magazine ville de cherbourg-octeville, avril 2010, n°133

of 32/32
AVRIL 2010 Magazine M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S Dossier : La ville fleurit durablement 8 et 9 mai : Presqu’île en Fleurs

Post on 24-Mar-2016

218 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine d'informations municipales de la Ville de Cherbourg-Octeville, Avril 2010, n°133

TRANSCRIPT

  • AVRIL 2010

    Magazine

    M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Dossier :La ville fleurit durablement

    8 et 9 mai :Presqule en Fleurs

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 1

  • Sommaire

    10-11 8-9 25

    21

    Cherbourg-Octeville en images30-31

    La Ville fleurit durablement

    Retour sur

    18-19 24 heures avec...

    Horaires et numros de tlphone29 Infos pratiques

    Les marchs

    13 Dossier22 Education

    21

    Tribunes de lopposition

    Groupement demployeurs : trente emplois la cl12 Economie

    Les enfants, premiers dfenseurs de lenvironnement

    Les conseils de quartier pour les dplacements doux7

    International Le jumelage avec Bremerhaven a 50 ans !24Loisirs La fanfare des pompiers dfend les couleurs de la ville25

    Travaux Quarante-six nouveaux logements inaugurs26-27Sports Allez les bleues !28

    Jardin de Cultures associe nature et crationAssociation

    Christiane Lanice fait bouger le CORA

    Relais des 4 chteaux : et de dix !

    4

    6-20

    Portrait

    Evnement

    Presqule en Fleurs voit la vie en rosesEvnement

    En bref

    5

    Conseils de quartier

    Le thtre amateur sous les feux de la rampe/Le voyage forme la jeunesse10-11 Culture8-9

    23

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 2

  • 321

    Cherbourg OctevilleCherbourg Octeville

    AVRIL 2010

    Magazine

    M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Dossier :La ville fleurit durablement

    Cherbourg-Octeville Magazine - numro 133.Bimestriel dinformations municipales.

    BP 823 - 50108 Cherbourg-Octeville CedexTlphone 02 33 87 88 89http://www.ville-cherbourg.fr e.mail : [email protected]

    Directeur de la publication : Bernard Cazeneuve. Directrice de publication dlgue : Genevive Gosselin.

    Rdaction, coordination : Service CommunicationPhotos : JM Enault, M Chauvin, BIS BremerhavenTouristik, DR.Mise en page : Imprimerie MunicipaleConception : Libre Cours, CaenImpression : TechnigraphicNombre dexemplaires : 23 000. Dpt lgal : parution.

    Jai souhait crer, au lendemaindes lections municipales de 2008,une dlgation au dveloppementdurable afin dafficher clairementnos priorits en la matire. La Ville travaille ainsi avec laCommunaut urbaine la ralisation dun Agenda 21 qui donnera des objectifs prcis notre action.

    Mais dores et dj, la Ville sestengage fortement en faveur de laprservation de lenvironnement :elle a ainsi fait le choix dunechaufferie bois sur le quartier desProvinces qui permettra de rduireles missions de CO2 et de diminuer la facture nergtiquedes locataires du parc social. Les projets de reconstruction dansle cadre de lOpration de renou-vellement urbain - que ce soit lesconstructions en cours sur lAmont-Quentin et le Blanc-Ruisseau ousur les logements achevs sur lesHauts de Quincampoix, rue delAbbaye ou Impasse Tellier - intgrent les proccupations environnementales, et notammentnergtiques.

    Sur les espaces publics, la Villesest engage depuis longtempsdans une gestion durable

    des espaces verts. Les servicesmunicipaux sont dsormais passsau zro produits phytosanitaires : un objectif difficile raliser maisimportant pour la sant de noshabitants et de nos jardiniers.

    Aujourdhui, nous nous sommesfix un nouveau cap : le passage aufleurissement durable. Cela signifieun changement complet de nospratiques et mthodes de fleurisse-ment. Nous allons donctransformer les massifs exubrantsaux couleurs chatoyantes, changsdeux fois par an, qui nous ont valudobtenir la rcompense suprmeen matire de ville fleurie, savoirles 4 fleurs. Mais lenjeu est impor-tant : nous accrotrons le nombrede varits plantes et favoriseronsainsi la biodiversit. Plus de 500varits diffrentes seront mises en terre avec une dure de vie deplus de trois ans, au lieu dun anaujourdhui. Elles contribueront au bien-tre des habitants et la prservation de lavenir de nos enfants.

    EditorialBernard Cazeneuve

    sse

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 3

  • Gymnastique, jeux de cartes, artsplastiques, ptanque ou encore initia-tion la danse Il y en a pour tout lemonde. Et pour tous les emplois dutemps. Le Cora propose au moinsune activit par jour, expliqueChristiane Lanice, lue la prsi-dence de lassociation en fvrierdernier. Et rgulirement, nousessayons den mettre de nouvelles enplace, en fonction de la demande.Le dynamisme de la toute nouvelleprsidente, qui fte ses 65 ans, irradieainsi lensemble de lassociation.

    Jadore danser par exemple. A loc-casion des ths dansants, les adhrentsvenaient rgulirement me dire quilsadoreraient eux aussi oser en faireautant, mais quils ne savaient pas.Qu cela ne tienne, nous avonsmont un atelier danse. Tout le mondepeut maintenant sy essayer et pro-gresser son rythme. Cest ma plusgrande satisfaction. On sent quelpoint les gens spanouissent dans cequon leur propose. Je pense notam-ment un couple qui dsormais seprpare, plusieurs heures lavance,pour venir la danse. La dame se

    Portrait

    4

    Christiane Lanice fait bouger le CORA R

    Christiane Lanice entoure des membres du Cora lors dun des ths dansants mensuels organiss parlassociation.

    Quator

    Cr en 1983, le ClubOctevillais de Rencontre

    et dAmiti (Cora)compte aujourdhui

    prs de 550 adhrents etpropose une douzainedactivits gratuites.Une effervescence

    entretenue par la nouvelle prsidente,

    Christiane Lanice.

    maquille, et tous les deux shabillentdans les mmes couleurs. Pour moi,cest une motion fabuleuse !

    Faire plaisir aux autresBien sr elle ne lvoque pas, maiscette jeune retraite du Trsor Publicest pour beaucoup dans le succscroissant que connat le Cora. Car bienavant den tre lue prsidente, elle at lorigine de trs nombreusesinitiatives. Mon bonheur moi, cestde faire plaisir aux autres, explique-t-elle trs simplement. Cest pourcette raison que je me suis beaucoupinvestie dans lorganisation de voyages en groupes, tantt en France,tantt ltranger.Cette anne, le groupe partira dans le Luberon en mai et en Lorraine enseptembre. Mais de nombreusesdemandes pour repartir hors desfrontires continuent de pleuvoir.Cest donc notre grand projet pourles mois venir. Organiser de nou-veaux voyages, en Espagne, en Italieou encore dans les pays de lEst. Cestvraiment une opportunit que les gensattendent avec impatience.

    Pratique : Toutes les activits, lex-ception du bowling et de la gym,sont gratuites. Seule ladhsion lassociation est payante. Tarifunique : 17 .

    Christiane met donc tout en uvrepour la leur offrir. Cest un mtierbnvole plein temps !, sourit-elle.Mais la satisfaction du partage qui endcoule est immense.

    Les Contre sens de Philippe Dufour

    Peintre, dessinateur et spcialiste en jeuxde mots, Philippe Dufour sort son 2e

    livre, Contre sens. Il propose sonouvrage, regroupant une soixantaine dedessins humoristiques, sur internet( w w w . p h i l i b e r t l e c a s c a d e u r .weonea.com). Ce livre est en quelquesorte un catalogue dobjets introuvables,explique lauteur inspir par des artistescomme Magritte, Franquin ou Serre. A dcouvrir !

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 4

  • Evnement

    5

    Relais des 4 chteaux : et de dix !

    s par

    Chaque anne, le Relaisdes 4 chteaux runit

    prs de deux mille participants, sportifs,

    amateurs ou personnes mobilit rduite.

    Cette anne, rendez-vous le 25 avril

    vlo ou pied !

    Le Relais des 4 chteaux est n de lavolont dune quipe de promouvoirle Nord-Cotentin. Et depuis sa cra-tion, son succs na jamais t dmenti.Si la premire dition, qui se droulait lpoque Saint-Joseph, a runi envi-ron deux cents participants, dix ansaprs, la frquentation a t multipliepar dix.

    Cette anne, la manifestation se drou-lera le 25 avril. Rendez-vous au parcdu chteau des Ravalet mis disposition par la Ville de Cherbourg-Octeville do partiront toutes lesrandonnes. Les participants naurontque lembarras du choix puisquilsdisposeront de quatorze circuits dif-frents. Les adeptes du VTT se verrontproposer quatre parcours (55, 45, 35 et25 kilomtres). Le 55 kilomtres per-mettra de dcouvrir dix chteaux,rappelle Thierry Valton, le prsidentdu Nord-Cotentin Moutain Bike(NCMTB), organisateur du rallye.

    Les amateurs de trail et les pitonsauront galement le choix entre troisparcours (22, 16 et 8 kilomtres). Les

    personnes mobilit rduite pourronteffectuer un circuit de quatre kilom-tres. Cela na pas t facile mais noussommes parvenus gommer toutesles difficults, souligne le responsa-ble qui propose galement un circuitrserv aux pratiquants de hand-bike, ce vlo o lon pdale avec lesmains. On sait que des personneshandicapes souhaitent venir de loin.Pour elles, nous proposons un forfaitweek-end qui inclut lhbergement surplace.

    Une manifestation engage

    Au-del des aspects sportifs, ludiquesou touristiques, le Relais des 4 ch-teaux revendique un engagement fort :Nous voulons, avec cet vnement,favoriser lutilisation du vlo ou lamarche pied, apprendre chacun respecter lenvironnement et aider lespersonnes handicapes participer une activit sportive. Un engagementen faveur du dveloppement durableauquel lquipe organisatrice est attache. Nous nutilisons que des

    Quatorze circuits sont proposs de 4 55 km, pied ou vlo.

    produits recyclables et nous profite-rons des stands pour parler dudveloppement durable, affirmeThierry Valton. Le NCMTB sim-plique galement aux cts delassociation humanitaire TiMounqui vient en aide aux sinistrs dHati.Celle-ci dlguera plusieurs de sesbnvoles sur place afin dvoquer lesparrainages.

    Les organisateurs ont tout prvu : restauration sur place, dcouvertedes produits artisanaux et uneambiance chaleureuse et musicaleassure par le groupe Poml. Nousne pouvons quencourager cette manifestation la fois sportive, soli-daire, ouverte tous et qui uvre enfaveur du dveloppement durable,conclut Franck Tison, maire-adjointaux sports.

    Contact : Nord-Cotentin Moutain Bike au 02 33 44 37 32 ou 06 32 93 97 11. Bulletin dinscription tlchargeablesur www.ncmtb.fr

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 5

  • En bref

    6

    Le Chteau des Ravalet se refaitune beaut

    La Ville de Cherbourg-Octeville poursuit sa campagne de restauration duChteau des Ravalet. Elle a lanc en mars les travaux sur la faade ouest dubtiment. Une opration qui devrait durer sur six mois et permettre au chteaude retrouver une deuxime jeunesse.Comme pour la faade principale, les parties sculptes, pierres de taille et pare-ments seront restaurs tandis que les menuiseries seront entirement refaites.Et si la plupart des interventions sont assures par une entreprise extrieure,la dpose, la peinture et linstallation des fentres ainsi que les entablementsen plomb seront effectus par le centre technique municipal. Les fentres retrouveront leur couleur dorigine, savoir un rouge tomate que lesvisiteurs du parc ont dj pu admirer sur la faade principale. La demandeprovient de lArchitecte en chef des Monuments Historiques, explique LydiaThieulent, maire-adjointe la culture. Il sest bas sur lanalyse des anciennesfentres.

