mag de cherbourg-octeville, février 2011

Click here to load reader

Post on 07-Mar-2016

223 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine d'informations municipales

TRANSCRIPT

  • FEVRIER 2011

    Magazine

    M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Spring :le rendez-vous cirque

    Dossier :Place aux femmes dans la ville

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:14 Page 1

  • Sommaire

    8

    912 25

    Cherbourg-Octeville en images30-31

    Place aux femmes dans la ville

    Retour sur

    18-19 24 heures avec...

    Horaires et numros de tlphone29 Infos pratiques

    Le service 3e ge

    13 Dossier20

    Tribunes de lopposition

    Lhypercentre 30 km/h12 Circulation

    GimEole invente lolienne de demain/Spring : le rendez-vous cirque8-9

    Sports A lassaut de lle Pele/Le tennis de retour Chantereyne24-25

    Dveloppement durable

    Les conseils de quartier en assemble gnrale26 Conseils de quartierAux Provinces, le chauffage collectif se met au bois27

    Travaux Le FJT devient lEspace Temps28

    Lentreprise cherbourgeoise HCT Industries se porte bienEconomie

    Laure-Amlie Dollon, lcoute des malentendants

    Un nouveau site pour la ville

    4

    6

    Portrait

    Multimdia

    En bref

    Cherbourg-Octeville tudie sa faune et sa floreCulture

    7 Les cimetires se mettent au dveloppement durableEmbellissement

    5

    Evnement

    La Cit de la Mer : des Engins et des Hommes !11 Loisirs10-21-22

    23

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:15 Page 2

  • 32 25

    Cherbourg OctevilleCherbourg Octeville

    FEVRIER 2011

    Magazine

    M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Spring :le rendez-vous cirque

    Dossier :Place aux femmes dans la ville

    Cherbourg-Octeville Magazine - numro 137.Bimestriel dinformations municipales.

    BP 823 - 50108 Cherbourg-Octeville CedexTlphone 02 33 87 88 89http://www.ville-cherbourg.fr e.mail : [email protected]

    Directeur de la publication : Bernard Cazeneuve. Directrice de publication dlgue : Genevive Gosselin.

    Rdaction, coordination : Service CommunicationPhotos : JM Enault, C. Raynaud de LageMise en page : Imprimerie MunicipaleConception : Libre Cours, CaenImpression : TechnigraphicNombre dexemplaires : 23 000. Dpt lgal : parution.

    La fin de lanne 2010 a t particu-lirement prouvante pour notreville. Aprs la neige, des torrentsde pluie ont dferl sur Cherbourg-Octeville, emportant souvenirs et habitations, et plongeant desfamilles dans le plus profond dsarroi.

    Dans ces moments difficiles et douloureux, les agents de la ville et de la Communaut urbaine sesont fortement mobiliss pour aidertoutes les personnes touches nettoyer les lieux, trouver deshbergements temporaires et dbloquer des aides durgence.Nous avons souhait aider chacundans ses dmarches. Cet engage-ment na sans doute pas rsolu tousles problmes. Nous ne prtendonspas avoir t parfaits. Nous avonsseulement tent dagir au mieuxdans un contexte difficile. Le service public a montr toute sonutilit. Il a affirm la solidarit detoute une ville auprs des victimes.

    Avec la mme ambition solidaire,notre investissement en faveur dela construction dun Ehpad publicsur les Hauts de Quincampoix permettra douvrir en fvrier 80 lits pour personnes en situationde dpendance et de dsorienta-tion. Le prix journalier, que noussouhaitons limiter, rendra cet tablissement accessible au plusgrand nombre.

    Cet Ehpad vient complter notreoffre destination des seniors :nous proposerons ainsi toutes lesstructures pour laccompagnementde la perte dautonomie : de laideau maintien domicile lEhpad,en passant par nos foyers logements, par laccueil de jourBecquerel, par les animations enfaveur du 3e ge. Nous sommesbien l dans notre rle de servicepublic. Un service public de qualit, ractif et lcoute de tous, commencer par les plus fragiles.

    EditorialBernard Cazeneuve

    ue

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:15 Page 3

  • A lorigine, Laure-Amlie Dollon estprofesseur des coles. Aprs unemise en disponibilit pour raisonsfamiliales, la jeune Cherbourgeoise-Octevillaise dcide de reprendre uneactivit professionnelle : elle dcouvrealors la possibilit dintervenir commetranscripteur de personnes malen-tendantes. Jignorais tout de lasurdit, explique Laure-Amlie.Maintenant, je me rends compte de cequest une situation de handicap, delimportance de lattention aux autres,des enjeux de laccessibilitAujourdhui, elle est employe auprsde lAssociation des Devenus Sourdset Malentendants, raison dune

    Portrait

    4

    Laure-Amlie Dollon, lcoute des malentendants

    Laure-Amlie Dollon assure la transcription simultane pour le conseiller municipal Guy Eugne, notam-ment lors des conseils municipaux.

    Laure-Amlie Dollonaide les personnes malentendantes :

    elle assure notammentla transcription crite

    des runions auxquellesparticipe le conseiller

    municipal Guy Eugne.

    vingtaine dheures par mois. Son rleconsiste essentiellement synthtiseret transcrire en simultan les runions auxquelles participe GuyEugne, conseiller municipal deCherbourg-Octeville. Dote dun ordi-nateur portable, elle lui rsume ainsisur cran les changes entre les diffrents interlocuteurs.

    Samuel Poulingue milite pour la transcriptionInstalle Cherbourg-Octeville, lAssociationdes devenus sourds et malentendants de laManche, cre en 1989, compte aujourdhui 70adhrents. Samuel Poulingue, 37 ans, est lun desdeux salaris recruts par lassociation pour soc-cuper de son dveloppement. Et pour cause : 10%de la population souffre de ce handicap, soit 45 000personnes dans la Manche.Lassociation propose la fois de la formationpour les personnes accueillant un public sourd ou

    malentendant et un soutien ce dernier : si les appareillages auditifs ou les bouclesmagntiques sont des outils essentiels qui doivent tre mis en place le plus tt possi-ble, ils ncessitent une sensibilisation et mme une formation des interlocuteurs de lapersonne en situation de handicap. Samuel intervient ainsi dans les mairies pour former notamment les agents daccueil et les assistantes sociales la communicationavec les personnes malentendantes.Nous dveloppons galement une mthode novatrice, quasiment unique en France,de transcription simultane. Cest--dire que nous avons, grce linformatique, la pos-sibilit de transcrire par crit, presque en temps rel, une confrence, une pice de thtreou encore une rencontre parents-professeurs. Une mthode qui permet aux person-nes sourdes de prendre pleinement part la vie citoyenne, notamment associative oupolitique.

    Outre lintrt humain des relationsqui se tissent notamment avec GuyEugne, ce mtier prsente gale-ment un intrt citoyen. Je doismatriser davantage de sujets, tout entant la plus prcise possible. En cesens, ma formation de lettres et monexprience denseignante mont, sansaucun doute, t trs profitables.

    Nadge Lepoittevin, auto-entrepreneur transcripteur

    Auto-entrepreneur en assistance admi-nistrative depuis plus dun an, NadgeLepoittevin ralise galement de la trans-cription de donnes pour le conseillermunicipal Guy Eugne. Depuis juin2010, jinterviens deux trois fois parmois, le soir ou le midi, bref quand sestranscripteurs habituels ne sont pasdisponibles, ou ventuellement pourrpondre des convocations tardives eturgentes, explique-t-elle. Je lassiste danstoutes sortes de runions, en mairie ou la CUC.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:15 Page 4

  • Multimdia

    5

    Un nouveau site pour la ville

    Le site de la ville, www.ville-cherbourg.fr, volue. Plus moderne,plus en adquation avec les attentesdes internautes, il rpond la volontde la municipalit de redynamiser sesoutils de communication et doffrir unvritable portail dinformations muni-cipales : ce site a pour objectif derenforcer la proximit avec les habi-tants en leur proposant laccs de nombreux services en ligne, en proposant des informations dtailleset constamment renouveles sur lactualit municipale, en favorisant ladiffusion de vidos, prcise BernardCazeneuve, le Dput-Maire. Il se veutgalement attractif pour les touristes,en mettant en valeur notre ville, sesmanifestations, ses lieux de visite.Le rubriquage du site a t revu pourune navigation simplifie, plus intui-tive. Deux entres sont proposes auxvisiteurs : soit par thme (Ma Ville,Sports, Culture, Solidarits) soitpar public (Citoyens, Touristes,Seniors, Parents, Jeunes, Associa-tions). Les textes et illustrations ontt entirement repris pour donner desinformations plus concises, favorisantles aspects pratiques. La vido seradveloppe : vous pourrez regarder les conseils municipaux sur le site (le

    notam-

    Le site en chiffresLe premier site Internet de la Ville a vule jour en 1998. Il a t refondu en 2003puis en 2011.Au total, 735 678 visites ont t effectuesen 2010 et plus de 3,1 M de pages ont tvues.

    Faites de linternet !Du 19 au 27 mars, la Ville de Cherbourg-Octeville, via son rseau despacespublics numriques (EPN), participe la manifestation nationale Fte de linternet. Objectif de cette dition 2011 : proposer une sensibilisation augrand public sur les rseaux sociaux, lesjeux en rseau, les questions de scuritet de lgalit sur internet

    Contact : Espace @ La Butte au 02 33 53 48 14

    Depuis le 11 fvrier,vous pouvez dcouvrir

    le nouveau site Internet de la Ville !

    Un site plus convivial,enrichi en actualits, partager avec vos amis

    sur Facebook Rendez-vous

    sur ville-cherbourg.fr !

    conseil municipal de janvier a dj tmis en ligne sur le prcdent site titrede test), revoir les vnements 2010 ouvisiter la ville depuis chez vous. Denouvelles vidos seront mises enligne en cours danne sur les servicesproposs ou lvnementiel. Tout celaen bnficiant des fonctionnalits djexistantes sur le prcdent site : le por-tail Famille qui permet de payer lacantine en ligne, la rservation en lignedes livres de la bibliothque, labon-nement aux Newsletters dont legraphisme a t modifiIl est dsormais possible denvoyer unarticle qui vous a plu par Facebook ou Twitter. Les aspects rseauxsociaux seront dvelopps tout au longde lanne : des pages Facebook vnement devraient voir le jour.Nous dveloppons linteractivitavec les internautes, souligne BernardCazeneuve. Nous allons ainsi per-

    mettre aux associations de rentrerleurs manifestations en ligne dans lagenda des manifestations. Notresouhait est aussi de renforcer le dia-logue avec les habitants par le canal du multimdia.

    Si la version du site sort en franais,elle sera disponible en anglais pour lapriode estivale. Aprs le site du portet le site de la ville, le prochain chan-tier est le site du CCAS qui devrapermettre galement le paiement enligne des services du CCAS, la rser-vation pour les Olympiades ou lessorties seniors .

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:16 Page 5

  • Culture

    6

    Cherbourg-Octeville tudie sa faune et sa flore

    Les membres de lassociation mycologique du Cotentin et de la Socit des sciences de Cherbourg travaillent la ralisation dun inventaire exhaustif de la faune et de la flore locales.

