aujourdhui une nouvelle vie endevenant lune des zones les plus dynamiques de la ville, grce notam-ment au skatepark plbiscit par les jeunes.

    La passerelle du Bassin du Commerce, dont la construction dbutera en jan-vier 2015, viendra quant elle relier le cur historique et les Quartiers desBassins et du Val de Saire, offrant aux pitons et aux cyclistes un accs plusagrable et scurisant. Ce lien entre les deux rives du Bassin du Commercerenforcera lidentit maritime de notre ville en la tournant vers les bassins,prservera lactivit des pcheurs et valorisera le quai Alexandre III.

    De la Place de Gaulle aux Jardins de la Divette, un nouveau coeur d'agglo-mration voit le jour Cherbourg-Octeville. Cette ville vivante et moderne,nous lavons btie avec vous - dans les Conseils de quartier - et pour vous.Demain, nous poursuivrons cette ambition urbaine vos cts.

    Projets urbains : Cherbourg-Octeville se transforme avec vous et pour vous !

    Groupe La Gauche debout ! ,

    Prs de huit mois aprs les lections, quelques enseignements peuvent dores et dj tre tirs. Nous sommes parvenus, non sans difficults, maintenir le dialogue etle travail sur les sujets qui ont donn lieu un accord politique. Mais les mthodes sont radicalement divergentes selon quil sagisse dela ville et de la CUC.Au niveau de la ville nous serons prsents dans le comit de pilotage pourun centre de sant, avec notamment limplication de la fdration natio-nale des centres de sant.

    Sur la question des rythmes de lenfant, le succs de notre initiative du15 novembre souligne la ncessit dune dmocratie plus participative. La mise en place dun conseil de dveloppement au niveau de la CUC,reprise de notre proposition de conseil conomique, se fait sans nous int-grer aux dbats.

    Cela fait courir le risque daboutir une instance trop centralise et peuouverte la diversit. Cette pratique hgmonique est celle avec laquelle il faut rompre. Celapasse aussi par des rapports de forces lectoraux diffrents gauche.

    Quelques questions locales pour conclure :Est-il exact quun projet de rsidence pour seniors sur la ZAC des bassinspilot par Nexity existe ? Est-il vrai que la rsidence Jean Levallois pourrait tre dtruite pour rgler le problme de stationnement delHpital ?

    Le dbat citoyen sur les projets urbains venir doit lgitimement se pour-suivreNotre site est votre disposition : www.lagauchedebout.org

    Un autre exercice du pouvoir est possible

    Il aura fallu six mois pour que le maire de Cherbourg-Octeville reconnaissele bien-fond de notre position sur la question des horaires des conseilsmunicipaux en salignant sur notre souhait de permettre tous de pou-voir assister nos assembles. Cette dcision intervient malheureusementtrop tardivement pour notre collgue Emmanuelle Duclos qui a tcontrainte de dmissionner compte tenu des horaires initialement rete-nus incompatibles avec son activit professionnelle.

    Le groupe de lopposition rassemble accueille donc une nouvelleconseillre en la personne de Camille Rousvoal issue de la socit civileconsolidant ainsi les diffrentes sensibilits qui composent notre groupe.Prsente sur le terrain, participant activement la vie de notre ville, lop-position rassemble joue galement pleinement son rle en portant hautla voix des Cherbourgeois-Octevillais qui nous ont apport leurconfiance.

    Ce sont bien deux projets qui saffrontent en conseil, deux visions de laville mais aussi deux styles et deux mthodes trs diffrentes.

    Sur la mthode et le style, nous avons ainsi rcemment dplor lchecretentissant de la mthode du maire, celle de lindcision. Son incapacit fixer un cap clair, une ligne autour de laquelle il aurait pu fdrer les forces vices de notre ville, explique pour une large part lchec du projet des Halles du Forum; chec qui risque dinstaller durablementune friche commerciale supplmentaire de plus au cur du centre ville.