    Une ddes d

    Un TGV pour Dijon via RoissyDepuis le 5 juillet 2009 et jusquen 2012, la SNCF exprimente une liaison TGV quotidienne entre Cherbourg et Dijon, desservant les gares de Caen,Lisieux, Evreux, Mantes-la-Jolie, laroport Charles de Gaulle -TGV, Marnela Valle, Chessy et Montbard. Bilan positif aprs six mois dactivit : 49 000voyageurs ont dj emprunt la ligne qui permet de rallier la Bourgogne enmoins de 6h30, mais aussi darriver directement laroport Charles deGaulle, vitant ainsi les changements, ou de se rendre directement aux portes des parcs Disney.Le TGV effectue un aller-retour par jour, avec un dpart de Cherbourg 6h55pour une arrive Dijon 13h18 et un retour au dpart de Dijon 17h09pour une arrive en gare de Cherbourg 23h09.

    Contact : www.sncf.com

    Nouvelle course entre Granvilleet Cherbourg-Octeville

    Les Yachts Clubs de Granville et de Cherbourg lancent la premire dition de la Solo Basse-Normandie,nouvelle preuve qualificative pourLa Solitaire du Figaro ouverte auxFigaro Bnteau 2 et aux quipagesen double en handicap HN. Lesquelque 30 bateaux attendus slan-ceront le 23 avril de Granville, cap surCherbourg. Les figaristes effectuerontun parcours de 280 milles via Saint-Quay-Portrieux, les les anglo-normandes et Ouistreham, tandisque les doubles partiront pour 110milles, via les les anglo-normandes.Leur arrive est prvue le 24 avril,aprs 24 heures de navigation sansescale. Cette course prsente deuxavantages, explique le skipper cherbourgeois Alexis Loison. Nonseulement elle nous permettra defaire des reprages pour larrive deLa Solitaire Cherbourg en aot,mais en plus le vainqueur gagnera lemontant ncessaire pour sinscrire La Solitaire.La rgate est soutenue par la Rgiondans le cadre de la mise en place dun groupement de skippers bas-normands comprenant notammentAlexis Loison, Eric dHooghe,Alexandre Toulorge, NicolasJossierContact : Yacht Club de Cherbourgau 02 33 94 28 05

    5 juin : la fte des familles aux Provinces

    Chaque anne, la fte des familles ras-semble dans le parc Mends-Francehabitants et associations du quartierdes Provinces autour dune grandejourne conviviale. Cette anne, rendez-vous le 5 juin pour dcouvrirles stands, lexposition daffiches et les petits animaux de la ferme.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 6

  • 7itConseils de quartier

    Les conseils de quartier pour les dplacements doux

    A la suite de ltude vlo lance par la Communaut urbaine visant laborer un schma directeur desamnagements cyclables, la Ville deCherbourg-Octeville a runi pour lapremire fois, le 1er avril dernier, soncomit technique Dplacementsdoux. Sa mission : contribuer larflexion sur les amnagements devoirie raliser afin de faciliter lesdplacements des usagers.Outre les lus, ce comit comprend lesassociations militant pour le dplace-ment vlo ainsi quune douzaine deconseillers de quartier membres de lacommission vlo inter-quartiers.Cette commission permet de recou-per les rflexions menes par chaqueconseil de quartier sur les problma-

    Une douzaine de conseillers de quartier volontaires est associe aux rflexions menes par la Ville autourdes dplacements doux.

    tiques lies aux dplacements doux,explique lun des conseillers. Lidetant de proposer ensuite la muni-cipalit des amnagements cohrents.Une concertation importante pour laVille : la contribution des conseils dequartier est essentielle sur un projet telque celui-ci, souligne Jean-ClaudeMagalhaes, maire-adjoint la citoyen-net. Ils nous font remonterdirectement les remarques des habi-tants, trs riches en enseignements.Le comit technique Dplacementsdoux se runira chaque trimestre.Dans ses cartons : la mise en placedune zone 30 en centre-ville, lam-nagement de parkings vlos et denouveaux couloirs de circulation pourles cyclistes A suivre !

    Une douzaine deconseillers de quartier

    a particip la premire runion du comit technique

    Dplacements doux cr par la Ville de

    Cherbourg-Octeville.

    LAgenda 21 au cur des conseils de quartier

    La concertation se poursuitaux Provinces

    Le 11 janvier dernier, les conseils dequartier Amont-Quentin/Provinces etOcteville-Bourg ont t invits parti-ciper une runion sur lamnagementdu quartier des Provinces, notammentde lavenue de Normandie et du parcMends-France. Au programme : la pr-sentation des plans, des grandesmodifications sur le quartier et ducalendrier. Un amnagement globale-ment bien accueilli et qui correspondaux attentes des conseillers et des habitants.

    Dans le cadre de llaboration de sonAgenda 21, la Ville de Cherbourg-Octeville a choisi dengager uneconcertation trs large : parmi les acteursqui participeront sa rdaction figure unedouzaine de conseillers de quartier quireprsenteront les habitants. Ceux-ci sesont ports volontaires au terme de larunion de sensibilisation du 11 fvrier.Tous participeront aux ateliers de travailet de rflexion qui se drouleront en plu-sieurs phases, la prochaine sance tant

    fixe en mai pour complter le diagnosticdveloppement durable tabli par uneentreprise extrieure.

    Lcriture dun Agenda 21 dune ville nepeut se raliser sans la participation detous, explique Liliane Loisel, maire-adjointe au dveloppement durable et lAgenda 21. Les runions doivent favo-riser lchange entre des personnes dont lafonction ou le mtier peuvent tre radica-lement diffrents. Nous avons donc tout

    naturellement demand aux conseils dequartier de simpliquer dans la rflexionsur lAgenda 21. Il faut que les fichesactions que nous allons mettre en placerefltent au mieux les attentes des habi-tants.

    Si vous avez des suggestions concernantle dveloppement durable, nhsitez pas en faire part Claire Garnaux, chargede mission pour la Ville, au 02 33 87 88 64ou [email protected]

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 7

  • Evnement

    8

    Presqule en Fleurs voit la vie en roses

    Presqule en Fleurs ct pratiquePresqule en Fleurs sera ouvert au public de 10h 19h, les 8 et 9 mai dans le parc duChteau des Ravalet, Tourlaville. Lentre est libre et six parkings gratuits seront votre disposition. Une circulation en sens unique sera mise en place afin de faciliter les dplacements.Comme les annes prcdentes, la Ville met gratuitement votre disposition une consi-gne plantes ainsi quun systme de brouettage jusqu votre vhicule.Sur place, vous trouverez des stands pour vous restaurer et les amateurs de th etde boissons chaudes pourront sinstaller sur la terrasse du salon de th La Tour delHorloge.

    Contact : Anne-Marie Heuvet au 02 33 87 89 19

    Retrousur Fra

    P

    Rendez-vous les 8 et 9 mai au

    Chteau des Ravaletpour la quatrime

    dition de Presqule enFleurs place cetteanne sous le signe

    de la rose et, plus prcisment,

    la Rose de la Renaissance.

    Une quarantaine de ppiniristes est attendue dont de nouveaux venus spcialistes des plantes grimpantes, des fougres botaniques...

    Tous les deux ans depuis 2004,Presqule en Fleurs rassemble aucur du parc de quatorze hectares duChteau des Ravalet les amoureux desplantes, les paysagistes amateurs et lesjardiniers en herbe.

    Cette manifestation botaniqueaccueillera cette anne encore prsdune quarantaine de producteurs,slectionns avec soin dans toute laFrance par le service embellissementde Cherbourg-Octeville pour la

    qualit de leurs plantes mais aussipour la varit des vgtaux quilsproposent : spcialistes des hydran-geas, des plantes australes, des plantespiphytes, des semences biologiques...Installs sur la prairie, certains ppi-niristes font dsormais partie deshabitus, avec un public de fidles,mais ldition 2010 rservera aussiquelques surprises comme laPpinire Javoy et ses plantes grim-pantes et clmatites, Les Jardinsd'coute s'il pleut, spcialistes des

    fougres botaniques et rustiques, LaChapelle des Pots et ses citronniers,oliviers et palmiers ou encore Lesfleurs farfelues, spcialis dans leshydrangeas...

    La Rose la RenaissanceAprs la cration dun jardin des ventsen 2004, la reconstitution dun jardincarolingien en 2006, et le voyage aucur des jardins du Moyen-ge en2008, les jardiniers de la Ville vousemmnent cette fois-ci dcouvrir le jar-din de la Renaissance et ses mille etune roses. Et pour tout savoir sur lesroses anciennes, venez participer auxconfrences de Daniel Lemonnier,spcialiste des roses anciennes et nor-mandes.

    Les associations locales proposerontgalement de nombreuses anima-tions et stands autour du thme de larose.Paralllement, la Ville renouvelle soninvitation au Kingston MaurwardCollege, lyce agricole anglais du

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 8

  • Deux jours danimationsA proximit du jardin de la Renaissancecr par les jardiniers municipaux, qua-tre associations locales proposeront desjeux, des expositions, des animations,des quiz sur le thme de la rose, ouplus largement de la Renaissance. Vouspourrez ainsi dcouvrir lexposition et lejeu concours organis par lassociationArt et Jardins du Cotentin, des dmons-trations de taille et les conseils desJardiniers de France, les fossiles vgtaux de Fresville Fossiles et lareconstitution dun jardin japonais lpoque de la Renaissance propose par Val de Saire Bonsa.Au rez-de-chausse du Chteau desRavalet, lassociation Art et bouquetdAvranches prsentera une expositiondart floral autour du thme de laRenaissance.

    Enfin, les visiteurs dcouvriront tra-vers le parc des Paroles de roses. Cesbanderoles, labores par la Ville deCherbourg-Octeville, expliqueront com-ment la rose a inspir les potes, lescrivains et les philosophes et revien-dront sur son omniprsence dans lalittrature.Deux concours-jeux de piste serontorganiss. Venez y participer.

    9

    e

    Aux arbres et caetera...

    Retrouvez Presqule en Fleurs le 5 mai dans le supplment de la Presse de la Manche et le 8 mai en directsur France Bleu Cotentin (100.7) de 9h 11h30.

    Presqule en Fleurs voit la vie en roses Evnement

    plantes

    Pour tout savoir sur les roses

    Dorchester qui avait dj fait sensationen 2008 grce son forgeron. Le lycehorticole de Coutances sera galementprsent sur le stand.

    Daniel Lemonnier, spcialiste des roses,proposera quatre confrences lessamedi et dimanche de 11h 16h aurez-de-chausse du Chteau des Ravalet.Il y abordera lhistoire de la rose nor-mande ainsi que lvolution de la rose, de la Renaissance nos jours.

    Les amoureux de la rose pourront galement lui rendre visite la roseraieRoses de Normandie Beaumont-Le-Hareng (76) ou aussi dcouvrir le Jardindes oublis de Balleroy, cr en 1987 par Eric Lenoir, autre spcialiste rgionalde la rose.