    La Vildurab

    Les aventures de JoachimMogarra au Point du Jour

    Du 12 fvrier au 29 mai, le Point du Jouraccueille les photographies minimalisteset humoristiques de lartiste espagnolJoachim Mogarra. Dans son expositionUne vie aventureuse, il rinvente lemonde domicile en photographiantdes petits objets, des matriaux diversqu'il accompagne de courts textes crits la main. Chaque pice unique ainsifabrique s'inscrit dans un ensemble th-matique ou un rcit inspir par la vie etles lectures de l'artiste. Sans constituerune rtrospective, cette expositionexplore la vie aventureuse de lartiste travers des sries, pour certainesindites, ralises ces cinq derniresannes. A dcouvrir !

    Contact : Le Point du Jour au 02 33 22 99 23. Exposition ouverte du mercredi auvendredi de 14h 18h, samedi etdimanche de 11h 19h. Avenue de Paris.Entre libre.

    Prixche-

    dit phiesmbreens

    me etnche.orga-t decom-cs ets. CePoint

    mars s.

    Quels papillons vivent sur notre commune ? Quels champignons peut-on y trouver ?

    Grce au soutien de lassociation

    mycologique du Cotentin et de

    la Socit des sciences de Cherbourg,

    la ville constitue un inventaire prcis.

    Depuis cinq ans, les agents du serviceembellissement observent la faune etla flore. Nous voulons savoir quellesespces vivent chez nous, de quellesmanires elles se dveloppent, si lemilieu leur convient parfaitement,explique Yvan Dupont, conseillermunicipal dlgu lembellisse-ment. Cest un travail de longuehaleine. Il faut faire des photos, iden-tifier les espces, raliser des fiches etbien entendu localiser clairement les zones o elles vivent afin de lesprotger.

    La Ville dispose ainsi de plusieurs cen-taines de descriptifs mais ce nest pasencore suffisant. Les agents neffec-tuent les relevs que lorsquils ont letemps. Dsormais lassociation myco-logique du Cotentin et la Socit dessciences naturelles et mathmatiquesde Cherbourg sont associes cetinventaire.

    Une convention a t signe le 10 jan-vier dernier entre la ville et les deuxassociations. Laide de ces spcia-listes est importante pour notredmarche. Outre lobservation de lafaune et de la flore, ils tabliront uninventaire comment des espces

    rencontres, dresseront une cartogra-phie des espces remarquables etfourniront au service embellissementune srie de recommandations sur lemode de gestion appropri pourchaque terrain. Lobjectif final tantde russir adapter les plantations etlentretien des terrains en fonction deschampignons, faune, flore, oiseaux etinsectes qui peuplent le site.

    Cette convention nous permet demettre en place une dmarche demanagement environnemental tout fait innovante, explique BernardCazeneuve, Dput-Maire deCherbourg-Octeville. Nous nousinscrivons ainsi dans une vritabledmarche qualit que nous sommesles premiers raliser dans cedomaine en France.

    Les associations tudieront la 1re annele vallon de la Bucaille puis celui desRoquettes. Pour les tudes mycolo-giques, trois relevs seront effectus,le premier au printemps, le secondpendant lt et le troisime lautomne. Les agents du serviceembellissement pourront bien vi-demment participer aux sorties. Lesprlvements effectus sur terrain et

    les espces les plus significativesseront prsents au public. Mais pasavant fin 2011 ou 2012.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:16 Page 6

  • 7bourg

    EmbellissementLes cimetires se mettent

    au dveloppement durable

    La Ville de Cherbourg-Octeville est, avec Versailles, la ville rfrente en termes de dveloppement durable dans ses espaces publics.

    La rvolution verteengage par la Ville deCherbourg-Octeville concerne galement :

    les cinq cimetires communaux :

    fini les dsherbants polluants,

    les cimetires se mettentau dveloppement

    durable.

    Depuis un an, Cherbourg-Octeville aconsidrablement revu sa politique defleurissement, servant dexemple pourde nombreuses autres villes. Dans lesmassifs, les plantes vivaces ont rem-plac les plantes annuelles, lesjardiniers utilisent le paillage pourconserver lhumidit et limiter lapousse des mauvaises herbes Dansles cimetires, les jardiniers ont ga-lement revu leur manire de travailler.Nous devons entretenir cinq cime-tires, soit plus de quinze hectares etdes kilomtres dalles o les mau-vaises herbes connaissent unecroissance importante et rapide,explique Yvan Dupont, conseillermunicipal dlgu lembellissement.Jusqu prsent, les professionnels uti-lisaient des dsherbants efficaces maistrop souvent polluants. Mais depuisquelques mois, les jardiniers munici-paux emploient un nouveau produit :lacide plargonique, issu du gra-nium. Nous avons galement mis la disposition du public des outils afinque chacun puisse nettoyer les espacesautour des tombes dont ils ont lentretien.Pour lutter contre linvasion des herbes dans les nombreuses alles, les jardiniers ont aussi dcid de

    remplacer les gravillons par de la terre.Nous vgtalisons les surfaces min-ralises afin de renforcer lide depelouse. Au regard des kilomtresdalles, cette opration ne peut seffectuer que par tranche. Dici troisou quatre ans, toutes les alles en gravier auront disparu.

    Les jardiniers ont galement choisidintroduire de nouvelles plantes croissance rapide dans les talus. Cette anne, nous avons produitdans nos serres municipales plus de 5 000 plants pour les cimetires.Principalement des sedums, des gra-niums vivaces et des lierres.Cette politique novatrice est regardede trs prs par lAgence Nationale

    Un service dcentralisAfin de faciliter laccueil du public et luiviter des allers-retours entre les cime-tires et le service Etat-Civil de la mairie,la Ville de Cherbourg-Octeville a installle personnel administratif dans desbureaux situs cimetire des Aiguillons.Depuis plusieurs annes, toutes les op-rations sont gres sur place, quilsagisse des attributions demplacement,des renouvellements ou reprises deconcession. Nous sommes l galementpour conseiller les gens, explique YvanDupont.

    Aujourdhui encore, la majorit desdfunts choisissent dtre inhums dansun caveau, mme si, depuis louverturedun crmatorium Brix, le recours lin-cinration augmente. Des concessions dequinze ou trente ans sont proposes auxfamilles ainsi que des emplacements dansle columbarium.

    pour le Personnel des Cimetires quisalue linitiative. A ce jour, Cherbourg-Octeville est, avec Versailles, la villerfrente en France.

    Toussaint : 80 jardiniers mobilissChaque anne, avant la Toussaint, la Villede Cherbourg-Octeville dtache 80 deses jardiniers pour un nettoyage intensifdes cimetires. Une corve binette quipermet aux usagers de trouver descimetires propres et sans mauvaiseherbe.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:16 Page 7

  • Evnement

    8

    GimEole invente lolienne de demain

    Du 17 au 19 mars, vingt-trois IUT franais

    participeront la quatrime ditionde GimEole, concours

    rserv aux tudiants etrcompensant

    lolienne urbaine la plus performante.

    Prs de 300 tudiants sont attendus pour la 4e dition de Gimole, concours ddi aux oliennes urbaines.

    En 2006, les responsables du dparte-ment GIM (gnie industriel etmaintenance) de lIUT de Cherbourg-Octeville crent un concours rservaux tudiants. Objectif ? Concevoirlolienne urbaine la plus perfor-mante. Ds la premire dition, en2008, GimEole runit Cherbourg-Octeville neuf tablissements. Depuis,la comptition gagne de limportancechaque anne. En mars, nousaccueillerons vingt-trois tablisse-ments. Une trentaine doliennes seraen comptition. Un record !, sen-thousiasme Philippe Grangeret,professeur en GIM qui organise ceconcours tous les ans avec deux de sesconfrres, Philippe Belhomme etFabien Belanger. Cette anne, prs de300 tudiants feront le dplacement.Tous travaillent actuellement sur leurprototype. Le chantier a dbut enseptembre. Imaginer une olienneurbaine est un exercice particulire-ment difficile car la machine doit trecapable de sadapter des vents quichangent de puissance et de directionplusieurs fois par seconde.A lIUT de Cherbourg-Octeville, lestudiants ont mis au point deuxoliennes. Leur conception est trs

    diffrente. Lune et lautre devraientproduire 400 kW/heure, ce qui correspond au cinquime de laconsommation dun foyer, reconnatPhilippe Grangeret qui aimerait que lavictoire soit locale. Nous avionsremport les deux premires preuves.Lan dernier, les tudiants de lIUT deRoanne ont gagn. Mais nos tudiantsveulent reconqurir leur titre. Ils tra-vaillent darrache-pied depuis larentre.

    Des essais en souffleriePour sentraner et rgler leurs olien-nes, ils utilisent la soufflerie despreuves. Cette machine reproduitvraiment les vents urbains, dans touteleur complexit. Mais personne neconnat les donnes que nous int-grerons au moment du concours.En mars prochain, les essais permet-tront aux tudiants deffectuer lesultimes rglages avant une compti-tion qui souvrira officiellement levendredi aprs-midi. Dans un pre-mier temps, nous optons pour desvents simples et les choses se corsentlors des dernires preuves o lesvents sont violents et changent trs

    souvent de direction. Les oliennesdoivent tre capables de sadapterdans linstant, poursuit PhilippeGrangeret qui aimerait, par la suite,voir ces tranges machines mises enservice. Nous avons en projet avec lamairie de Cherbourg-Octeville decrer un rseau doliennes autour dela base nautique. Le projet avance.

    Les vhicules lectriques sexposent

    Comme lanne dernire, ldition 2011de GimEole sera agrmente duneexposition consacre aux vhicules lec-triques. Une demi-douzaine de voituressera propose au public, notamment lestoute nouvelles iOn de Peugeot et C0 deCitron. Ct deux-roues, une quaran-taine de matriels diffrents sera expose(vlos assistance lectrique, e-solex,scooters lectriques, tricycle lectrique...).A dcouvrir galement : des segways(cest--dire des gyropodes lectriques)en dmonstration. Tous ces matrielspourront tre essays par le grandpublic.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:17 Page 8

  • Les week-ends de Spring Cherbourg-Octeville

    Cinq week-ends de festival, cinq tempsforts. Le festival dmarre trs fort avec trois reprsentations du spectacle duCollectif acrobatique de Tanger, ChoufOuchouf, le 18 mars 20h45 et les 19 et20 mars 16h. Place ensuite Angela Laurier etJaimerais pouvoir rire, son nouveauspectacle qui sera prsent le 22 mars 20h45, le 23 19h45, le 25 20h45 et le26 18h45. Suivra Spring Jungle, avecplusieurs crations de trs haut niveauprogrammes le 31 mars 20h45, le 2 avril 20h30 et le 3 avril 17h. Unecarte blanche est confie MathurinBolze, le week-end des 8 et 9 avril avecun parcours sur lensemble du site de Labrche et une projection de films ledimanche 10 avril. Enfin, le dernier week-end consacrera lavitalit du cirque contemporain qub-cois, avec les compagnies Les Confins les14 et 16 avril. Le 14 avril, le spectacle dujeune Jonathan Fortin cloturera une jour-ne de dbat-rencontre autour de lacration circassienne au Qubec.

