magazine cherbourg-octeville mars 2010, n°132

Click here to load reader

Post on 26-Mar-2016

217 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine d'informations municipales

TRANSCRIPT

  • MARS 2010

    Magazine

    M A G A Z I N E D I N F O R M A T I O N S M U N I C I P A L E S

    Dossier :Cap sur le bel ge !

    La Cit de la Mer au cur des ocans

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:24 Page 1

  • Sommaire

    5 8 11

    22

    Cherbourg-Octeville en images30-31

    Cap sur le bel ge !

    Retour sur

    18-19 24 heures avec...

    Horaires et numros de tlphone29 Infos pratiques

    Le service petite enfance

    13 Dossier22 Education

    21

    Tribunes de lopposition

    200 tudiants au Trophe de lle Pele11 Sports

    Lcole Baquesne vit lheure europenne

    Bilan positif pour les conseils de quartier7

    International La coopration dcentralise, laffaire de toute une ville24Jeunesse Cherbourg-Octeville fte linternet25

    Dveloppement durable GimEole ou les nergies de demain/Sineo : une entreprise solidaire26-27

    Tableau de chasse au Point du Jour12 Culture

    Des dahlias pour le dveloppement durableEmbellissement

    Femmes dans la Ville mise sur le bien-tre

    Ya Salam ou le bonheur dtre ensemble

    4

    6-20-28

    Evnement

    Portrait

    Spring fte le nouveau cirqueEvnement

    En bref5

    Conseils de quartier

    La Cit de la Mer au cur des Ocans10 Loisirs8-9

    23

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:24 Page 2

  • 322

    Cherbourg OctevilleCherbourg Octeville

    Cherbourg-Octeville Magazine - numro 132.Bimestriel dinformations municipales.

    BP 823 - 50108 Cherbourg-Octeville CedexTlphone 02 33 87 88 89http://www.ville-cherbourg.fr e.mail : [email protected]

    Directeur de la publication : Bernard Cazeneuve. Directrice de publication dlgue : Genevive Gosselin.

    Rdaction, coordination : Service CommunicationPhotos : JM Enault, Galate, G. Saussier, C. Raynaud De Lage, Q. Bertoux, M. Szypura, L. des Cognets,DICOM/DEACGMise en page : Imprimerie MunicipaleConception : Libre Cours, CaenImpression : TechnigraphicNombre dexemplaires : 23 000. Dpt lgal : parution.

    Continuer amliorer la qualit devie Cherbourg-Octeville, avoir delambition pour notre ville : telssont les objectifs permanents quelensemble de lquipe municipalesest fix. Des objectifs que noussouhaitons appliquer tous lesdomaines, quil sagisse de lhabitatavec la rhabilitation de prs de 3 000 logements dans le cadre delOpration de renouvellementurbain, du cadre de vie avec lamise en place dun fleurissementdurable, ou encore de la cultureavec le soutien aux vnementsdenvergure comme Spring

    Comme celle qui est destinationdes jeunes de notre ville, notrepolitique en faveur du 3e ge sestgalement intensifie. Elle se tra-duit par limplication de la Villedans la construction dun Ehpadpublic aux tarifs accessibles, loffrede vacances pour nos ans lesmoins fortuns, la cration duforum Vieillir et spanouir, unepolitique daccs la cultureAutant dactions qui contribuent amliorer la vie de nos ans.

    Cette politique vient dailleurs derecevoir le label Bien vieillir-vivreensemble cr et dcern par les ministres de la Sant et du Travail. Une distinction queseules 34 villes de France ont reueet que Cherbourg-Octeville est laseule possder dans la Manche.

    Si lamlioration constante de laqualit de vie est une de nos priorits, nous savons quelle nepeut se passer de limplication des habitants.

    A cet gard, le festival Femmesdans la Ville est dune rare exem-plarit : chaque anne depuis 10 ans, il sappuie sur lesCherbourgeois-Octevillais, surleurs envies, leurs talents respec-tifs. Cette anne encore, prs de200 habitants-bnvoles se sontmobiliss pour prparer cet vnement. A tous je veux diremerci pour leur implication. Elle est pour nous la seule voiepour construire ensemble la villede demain.

    EditorialBernard Cazeneuve

    aire

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 3

  • Chaque anne depuis 10 ans, le festi-val Femmes dans la Ville runithabitantes et habitants autour de ren-contres, dbats, spectacles et atelierssoulevant la question de la place de lafemme, et plus largement du citoyen,dans la socit actuelle. Le festivalFemmes dans la Ville est avant tout un festival pour les habitants, par les habitants, explique BernardCazeneuve. Prs de 200 bnvoles serunissent rgulirement toute lannepour prparer la programmation.

    Une programmation place sous lesigne de la richesse et de la diversitavec une quarantaine de propositionsallant de la pice de thtre au tournoide basket mixte, en passant par une rencontre autour de lemploi.

    Cette anne, le festival innove et propose un week-end sport, sant etbien-tre. Objectif : montrer que lquilibre personnel passe aussi par lasant du corps. Nous avons mis enplace les premiers ateliers bien-tre ily a deux ou trois ans. Tous ont ren-contr un trs gros succs. Nousavons donc dcid de consacrer unweek-end entier de ldition 2010 cette thmatique, souligne FlorenceDubois, coordinatrice du festival.

    Evnement

    4

    Femmes dans la Ville mise sur le bien-tre

    Princesss stars, la comdie musicaledouverture du festival runira, cetteanne encore, prs de 200 habitants.

    Une dition trs culturelle

    Souad du fest

    Outre la sant et le bien-tre, Femmesdans la Ville met galement laccent cetteanne sur la culture pour tous. Au total,plus de dix propositions, pices de th-tre, ateliers et expositions, rythmeront laquinzaine du festival, notamment le soirpour permettre au plus grand nombredy assister. Cette anne, nous avonsmis en place un comit de slection cul-turelle compos dlus, dhabitants, deprsidents dassociation Un appel candidatures a t publi et nous avonsslectionn 11 propositions sur les 28 quenous avons reues, se flicite FlorenceDubois, responsable du festival. Vouspourrez ainsi admirer les portraits defemmes placards sur les murs de la ville,assister la comdie musicale douver-ture, Princesss stars, qui mobilise prs de200 habitants, aux cabarets-concertsDtats de femmes et Mesdames on ades choses vous dire et lopra depoche, Une femme est un diable.

    Du 6 au 20 mars,Cherbourg-Octeville

    vivra au rythme du 11e festival

    Femmes dans la Ville.Cette anne,

    place la nouveautavec un week-end

    ddi au sport, la sant

    et au bien-tre.