    Du 1er au 31 mai, le peintre Jean-PhilippeBurnel et le photographe Norbert Hardyexposent leurs Arbres remarquables dansles communs du Chteau des Ravalet. Untravail issu de longs mois dobservationset de vadrouilles dans le Nord-Cotentin la recherche de ces vgtaux dexcep-tion. Nous avons retenu quinze arbres,certains inscrits linventaire des arbresremarquables, dautres simplementexceptionnels pour nous, en raison deleur forme ou de leur monumentalit,

    explique Jean-Philippe Burnel. Nous avonsgalement voulu rendre compte de lavarit des essences qui cohabitent autourde Cherbourg-Octeville.Peint et photographi, chaque arbre a ga-lement fait lobjet dun texte. Nous avons

    laiss le soin Andr Servant de slec-tionner 15 auteurs qui doivent chacuncrire sur un arbre, poursuit le photo-graphe. Parmi eux : Serge Mauger,Emmanuel BesnierObjectif : proposer trois visions artis-tiques diffrentes interrogeant sur laplace de larbre dans la nature.

    Lexposition sera accompagne duncatalogue, dit par Angles et Perspec-tives et disponible sur place.

    Rendez-vous donc les 8 et 9 mai auchteau des Ravalet pour un week-end anim o plus de 20 000 visiteurssont attendus.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 9

  • Culture

    10

    Le thtre amateur sous les feux de la rampe

    Sur les traces de MilletDans le cadre du festival NormandieImpressionniste, le muse dart Thomas-Henry rendra hommage Jean-FranoisMillet, lenfant du pays, travers lexposition Millet, laube de limpres-sionnisme. Peintures, dessins et pastelsprovenant des collections du muse et deprts exceptionnels, dont Lglise deGrville, expose au Muse dOrsay,vous permettront de dcouvrir un aspectmconnu du travail du peintre delAnglus : le paysage. En effet, Millet naeu de cesse de reprsenter, sa vie durant,les chemins de son enfance, des rochesdu Castel Vendon la cte, en passantpar lglise de Grville ou la valle deVauville. Cette promenade picturalesera enrichie, les week-ends, dun pro-gramme danimations et de confrences.

    Millet, laube de limpressionnisme, du18 juin au 5 septembre 2010, galerie desexpositions temporaires du muse dartThomas-Henry. Entre gratuite.

    Le thtre amateur bas-normand a rendez-vous les 21, 22 et 23 mai Cherbourg-Octeville pour la 16e dition des Tmraires. Accueillies au Vox et au thtrede la Butte par les techniciens de la Scne nationale, de la Ville et toute lquipede la Maison des Jeunes et de la Culture, les quelque vingt troupes slection-nes prsenteront au grand public leurs spectacles dans des conditionsprofessionnelles. Le but de ces rencontres est de permettre aux compagniesamateurs de se confronter aux ralits du monde du spectacle, expliqueStphanie Vernet, directrice de la MJC qui organise les Tmraires. Et le conceptplat puisque depuis deux ans, ces rencontres sont ouvertes toutes les troupes de Basse-Normandie.Mais les objectifs du festival ne sarrtent pas l. Nous avons galement pourambition de faciliter les rencontres entre professionnels, amateurs et spectateurs.Cest pourquoi, chaque anne, un ou deux conseillers techniques suivent lesspectacles et animent, le dimanche matin, un change autour des questions lies la pratique thtrale.Au total, une cinquantaine de brves et de pices de thtre a t reue par lorganisation. Les propositions artistiques sont extrmement varies, pour-suit la directrice de la MJC. Certaines compagnies proposent des tragdies, dautres des comdies, certaines prfrent le rpertoire classique, dautres enfindonnent leur chance aux auteurs contemporains. A vos agendas !

    Contact : MJC Centre au 02 33 53 31 72 ou [email protected]

    Une nuit au museSamedi 15 mai, le muse dart Thomas-Henry participe la 6e Nuit des muses,manifestation nationale qui permet augrand public de dcouvrir, le tempsdune soire, son patrimoine de faon noc-turne et insolite.De 20h minuit, le muse Thomas-Henry de Cherbourg-Octeville vousdvoile ses coulisses. Loccasion de dcou-vrir lexposition phmre Trsors cachsdes rserves ou les coups de cur de lquipe du muse, runissant une

    slection duvres prsente en exclusi-vit aux visiteurs. Vous pourrez aussieffectuer une visite insolite sur la viesecrte des uvres, rencontrer un res-taurateur qui prsentera les dessous deson mtier, comprendre comment senrichissent les collections, changerautour dun buffet amical et, bienentendu, vous promener de nuit dans lessalles.Contact : Muse dart Thomas-Henry au02 33 23 39 30

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 10

  • Culture

    11

    Le voyage forme la jeunesse

    Quand spectacle rime avec jardin

    Luvre du mois, cest reparti !

    Du 27 au 30 mai, la plage verte accueille la 23e dition du festival du livre dejeunesse et de bande dessine autour du thme Prendre le large, prendre lenord. Un rendez-vous soutenu depuis sa cration par la Ville de Cherbourg-Octeville et que prs de 10 000 visiteurs ne manqueraient pour rien au monde.Chaque anne, le festival est loccasion de dcouvrir des expositions tonnantes,de participer des ateliers et de rencontrer et changer avec la quarantaine dauteurs, de dessinateurs et de plasticiens invits, explique Catherine Gentile la tte de lorganisation de cet vnement.Des changes que nombre dlves de la maternelle au collge ont dj expriments avec leurs enseignants. Notre collaboration avec le corps ensei-gnant est de plus en plus importante : beaucoup participent la slection deslivres et la plupart travaillent ensuite sur les ouvrages slectionns avec leurclasse, soit travers des ateliers dcriture, soit au cours dateliers darts plas-tiques, poursuit Catherine Gentile. Le festival vient clturer ce travail lorsqueles auteurs rencontrent les lves.

    Festival du livre de jeunesse et de bande dessine, du 27 au 30 mai, plage verte.

    Avis aux nostalgiques de la confrencemensuelle Luvre du mois : la nou-velle conservatrice, Louise Le Gall, arepris le concept et proposera le premierdimanche de chaque mois 16h la visiteguide dun chef duvre ou duneuvre mconnue du muse dartThomas-Henry. Plongez dans le contextehistorique de cration de cette toile ousculpture, dcouvrez les secrets de sonhistoire, les faits marquants de la vie deson auteur, familiarisez-vous avec lestechniques utilises et formez ainsivotre il.

    Rendez-vous le dimanche 2 mai 16hpour tout savoir sur la formation despeintres au XIXe sicle et comment chacuna trouv son style autour du Patrocle deJacques-Louis David, puis le dimanche 6 juin 16h pour mener lenqute sur lundes tableaux les plus nigmatiques dumuse, La conversion de Saint-Augustinde Fra Angelico. Chaque visite dure envi-ron 45 minutes et lentre est libre.

    Contact : Muse dart Thomas-Henry

    au 02 33 23 39 30

    La salle des ftes lheure de lart contemporain

    Du 22 au 25 avril, la salle des ftes deCherbourg-Octeville accueille la 16e

    dition de lexposition dart contempo-rain Passage lart. Organise par lassociation Artn Co, cette manifesta-tion invite chaque anne une dizainedartistes venus de toute la France exposer leurs dessins, peintures, sculp-tures, cramiques et autres uvres dart.Loccasion de dcouvrir ce qui se faitaujourdhui et dchanger avec les artis-tes qui restent sur place pendant toute ladure de lexposition. Pratique : exposition ouverte du 22 au 25avril, de 14h 20h. Nocturne le samedi24 avril jusqu 22h. Entre libre.

    Pour la troisime dition de son tempsfort Toi cour, moi jardin, Le Trident-Scne Nationale vous invite dcouvrirsept propositions artistiques aussi originales quclectiques. Spectacles enplein air au cur du parc des Ravalet,dner en famille ou entre amis en com-pagnie de Julien et Marguerite Ravaletdans votre propre maison, retour au tribunal dinstance de Cherbourg pourle procs de la truie de Falaise ou lex-communication des sauterelles de Troie,ballet dtourneaux, corneilles et autresperruches au sein du thtre de laButte il y en a pour tous les gots.Venez fter larrive de lt dans les jardins de la Ville !Toi cour, moi jardin, du 26 mai au 12 juin. Programmation complte dans le programme du Trident-scne nationale.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:57 Page 11

  • 12

    Dade

    EconomieGroupement demployeurs :

    trente emplois la cl

    Ne Cherbourg, Vronique Hervieua occup divers postes en France avantde dcouvrir Nantes son premiergroupement demployeurs. Trs vite,elle est conquise par la formule. Ceprincipe est n dans le monde agricoleau milieu des annes quatre-vingt etsest tendu par la suite au secteurindustriel, explique-t-elle. Il repose surun partage des comptences.

    En effet, beaucoup de PME ont besoindemploys qualifis mais pour untemps limit par semaine. Cest le casde mtiers comme les graphistes, lescomptables indpendants, les web-masters Si leurs comptences sontindispensables au bon fonctionne-ment de la plupart des entreprises,elles ne ncessitent cependant pas unemploi plein temps, notammentdans les petites structures.

    En outre, trouver une personne qua-lifie qui accepte de travailler un oudeux jours par semaine est pratique-ment impossible. Do le groupementdemployeurs. Celui-ci analyse lesbesoins des entreprises et les comp-tences disponibles dans le bassin

    Votre entreprise a besoin de personnel

    qualifi quelques heures seulement

    par semaine ? Grce au groupement demployeurs

    quanime VroniqueHervieu, il pourra non

    seulement travaillerchez vous mais aussibnficier dun CDI !

    Le premier groupement demployeurs de Cherbourg-Octeville est anim par Vronique Hervieu.

    demploi et propose des solutions quiconviennent aux deux parties.

    Priorit aux sans emploi

    A Cherbourg-Octeville, VroniqueHervieu travaille depuis octobre dernier sur un projet de groupementdemployeurs. Elle a rencontr lesresponsables de la Maison pour lem-ploi et la formation qui ont accept delhberger. La jeune femme est aus-sitt partie la rencontre des ventuelsemployeurs. Actuellement, elle aruni une quinzaine dentreprises,comme la fondation Bon Sauveur ouFacnor, et beaucoup dautres socitsse disent trs intresses.

    Je me suis fix comme objectif dem-ployer trente personnes en CDI dicitrois ans. Je privilgie les gens au chmage ou bnficiant du statutdauto entrepreneur. Je compte aussifavoriser les personnes qui ont un certain ge et qui sont prives demploi : beaucoup dentreprisesrefusent de les embaucher tempsplein car leur exprience cote pluscher, mais la plupart seraient tout

    fait favorable les employer une jour-ne ou deux par semaine, poursuitVronique Hervieu qui sait quailleurscette initiative fonctionne. EnBretagne, par exemple, o cette technique est developpe depuis plusieurs annes et o certains grou-pements comptent jusqu 800 salariset 300 entreprises. La Manche, cejour, ne pouvait sappuyer que sur ungroupement demployeurs spcialisdans la conchyliculture.Si vous avez des comptences spci-fiques proposer ou si, linverse,vous recherchez du personnel trspointu plusieurs heures par semaine,vous pouvez contacter VroniqueHervieu au 02 33 01 64 50.

    1er mai : les marchs sont annuls

    Samedi 1er mai, le march aux puces quise droule habituellement place desMoulins, place de la Rvolution, ruedEspagne et parvis de la basiliqueSaint-Trinit ainsi que le march installplace centrale et place de Gaulle sontannuls.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 12

  • La Ville fleurit durablementDans le cadre de ses engagements en faveur du dveloppement durable, la Ville de Cherbourg-Octeville passe au fleurissement durable : plus de 500 varits de

    vivaces et arbustes seront plantes ce printemps dans les massifs de la ville.