    9

    Spring : le rendez-vous cirque du printemps Evnement

    oliennes Tous les styles de cirque pour tous lesges et tous les gots : voil, en sub-stance, lesprit qui guide le festivalSpring. Du 18 mars au 17 avril, 21spectacles sont programms dans 21 lieux diffrents de la rgion, cha-piteaux, thtres ou petites salles desftes rurales. Un bon nombre de cesspectacles sera galement prsent La brche, dans le quartier sud-est, quiaccueille toute lanne des compagniesen rsidence. Notre mission premireest de permettre aux compagnies detravailler dans de bonnes conditionssur leurs nouveaux spectacles,explique Jean Vinet, directeur de Labrche. Spring nous permet, depuisdeux ans, de prsenter au grandpublic ce qui se passe derrire nos por-tes toute lanne, ce que nouscontribuons produire.Parmi les grands rendez-vous, retenons notamment le Collectif acrobatique de Tanger mis en scnepar Zimmermann et Perrot, dans uneproduction ingnieuse qui permet dedcouvrir de manire diffrente la cul-ture du Maghreb. On attend galement beaucoup de Jaimeraispouvoir rire, nouveau spectacledAngela Laurier, contorsionniste dsormais installe Cherbourg-Octeville, et qui poursuit son travail de

    Du 18 mars au 17 avril,La brche vous invite la 2e dition de Spring,

    festival ddi au nouveau cirque.

    Loccasion de dcouvrirles dernires crations

    circassiennes, marocaine

    ou qubcoise, des jongleurs anglais...

    recherche et dintrospection autour duthme de la famille et de la folie.Les 2 et 3 avril, Spring propose unweek-end jongle. Loccasion de suivre un atelier dinitiation ou dapprofondissement aux techniquesde jonglage et dassister aux prsen-tations de plusieurs spectaclesactuellement en cration, notammentcelui de la clbre compagnie anglaiseLes Gandinis.Enfin, dj bien connu des spectateurscherbourgeois, Mathurin Bolze, auquelLa brche a donn carte blanche, pro-posera tout au long du week-end des8 et 9 avril, des pices courtesdployes en diffrents endroits dusite ddi aux arts du cirque.Le festival se terminera par un tempsfort venu doutre-atlantique : deuxcompagnies qubcoises feront ledplacement et viendront prsenter aupublic cherbourgeois toute linventi-vit et la virtuosit de leurs crations.Cette programmation permet derendre compte de lextraordinairevivacit du nouveau cirque, souligneJean Vinet. Elle contribue galement faire rayonner la vie culturelle cherbourgeoise.

    Contact : 02 33 88 43 73 ouwww.labreche.fr

    C

    . Ray

    naud

    de

    Lag

    e

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:17 Page 9

  • En bref

    10

    Inondations : la Ville fortement mobilise

    La noudaccu

    Le Barfleur reprend du serviceAfin doptimiser sa flotte, la Brittanyferries avait dcid, en 2010, de stop-per lexploitation de son navire LeBarfleur sur la liaison Poole-Cherbourg. Aujourdhui, elle rarmele navire qui effectuera, du 27 fvrierau 3 octobre, 8 allers-retours parsemaine, dont 3 allers-retours leweek-end, entre Poole et Cherbourg.Le navire pourra transporter jusqu450 passagers ainsi que 70 camions.Cette dcision aura un impact posi-tif sur lemploi, avec la cration de120 postes en quivalent tempsplein. Le Cotentin, autre navire de lacompagnie, assurera galement deuxrotations entre Poole et Cherbourg.

    Bilan dmographique 2010En 2010, 2 041 bbs, soit 1 068 garons et 973 filles, sont ns Cherbourg-Octeville. Le prnom leplus usit pour les petites filles estEmma, suivi de trs prs par Lilou,Ocane et La. Du ct des garons,le prnom Lucas lemporte, suivi deMatho, Clment et Enzo. En 2010, 124 couples ont officialisleur union. Un chiffre lgrement enbaisse par rapport 2009 qui avaitvu 141 couples se marier.

    LInsee enqute sur le cadre de vie et la scurit

    Linstitut national de la statistique etdes tudes conomiques (Insee)ralise jusquau 16 avril une enquteautour du cadre de vie et la scurit(qualit de lenvironnement de lhabitat, cambriolages, vols).Quelques mnages seront sollicits Cherbourg-Octeville : ils seront prvenus par courrier du passage delinspectrice.

    Suite la fonte de 60 cm de neige, un fort coefficient de mare et des pluiesimportantes, les quartiers de lavenue de Paris et de la valle de Quincampoixont subi, le 5 dcembre dernier, dimportantes inondations. Le dbit de laDivette a atteint ce jour-l 47 m3/seconde, explique Bernard Cazeneuve, Dput-Maire de Cherbourg-Octeville. Bien que ce dbit ait t trs consquent, il napas atteint celui admissible par le canal de retenue qui est de 75 m3/secondemaximum. Autrement dit, le redimension nement du canal de retenue en 2002 a bient calcul et a empch que le quartier de lhpital ne soit galement touchpar la crue.Au total, 170 familles ont t touches, et une dizaine de familles a fait unedemande de relogement. Ltat de catastrophe naturelle a t reconnu. Celasignifie que les sinistrs dtenteurs dune assurance multirisque (habitation,entreprise, automobile) vont pouvoir tre indemniss.

    Sur le terrain, prs de 200 agents de la Ville de Cherbourg-Octeville et de laCommunaut urbaine ont t mobiliss ds le lundi 6 dcembre. A leurs cts,une trentaine de bnvoles de la Croix-Rouge franaise a distribu les dons collects et apport un soutien psychologique aux sinistrs. Nous avons tenuune permanence au Vox afin de distribuer les bons dachat et matriels de pre-mire ncessit offerts par Carrefour, explique Jean-Jacques Marin, prsidentde la dlgation Nord-Cotentin de la Croix-Rouge. Nous avons galementrparti les fonds que lassociation de la Croix-Rouge dbloque dans de tellesoccasions. Au total, 48 000 ont t donns, soit 800 par famille.De nombreuses entreprises ont galement t touches. Afin de les aider, la Villede Cherbourg-Octeville propose une subvention de 50 % du montant TTC destravaux subventionnables de remise en tat des vitrines et devantures, plafonne 8 500 . Tous les tablissements touchs peuvent bnficier une fois de cedispositif, y compris ceux qui auraient dj obtenu une subvention pour rnovation de vitrines depuis 2005.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:18 Page 10

  • Loisirs

    11

    La Cit de la Mer : des Engins et des Hommes !

    La nouvelle Grande Galerie des Engins et des Hommes est accessible gratuitement dans la nef daccueil de La Cit de la Mer.

    L

    a C

    it

    de

    la M

    er

    L

    a C

    it

    de

    la M

    er

    Depuis la rouverture de La Cit de laMer dbut fvrier, les visiteurs peu-vent admirer dans la nef daccueil unedizaine de sous-marins habitablesdans une nouvelle mise en scne. Lanef accueille depuis prs de dix ansdes engins imagins et utiliss par lessocits franaises, Ifremer et Comex,pour explorer les fonds marins,explique Bernard Cauvin, prsident deLa Cit de la Mer. Aujourdhui, laGrande Galerie des Engins et desHommes propose une vritableimmersion dans lhistoire internatio-nale de laventure de lhomme sous lamer.La Cit de la Mer a donc fait faire desmaquettes lchelle 1 de sous-marinshabitables toujours en service, commelAlvin amricain, le Mir russe ou leNautile franais, compltant ainsi le

    Dbut fvrier, La Citde la Mer a inaugur satoute nouvelle Grande

    Galerie des Engins et des Hommes.

    Une nouveaut qui vous emmne encore

    plus loin dans laventure de lhomme

    sous la mer.

    Nautilus, qui a plong 10 m en 1800,le bathyscaphe Archimde qui aatteint 9 545 m en 1962, ou le Total Subqui permettait une descente en immer-sion totale. Une reprsentationphotographique du Shinkai japonaisest galement expose.

    Outre une exposition unique de sous-marins habits, la Grande Galerie desEngins et des Hommes permet decomprendre cette extraordinaire aven-ture humaine sous les mers grce destmoignages de pionniers, des imagesde plonge.

    Vous pourrez dcouvrir lhistoire dechaque engin, sa profondeur dim-mersion maximum, le nombre deplonges Les concepteurs ont parexemple imagin une mise en scneparticulire pour la sphre de Beebe etBarton, autre maquette lchelle 1 quivient de faire son apparition dans lagalerie. Des extraits de la toute pre-mire plonge en 1924, 900 m, serontdiffuss au fur et mesure quellemontera et descendra.

    Dautres tmoignages, comme ceux deHenri-Germain Delauze, fondateur de la Comex, ou de Paul-HenriNargeolet, pilote franais du Nautile

    Les engins de la Grande GalerieLa Grande Galerie des Engins et desHommes compte dsormais 11 enginssous-marins habits : lArchimde ; la sphre de Beebe et Barton ; Globule ; le Nautile ; le Nautilus de Fulton ; TotalSub ; Cyana ; Tourelle Galeazzi ; Shinkai ;Alvin et Mir.

    A la rencontre des aventuriers de la mer

    Pendant tout le premier semestre, La Citde la Mer proposera trois soires grandpublic gratuites pour rencontrer cesexplorateurs de lextrme et couter leurstmoignages. Retrouvez les dates, lieuxet horaires de ces rencontres sur la pageFacebook de La Cit de la Mer.

    Un audio-guide La Cit de la Mer

    Mi-avril, La Cit de la Mer mettra en service son nouvel audio-guide, com-pos de 45 commentaires. Loccasionden savoir plus sur les explorateurs desfonds marins mais aussi sur les pois-sons, les abysses, bref le mondesous-marin dans son ensemble. Enrichidanecdotes et de tmoignages, laudio-guide est adapt tous les ges. Uneautre manire de se passionner pour laventure de lhomme sous la mer

    Contact : La Cit de la Mer,www.citedelamer.com

    qui fut lun des premiers dcouvrirlpave du Titanic en 1987, sont ga-lement diffuss.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:18 Page 11

  • 12

    Circulation Lhypercentre 30 km/h

    Depuis plusieurs mois, la ville et laCommunaut urbaine de Cherbourgtravaillent avec les Conseils de quar-tier, les associations concernes par ledplacement doux, les commerants...au passage en Zone 30 de lhyper-centre de Cherbourg-Octeville. Lacration de Zones 30, qui limitent lavitesse 30 km/h, est prconise parle CERTU (Centre dtude sur lesrseaux, les transports et lurbanisme),dans les espaces trs urbaniss,explique Michel Louiset, maire-adjoint la voirie et la circulation. De nom-breuses villes ont dj opt pour unecirculation plus apaise en centre-villequi permet un meilleur partage delespace public entre pitons, vlos etvhicules.

    Car lobjectif de la Zone 30 est biencelui-l : rduire la vitesse des vhi-cules pour diminuer les risquesdaccident ainsi que la pollution delair et les nuisances sonores. La plu-part des stops du centre-ville seronttransforms en priorits droite ou encdez le passage afin de limiter lenombre darrts et de redmarrages

    Avant lt, les rues de lhypercentre

    de Cherbourg passeront en Zone 30.

    Un changement qui permettra

    aux pitons, cyclistes et automobilistes

    de circuler plus sereinement

    en centre-ville et de partager les rues.

    Dornavant, la circulation contre sens des cyclistes dans les voies sens unique est autorise danscertaines rues.

    des voitures. Ainsi, mme sils roulentmoins vite, les automobilistes ne per-dront pas de temps, puisquilssarrteront moins.

    Cette Zone 30 favorisera une nouvelledisposition : le double sens cyclable.En effet, depuis juillet 2010, le code dela route stipule que toutes les chaus-ses en sens unique dans une Zone 30sont double sens pour les cyclistes,sauf disposition diffrente prise par lemaire. Trois rues sont dores et dj endouble sens cyclable (rue au bl, rueBol Meslin et rue grande rue) o lemarquage a t ralis.