    Notre opposition est aussi une force de proposition. Avec 35 lus de laCommunaut urbaine et du Cotentin rural, nous travaillons un projetdalternance avec le Cercle du Cotentin. Notre mouvement politique localrencontre un vif succs. Il sera demain la premire force politique etcitoyenne de notre territoire. Vous pouvez nous contacter au 06 61 67 96 97/[email protected]

    A toutes et tous, vos proches et vos familles, le groupe de lopposi-tion souhaite de trs belles ftes de fin danne.

    Lopposition engage aux cts des Cherbourgeois-Octevillais

    Groupe Retrouver Cherbourg-Octeville .

  • 25

    Conseil de quartier

    Les membres du Conseil de quartierOcteville-Bourg ont t associs par ladirection de l'embellissement de laville la rflexion concernant l'am-nagement en mobilier urbain et lesplantations de la rue Roger Salengro :ils ont contribu au choix des bancs etcorbeilles, la rfection des jardiniresen schiste et la plantation de palmiers. Les conseillers de quartier Val de Saireavaient demand la mise en place d'un composteur collectif. Le lieud'implantation au Square du NouveauMonde, rue Dom Pedro, a t dfini en troite collaboration entre lesconseillers de quartier et les services dela Ville et de la CUC. A ce jour, cetquipement donne entire satisfactionaux riverains et le compost est utilispar les jardiniers de la ville. Unerflexion va tre mene avec lesconseillers de quartier Val de Sairepour dfinir d'autres endroits dans le quartier pour l'implantation dautres composteurs collectifs. Cesdeux projets illustrent le travail com-mun entre la Mairie et les Conseillersde quartier. Ils participent pleinementaux amnagements urbains ,explique Sbastien Fagnen, maire-adjoint la Citoyennet.

    Conseils de quartier : actions citoyennes

    Les conseils de quartiercontribuent

    la transformation de la qualit de vie

    des habitants. Parmi les actions auxquelles

    ils ont t associs : les amnagements

    rue Salengro et le composteur

    du square du Nouveau Monde.

    Nol dans les quartiers

    Quartier Amont-Quentin-Provinces - 13 dcembre, 14h 17h, Maison Olympede Gouges : march de Nol associatiforganis par la Conseil de quartier avec lesoutien de lespace solidaire et les asso-ciations du quartier.

    Conseil de quartier centre-ville- 13 dcembre, 14h 17h, salle des ftes :fte du sapin avec fabrication de dcora-tions de Nol par les enfants et dcorationde 4 sapins qui seront mis sur le marchde Nol, place de Gaulle.

    Quartier Octeville-Bourg- 20 dcembre, 14h30 17h30, piscine dela Butte : promenades poneys pour lesenfants du quartier (inscription par bul-letin distribu dans les botes aux lettres) - dcembre : concours de maisons dco-

    res, rserv aux habitants du quartier.Remise des lots en janvier et inscriptionpar bulletin distribu dans les botes auxlettres ( remettre dans les urnes situesplace Rossel ou mairie de la Butte, le jurypassera le 22 dcembre).

    Quartier Sud-Est- 10 dcembre, 15h, Vox : projection de 2 films d'animations La flte du bouvieret Le grelot du faon, suivie d'un goteravec la venue du Pre Nol.- 12 dcembre, 17h, Maison FranoiseGiroud : Nol Party organise par lespacesolidaire avec le conseil de quartier sud-est. Un goter sera offert aux enfants, suividun spectacle de magie et de concerts gra-tuits partir de 18h30.

    Quartier Val de Saire- 19 dcembre, 16h45, salle Jean Hartel :Scotine circus, spectacle de clowns pourles enfants et familles du quartier offertpar le conseil de quartier.

    Quartier des Vallons- dcembre, Maison Flora Tristan :Installation dun sapin de Nol au carre-four des rues Bougainville et de la Polle.Dcoration ralise par les enfants de l-cole de la Polle. En partenariat avec lecollectif des habitants du quartier desVallons et de la Maison Flora Tristan.

    Outre les initiatives citoyennes, les conseils de quartier sinvestissent pour Nol et proposent de nombreuses animations.