    Massages et ta-shi place de Gaulle

    Rendez-vous donc le samedi 13 mars,place de Gaulle o trois chapiteauxseront installs : le premier sera ddiaux initiations au ta-shi, la danseorientale et de nombreux autressports ; le deuxime sera rserv larelaxation avec des ateliers massage ;et le troisime sera investi par lesstands dassociations qui uvrentpour le bien-tre et la prvention enmatire de sant. Lensemble de cesactivits est bien entendu gratuit.Toujours le 13 mars, devant la place de la Poste sera install un march bio etcommerce quitable de 10h 18h. Dequoi remplir les armoires de produitssains, quilibrs et solidaires.Le lendemain, le festival lance la pre-mire dition de La Cherbourgeoise,une course pied solidaire, 100 %fminine, ouverte aux marcheusesainsi quaux joggeuses. Lensembledes fonds rcolts sera revers larecherche contre le cancer du sein.Cette course est le dbut dun projetqui se poursuivra toute lanne dansles espaces solidaires, poursuitFrdric Bastian, maire-adjoint auxsolidarits. Lide tant de crer desgroupes de marche pour inciter celles

    Festival Femmes dans la Ville, du 6au 20 mars 2010. Renseignements etinscriptions au Village du Festival,centre culturel.

    et ceux qui le souhaitent faire dusport rgulirement, tous ensemble.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 4

  • Portrait

    5

    Ya Salam ou le bonheur dtre ensemble

    usicalea, cettebitants.

    Souad Bel Kacem est arrive dAlgrie en 1991. Militante de

    lintgration, passionne de danse

    orientale, elle estaujourdhui un despiliers du festival

    Femmes dans la villeavec sa compagnie de

    danse Ya Salam !

    Cest tonnant comme tout semble, aufil du temps, trouver sa cohrencedans la vie de Souad Bel Kacem.Arrive dAlgrie en 1991, cette jeunefemme sattache trs vite dmysti-fier les ides reues, comme elle dit.Elle dploie toute son nergie facili-ter les changes et faire tomber, petit petit, les a priori. Aujourdhuiencore, certains pensent que leMaghreb est un dsert et que je vivaissous une tente. Ils pensent que toutes lesfemmes y sont voiles. Et bien, non !

    Mais plutt que de dbattre pendantdes heures et des heures, Souad achoisi de sinvestir dans les relationssociales et la danse. Aprs avoir longtemps milit dans diverses asso-ciations dintgration, mme si leterme la chagrine, elle a intgr leFoyer des Jeunes Travailleurs deCherbourg-Octeville pour soutenirdes jeunes de lagglomration, notam-ment dans leurs dmarches deformation. Dans le mme temps, elleest devenue lun des piliers du festivalFemmes dans la Ville, auquel elle par-ticipe depuis sa cration.

    Car Souad fait videmment de la placede la femme lune de ses priorits.Il ne sagit pas de fminisme. Pas dutout. Il sagit de permettre chacunede trouver sa place. Pour cela, rien demieux que la danse orientale quelleenseigne la Maison Pour Tous LoLagrange. Cest depuis toujours unepassion. Mais cest surtout un moyendchanges et de promotion de la culture orientale.

    Et cela fonctionne tellement bien que,envotes par la dynamique du festi-val Femmes dans la ville, Souad et sesdanseuses ont dcid de monter leurpropre compagnie. Ctait en 2008.Aujourdhui Ya Salam ! (NDLR : Quelbonheur !) compte 40 adhrents dont20 danseuses. Elles proposent des chorgraphies de haut niveau pr-sentes lors du spectacle douverturedu festival bien sr, mais galementdans les quartiers et bientt dans lesmaisons de retraite ainsi que dans diffrentes salles de lagglomration.La troupe participera galement auweek-end sport, sant, bien-tre,temps fort du festival 2010, en

    Souad Bel Kacem et ses danseuses orientales lors dune rptition pour le spectacle douverture du festival Femmes dans la ville.

    pro-posant des initiations la danseorientale.Encore une fois, ce nestquun prtexte. Notre envie, cestsurtout de proposer une vraie pro-motion culturelle qui passe par desateliers de cuisine ou encore descours darabe. De lapprentissage et dupartage pour favoriser concrtementla comprhension mutuelle.

    Recherche tmoignages sur le quartier Divette

    La bibliothque Jacques Prvert organise en 2010 une exposition surlhistoire du quartier Divette, quartiercompris entre le boulevard MendsFrance, les rue de lAlma et Gambetta etle quai Alexandre III. Si vous possdezdes anecdotes, documents, informationssur la vie du quartier, les foires dantan,les spectacles, les anciens commerces, lavie quotidienne ou les travaux urbains qui sy sont drouls entre 1920 et 1985,contactez la bibliothque Jacques Prevertau 02 33 23 39 41 ou [email protected]

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 5

  • En bref

    6

    Basket : un tournoi international Cherbourg-Octeville

    Du 2 au 4 avril, Cherbourg-Octeville accueille la 6e dition du Tournoi inter-national cadets, rencontre sportive organise par lAS Cherbourg Basket. Avecplus de 140 basketteurs gs de 15 18 ans, ce tournoi est aujourdhui le 2e enFrance de sa catgorie : au total, une dizaine dquipes venues de toute lEuropeet du Maghreb saffrontera sur les terrains de basket du complexe sportif JeanNordez. Plus de 3 000 spectateurs sont attendus pour encourager les jeunesjoueurs anglais, cossais, suisses, portugais, tunisiens, autrichiens, hollandaiset bien sr cherbourgeois-octevillais.

    Un de

    Service de proximit et vie localeDepuis la rentre, le lyce Alexis de Tocqueville propose une nouvelle formation : un Bac Pro Service de proximit et vie locale, ouvert aux titulaires dun BEP Carrires sanitaires et sociales, dun MC Aide domi-cile ou dun CAP Petite enfance. Un diplme qui permet de se diriger versles mtiers dagent daccueil et dorientation ou de mdiateur social dansla fonction publique ou le secteur priv.

    Pour soutenir cette initiative, la Ville de Cherbourg-Octeville a sign ds larentre une convention de partenariat avec le lyce, par laquelle elle sen-gage accueillir des stagiaires dans ses espaces solidaires. Ils travaillerontsur des projets comme le festival Femmes dans la Ville, le Forum Vieillir etspanouir ou encore sur des animations proposes autour de la Quinzainede la Parentalit du Rseau dEcoute, dAppui, et dAccompagnement desParents (REAAP).

    Renseignements au 02 33 88 35 00

    Le peuplier noir du Jardin public abattu

    Plant Cherbourg-Octeville il y aplus de 150 ans, le peuplier nigra dujardin public a d tre abattu fin janvier. En effet, cet Arbre remar-quable de 35 mtres tait fragilisdepuis la tempte de 1987 : certainesde ses branches brises ont permis leau de sinfiltrer jusquau cur dutronc. Les analyses ont montr quecelui-ci tait compltement mort.Afin dviter tout accident, le serviceembellissement a procd sonabattage. Nous avons nanmoinsrcupr des branches de cetteespce rare pour les bouturer,explique Yvan Dupont, conseillerdlgu lembellissement.