    Dautres le deviendront progressive-ment afin de faciliter la circulation desvlos en ville. Cette mesure de partagede la rue impose bien entendu unevigilance accrue de la part des auto-mobilistes comme des cyclistes Unetude a montr que, sur un trajet vlo de 1,2 km, les sens uniques repr-sentaient un allongement allant de 20 80 % !, poursuit Liliane Loisel,maire-adjointe au dveloppementdurable. Le double sens cyclable

    permet donc aux cyclistes de perdremoins de temps et davoir plus facilement le rflexe vlo.

    Zone 30, Zone de rencontre,quelles diffrences ?

    Dans la Zone 30,la vitesse des vhi-cules est limite 30 km/h, et ledouble sens cycla-ble est gnralissauf cas particu-liers. Objectif :favoriser une cir-

    culation apaise. La zone de rencontre,prsente rues de la Paix, de lUnion etChristine, est une nouveaut. Celle-ci estouverte tous les modes de transport,mais les pitons y sont prioritaires.Vlos, pitons et voitures circulant sur lemme espace, la vitesse des voitures estlimite 20 km/h et le stationnement desvhicules motoriss nest autoris que surles espaces amnags.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:19 Page 12

  • Place aux femmes dans la villeDu 19 au 27 mars, Cherbourg-Octeville vivra au rythme du festival

    Femmes dans la Ville : spectacles, rencontres, expositions, village sant et bien-tre seront autant de temps forts ne rater sous aucun prtexte !

    13

    e dans

    Dossier

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:19 Page 13

  • Dossier

    14

    vrai de la garde des enfants, maisaussi de choses en apparence plus futi-les, comme la dco de la maison !Pour la premire fois cette anne, deux collges de lagglomration, LaBucaille et Diderot, ont accept de travailler sur ces thmes de la mixit et de la discrimination. Les lves participeront ainsi un concoursdaffiches, mais ils ont surtout prpardeux spectacles interactifs quils prsenteront loccasion du festival,ainsi que des clips raliss pourdfendre ces valeurs.

    Du spectacle la course pieds

    Notons aussi quau sein du pro-gramme exceptionnel annonc tout aulong de ces dix jours (cf. page 15), lesdeux week-ends font dores et djoffice de temps forts. Le premierweek-end, les 19 et 20 mars, sera eneffet marqu par la prsentation duspectacle douverture, Stro Types etNanas, concoct par dix groupesdhabitants issus de tous les quartiersde lagglomration, autour de pra-tiques aussi diverses que la danse ou le thtre.

    A sa cration en 2000 dans le quartierdes Provinces, le festival touchait300 habitants pendant 4 jours. Cetteanne, on attend pas moins de 4 000personnes sur 10 jours dans toute lagglomration ! Avec toujours lemme fil conducteur : la priorit estdonne aux initiatives qui favorisentlgalit, la mixit et la parit, martleFlorence Dubois, coordinatrice dufestival. Il sagit, encore et toujours, defavoriser ces galits, qui existent dansle droit, mais hlas pas souvent dansles faits. Les femmes en sont incontes-tablement les premires victimes.Mais nous devons aussi nous interro-ger, linverse, sur les droits quitaient jusque-l rservs aux femmeset auxquels les hommes doivent pouvoir accder plus facilement. Cest

    p

    Vendretalentu

    Notre objectif, travers Femmes dans la Ville, est de continuer favoriser lgalit et la mixit, expliqueBernard Cazeneuve, Dput-Maire de Cherbourg-Octeville

    Le second week-end, les 26 et 27 mars,sera quant lui ddi au sport et aubien-tre avec La Cherbourgeoise,une course pied fminine - prs de 1 000 participantes sont attendues -qui slancera du pont-tournant, pourun parcours de 3 ou 6 km. Une mani-festation qui sannonce non seulementjoyeuse, mais aussi utile, puisque lesfonds rcolts loccasion profiteront lassociation Cur et Cancer. Unvillage sant sera install quai LawtonCollins. Cet espace permettra chacundtre mass, de dcouvrir la danseorientale ou encore de sinformersur les mfaits du tabac.

    Cherbourg-Octevillesapprte vivre

    lun de ses temps forts :le festival Femmes dans

    la Ville se droulera du 19 au 27 mars, dansune vingtaine de lieuxde lagglomration !

    Femmes dans la Ville : le partage en fte !

    Le passfestival, quest ce que cest ?

    Cette anne, le festival Femmes dans laVille met en place un passfestival, vri-table ssame pour accder aux spectaclesprogramms dans le cadre du festival.Pour connatre les tarifs des places et despass, les lieux et les dates de mise envente, rendez-vous sur le site de la villeou sur www.femmesdanslaville.fr

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:19 Page 14

  • Dossier

    15

    Big Walter, partenaire privilgi du festival

    Vendredi 25 mars, le festival Femmes dans la Ville propose Confidences Allah interprt par la talentueuse Alice Beladi rcompense par un Molire pour ce rle.

    xplique

    Sonorisation du festival,accueil des artistes,mise en scne du

    spectacle douverture et programmation

    culturelle : Big Walter fait vibrer

    Femmes dans la Ville !A laffiche : la musique

    du monde de Zikfa, le slam de YamSalam,les Confidences Allahde Saphia Azzedine

    Sonorisation, programmation, accueil :Big Walter a sign une conventionavec la Ville de Cherbourg-Octeville.Au terme de cet accord lassociation,qui compte aujourdhui 90 membresactifs, peut dployer toutes ses com-ptences pour que le festival Femmesdans la Ville monte en puissance aucours des annes qui viennent. JolDubois, Gal Lefaix et Laurent Nigeront travaill mettre au point une programmation allchante pour cettedition. Ils assureront galement,avec les bnvoles, la sonorisation dufestival, laccueil des artistes et la miseen uvre du spectacle douverture,Stro types et nanas, runissant lesdiffrentes troupes des quartiers delagglomration.Notre travail, explique LaurentNiger, le prsident de lassociation, estde professionnaliser certains aspectsdu festival, tout en continuant, biensr, servir ses engagements dorigineenvers les femmes et leurs droits. Car nous savons quune plus grande

    qualit permet plus de participantsdy trouver leur compte. Cest ainsique les habitants des quartiers qui prparent le spectacle douvertureseront videmment dautant plus

    Demandez le programme !Des rendez-vous exceptionnels, le festivalFemmes dans la Ville 2011 en a plein sestiroirs ! Cette anne, deux spectacles sontprogramms par jour, le premier 18hdans une structure de proximit de lundes quartiers de lagglomration, lesecond 20h30 au thtre de la Butte.

    La programmation commencera le 22mars la Maison Olympe de Gouges avecle concert de Zikfa, groupe caennaisconnu pour sa musique du monde. A 20h30, rendez-vous au thtre de laButte avec la slameuse YamSalam.Le lendemain, mercredi 23 mars, directionla Maison Franoise Giroud qui accueillerala musique tzigane et les contes de

    Noucka et Djama. Jeudi, cest la MaisonFlora Tristan que se produira la compagnieAello pour sa pice Une heure et demie deretard, juste avant que la Butte nouveaunous offre la possibilit de dcouvrir lun des espoirs du one woman show enFrance : Julie Villiers.

    Enfin, le 25 deux spectacles trs attendus : 18h, Laffaire rouge revisitera de maniretrs insolite le conte du Petit chaperonrouge. Et la Butte de son ct accueilleraune pice qui a connu ces deux derniresannes un succs exceptionnel en France :Confidences Allah, daprs le roman deSaphia Azzedine, sur le parcours terribledune jeune bergre maghrbine.

    motivs que le rsultat promet dtresduisant, grce notamment nos exigences techniques et aux moyensque nous mettons en uvre.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:19 Page 15

  • Dossier

    16

    Femmes dans la Ville fte le bien-tre

    Un village bien-tre vous attend samedi 26 mars quai Collins. Loccasion dy dcouvrir des sportsvaris ou de sinformer auprs de professionnels de la sant.

    Un village, trois espaces Samedi 26 mars, rendez-vous quaiLawton Collins pour le village de laCherbourgeoise. Trois espaces vous yattendent :Lespace Bouger : toute la journe, venezbouger au rythme de la danse orientale,de la danse africaine, du fitnessLespace Se relaxer, se pouponner : unespace pour prendre soin de soi autourdune ditticienne, dune esthticienne,de rflexologues, de masseuses Unesance de dcouverte de lespace dtentede la piscine Chantereyne est galementprvue.Lespace Sinformer : retrouvez tous les intervenants en prvention sant autour de leurs stands (tabacologues de lhpital Pasteur, CAAP Sida)Vous pourrez galement en profiterpour vous inscrire la course du dimanche !

    Pour la 2e anne conscutive, le festivalFemmes dans la Ville

    fait la part belle au sportet au bien-tre en organisant,

    les 26 et 27 mars, La Cherbourgeoise,

    manifestation regroupant un village et une course pied

    100% fminine. A vos baskets !

    Suite au succs rencontr en 2010, lefestival Femmes dans la Ville relanceLa Cherbourgeoise, week-end autourdu bien-tre, de la sant et du sport.Celui-ci se droulera les 26 et 27 mars,quai Lawton Collins. Cette manifes-tation se divise en deux temps : lepremier le samedi avec la crationdun village ddi au sport, la sant, la prvention et linformation, et ledeuxime le dimanche avec unecourse pied rserve aux femmes,explique Florence Dubois, coordina-trice du festival.

    Rendez-vous donc le samedi de 10h 17h pour rencontrer une vingtainedassociations de lagglomrationuvrant dans les domaines du sportet de la sant. Loccasion de sinitier auta chi, dassister des dmonstrationssportives ou de se renseigner sur leseffets du tabac auprs de tabacologuesde lhpital Pasteur. Il sera possiblede mesurer le taux de CO2 dans lairexpir, daccepter de ne pas fumerpendant 24 h et de refaire le test le len-demain : les rsultats sont flagrants !.La Croix-Rouge franaise proposeragalement des initiations aux gestes de

    premiers secours et lutilisation desdfibrillateurs.Toute la journe, vous pourrez vousinscrire la course pied du lende-main. La Cherbourgeoise est undriv de La Parisienne, course piedsolidaire et rserve aux femmes,souligne Frdric Bastian, maire-adjoint aux solidarits et la cohsionsociale. Lanne dernire, plus de420 personnes y ont particip et certains se sont mme dguiss pourcourir !

    Une course contre le cancer du sein

    Aprs un chauffement musical, lesparticipantes slanceront 15h dupont tournant pour un parcours de 3 ou 6 km, en marchant ou en courant.Linscription est au minimum de 2 ,mais tous les dons seront les bienve-nus ! Lensemble des fonds rcoltssera ensuite revers lassociationCur et Cancer qui achtera dumatriel favorisant le confort desfemmes victimes du cancer du seindans le Cotentin. En fait, les femmesdici courent pour les femmes dici.

    Lan dernier, plus de 1 000 ont trcolts pour acheter un quipement depressothrapie qui stimule la circula-tion sanguine, rduit la douleur dansles bras suite lablation dun sein.

    Suite consti

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:20 Page 16

  • Dossier

    17

    Un festival ancr dans la ville

    s

    Suite la 1re dition de la Cherbourgeoise en 2010, des groupes de marcheurs et marcheuses se sont constitus et pratiquent la marche pied toute lanne.