  • 26

    Une rencontre charge dhistoireau Lyce Millet En bref

    Grimesnil-Monturbert : les constructions sont lances Sur le secteur de Grimesnil-Monturbert, situ au sud-ouestde Cherbourg-Octeville, prs du site universitaire,lambitionest de construire plus de 800 nouveaux logements. Cette zonedamnagement concerte (ZAC), cre par la Communauturbaine, constitue un ple de dveloppement majeur pourla ville sur 39 hectares. L'amnageur NormandieAmnagement a t dsign par la CUC.

    Une centaine dlves du Lyce Milletont accueilli, mi-octobre, deux tmoins,lun Franais et lautre Allemand, faitsprisonniers pendant la Seconde Guerremondiale. Ces lves de 1re et deTerminale ont chang avec MarcelTison, 95 ans et Erich Oetheimer, 88 ans.Une rencontre orchestre par MarieTassel, collectrice de mmoires au seinde lassociation Mmoires et terroirs : cette rencontre a t organise dans

    le cadre du projet Regards croiss, pri-sonniers ici et l-bas qui a permis decollecter 30 tmoignages de prisonniersde guerre franais et allemands. Autantde destins extraordinaires ! . Des tmoignages poignants qui ont mar-qu les lycens. Erich Oetheimer avait16 ans lorsquil a t fait prisonnier, etenvoy en France pour travailler. Ctaitlge des lycens venus le rencontrer.Cest un rcit compltement diffrent de

    Le 14 octobre, deux tmoins franais etallemand sont venus la rencontre de lycens

    pour voquer leur passde prisonniers pendant

    la Seconde Guerre mondiale.

    Marie Tassel collecte la mmoire des prisonniers de guerre pour une exposition au muse de la libration.

    celui de Marcel Tison qui avait une vingtaine dannes lorsquil a t arrten essayant de sembarquer pourlAngleterre en 1939. Emprisonn dansun camp en Allemagne pendant laguerre, il sera libr en 1945 par lesAmricains aux termes dune marche deplusieurs mois .

    Le collectage des tmoignages a tmen par lassociation en collaborationavec la Ville de Cherbourg-Octeville, luniversit de Caen et les archivesdpartementales de la Manche. Tous lestmoignages ont t enregistrs et sontdposs aux archives dpartementalesde la Manche.

    Une exposition au Musede la Libration en mai 2015Ces prcieux tmoignages feront lobjet dune exposition au Muse dela Libration partir du 8 mai 2015.Compose de photographies et destmoignages sonores, elle voquera lavie quotidienne dans les camps, lesconditions de travail, les nouvelles dufront, les liens avec la famille, la per-ception de lennemi Les lycens enoption thtre du Lyce Millet qui ontchang avec les deux tmoins met-tront en voix des rcits de prisonnierslors du lancement de lexposition. Unnouveau rendez-vous des lycensavec lHistoire.

    Sur ce secteur, Presqule Habitat construira 2 ensembles de 23 et 24 logements loca-tifs sociaux. Certifi Habitat et Environnement, lensemble de 24 logements est en coursde ralisation sur un espace bord au sud par la rue de la Fodre dans le cadre de laprogrammation de lANRU. Il sera compos de 2 btiments de type villa urbaine . La matrise d'oeuvre est confie au groupement CMEG et L2 Architectes. Les travauxdevraient sachever au premier semestre 2016.

    Montant prvisionnel de lopration : 2,8 M TTC Cette opration est finance par : PresquIle Habitat, ANRU, Ville de Cherbourg-Octeville,Communaut urbaine de Cherbourg, Caisse des Dpts et Consignations, Logiliance Ouest Un autre ensemble de 23 logements sera construit sur un terrain bord par la chasse des oiseaux.Compos de 2 blocs de maisons appartements et de 3 maisons de ville, il devrait tre livrpour le second semestre 2016. Des panneaux solaires seront disposs sur les maisons indi-viduelles. La matrise d'oeuvre est confie au groupement Zanello et Atelier Nord-Sud.