    Un Cherbourgeois champion du monde de motocross

    N Cherbourg le 2 octobre 1984,Pierre- Alexandre Renet a t sacrchampion du monde 2009 de moto-cross, catgorie MX 3. Aujourdhui,celui que lon surnomme Pela et quiporte le numro 17 a dcid de se consacrer lenduro, course d'endurance de moto tout-terrain. Il a dailleurs t slectionn dans lquipe de France de cette discipline,le team KTM France. A suivre !

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 6

  • 7al Conseils de quartier

    Bilan positif pour les conseils de quartier

    Le 10 dcembre dernier, une centainede conseillers de quartier sest retrouve salle Montcot pour faire lepoint, aprs leur remise en route, surle fonctionnement des six conseils dequartier de Cherbourg-Octeville. Unbilan positif dans lensemble. Nousavons remplac les adjoints par desconseillers municipaux volontaireset plus disponibles pour prsider lesrunions plnires, explique Jean-Claude Magalhaes, maire-adjoint lacitoyennet. De mme, la Ville a dsi-gn un rfrent unique rattach auservice citoyennet qui permet unsuivi plus efficace.Autre innovation trs apprcie, la cration en 2009 du Fonds de par-ticipation des conseils de quartier, qui permet chacun, grce un

    Un des objectifs des conseils de quartier pour lanne 2010 est damliorer sa communication.

    fonctionnement trs simple, dorga-niser des animations sur son territoire.Reste cependant un nuage dans le cielbleu des conseils de quartier. Noussouffrons dun manque de lisibilitauprs du grand public, sinquite undes participants. Un de nos objectifs2010 est donc damliorer notre com-munication. Pour cela, les conseils de quartierdisposent aujourdhui de 31 vitrinesrparties sur le territoire de la ville. Ilsy affichent leur actualit, comptes ren-dus de runions, dates des prochainsconseils, appels participation, plandlimitant la zone gographique dechacun (voir encadr) Vous pouvezgalement retrouver lensemble de cesinformations sur le site de la Villewww.ville-cherbourg.fr

    En dcembre dernier,les six conseils de quartier de

    Cherbourg-Octeville se sont runis pour

    leur assemble gnrale annuelle.

    Prs de 100 personnesont assist

    ce bilan qui savre globalement trs positif.

    Beau succs pour les animationsde fin danne

    Afin de contribuer la vie de leur quar-tier, les conseils de quartier se sontmobiliss autour des ftes de fin danneavec succs.

    Sur lAmont-Quentin/Provinces, le tra-vail partenarial avec Vivre aux Provinces,les commerants du quartier et la MaisonOlympe de Gouges a permis la mise enplace de concerts, spectacles, dambula-tions, distributions de friandises par lePre Nol en personne qui ont attir unpublic nombreux.

    Sur les quartiers Sud-Est et Val de Saire,les concours de dcorations de fin dan-ne ont suscit autant dattrait que lesannes passes. Du ct dOcteville-Bourg, le conseil de quartier a organisson premier concours de dcorations defin danne tandis quen Centre-Ville,plusieurs dizaines de personnes, desenfants de maternelles aux personnes du3e ge, sont venues installer leur dcora-tion de Nol dans le sapin install placedu Vu. Merci et bravo lensemble desbnvoles et professionnels qui ontrendu ces rendez-vous possibles.

    Dlimitations gographiques des conseils de quartierCentre-ville : boulevard Guillaume leConqurant, boulevard Mends-France,les quais.Les Vallons : boulevard Guillaume leConqurant, rues des vieilles carrires et E. Branly, chemin du Monturbet.Octeville-Bourg : chemin du Monturbet,rues E. Branly et des vieilles carrires,boulevard Mends-France, boulevardde lAtlantique.

    Amont-Quentin/Provinces : boulevardde lAtlantique, secteur de la gare, rue duRoule, rue du Roule prolonge.Sud-Est : avenue de Paris, secteur de lagare, avenue J-F Millet, boulevard AmiralLemonnier.Val de Saire : les quais, avenue J-F Millet,boulevard Amiral Lemonnier.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 7

  • Evnement

    8

    19 spectacles en un mois,Spring revisite le cirque

    Programmation varie dans le Nord-CotentinOutre La brche, deux salles du Nord-Cotentin proposeront un spectacle dans le cadredu festival. La salle des ftes de Beaumont-Hague, tout dabord, qui accueillera le 19 mars 20h45 Pouf !, spectacle de jonglerie dcal qui donne la part belle au polochon et loreiller. Un spectacle prsent en fin de rsidence La brche en novem-bre 2008 . Les deux artistes ont pass un an rapprendre jongler car le travail avecdes objets mous a totalement perturb leurs repres, confie Jean Vinet. Une navetteau dpart de La brche assurera le dplacement jusqu Beaumont-Hague (rservations au 02 33 88 43 73).LEspace culturel Buisson de Tourlaville invite, quant lui, le 31 mars 20h45 limpressionnant spectacle acrobatique Ieto. Sur scne, deux personnages, sept planches de plus de quarante kilos chacune et quelques cales pour construire, chafauder ou jouer avec les contrepoids, les suspensions et les dsquilibres.

    Rendez

    Avec 19 spectacles etune cinquantaine de

    reprsentations rparties sur la Basse-

    Normandie, Springsannonce comme

    LE grand rendez-vouscirque de lanne.

    Un vnement uniqueen France, organis parLa brche du 19 mars

    au 10 avril. Mt chinois, accrobaties, danse : Kitsou mle toutes les techniques circasiennes dans sa dernire crtion,Traverses

    Jonglerie, danse, clown, acrobaties : du19 mars au 10 avril, Spring revisite lesdisciplines traditionnelles du cirque.Loccasion pour La brche de dpas-ser son rle de fabrique de spectacleset de mettre en avant le cirque contem-porain. Nous sortons de notremission daccueil de compagnies enrsidence, explique Jean Vinet, direc-teur de la structure. Notre objectif avecce festival est de donner un aperu aupublic de ce quest le cirque aujour-dhui. Spring permettra de donner unenouvelle ampleur notre action. Eneffet, nous avons tabli des partena-riats avec 15 structures culturellesrparties sur toute la Basse-Normandie. Les spectacles program-ms offriront un panorama trs complet du cirque contemporain.Au total, 19 spectacles se partagent la vedette, en salle ou sous chapiteau, dAlenon Cherbourg etde Caen Saint-Hilaire-du-Harcout.Dix-neuf spectacles crs par desartistes accueillis pour la plupart enrsidence La brche. Le festivalnous offre la possibilit de montrer cequi se passe toute lanne dans nosmurs. Certains spectateurs aurontdailleurs peut-tre assist aux

    prsentations organises La brche la fin de chaque rsidence avant devoir le spectacle termin. Car parmiles spectacles programms, dix ont tpartiellement crs Cherbourg-Octeville : Du goudron et des plumesde Mathurin Bolze, Le grand C de lacompagnie XY, Traverses de KitsouDubois, Dversoir dAngela Laurier,What if ? de Layla Rosa, MignonPalace du Prato, Pouf ! de la compa-gnie Les objets volants, Cabaret de Franois Verret, Un amour de la

    compagnie Lentreprise et Coulissesde la compagnie Sackripa.