    Avec ses 10 jours, danimations, de spectacles

    et dexpositions, le festival

    Femmes dans la Villeest le temps fort qui rcompense

    une anne de travail des bnvoles

    Cration dun CD, prparation dethtre forum, expositions en toutgenre : chaque anne, le festivalFemmes dans la Ville ouvre une fen-tre sur le travail effectu tout au longde lanne par les associations, les collges et lyces de lagglomration.Cette anne, par exemple, lassocia-tion Femmes et horizons profite dufestival pour sortir le CD sur lequel elletravaille depuis un an avec le groupecaennais Zikfa, souligne FlorenceDubois, la coordinatrice du festival. Ilsagit dun recueil de 30 berceuses dumonde, sur lequel une trentaine defemmes a travaill afin de conserver lammoire de ces chants et de les faireconnatre.Autre projet de taille : le spectacledouverture du festival, Stro types etnanas. Plus de 130 habitants de tousges, de toutes origines et de tous les quartiers de lagglomration ont collabor cette cration originale.Objectif : dpasser les ides reues surles hommes et les femmes, les stro-types justement.

    Outre les associations, les tablisse-ments scolaires ont eux aussi menune rflexion sur la place de la femmedans la cit et sur la discrimination.Une classe de 4e du collge Diderotproposera le 22 mars un thtre forumsur cette question. Le principe ? Aprsavoir regard une saynte, le publicpourra intervenir et ragir sur lasituation pour la modifier. Undeuxime thtre forum sera propospar un groupe de femmes tourla-villaises autour de la question desviolences conjugales.

    Ct expositions, une classe deTerminale du lyce Tocqueville aralis une srie de panneaux sur lesviolences faites aux femmes en France.Lexposition sera prsente au sein dulyce.

    Les domaines du sport et de la santbnficient galement dactions pren-nes sur lanne. Lanne dernire, lelancement de La Cherbourgeoise avaitun deuxime objectif, en plus de celui

    de rcolter des fonds pour lassociationCur et Cancer, explique FrdricBastian, maire-adjoint aux solidaritset la cohsion sociale. Avec cet v-nement, nous souhaitions mettre enplace des groupes de marche hebdo-madaires. Pari russi puisquequasiment chaque quartier compteaujourdhui une dizaine de marcheurset marcheuses assidus.

    Etre bnvole sur le festival,cest possible !

    Si vous vous sentez concern par lesquestions abordes pendant le festivalFemmes dans la Ville et que vous sou-haitez contribuer son organisation,nhsitez pas proposer votre aide, ellesera la bienvenue !

    Pour tout renseignement, contactezFlorence Dubois, coordinatrice du festivalau 02 33 01 89 90 ou [email protected] ou www.femmesdanslaville.fr

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:20 Page 17

  • Quatre jours par semaine, la maison daccueil de jour Becquerel reoit des personnes atteintes de dsorientation et detroubles apparents. Objectifs : leur offrirune coute et les stimuler par le biais danimations rgulires, tout en permettantaux proches de souffler quelques heures.Douze personnes peuvent tre accueillieschaque jour, lentre tant soumise unevaluation.

    24 heures avec...

    18

    Le service 3e ge

    Actions en faveur dumaintien domicile,

    dveloppement des sorties, lutte contrelisolement : la Ville deCherbourg-Octeville

    sengage fortement enfaveur de ses ans etpropose de multiples

    services. Prsentation.

    Administre par les caisses de retraite oule Conseil gnral de la Manche, laide domicile est assure par le CCAS deCherbourg-Octeville. Ce dernier emploieune cinquantaine de personnes qui assu-rent laccompagnement quotidien de plusde 270 ans. De laide au lever et au coucher une petite heure de mnage heb-domadaire, en passant par la confectiondes repas ou les courses, laccompagne-ment varie en fonction de ltat dedpendance des plus de 60 ans.

    Depuis 2009, la Ville de Cherbourg-Octeville est associe la Croix-Rougefranaise, le Secours Catholique et laSocit Saint-Vincent de Paul pour luttercontre lisolement de ses ans. Tandis quela Ville assure la coordination et recense lespersonnes ges isoles, les bnvoles destrois associations assurent quant eux lesvisites de courtoisie et les interventions domicile en cas de plans de crise.

    Besoin daide domicile ? Laccueil de jour

    Visites aux personnes isoles

    Lquipe municipale en charge de la solidarit et de la cohsion sociale autour de Frdric Bastian. Outre l17 fvr

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:20 Page 18

  • 24 heures avec...

    19

    Afin de favoriser au maximum le maintien domicile des personnes ges, le CCASpropose des services pour faciliter la vie denos ans. Outre laide domicile et le por-tage de repas, le CCAS effectue lentretiendu linge des plus de 80 ans grce sabuanderie centrale ou encore sert dinter-mdiaire pour la mise en place de latl-assistance. Ce service permet ainsi auxpersonnes ges dtre secourues en cas dechute, ou de malaise.

    Du lundi au vendredi, deux agents de la Ville de Cherbourg-Octeville assurent le portage de repas domicile. Au total,plus de 120 personnes sont livres en repas quilibrs labors par la cuisine de lEspace Temps (ex F.J.T.).Lorganisation des journes permet de livrer des repas pour les 7 jours de lasemaine. Pour bnficier de ce service, ilest ncessaire de rpondre aux critresdfinis dans le rglement. Si vous sou-haitez en bnficier ou en faire bnficierun de vos proches, contactez PhilippePoullin au 02 33 01 80 62.

    Des repas livrs Des activits pour tous

    La Ville de Cherbourg-Octeville comptedeux foyers-rsidences : le Vieux Chteau,en plein centre-ville, et Les Roquettes, prsde lIUT sur le territoire dOcteville. Leursappartements individuels (65 au VieuxChteau et 49 aux Roquettes) permettentaux seniors de conserver leur autonomietout en bnficiant dun certain nombre deservices collectifs : un restaurant pourdjeuner en toute convivialit, des anima-tions, des sorties

    Bienvenue auxfoyers rsidences

    Pour le maintien domicile

    A la demande des clubs et associations 3e ge, la Ville de Cherbourg-Octeville multiplie depuis plusieurs annes les propositions dactivits en direction des ans : outre les ths dansants, la traditionnelle galette des rois ou les Inter-Olympiades, la Ville organise dsormaisdes sorties culturelles : visites guides dexpositions, sortie historique dans la radede Cherbourg et des spectacles en parte-nariat avec Le Trident prix trsprfrentiel. Et depuis 2010, la Ville pro-pose des sjours seniors avec laide delANCV pour permettre au plus grandnombre de partir ! Renseignez-vous auprsde Philippe Tabarin au 02 33 01 50 71 ou 06 30 92 71 64.

    n. Outre les deux foyers-rsidences, la Ville de Cherbourg-Octeville compte un Ehpad public qui ouvrira le17 fvrier sur les Hauts de Quincampoix pour ses ans les plus dpendants.

    Le service 3e ge

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:21 Page 19

  • EconomieLentreprise cherbourgeoise HCT Industries se porte bien

    Lorsque le Cherbourgeois YannickVergez a pris les rnes de la socitFiva en 1996, le groupe comptait unevingtaine de salaris. Aujourdhui, ilssont plus de 200, dont 90 travaillent Cherbourg-Octeville, qui abrite tou-jours le sige de la socit ! Les 110autres salaris sont en Espagne,explique le PDG.Localement, ce groupe se dcomposeen trois structures : Techno Pro, sp-cialise dans lingnierie ; Heria, encharge du contrle industriel ; et HCTIndustries, trs en pointe dans ledomaine de la chaudronnerie, de lamcanique et de la maintenance.Lentreprise est dailleurs rapidementdevenue une rfrence majeure dugroupe. Quand nous avons reprisHCT, quai Lawton Collins, lentreprisene faisait que de la rparation navale,avec 6 salaris. Aujourdhui, cetteseule branche compte 25 salaris avecpour clients les grands donneursdordre du Cotentin, notammentDCNS, EDF et Bouygues, mais aussides entreprises comme Mcachimie ouMcagest.

    15 M de chiffre daffaires

    Cependant, lentreprise en plein dveloppement ne se contente pas de

    20

    Parmi les missions de HCT Industries : la rparation navale qui compte 25 salaris.

    La morosit ambiantena manifestement pasatteint HCT Industries.Lentreprise, spcialise

    en tuyauterie, chaudronnerie

    et maintenance, a trachete en 2007 par legroupe cherbourgeois

    Fiva. Et lensemble se porte merveille.

    travailler dans le dpartement. Nousavons des clients Brest, Lorient ouencore Carthagne. Nous avons lesmoyens logistiques de nous adapteraux besoins de nos clients. Sil nousfaut aller en Inde, il ny a aucun pro-blme ! Autant dire que le groupeFiva, avec 15 M de chiffre daffairesannuels, dont 2 M assurs par HCTIndustries, se porte bien. Nous som-mes en croissance permanente, avecun flux rgulier dembauches. Ce

    Les commerants du centre-ville se fdrent

    sont, de toutes faons, des mtiers oil faut ncessairement progresser pourrester comptitifs.

    Pour 2011, le plan de charge sannoncetrs satisfaisant. A court terme, legroupe Fiva envisage diffrentes inno-vations et notamment lextension deses infrastructures. Ce qui pourrait setraduire par un dmnagement partieldans lenceinte de larsenal.

    Depuis juin 2010, Cherbourg-Octevillecompte une nouvelle association, lUnionCherbourg Commerces. Fdrant aujour-dhui plus de 180 commerces et autresprofessions librales exerant dans le centre-ville, lassociation na quun seulobjectif : donner un nouvel lan au curde ville. Lide est de se rassembler afinde crer, tous ensemble, une vraie dyna-mique dans le centre-ville, expliqueNohann Leroy, prsident de lassociation.Nous travaillons donc en ce moment surun calendrier dvnements qui viendront rythmer lanne 2011 et quiinciteront, nous lesprons, lesCherbourgeois-Octevillais frquenterdavantage le centre-ville. Parmi les

    projets voqus : la mise en place danimations culturelles, de braderies, de concours, des plages horaires plus tendues sur certaines oprations, desouvertures spcifiques les jours descales

    Et pas question de se limiter aux rues pitonnes : lassociation rassemble ga-lement des commerants de rues plusloignes et proposera des animationsdans ces secteurs. Nous devons fairebouger les gens au sein du centre-ville,leur faire dcouvrir toute la palette des commerces qui cohabitent surCherbourg-Octeville.

    Contact : Nohann Leroy au 02 33 93 00 59

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:21 Page 20

  • 4e Nuit de leau la piscineChantereyne

    En bref

    21

    Carnaval : coup denvoi le 25 fvrier

    Samedi 2 avril, loccasion de lajourne mondiale de leau, lASCNatation vous attend la piscineChantereyne partir de 19h pour la4e Nuit de leau. Au programme : unjardin aquatique pour les tout-petits,des relais famille, des initiations laquagym et la natation synchro-nise... Lensemble des fonds rcoltssera revers lUnicef dont le pro-gramme WASH (Water, Sanitationand Hygiene) finance lapprovi-sionnement en eau potable etlassainissement dcoles au Togo.

    Tentez les concours des Beaux-Arts !