  • 27

    Le PLO Hand dans un gymnase rnov Association

    Le PLO Hand accueille 7 sections des moins de 9 ans aux seniors hommes et femmes.

    Marcel Arnaud, figure emblma-tique de la gymnastique locale

    Marcel Arnaud est dcd lge de 88ans. Il venait juste dinaugurer le gymnasequi porte son nom.

    Crateur en 1961 du Club Gymnique Cherbourgeois avec Guy Tronchet et AlphonsePinabel, prsident du Comit Dpartemental, Marcel Arnaud a uvr sans relche pourle dveloppement de la pratique gymnique et l'accs des gymnastes au plus haut niveau.Tout en portant une attention particulire aux plus jeunes en les accompagnant et les guidant vers la pratique. Cest grce sa force de persuasion et son infatigableengagement aux cts du club gymnique que la Ville a entrepris la construction dunesalle de gymnastique qui porte dsormais son nom, souligne Jean-Michel Houllegatte. Je rends hommage son courage et sa grande dtermination .

    Impliqu dans la vie politique locale, Marcel Arnaud stait galement investi durant 3 mandats - de 1977 1995 - en tant que conseiller municipal notamment au travers de lacommission des sports o il sigeait et en tant que reprsentant de la Ville aux AG de l'OMS.

    Aprs onze mois de travaux, la section

    hand du PLO a retrouvle gymnase de la

    Mancierie rnov quidevrait lui permettre

    de dployer ses activitsdans les meilleures

    conditions.

    Ouf ! Aprs onze mois de travaux, lePLO Hand a retrouv dbut septem-bre le gymnase de la Mancierieentirement rnov, plus attrayant etfonctionnel. La rnovation a concernles vestiaires, les douches, le hall d'ac-cueil, la salle de runion, un accshandicaps et les peintures. Son inau-guration a eu lieu le 11 octobre enprsence de Jean-Michel Houllegatte,de Franck Tison, adjoint aux sports, etde Nicolas Cauvin, prsident du PLO.Sbastien Doguet, la tte de la sectionhand, est un prsident heureux : C'est un beau gymnase rnov, quinous permet dattirer de nouveauxlicencis : il donne une belle image denotre club, en plein cur du quartierdes Provinces. Aprs une baisse invi-table conscutive aux travaux, nousesprons maintenant pouvoir remon-ter les effectifs et atteindre rapidementles 120 licencis .

    Des moins de 9 ans aux seniors hom-mes et femmes, les joueurs sontrpartis en sept sections et le clubaccueille tout le monde, dbutantscomme expriments , avec unelicence accessible. Les seniors hommes

    sont rpartis en deux quipes :Honneur Dpartemental et HonneurRgional. Chez les moins de 15 ansfilles, une entente avec la JSC Hand at mise en place.

    Depuis presque 50 ans, Yoda, aliasAndr Roulland (ancien prsidentqui s'occupe aujourd'hui des moins de

    9 ans), et toute une quipe de bn-voles animent ce club au cur d'unPLO qui, lui, fte ses 110 ans cetteanne. Adhrer au PLO Hand, c'est d'ailleurs avoir accs toutes lesautres sections du PLO, qu'elles soientsportives ou culturelles , rappelleSbastien Doguet.

  • Bien-tre collectif

    28

    Solidarit

    En 2013, la Ville a men une enqutesur la sant auprs des habitants. Del est n le collectif sant bien-tre, savoir un groupe dune quarantainedhabitants qui se runit deux fois par mois autour d'Anne-Marie Bacher,conseillre mthodologique del'IREPS* qui la Ville a confi laccompagnement. Objectif : pourrpertorier les ides et besoins sur desthmatiques varies. Nous abordonsle mieux boire et mieux manger,mieux bouger et respirer, l'panouis-sement relationnel, ou encore lesmoyens de lutter contre la solitude,explique Carole Ghestem, membre ducollectif. Lorsque nous parlons desant au sein du collectif, cest au senso lOrganisation Mondiale de laSant (OMS) lentend, c'est--dire le bien-tre. Depuis avril 2013, date dela cration du collectif, toutes lesrflexions et actions que nous menonsvont dans ce sens .