    13

    Dossier

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 13

  • Dossier

    14

    plantes annuelles comme prcdem-ment, les jardiniers planteront desvivaces qui ont une dure de vie deplusieurs annes. Au total, plus de 500nouvelles espces de vivaces et arbus-tes seront plantes sur toute lacommune, favorisant ainsi la biodi-versit de la faune et de la flore. Nouspassons de prs de 300 varits 548mais nous diminuons le nombre deplants de 400 000 les annes prc-dentes 50 000 cette anne, expliqueDominique Poirier, directeur de lem-bellissement. Par la suite, nousrenouvellerons un tiers de nos planteschaque anne. Lobjectif est dam-liorer les collections en permanence.Pour les jardiniers, cela signifie plus detravail de recherche : sur les associa-tions de plantes, sur la rsistance auclimat, sur lamlioration de lagamme A terme, nous souhaitonstre autonomes. En consquence, letravail des jardiniers va voluer :moins de repiquage, moins de semismais plus de bouturage, ce quidemande plus dattention, plus demultiplications.

    Aux vivaces, sajoutera prs dune cinquantaine darbres et arbustesdont des espces rares : Cela va danslobjectif de constituer une ville arboretum,explique Bernard Cazeneuve.

    Depuis plusieurs annes dj, la Villesest engage dans une gestion durable de ses espaces verts. Laconsommation en eau a t rduite de40 % grce lvolution des systmesdarrosage, la slection despces peugourmandes en eau, le paillage syst-matique des parterres et linstallationde rcuprateurs deau de pluie, souligne Yvan Dupont, conseillermunicipal dlgu lembellisse-ment. De mme, les jardiniersnutilisent plus de produits phytosa-nitaires : le passage au zrophytosanitaire se traduit par unrecours au dsherbage manuel, moinsradical que lutilisation de dsher-bants. Il y a plus de vgtationspontane, nous laissons les herbespousser, mais la ville nest pas salepour autant. Au contraire, nous prservons ainsi la biodiversit et lasant des habitants comme de nos jardiniers.

    Plus de 500 nouvellesvarits

    Cette anne, la Ville passe au fleuris-sement durable, franchissant ainsiun nouveau cap dans son engagementen faveur de la prservation de len-vironnement. Au lieu dinstaller des

    Biodiversit : la Ville fleurit autrement

    Notre engagement en faveur de la gestion durable de nos espaces vertsest essentiel : en tant que collectivit,nous devons montrer lexemple.Un exemple que vient dcouvrir le service espaces verts de Rennes : enjuin, une cinquantaine de jardiniersrennais visitera les serres municipales,le parc des Ravalet, les nouveaux espaces comme le Nivernais pour tudier le choix de vivaces ralis parla Ville !

    La Villvarit

    Afin de lutter contre les ravageurs (les pucerons par exemple) en respectant lenvironnement, la Ville arecours aux animaux dits auxiliaires, comme les larves de coccinelles.

    8 000 dahlias distribusChaque anne, la municipalit distribueplus de 8 000 plantes ses habitants afinqu'ils participent au fleurissement de laville. Jusqu' prsent, il s'agissait de graniums. Dsormais, le service espacesverts offre des vivaces. En 2010, lechoix sest port sur des dahlias aux cou-leurs chatoyantes. Il sagit du Dahliaopera. Un dahlia rustique qui monte 30 cm avec une petite fleur, prciseFrdric Galbadon, responsable desserres municipales. Mais les jardiniers esprent pouvoir proposer chaque anne de nouvellesespces cultives au sein des serresmunicipales, et pourquoi pas des aga-panthes.

    En 2010, la Ville franchitun nouveau cap

    en matire de dveloppement

    durable : elle passe aufleurissement durable.En mai, les jardiniers

    planteront 550 nouvelles varitsde vivaces et arbustes.

    A la cl, une plusgrande biodiversit.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 14

  • Dossier

    15

    Biodiversit : la Ville fleurit autrement

    La Ville sengage dans une gestion durable de ses espaces verts et plantera ce printemps plus de 500 varits de vivaces et arbustes.

    Ville a

    Planter des vivaces implique de rfl-chir autrement les parterres. Le choixde ces nouvelles plantes a t effectuprincipalement en fonction de leuradaptation au climat local, de leur flo-raison importante (3 4 semaines) et de leurs couleurs. Lobjectif est davoir une floraison qui stale etsenchane, prcise Frdric Galbadon,responsable des serres municipales.Nous aurons une floraison printanireavec les hellbores ou roses de Nol,des euphorbes, des plantes de rocailletapissantes comme les aubrietas,puis une floraison estivale avec lessauges, les loblias....

    Mariage de plantes locales et exotiques

    Pour avoir des parterres colors ettouffus, les jardiniers mixent plantesclassiques genre asters, crocosmias,

    agastaches et plantes de lh-misphre sud comme les echiums, lesagapanthes, les ligulaires Nousallons jouer avec les coloris en respec-tant les accords de couleurs dans lesmassifs (pas de couleurs froides avecdes couleurs chaudes) mais nous tra-vaillons aussi sur les formes etcouleurs de feuillage. Ainsi sedums,hostas et heuchres ont t slection-ns pour leur feuillage mettant envaleur les autres vgtaux. Ils serontassocis des gramines vivaces(Carex, Miscanthus) qui apportent dela lgret dans les massifs.

    Jusqu prsent, nous avions unfleurissement annuel prestigieux etchatoyant qui nous avait permis dob-tenir les 4 fleurs, remarque YvanDupont, conseiller municipal dlgu lembellissement. La plantation devivaces nous oblige penser autre-ment. Cette anne est une anne test :

    Temps de floraison,couleurs, lgance et

    architecture des feuillages,

    adaptation au climat :autant de critres pris

    en compte pour laborer

    les nouveaux parterres.Le nouveau mode

    de fleurissement changele mode de travail des

    jardiniers.

    La fin des suspensionsDans la continuit des actions engagesen matire de gestion durable des espa-ces verts, la Ville supprime ses bacssuspendus trop consommateurs deau etdengrais. A la place, elle installe desplantes grimpantes : glycine comme surla faade de lhtel de ville, place de laRpublique, ou solanum au feuillage per-sistant et aux fleurs blanches ou bleuesstalant de juin octobre. Par ailleurs, lespalmiers en bac seront replants en villelors de la rfection du centre pitonnier.

    Paillage naturel

    nous allons voir si les varits choisiessadaptent bien, si les compositionssont appropries Nous en sommesaux prmices. Les jardiniers munici-paux ont suivi un stage sur les vivacesavec Michel Gallet, meilleur ouvrierde France, qui avait dj form lesquipes il y a dix ans.

    Pour le paillage des massifs, pas de paille de chanvre ou dcorces de pin qui ne sontpas des cultures locales : la Ville utilise dsormais des gramines coupes comme leMiscanthus giganthus qui fournit un engrais naturel au sol tout en le protgeant dudesschement. Des gramines garanties sans produit phytosanitaire et provenant dun agriculteur de Bayeux ! Cette proximit limite la production de CO2 !

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 15

  • Dossier

    16

    Jardiner naturellement, cest possible !

    Lutter contre les maladies et les ravageurs

    Certaines pratiques simples permettentde diminuer le risque de maladies dansson jardin. Une des rgles de base est debien respecter lespacement entre lesplantes, explique Frdric Galbadon,responsable des serres municipales.Celles-ci peuvent alors se dveloppernormalement et ne sont pas fragilisespar une pousse en hauteur.

    Et pour lutter contre les ravageurs,inutile daller chercher des pesticides : lepaillage nouveau enrichit naturel-lement le sol et permet ainsi de multiplierles micro-organismes qui sy trouvent.Une dfense naturelle qui permet dvi-ter les niches de ravageurs et dechampignons nocifs aux plantes. Vouspouvez galement prparer du purindorties, vritable rpulsif pour les puce-rons, ou planter certaines espces quirepoussent elles-aussi les ravageurs,comme les tagtes. Enfin, la prsence deravageurs attire naturellement les ani-maux dits auxiliaires : si leurs proies sontlimines par les pesticides, le nombredauxiliaires diminue.

    Rduisez vos dchets tout en obtenant naturellement un fertilisant de qualit pour votre jardin grce un composteur.

    Abandonnez les pesticides et optez

    pour des solutions alternatives plus propres

    et plus conomiques. Suivez le guide.

    Le pesticide, aussi appel produitphytosanitaire, est un mlange de substances chimiques, rappelleDominique Poirier, directeur du service embellissement de la Ville. Ilregroupe les herbicides, les fongicides,les insecticides et a le rle dlimi-ner les mauvaises herbes, lesmaladies dues des champignons etles parasites.Mais celui-ci prsente bien plus dinconvnients que davantages :nocif pour les parasites, il lest aussipour le reste de la faune et de la floredu jardin. De plus, ces substances restent longtemps dans le sol et peu-vent sinfiltrer dans les rivires etnappes phratiques. Choisissez dessolutions plus cologiques et moinsonreuses.

    Dsherbez naturellement

    Pour dsherber votre jardin sansnuire lenvironnement, vous pouvez :- dsherber manuellement, surtout unjour ensoleill afin que les racines brlent au soleil et ne puissent se renraciner ;- dsherber avec leau chaude de cuis-son des pommes de terre : la chaleuret le sel possdent tous les deux des

    proprits dsherbantes. Vous pouvezaussi anticiper en paillant vos massifs.Le paillage consiste couvrir la terreet viter ainsi la pousse des mauvai-ses herbes par suppression de lalumire. Cette technique permet ga-lement de limiter les arrosages,dviter le tassement de la terre, defavoriser la vie microbienne de la terre,de diminuer le risque de transmissiondes maladies et de protger du gel.Diffrents types de paillage peuventtre utiliss : la tonte de pelouse ( uti-liser avec modration), le broyat debranchage darbres et darbustes, lespaillettes de lin ou de chanvre, lapaille Evitez ici lcorce de pin ou decacao qui renforce lacidit de nos sols.

    Ct engrais, de nombreuses solu-tions cologiques existent aussi. Le compostage, par exemple. Aprsdcomposition par les micro-organismes, les tontes en petite quantit, les feuilles mortes et autresdchets du jardin sont trs bons pour toutes les plantations, expliqueDominique Poirier. Il suffit dalternerles couches de dchets organiques du jardin et de la cuisine. Au bout de 6 mois, vous pouvez lutiliser encompost.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 16

  • Dossier

    17

    Les parcs et jardins expliqus

    Chaque anne, la Ville de Cherbourg-Octeville vous propose de dcouvrir gratuitement son patrimoine botanique loccasion du Mois des Jardins. Cetteanne, quatre rendez-vous sont programms en mai, au moment o les floraisons sont les plus spectaculaires, pour vous faire (re)dcouvrir les parcset jardins de la ville :Les jardins de lancien Hpital des ArmesDimanche 2 mai 14h30, rendez-vous devant lentre de lancien hpital, ruede lAbbaye.Le jardin publicDimanche 16 mai 14h30, rendez-vous place Jacques Demy.La randonne des jardinsDimanche 23 mai 14h30, rendez-vous devant la mairie de la Butte.Le parc du chteau des RavaletDimanche 30 mai 14h30, rendez-vous dans la cour du chteau.Contact : 02 33 87 89 19

    rce

    Des fleurs dans tous les jardins !