    Lanne 2011 marque la naissancede lcole suprieure darts &mdias (ESAM) de Caen/Cher-bourg, issue de la fusion des colesdarts de Caen et de Cherbourg-Octeville. A partir doctobre 2011,les 300 tudiants de lESAMCaen/Cherbourg tudieront, selonla filire de formation quils aurontchoisie, sur lun des deux sitesgographiques de ltablissement.Ce dernier prparera aux trois principaux diplmes nationaux(DNSEP, DNAP et DNAT) dans lestrois principales options de forma-tion artistique (Art, Communicationet Design). Si vous tes intress, lpreuvedadmissibilit et le dossier dins-cription sont tlchargeables surwww.esamcaen.fr ou www.ville-cherbourg.fr. Vous avez jusquau 4mars 2011 pour raliser lpreuvedadmissibilit et la faire parvenir lESAM accompagne du dossierdinscription complt, l'adressesuivante : ESAM, 17 cours Caffarelli,14000 Caen.

    Contact : 02 33 43 33 74

    Piscine Chantereyne : ouverture dimanches 6 et 13 marsA loccasion des vacances dhiver, lapiscine Chantereyne sera ouvertedimanches 6 et 13 mars de 9h 13het de 15h 18h. Nhsitez pas venirvous prlasser dans le sauna, barbo-ter en famille ou faire quelqueslongueurs.

    Pendant les vacances scolaires, la piscine Chantereyne vous accueillele lundi, le mercredi et le samedi de14h 18h, le mardi et le jeudi de 12h 18h, le vendredi de 14h 18h et de20h30 22h.

    Le carnaval de Cherbourg-Octeville donne rendez-vous tous les amateurs dugenre les 25, 26 et 27 fvrier, autour du thme la musique en folie !. Vendredi25, place aux dfils des enfants du quartier dOcteville : le premier partira 17h de lEspace @ La Butte (ex Village des enfants) et le second 17h30 au th-tre de luf. Les deux groupes se retrouveront au thtre de luf pour assister,en musique, au jugement et la crmation du bonhomme carnaval. A ne pasrater non plus, un concert en plein air 20h, toujours au thtre de luf.Le lendemain, la place centrale accueillera petits et grands pour une journedanimations gratuites, ateliers maquillage, structure gonflable, initiations auroller et autre double dutch. Un bal des enfants sera organis 16h dans la salledes ftes. Une soire carnaval clturera la journe partir de 20h, salle des ftes(rservation obligatoire sur [email protected]). Pour loccasion, les parkingsGambetta-Fontaine et Notre-Dame seront gratuits.Dimanche 27 fvrier sera ddi au grand carnaval. Le matin rendez-vous surle march dOcteville pour une srie danimations. A 14h, les groupes et confrries se prsenteront place de Gaulle avant de slancer dans un granddfil travers le centre-ville pour assister au jugement et la crmation dubonhomme carnaval plage verte.

    Contact : 02 50 70 41 48 ou [email protected]

    Contact : 02 33 53 18 42

    dLa piau puElle ssemalund18h, j 18h14h 11h4che d

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:21 Page 21

  • Les changes se multiplient avec BremerhavenEn bref

    22

    Bilan positif pour lEspace @ La Butte

    Lanne 2010 sonne comme lan-ne de la reconnaissance pour lEspace @ La Butte, espace publicnumrique (EPN) anim par laVille de Cherbourg-Octeville. Avecquelque 6 031 visites pour 16 388heures dinformatique, lEspace a eneffet quasiment doubl sa frquen-tation par rapport 2009. Nousavons reu prs de 20 visiteurs parjour et assur une moyenne de 53 heures dinformatique quotidienne,explique Muriel Jozeau-Marign,maire-adjointe en charge des EPN.Et 95 % dentre eux sont des habi-tants de la commune.Au total, 300 personnes sont inscri-tes lEspace @ La Butte, pour laplupart adolescents. Mais les seniorsne sont pas en reste : une cinquan-taine de personnes du 3e ge a ainsipu bnficier de sances indivi-duelles. Les ateliers thmatiques dusoir ont galement rencontr unfranc succs : plus de 40 personnesont particip aux 80 sances, soit 160heures danimation.Enfin, lEspace @ a travaill avecquatre associations (lAccueil desVilles de France, lAccueil de jour,lUniversit Inter-Age et lAsso-ciation des devenus sourds de laManche) : 70 personnes ont ainsi pubnficier de 141 sances dinitiation linformatique.

    Afin de faire vivre lamiti franco-allemande entre Cherbourg-Octeville etBremerhaven, 18 lycens de Tocqueville se sont rendus, du 1er au 10 dcembredernier, Bremerhaven. Ils ont t accueillis dans les familles de leurs cor-respondants de la Schulzentrum Geschwister Scholl. Au programme : une visitede la ville et de ses deux muses, des excursions Brme et Hambourg, des ate-liers thtre, des soires films et jeux Les jeunes Allemands viendront leurtour dans le Nord-Cotentin du 15 au 24 mars.

    Le Mois de larchitecture en Normandie

    Du 9 au 26 mars prochain, le clubphoto Nord-Cotentin Cherbourgorganise la 10e dition de son Mois dela Photo la salle des ftes, place cen-trale. Ouverte tous les amateurs,cette exposition runit chaque annequelque 300 photos, en couleurs et ennoir et blanc. Loccasion pour eux desexprimer autour du thme retenu, savoir Les marques du temps.Le club photo Nord-Cotentin Cherbourg sera galement jury des

    Pour la 6e anne, les Maisons de larchitecture de Haute et BasseNormandie sassocient pour Le Moisde larchitecture contemporaine enNormandie, manifestation de sensi-bilisation larchitecture et lurbanisme. Au programme : desparcours urbains, des projections, des

    confrences Le tout rparti dans unevingtaine de villes normandes.A Cherbourg-Octeville, une visite duquartier de l'Amont-Quentin est prvuele 11 mars. Rendez-vous 15h, rue deMzires, pour une dambulation encompagnie de l'architecte-urbaniste SergeRenaudie. Linscription est obligatoire

    (Marion Plaine au 02 33 08 27 82 [email protected]).La visite sera suivie dun dbatautour du thme Larchitecturecontemporaine, un vnement dansla ville organis 18h30 au Point duJour. Inscriptions au 02 33 22 99 23 ousur [email protected]

    concours rgionaux de photographieorganiss le 19 mars la MaisonOlympe de Gouges. Toute la journe,ses membres choisiront les plus bellesphotos noir et blanc, couleur et diapo-sitive provenant des dix clubs photo deBasse-Normandie. A dcouvrir !

    Le Mois de la Photo, salle des ftes,place centrale. Du mardi au dimanchede 15h 18h et le samedi de 10h 12het de 15h 18h. Entre libre.

    Un mois pour fter la photo

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:22 Page 22

  • 23Liste Changements (UMP) : Herv Corbin,

    Alain Estve, Rgine Villedieu

    Un autre choix

    La dpendance devient une grande cause nationale, et nous som-mes tous attachs permettre une vieillesse digne et scurise nos ans. Des quipements font dfaut par rapport lademande et lexpansion de la maladie dAlzheimer. Il est donclogique et souhaitable que les collectivits territoriales partagentce souci et sefforcent dapporter leur contribution de nouveauxquipements.

    Disposant dj de structures modernises, la ville de Cherbourgsest engage dans la construction dun Ehpad pour laccueil depersonnes ges dpendantes. Cest une bonne dcision.

    Notre divergence ne porte pas sur la cration de cet Ehpad, maissur le choix de sa ralisation. Tourlaville, Equeurdreville, LaGlacerie, et dj Cherbourg, ont des structures diverses,indispensables et qui sont apprcies.

    Est-ce larrive Equeurdreville-Hainneville dune socit pri-ve but lucratif qui a provoqu un rflexe dindignation de lapart de la municipalit cherbourgeoise ? Toujours est-il que laville, sans doute plus pour des raisons idologiques que techniques, a choisi de supporter la totalit du cot de la cons-truction de son Ehpad. On pouvait laisser un bailleur socialmonter lopration, assurer le financement, et regrouper les aides.On peut aussi en confier la gestion des structures associativesou des fondations but non lucratif. La ville se contentant alorsde lancer le projet, de le suivre, et de veiller ce que cet qui-pement accueille aussi les personnes ayant des revenusmodestes. Quitte leur apporter une aide.

    En se voulant propritaire, chef de projet, en voulant matriserla construction et demain, peut-tre, la gestion, la ville a utilisjusqu prsent une part importante de son budget dinvestis-sement, et nous voyons bien que le cot de lopration continueraencore de monter.

    Nous aurions prfr un autre choix, moins idologique, plusconomique, sans nuire la qualit de vie des personnesaccueillies. Cest une preuve que la majorit municipale qui a,certes, une cohrence dans sa logique, et lopposition qui, saplace, aurait eu une autre cohrence, dans une autre logique, nese confondent pas. Sur les grands dossiers que lon peut approu-ver, il y a quand mme souvent la possibilit de faireautrement. Lopposition doit offrir une alternative, cest son rle.

    Liste Pour un nouveau cap (UMP) : Graldine Morlet, Jean Levallois, Sophie Hry, Fabrice Huet

    La liste Changements n'a pas souhait s'exprimer.

    Tribunes de lopposition

    Cherbourg-Octeville, un nouveau capChangements

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:22 Page 23

  • Du 2montChan

    24

    Trophe de lle Pele, la comptition nautique de lanne Sport

    A loccasion du 16e Trophe de lile Pele, 32 quipages saffronteront quotidiennement lors de sixrgates en grande rade.

    Du 22 au 27 mars, le Trophe de lle Pele

    runira plus de deuxcents marins tudiants.Plac sous le parrainage

    de Luc Pillot, ancienchampion olympique,

    ce rendez-vous estdevenu trs pris dans

    la voile tudiante europenne.

    Le Trophe de lle Pele fte cetteanne son seizime anniversaire. Cettecomptition nautique est rserveaux tudiants franais et trangers.Sept pays sont reprsents : Italie,Grande-Bretagne, Suisse, Espagne,Allemagne, Belgique et France.Particularit : tous les quipages navi-guent sur le mme bateau, un J 80,voilier de course de huit mtres, etpossdent les mmes quipements bord. Cest vraiment la meilleurequipe qui gagne, rappelle OlivierGosselin, responsable de lassociationsportive du site universitaire et che-ville ouvrire de cette manifestationqui se droulera du 22 au 27 mars prochain.

    Le principe de la comptition est sim-ple. La premire partie des preuvesse droule sous la forme dun cham-pionnat. Toutes les quipes, trente-deux au total, saffrontent lors deplusieurs rgates dans la grande rade.Nous en organisons six par jour.Selon la mto, le parcours varie. Leprincipe de la course, lui, est invaria-ble : il faut aller le plus vite possible.A lissue des premires preuves, les seize meilleurs quipages sont qualifis pour la finale, les seize

    autres participent la rgate deconsolation.

    Coupe dEurope et championnat de FranceMais la grande particularit duTrophe de lle Pele est quil runitdeux comptitions en une. Nousorganisons la fois une coupedEurope et un championnat deFrance. Le premier quipage franaisau classement gnral se voit dcernerle titre national.

    Chaque anne, plus de deux centstudiants font le dplacement. Ilslogent, toute la semaine, lauberge dejeunesse et au cercle Chantereyne etdcouvrent le Cotentin entre deuxpreuves.Les organisateurs bnficient du soutien du yacht-club de Cherbourg,de plusieurs clubs bas-normands(Courseulles, Deauville, Granville) etsurtout de la Marine Nationale quimet sept bateaux disposition.

    Plus de soixante-dix bnvoles sur-veillent les rgates en mer, effectuentles classements et assurent la scuritdes concurrents. Le soutien logistique

    de la Ville de Cherbourg-Octeville estgalement prcieux.