    Ateliers dcriture et chorale

    Le collectif a ainsi propos des ateliersdcriture sur le bien-tre. Le collectifa aussi organis la journe bien-tre du

    Ouverture dune picerie solidaire tudiante

    Vritable symbole de solidarit, cette pi-cerie propose depuis le 24 novembre desproduits bas prix aux tudiants en postbac de lagglomration cherbourgeoise.

    Situe dans les locaux de la Maison Flora-Tristan, au 33, rue de Bougainville, cette picerie solidaire a t fonde pardes tudiants de lIUT de Cherbourg danslobjectif daider leurs camarades en dif-ficult. Tous les lundis, de 18h30 20h, leslves post bac peuvent y trouver desproduits de consommation courantevendus 70 90% moins cher que dans lesgrandes surfaces, en prsentant leurcarte dtudiant. Fournitures scolaires,denres alimentaires et autres produitsdhygine sont disponibles, dans la limitede huit euros par personne, sans condi-tion de ressources. Porte par le Clubsocitaire Banque Populaire de lOuest,cette initiative est galement soutenue parles supermarchs Carrefour et Leclerc deTourlaville, qui ont aid les tudiants organiser leurs collectes.

    Mis sur pied par la Villesuite la concertation avec les habitants sur

    la sant, le collectifsant bien-tre

    rpertorie les besoins etenvies des citoyens

    en la matire. A la cl, la cration dateliers dcriture,

    dune chorale intergnrationnelle

    Forum Sant vous bien ! Au pro-gramme : qi gong, ta-chi, massage duvisage, pilates, zumba, chorale, pro-menade humoristique dans les parcsDans le cadre du Forum, une choraleintergnrationnelle runissant unecinquantaine de personnes a t cons-titue autour de Jo Dubois.

    Personnellement, ce partage et lesactions mises en place avec les diff-rentes associations m'apportentbeaucoup, tout comme mon rle deporte-parole lors des runions deprparation du Forum Sant vousbien. Jai eu le plaisir danimer des ateliers d'criture sur la thmatique du bien-tre et de dvelopper le pro-jet de chorale intergnrationnelle, unetrs belle aventure qui vient de voir lejour. Se sentir un peu mieux chaquejour est un bel objectif, mme si chacuna sa dfinition du bien-tre.

    Contact : Pour le rejoindre ou participer sesactions, n'hsitez pas consulter sapage facebook : www.facebook.com/collectif.sante.bienetre* Instance rgionale dducation et de promotion de la sant

  • 29

    Les bibliothques

    Bibliothque Jacques-PrvertEspace Ren Le Bas - Bat. A61, rue de lAbbayeTl. 02 33 23 39 40Mardi et vendredi : 13h-18hMercredi et samedi : 9h-17h

    Bibliothque Raymond-QueneauPlace de Bourgogne50130 Cherbourg-OctevilleTl. 02 33 44 73 73Mardi, jeudi et vendredi : 13h-18hMercredi et samedi : 10h-17h

    Bibliothque des Sciences 21, rue BonhommeTl. 02 33 53 28 06Mercredi et vendredi : 14h-17hSamedi : 9h30-11h et 14h-16h30

    Les musesMuse d'art Thomas-HenryFerm pour travaux. Les quipes dumuse vous accueillent 22, placeNapolon. Tl. 02 33 23 39 30

    Musum LiaisParc Emmanuel LiaisDu mardi au samedi de 10h 12h et de 14h 17h, le dimanche de 14h 18h. Fermlundi et jours fris. Gratuit.Tl. 02 33 53 51 61

    Muse de la LibrationFort du RouleFerm en dcembre et janvier.Tl. 02 33 20 14 12

    Suggestions, ides, rclamations... :la ville est votre coute

    au Numro vert : 0 800 050 100

    Infos PratiquesHoraires

    et numros de tlphone

    Urgences : Htel de police, 2 rue Val de Saire. Tl. : 02 33 88 76 76 - Pompiers : 18Police Secours : 17 - S.A.M.U : 15 - Secours depuis tous les portables : 112

