cherbourg-octeville magazine

of 32/32
magazinE D’infORmaTiOns muniCipalEs Magazine OCTOBRE 2012 Dossier : Bien manger, bien bouger : la santé, priorité de la ville Ernst Umhauer, sérieusement acteur

Post on 23-Mar-2016

231 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine municipal de la Ville de Cherbourg-Octeville

TRANSCRIPT

  • m a g a z i n E D i n f O R m a T i O n s m u n i C i p a l E s

    Magazine

    OCTOBRE 2012

    Dossier :Bien manger, bien bouger :la sant, priorit de la ville

    Ernst Umhauer, srieusement acteur

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 1

  • sommaire

    5 27 18-19

    Cherbourg-Octeville en images30-31 Retour sur

    13 Dossier

    Un nouveau visage pour le centre-ville

    18-19

    Tribunes de lopposition

    Travaux

    infos pratiques Horaires et numros de tlphone29

    Dveloppement durable Quand dveloppement durable rime avec sport27

    Sophia Conseil a le vent en poupe22 Economie

    Culture Le Trident, demandez le programme !20

    23

    La bibliothque Jacques-Prvert24 heures avec...

    Cherbourg, la ville qui aime les enfants

    Forum Solidaires : tous diffrents, tous gaux/Le programme

    5

    8

    Evnement

    association

    Ma ville : un atout pour ma recherche demploi !Jeunesse

    Quand Shakespeare danse le rock

    JeunesseErnst Umhauer, srieusement acteur4 portrait

    9-11-12-21 En bref

    6-7

    10

    24-25Une dlgation macdonienne Cherbourg-Octevilleinternational26

    La refonte de la capitainerie du port de plaisanceTravaux28

    La promotion de la sant : un enjeu majeur pour la ville

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 2

  • 328

    Cherbourg OctevilleCherbourg Octeville

    M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Magazine

    OCTOBRE 2012

    Dossier :Bien manger, bien bouger :la sant, priorit de la ville

    Ernst Umhauer, srieusement acteur

    Cherbourg-Octeville Magazine - numro 145.Bimestriel dinformations municipales.BP 823 - 50108 Cherbourg-Octeville CedexTlphone 02 33 87 88 89http://www.ville-cherbourg.fr courriel : [email protected] de la publication : Jean-Michel Houllegatte. Rdaction, coordination : Service CommunicationPhotos : JM Enault, Mars Distribution, Shakespeare Danse le Rock, J. Verrier, Le Trident, Sophia Conseil, Dietmar Feichtinger Architectes, S. Renaudie, Y. Kersal, Atelier 970, SIGMise en page : Imprimerie MunicipaleConception : Libre Cours, CaenImpression : Lonce DeprezNombre dexemplaires : 23 000. Dpt lgal : parution.Ce numro comprend une brochure de douze pages"Programme des muses sept. 2012 / fv. 2013" et undpliant "35 dfibrillateurs pour sauver des vies", jets etmis sous film biodgradable.

    Le faible endettement de la ville et sesbonnes capacits dautofinancementnous permettent denvisager la deuxime partie du mandat avec srnit. Il ne saurait cependant trequestion de se satisfaire de cette bonnegestion et doublier ainsi quelle nedoit qutre loutil de notre russite.Maintenir des finances saines signifiepour une collectivit conserver desmarges importantes dinvestissementet ainsi prparer lavenir.

    Lavenir pour notre ville cest dabordpoursuivre le ramnagement de soncentre-ancien qui a commenc autourdu centre culturel. Renforcer la liaisonavec lautre rive par une passerelle surle bassin du commerce que lon pourraemprunter ds la fin de lanne prochaine. Cest aussi rajeunir le secteur pitonnier et commencer rflchir la seconde phase derequalification du centre-ville pouroffrir tous, habitants comme visiteurs, un cur dagglomrationmoderne, tendu sur les deux rives et plus attractif.

    Lavenir cest aussi prenniser nosactions en faveur des plus dmunis.Parmi ces actions, la promotion et laccs la sant figurent parmi lespriorits de notre politique de

    Editorial

    Jean-Michel HoullegatteMaire de Cherbourg-Octeville

    Un nouveau visage pour le centre-ville

    Horaires et numros de tlphone

    Quand dveloppement durable rime avec sport

    Le Trident, demandez le programme !

    Cherbourg, la ville qui aime les enfants

    Forum Solidaires : tous diffrents, tous gaux/Le programme

    Ma ville : un atout pour ma recherche demploi !

    Une dlgation macdonienne Cherbourg-Octeville

    solidarit. Parce que la sant est undroit, mais quil est de notre devoirdaider les plus fragiles dentre nous, accder ce droit, la ville dcline un certain nombre dactions concrtesau quotidien dans la rue, lcole,dans les associations. Cest lobjet du dossier de ce numro.

    Lavenir enfin, cest lmergence dunple ddi aux nergies renouvelablesdans le Cotentin. Nous devons treprts accueillir les entreprises et lessalaris qui ont retenu notre portcomme base industrielle du grand projet nergtique franais.

    Lextension des terre-pleins portuaires,lallongement des quais se dessinentpour lan prochain afin daccueillir unpeu plus tard les halles de constructionet dassemblages des oliennes off-shore. Mais lavenir, cest aussimaintenant puisque les toutes premires entreprises ont commenc lire domicile Cherbourg-Octevillepour tre l quand les grands indus-triels des nergies marines arriveront.Dores et dj, le rle de la ville et de la communaut urbaine est de crer les conditions daccueil pour les hommes et les femmes qui participe-ront avec nous la mutationconomique qui sannonce.

    La promotion de la sant : un enjeu majeur pour la ville

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 14:09 Page 3

  • portrait

    4

    Ernst Umhauer, srieusement acteur

    Cherbourg-Octeville, la ville qui aime les enfants

    Ernst en quelques dates

    2012 Dans la maison, de Franois Ozon2011 Le Moine, de Dominik Moll2011 Le Cri, de Raphal Mathi2009 Les Corbeaux, de Rgis Musset

    Acteur dorigine cherbourgeoise, Ernst Umhauer est laffiche du nouveau film de Franois Ozon,Dans la maison, qui sort le 10 octobre.

    Ernst Umhauer, acteur dorigine cherbourgeoise,

    est ce mois-ci laffichedu nouveau film de

    Franois Ozon, Dans la maison.

    Rencontre.

    Ernst, a veut dire srieux en alle-mand. Ernst Umhauer a 22 ans. Il estn quelques jours aprs la chute dumur de Berlin, en 1989. Un prnomcomme un hommage la libertretrouve ? Il ne sait pas. Une raret Cherbourg, en tout cas. Une manire,dj, dtre un peu part. Acteur dansle prochain film de Franois Ozon laffiche lautomne, ce garon tout enfinesse, teint ple et yeux clairs, mixeavec force, jeunesse et maturit.

    Cest en CE1, dans la classe deMadame Mouchel, Cherbourg, quejai eu la confirmation que je voulaisfaire du thtre. La suite est alle trsvite. Quelques cours la MJC deCherbourg, un passage par Paris pourune anne scolaire autogre, unretour au lyce Millet et sur lide duncopain, un premier casting. A peine leau, la ligne se met frtiller et ErnstUmhauer est engag pour un tlfilm,Les Corbeaux, tourn en 2008 Barfleur. Lanne suivante, son rledans le court mtrage Le Cri, un filmtrs contemplatif, on partait larecherche dun cri , lui permet de

    rvler cette inquitante tranget qui le constitue.

    La cour des grands

    Si sa grce est encore toute juvnile, sadtermination et son dsir daller delavant dstabilisent. En 2011, ErnstUmhauer fait lexprience dunegrosse production cinmatographique,Le Moine de Dominik Moll, avecVincent Cassel. Ernst a un petit rlemais met profit ce mois de tournagedans un monastre espagnol pour observer de lintrieur la fabrique dun film. Quest-ce qutre acteur ? Que faut-il pour tenir un rle sur la dure ? En a-t-il les capacits ? Lavenir ne lui laisse gure le temps dese poser trop longtemps la question.Choisi par Franois Ozon pour sonnouveau film Dans la maison, tout lefilm est bti autour de ce personnagede lycen, trouble, dou pour raconterpar crit des histoires. Ernst se mue enClaude Garcia, 16 ans et retourne pourquelques mois traner sur les bancs dulyce. Comme un long monologue, savoix pose accompagne le film en off.

    Avec un film comme celui-l, auxcts dacteurs comme Fabrice Luchiniou Emmanuelle Seigner, lapprentis-sage est en mode acclr. Le film sorten France le 10 octobre, largement dis-tribu. Plus question de reculer. Avecce film, je rentre vraiment dans le vifdu sujet, je me montre au monde.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 4

  • SPORTSTSTSSPORTSORTSORTSTSSPORTSORTSSPORSPORTSORSPORSPSP TSTSTSTSTSORTSORSPORSPORTSSPORSPOR

    CULTURE

    TSTSTSTSTSTSTSTS

    LTURLTURCULTLTURCULT EEEURURUREEECU EEEEEEEEEEEEELTURURURURUREEEELTURLTURLTURCULT EEEEEE

    LOISIRS

    52ENTRES GRATUITESJeunesse

    5

    Ernst Umhauer, srieusement acteur

    Cherbourg-Octeville, la ville qui aime les enfants

    Dans la Manche, on fait attention auxenfants . Denise Mouchel, anciennedirectrice dcole, aujourdhui rf-rente Ville amie des enfants au seindu comit UNICEF de la Manche,prend son rle trs cur. Ce labelengage par une charte spcifique lesvilles signataires tant sur le plan sco-laire que culturel ou sportif. De douzevilles pionnires en 2002, elles sontaujourdhui 227 uvrer pour lamlioration de la vie quotidienne

    des enfants. Signataire ds 2003,Cherbourg-Octeville fait figure deprcurseur. On pense toujours, tort, quelUNICEF ne soccupe que des enfantsde pays en difficult. Mais son actionest pourtant bien relle sur le territoirefranais , reprend Denise Mouchel.Avec plus de 25% de sa populationcomprise entre 0 et 18 ans - les limitesdu terme enfant pour lUNICEF -avec ses 30 coles, 5 collges et

    Acteur dorigine cherbourgeoise, Ernst Umhauer est laffiche du nouveau film de Franois Ozon,Dans la maison, qui sort le 10 octobre.

    Denise Mouchel, rfrente Ville amie desenfants au comit UNICEF de la Manche.

    passeport Jeunes : lindispensable des 11-25 ansDepuis 1996, la Ville met la disposition de ses jeunes habitants le Passeport Jeunes.Constitu dune carte et dun chquier, il permet de rendre la culture, le sport et les loi-sirs accessibles aux 11-25 ans. Le Passeport Jeunes permet dobtenir plus de cinquanteentres gratuites la piscine, au cinma ou au thtre, et dassister des matches dehandball, de football ou basket, explique Muriel Jozeau-Marign, maire-adjointe lajeunesse. Cest galement loccasion pour les jeunes de sinitier de nouvelles activi-ts sportives ou culturelles, sans engagement. Le Passeport Jeunes permet aussi de sinscrire de nombreuses activits avec jusqu70 % de rductions. Des offres que le service jeunesse cherche rgulirement toffer.Cette anne, loffre est complte par des tarifs prfrentiels des cours de percussion,des entres gratuites la Batterie du Roule ou des sances gratuites pour les projec-tions Connaissance du monde. Le Passeport Jeunes est en vente 8,70 dans onze sites de la ville : Htel de Ville, Mairiede la Butte, Point Information Jeunesse, Maisons Franoise Giroud, Flora Tristan etOlympe de Gouges, MJC Centre, Maison pour tous Lo-Lagrange, piscines de la Butteet Chantereyne, ASCAQ. Les dtenteurs de la [email protected] bnficient de 5 de rduc-tions et il est gratuit pour les dtenteurs des cartes loisirs CAF. Penser se munir dunephoto, dune pice didentit et dun justificatif de domicile sur Cherbourg-Octeville.