    Depuis les annes 1990, la Ville invitetous les Cherbourgeois-Octevillais dcorer leurs maisons, jardins, balcons etautres fentres lors du concours desmaisons fleuries. Ce concours a notam-ment contribu obtenir la QuatrimeFleur il y a deux ans, explique YvanDupont, conseiller municipal dlgu lembellissement. Cette anne, leconcours volue et, dans la logique deprservation de la biodiversit engagepar la Ville, fait entrer des critres dedveloppement durable pour pouvoirdcrocher un prix. Nous souhaitons queles participants soient dans une logiquede respect de lenviron-nement et vitentles produits phytosanitaires. Nous pren-drons donc en compte lutilisation decomposteur, de rcupration deau depluie, poursuit le conseiller municipal.Ceux qui le souhaitent pourrontdailleurs trouver des conseils auprs desprofessionnels municipaux leur couteles lundis et mercredis de 8h 10h et les mardis et jeudis de 14h 16h au 02 33 01 01 81.

    Pour participer au concours, rien de plussimple : il suffit de retourner avant le 21 juin le bulletin dinscription dispo-nible sur les plaquettes dites loccasion du concours. Un jury associantconseillers de quartier et services muni-cipaux passera cet t pour slectionnerles maisons, balcons, fentres ou devan-tures les mieux fleuries. Une remise desprix en octobre rcompensera les plusbelles maisons mais aussi tous les parti-cipants pour leur implication danslembellissement de la ville. A vos pelles,pioches et rteaux !

    Contact : Monique Hamel au 02 33 87 89 51 ou Emilie Jean

    au 02 33 87 88 98

    Le jardin selon Gilles Clment Le 15 avril, la Ville de Cherbourg-Octeville reoit le paysagiste de renomme internationale, Gilles Clment. Crateur du parc Andr Citron Paris (en collabo-ration), du parc Matisse Lille, des jardins du chteau de Blois et, plus rcemment,des jardins de l'Arche la Dfense et du jardin du Muse du Quai Branly, GillesClment conoit des parcs et jardins qui changent imprvisiblement dune saison lautre et dune floraison lautre. Cet ingnieur horticole, crivain, jardinier et ensei-gnant, prsentera les trois concepts dont il est lauteur et qui ont rvolutionn le mondedu jardinage et du paysagisme : le jardin plantaire, le jardin en mouvement et le tierspaysage. Lobservation de la nature ma fait prendre conscience que si nous connais-sions mieux les espces et leurs comportements, nous pouvions exploiter leurs capacitsnaturelles sans dpense excessive dnergie, explique-t-il. Rendez-vous le 15 avril lOmnia 20h30 pour en savoir plus. Entre libre.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 17

  • Loin dtre figs, les marchs sadaptentaux travaux et aux volutions urbaines.Ainsi, le jeudi, les commerants installsjusqu prsent rues Collard et Vastel sesont dplacs sur la contre-alle parallle la rue Vastel. Pour autant, le marchcompte toujours plus dune centaine decommerants, qui y vendent des fruits etlgumes, fromages, et autres denres alimentaires (place de Gaulle et devant laPoste), ainsi que des vtements, de la vais-selle, des produits cosmtiques (placecentrale et devant la Poste).

    24 heures avec...

    18

    Les marchs

    Chaque semaine, sixmarchs, regroupantjusqu 150 commer-ants, rythment la viedes Cherbourgeois-Octevillais. Fruits,lgumes, bijoux,

    vtements, produits du terroir,

    il y en a pour tous les gots !

    Ds potron-minet, les agents du service desdroits de place sont pied duvre : acti-vation des bornes lectriques, ouverturedes points deau pour le nettoyage en finde march, placement des commerantspassagers Car si les abonns disposentdune place fixe, les commerants qui vien-nent de faon occasionnelle sont placs enfonction de leurs tals et des endroitsdisponibles. Le tout avant 9h, heure officielle de louverture des marchs.

    Chaque commerant doit sacquitter duneredevance doccupation du domainepublic, perue par le service municipal desdroits de place. Fixe en moyenne 0,69 le mtre linaire, cette redevance com-prend galement la mise disposition dlectricit, deau et dgot pour le nettoyage de fin de march.

    Installation du march Le march du jeudi

    Perception desdroits de place

    Le mardi, le jeudi et le samedi le march sinstalle place de Gaulle. Chaqule parv

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 18

  • 24 heures avec...

    19

    Le nettoyage des places et rues quiaccueillent des tals est assur par les services de la CUC. Ds la fermeture du march, leurs camions bennes et balayeuses entament le ramassage desordures qui peut monter, selon les jours etla saison, 8 m3. La circulation est alorseffectue par la police municipale qui sas-sure du bon droulement de lopration.

    Le march du dimanche matin, auxProvinces, avenue de Normandie, runitjusqu 150 commerants. Un march trsfrquent o vous trouverez fruits et lgu-mes, vtements, quincaillerie, volaillesvivantes... Les visiteurs peuvent sy rendrepar la rue de Plymouth trs souventoublie donc plus fluide et bnficier deparkings place des Provinces ou rue deFranche Comt. Fin 2010, le marchdevrait tre modifi : les stands actuelle-ment dploys sur la contre-alle parallle lavenue de Normandie seront regroupsautour du parc Mends-France.

    Le dimanche, rendez-vous aux Provinces

    Six marchs varis

    Le march du samedi, place centrale etplace de Gaulle, de 8h30 13h, est particu-lirement anim. Il runit une centaine decommerants. Vous y trouverez un largechoix de fruits et lgumes, de viandes et defromages ainsi que quelques stands de fleurs. Loccasion aussi de profiter des terrasses ensoleilles de la place centrale.

    Samedi, march decentre-ville

    Un partenariat avec la CUC

    Du mardi au dimanche, six marchs se suc-cdent sur Cherbourg-Octeville. Outre lesgros marchs du jeudi, du samedi et dudimanche, vous avez rendez-vous lemardi place de Gaulle de 8h30 17h15 etle mercredi, Place Rossel et Brche du Boisde 8h30 13h. Un march aux puces estgalement organis chaque premiersamedi du mois de 8h 18h sur la placedes Moulins, la place de la Rvolution, larue dEspagne et le parvis de la BasiliqueSte-Trinit.

    Chaque premier samedi du mois, les particuliers peuvent vider leur grenier place des Moulins et sur le parvis de la Sainte Trintit lors du march aux puces mensuel.

    Les marchs

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 19

  • Inscriptions scolaires 2010/2011Du lundi 26 avril au vendredi 21 mai2010, les inscriptions scolaires sedrouleront la Mairie de la Butte,de 8h15 12h15 et sur rendez-vouslaprs-midi.Pour les inscriptions, se munir dulivret de famille, du carnet de vac-cination jour de lenfant, dunjustificatif de domicile (facture EDF,de loyer ou de tlphone), duncertificat de radiation si lenfant taitdj scolaris ailleurs et du jugementde divorce ou de sparation sil y alieu.Pour linscription la restaurationscolaire ou pour les tudes sur-veilles (coles Amont-Quentin,avenue de Paris, Dujardin, Gibert,primaire La Polle, Prvert, Tourvilleet Fraternit), se munir dun justifi-catif de ressources (3 derniersbulletins de salaire, justificatif deRMI, ASSEDIC), du dernier justi-ficatif des prestations familiales, dudernier avis dimposition ou denon imposition sur le revenu, dunjustificatif de domicile, du jugementde divorce ou de sparation sil y alieu et dun certificat mdical en casdallergie alimentaire.Pour laccueil priscolaire en mater-nelle, se munir de la carte vitale ouattestation carte vitale, dun justi-ficatif de domicile, de la carte allocataire CAF, du nom et n detlphone du mdecin traitant.

    Contact : service Education au 02 33 87 87 33

    Une rgate handisport

    La photo saffiche salle des ftes

    En bref Apprenez les gestes qui sauvent !

    Dans le cadre de la mise en place de dfibrillateurs sur lensemble de son territoire, la Ville de Cherbourg-Octeville, la Croix-Rouge Franaise et lasso-ciation Cur et Cancer organisent le samedi 19 juin une journe gratuitedinitiation aux premiers secours. Rendez-vous lhtel de Ville ainsi que dansles trois espaces solidaires (Maisons Olympe de Gouges, Flora Tristan etFranoise Giroud) pour vous initier aux gestes qui sauvent : position latralede scurit, bouche bouche, massage cardiaque, et, bien sr, utilisation desdfibrillateurs. Linitiation dure environ deux heures et se termine par la remisedune attestation de suivi de formation. Lentre est libre et les formations sont ouvertes tous partir de 7 ans.

    Contact : 02 33 87 87 60

    20

    Valrie

    Du 13 au 15 mai, lEcole de voile deCherbourg-Octeville organise lacoupe nationale No 4.95. Une rgatehandisport laquelle participeraune quinzaine dquipages, consti-tus dune personne valide et dunepersonne en situation de handicap.

    Du 20 mai au 13 juin, le Club Photodu Nord-Cotentin organise la 9e di-tion de son vnement phare, le Moisde la Photo. Rendez-vous la salledes ftes de Cherbourg-Octevillepour dcouvrir le travail dune centaine de photographes amateurs.Quelque 250 photos en couleur et

    noir et blanc y seront exposes, dontune partie autour du thme retenupour ldition 2010, Lhomme autravail.Exposition ouverte du lundi audimanche de 14h 18h et le samedide 10h 12h et de 14h 18h. Entrelibre.

    Les secrets du cimetire de CherbourgDidier Lecur, guide confrencier dela Ville de Cherbourg-Octeville, publiePromenade dans le cimetire deCherbourg aux ditions Isote. Unouvrage qui retrace en une centaine depages les richesses patrimoniales ducimetire, des caveaux familiaux aux

    bas-reliefs, en passant par les colonnes,pyramides et croix qui se dressent surcette colline funraire. Le livre est prfac par Bernard Cazeneuve etrichement illustr des peintures et dessins de lartiste Jean-PhilippeBurnel.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 20

  • t ! Association

    21

    Jardin de Cultures associe nature et cration

    Valrie Glineau anime des ateliers dcriture et darts plastiques qui tournent autour du monde vgtal.

    Cre il y a un peu plusdun an et anime par

    Valrie Gelineau, lassociation Jardin de

    Cultures utilise le vgtal comme outil

    artistique et pdagogique.Son objectif ?

    Favoriser la rflexionsur le dveloppement

    durable et lco-citoyennet.

    Tous les supports, tous les moyens ettous les lieux sont bons pour sensibi-liser les gens au dveloppementdurable et lco-citoyennet, affirmeValrie Gelineau, plasticienne et ani-matrice de lassociation Jardin deCultures. Jai choisi de mappuyer surdes ateliers dart plastique et dcriturequi tournent autour du monde vgtal.

    Installe au sein de la Maison Olympede Gouges, lassociation Jardin deCultures ne manque ni dides, ni deprojets. Une premire action a tmene davril dcembre 2009 dansle cadre de lopration de renouvelle-ment urbain avec les habitants duquartier. Pendant huit mois, ils se sontretrouvs rgulirement pour crer unjardin extraordinaire, vision idalisedu futur amnagement du parcMends-France. Les uvres, volumeset jeux crs ont t installs dans len-tre de la Maison Olympe de Gougespendant deux mois.

    Actuellement, lassociation travailleavec le service embellissement de laville pour crer plusieurs petits

    espaces verts proximit de lcoleBaquesne. Nous allons peindre destotems, crer des petites rocailles. Les enfants - ils sont une cinquantaine participer au projet - choisiront eux-mmes les plantes quils souhaitentvoir pousser dans les serres munici-pales. On change ainsi, par petitestouches, le regard des habitants et onapprend aux plus jeunes regarderdiffremment la nature, soulignelanimatrice qui a encore dautresprojets dans ses cartons.