    Depuis plusieurs annes, le Trophede lle Pele est plac sous le parrai-nage de Luc Pillot, championolympique de voile Soul en 1988,champion du Monde et dEurope en1986. Le Trophe de lle Pele estdevenu une preuve majeure du cir-cuit tudiant, un rendez-vous unique ne pas manquer et une victoire inscrire au palmars.

    Des vacances sportives pour tous !Vous avez entre 8 et 18 ans et vous habi-tez la commune ? Vous aimez le sport ?Sport Vacances est fait pour vous. Du 28 fvrier au 11 mars, la Ville offre tousses jeunes habitants la possibilit de pra-tiquer des sports traditionnels (foot,hand, basket) et de sinitier des sportsmoins communs comme le tir la cara-bine, le golf, lquitation Le toutencadr par des ducateurs sportifs. Cesactivits sont gratuites et se droulent dulundi au vendredi de 9h30 16h30.Linscription est obligatoire.

    Contact au 02 33 53 53 29

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:22 Page 24

  • 25

    Les meilleurs tennismen lassaut du Challenger Sports

    Du 27 fvrier au 6 mars, venez encourager les toiles montantes du tennis international au complexe sportifChantereyne.

    ne

    six

    Ils ont foul les courts de Chantereyne

    On ne le dira jamais assez, le Challengerde tennis de Cherbourg-Octeville estlune des tapes prioritaires des futurschampions. La liste des joueurs ayantparticip cette comptition est parti-culirement significative. Tim Henmany a figur en 1995, Sbastien Grosjean etArnaud Clment deux ans plus tard.Nicolay Davydenko, Mickail Youzhny etMickal Llodra sy sont retrouvs en2000, deux ans avant David Ferrer. En2003, le challenger a accueilli Jo-WilfriedTsonga, Marcos Baghdatis, RaphaelNadal et Gilles Simon ! En 2005, cestRichard Gasquet et surtout NovacDjokovic qui ont donn un aperu deleur talent. Plus rcemment, AlainThibot a reu Jrmy Chardy et JosselinOuanna.

    Nadal, Tsonga ouencore Clment ont

    contribu assurer larenomme du

    Challenger de tennis deCherbourg-Octeville.Pour ses dix-huit ans,plus de soixante-dix

    joueurs sont attendusdu 27 fvrier au 6 mars

    prochain.

    Le Challenger, cest avant tout lhis-toire de la passion dun homme pourle tennis. Alain Thibot est parvenu,au fil des ans et des tournois, runir autour de lui une quipe debnvoles pour organiser le 10e tour-noi franais ATP. Chaque anne plusde soixante-dix joueurs professionnelsvoluant entre la 80 et la 200e placesmondiales sjournent Cherbourg-Octeville durant la semaine de la comptition qui attire plus de dixmille spectateurs au complexe sportifChantereyne.Cest un an de travail. A peine letournoi achev, nous pensons dj laprochaine dition, avoue le prsidentde lAmicale Challenger Tennis deCherbourg.Le chantier est considrable. Il fautrunir les fonds ncessaires (il est dotde 50 000 dollars plus hbergement),recruter les juges, les ramasseurs deballes, aller rencontrer les joueurs dansles autres tournois franais... Il est clairque dans ce domaine, Alain Thibot ala cote auprs des sportifs. Les chan-ges avec Arnaud Clment lors de la rcente finale de la coupe Davis en sont lillustration parfaite. Il estimportant que les joueurs soient bienreus, quils naient qu penser lacomptition, reconnat le prsidentqui a vu passer au Challenger bien desfuturs champions. Sur les 50 premiers

    joueurs mondiaux actuels, 22 ontjou Cherbourg-Octeville. A l-poque, personne ne connaissait encorevraiment Nadal ou Djokovic. Cetteanne, jespre accueillir le jeune pro-dige Adrian Mannarino. Cest unjoueur qui va se hisser trs vite au plushaut de la hirarchie mondiale.Soixante-dix joueurs participeront auChallenger. Ils ne sinscrivent qulissue des internationaux dAustraliequi ont lieu la dernire quinzaine dejanvier. Nous devrions, cette anneencore, avoir une bonne affiche dau-tant que nous sommes, cette poque,le seul tournoi ATP de cette impor-tance organis en Europe.Le tournoi dbutera les 27 et 28fvrier par les qualifications. Lesmatchs se drouleront Chantereyneet la salle Bagatelle de Tourlaville.Les qualifs runissent trente-deuxjoueurs. Quatre gagnent leur billetpour le tableau final qui dbute lelundi.Tous les jours, les spectateurs pourrontsuivre, partir de 10h30, entre six etsept rencontres (les places sont envente directement sur place). Simpleset doubles se partagent laffiche quotidienne.Le public est toujours fidle mais il ya fort parier quon tablisse unrecord dentres cette anne puisquele tournoi se droule pendant les

    vacances scolaires. Pour les jeunes,cest une occasion unique dassister de belles rencontres et de ctoyer desjoueurs professionnels de hautniveau.

    Contact : Alain Thibot au 06 14 10 07 03

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:22 Page 25

  • Conseils de quartier

    26

    Les conseils de quartier en assemble gnrale le c

    Les d

    Le 16 dcembre dernier, une soixantaine de conseillers de quartier a assist lassemble gnrale desconseils de quartier.

    Bilan pour lassociation Fonds de participation des conseils de quartier

    Cre en 2009 afin de simplifier lorgani-sation des animations sur chaquequartier, lassociation Fonds de partici-pation des conseils de quartier a tenu le19 janvier dernier son assemble gnrale. Au programme : outre le bilan financierde lanne, un point sur les animationsprogrammes par chaque conseil ainsi

    Lassemble gnraledes conseils de quartierde Cherbourg-Octeville

    sest tenue le 16 dcembre

    la salle Montcot. Elle a confirm la dynamique

    de coopration entre les quartiers et la Ville.

    Chaque anne en dcembre, lesconseillers de quartier se runissentpour leur assemble gnrale. Cetteanne na donc pas fait exception.Jeudi 16 dcembre dernier, une soixan-taine de personnes sest runie salleMontcot. Au programme : un bilansuivi de propositions damliorations.Globalement, les conseils de quartierfonctionnent bien, se rjouit Jean-Claude Magalhaes, maire-adjoint encharge de la citoyennet. Plus de 170personnes y participent.Pour la municipalit, une des prioritsde lanne 2010 a t damliorer lesuivi des demandes manant desconseils. Nous avons donc mobilisdavantage les services et renforc laformation des conseillres municipa-les, charges de ce suivi, explique lemaire-adjoint. Les conseils de quartieront donc, plus que jamais, les moyensdtre force de propositions pour leconseil municipal. Il sagit de tirertous ensemble la ville vers le haut,explique le Dput-Maire, BernardCazeneuve. Pour cela, nous devonsbien sr rgler les problmes trs con-crets soulevs, notamment concernantla voirie. Mais les conseils de quartierdoivent surtout permettre de penser laville autrement, en sappuyant sur les

    grands projets urbains que nousimpulsons, et de nous faire des pro-positions.Reste rgler les questions concrtes,comme le turn-over important dansles conseils. Cest la vie qui donne cerythme en gnral, rpond Jean-Claude Magalhaes. Cest plutt sainque tous les trois ou quatre ans, cer-tains partent et dautres arrivent.Concernant la priodicit des ru-nions, un habitant explique quil estparfois difficile de maintenir la mobi-lisation de tout le monde quand lesrunions sont espaces de deux mois.Pour la mairie, cest un fonctionne-ment qui semble plus pertinent, mais

    rien ne vous empche videmment,dans chacun de vos quartiers respec-tifs, de prvoir une runionintermdiaire. Les ides sajustentdonc au fur et mesure que cesconseils gagnent en exprience.

    que les amliorations de fonctionnementde lassociation. Celle-ci a dj ajout en2010 un article dans son rglement int-rieur portant sur le renouvellement dubureau, et prvu une modification de sesstatuts ne permettant quune signatureunique des chques, quatre personnestant autorises les signer.

    Rejoignez les conseils de quartier !

    Vous aussi, venez participer aux conseilsde quartier ! Pour plus dinformations,nhsitez pas contacter le servicecitoyennet (02 33 87 87 26 ou 02 33 8787 74) ou vous renseigner sur le site dela ville (www.ville-cherbourg.fr).

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:37 Page 26

  • Dveloppement durable

    27

    Aux Provinces, le chauffage collectif se met au bois

    Les deux chaudires bois ont t livres dbut dcembre.

    ale des

    Depuis 1967, les logements, commer-ces et btiments publics du quartierdes Provinces, reprsentant plus de 4000 quivalent logements, bnficientdu rseau de chauffage collectif.Jusquen fvrier 2009, celui-ci taitassur par quatre chaudires fuel/gazet gr par un concessionnaire ext-rieur. Dbut 2009, le contrat est arriv terme et la Ville de Cherbourg-Octeville en a profit pour le fairevoluer. Il nous paraissait indispen-sable de faire baisser les tarifs pour leshabitants du quartier et duvrer pourlenvironnement, explique GeneviveGosselin, premire adjointe en chargedu dossier.

    La municipalit a donc retenu loffrede la socit IDEX Energies, qui a crune socit ddie lexploitation dela chaufferie, Provinces Energie.Aprs deux ans de travaux, la nou-velle installation entrera en servicedans quelques semaines. Notre nou-veau concessionnaire avait prvu deremplacer les quatre chaudiresfuel/gaz par deux chaudires bois.

    Dans quelques semaines,les deux nouvelles

    chaudires bois destines chauffer

    les btiments du quartier des

    Provinces seront misesen service. Un nouvelquipement unique enFrance qui permettra

    une baisse des tarifs et une rduction

    des missions de CO2 .

    Celles-ci ont t livres dbut dcem-bre, mais il faut plusieurs mois pourles assembler et les raccorder au cir-cuit. Lquipement est second pardeux chaudires gaz toute neuves quipeuvent assurer lappoint lors despriodes les plus froides, le secours encas de panne de la chaufferie bois, oudimpossibilit de livraison du bois,par exemple par temps de neige.

    Moins cher et plus vert

    Aujourdhui, le bois doit permettre decouvrir 94 % des besoins en chaleur duquartier. A terme, les 6 % restants pro-viendront dun systme frquemmentutilis dans les pays nordiques : lhy-droaccumulation. Cette technologieconsiste coupler la chaudire avecune rserve deau chauffe 90C avecle surplus de chaleur produit par lachaudire pendant les heures creuseset la restituer lors des priodes lesplus froides de la journe ou en casdindisponibilit des chaudires bois.Cette technique permet de navoir

    recours au gaz que de faon excep-tionnelle.Une technique rendue possible pour larutilisation de trois cuves en btonisoles et enterres, servant dans lepass, pour le stockage du fuel. Ladpollution de ces cuves faisait partiede loffre du nouveau concession-naire, prcise la premire adjointe.Premier avantage de ce procd : la baisse des tarifs. Le prix final dumgawatts/heure sera a priori autourde 45 HT contre prs de 78 HTpour la saison 2006-2007 !, estimeGenevive Gosselin.Autre avantage non ngligeable delinstallation des chaudires bois et dusystme dhydroaccumulation : larduction des missions de gaz effetde serre. En effet, les chaudiresseront quipes de filtres permettantde rcuprer les poussires desfumes, des plus grosses aux plusfines. Pour Liliane Loisel, maire-adjointe au dveloppement durable,ces travaux favoriseront le passage de10 000 tonnes annuelles de CO2 moins de 500 tonnes .