    Contact : Direction Enfance et Jeunesse au 02 33 87 87 50

    Lanc par UNICEF et lAssociation

    des Maires de France, le label Ville amie desenfants clbre cette

    anne son dixime anni-versaire. Loccasion derevenir sur lengage-

    ment de la ville enfaveur de la protection

    des enfants.

    2 lyces, Cherbourg-Octeville est aucentre des rflexions souleves parlUNICEF. A Cherbourg-Octeville, ily a encore des enfants qui vivent danslisolement. Cest l-dessus quil nousfaut travailler. Car lavenir cest lin-tgration , poursuit Denise Mouchel.

    Une clbration internationale

    Chaque anne nous nous runissons Paris avec les reprsentants desmunicipalits. LUNICEF a valeur deconseil, nous travaillons dans la mmedirection, celle du bien-tre de lenfantdans la cit . Ds la rentre, la ville vase doter de nouveaux panneaux stipu-lant cet engagement de la municipalitvis--vis de ses jeunes citoyens. Toutcomme elle va prparer avec lUNICEFla journe internationale des droits delenfant, arrte au 20 novembre dechaque anne depuis 1989. La programmation, labore en par-tenariat avec lEcole suprieure desarts et mdias de Cherbourg, prvoit4 jours de festivits entre le 19 et le 23novembre. Les personnes souhaitantrejoindre lquipe UNICEF Cherbourgsont les bienvenues.

    Contact : Michle Litr au 06 15 92 67 90

    ou Denise Mouchel au 02 33 94 62 78

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 5

  • Evnement

    6

    Forum Solidaires : tous diffrents, tous gaux

    Forum Solidaires : Le programme

    La Ville de Cherbourg-Octeville organise le

    Forum Solidaires Tous diffrents,

    tous gaux , aux ctsdes associations locales.Frdric Bastian, maire-adjoint aux solidarits et

    la cohsion sociale,nous explique sa dmarche.

    infos pratiquesf orum solidaires

    Forum Solidaires :salle des ftes (place centrale). Tables rondes, expositions, animations.Vendredi 16 novembre de 10h 18h30et samedi 17 novembre de 10h 13h.Entre libre. Tl. 02 33 87 87 20.

    Quelle est lorigine du ForumSolidaires ?La solidarit est au cur du mandatmunicipal. Nous avons rdig en 2010 un livre blanc intitul Solidaires , qui est laboutissementdun travail collectif, men en lien avecle tissu associatif et institutionnel duterritoire.

    En refondant les modes de travail, departenariat et les pratiques profes-sionnelles, nous souhaitons apporterdes rponses personnalises et adap-tes aux projets de vie des publics etgarantir les droits fondamentaux.Apporter la justice sociale et la soli-darit peut se faire en personnalisantles rponses et en agissant au plus prsde chacun.Cherbourg-Octeville organise chaqueanne un forum correspondant undes quatre axes de la politique de soli-darit de la ville, savoir la politiqueen faveur de nos ans, la promotionde la sant, le dveloppement socialdu territoire, et la lutte contre la pr-carit, dans lequel sinscrit ce Forum.

    Pourquoi avoir choisi ce thme du Tous diffrents, tous gaux ?Nous choisissons une thmatique diffrente pour chaque dition. Lorsdu prcdent Forum Solidaires en2010, nous avions choisi comme th-matique La prcarit et lexclusion,comment agir ? . Cette anne, nousavons privilgi le droit la diffrenceet le mieux vivre ensemble, do cethme Tous diffrents, tous gaux .Trop souvent encore, le handicap, quilsoit social, physique ou mental, estvecteur de prjugs.Nous cherchons apporter les bonnesrponses aux questions qui se posent :comment rsoudre les problmatiqueslies aux personnes en difficultpsychologique physique ou sociale ?Comment lutter contre lisolement deces personnes ? Comment sorganisentlcoute et la prise en compte de cettevulnrabilit ?

    Quelle importance prennent les asso-ciations dans ce Forum ?La mobilisation des associations uvrant sur notre territoire est consi-

    drable. La philosophie du ForumSolidaires est justement de mettre envaleur la richesse du milieu associatifdans notre ville et limportance de linvestissement bnvole.

    Lobjectif de ce rendez-vous est de met-tre en rapport ces associations avec desparticuliers, jeunes et moins jeunes,motivs et prts sengager sur desprojets solidaires. Le Forum est gale-ment loccasion pour les associationsde se rencontrer et dchanger autourdes thmatiques de la solidarit.

    Frdric Bastian : le Forum Solidaires met en valeur la richesse du milieu associatif et limportance delinvestissement bnvole .

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 6

  • 7Forum Solidaires : tous diffrents, tous gaux Evnement

    Forum Solidaires : Le programme

    Le Forum Solidaires accueille unvillage des associations engages enfaveur des personnes les plus fragileset qui prsenteront leur activit lasalle des ftes.Le village sera anim par la choraledAmarrage, formation compose depersonnes valides et handicapes, etpar des dmonstrations sportives debasket en fauteuil roulant.

    Le lyce Alexis de Tocqueville orga-nise galement des jeux de socitdestins aux jeunes comme aux adul-tes, avec pour vocation de crer deschanges autour du handicap (dessin,mime,).

    Jeudi 15 novembre 18h30, uneconfrence grand public avec dbatsur le thme gnral du mieux vivreensemble tous diffrents, tous gaux,regard croises , en prsence de lcrivain-confrencier Marcel Nuss,sera organise dans les salons delHtel de Ville pour ouvrir le Forum.

    Pour animer le forum, des tables ron-des seront galement proposes.

    Concert de Catherine DargentVendredi 16 novembre au Thtre lItalienne, Catherine Dargent prsenteraen avant-premire son nouveau spectacle,Comme ils disent, cr pour loccasionautour du thme de la diffrence.Rservation et achat des places au 02 33 93 37 46 ou 06 16 67 50 43(Association Parfum de Chant). Retraitdes places : librairie Les Schistes Bleus, 10 rue Franois Lavieille. Vendredi 16novembre 20h30 - Tarif : 5 , prix degroupe 3 .

    Du 15 au 17 novembre,Cherbourg-Octeville va vivre au rythme

    du Forum Solidaires,que ce soit dans

    les salons de lHtel deVille, la salle des ftes

    ou au Thtre lItalienne. Prsentation

    des activits.

    Au programme :- Comment mieux vivre ensemble ?Tmoignages et changes dexprien-ces russies. Vendredi 16 novembre 10h30.- Comment changer le regard sur le

    handicap ?La diffrence est-elle une richesse pourla socit ? Un dbat sur le jugementet le comportement des personnesvalides face celles en situation de handicap. Vendredi 16 novembre 15h.

    Frdric Bastian : le Forum Solidaires met en valeur la richesse du milieu associatif et limportance delinvestissement bnvole .

    La prise en compte de la vulnrabi-lit : construction dun outil communde mesure.Quelle est lorigine de ce projet ?Prsentation de loutil ralis et sonappropriation par les bnvoles et professionnels. Samedi 17 novembre 10h30.

    En marge du Forum, la chanteuseCatherine Dargent livrera son nou-veau spectacle le vendredi 16novembre 20h30 (voir encadr).

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 7

  • association

    8

    Quand Shakespeare danse le rockProduits de la mer et du terroir : le rendez-vous des gourmands !

    Les jeunes de lassociation Shakespeare danse le rock font leurs premiers pas sur scne.

    Les juniors associations, comme leurnom l'indique, sont des associationsrserves aux jeunes n'ayant pasencore atteint la majorit. Cette struc-ture leur permet dorganiser desmanifestations, au gr de leur imagi-nation, condition davoir un adulterfrent. La junior association Shakespearedanse le rock a vu le jour en mars der-nier. Elle a pris naissance au sein dulyce Jean-Franois Millet et des classes artistiques . Lorsque noustions en seconde, nous devions rali-ser un dossier, explique HectorDigard, le prsident. Nous l'avonsconsacr la cration d'une associationqui mettrait en exergue les perfor-mances artistiques des jeunes, dansdes domaines aussi diffrents que lethtre, la musique, le chant ou ladanse. Cela nous a occups pratique-ment toute l'anne scolaire. Nousavons eu une super note ! Cet investissement, les jeunes deMillet ne souhaitaient pas quil s'arrte un travail d'cole. D'o notre dci-sion de crer cette junior association enmars dernier. Elle compte aujourdhuiune dizaine de membres. Le coup d'envoi a t donn le 25 avrildans les rues de Cherbourg-Octeville :ce jour-l, des jeunes se sont succdsur scne, face une centaine de

    personnes. Les uns ont jou des say-ntes, dautres ont dans ou chant,plusieurs groupes ont complt laffiche.

    Nous avons choisi une formule quise veut simple et efficace. Lidetant de mettre les artistes enconfiance pour leur permettre defaire leurs premiers pas sur scne, faceau public , explique Hector Digardqui projette dj l'organisation d'un

    Randonne et cross des Vallons dimanche 7 octobreDe nombreux participants sont attendusle dimanche 7 octobre sur le site de laGamacherie pour participer la journeorganise par le Comit dorganisation ducross des Vallons ; ils taient prs de 250en 2011. Au programme : randonne fami-liale le matin, repas le midi et parcourssportif laprs-midi, afin de faire dcou-vrir toutes les particularits du Vallon. Les

    randonneurs ont rendez-vous pour un dpart du stade 10h45. Le cross dmarre 13h45 avec les poussins qui ralisent 1 200 mtres. Les dparts schelonnent ensuitejusqu 16h20, heure laquelle slancent seniors et vtrans pour 6,5 km.Partenaire de cette deuxime dition du cross des Vallons nouvelle formule, le conseilde quartier des Vallons se mobilise pour aider au balisage et la mise en scurit duparcours, et organise quizzs et animations pour petits et grands, avec de nombreuxlots gagner. Un challenge rcompense le quartier le mieux reprsent : il a t remisau conseil de quartier des Vallons lan dernier. La comptition interquartiers est lance !

    Contact : Robert Barthonnat au 02 33 93 04 25

    Les jeunes sont capables de crer.

    Nous sommes l pour le dmontrer. Les membres de la toute nouvelle junior association

    Shakespeare danse le rock

    ont la ferme intentionde faire parler deux.

    festival en octobre 2013. Nous n'ensommes qu'au prambule. L'objectifserait d'organiser sur plusieurs joursdiverses manifestations consacres toute forme d'expression artistique.Nous pourrions ainsi proposer destremplins runissant des musiciens oudes comdiens. Affaire suivre

    Contact : Charlotte Deletang au 06 20 62 08 09

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 8

  • 9Quand Shakespeare danse le rockProduits de la mer et du terroir : le rendez-vous des gourmands ! En bref

    Les jeunes de lassociation Shakespeare danse le rock font leurs premiers pas sur scne.