    Une nouvelle vie pour les arbres

    Lassociation, en partenariat notam-ment avec la DRAC, envisage ainsi decrer une uvre de land art au curdun jardin ouvrier. Je souhaiteraistravailler sur des structures vgtales,leur donner de la couleur et les asso-cier un univers plus cartsien commele jardin ouvrier.

    La dcoration de la caftria de laMaison Olympe de Gouges fait aussipartie des projets. Valrie Gelineauaimerait bien utiliser un ou plusieurs

    des arbres abattus dans le cadre duramnagement du parc voisin afin deleur offrir une nouvelle vie et une fonc-tion diffrente. Nous associeronsainsi le pass et le futur, tout en conser-vant la trace de ce que fut cet espacevert.

    Lassociation travaille galement avecles coles. L encore, les projets sontvaris selon les demandes des ensei-gnants. Nous pouvons aborder desthmatiques aussi diffrentes que celles de larbre, de la peinture impres-sionniste, du jardin ou de la crationartistique. Il nous est possible, parexemple, dutiliser des morceaux detissu et de les peindre en plaant sousla toile des branches qui donnent durelief la peinture. Dans tous les cas,cela permet dvoquer avec les enfantsdes thmes qui nous sont chers commelco-citoyennet, le dveloppementdurable ou la sauvegarde de lanature.

    Contact : 06 15 13 16 97

    ou [email protected]

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:58 Page 21

  • Les enfants, premiers dfenseursde lenvironnementEducation

    22

    Une classe de CM1-CM2 de lcoledes Roquettes planchedepuis plusieurs mois

    sur la question durchauffement

    climatique. Un sujetcitoyen qui sert debase pour aborder le

    programme, des mathsau franais en passant

    par les sciences.

    Depuis le dbut de lanne, Sophie LeBourgeois, institutrice dune classe deCM1-CM2 de lcole lmentaire desRoquettes, travaille avec ses lves surle respect de lenvironnement. Grcenotamment lanalyse du film Home,les enfants ont compris que la luttecontre le rchauffement climatiquepasse par lvolution de nos compor-tements individuels. Nous avons doncdcid dorganiser un repas collectifprenant en compte ces valeurs. Finmars, nous avons invit parents et lus venir dguster nos plats, la plupartbio, et labors partir de produitslocaux de saison. Rsultat : les enfantsse rvlent tre les meilleurs ambas-sadeurs auprs de leurs parents. Jaiappris que ce sont dsormais les pre-miers regarder les tiquettes quand

    les parents font leurs courses et refu-ser de manger des fruits dt en pleinhiver. a, cest vraiment gratifiant.

    Pour autant, le programme scolaire est loin dtre oubli : ce projet sert de support pdagogique et permetdaborder toutes sortes de notions auprogramme. Pour organiser le repas,il a bien fallu crire la mairie, doncacqurir des notions de franais, ouencore faire les comptes, ce qui nousa permis de travailler les divisions !Et ce nest pas tout. Cest aussi loccasion dune ducation concrte la citoyennet. Chacun a particip samanire lorganisation du repas, soiten cuisine, soit en salle, soit en faisantla vaisselle Autant dire videmmentque tout le monde adhre, com-

    Dans le cadre du projet quils mnent avec leur classe sur le respect de lenvironnement, les CM1-CM2de lcole des Roquettes ont particip la prparation dun repas dveloppement durable.

    Le graff sinvite lcole Tourville

    Depuis quelques semaines, les murs duprau de lcole lmentaire Tourvillearborent un nouveau et monumentalgraff. Lorsque nous avons demand laVille de repeindre notre prau, DanielJouanne, maire-adjoint lducation,nous a suggr de nous associer la MJCla Brche pour quelle ralise un graff,explique Denis Morvan, directeur de lcole lmentaire Tourville. Aussitt dit,aussitt fait. Quatre jeunes, encadrs parMickal Rabay, se sont rendus lcole etont rencontr les lves de CM2 pour leurprsenter lart du graff. Les enfants ontensuite travaill avec leurs enseignantssur le choix du sujet peindre. Et cest lethme de la mer qui a t retenu avec sespoissons et son voilier faisant rfrence lamiral Tourville.

    Des assistantes maternelles apprenties metteurs en scne

    mencer par les parents dlves. A telpoint que Sophie Le Bourgeois envi-sage de poursuivre cette dmarche etrflchit dj un projet plus ambi-tieux encore pour lanne prochaine

    Pour la deuxime anne conscutive, troisassistantes maternelles ont mont unspectacle, Petite feuille et le grand arbre,pour les enfants des crches. Outre lcriture du scnario, les assistantesmaternelles ont galement cr les dcorset ralis la mise en scne. Loccasion defaire dcouvrir aux enfants lvolution de

    la nature au fil des saisons. Et si lannedernire le spectacle de Nol crit par cesassistantes maternelles sadressait uni-quement aux enfants de la crchefamiliale, cette anne, le spectacle a tproduit aux Ptits Loups, au RAM et lahalte-garderie de la rue Paul Talluau et la crche parentale les Petits Marmots.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 22

  • rs

    23Liste Changements (UMP) : Herv Corbin,

    Alain Estve, Rgine Villedieu

    Il faut assumer ses choix

    On se dsole A juste raison. Car, depuis que Cherbourg nestplus lune des trois rgions maritimes que comptait la mtropole,mais quelle a t rtrograde au rang darrondissement maritime, tout a commenc ficher le camp. Fort logiquement.Les grandes directions dune rgion maritime avec leurs officiersgnraux, les effectifs, les btiments, et donc les emplois, ontfondu.Aujourdhui, on sinterroge sur lcole atomique, haut lieu deformations interarmes, dont la rputation pourtant nest plus dmontrer. Entre temps, larsenal, devenu DCN, puis DCNS,seffiloche sans cesse. Au point que son avenir est pos.Il y a toujours eu des tentatives, y compris au XIXe sicle, pourrduire limportance du port militaire de Cherbourg. Elles nau-ront jamais abouti. La ville et la marine vivaient en communion.Et puis, il y a eu le triste jour du retour du Redoutable dans sonport constructeur. Cette imbcile manifestation contre les participants au dernier voyage, des amiraux pour la plupart,anciens commandants du submersible, bombards doranges etdobjets divers, qui se sont promis quil ny aurait pas de par-don. Dautant plus que, solidaires, les politiques de lpoque, enont remis une couche car, voyez-vous, Cherbourg, on estcomme a. Dans lerreur et limpolitesse, cest jusquau bout.Depuis, les jeux politiques conduisent ce que ce soit le nuclairequi soit dsormais de plus en plus contest, ou soutenu du boutdes lvres, pour cause dalliance avec les cologistes, indispen-sables au maintien de toute majorit du parti socialiste sur laville.Alors, on se dsole lorsque des menaces se font jour sur nos quipements de pointe, tels larsenal, lcole atomique, demaindautres structures. Il faut assumer ses choix. Et pour garder lepouvoir, on voit bien que la tendance est au compromis qui joueconomiquement fond contre notre rgion, particulirementle Cotentin.Evidemment, on peut tout remplacer par de nouvelles indus-tries porteuses davenir et cratrices demplois fortermunration. Mais, si la gauche au pouvoir, Cherbourg-Octeville depuis prs de 40 ans, en tait capable, a se saurait.

    Liste Pour un nouveau cap (UMP) : Graldine Morlet, Jean Levallois, Sophie Hry, Fabrice Huet

    La liste Changements n'a pas souhait s'exprimer.

    Tribunes de lopposition

    Cherbourg-Octeville, un nouveau capChangements

    -CM2

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 23

  • LCette

    24

    Le jumelage avec Bremerhaven a 50 ans !International

    Les quais de Bremerhaven, ville maritime.

    Cinquante ans de jumelage entre

    Cherbourg-Octeville et Bremerhaven,

    cela se fte ! Rendez-vous le 8 mai

    pour une soire musicale au rpertoire

    germanique.

    Du 6 au 8 mai, la Ville de Cherbourg-Octeville fte le 50e anniversaire dujumelage avec Bremerhaven, avecune dlgation dlus allemands.Au programme : trois jours de visiteset de rencontres. La commmorationdu 8 mai sera suivie de la dcouvertede Presqule en Fleurs au Chteau desRavalet avec une visite dans le Val deSaire.Afin de fter lvnement, la directiondes relations internationales de la Villea imagin une grande soire festive le8 mai, salle des ftes. Nous voulonsque les habitants se sentent impliqus,explique Jean-Claude Magalhaes,maire-adjoint aux relations interna-tionales. Nous organisons donc unesoire avec trois concerts.

    Une soire festive

    La soire dbutera 20h avec leconcert de Franoise Colson, chan-teuse originaire du Nord-Cotentinqui interprtera notamment son rper-toire allemand. Elle cdera sa place augroupe allemand Bremerhavens singing sail makers et leur musique

    typique du nord de lAllemagne.Cette soire doit permettre auxCherbourgeois-Octevillais de sini-tier la culture allemande et dendcouvrir les traditions musicales,poursuit le maire-adjoint. Nous som-mes trs fiers daccueillir lesBremerhavens singing sail makers. Cetrio originaire de Bremerhaven estclbre pour ses rinterprtations deschansons de Lale Andersen, chanteusedu milieu du XXe sicle rpute pourson rpertoire maritime et sa clbrechanson Lili Marleen.La soire se terminera avec le groupeA fond dcale bien connu dans largion pour lambiance rock et festivequil distille chaque concert.Les tablissements scolaires de laville fteront galement les 50 ans dujumelage : pour loccasion, la Ville sassocie Images dOutre-Rhin pourproposer aux collgiens et lycens tudiant lallemand la projection lOdon dun film allemand. Unchange est galement en cours dedveloppement entre le lyceTocqueville et le lyce SchulzentrumGeschwister Scholl de Bremerhaven :

    les lycens franais se rendront enAllemagne fin 2010 et accueillerontleurs homologues allemands dbut2011.

    Lancement du dfi TransmancheLe 21 mai, le comit de jumelage de Poolese rendra Cherbourg-Octeville pour lancer le Challenge dfi Transmanche ouCross Channel Challenge. Imagin lautomne dernier, ce Challenge doit permettre de renforcer les liens quiunissent notre ville Poole. Jusquenmai 2011, les clubs participants saffron-teront sportivement pour rcolter leplus de points possibles. Nos deuxpopulations se rencontreront donc rgu-lirement, autour dun objectif commun :remporter le trophe !, explique Jean-Claude Magalhaes, maire-adjoint auxrelations internationales.Ce Challenge est ouvert toutes les asso-ciations sportives, quel que soit lge deleurs membres. Celles qui souhaitent participer ce dfi peuvent contacter ladirection des relations internationales au02 33 87 88 87.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 24

  • 25

    La fanfare des pompiers dfend les couleurs de la ville Loisirs

    Cette anne encore, la batterie fanfare des pompiers participera aux festivits de la Sainte-Echelle.