    A la dcouverte du cirque anglais

    Paralllement, travers le projet euro-pen Arts du cirque de part etdautre de la Manche, La brche serapproche du Lighthouse de Poole,deuxime centre culturel duRoyaume-Uni en dehors de Londres.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 8

  • Une semaine ddie au nouveau cirque anglais

    Partez la dcouverte des jeunes talentsdOutre-Manche loccasion de CrossSpring, temps fort consacr au nouveaucirque anglais. Au programme : huitspectacles aux univers trs diffrentsavec pour commencer What if ? deLayla Rosa, les 7 et 8 avril 19h. Cette trapziste se questionne et nousinterroge sur la femme musulmane et leport du voile en particulier. Le specta-cle continue 20h30 avec une soire cabaret qui runit plusieurs talentsautour de propositions neuves, sanscomplexe et sans faon. La soire se termine 22h avec The Sugar BeastCircus, spectacle tonnant qui mle lafois thtre, danse, cirque et installation.

    Les 9 et 10 avril, 20h30, les amateursdquilibre ont rendez-vous avec Arc,Memento Mori et Every Action, troispetites pices ariennes prsentes parOckhams Razor. Une compagnie quitourne travers lEurope entire et dontles spectacles traitent des relationshumaines travers des techniques dacrobatie arienne.

    9

    Les quatre rendez-vous incontournables de La brcheSpring dbutera Cherbourg-Octeville avec la dernire cration de Mathurin Bolze,Du goudron et des plumes, co-ralise avec Le Trident. Rendez-vous le 20 mars 20h45,le 21 mars 16h, le 23 mars 20h45 et le 24 mars 19h45 pour ce spectacle o cinq acrobates sont pris au pige dune machine qui les anantit petit petit.

    Autre grand moment dacrobatie, Le grand C de la compagnie XY, samedi 27 mars 20h30. Sur scne, 18 acrobates explorent de nouvelles voies dans la technique du lancer, de la chute, de la construction et dconstruction des colonnes et pyramides humaines.

    Kitsou Dubois prsentera le 30 mars 20h30 sa dernire cration, Traverses, danslaquelle elle approfondit ses recherches sur le mouvement en milieu gravit altre.

    Enfin, le 2 avril 14h30, Angela Laurier interprtera Dversoir, qui, par le biais de lacontorsion, explore lintimit familiale et ses pesanteurs.

    Rendez-vous du 20 au 24 mars pour Du goudron et des plumes de Mathurin Bolze.

    Spring fte le nouveau cirque Evnement

    rtion,

    Cross Spring permettra au publicfranais de dcouvrir le travail de jeunes circassiens anglais. Lide tantde montrer la crativit et linventivitde nouvelles troupes mais aussi linfluence du contexte culturel sur lacration.

    La brche consacrera donc unesemaine du festival Spring au nou-veau cirque anglais avec huitspectacles programms (voir encadr).

    Contact : La brche au 02 33 88 43 73

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 9

  • Loisirs

    10

    La Cit de la Mer au cur des ocans

    Vingt-du 9 au

    Davril septembre, La Cit de la Mer accueille une exposition consacre au dernier film de JacquesPerrin, Ocans.

    CompliCit : le nouveau pass de La Cit de la Mer

    Visiter La Cit de la Mer toute lannepour 5 * de plus, cest dsormais possible avec le nouveau pass CompliCit.Les abonns pourront revenir autant defois quils le veulent, profiter des attrac-tions, des aquariums et du Redoutable.Et ce nest pas tout : la carte offre 2 derduction pour tous les accompagnateursdes dtenteurs du pass, la gratuit pourles expositions temporaires, des tarifs privilgis aux foires et salons organisssur place et des remises la boutique de La Cit de la Mer ainsi quau restaurantLe quai des mers.

    * Tarif du pass CompliCit : un billet dentre (tarifbasse saison 15,50 ) + 5 !

    En 2010, La Cit de laMer rendra hommage CEANS, le film deJacques Perrin tourn

    en partie Cherbourg-Octeville fin 2008,

    et ouvrira la Grande Galerie desengins et des hommes lautomne, tout en

    modifiant sa nouvelleattraction.

    Lquipe de la Cit de la Mer ne sen-dort pas sur ses lauriers. En six ans, lesite a attir deux millions de visiteurs.Un succs que ltablissement veutencore accentuer dans lavenir. 2010sera, avant tout, lanne dCEANS.A partir du mois davril et jusquenseptembre, le public dcouvrira uneexposition consacre au long-mtragede Jacques Perrin. Seront prsentesdes rpliques despces disparues, desimages du film, une partie du matrielconu pour filmer dans les meilleuresconditions le monde du silence, desphotos du tournage dans la GrandeHalle, des tmoignages de toute lquipe

    Paralllement, dans le Pavillon desExpositions Permanentes, et toujourspour permettre au public de mieuxcomprendre le monde aquatique,plusieurs documentaires trs courtsprsenteront, ct des aquariumsconcerns, la vie des poissons la nuit.On les verra chasser, se cacher, coha-biter avec des voisins parfoisencombrants. Nous voulons aller au-del du simple regard. Il est impor-tant que les visiteurs comprennent comment vivent ces poissons qui

    peuplent nos ocans, expliqueBernard Cauvin, prsident de la Citde la Mer.

    Le sous-marin deTitanicAutre nouveaut, et non des moin-dres, louverture lautomne prochainde la Grande Galerie des engins et deshommes. Jusqu prsent, La Cit dela Mer profitait de la nef daccueilpour prsenter au public le fameuxArchimde mais aussi plusieursengins de la Comex ou dIfremer capa-bles de descendre de trs grandesprofondeurs. On franchit un pas sup-plmentaire cette anne en prsentantaux visiteurs les maquettes de deuxautres sous-marins. Les Amricainsont utilis lAlvin et les Russes le Mir.Bientt, ils seront l. Le public pourrapntrer lintrieur de lengin russe, utilis par James Cameron pour letournage de Titanic. Cette collectionsera unique au monde et mise en valeur par une scnographie adquate. Lespace baignera dansune lumire bleue. Le public aura limpression de dcouvrir les bathys-caphes et les sous-marins en plonge. A noter galement, la transformation

    de lattraction On a march sous lamer. Les salles consacres lquilibreet limmersion ont t modifiespour rpondre aux remarques dupublic. Les deux navettes de plongeont galement t amnages pouramplifier les sensations fortes.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:25 Page 10

  • Sports

    11

    200 tudiants au Trophe de lle Pele

    Vingt-huit quipages rgateront en rade de Cherbourg pour la 16e dition du Trophe de lle Pele, du 9 au 14 mars.

    ues

    Du 9 au 14 mars 2010, la Ville de Cherbourg-Octeville vivra au rythme duTrophe de lle Pele, rendez-vous incontournable de la voile tudiante enFrance et en Europe. Cr en 1995, ce championnat inter-tudiant rgional,devenu aujourdhui championnat de France et coupe dEurope universitaire devoile habitable, sappuie sur une recette qui a fait son succs : un plan deau stratgique, des bateaux performants, une cinquantaine de bnvoles largementimpliqus sur terre comme en mer, des soires chaleureuses ainsi que des partenaires fidles. Cette anne, la comptition runira 28 quipages dont 13 trangers, soit environ 200 tudiants sur 5 jours : un record absolu ! Parmiles comptiteurs, Alexis Loison, jeune cherbourgeois qui a particip trois ditions de la Solitaire du Figaro.