    Vous tes nostalgique de vos racines, des plats de votre enfance ou tout simplement gourmand et amateur de produits artisanaux ? Ne manquez pas la 17e dition de la fte des produits de la mer et du terroir, du 16 au 18 novembre, le long du quai de lentrept. Comme chaque anne, vins, fromages, produits de la mer et autres produits artisanaux seront rassemblspour le plus grand plaisir de vos papilles. Des activits telles que des prome-nades en mer seront galement proposes aux visiteurs.

    Contact : Georges Ledure au 06 70 88 69 27

    Extension du port de Cherbourg :pna vous associe !

    Ports Normands Associs, propri-taire et gestionnaire du port, organisedes runions publiques en octobre etnovembre pour prsenter son projetdextension des capacits portuairessur la grande rade. En effet, linfras-tructure actuelle ne permettra pasdaccueillir lensemble des projets :pour lolien offshore, le port deCherbourg a dj avec Alstom et EDFEN t retenu pour la constructiondune usine de ples doliennes offshore et pour lassemblage des oliennes du futur site deCourseulles-sur-Mer. Cherbourg doit maintenant devenirle port de rfrence pour la construction, la maintenance et lexploitation des futures fermeshydroliennes. Les travaux consiste-ront amnager un terre-plein de 35ha dans la grande rade, lEst et auNord des terre-pleins existants, pourun cot estim 60 M. Lenjeu estde faire du port de Cherbourg un desleaders europens dans les nergiesmarines renouvelables.

    Contact : 02 31 53 34 61 - [email protected] -

    www.pna-emr.fr

    Journe de la mobilit internationaleLe 18 octobre, la Maison de lEurope de Caen organise une journe sur le thmede la mobilit des jeunes en Europe La Cit de la Mer. Lvnement, organis en partenariat avec la Ville de Cherbourg-Octeville, la Rgion et deslyces de la Communaut urbaine, reviendra sur les diffrents aspects de lmigration europenne qui transita par Cherbourg au XIXe sicle et au dbutdu XXe sicle. Les organisateurs exploreront galement les diffrentes possi-bilits de mobilit qui existent aujourdhui en Europe. De nombreuses activitssont prvues : tables rondes, confrences, quiz, expositions Cette journe sadresse en priorit aux lycens et tudiants. La confrence de clture de 18h 19h sera ouverte au public.

    aTD Quart monde projette le film Joseph linsoumis

    Des rues doublesens cyclable

    Depuis juin 2011, la Ville a mis enplace la circulation en double senspour les vlos dans certaines rues ensens unique. Ces voies bnficientdun marquage spcifique au solpour que les vlos puissent roulerdans lhyper-centre en senscontraire celui des voitures. Lesautomobilistes et cyclistes doiventdonc rester vigilants, pour unecohabitation russie !

    Le 25 octobre, le Mouvement ATDQuart Monde diffusera le film Josephlinsoumis au Palace. Ce film pr-sente lhistoire de la cration dATDQuart Monde dans les annes 50 parle Pre Joseph Wresinski, avec

    lobjectif dradiquer lextrme pau-vret. A noter que les membresdATD Cherbourg seront au villagedes associations du Forum Solidaires,les 16 et 17 novembre.Contact : Le Palace au 02 33 78 96 49

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 9

  • 10

    Le Point Information Jeunessedmnage

    Ma ville : un atout pour ma recherche demploi !

    Lanc il y a trois ans sur le quartier desVallons, titre exprimental, ce projetaidant les jeunes sinsrer dans lemonde du travail a port ses fruits.Aprs une valuation de laction en findanne 2010, le projet a t reconduiten 2011 et tendu cette anne dautres quartiers de la ville.

    Nous avons fait le constat que les jeu-nes accdent difficilement lemploi.On leur reproche leur manque dex-prience, explique Corinne Ducreux,directrice de la Maison Flora Tristan.Lobjet du projet Ma ville, un atout estde les aider trouver des emplois tem-poraires et rmunrs, afin de leurremettre un pied en entreprise. Chaque anne, une quarantaine de jeu-nes est slectionne pour participer auprojet. Absence de projet professionnelou arrt des tudes, les profils des jeu-nes concerns sont varis, mais tousont en commun le dsir de trouver unemploi. Laction mene par la ville vise ren-forcer leur accompagnement et valoriser leur savoir tre, leurs com-ptences et leur candidature. Tout aulong de lanne, les jeunes participent des ateliers et des actions variesdans le but de les prparer au mieux aumonde professionnel . Les candidats

    amandine, 25 ans, et nour, 22 ans, ont bnfici du projet

    Depuis trois ans,Cherbourg-Octeville

    dveloppe le projet Maville, un atout pour ma

    recherche demploi.Pilote par lespace

    solidaire Flora Tristan et la mission locale

    du Cotentin, lactionvise aider des jeunes sinsrer dans le monde

    du travail.

    Jeunesse

    Amandine Krier a quitt lcole en 3e poursoccuper de ses enfants. Elle souhaiteaujourdhui devenir assistante de vie defamille. Grce Ma ville, un atout pourma recherche demploi, elle a suivi un ate-lier de gestion du stress et de prparationaux entretiens dembauche. Cet t,Amandine sest occupe de lentretien delocaux appartenant la ville. A la rentre,elle a dmarr une formation dassistantede vie de 6 mois, lAFPA. Aujourdhui,jai enfin confiance en moi et je suis trsmotive pour trouver un emploi ,explique-t-elle.

    sont suivis tout au long de leur parcourspar un rfrent de la Mission Locale oude lun des espaces solidaires.La ville et ses partenaires (SOMENOR,Centre hospitalier public du Cotentin,Polyclinique) proposent aux parti-cipants des emplois saisonniers. Lerecrutement des jeunes constitue unetape de leur insertion, la finalittant de permettre leur embauchedurable au sein d'une entreprise, par-tenaire ou non du projet. Lannedernire, douze jeunes ont t pris auCHPC, douze la Ville, un laPolyclinique et un autre au centre

    de SOS mdecins. Parmi eux, deux travaillent toujours lhpital. Depuis son lancement il y a trois ans,nous sommes trs satisfaits des rsultatsde lopration. Lan prochain, nousesprons que de nouvelles entreprisesse joindront au projet, afin dlargirnotre action un plus grand nombre dejeunes .

    Contacts : Maison Flora Tristan(Corinne Ducreux ou Magalie

    Lebrec) au 02 33 94 58 59Mission locale du Cotentin

    (Vronique Leboucher) au 02 33 01 64 65

    Aprs avoir entam une formation en artsdu spectacle, Nour Hachimi a souhaitsloigner des tudes thoriques. Il aaccept de suite de participer au projet. Je narrivais pas trouver un emploidepuis quelques mois et je commenais perdre toute motivation. Aprs avoirobtenu deux emplois saisonniers par lebiais du projet, il a dbut en septembreun BTS Webmaster en alternance augroupe FIM de Saint-L, qui lui permet-tra de gagner en connaissance et ensavoir-faire, tout en gardant un pied enentreprise.

    Corinne Ducreux et Magalie Lebrec, entoures par Nour Hachimi et Amandine Krier.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 10

  • En bref

    11

    Le Point Information Jeunessedmnage

    Ma ville : un atout pour ma recherche demploi !

    l a maison f lora Tristan fte ses dix ans

    Depuis 2008, le Point InformationJeunesse, propos par la Maison desJeunes et de la Culture, est intgr l'antenne de la Maison de l'Emploi etde la Formation. Ce service proposenotamment un accs internet, une aide la rdaction de CV et de lettres demotivation, des offres de job, des cafs

    une classe prparatoire lesam c2

    f te de la musique la crche l evalois

    Lcole suprieure darts et mdias de Caen/Cherbourg, lEsam c2, a ouvert la rentre une classe prparatoire publique aux concours dentre des co-les suprieures dart, la premire dans le Grand Ouest. Etablissement publicdenseignement suprieur inaugur en 2011, lesam c2 accueille ses tudiantscherbourgeois dans les locaux de lancien hpital des armes.

    www.esam-c2.fr

    inscriptions sur les listes lectorales

    Si vous avez dmnag, pensez vous inscrire sur les listes lectora-les pour 2013 ! Deux possibilits :soit directement en mairie, auprsdu service Etat-civil/Population, lHtel de Ville ou la Mairie de laButte, muni dune carte didentiten cours de validit et dun justifi-catif de domicile (quittance deloyer, d'lectricit ou tlphone) demoins de 3 mois ; soit par internet,en crant votre compte surwww.mon.service-public.fr.

    La mairie est ouverte du lundi auvendredi de 8h15 12h15 et 13h30 17h et en journe continue lemardi et jeudi. LHtel de Ville estgalement ouvert le samedi matinde 9h 12h.

    Plus dinfos : www.ville-cherbourg.fr

    Anciennement Maison des QuartiersOuest, la Maison Flora Tristan aouvert ses portes il y a dj dix ans ! Depuis, de nombreux projets et ani-mations ont t raliss, ports parlquipe et des habitants de plus en plus nombreux simpliquer.Pour fter dix ans de cooprationentre habitants, professionnels et

    bnvoles, la Maison Flora Tristanorganise le vendredi 26 octobre unejourne portes ouvertes afin dedcouvrir ses activits travers desexpos photos, rtrospectives, pra-tiques dateliers, diaporamas,initiations

    Contact : 02 33 94 58 59

    jeunes. Le 2 juillet dernier, le PIJ a dmnag, avec ses partenaires del'antenne (Mission Locale, Bilan deComptence, Logement des JeunesCLLAJ et Service Mobilit), au 74 quaiAlexandre III. Le tlphone est rest,quant lui, inchang.

    Contact : 02 33 01 64 76

    Le 15 juin, les 55 enfants de la crcheLevalois ont assist un concert delquipe de la crche accompagnepar des parents denfants, dans les locaux situs avenue AmiralLemonnier. La chorale et les musi-ciens volontaires ont interprt cette occasion leur rpertoire devantun public compos des enfants,parents, grands-parents et proches.Une exprience renouvele chaqueanne depuis 2005 qui permet declore lanne dans la bonne humeuret de saluer, lors dun pot de dpart,les enfants qui partent rejoindre lcole maternelle.

    Corinne Ducreux et Magalie Lebrec, entoures par Nour Hachimi et Amandine Krier.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 11

  • 12

    En brefUn Point daccs

    au droit quartier des Provinces

    Fin juin, un Point daccs au droit a ouvert ses portes sur le quartier desProvinces, au 4 rue de Cambrsis. Gr par lassociation daide aux victimesACJM, ce lieu dlivrera des informations caractre juridique ou administratif,afin dorienter les justiciables. Des permanences sur les droits des femmes etdes familles seront galement assures, et un conciliateur de justice, le Comittechnique dpartemental de la consommation, des huissiers et des notaires ytiendront des permanences rgulires. Des avocats assureront des consulta-tions et animeront des confrences. En revanche, ce lieu ne dispensera pas deprestations juridiques et ne se substituera en aucun cas aux avocats et autresservices juridiques.

    Contact : 02 33 78 00 30 (4 rue de Cambrsis)

    sorties seniors : demandez le programme

    Retrouvez tous les rendez-vousseniors sur Cherbourg-Octeville,dans le programme semestriel desactivits. Ths dansants avec lor-chestre Rmy Ledru, activitssportives avec les Inter-Olympiadesou encore les visites guides,des activits qui sont spcialementdestines aux seniors. Bnficiezgalement du tarif groupe pourdcouvrir lexposition Titanic,Retour Cherbourg et de tarifs pr-frentiels sur une slection despectacles proposs par le CCAS etle Trident.Le livret dactivits seniors est votre disposition dans les accueilsde la ville, les espaces solidaires, lesclub du 3e ge, chez les mdecins...