    Moyennant une cotisation annuellede 10 , nous permettons chacun dedcouvrir un instrument et de venirjouer avec nous. Cest sans doute laplus grande fiert de Sylvain Lacour,prsident de lassociation de la batterie-fanfare des sapeurs-pompiersde la CUC qui a pris, il y a deux ans,la succession de son pre. Dans lacontinuit !, revendique-t-il. Notreobjectif est de permettre chacun,quels que soient ses moyens, davoiraccs la musique. Qui veut vientEt il ny a pas besoin de savoir jouerdun instrument, ni mme den avoirun. On vous les prte. Nous avonsmme dsormais un intervenant quiassure une formation en solfge.Progressivement, les nouveaux arrivants sont intgrs nos rpti-tions et participent pleinement nosprestations.

    Car la fanfare cherbourgeoise se produit environ une fois par mois, enBretagne, en Haute-Normandie ouencore dans les Pays de Loire.Localement, nous sommes videm-ment trs attachs aux crmoniesrpublicaines ou encore la Sainte-

    Echelle. Mais on peut intervenir dansdes contextes trs diffrents.

    Un rpertoire vari

    Le rpertoire de cet ensemble trssoud est dailleurs rvlateur decette diversit : on peut jouer du jazz,du rock ou encore de la samba. Maison sent surtout quel point lamusique est dabord un fabuleuxprtexte lchange. Tous les gessont dans la fanfare, de 12 70 ans !Nous nous retrouvons tous les mardissoir dans une salle de la ppiniredentreprises, rue des Tanneries. Ilnest pas rare en plus que nous rp-tions le week-end, notamment lesveilles de sortie. Cest important puis-qu lextrieur, nous dfendons unpeu limage de la rgion. Une imagetoujours trs attache au centre despompiers de Cherbourg-Octeville.Mme si, paradoxalement, la fanfarene compte plus aujourdhui de pom-piers dans ses rangs !

    Compose de plus de 30 musiciens,

    la batterie-fanfare despompiers de

    Cherbourg-Octevilleassure une douzaine de concerts par an, dans la rgion maisaussi bien au-del. Elle offre surtout

    la possibilit de sinitier la musique.

    n

    Sainte-Echelle : la Butte en fteDu jeudi 13 au dimanche 16 mai,Cherbourg-Octeville vivra au rythme dela Sainte-Echelle. Un rendez-vous annuelconvivial et festif qui runit chaqueanne les habitants autour de concerts etdfils en musique, dune grande paradele jeudi aprs-midi avec majorettes et fanfares, dune exposition de peintresamateurs et dune fte foraine.Les festivits dmarreront le jeudi aveclouverture, salle Montcot, du Salon dela Butte o seront exposes peintures etphotographies dartistes locaux. Lesamedi soir, partir de 21h, petits etgrands pourront rcuprer leurs lam-pions pour le dfil aux flambeaux(rendez-vous lAccueil de jour, rueBecquerel) qui prcdera le feu dartificeprvu sur le stade Jean Tesson la nuittombe. La manifestation se terminerapar le traditionnel vide-greniers de laSainte-Echelle le dimanche de 8h 18h,rue Roger Salengro et place des Justes.Pour y participer, il suffit de sadresser lejour mme la Police Municipale.Lemplacement est gratuit !

    Contact : 02 33 87 88 33Contact : 06 62 17 27 05

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 25

  • Travaux

    26

    Quarante-six nouveaux logements inaugurs

    Rue de lAbbaye, Hautsde Quincampoix,

    Impasse Tellier : lebailleur social

    PresquIle Habitat propose 46 nouveaux

    logements construits ourhabilits dans le cadre

    de lOpration derenouvellement urbain.

    Prsentation.

    Sur leslogeme

    Suite aux dmolitions de lAmont-Quentin en 2007 et 2008, le bailleursocial PresquIle Habitat a initi unvaste programme de reconstitution deloffre de logements. Pour chaquelogement dmoli, nous nous sommesengags en reconstruire un, prciseDaniel Lereculey, prsident dePresquIle Habitat. De mme, nousrservons 50% de ces logementssociaux aux familles de lAmont-Quentin ou des quartiers situs dansle primtre de la zone ORU.

    Plusieurs chantiers ont donc t lan-cs aux quatre coins de la ville.Aujourdhui, les travaux des Hauts deQuincampoix, de la rue de lAbbaye etde lImpasse Tellier sont termins, permettant 46 familles de sinstallerdans des logements de qualit. Lestrois ensembles ont t inaugurs enfvrier dernier.Sur les Hauts de Quincampoix, 30 nouveaux logements ont t cons-truits et sont lous depuis mi-aot2009. Cette opration fait partie

    La Maison-Relais Julie PostelConues sur le modle des pensions defamille, les Maisons-Relais sont des loge-ments sociaux destins aux personnesexclues, en rinsertion ou fragilises parun handicap. La Maison Julie Postel, quia ouvert ses portes en fvrier dernier, ruede la Bucaille Cherbourg-Octeville, estla premire Maison-Relais de la Manche.Gre par lassociation Habitat etHumanisme, elle sera dote, ds la fin delanne 2010, de 19 studios et pourraaccueillir 23 rsidants qui resteront dansles logements aussi longtemps quils lesouhaitent. Objectifs : offrir un cadreconvivial et rassurant pour parvenir un

    Au centre, Bernard Cazeneuve, Dput-Maire de Cherbourg-Octeville, et Daniel Lereculey, prsidentde PresquIle Habitat, lors de linauguration de lImpasse Tellier.

    Amliorer votre habitat

    rythme de vie rgulier, rompre lisole-ment et nouer des liens avec autrui.Tous bnficieront de laccompagne-ment de la matresse de maison, dugardien et des bnvoles de lassociationqui les aideront dans leurs dmarchespour trouver un emploi, un logementsocialUn projet soutenu par la Ville deCherbourg-Octeville et par la Commu-naut urbaine.Lassociation recherche galement desbnvoles.

    Contact : 02 33 44 24 04

    Dans le cadre de lopration program-me damlioration de lhabitat lance en2009 et afin de remettre sur le marchdes logements vacants, lutter contre lelogement indigne et inciter aux cono-mies dnergie, lAgence nationale del'habitat et la CUC notamment accordentdes subventions pour la rhabilitation etlamlioration des rsidences principa-les de plus de 15 ans. Celles-ci peuventtre attribues aux propritaires, quilslouent ou quils occupent la rsidence,en fonction du niveau de ressources,mais aussi aux syndicats de copropri-ts pour des travaux sur les partiescommunes. Peuvent aussi tre concernsles propritaires ou grants dhtelsmeubls.Contact : CDHAT au 02 33 01 72 78 [email protected]

    intgrante du programme de redyna-misation du quartier, expliqueBernard Cazeneuve, Dput-Mairede Cherbourg-Octeville. Elle com-plte les offres proposes par lhteldentreprises et lEHPAD public encours de construction.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 26

  • Travaux

    27

    Quarante-six nouveaux logements inaugurs

    Sur les Hauts de Quincampoix, 30 nouveaux logements ont t inaugurs en fvrier dernier.

    Onglet Dunant : 19 logements locatifs en constructionDans le cadre des amliorations delogement dfinies par laxe prioritaireOPAH (Opration ProgrammedAmlioration de lHabitat) et toujoursavec lORU, PresquIle Habitat intervientsur llot Onglet Dunant. Constitu deplusieurs immeubles insalubres et dgra-ds, cet lot est en cours de dmolition.Loffice reconstruira prochainement unimmeuble de 19 logements locatifs et unlocal commercial.

    La Ville participe au ravalement des faades

    Depuis le 1er janvier 2009, la ville deCherbourg-Octeville a modifi les conditions dattribution de subventionau ravalement des faades visibles de lavoie publique : elles sont dsormaisoctroyes sur deux primtres cibls,afin de rendre le dispositif plus incitatifsur le primtre de lOprationProgramme de lAmlioration delHabitat Renouvellement Urbain(OPAH-RU 2009-2013). Sur ce premiersecteur, qui couvre une grande partie ducentre-ville ancien et lavenue de Paris,les propritaires peuvent bnficierdune aide correspondant 30 % du montant TTC des travaux, plafonne 2 400 . Le deuxime secteur cor-respond aux principaux axes de laville. Les travaux de ravalement de faa-des sur les rues concernes y sontsubventionns hauteur de 10 % dumontant des travaux TTC, avec un plafond fix 1200 . Paralllement, la Ville accompagne lescommerants dans la rnovation de leurvitrine. Une aide majore lorsque ceux-ci effectuent en mme temps unravalement de faade.Concernant les conditions dattribu-tions de ces aides, nhsitez pas vousadresser la direction de lurbanisme,30, Place Napolon.

    Contact : 02 33 87 89 35

    dent

    Rue de lAbbaye, PresquIle Habitat arhabilit un immeuble, aboutissant la cration de cinq logements : trois F2,dont un adapt aux personnes mobilit rduite, un F3 et une maisonde type F2 dans la cour intrieure. Unerhabilitation mene dans le cadre delOpration Programme dAm-lioration de lHabitat dont lobjectif estde favoriser la construction dlotsdhabitation en centre-ville.

    Dveloppement durableet insertion

    Impasse Tellier, 11 logements (3 F2, 5F3 et 3 F4) ont vu le jour, dont troissont accessibles aux personnes mobilit rduite. Douze places de stationnement (6 en sous-sol et 6 ariennes) ont galement t cons-truites. Les cls ont t remises auxlocataires le 15 dcembre 2009.Pour ce programme, une attentionparticulire a t porte lisolation,permettant limmeuble dobtenir lelabel Trs Haute PerformanceEnergtique (THPE 2005). PresquIleHabitat sest engag dans une dmarche environnementale afin de matriser au mieux les charges

    locatives et de prserver la plante,poursuit Daniel Lereculey. Le labelTHPE reprsente une baisse de 20% dela consommation nergtique.Les trois programmes ont bnfici dela clause dinsertion mise en uvre surles chantiers de lORU : des entrepri-ses ont d rserver des heures despersonnes accompagnes dans unparcours d'insertion pour leur per-mettre ainsi dacqurir de nouvellescomptences. Au total, plus de 4 000heures d'insertion ont t effectuessur les trois chantiers, le gros uvrereprsentant prs de 49% des heuresd'insertion.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 27

  • Sports Allez les bleues !

    28

    Initi par le Conseil international ausport militaire (CISM), le championnatdu monde militaire de football fmi-nin 2010 se droulera Cherbourg-Octeville. Les infrastructures de laville, et plus largement du Nord-Cotentin, permettent lorganisationdun tel vnement, explique EddyBruhat, lieutenant de vaisseau chargde lorganisation du championnat ausein du cercle Sports et Foyers de laMarine de Cherbourg. En effet, alorsque les matches douverture avec lquipe de France et la finale sedrouleront au stade MauricePostaire, les autres rencontres serontrparties sur les villes de la CUC. Un choix qui tient galement comptedes capacits organisationnelles de lquipe cherbourgeoise. Ennovembre dernier, nous avonsaccueilli prs de 50 quipages loc-casion de la dernire preuve de lacoupe de France des J80, prciseEddy Bruhat. Nous savons grer cegenre dvnement !

    Des matches gratuitsAu total, entre 9 et 11 quipes sontattendues pour disputer les quelquevingt matches prvus. Parmi elles, l-

    Venez encourager lquipe de France de football fminin militaire loccasion du championnat du monde.