    Police municipaleet objets trouvs

    22 rue de la Bucaille Tl. : 02 33 10 05 10

    Du lundi au vendredi de 8h 12h et de 14h 17h

    [email protected]

    Htel de villePlace de la RpubliqueBP 82350108 Cherbourg-Octeville CedexTl. 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 88 88Mardi et jeudi : de 8h15 17hentre 12h15 et 13h30 uniquementServices Accueil, Etat-Civil, PopulationLundi, mercredi, vendredi : de 8h15 12h15 et de 13h30 17hSamedi : de 9h 12h(Services Accueil, Etat-Civil, Population et une permanence au Secrtariat Gnral)

    Services situs l'htel de ville ou proximit :Etat civil : 02 33 87 88 20Population (lections, logement) : 02 33 87 88 22Culture : 02 33 87 89 26Services techniques : 02 33 87 88 90Dveloppement conomique et commerce : 02 33 87 89 14Point d'accueil insertion-centre : 02 33 01 50 60Relations publiques et promotion :02 33 87 88 30Ressources humaines : 02 33 87 89 80Service 3e ge02 33 01 50 60 ou 02 33 01 50 71Services financiers : 02 33 87 88 70Service communication : 02 33 87 88 32

    Mairie de la ButtePlace Ren CassinTl. 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 87 30

    Du lundi au vendredi : de 8h15 12h15 et de 13h30 17h(Services Accueil, Etat-Civil, Population)

    Services situs la mairie de la Butte ou proximit :Etat civil : 02 33 87 87 32Population (lections, logement) :02 33 87 87 32Citoyennet : 02 33 87 87 26Education : 02 33 87 87 33Petite enfance et jeunesse : 02 33 87 87 43Point accueil insertion : 02 33 87 87 06Points associations : 02 33 87 87 56Solidarit : 02 33 87 87 20Sports : 02 33 87 87 07Service d'hygine et de sant : 02 33 87 87 60

    Centre Communal dAction Socialerue Paul Talluau 02 33 01 50 60Espace Brassens rue du G. de Gaulle 02 33 87 87 06

    Piscine de la ButtePriode scolaire

    Lundi de 17h 18h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h 18h45

    Mercredi de 15h 17hVendredi de 17h 19h30

    Samedi de 10h 11h45 et de 14h 17h30Dimanche de 9h15 10h (crneau nageur)

    de 10h 12h15

    Vacances scolairesLundi, mardi, mercredi, jeudi

    de 14h 18hVendredi de 14h 19h30

    Samedi de 10h 11h45 et de 14h 17h30Dimanche de 9h15 10h (crneau nageur)

    et de 10h 12h15

    Piscine ChantereynePriode scolaire

    Lundi de 12h 13h30 et de 17h15 19h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Mercredi de 14h 18hJeudi 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Vendredi de 12h 13h30, de 17h15 19h et de 20h30 22h

    Samedi de 14h 18hDimanche de 9h 13h

    Vacances scolairesLundi, mercredi de 14h 18h

    Mardi, jeudi de 12h 18hVendredi de 14h 20h Samedi de 14h 18h

    Dimanche de 9h 13h et de 15h 18h

    Archives municipales9, rue Paul TalluauTl. 02 33 94 51 50

    Lundi : 13h30-18h Jeudi : 13h30-17h.

  • 4 octobre 13 octobre

    Retour sur

    30

    Skatepark : a roule pour les jeunes !Depuis son inauguration le samedi 4 octobre et son ouverture quelquessemaines plus tt, le skatepark ne dsemplit pas. Chaque semaine, des centaines de jeunes sy entranentdans le quartier des bassins. Ralis en collaboration par la Ville et la Communaut Urbaine de Cherbourg,ce nouvel quipement de plus de 900 m2

    est ddi la glisse. Accessible aux dbu-tants comme aux plus confirms, il est le plus grand de Basse-Normandie. Il comprend un bowl allant jusqu 1,90 mtre de profondeur, des barres de grind et plusieurs plans inclins dont le plus haut culmine 2,50 mtres.