    Donnez votre sangPour la 2e anne conscutive,lEtablissement franais du sang(EFS) de Cherbourg-Octeville orga-nise une collecte vnementielle desang, le 5 dcembre la salle desftes, de 11h 19h. Lan dernier, l-vnement a t un succs, avec 258personnes qui sont venues donnerleur sang, explique Chantal Giguet,responsable du site transfusionnel.

    nettoyage des trottoirs

    Je paie ma facture deau en ligne !

    Afin de simplifier les dmarchesadministratives, la Communauturbaine de Cherbourg innove enproposant aux abonns du servicede leau non-mensualiss ou non-prlevs le rglement de leursfactures par internet. Une oprationsimple et sre : pour effectuer votrepaiement, munissez-vous de votrefacture deau, de votre carte ban-caire, et connectez-vous sur le sitede la Cuc : www.cuc-cherbourg.fr,rubrique Informations & services,Cycle de leau, Facturation & paie-ment. Une fois le paiement effectu,un rcpiss vous sera transmis parmail. Attention, le paiement parinternet nest possible que dans ledlai mentionn sur votre facture.Une fois la date de paiement dpas-se, vous avez la possibilit de payerpar tout autre moyen (TIP, chque,carte bancaire).

    Tout savoir sur les modes de dplacementDepuis le 1er janvier, la Maison delEmploi et de la Formation propose,dans sa nouvelle antenne installe 74quai Alexandre III, un centre de res-sources ddi la mobilit. Leshabitants peuvent y trouver desinformations et conseils sur les

    services de transports existants, lesitinraires et les horaires, les aides la mobilit, le covoiturage Ces informations peuvent gale-ment tre obtenues par tlphone au0 800 50 10 81 (numro gratuit).

    En cette priode de fin danne, lesrserves de sang sont limites et nousesprons que les donneurs seront nom-breux pour faire face ces besoins .Pour donner, il faut avoir entre 18 et71 ans, tre en bonne sant et peserplus de 50 kg. Munissez-vous devotre carte didentit et ne venez pas jeun.

    Contact au 02 33 20 76 32

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 12

  • 13

    Un Point daccs au droit quartier des Provinces

    Fin juin, un Point daccs au droit a ouvert ses portes sur le quartier desProvinces, au 4 rue de Cambrsis. Gr par lassociation daide aux victimesACJM, ce lieu dlivrera des informations caractre juridique ou administratif,afin dorienter les justiciables. Des permanences sur les droits des femmes etdes familles seront galement assures, et un conciliateur de justice, le Comittechnique dpartemental de la consommation, des huissiers et des notaires ytiendront des permanences rgulires. Des avocats assureront des consulta-tions et animeront des confrences. En revanche, ce lieu ne dispensera pas deprestations juridiques et ne se substituera en aucun cas aux avocats et autresservices juridiques.

    Contact : 02 33 78 00 30 (4 rue de Cambrsis)

    La promotion de la sant : un enjeu majeur pour la villeLamlioration de la sant implique une modification du mode de vie ou de

    lenvironnement. A Cherbourg-Octeville, la promotion de la sant

    et ses composantes, la prvention, mais aussi la qualit de lenvironnement,

    du logement et des relations sociales contribuent au mieux vivre ensemble.

    Dossier

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 13

  • 14

    DossierLa promotion de la sant :

    laction au quotidien

    Accompagne par lIREPS de Basse-Normandie, la Ville organise etparticipe tout au long de lanne desactions de promotion de la sant enlien avec les associations et les insti-tutions. Lenjeu : tre bien dans soncorps, bien dans sa tte, bien dans saville, bien dans sa vie. Pour FrdricBastian, maire-adjoint aux solidaritset la cohsion sociale, la bonnesant est laffaire de tous, cest unedmarche transversale de la collecti-vit qui implique lensemble des luset des services.

    Cherbourg, capitale du secourisme

    Depuis 2010, la Ville a install, en par-tenariat avec lassociation Cur etCancer, 35 dfibrillateurs automa-tiques dans les lieux stratgiques deson territoire. Chaque anne, la villeorganise galement une journe gra-tuite dinitiation aux gestes depremiers secours, en partenariat avecla Croix-Rouge franaise et Cur etCancer. La Ville poursuit une impor-tante politique de prvention desrisques cardio-vasculaires, expliqueFrdric Bastian. Paralllement lins-tallation de dfibrillateurs, elle

    organise donc des sances dinitiation lutilisation de ces appareils. Carsept fois sur dix, larrt cardiaque sur-vient devant tmoin, mais moins de 20 % de ces tmoins connaissent lesgestes de premiers secours. Lopration permet dinitier chaqueanne plus de 300 personnes. Nousorganisons galement des sancessur un public plus cibl, comme dansles collges ou les lyces, ou auprs du3e ge, ce qui permet, chaque anne, environ 1 000 personnes de pouvoirsinitier aux gestes de premierssecours.

    Promouvoir lhygine dentaire

    Pour amliorer la sant bucco-dentairedes enfants, des sances de dpistagedes caries sont organises pour lesenfants de CE1, CE2 et CM2. Auprsdes enfants des classes de CP et deCM1, cette sensibilisation passe par ladistribution de plaquettes informativesaux parents et par une information surlhygine bucco-dentaire et alimen-taire. En parallle, la Ville a mis enplace dans huit coles le brossage desdents aprs le djeuner, pour lesenfants djeunant au restaurant

    De linstallation de dfibrillateurs

    la Cherbourgeoise, en passant par les Olympiades ou Octobre rose,

    la Ville a dvelopp les actions en faveur

    de la promotion de la sant.

    Tour dhorizon.

    scolaire. Au total, prs de 500 enfantsen bnficient et apprennent les bonsgestes. Brosses dents, dentifrices etgobelets sont fournis.

    Prvenir le cancer du sein

    Le cancer du sein est le premier can-cer chez la femme. Aujourd'hui, unefemme sur huit risque de dvelopperun cancer du sein, explique FrdricBastian. Notre rle est de prvenir et

    La Ville participe Octobre Rose, opration nationale de prvention du cancer du sein.

    La promotion de la sant : laction au quotidien

    Octobre rose le 25 octobreTout au long du mois doctobre, desactions seront organises pour rappelerlimportance du dpistage du cancer dusein. Le point dorgue aura lieu le 25octobre avec un petit-djeuner organis la Maison Flora Tristan (rencontres,tmoignages, gymnastique). Laprs-midi, la Ville sest associe au lyceAlexis de Tocqueville pour organiser desactivits sur lintrt de bien connatreson corps. Le soir, confrence grandpublic 20h30 sur limportance dunebonne condition physique en prventiondes cancers et des ventuelles rechutes.Renseignements au 02 33 01 89 93. Entre gratuite.

    Les handisports sont prsents lors de journes de sensibilisation.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 14

  • 15

    La promotion de la sant : laction au quotidien

    La Ville participe Octobre Rose, opration nationale de prvention du cancer du sein.

    DossierLa promotion de la sant :

    laction au quotidien

    sensibiliser les femmes et leur entou-rage afin de limiter efficacement lesconsquences de cette maladie.Depuis 2010, La Cherbourgeoise,course et marche 100 % fminine, cltle festival Femmes dans la Ville. Avecplus de 1 100 participantes, ldition2012 a rencontr un franc succs. Lenombre de participantes a permis dercolter 3 300 au profit de lassocia-tion Cur et Cancer , souligneFrdric Bastian. Cherbourg-Octevillesinscrit galement depuis 2011 danslvnement national Octobre rose.

    Bien manger, bien bouger

    En lien avec ses espaces solidaires, laville mne des actions autour de laforme au quotidien, afin de rduire lesmaladies cardio-vasculaires en dimi-nuant les facteurs de risque. Du 15 au21 octobre 2012, la Maison Olympe deGouges participe la Semaine dugot. Au programme : ateliers cuisine,escapades gourmandes, expositions,concours de recette La Maison FloraTristan dite de son ct un livre derecettes. Les cuisinires publient cetautomne Les Recettes de nos cuisines,pour permettre dapprendre

    composer un menu quilibr avec unbudget matris. En 2011, les seniorsavaient travaill sur Les Recettes dubar soupes pour le Forum seniors.

    La Maison Flora Tristan propose ga-lement depuis plus dun an desmarches hebdomadaires, afin de favo-riser le bien-tre par la pratique dunexercice physique rgulier accessibleau plus grand nombre. Ces momentspermettent dvoquer des questions desant et dchanger sur les diffrentsfacteurs de risques ou les campagnesde prvention.

    Favoriser la pratique du sport

    Faire du sport dans une atmosphrechaleureuse, cest tout lenjeu des Inter-Olympiades. Du 22 au 26 octobre, 800 retraits et pr-retraitssont attendus pour le 25e anniversairede la manifestation. Au total, une quinzaine dpreuves est propose parle CCAS de Cherbourg-Octeville aux seniors du Cotentin : randonne,bowling, tennis de table, ptanque, etc.Prs de 50 clubs et associations du Nord-Cotentin sassocient la

    manifestation. Et si lesprit de com-ptition est prsent grce la crationdun jury compos de professionnelset de bnvoles, lensemble des parti-cipants est unanime sur lambianceconviviale qui domine ces rencontres.Deux nouveauts au programme cetteanne : lorganisation dune initiationaux premiers secours et la venue duchanteur Dave au Thtre lItalienne !

    Changer le regard sur le handicap

    Dans le cadre de la politique dacces-sibilit quelle mne depuis 2001, laVille de Cherbourg-Octeville travaille, travers son Comit de Pilotage delAccessibilit, sur trois axes forts : lvolution de la chane de dplace-ment, les services proposs auxpersonnes handicapes et la percep-tion du handicap. Elle organise desjournes de sensibilisation aux gnesoccasionnes par un handicap, quilsoit moteur, auditif, visuel ou mental.Lobjectif est de se rendre compte desdifficults rencontres dans la viequotidienne, quil sagisse douvrirune bouteille deau lorsque lon esthmiplgique, de traverser la ruelorsque lon est aveugle ou de com-muniquer lorsque lon est sourd oumalentendant. Des boucles magn-tiques pour malentendants ontgalement t mises en place dans lesaccueils.

    Les handisports sont prsents lors de journes de sensibilisation.

    l iREps de la mancheL'IREPS - antenne Manche met dispo-sition des professionnels et du grandpublic des documents pdagogiquessur la sant : brochures, affiches, ouvra-ges et outils d'interventions. Son quipepeut galement vous accompagner pourmettre en place une action en ducationet promotion de la sant partir desbesoins de la population et des ressour-ces locales.Instance rgionale en ducation et pro-motion de la sant (antenne 50) : 3 rue duLon, 50130 Cherbourg-Octeville. Tl. 02 33 01 00 [email protected]

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 15

  • Dossier

    16

    Laccs aux soins facilit pour les plus fragiles

    Les actions de promotion de la sant values

    Afin de mieux prendreen charge les personnes

    les plus fragilises, la Ville, le Centre

    hospitalier du Cotentin(CHPC) et la FondationBon Sauveur travaillent

    louverture de laPasserelle. Une unit de soins et dcoute

    dcentralise en centre-ville.