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:23 Page 27

  • Travaux Le FJT devient lEspace Temps

    28

    Plus de 3 M ont t mobiliss pour modernier lEspace Temps.

    LEspace Temps en quelques chiffres

    Les 158 chambres et les 7 studios

    de lEspace Temps (ex-FJT) ont t

    entirement renovs. De quoi accueillir

    les jeunes travailleurs dans

    des conditions idales.

    Le Foyer des Jeunes Travailleurs a vu le jour en 1967. Un premier btiment, disposant de 73 chambres at construit rue Marchal Leclerc.Devant le succs rencontr par ce type dhbergement, Presqule Habitat,propritaire de lensemble, dcide en1974 de construire un second tablis-sement de 90 chambres, rue AlexandreTrauner.Depuis, les deux immeubles navaientprofit que dune rnovation partielleil y a vingt ans.Les locaux ont bien vieilli mais il fautavouer quils ne correspondaient plusaux exigences des jeunes, reconnatBenot Arriv, prsident de lEspaceTemps. Lquipement sanitaire, com-prenant trois douches et deux WC,tait install sur le palier et desservaitdix-huit chambres. Et les chambrestaient dpourvues de prise tlvisionet de connexion internet.

    Un outil pour linsertionLa rhabilitation devient, ds 2002,une ncessit. Les travaux sont estims 3,3 M. Il nous a fallu mobiliser tousnos partenaires, de la Communauturbaine au Conseil gnral, en passant

    par lEtat et la Rgion. Sans oublierPresqule Habitat qui a mis sur sesfonds propres plus de 560 000 , sou-ligne le prsident de ltablissement.Les travaux se sont drouls en deuxtemps. Nous avons ferm lun desdeux tablissements pour le rnover etavons procd de la mme manireavec le second. Cela nous a pris deuxans. Les travaux se sont achevs enoctobre dernier.

    Aujourdhui, toutes les chambresdisposent de sanitaires privatifs, duneprise TV, du tlphone et dinternet.Les revtements de sol et muraux ontt refaits ainsi que la plomberie, llectricit et les dispositifs de scurit.Le mobilier est neuf, les ascenseurschangs ou remis aux normes desser-vent chaque tage et sont accessiblesaux personnes mobilit rduite. Lesanciennes chaudires fonctionnantau fuel ont t remplaces par deschaudires au gaz.Outre ses 158 chambres, lEspaceTemps dispose galement de sept studios qui permettent aux jeunes quile souhaitent de franchir une premiretape avant daccder un logementautonome.

    Nous sommes aujourdhui desacteurs importants du logement,affirme Benot Arriv. Les parcours dejeunesse ont normment volu aucours de ces dix dernires annes et lesjeunes sont les premiers souffrir desconsquences des problmes cono-miques et sociaux. Pour accder unemploi ou effectuer une formation, lamobilit est devenue indispensable. Lelogement est de ce fait un outil impor-tant et doit tre accessible tous.

    - 50 employs et 3 Mde chiffre daffaires- 400 personnes accueillies en 2010- 15 % de filles, 85 % de garons- 30 % ont moins de 25 ans- 69 % viennent dautres rgions- 40 % ont une formation gale ou infrieure au CAP- 65 % sont en CDI

    Contact : Espace Temps

    33 rue Marchal Leclerc. 02 33 78 19 78

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:23 Page 28

  • 29

    sLes bibliothques

    Bibliothque Jacques-PrvertCentre culturel, 4 rue VastelTl. 02 33 23 39 40Mardi, jeudi et vendredi : de 13h 17h, Mercredi et samedi : de 9h 17h

    Bibliothque Raymond-QueneauPlace de Bourgogne50130 Cherbourg-OctevilleTl. 02 33 44 73 73Lundi, mardi et vendredi : de 16h 18hMercredi : de 10 12h et de 13h 17h

    Bibliothque des Sciences 21, rue BonhommeTl. 02 33 53 28 06Mercredi et vendredi : de 14h 17hSamedi : de 9h30 11h et de 14h 16h30

    Les muses

    Muse d'Art Thomas-Henry4, rue VastelTl. 02 33 23 39 30

    Musum LiaisParc Emmanuel LiaisTl. 02 33 53 51 61

    Musum de la LibrationFort du RouleTl. 02 33 20 14 12

    Jusquau 30 avril,les muses sont ouvertsdu mardi au dimanche

    de 14h 18h.

    Suggestions, ides, rclamations... :la ville est votre coute

    au Numro vert : 0 800 050 100

    Infos pratiquesHoraires

    et numros de tlphone

    Urgences : Htel de police, 2 rue Val de Saire. Tl. : 02 33 88 76 76 - Pompiers : 18Police Secours : 17 - S.A.M.U : 15 - Secours depuis tous les portables : 112

    Police municipaleet objets trouvs

    22 rue de la Bucaille Tl. : 02 33 10 05 10

    Du lundi au vendredi de 8h 12h et de 14h 17h

    Ville de Cherbourg-Octeville : E-Mail : [email protected] Internet : www.ville-cherbourg.fr

    Htel de villePlace de la RpubliqueBP 82350108 Cherbourg-Octeville CedexTl. 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 88 88Mardi et jeudi : de 8h15 17hentre 12h15 et 13h30 uniquementServices Accueil, Etat-Civil, PopulationLundi, mercredi, vendredi : de 8h15 12h15 et de 13h30 17hSamedi : de 9h 12h(Services Accueil, Etat-Civil, Population et une permanence au Secrtariat Gnral)

    Services situs l'htel de ville ou proximit :Etat civil : 02 33 87 88 20Population (lections, logement) : 02 33 87 88 22Culture : 02 33 87 89 26Services techniques : 02 33 87 88 90Dveloppement conomique et commerce : 02 33 87 89 14Point d'accueil insertion-centre : 02 33 01 50 60Relations publiques et promotion :02 33 87 88 30Ressources humaines : 02 33 87 89 60Service 3e ge02 33 01 50 60 ou 02 33 01 50 71Services financiers : 02 33 87 88 70Service communication : 02 33 87 88 32

    Mairie de la ButtePlace Ren CassinTl. 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 87 30

    Du lundi au vendredi : de 8h15 12h15 et de 13h30 17h(Services Accueil, Etat-Civil, Population)

    Services situs la mairie de la Butte ou proximit :Etat civil : 02 33 87 87 32Population (lections, logement) :02 33 87 87 32Citoyennet : 02 33 87 87 26Education : 02 33 87 87 33Petite enfance et jeunesse : 02 33 87 87 43Point accueil insertion : 02 33 87 87 06Points associations : 02 33 87 87 56Solidarit : 02 33 87 87 20Sports : 02 33 87 87 07Service d'hygine et de sant : 02 33 87 87 60

    Centre Communal dAction Socialerue Paul Talluau 02 33 01 50 60Espace Brassens rue du G. de Gaulle 02 33 87 87 06

    Piscine de la ButtePriode scolaire

    Lundi de 17h 18h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h 18h45

    Mercredi de 15h 17hVendredi de 17h 18h45

    et de 20h30 21h45Samedi de 10h 11h45 et de 15h 17h30

    Dimanche de 10h 12h15

    Vacances scolairesLundi de 14h 18hMardi de 14h 18h

    Mercredi de 14h 18hJeudi de 10h 11h45 et de 14h 18h

    Vendredi de 10h 11h45de 14h 18h et de 20h30 21h45

    Samedi de 10h 11h45 et de 15h 17h30Dimanche de 10h 12h15

    Piscine ChantereynePriode scolaire

    Lundi de 12h 13h30 et de 17h15 19h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Mercredi de 14h 18hJeudi 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Vendredi de 12h 13h30, de 17h15 19h et de 20h30 22h

    Samedi de 14h 18hDimanche de 9h 13h

    Vacances scolairesLundi de 14h 18hMardi de 12h 18h

    Mercredi de 14h 18hJeudi de 12h 18h

    Vendredi de 14h 18h et de 20h30 22hSamedi de 14h 18hDimanche 31 octobre

    de 9h 13h et de 15h 18h

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:23 Page 29

  • 11 dcembre7 janvier

    Retour sur

    30

    La lacit spanouit au jardin publicDbut dcembre, un nouveau pension-naire a fait son apparition au jardinpublic : un chne de la lacit, plant parBernard Cazeneuve et Yvan Dupont,conseiller municipal lembellissement,dans le cadre de lopration nationaleAux arbres citoyens. Objectif : conti-nuer de dfendre la sparation de lgliseet de lEtat. En guise de conclusion cette crmonie, Bernard Cazeneuve asouhait longue vie ce chne, quilvive plus longtemps que nous tous etbeaucoup moins longtemps que la la-cit.

    Une nouvelle affiche pour le carnavalLe comit carnaval a lanc un concourspour laffiche de son vnement phare.Une comptition quil navait pas organise depuis deux ans et qui a rencontr un franc succs. Nous avons reu 25 propositions, se rjouitChristian Pineau, le prsident de lasso-ciation. La composition dAmlieMac a t retenue. Son travail respec-tait lensemble des critres et a sduit lejury, poursuit Christian Pineau.

    19 dcembre

    Le Pre Nol descend de son bateauLes illuminations et les chalets lannon-aient depuis quelques jours, toutcomme les animations de Nol quigayaient les rues du centre-ville : le 19dcembre dernier, le Pre Nol a dbar-qu Cherbourg-Octeville, accompagndes sirnes du bateau pompe des marinspompiers. Malgr le froid et la neige,une centaine de personnes avait fait ledplacement pour suivre la carriole duPre Nol et sa traditionnelle distribu-tion de friandises.

    Cherbourg-Octevilleen images

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:24 Page 30

  • 27 janvier26 janvier r22 et 23 janvier

    Retour sur

    31

    Le conseil municipal visible sur internetAfin de permettre au plus grand nombredassister aux dbats de la collectivit, la Ville met dsormais en ligne le film duconseil municipal sur son site internetwww.ville-cherbourg.fr. Le conseil municipal est mis en lignedans son intgralit, explique BernardCazeneuve, le Dput-Maire. Mais il estchapitr par dlgation : linternaute nestpas oblig de le regarder en entier et peut aller directement aux sujets qui lintressent.

    Les ans ftent les roisLes goters des rois des ans ont rassembl, les 22 et 23 janvier derniers,prs de 750 participants dans uneambiance anime. Rservs auxCherbourgeois-Octevillais de plus de 60 ans, les deux aprs-midi ont permisaux anciens de dguster en toute convi-vialit la galette des rois, au son du top50 jou par lorchestre Armada, et encompagnie de Bernard Cazeneuve. Lesinvits ont ainsi pu dialoguer en toutesimplicit avec leur maire. Le samedicomme le dimanche, la personne ayanttrouv la fve en or cache parmi les 20 fves mises en jeu a reu un coffret gourmand

    Cherbourg-Octevilleen images

    rnavalrse.

    to-

    -le

    Laction bucco-dentaire dans les colesDans le cadre des actions de sensibilisa-tion lhygine bucco-dentaire menepar la Ville, des sances de dpistage descaries ont t organises du 10 janvier au11 fvrier dans cinq coles lmentairesde Cherbourg-Octeville, pour les enfantsde CE1, CE2 et CM2. Une action instau-re en 2006 et qui slargit chaque anne de nouveaux tablissements.Paralllement, le brossage des dentsaprs le djeuner a t mis en place dans huit restaurants scolaires.

    comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:24 Page 31

  • comagazine137:comagazine106.qxd 02/02/2011 11:24 Page 32