    Challenger : le rendez-vous des grands tennismen

    Rendez-vous du 1er au 7 mars aucomplexe sportif Chantereyne pourla 17e dition du Challenger DCNSde tennis. Un vnement sportif quirunit chaque anne de nombreuxjoueurs classs entre la 70e et la 200e

    place mondiale. Cette anne, nousattendons encore des joueurs connus,notamment Arnaud Clment quidevrait revenir dfendre son titre,Jocelyn Ouanna, Nicolas Mahut ouEdouard Roger Vasselin, classsparmi les meilleurs joueurs franais,explique Alain Thibot, organisateurde la manifestation.Ct animations, des activits pourpetits et grands sont prvues autourdu tennis et de la la gymnastique :sport parrain de ldition : dmons-trations, initiations, accueil des colesde tennis, des scolaires et des maisons de quartier, tournoi des VIP,sance dautographes des meilleurssportifs locaux Et pour la convi-vialit, rendez-vous au village duChallenger, au sein du complexesportif Chantereyne, pour des soires thme, des dgustations de produits rgionaux et des animationsgratuites.

    Contact au 06 14 10 07 03 ou au 02 33 01 00 02

    partir du 22 fvrier.

    Leau lhonneurLe 20 mars, loccasion de la journe mondiale de leau, lASCNatation ouvre les portes de la piscine Chantereyne de 19h 22h pour la 3e Nuit de leau. Au programme : des animationsdans et autour des bassins.Cette manifestation nationale auprofit de lUnicef a pour objectif de

    sensibiliser les Franais au respect de leau et de rcolter des fonds pour le programme WASH (Water,Sanitation and Hygiene) qui financelapprovisionnement en eau potableet lassainissement dcoles au Togo.En 2009, 100 000 ont t reverss lUnicef, dont 427 rcolts Cherbourg-Octeville.

    Piscine Chantereyne : profitez-en le dimanche aprs-midi

    Pendant les petites vacances scolaires (sauf Nol), la piscineChantereyne est ouverte le diman-che aprs-midi. Venez piquer unette, profiter du hammam-sauna oubarboter avec le petit dernier lesdimanches 28 fvrier, 18 et 25 avrilde 15h 18h.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 11

  • 12

    CultureTableau de chasseau Point du Jour

    Aprs son exposition Scnes de la rue : Studio Shakhari Bazar au muse dartThomas-Henry en 2005, le photographe Gilles Saussier revient Cherbourg-Octeville avec une nouvelle exposition, Tableau de chasse. Du 6 mars au 6 juin,le Point du Jour prsentera une trentaine de photographies, notamment des portraits, prises en Roumanie en 1989 puis en 2004 et 2005.Depuis quelques annes, je minterroge sur le photojournalisme, explique lephotographe. Lorsque jtais grand reporter, jai pris en 1989 un clich de soldats de larme roumaine sous le feu. Personne ne sait qui tirait sur ces soldats. Pourtant, les journaux du monde entier ont publi la photo en omettant le contexte et ont contribu ddouaner larme de ses crimes enversles civils.Aujourdhui, le photographe engage une rflexion sur limportance de certaines images qui, utilises hors-contexte, donnent naissance une nouvelle interprtation de lhistoire.

    Rencontre du 3e typeDepuis le 15 novembre, le muse dart Thomas-Henry propose Hritage etcration, un accrochage dune quinzaine de tableaux qui permet de com-prendre les grandes tapes de la constitution des collections, travers la prsentation duvres acquises, donnes ou lgues. Paralllement, la Villea souhait instaurer un dialogue avec des artistes locaux. Au total, huit artistes ont t invits sexprimer tour tour sur leur relation au muse.Lobjectif de ces rencontres est la fois de faire profiter le grand public deleur regard dartiste pour enrichir la rflexion sur les collections, mais ausside montrer que lhistoire du muse continue de scrire travers leurs crations, tout en contribuant faire connatre leur travail, explique LydiaThieulent, maire-adjointe la culture.Prochains rendez-vous au muse Thomas-Henry : dimanche 7 mars 16h avecMichel Folliot et dimanche 28 mars 16h avec Christophe Rouil.

    Louise Le Gall, nouvelle conservatrice des muses

    Conservateur du patrimoine et historienne de lart spcialise dansla sculpture et les arts graphiques duXIXe sicle, Louise Le Gall, 29 ans etfrachement diplme de lEcolenationale du patrimoine, a pris dbutjanvier ses fonctions de conservatricedes muses de Cherbourg-Octeville.Jai t sduite par la diversit et laqualit du patrimoine des muses dela Ville, confie-t-elle. Jai galementt sensible la politique de gratuitmise en place par la Ville ainsiquaux actions menes par les servi-ces culturels qui permettent laccsdu plus grand nombre la culture.La nouvelle conservatrice, qui rem-place Ccile Binet partie pour larserve de la Sangsurire, apprcie leCotentin : les paysages naturels, lesciels changeants, la qualit de lalumire me donnent limpression davoir saut pieds joints dans untableau impressionniste !

    Bonnes nouvelles pour les Mercurielles

    Chaque anne, Les Mercuriellesrunissent amateurs et professionnelsautour de rencontres littraires et dateliers dcriture. Cette anne, lefestival innove et se lance dans lacommande douvrage : BrigittePoulain, organisatrice du festival, ademand neuf crivains accueillisentre 2003 et 2005 dcrire chacun une nouvelle. Avec une contrainte :que laction se droule surCherbourg-Octeville ou dans leNord-Cotentin. Rsultat : un livreintitul Le voyageur veill et quiprsente neuf visions de la ville etde ses environs dans neuf styles diffrents. A dcouvrir...

    Le Tableau de chasse Tir # 3, de Gilles Saussier.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 12

  • Cap sur le bel ge !Dveloppement des sorties et des animations, lutte contre lisolement, soutien accru aux clubs du 3e ge : la politique en direction des ans

    est aujourdhui une priorit. Prsentation des dispositifs existants.