    Laccs aux soins chez les personnesles plus dfavorises pose un vrai pro-blme. Elles ne se rendent la plupartdu temps lhpital quen situationdurgence, voire dextrme urgence.Aprs avoir profit des premierssoins, plus personne ne les revoit.Aucun suivi nest possible. Fort de ceconstat, Frdric Bastian, maire-adjointcharg des affaires sociales, et NathalieClavier, mdecin au CHPC, ont lanclide de dplacer la passerelle daccsaux soins de lhpital en dehors de ltablissement. Ce projet devientralit avant la fin novembre.La Passerelle, qui sadresse aux popu-lations les plus fragilises, disposeradun local dans le btiment quiaccueille dj lAFAC (Association

    familiale de lagglomration deCherbourg), parking Gambetta-Fontaine. Le centre disposera dunesalle dattente, dun secrtariat etdune salle de consultation.

    Des permanences seront organisestrois aprs-midi par semaine, animespar des infirmires et des travailleurssociaux du CHPC. Ceux-ci seront l-coute et prendront en charge lesmaux des personnes en grande difficult.

    Nous assurerons galement unaprs-midi par semaine une perma-nence mdicale ajoute FrdricBastian. Trois mdecins bnvolesont donn leur accord pour se relayerchaque semaine. On estime actuel-lement que 150 personnes sontconcernes par ce nouveau service. La Ville de Cherbourg-Octeville, leCHPC et lquipe mobile prcarit duBon Sauveur ainsi quune associationde mdecins urgentistes libraux sontimpliqus dans cette opration placesous le signe de la solidarit.Afin de sensibiliser le plus grand nom-bre, des campagnes dinformationont dj t faites auprs des diff-rentes associations caritatives delagglomration. Nous leur avonsdemand de les inviter venir nousrencontrer ou ventuellement de nousalerter.

    Cherbourg-Octeville, au curdu rseau Villes sant

    Depuis 2011, Cherbourg-Octeville estlune des 82 villes membres du Rseaufranais des Villes Sant de lOMS. Lesactions quelle mne pour le dveloppe-ment de laccs aux soins pour tous, lalutte contre les ingalits ou le bien-man-ger lui ont permis dobtenir ce label sansdifficult. Elle est la seule ville de Basse-Normandie lavoir obtenu.Concrtement, cette adhsion offre auxvilles un partage et un retour dexp-rience. Des rencontres sont rgulirementorganises. Nous avons voqu lorsdune rencontre La Rochelle les actionspouvant tre engages par une collecti-vit afin de sensibiliser les jeunes auxeffets dvastateurs des comportements risque. Nous nous en inspirerons danslavenir , explique Frdric Bastian,maire-adjoint charg des affaires sociales.Dautres colloques sont prvus. ANantes, le logement sera au cur desdbats, Villeurbanne, les problmes deparentalit. Cela nous permet degagner du temps, de nous appuyer surlexprience des autres villes, de trans-mettre notre propre retour dexprienceet dviter des cueils.

    La Cherbourgeoise, course et marche 100 % solidaires, a permis de rcolter 3 300 au profit de l'associa-tion Cur et Cancer.

    La Passerelle assurera une permanence mdicale un aprs-midi par semaine.

    Cpam : facilitez-vous la vieavec ameli.fr

    Plus besoin de se dplacer jusqu laCaisse dAssurance Maladie de laManche ! Sur www.ameli.fr, 24h/24 et7j/7, vous pouvez vous informer sur vosdroits et dmarches, suivre en temps relvos remboursements de soins, tlchar-ger vos attestations de droits oudindemnits journalires, adresser un e-mail votre caisse, trouver les adresseset tarifs des professionnels de sant etvous informer pour votre sant.

    La Ville a pris en charge tous les tra-vaux lis lamnagement de ce local,soit une dpense estime 30 000 .

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 16

  • Dossier

    17

    Laccs aux soins facilit pour les plus fragiles

    Les actions de promotion de la sant values

    Afin dvaluer les politiques mises enplace dans le domainede la sant, la ville a

    lanc une tude menepar les tudiants

    de lIUT. Plus de 1 000 personnes

    ont t interroges.

    Si de nombreuses actions de promo-tion de la sant ont t engages cesdernires annes, la ville, jusqu pr-sent navait pas de retour direct. Dolide de demander laide des tu-diants en technique de communicationde lIUT. Nous avons prpar unquestionnaire qui tient en vingt-cinqquestions, souligne Frdric Bastian,maire-adjoint charg des affaires socia-les. Il nous renseigne sur des sujetsaussi diffrents que les comportementsde vie, laccs aux soins, les difficultslies aux multiples addictions Plus de 1 000 Cherbourgeois-Octevillais se sont prts au jeu desquestions-rponses, ce qui permettrade disposer dun premier tat deslieux, lorsque toutes les rponsesauront t dpouilles, analyses etrestitues lors de runions publiques. On va pouvoir mesurer limpact descampagnes que nous avons menesces dernires annes. Nous avonsparticip lopration Octobre rose,lie au dpistage du cancer du sein.Nous avons organis avec Cur etCancer, la Cherbourgeoise, une coursepopulaire 100% fminine. Nous avonsgalement mis en place dans de nom-breux lieux accueillant du public, desdfibrillateurs.

    La liste est loin dtre dfinitive. A titredexemple, la Ville, en partenariat aveclEducation nationale et le SAMU dela Manche, a form les enseignants duprimaire Apprendre porter secours(APS), la fin du mois de septembre.Avec comme objectif premier la transmission des savoirs. Lobjectifest que par la suite, les enseignants

    La Cherbourgeoise, course et marche 100 % solidaires, a permis de rcolter 3 300 au profit de l'associa-tion Cur et Cancer.

    La Passerelle assurera une permanence mdicale un aprs-midi par semaine.

    une maison de sant pluriprofessionnelle pour anticiper lavenirLa mdecine ne se pratiquera plus demain comme cest le cas aujourdhui. Les praticiens ne souhaitent plus travailler seuls. Ils sont dsireux dvoluer au sein de struc-tures qui runissent diverses professions ddies la sant, de partager leur exprience et de disposer de structures administratives communes.Seuls les maires ruraux sont pour le moment confronts cette ralit. Cela na pasempch Cherbourg-Octeville danticiper. On sait que dans lavenir notre ville aurabesoin dau moins trois ples sant. Le premier existe dj quartier des Provinces. Ilen faudra un second en centre-ville et un troisime quartier du Val de Saire , affirmeFrdric Bastian.Depuis trois ans, une rflexion a t engage. Son objectif : favoriser dans lavenir lacration dun ple sant sur le quartier de la Bucaille. Des professionnels de la sant(mdecin, masseur-kinsithrapeute, sage-femme, podologue, etc..) se sont regroupsau sein dune association. Nous souhaitons prserver le secteur mdical au centre-ville et crer une attirance pour la Bucaille , explique le docteur Philippe Burtin,prsident de lassociation.La ville, ds le dpart, a souhait les accompagner. Nous avons cr une synergie,explique Frderic Bastian. On souhaite de tout cur quelle aille jusquau bout. Celadevra nous permettre en agissant ainsi de ne pas rencontrer de problme dans lavenir. Cest tout le sens de notre dmarche.

    puissent former leur tour les enfants.Cest la premire fois quune telleexprience est mene en France. Noussouhaitons que dans lavenir, elle segnralise , ajoute Frdric Bastian.Dautres oprations sont program-mes dici 2015. Pour conclure, la sant cest laffairede tous .

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 17

  • Depuis le 19 avril, le bibliobus de la Villede Cherbourg-Octeville sinstalle tous lesjeudis matin, de 10h 13h, place de Gaulle.Ce dispositif a t imagin afin de conti-nuer tre au plus prs des adhrents,malgr la fermeture du site du centre culturel, explique Lydia Thieulent, maire-adjointe la culture. Plus de 2 500documents pour enfants et adultes peu-vent y tre emprunts : des romans, dontcertains en grands caractres pour personnes mal voyantes, des bandes des-sines, des mangas, des revues et uneslection de CD.

    24 heures avec...

    18

    La bibliothque Jacques-Prvert

    Avec 50 000 ouvrages disposition sur 250 000,

    la bibliothque Jacques-Prvert a pris

    ses marques au sein delEspace Ren Le Bas

    dans un cadre agrablebien que moins

    spacieux.

    Ferme dbut octobre 2011 pour trois ansde travaux, la bibliothque Jacques-Prverta rouvert ses portes courant mars 2012 ausein de lEspace Ren Le Bas. Les sectionsadulte, jeunesse, musique et cinma y ontt reconstitues. Au total, plus de 50 000ouvrages peuvent y tre emprunts lesmardis et vendredis de 13h 18h et lesmercredis et samedis de 9h 17h. Quelque10 000 usagers empruntent des documentsau moins une fois par an.

    Tous les deux mois, les bibliothcairesdposent, dans cinq maisons de retraite dela ville, une centaine de livres et une slection de CD. Les rsidants du Vieux-Chteau, des Roquettes, de lEhpad LaQuincampoise, du Gros Htre et de laBucaille qui ne peuvent se dplacer peu-vent ainsi faire leur choix. Les dates ethoraires de passage des bibliothcairessont affichs dans les halls de chaque tablissement.

    l e site de lEspaceRen l e Bas

    Rendez-vous aubibliobus

    Des livres pour lesmaisons de retraite

    Les rayons de la bibliothque Jacques-Prvert sont dsormais dans les locaux de lEspace Ren Le Bas. 10 000 usagers empruntent des documents au moins une fois par an.

    La bibliothque Jacques-Prvert

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 18

  • 24 heures avec...

    19

    La bibliothque Jacques-Prvert

    Depuis la rentre, la bibliothque Jacques-Prvert travaille en collaboration avec lamaison darrt par le biais du Service pni-tentiaire dinsertion et de probation (SPIP).Destin notamment favoriser linsertionet prparer la sortie des personnes incar-cres, ce service a sollicit la bibliothquepour quelle travaille lorganisationdune bibliothque dans la prison. Deuxbibliothcaires forment un des dtenus lorganisation et la tenue de cette biblio-thque.

    Pour rpondre la demande des habitantssuite la fermeture du centre culturel, laVille a renforc louverture au public de labibliothque Raymond-Queneau, installeplace de Bourgogne, dans le quartier desProvinces. Dsormais ouvert les mardis,jeudis et vendredis de 14h 18h et les mer-credis et samedis de 10h 17h, le sitepossde quelque 26 000 documents pourpetits et grands : livres, BD, CD, DVD...

    Des horaires renforcs Queneau Dpts domicile

    Parmi les missions de la bibliothque, len-tretien et lanalyse des documents anciens. La bibliothque possde environ 100 000documents anciens, lgus pour la plupartpar de riches collectionneurs, expliqueJacqueline Vastel, la directrice. Notre mis-sion est de les identifier et de les cataloguerpour les mettre disposition du public. Aujourdhui, on estime que 40 % de ces col-lections ont t traites. Ce travail en coursva donc se poursuivre.

    l es collectionsanciennes

    une bibliothque la maison darrt

    Depuis un an, la bibliothque propose unnouveau service domicile aux personnesges dpendantes qui ne peuvent sedplacer : tous les deux mois, une biblio-thcaire leur apporte une slection de livres leur got. Nous les rencontrons poursavoir ce quelles aiment, puis nous pas-sons chez elles leur dposer une dizaine delivres, explique une des responsables.Aujourdhui, ce service concerne unequinzaine de personnes.Contact : 02 33 23 39 39

    Les rayons de la bibliothque Jacques-Prvert sont dsormais dans les locaux de lEspace Ren Le Bas. 10 000 usagers empruntent des documents au moins une fois par an.