    Lancement des OlympiadesseniorsCette anne, quelque 500 seniors ont particip la 27e dition des Inter-Olympiades. Bowling, natation,randonne, ptanque, belote, plus dune dizaine dactivits tait proposeaux pr-retraits et retraits du Nord-Cotentin inscrits la manifestation. Ce rendez-vous se veut trs convivial,souligne Frdric Bastian, maire-adjointaux solidarits. Cette anne, il sest termin par le concert exceptionneldHerbert Lonard au thtre lItalienne ! Rendez-vous en 2015pour la 28e dition de cette manifestationau succs incontestable.

    30 septembre

    Le nouveau visage du PortChantereyneComme en tmoigne la hausse de frquentation du port de plaisance, les plaisanciers apprcient le nouveaucadre offert par Port Chantereyne. Aprslouverture en avril du nouveau bureaudu port moderne et bien quip et du restaurant lEquipage reconfigur, les nouveaux locaux pour les associa-tions des usagers de Port Chantereyne(AUPC) et des pcheurs plaisanciers du Cotentin (APPC) et lextension duYacht Club ont t livrs en septembre.Autant datouts supplmentaires poursatisfaire plaisanciers et usagers du portet pour attirer de nouveaux clients,notamment les trangers.En 2015, le port qui ftera ses quaranteans vise les cinq Gold Anchors, rfrenceinternationale en matire daccueil et de services portuaires.

    Cherbourg-Octevilleen images

  • 15 novembre8 novembre 15 novembre

    Retour sur

    31

    Une semaine sous le signe de la solidarit internationalePendant une semaine, du 15 au 22novembre Cherbourg-Octeville a vcuau rythme de la semaine de la solidaritinternationale sur le thme de lagricul-ture familiale. Lance avec le village desassociations de solidarit internationale,cette semaine a t riche en expositionsphotographiques, en dbats et en projec-tions de films et documentaires. Elle agalement t ponctue par une soirede soutien la sant en Hati, une foireaux livres dAmnesty International etdes actions de solidarit avec le peuplepalestinien.

    Cherbourg-Octevilleen images

    La place de Gaulle inaugure tambour battantSamedi 15 novembre, plus de 2 000 personnes se sont rassembles place deGaulle avec les lus pour clbrer linau-guration de cette place. Pour loccasion,la Ville de Cherbourg-Octeville et laCommunaut Urbaine de Cherbourgavaient convi les tambours des ColinTampon et deux divas gigantesques de la compagnie Transe Express. Une pres-tation lyrique et potique qui a marqu ce rassemblement autour dun vin chaudet de marrons grills. Le montant de cette importante opration de rnovationet de mise en valeur des espaces publicsautour de la place de Gaulle slve 5 millions deuros hors taxes.

    La salle de gymnastique MarcelArnaud inaugureSamedi 8 novembre, la Ville a inaugurla salle de gymnastique Marcel Arnaud,en lhonneur et en prsence du cofonda-teur du Club Gymnique Cherbourgeois.Construite sur les anciens terrainsHalley, avenue Aristide Briand Cherbourg-Octeville, cette salle de 1 400 m2 qui a ouvert aprs douze moisde travaux, tait trs attendue par le clubqui compte 400 adhrents. Outre le ClubGymnique, les tablissements scolairesvoisins pourront utiliser la salle de gymnastique notamment dans le cadredes temps dactivits priscolaires.Linvestissement slve 2,8 M TTC,dont une partie a t subventionne parle centre national pour le dveloppementdu sport et par le Conseil gnral de laManche au titre du contrat de territoire.Un quipement trs haute performancenergtique, proche des critres BBCdans la logique de matrise des cots dnergie engage par la Ville. Une atten-tion particulire est galement porte auxamnagements extrieurs.

  • Patinoire et pistes de luge

    en glace vritableMarch de Nol, animations

    Programme complet sur ville-cherbourg.fr