    13

    Dossier

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 13

  • Dossier

    14

    Ce dfil tait la fois mouvant etjoyeux : il faut saluer limplication denos seniors et celui de DanyGuillemette, directrice du foyer desRoquettes, qui avait propos cette soire. Ce premier forum a obtenuune reconnaissance nationale traversle label Bien vieillir-vivre ensembledcern par Roselyne Bachelot enfvrier dernier. Le prochain forumaura lieu en 2011, avec un thme dfinir lors des cafs-rencontres.

    Activits diversifiesA la demande des clubs, et toujours envue de renforcer les liens, la Ville amultipli ses propositions de sorties.En 2010, lun des axes sera de dve-lopper loffre culturelle et de loisirsvers les ans : nous allons travailleren troite collaboration avec les ser-vices culturels pour tablir unvritable programme culturel en direc-tion des seniors. En 2009, nous avons

    Dici dix ans, le nombre de personnesde plus de 60 ans aura augment deplus de 30 %. La politique en directionde nos ans constitue donc une prio-rit, affirme Frdric Bastian. Lasituation des personnes ges recou-pant des ralits contrastes, nousavons dvelopp une srie dactionsallant de la proposition de voyages ousorties pour les plus autonomes, laconstruction dun EHPAD pour lespersonnes en grande dpendance.Avec toujours en ligne de mire lemaintien du lien social et lamliora-tion du bien-tre.

    Pour dvelopper ces actions, le CCASsappuie sur la concertation avec lesclubs et associations : des rencontrestrimestrielles, ont t cres. Lesclubs constituent un relais essentielavec le troisime ge. Une fois par tri-mestre, nous retrouvons les prsidentslors de cafs-rencontres qui font unpeu office de Conseil des ans. Cesrendez-vous permettent de mieux seconnatre et de dvelopper les actionsinter-clubs en mutualisant les projets.Nous coutons leurs souhaits, regar-dons comment les aider dans leursprojets et comment ils peuvent sim-pliquer dans les ntres.

    Dfil senior

    Crer des liens, favoriser les changes,tels taient aussi les objectifs duForum Vieillir et spanouir cr par laVille en 2009. Tous les acteurs du 3e

    ge se sont mobiliss, du CCAS aux espaces solidaires, en passant parles clubs dans, les aides domicile,les foyers rsidences... Cette premiredition du Forum a t un succs avecprs de 300 personnes venues se renseigner aux stands ou lors desconfrences thmatiques. Le dfil demode senior a fait un tabac et a attirplus de 350 spectateurs, bluffs par leremarquable travail de chorgraphieaccompli avec Catherine Cadol.

    BBien-tre et lien social au cur de la politique pour les ans

    propos une premire visite guide delexposition sur lAlliance franco-russe. Plus de 100 personnes y ontparticip : pour une premire, ctaittrs positif. Nous continuons cetteanne et nous allons au-del en tra-vaillant avec les quipements culturels(thtre, bibliothque...) pour favori-ser laccs la culture de tous lesseniors. Des oprations qui deman-dent une organisation particulire :service de bus, visite commente etgoter sur place.

    Pour diversifier les activits, la Villepropose galement depuis lan dernierdes sorties cabarets et rflchit ungoter des ans avec concert. Autrenouveaut, les vacances organisespour les personnes ges faiblesrevenus : nous voulions dvelopperles vacances pour nos ans moinsaiss, souligne ladjoint aux solidari-ts. Cest important de pouvoir partiren vacances, cela contribue au bien-

    Avec pun vr

    La Ville a reu le 2 fvrier dernier le label Bien vieillir-vivre ensemble qui rcompense son dynamismeen faveur du 3e ge.

    Menes par le secteur 3e ge du CCAS, les actions de la Ville en direction des ans sintensifient.

    Explications avec Frdric Bastian, maire-adjoint aux solidarits et la cohsion sociale,

    vice-prsident du CCAS.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 14

  • Dossier

    15

    Bien-tre et lien social au cur de la politique pour les ans

    r

    Avec plus de 300 spectateurs, le dfil de mode qui a cltur le 1er Forum Vieillir et spanouir a connuun vritable succs.

    misme

    tre de la personne. Avec le soutien delAgence nationale pour les chques-vacances (ANCV), nous organiseronsune semaine en pension complte enjuin (cf page 16) un prix trs attrac-tif. Une proposition qui a sduitdemble les ans des clubs et desrsidences : nous avons t obligs derelever le nombre de participants de50 100 personnes !.

    Foyers-rsidences : priorit aux habitants

    Afin davoir une continuit de service destination des personnes ges, domicile ou en tablissement, leCCAS offre des services allant de lamise en place dune aide domicile etdu portage des repas, laccueil enfoyer logement, comme le VieuxChteau ou Les Roquettes. Dailleurs,les procdures dadmission pour entrer dans ce type dtablissementviennent dtre rvises. Nous avons des demandes de toute lagglomration mais nous don-nons dsormais la priorit auxCherbourgeois-Octevillais et surtout,nous traitons les dossiers quand la personne est prte entrer de suite en rsidence. Avant, beaucoup

    Une action en pointe contre lisolement

    La Ville et son CCAS ont sign uneconvention avec la Croix-Rouge, leSecours catholique et la Fondation Saint-Vincent-de-Paul pour sortir de lisolement les personnes prives de liensocial : Nous avons recens 110 personnes. Nous travaillons avec laCroix-Rouge sur les aspects durgence.Mais nous allons plus loin que les autrescollectivits : depuis fin 2009, la fonda-tion Saint-Vincent et le Secourscatholique organisent des visites convi-viales. Lobjectif est de favoriser le liensocial, damliorer les conditions de vieet de mettre en place un systme de veilleface ces situations de fragilit,explique Frdric Bastian.

    sinscrivaient par anticipation, parpeur de ne pas avoir de place, mais ne souhaitaient pas forcment sinstallerimmdiatement en rsidence. La nou-velle mthode nous permet de mieuxrpondre aux urgences. En 2010,Frdric Bastian souhaiterait gale-ment travailler avec les bailleurssociaux sur la cration de logementsadapts.

    Paralllement, la Ville a entrepris laconstruction dun Etablissement dhbergement pour personnes gesdpendantes (EHPAD) de 80 placesqui ouvrira ses portes fin 2010 : La Quincampoise, cest son nom,accueillera les ans les plus dpen-dants, avec une unit de 12 placesddie laccueil de personnes d-sorientes. La Ville a choisi de pouvoiraccueillir des couples, ce qui nest paspossible actuellement, en crant desappartements modulables. Pour lamunicipalit, ce projet est particuli-rement important, souligne FrdricBastian. Dune part, il constitue lemaillon complmentaire de notrepolitique en faveur des personnesges, avec le maintien domicile, laccueil de jour Becquerel et lesfoyers-rsidences. Dautre part, avecun EHPAD public, nous assurons un

    prix de journe accessible pour les rsidants et leurs familles. Parailleurs, la Ville a apport son soutien la ralisation dun EHPAD priv de 80 places sur le Maupas quiouvrira ses portes en 2011.