    La bibliothque Jacques-Prvert

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 19

  • Culture

    clectisme qui fait se ctoyer sur unemme anne Lucrce Borgia de VictorHugo (un spectacle cr Cherbourgavec Marina Hands dans le rle-titrede lempoisonneuse romaine), Hubert-Flix Thifaine ou Casimir et CarolinedHorvath, programm dans unancien cinma de la ville.

    De la surprise avant toute chose pourrait tre le credo du Tridentdont la programmation interroge lerel, surtout celui des Cherbourgeois-Octevillais. 800 000 migrants sontpasss par cette ville portuaire. Quellestraces en avons-nous aujourdhui ? ,sinterroge Mona Guichard qui samuse de voir en la personnalit duNormand, le type mme du voya-geur immobile . Peu port sur lesgrandes traverses, adepte du voyageintrieur ? Pas de problme, en cettesaison prochaine, lailleurs vient Cherbourg-Octeville sans nul besoinde quitter la ville. Chacun est mmeinvit venir tmoigner de ce passcosmopolite auprs de la metteuse enscne Alexandra Rbner, qui en fera lamatire de sa cration, Les pas perdus.Autre grande ville limaginaire

    La singularit du Trident est de pro-grammer les spectacles sur la dure. Mona Guichard, la directrice, ne dro-gera pas ce trait qui distingue laScne Nationale des autres salles. Nous avons une mission de servicepublic laquelle je suis trs attache.Nous nous devons dtre au contactdes spectateurs, daller les chercher, etdonc de faire en sorte quil reste tou-jours des places, mme pour ceux quise dcident au dernier moment. Unepolitique gnreuse et ducative quifait le choix de programmer plu-sieurs reprises un mme spectacle cinqsoirs de suite, comme Lucrce Borgiaen janvier ou Cendrillon en fvrier.Ces temps forts qui rythment la saisonpermettent quelque 3 000 spectateursdiffrents de se frotter un mmespectacle.

    Lquilibre des genres

    Mais la forme ne serait rien sans lefond, et la prochaine saison du Tridentconserve cet quilibre si particulierconsistant proposer presque pourmoiti du thtre et pour lautre de ladanse, du cirque et de la musique. Un

    Le Trident, demandez, le programme !

    Lucie Berelowitsch, metteuse en scne de Lucrce Borgia, du 10 au 16 janvier 2013 au Thtre l'Italienne

    Bougez avec Sport Vacances

    Jusquau 3 fvrier, entrez dans luniversfantastique de Charles Frger, locca-sion de lexposition Seconde Peau,prsente au Point du Jour. CharlesFrger, photographe franais, sintressedepuis une dizaine dannes aux personnes appartenant des groupessociaux caractriss par leur tenue spcifique. Jeunes sumos japonais, gardesimpriales europennes, danseuses brsiliennes des identits fortes dcouvrir. Pour cette nouvelle exposition,dcouvrez galement son travail le plusrcent, en partant la rencontre d hom-mes sauvages et de leurs rituelsancestraux.

    Contact : 02 33 22 99 23

    20

    Avec 26 000 spectateurspour la saison dernire,

    le Trident affiche unbilan positif.

    Et la nouvelle saison,avec une centaine dedates, offre la mme

    diversit.

    questionn, Dublin, travaille au corps13 jours et 13 nuits dans Aller simple,nouvelle formule de reprsentationsqui prend la ville pour objet. Une sai-son intense dcouvrir intgralementsur le site du Trident.

    www.trident-sn.com

    Charles f rger au point du Jour

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 20

  • Le Trident, demandez, le programme !

    Lucie Berelowitsch, metteuse en scne de Lucrce Borgia, du 10 au 16 janvier 2013 au Thtre l'Italienne

    l e cinma allemand est lhonneur Cherbourg-OctevilleLa 8e dition du Festival du film alle-mand, se droulera du 14 au 27novembre, au cinma Odon.Organis par lassociation ImagedOutre Rhin et lOdon, il proposeune douzaine de films en VO sous-titre. Cinphiles ou juste curieux,

    dcouvrez la culture allemande, tra-vers les films programms maisaussi travers des concerts, repr-sentations de thtre, confrencesprvus pour loccasion.

    Contact : www.imagesdor.com/02 33 22 58 54

    En brefBougez avec Sport Vacances

    piscine ChantereyneOuverture dimanche 4 novembreaprs-midiPendant les vacances de laToussaint, la piscine Chantereyneouvrira ses portes le dimanche 4novembre de 15h 18h, en plus deshoraires habituels. Profitez duneaprs-midi dtente au sauna ousportive avec quelques longueurs. Pendant les vacances scolaires, lapiscine sera ouverte tous les jours :lundi, mercredi et samedi de 14h 18h ; mardi et jeudi de12h 18h ;vendredi de 14h 20h et dimanchematin, de 9h 13h.

    l entretien des trottoirs : dsherber propre Depuis trois ans, les jardiniers de laville nutilisent plus de produitsphytosanitaires. Ce dsherbagemanuel est moins radical que celuiqui tait obtenu avec les traitementschimiques. La ville prserve ainsi labiodiversit et la sant des habitantscomme de ses jardiniers, mais lesvgtaux repoussent plus rapide-ment. Les habitants sont ainsi invits

    l es restaurants scolairesftent le got !

    Du 15 au 19 octobre, les restaurantsscolaires de la ville proposent auxenfants une semaine Saveursdailleurs ! La 23e dition de cetteopration concernera plus de 1 400enfants. Sont mis lhonneur despays avec lesquels la ville entretientdes liens troits : au menu, la gas-tronomie allemande (choucroute,Fort-Noire), cambodgienne (saladede concombre aux crevettes, curry,salade de fruits exotiques), snga-laise (yassa de poisson, lgumes dusoleil, rocher la noix de coco) ethatienne (poulet la hatienne etpure de patate douce, banane auchocolat).Lassociation Artisans du Mondefournit des produits issus du com-merce quitable : riz, chocolat, laitde coco. Des animations autour desmenus sont prvues. Au pro-gramme : carte du monde etdrapeaux, illustrations et photos,dgustations de noix de coco et depatates douces

    21

    Cette anne encore, voile, quitation, bowling, football, natation, laser-gameanimeront les vacances, du 29 octobre au 9 novembre. De 8 18 ans, le programme Sport Vacances est entirement gratuit. Chaque activit est encadre par des ducateurs sportifs municipaux ou parles membres des associations et structures partenaires. Pour vous inscrire, la permanence vous accueille partir du lundi 22 octobreau complexe sportif Chantereyne, avec un premier jour dinscriptions rservaux habitants de Cherbourg-Octeville. Pensez prendre une photo didentit etune autorisation parentale, pour obtenir votre carte, valable toute lanne scolaire. Consultez le programme des activits sur le site internet de la ville, ds le 15 octobre.Contact au 02 33 53 53 29

    entretenir eux-mmes le pied dutrottoir de leur domicile en dsher-bant cologiquement, pour luttercontre les plantes invasives tout encontribuant la politique de dve-loppement durable de la Ville. Cesactions sont partie prenante delAgenda 21 mis en place par laVille, prcise Liliane Loisel, maire-adjointe au dveloppement durable.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 21

  • Sophia Conseil a le vent en poupeEconomie

    22

    Deux entreprises locales rcompenses

    Sophia Conseil existe depuis septans. Cette entreprise, qui nemploiepratiquement que des ingnieurs,propose des assistances techniques etdes expertises sur place. Elle possdegalement plusieurs bureaux dtudes. Cela reprsente environ 30 % de nosactivits. Nous avons trois domainesprivilgis : la mcanique, llectro-nique et loptique. Nous travaillonsprincipalement pour les secteurs de ladfense, de larmement et de lenvi-ronnement.

    Depuis deux ans, Sophia Conseil estprsente Cherbourg-Octeville.Plusieurs de ses collaborateurs tra-vaillent notamment avec Areva NC,SGN, ACPP ou Mcachimie.Ces derniers temps, la direction delentreprise a regard avec un intrttout particulier le Nord-Cotentin.

    Entreprise spcialisedans lingnierie,

    employant en France et ltranger plus de

    deux cents personnes, la socit Sophia Conseil a choisi de simplanter Cherbourg-Octeville.Objectif : tre prsent

    lors du dmarrage de la construction

    des oliennes et des hydroliennes.

    Avant de dcider douvrir un bureaudtude lespace dactivits desVindits Cherbourg-Octeville.

    Nous sommes l depuis le mois dejuin. Nous avons dj plusieurscontrats. Pour le moment, nous sommes trois mais nous allons pro-bablement faire appel deuxcollaborateurs supplmentaires pourrenforcer l'quipe. Etant dj prsentdans le sud de la France comme Monaco ou en rgion toulousaine, il tait galement important que nous puissions tre reprsents dansla partie nord du pays expliqueRudolph Baranger, le responsable dusite cherbourgeois.

    Sil travaille avec plusieurs grandsdonneurs dordre, il sintresse parti-culirement au dossier des oliennesoffshore et des hydroliennes. Cesprojets peuvent savrer particulire-ment intressants pour des entreprisescomme les ntres. Cest aussi pour cela que nous avons dcid dtre prsents, d'anticiper l'avenir. Nouspourrons ainsi rencontrer les socitsretenues pour construire les olienneset nous positionner si elles ont besoinde nous. Cela nous ouvre bien vi-demment de nouvelles perspectives,

    Organis par le rseau BGE depuis 14ans, le Concours des Talents rcompensechaque anne des crateurs dentrepri-ses pour loriginalit de leur dmarche.Six catgories sont rcompenses. Cetteanne, une entreprise cherbourgeoise-octevillaise a t retenue et a reu leTalent de lconomie sociale : la SCOPMessageur de Samuel Poulingue quipropose des services innovants pour laccs la communication des person-nes dficientes auditives.Paralllement, le salon de beaut Lor dutemps de Marie Intartaglia, autre entre-prise cherbourgeoise-octevillaise, cettefois-ci implante sur un quartier priori-taire, a reu le Talent des Cits dans lacatgorie cration.

    Lquipe de lantenne cherbourgeoise au grand complet

    Contact au 09 70 820 [email protected]

    poursuit le responsable qui pourra, sibesoin est, grossir les rangs de sonquipe. Nous employons de nom-breux ingnieurs, tous spcialiss chacun dans leur domaine. Faireappel eux ne nous posera aucun problme.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 22

  • Sophia Conseil a le vent en poupe

    Lquipe de lantenne cherbourgeoise au grand complet

    23l iste Changements (ump) : Herv Corbin,

    maurice Humbert, Rgine Villedieu

    l iste pour un nouveau cap (ump) : graldine morlet, Jean l evallois, sophie Hry, f abrice Huet

    QUEL AVENIR POUR LA LIGNE PARIS-CHERBOURGLIGNE NOUVELLE PARIS NORMANDIE (L.N.P.N) :UN EQUIPEMENT VITAL POUR CHERBOURG

    Le 29 Avril 2009 Nicolas Sarkozy lanait le projet de Grand-Paris tabli surles prconisations de lurbaniste Antoine Grumbach. Un peu plus de 2 moisplus tard, le 16 Juillet, au Havre, Nicolas Sarkozy dans le cadre de cettedcision annonait le projet dune liaison ferroviaire rapide partir de Paris devant profiter toute la Normandie . Trs importante pour lensem-ble de la grande rgion, la LNPN est vitale pour Cherbourg et le Cotentin.