    Avis aux amateurs defootball fminin ! Du 9 au 20 juin, le

    Cercle Sports et Foyersde la Marine organise

    la 6e dition du championnat

    du monde militaire de football fminin. Plus de 270 athltes

    provenant dunedizaine de nations sont

    attendues.

    quipe de France militaire. Cre en2004, cette quipe regroupe une ving-taine de femmes militaires de carrirequi pratiquent le football hautniveau. La slection 2010 comptemme une joueuse internationale delquipe de France actuelle !Depuis sa cration, lquipe a particip quatre championnats du mondemilitaire, finissant 4e en 2006, 3e en2007, 2e en 2008 et 4e lanne dernire.Cette anne, encore plus que lesannes prcdentes, nous visons lapremire marche du podium,explique lentraneur de la formation.Nous comptons beaucoup sur lepublic pour nous encourager face des quipes trs exprimentescomme le Brsil, champion du mondeen titre, ou la Core du sud, dont lesjoueuses ont t embauches par larme pour leur niveau en football.Laccs lensemble des rencontressera entirement gratuit .Rendez-vous donc du 9 au 20 juinpour assister ces matches qui allie-ront sport de haut niveau et fair play.Le mot dordre de ce championnatest toujours Lamiti par le sport,poursuit Eddy Bruhat. Outre les rencontres sportives, nous prvoyonsdes changes entre les dlgations et

    des classes de CM2 de lagglomrationainsi que des sorties culturelles auMont-Saint-Michel, sur les plages dudbarquement, et bien sr La Cit dela Mer.La Ville de Cherbourg-Octeville sou-tient bien entendu cet vnement.Non seulement les organisateursdfendent des valeurs fortes, mais ilsassocient galement les associationslocales de football fminin du Nord-Cotentin, qui mettent dispositiondes bnvoles pour le bon droule-ment du championnat, se rjouitFranck Tison, maire-adjoint auxsports.

    Le tennis de table sinvite Cherbourg-Octeville

    Les 29 et 30 mai, lUnion sportive cherbourgeoise de tennis de table orga-nise les finales du championnat deFrance par quipes. Au total, plus de 210joueurs saffronteront au complexe sportif Chantereyne de Cherbourg-Octeville avec des quipes constitues de4 femmes et de 6 hommes. Venez lesencourager !

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 28

  • 29

    Les bibliothques

    Bibliothque Jacques PrvertCentre culturel, 4 rue VastelTl. 02 33 23 39 40Mardi, jeudi et vendredi : de 13h 17h,

    Mercredi et Samedi : de 9h 17h

    Bibliothque Raymond QueneauPlace de Bourgogne50130 Cherbourg-OctevilleTl. 02 33 44 73 73

    Lundi, mardi et vendredi : de 16h 18h

    Mercredi : de 10 12h et de 13h 17h

    Bibliothque des Sciences 21, rue BonhommeTl. 02 33 53 28 06Mercredi et vendredi : de 14h 17hSamedi : de 9h30 11h et de 14h 16h30

    Les muses

    Muse d'Art Thomas-Henry4, rue VastelTl. 02 33 23 39 30Ferm du 12 au 23 avril.

    Muse d'Ethnographie, d'HistoireNaturelle et d'Archologie (Musum)Parc Emmanuel LiaisTl. 02 33 53 51 61

    Muse de la LibrationFort du RouleTl. 02 33 20 14 12

    Jusquau 30 avril,les muses sont ouverts

    du mercredi au dimanchede 14h 18h.

    Du 1er mai au 30 septembre,les muses sont ouverts tous les jours

    de 10h 12h et de 14h 18hsauf les dimanches matin

    et lundis matin

    Suggestions, ides, rclamations... :la ville est votre coute

    au Numro vert : 0 800 050 100

    Infos pratiquesHoraires

    et numros de tlphone

    Urgences : Htel de police, 2 rue Val de Saire. Tl. : 02 33 88 76 76 - Pompiers : 18Police Secours : 17 - S.A.M.U : 15 - Secours depuis tous les portables : 112

    Police municipaleet objets trouvs

    22 rue de la Bucaille Tl. : 02 33 10 05 10

    Du lundi au vendredi de 8h 12h et de 14h 17h

    Ville de Cherbourg-Octeville : E-Mail : [email protected] Internet : www.ville-cherbourg.fr

    Htel de villePlace de la RpubliqueBP 82350108 Cherbourg-Octeville CedexTl. 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 88 88

    Mardi et jeudi : de 8h15 17hentre 12h15 et 13h30 uniquement

    Services Accueil, Etat-Civil, PopulationLundi, mercredi, vendredi :

    de 8h15 12h15 et de 13h30 17hSamedi : de 9h 12h

    (Services Accueil, Etat-Civil, Population et une permanence

    au Secrtariat Gnral)

    Services situs l'htel de ville ou proximit :Etat civil : Tl. 02 33 87 88 20Population (lections, logement) : Tl. 02 33 87 88 22Culture : Tl. 02 33 87 89 26Secrtariat gnral : Tl. 02 33 87 88 10Services techniques : Tl. 02 33 87 88 90Dveloppement conomique et commerce : Tl. 02 33 87 89 14Point d'accueil insertion-centre : Tl. 02 33 01 50 60Relations publiques, promotion et tourisme : Tl. 02 33 87 88 30Ressources humaines : Tl. 02 33 87 89 60Service 3e geTl. 02 33 01 50 60 ou 02 33 01 50 71Services financiers : Tl. 02 33 87 88 70Service communication : Tl. 02 33 87 88 32

    Mairie de la ButtePlace Ren CassinTlphone : 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 87 30

    Du lundi au vendredi : de 8h15 12h15 et de 13h30 17h

    (Services Accueil, Etat-Civil, Population)

    Services situs la mairie de la Butte ou proximit :Etat civil : Tl. 02 33 87 87 32Population (lections, logement) :Tl. 02 33 87 87 32Citoyennet : Tl. 02 33 87 87 26Education : Tl. 02 33 87 87 33Petite enfance et jeunesse : Tl. 02 33 87 87 43Point accueil insertion : Tl. 02 33 87 87 06Points associations : Tl. 02 33 87 87 56Solidarit : Tl. 02 33 87 87 20Sports : Tl. 02 33 87 87 07Service d'hygine et de sant : Tl. 02 33 87 87 60

    Piscine de la ButtePriode scolaire

    Lundi de 17h 18h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h 18h45

    Mercredi de 15h 17hVendredi de 17h 18h45

    et de 20h30 21h45Samedi de 10h 11h45 et de 15h 17h30

    Dimanche de 10h 12h15

    Vacances scolairesLundi de 14h 18hMardi de 14h 18h

    Mercredi de 14h 18hJeudi de 10h 11h45 et de 14h 18h

    Vendredi de 10h 11h45de 14h 18h et de 20h30 21h45

    Samedi de 10h 11h45 et de 15h 17h30Dimanche de 10h 12h15

    Piscine ChantereynePriode scolaire

    Lundi de 12h 13h30 et de 17h15 19h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Mercredi de 14h 18hJeudi 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Vendredi de 12h 13h30, de 17h15 19h et de 20h30 22h

    Samedi de 14h 18hDimanche de 9h 13h

    Vacances scolairesLundi de 14h 18hMardi de 12h 18h

    Mercredi de 14h 18hJeudi de 12h 18h

    Vendredi de 14h 18h et de 20h30 22hSamedi de 14h 18h

    Dimanche 18 et 25 avrilde 9h 13h et de 15h 18h

    onde.

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 29

  • 30 janvier 9 fvrier

    Retour sur

    30

    La formation aux premiers secourscontinueDans le cadre de linstallation de dfibrillateurs sur lensemble de la commune, la Ville de Cherbourg-Octeville, la Croix-Rouge franaise etlassociation Cur et cancer ont organisles 30 janvier et 1er fvrier une nouvellesession dinitiation aux premiers secours destination des lves de 3e du collgedes Provinces, de leurs enseignants et deleurs parents. Au total, une quarantainede parents et 117 lves de 3e et de la section SEGPA ont suivi cette formation expliquant la position latralede scurit, le massage cardiaque, le bouche--bouche et bien sr lutilisation du dfibrillateur automatis externe.

    Le projet avec Coubalan prsent BruxellesLe 9 fvrier dernier, Jean-ClaudeMagalhaes, maire-adjoint charg desrelations internationales, a prsentdevant la commission EuropAid Bruxelles le projet d'adduction d'eau etd'assainissement men dans la communaut rurale de Coubalan entre2000 et 2010. Un projet exemplaire inscritdans le cadre de la coopration dcentralise entre la Ville deCherbourg-Octeville et la communautrurale de Coubalan. Pour loccasion, Jean-Claude Magalhaestait entour de Bacary Sane, Prsidentde la communaut rurale de Coubalan, et dAngela Melodia, directrice de l'ONGitalienne ACRA, partenaire du projet.

    4 fvrier

    Cinq minutes avec mon handicapLa Mission handicap de la Ville deCherbourg-Octeville a organis unaprs-midi de sensibilisation au handicap au sein de la MaisonFranoise Giroud. Une quinzaine dateliers pratiques et thoriques (projections, dbats) tait propose. Les quelque cent participants venus duquartier et des tablissements scolairesont pu se rendre compte des difficultsrencontres dans la vie quotidienne :quil sagisse douvrir une bouteilledeau lorsque lon est hmiplgique, de traverser la rue lorsque lon estaveugle, de communiquer lorsque lon est sourd ou mal entendant, ou de faire les choses simplement lorsquelon est atteint de troubles obsession-nels compulsifs Les ateliers taienttous anims par des professionnels,notamment des lves infirmires etdes membres dassociations uvrantpour le handicap.

    Cherbourg-Octevilleen images

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 30

  • 6 mars6 marsr 11 fvrier

    Retour sur

    31

    Lancement du 11e festival Femmesdans la VilleCest en rythme qua commenc la 11e

    dition du festival Femmes dans la Ville :samedi 6 mars, habitantes et habitantstaient runis devant lHtel de Ville etderrire la batucada Poml pour se rendre au village du festival install au centre culturel. Laprs-midi, plus de 200 bnvoles et amateurs de thtreont particip au premier temps fort de la quinzaine, la comdie musicale des habitants, Princesss stars. Une picequils ont joue trois reprises devant un public conquis et toujours aussi nombreux.

    Le Point du Jour accueille les seniorsLes 11 et 12 fvrier derniers, une centainedans de Cherbourg-Octeville a bnfi-ci dune visite guide gratuite delexposition Henri Salesse, enqute surlhabitat 1951-1953 au centre dart Le Point du jour. Loccasion pour tous dedcouvrir ce nouveau lieu, de retrouversur les murs certaines rues de leurenfance et de partager un moment deconvivialit : les deux visites se sont termines par un goter. Cet changeparticipe au renforcement de loffre culturelle en direction des ans dveloppe par la Ville. Elle fait suite celle de lAlliance franco-russe proposeen aot dernier et qui avait dj remport un franc succs.

    Cherbourg-Octevilleen images

    t

    et

    escrit

    t

    aesntn, NG

    Arrive du Secrtaire Communautairede CoubalanDu 6 mars au 6 avril dernier, le secrtairecommunautaire de Coubalan Jean-NolBassene tait linvit de la Ville deCherbourg-Octeville. Son voyage avaitplusieurs objectifs : faire le point sur lesprojets engags dans le cadre des accordsde coopration dcentralise, compren-dre le fonctionnement de la mairie et sen inspirer pour la structuration dufonctionnement de la communautrurale, prendre contact avec les personnes ou associations impliquesdans les projets dchanges entreCherbourg-Octeville et la communautrurale Il a ainsi particip aux prsentations dela Communaut rurale dans le cadre de Femmes dans la ville, rencontr les lves infirmires qui se rendrontdans la communaut rurale en juilletprochain, chang avec le comit dejumelage et lassociation des ressortis-sants sngalais

    comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 31

  • comagazine133:comagazine106.qxd 31/03/2010 09:59 Page 32