    Dans les projets 2010, le service 3e gecompte galement dvelopper lesliens intergnrationnels - pourquoine pas demander des jeunes de prsenter linformatique aux ans, deleur montrer le fonctionnement de laWii - et proposer des permanencesdu service 3e ge au sein des espacessolidaires. Des contacts ont ainsi tpris avec les lyces de la ville ayantune section informatique.

    s

    le,

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 15

  • Dossier

    16

    Sorties en cascade pour les ans

    Les ans sous le soleil de Saint-Raphal

    En juin, la Ville organise un sjour enpension complte au Domaine de laBouverie, Roquebrune-sur-Argence,dans le Var. Laller-retour seffectuera enTGV au dpart de Cherbourg pour lagare de Saint-Raphal. Au programme :concours de ptanque, peinture sur san-tons, randonnes pdestres, quilleprovenale, visite Saint-Tropez, tournoide flchettes, visite dune fabrique depipes

    Renseignements et inscriptions auprs dePhilippe Tabarin, 02 33 01 50 71.

    Lt dernier, une centaine de personnes a profit de la visite guide de lexposition sur lAlliancefranco-russe.

    Chaquaux sol

    Le secteur 3e ge du CCAS multiplie lesactivits en direction

    des ans. Au programme de cette

    anne : un sjour enpension complte dansle Var, des propositions

    culturelles varies, des ths dansants,

    sans oublier les Olympiades !

    Afin de rpondre une demande fortemanant des ans, et notamment desclubs et associations, le CCAS inten-sifie ses propositions de sorties pourles plus de 60 ans : lan dernier, le service a innov en proposant notam-ment une sortie festive au cabaret LeChaudron du Marais, dans le sudManche. A la cl : djeuner, spectaclecabaret et th dansant ! Devant lefranc-succs de cette vire, le service3e ge travaille sur un projet tout aussi allchant : cette fois-ci, direction le Moulin Rouge et ses revues de plumes, strass et paillettes dont larputation nest plus faire !

    Paralllement, en lien avec la directionde la culture, le CCAS, souhaite dvelopper les sorties culturelles etamliorer laccs des ans la culture.Nous voulons adapter loffre cultu-relle pour nos ans et amliorer leuraccs la culture. En aot dernier,une visite guide par JacquelineVastel, directrice de la bibliothqueJacques Prvert, a t propose auChteau des Ravalet, lors de lexposi-tion sur LAlliance franco-russe. Plusde 100 personnes ont profit de cettesortie suivie dun goter dans les com-muns. Cette anne commence avecune nouvelle proposition de visite au

    Point du Jour, centre dart ddi laphotographie. Au programme, lex-position dHenri Salesse, prsentantdes photos sur lhabitat des annes 50,dont une srie ralise sur lagglom-ration. Dautres sorties serontprogrammes dans lanne en fonc-tion de lagenda culturel. Et la Villerflchit avec dautres partenaires unprogramme culturel seniors avectarifs prfrentiels...

    Semaine au soleil Autre nouveaut : lorganisation devacances en pension complte.Beaucoup de nos ans ne peuventpas partir en vacances pour des raisons financires. Nous avons doncconventionn avec lAgence nationalede chque-vacances afin de faire uneproposition aux retraits faibles revenus. Cette anne, nous les emme-nons prs de Saint-Raphal, unesemaine en pension complte avec desanimations ou des visites tous lesjours, pour un cot global de 406 ,explique Frdric Bastian. Une cen-taine de personnes, dont une quinzainedu Foyer Jacques Prvert, sest dores etdj intresse par cette vire au soleil.Pour autant, le secteur 3e ge nenoublie pas ses fondamentaux, comme

    les Olympiades, le temps fort de lanne en octobre, avec prs de 700 participants. Sans oublier les thsdansants qui attirent chaque foisentre 100 et 200 ans : six rendez-vous sont proposs cette anne et - nouveaut - les dates ont t har-monises avec celles des autres villesde lagglomration de faon pouvoirprofiter pleinement de toutes les sorties organises !

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 16

  • Dossier

    17

    s Clubs et associations dynamisent le 3e ge

    Lobjectif de la Ville de Cherbourg-Octeville est clair : contribuer, autantque possible, au maintien du liensocial pour les personnes du 3e ge.Pour cela, plusieurs dispositifs ont timagins, notamment le soutien aux 8 clubs et associations du territoire.Prs de 2 200 personnes sont djinscrites dans ces clubs, expliqueFrdric Bastian, maire-adjoint auxsolidarits et la cohsion sociale.Nous souhaitons encourager chaqueclub continuer de proposer des acti-vits varies et complmentaires.Cest la raison pour laquelle nousavons mis en place, il y a un an, lescafs-rencontres qui runissent chaquetrimestre lensemble des prsidents deces associations. Loccasion pourchacun de faire le point sur les activi-ts quil souhaite mettre en place ettablir des partenariats avec dautresclubs. Beaucoup taient contraintsdannuler des visites par manque demonde, remarque le maire-adjoint.Aujourdhui, les clubs travaillentensemble et proposent des sortiesgroupes. Ce qui est trs positif carnon seulement ils mutualisent lesmoyens, mais en plus leurs membresse rencontrent et changent.Pour choisir son club, deux solutions :soit frquenter le plus proche de

    e Chaque trimestre, les prsidents des clubs des ans se runissent autour de Frdric Bastian, maire-adjointaux solidarits, pour faire le point sur les activits que chacun propose.

    Avec plus de 2 100membres, les huit clubset associations dansde la ville proposentchacun une slection

    dactivits varies, des jeux de socit

    la chorale, en passantpar des cours

    dhistoire de lart ou de la randonne.

    votre domicile (voir encadr), soitslectionner en fonction des activitsproposes. Pour les adeptes des peti-tes sorties hebdomadaires, des jeux desocit, des activits manuelles, lesclubs du Parc Liais, des Ans duQuartier Central, des Ans du Val deSaire, des Ans du Maupas ou leFoyer des Ans dOcteville sont faitspour vous.

    Chorale, randonne, calligraphie, yoga

    Si vous recherchez des activits plusspcifiques, le Club octevillais derencontres et damitis (CORA) pro-pose notamment des cours de dansecountry, une chorale, des ths dan-sants mensuels et des randonneshebdomadaires avec deux circuits (8 et12 km). Les plus sportifs peuventrejoindre les quelque 215 adhrents delASAM Retraits, section sports et loi-sirs et pratiquer laquagym, lebowling, le scrabble toute lanne,hors vacances scolaires.

    Et si vous souhaitez approfondir vosconnaissances et rester un ternel tudiant, inscrivez-vous lUniversitInter Age, ouverte tous partir de 40 ans. Avec prs de 30 disciplines

    enseignes, dont langlais, linforma-tique, la calligraphie, le yoga ou lebridge, lUniversit Inter Age estune antenne de luniversit de Caen.Elle compte aujourdhui plus de 1 000membres et propose des voyagesculturels.