    Outre quelle diminue le temps de trajet Cherbourg-Paris dune 1 heure,la LNPN comporte deux autres fonctionnalits majeures. Tout dabord, elleest la seule solution possible la dgradation du service que constatentles usagers de la ligne actuelle (ponctualit, frquence des trains, capacit,confort). Daprs les responsables de la SNCF et de RFF (Rseau Ferrde France) une simple modernisation des lignes existantes ne saurait suf-fire enrayer cette dgradation croissante du service qui a fait dire Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, que la ligne Paris-Cherbourg tait une ligne malade .

    Selon ces mmes responsables, seule une ligne nouvelle peut rpondre ce dfi. Seconde fonctionnalit majeure de la LNPN pour Cherbourg etnotamment pour son port, la ligne nouvelle doit rsoudre dune maniredcisive le problme rcurrent de lenclavement ferroviaire de celui-ci enlibrant notamment des crneaux sur les lignes historiques . On sait quede nombreux rapports et tudes ont montr que le retard considrable (cer-tains spcialistes utilisent mme le terme dclin ) des ports franais face leurs concurrents trangers.

    Bref, la LNPN est une ncessit absolue pour Cherbourg. Il ne fait aucundoute que si Nicolas Sarkozy avait t rlu la ligne nouvelle aurait t rali-se par celui qui en a t linitiateur. Llection de M. Hollande rend cetteralisation alatoire ne serait-ce que parce que la nouvelle majorit com-porte dans ses rangs des adversaires rsolus de la LNPN tels que MmeDuflot (Ministre en charge du Grand-Paris).

    Dautres Ministres comme M. Cahuzac (Budget) affirment quil faudra laguer dans les projets ferroviaires cause de la situation des financespubliques, mais surtout par le fait que les socialistes dcouvrent aujour-dhui la crise, aprs lavoir nie.

    La responsabilit de poursuivre ou non cet quipement capital pour laNormandie et pour Cherbourg incombe donc exclusivement laMajorit actuelle. M. Cuvillier, Ministre des Transports, ayant annoncdbut Juillet quil allait hirarchiser, via une commission dsigne cet effet,les priorits des projets de LGV, il est impratif et urgent que les lus duCotentin notamment M. le Maire de Cherbourg et Mme le Dput de lacirconscription expriment aux instances gouvernementales concernes leurexigence de voir la LNPN inscrite dans les toutes premires priorits desnouvelles lignes ferroviaires raliser.

    CONTACTER OU RENCONTRER LOPPOSITION MUNICIPALE :

    Groupe ChangementsHtel de Ville - Bureau de lOpposition Municipale2 Place Rpublique 50100 Cherbourg-OctevilleTlphone bureau : 02 33 87 88 57Courriel : [email protected]

    Tribunes de lopposition

    ChangementsAller de lavant

    Une nouvelle tape sest ouverte pour lhistoire de notre ville, avecllection de Jean-Michel Houllegatte en qualit de maire de Cherbourg-Octeville. On peut tre lus de lopposition municipale et lui souhaiterpleine russite, car il sagit de la russite de la cit. Et cet objectif l estsans aucun doute lobjectif de tous les lus du conseil municipal. Ce sontgnralement les moyens dy parvenir qui divergent.

    Or, les temps sont difficiles. Pour tout le monde. Pour la France, maisaussi pour nos collectivits locales. Dans la difficult, la recherche de bonnes solutions, la volont de rassembler, le souci de progresser, nesont possibles que si nous avons le courage de laisser les querellesstriles au vestiaire.

    Il sagit donc, pour nous, de travailler pour que cesse la dperdition depopulation que nous connaissons. Que ce soit le lot dautres villes enFrance, nest videmment pas une consolation, encore moins un alibi,et en aucune manire une excuse. Que ce soit difficile de ramer contrecourant, nous en convenons bien volontiers. Et pourtant, il faut renverserla tendance.

    Partons donc du principe quengags avec nos concitoyens pour le biende la cit, nous croyons, contre vents et mares, lavenir de Cherbourg-Octeville. Cest un postulat, une exigence et un engagement. Ceux qui,comme avant 1959, pensaient quil ny avait pas davenir ici, pour leursenfants, nont qu descendre du bus. Ils sont disqualifis pour assurerun avenir lagglomration et au Nord-Cotentin.

    Nous avons des atouts gographiques, des travailleurs de grand talent,des industries de pointe, une marge de progression norme. Mais il fautdabord une volont qui naccepte pas la fausse sagesse de limpuissance,le renoncement devant une tche apparemment surhumaine, ni les puisements de lexprience.

    La vie dune cit et dun territoire, cest un combat de tous les jours, rienque pour viter de reculer. Mais ce combat l est le plus puisant.Lnergie que lon dpense parfois dans limmobilisme, en susant chaquejour un peu plus, ne mne nulle part.

    Il faut donc de lenthousiasme et un rve de progrs qui saccommodentmal, sans doute, dune prudence excessive. Le dveloppement de la citne saurait tre un doux rve comptable se rsumant la collecte de bonspoints administratifs. Cest important de bien grer, naturellement.Rappelons toutefois que toute entreprise dirige par un comptable naquune certitude, une seule ambition pour horizon : cest de mourir enbonne sant.

    Cherbourg-Octeville, un nouveau cap

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 23

  • 24

    Un nouveau visage pour le centre-villeTravaux

    Paralllement lmergence dunnouveau quartier sur les Bassins,Cherbourg-Octeville lance le chantierde modernisation du centre-villeautour de la place de Gaulle et du centre culturel. La requalification duquartier des Bassins aura permis enavril 2013 dtendre le centre-ville lEst. Il nous fallait paralllement procder la requalification du centre-ville ancien, autour du centre culturel lui-mme en travaux pour treprofondment modernis , expliquele maire Jean-Michel Houllegatte.Le projet du groupement constitu deVille-Paysage (Serge Renaudie),Gomat et AIK (Yann Kersal) a t

    Transformation de la place de Gaulle,

    cration dune passerelle

    au-dessus du bassin du Commerce, amnagement

    dune place pitonnedevant le centre culturel :

    le chantier qui dbutece mois-ci est

    la premire tape du projet

    de modernisation du centre-ville.

    Nous avons souhait unifier la place de Gaulle avec un traitement minralet en ayant un seul grand plateau, en faisant disparatre les marches pour accder aux commerces, explique Serge Renaudie. Cela permettra dagrandirles terrasses des restaurants et de rapprocher le thtre, notamment avec la suppression de la contre-alle. La fontaine sera restaure, remise en eau etrepose sur un plateau surlev.

    Le parvis du thtre sera agrandi afin de se fondre avec la place de Gaulle, quisera redessine : elle sera pave de granit et de grs. Autour de la fontaine, unbanc circulaire sera amnag et des blocs de grs rectangulaires formeront unedeuxime ceinture afin de permettre aux petits producteurs dy installer leurspaniers pendant les marchs, et aux passants de sasseoir.

    Un jardin devant le centre culturel

    Le projet de Serge Renaudie prvoitgalement de librer lespace entrelimmeuble de la place Divette don-nant sur la rue Vastel et le centreculturel. A la place, un vaste parvisfaisant cho la place de Gaulle serainstall devant lentre du centre culturel, et un jardin comportantbambous gants et ginkgos bilobasstendra aux pieds des logements,avec des bancs en granit, ddis lattente et au repos. Le parking ausud de la maison darrt permettradassurer le stationnement dans le secteur. Laire de jeux va treredessine avec de nouveaux jeux.

    retenu. Nous sommes particulire-ment fiers de retravailler avec SergeRenaudie, en charge du ramnage-ment de lAmont-Quentin et de lacration des Jardins de la Divette, etYann Kersal, artiste-concepteur qui aralis la mise en lumire des quais en1997.

    Le projet de modernisation du centre-ville a t prsent par le maire Jean-Michel Houllegatte auxcommerants.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:52 Page 24

  • 25

    Un nouveau visage pour le centre-ville

    une passerelle sur le bassin

    Avec la cration dune passerelle enjambant les 130 mtres de largeur du bassin du Commerce, les pitons et les cyclistes pourront rallier le quartier desBassins au centre culturel totalement restructur en moins de deux minutes.Manoeuvrable 24h/24, indpendante du pont tournant, cette passerelle seraralise dans le prolongement de la rue Vastel et reliera le nouveau quartierdes Bassins. Volontairement discrte, elle accueillera pitons et vlos et seracoulissante. Nous avons choisi le projet de Dietmar Feichtinger Architectespour son lgance et sa sobrit , explique PNA, qui assurera la construction. Cette passerelle avec sa ligne la plus horizontale possible, constituera un objetarchitectural qui reliera en quelques minutes le centre-ville et le futur quar-tier de lhpital, sans craser le bassin, souligne Jean-Michel Houllegatte, mairede Cherbourg-Octeville. Elle offrira un nouveau point de vue sur la ville .

    TravauxUn nouveau visagepour le centre-ville

    une mise en lumire soigne Une de nos ambitions tait que lamodernisation du centre-ville sac-compagne dune mise en lumiremettant en valeur nos quipementsculturels, par exemple le thtre oule centre culturel, explique Jean-Michel Houllegatte. Nous avonsdonc fait appel lartiste YannKersal, qui a ralis la mise enlumire des quais en 1997, pourquil donne vie ce primtremme la nuit.

    Yann Kersal a souhait thtra-liser la place de Gaulle en posantdes mts lumineux qui jalonnentlespace et constituent des represvisuels de 24 m de haut . Le th-tre, le centre culturel et la fontaineMouchel occuperont une place privilgie, au cur de cette mise enlumire.En face du thtre, le long de la rueFoch, lartiste prvoit linstallationde quatre grands mts rappelantceux implants sur les quais. Ilsclaireront la place et mettront lethtre en valeur. Quatre autres mts seront posi-tionns devant le jardin debambous, face lentre du centreculturel. Rues des Halles et Vastel,des appliques lumineuses inspiresdes lanternes des mts seront installes.

    Nous avons souhait unifier la place de Gaulle avec un traitement minralet en ayant un seul grand plateau, en faisant disparatre les marches pour accder aux commerces, explique Serge Renaudie. Cela permettra dagrandirles terrasses des restaurants et de rapprocher le thtre, notamment avec la suppression de la contre-alle. La fontaine sera restaure, remise en eau etrepose sur un plateau surlev.

    Le parvis du thtre sera agrandi afin de se fondre avec la place de Gaulle, quisera redessine : elle sera pave de granit et de grs. Autour de la fontaine, unbanc circulaire sera amnag et des blocs de grs rectangulaires formeront unedeuxime ceinture afin de permettre aux petits producteurs dy installer leurspaniers pendant les marchs, et aux passants de sasseoir.

    l a rue des Halles pitonne et ses bambous

    l e timingCt calendrier, louverture du centrecommercial des Elis est prvue pour le2e trimestre 2013. La livraison des pre-miers espaces publics rnovs, savoirles rues Vastel et des Halles, ainsi que lapasserelle pitonne au-dessus du bassin

    du Commerce, devrait intervenir fin2013. La Ville et la CUC, en sollicitantdes cofinancements externes comme leContrat de projets Etat-Rgion ou EDF,ont runi plus de cinq millions deurospour le chantier.

    La rue des Halles, rendue pitonne,bnficiera dun alignement de bam-bous le long de la faade du centreculturel. Cet alignement sera consti-tu de bambous gants plants dansdes jardinires constitues par desbancs en granit brut. Cette succes-sion de feuillage lger viendracomplter le dessin des rsilles de

    la faade du centre culturel, souligneSerge Renaudie. De plus, le vert desfeuilles toute lanne permettra de crerun lien entre le jardin de bambous ducentre culturel et la place de Gaulle. La rue des Halles se prolongera rueVastel, galement devenue pitonne, etdonnera sur la passerelle qui enjamberale bassin du Commerce.

    Le projet de modernisation du centre-ville a t prsent par le maire Jean-Michel Houllegatte auxcommerants.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 25

  • 26

    Un protocole de coopration avec la province de Palin

    International

    Fin juin, la Ville deCherbourg-Octeville a

    accueilli une dlgationde Palin, au Cambodge,

    afin de signer un protocole daccord

    entre les deux collectivits.

    Une dlgation macdonienne Cherbourg-OctevilleHuit mois aprs stre rendue Vls, en Macdoine, la Ville de Cherbourg-Octevillea accueilli, fin mai, une dlgation macdonienne. Nous avons entam en septem-bre dernier une coopration avec cette ville, explique Jean-Claude Magalhaes,maire-adjoint aux relations internationales. Notre collaboration portera sur les domai-nes de la culture, du patrimoine, de la gouvernance et de la protection delenvironnement.

    Du 29 mai au 1er juin, le maire de Vls et les directeurs des muses et de la bibliothqueont t accueillis Cherbourg-Octeville pour trois jours de rencontres, dchanges etde visites des structures culturelles. Nous souhaiterions que nos deux villes puissentdvelopper des rapprochements entre leurs vnements culturels respectifs. Mais notreobjectif est galement dchanger sur nos pratiques et nos fonctionnements pour quechacun amliore les siens.

    Au programme : des visites dans les principales structures culturelles et patrimonia-les de la ville - bibliothque, thtre lItalienne, Ecole Suprieure dArts et Mdiasde Caen/Cherbourg, abbaye du Vu, musum Liais, muse de la Libration, chteaudes Ravalet, Le Point du Jour, archives municipales - ainsi que des temps dchangesavec les responsables culturels. Lydia Thieulent, maire-adjointe la culture, a gale-ment prsent la politique culturelle de la ville et le projet de rnovation du centreculturel. La rencontre sest termine par la signature des accords de coopration entreles deux villes.

    Cherbourg-Octeville clbre la semaine de la solidarit

    internationale Cherbourg-Octeville fte la semaine de lasolidarit internationale, du 19 au 25novembre.

    Temps fort de cette 10e dition : une soire dbat autour dun film sur laccs leau comme droit fondamental, autour dun film portant sur le projet dadduction deau mis en place dans lacommunaut rurale de Coubalan, avecqui la ville est en coopration dcentra-lise.

    Diffrents partenaires de la Ville inter-viendront : cycle de leau de la CUC,Agence de lEau Seine Normandie, ONGACRA

    Le maire Jean-Michel Houllegatte, Jean-Claude Magalhaes et Genevive Gosselin ont reu une dlgation de Palin.

    Un nouveau systme darrosage automatique programmable mis en place au Stade Picquenot.

    Le 20 juin dernier, Y Chhean, gouver-neur de la province de Palin, auCambodge, et une dlgation de cinq personnes, ont t accueillis Cherbourg-Octeville pour deux joursde rencontres et dchanges. Au programme : la signature dun proto-cole de coopration entre les deux

    collectivits. Nous souhaitons dve-lopper un partenariat visant apporterun appui dans les domaines de ldu-cation, de la sant, des infrastructureset de la bonne gouvernance, expliqueJean-Claude Magalhaes, maire-adjointaux relations internationales. Dans cecadre, la ville de Cherbourg-Octeville

    tudiera la possibilit de dvelopperun centre culturel franais Palin etde soutenir la scolarisation des enfants,notamment des familles les plus pauvres. Ainsi, un systme de parrainages individuels et collectifssera mis en place pour apporter une aideaux enfants de Palin et leurs familles.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:52 Page 26

  • 27

    Un protocole de coopration avec la province de Palin

    Quand dveloppement durablerime avec sport Dveloppement durable

    Les quipements sportifs sinscriventdans la politique de

    dveloppement durablede la Ville.

    Les enjeux, notammentnergtiques et en eau,

    sont importants ; les rsultats obtenus

    encourageants. Et ce nest quun dbut.

    Les structures sportives sont naturel-lement nergivores. Cherbourg-Octeville, jusqu prsent, ne drogepas la rgle. Nos quipementsddis la pratique du sport reprsentent plus de 100 000 m2 dont 30 000 m2 couverts, explique FranckTison, maire-adjoint aux sports. Lesquipements sportifs psent 57 % dela consommation deau de Cherbourg-Octeville, 35 % du gaz et 19 % dellectricit.

    Des efforts ont t engags ces dernires annes pour rduire sensiblement la facture nergtique.Initialement, le systme darrosage des pelouses tait dplac plusieursfois dans la journe. Une premire exprience a t mene au stadePicquenot : un nouveau systme dar-rosage automatique programmable distance a t mis en place. Il dispose dedrains enterrs et de sondes qui ne sor-tent de terre que pour assurer ladiffusion deau. Nous effectuons uniquement lar-rosage de nuit, beaucoup plus efficace.Sil pleut, le systme sarrte aussitt.Grce cela, nous avons rduit laconsommation de 40 %. Ayant fait ses preuves, ce systmedarrosage automatique va tre gn-ralis tous les terrains en herbe. Nous allons effectuer les travaux lanprochain au stade de la Gamacherie,

    puis ensuite programmer un ou deuxstades par an.

    Apprendre les gestes citoyens

    Paralllement, la municipalit incite lesassociations ou des clubs sportifs quiutilisent les salles et stades faire atten-tion aux consommations dnergie. Ilest facile dteindre les lumires lors-quon quitte un quipement sportif. Unrobinet se coupe aisment. Rpts, cesgestes finissent par gnrer des co-nomies dnergie. Au-del du geste citoyen, la ville veutaussi revoir laccs aux salles.Actuellement, tous les responsablesdactivits disposent dun badge quileur permet dentrer ou de sortir toute heure. La ville souhaite allerencore plus loin. Nous voulons coupler laccs aux sal-les aux consommations dnergie.Quand un dirigeant accde une sallegrce son badge, une programmation distance lui permet dallumer lclai-rage et de dmarrer le chauffage. Ilsrestent en service pendant lutilisationdu crneau, rallong de 30 minutes. Ce systme novateur est exprimentau gymnase du Maupas. On attend leretour dexprience. Si le bilan est bon,les mesures seront appliques auxautres gymnases ainsi qu lclairagedes stades.

    Les constructions nouvelles bnfi-cient des progrs de la technologie.Ainsi la base nautique dispose dunecuve de 6 m3. Elle rcupre les eaux depluies, utilises pour le nettoyage desbateaux. Des panneaux solaires per-mettent le chauffage des sanitaires. Et puis, il y a aussi les petits trucs, ajouteFranck Tison, comme la pose de boutons-pressoirs la place des robinets ou leremplacement des ampoules par daut-res moins consommatrices dnergie.

    acide de plantes dans les cimetires

    Depuis le dbut du printemps, le serviceembellissement de la Ville teste un nou-veau produit biologique pour entretenirles alles des cimetires par un traitementnaturel, en complment du dsherbagethermique utilis. Cet acide de plantesremplace les produits phytosanitairesanciennement utiliss, dont la rgle-mentation interdit dsormais lusage,explique Yvan Dupont, conseiller dl-gu lembellissement. Nous avonsgalement expriment des engazonne-ments et des plantations afin de ne pasdsherber. La pulvrisation de cenouveau dsherbant non chimique faci-lite galement laccs du public aprs lepassage du produit. A noter que le ds-herbage des concessions est la chargede chacun.

    Le maire Jean-Michel Houllegatte, Jean-Claude Magalhaes et Genevive Gosselin ont reu une dlgation de Palin.

    Un nouveau systme darrosage automatique programmable mis en place au Stade Picquenot.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 11:47 Page 27

  • La refonte de la capitainerie du port de plaisance

    28

    Travaux

    La Ville lance la refontede la capitainerie

    Chantereyne, afin damliorer

    les conditions daccueildes plaisanciers. Au programme : reconfiguration

    de laccueil, des bureaux,du restaurant

    et du Yacht Club...

    Avec une capacit d'accueil de 1 550anneaux, Port Chantereyne est le portde plaisance le plus important de lafaade Manche-Mer du Nord. Il restegalement l'un des tout premiersports franais de passage avec plus de8 000 bateaux visiteurs accueillis en2011.La capitainerie Chantereyne a tconstruite en 1975, en mme tempsque la premire tranche du port. Ellese trouve oriente vers l'ouest, alorsque la deuxime tranche, cre en1992, se dploie l'est le long de la plage verte et quune troisime tranche est en prparation. Noussouhaitons rendre le btiment plusvisible pour les plaisanciers arrivantdes pontons visiteurs et amliorer leuraccueil , indique Michel Louiset,premier adjoint au maire.

    Le programme des travaux prvoit larnovation des sanitaires et des dou-ches avec la cration dun espacenurserie et dun autre ddi la vais-selle. Les sanitaires actuels de laplage verte sont souvent vandaliss.Lobjectif est de centraliser tous lesespaces sanitaires la capitainerie et terme, dinstaller des toilettes sur certains pontons , explique MichelLouiset. Les douches resteront parailleurs gratuites. Llectricit et lechauffage seront remis neuf. Le halldaccueil sera tendu et rorganisavec la cration dun espace ddi ladiffusion de l'information touristiqueen direction des plaisanciers.

    Concernant les locaux mis disposi-tion d'autres activits, le programmecomprend le dplacement de la lave-rie vers le nord du btiment et lacration de locaux pour le Yacht Clubde Cherbourg sur la terrasse ouest dubtiment. Des salles seront rservesaux associations de plaisanciers et lesbureaux seront restructurs pourdevenir plus fonctionnels.

    Le btiment sera mis aux normes entermes d'accessibilit aux personnes mobilit rduite, avec la cration d'un

    ascenseur desservant le restaurant etles nouveaux locaux du Yacht Club.Les cuisines et les espaces de prpa-ration et de stockage du restaurantseront galement rorganiss.

    La matrise duvre des travaux a tconfie au cabinet darchitecte Atelier970 (Haute-Normandie). Le port adgag un budget de 2 millions d'eu-ros, les travaux doivent dbuter dbut2013. Les sanitaires seront mis en ser-vice au 2e semestre 2013. Les nouveauxlocaux administratifs et ceux du YachtClub seront oprationnels fin 2013 etles espaces restaurant seront livrscourant 2014.

    Dans un deuxime temps, les espacespublics autour de Port Chantereyneseront eux-aussi redessins par uncabinet dtude, dans le prolongementdes amnagements raliss autour de la piscine Chantereyne. Ce ram-nagement visera faciliter lecheminement des visiteurs vers le portou le centre-ville, embellir le site, crer de nouvelles zones de station-nement et espaces paysagers. Cesespaces bnficieront galement dunenouvelle mise en lumire.

    La visibilit de la nouvelle capitainerie Chantereyne sera amliore.

    comagazine145_comagazine106.qxd 24/09/2012 14:19 Page 28

  • 29

    Les bibliothques

    Bibliothque Jacques-PrvertEspace Ren Le Bas - Bat. A61, rue de lAbbayeTl. 02 33 23 39 40Mardi et vendredi : 13h-18hMercr