    Contacter les clubs de Cherbourg-Octeville

    ASAM Retraits, Sports et Loisirs, leslocaux sont fonction de lactivit. 02 33 43 25 01Club des Ans du Maupas, avenue deBremerhaven. 02 33 43 48 77Club des Ans du Quartier Central,36, rue des Fosss. 02 33 04 42 66Club des Ans du Val de Saire, 122 bis,rue du Val de Saire. 02 33 44 54 23Club du Parc Liais, 19 ter, rue Bonhomme. 02 33 94 47 54Club Octevillais de Rencontres etdAmitis (CORA), Maison Olympe deGouges, rue de lle de France. 02 33 52 35 10Foyer des Ans dOcteville, FoyerJacques Prvert, rue Emile Zola. 02 33 94 12 59Universit Inter Age, Site universitaire,rue Max-Pol Fouchet. 02 33 53 37 65

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 17

  • Vritable lieu dinformation des parents etdes assistantes maternelles, le RAM propose un accompagnement pour lla-boration de contrats, lmission debulletins de salaire De plus, il accueilledans ses locaux des activits artistiquesanimes par un artiste professionnel, tousles jeudis, de 9h 10h. Les assistantesmaternelles volontaires peuvent y emme-ner les enfants. Une exposition annuellepermet aux parents dadmirer les uvresde leurs enfants.Contact : 02 33 53 47 73

    24 heures avec...

    18

    Le service petite enfance

    Vous avez besoin de faire garder

    votre enfant, tempsplein ou ponctuellement ?

    La Ville et les associations vous proposent

    une dizaine de modesdaccueil diffrents,

    aux projets ducatifs etpdagogiques adapts

    au dveloppement des enfants.

    A vous de choisir.

    Deux types daccueil priscolaire fami-lial ou collectif sont proposs de 7h45 8h20 et de 16h15 18h15. Le premier sadresse aux enfants scolariss de 2 6 anset se droule au domicile dune assistantematernelle agre, y compris pendant lesvacances scolaires. Le second est destinaux 3-6 ans scolariss et se fait directementdans lenceinte de lcole. Dans les deuxcas, les enfants participent de multiplesactivits selon un projet pdagogiqueannuel.Contact accueil priscolaire familial : 02 33 53 64 02 / Contact accueil priscolairecollectif : 02 33 87 87 09

    La crche familiale regroupe 44 assistantesmaternelles agres, employes et salariespar la Ville de Cherbourg-Octeville.Chacune dentre elles peut accueillir sondomicile 1 ou 2 enfants jusqu 3 ans ainsiquun ou deux enfants scolariss, sur letemps priscolaire. Toutes bnficient delaccompagnement et du soutien dunequipe de professionnels qui organisentdes ateliers dveil hebdomadaires ainsique des visites mdicales rgulires et unsuivi psychomoteur des enfants.Contact : 02 33 53 64 02

    Accueil priscolaire Relais AssistantesMaternelles (RAM) Crche familiale

    Lcole Jean Goubert assure un accueil priscolaire de fratries tous les matins. Lquip

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 18

  • 24 heures avec...

    19

    La Ville de Cherbourg-Octeville dispose dedeux crches collectives, Levalois et LesPtits Loups. Celles-ci accueillent lesenfants de 2 mois 3 ans la journe ou mi-temps, avec une priorit donne auxCherbourgeois-Octevillais. Jeux, ateliersdveil, repas et goters quilibrs toutela journe, les enfants participent aux mul-tiples activits proposes par les auxiliairesde puriculture de la crche. Ces activitssont bien entendu adaptes au dvelop-pement des enfants. Loffre de la Ville estcomplte par celle de la CAF qui possdedeux crches : Charcot-Spanel et OSF, bou-levard Schuman.Contacts crche Levalois : 02 33 20 12 96 /crche Les Ptits Loups : 02 33 78 91 51

    La crche parentale les Petits Marmots estouverte aux enfants de 2 mois 6 ans, dulundi au vendredi, de 7h 18h30. A priori,rien ne la diffrencie dautres crches : len-cadrement est assur par une quipe deprofessionnels, laccueil peut tre rgulierou occasionnel, sur le temps priscolaire ouparascolaire, les activits qui y sont prati-ques sont varies Pourtant, elleprsente une particularit qui la rendunique dans la Manche : les parents qui yinscrivent leurs enfants sengagent par-ticiper activement la vie de la crche, parle biais de permanences auprs desenfants, de postes administratifsContact : 02 33 44 74 14

    Crche parentale

    Halte-garderie

    Paralllement aux structures municipales,dautres modes daccueil ont t imaginspar le rseau associatif. Ainsi, lassociationETAPE anime Les Ptits Pas, lieu de ren-contre et de parole, o les adultes sontaccueillis avec leurs enfants. Lassociationpropose un spectacle suivi dune rencontrele 27 mars 18h15 la MJC Centre.Autre structure unique en son genre sur largion, le Relais parental du Cotentin, quipermet aux parents momentanment sanssolution de garde de laisser leur enfant dequelques heures 3 semaines entre lesmains de professionnels.Contacts Les Ptits Pas : 02 33 93 28 23 /Relais parental du Cotentin : 02 33 43 34 84

    Autres modes de gardeCrche collective

    Vous avez des courses ou des dmarchesadministratives effectuer ? Dposezvotre enfant dans une des deux haltes-gar-deries de la Ville. Les professionnels desPtits Loups et de Paul Talluau gardentvotre enfant de faon temporaire. Ils yseront au contact dautres enfants et par-ticiperont des activits dveil adaptes leur ge. Linscription se fait directementsur place et permet de rserver son ou sescrneaux.Contacts Talluau : 02 33 87 89 95 / Les PtitsLoups : 02 33 78 91 51

    Lquipe municipale en charge de la petite enfance autour de Daniel Jouanne, maire-adjoint lducation.

    Le service petite enfance

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:26 Page 19

  • Guy Eugne mandat sur le handicap

    Sensibilise aux questions dacces-sibilit, la Ville de Cherbourg-Octeville a cr rcemment uneMission Handicap pour dfinirconcrtement les objectifs afin quechacun bnficie des mmes pos-sibilits dans une ville solidaire et fraternelle.

    Pour renforcer les actions menespar cette mission, Guy Eugne,conseiller municipal, vient dtrecharg de trouver des solutionsconcrtes pour obtenir la labellisa-tion Tourisme Handicap, faciliter letransport et le dplacement despersonnes en situation de handicap,poursuivre la sensibilisation de lapopulation et promouvoir lacces-sibilit des logements auprs desbailleurs.

    La gendarmerie recrute

    Aide aux victimes du sisme de Hati

    En brefLa BD, invite dhonneur

    du carnaval 2010 p

    Rendez-vous les 2 et 3 avril pour le carnaval de Cherbourg-Octeville, plac, cetteanne, sous le signe de la bande dessine. Au programme : les traditionnels dfils dans les rues, vendredi 2 pour les coles et samedi 3 pour le grand public,avec en point dorgue la crmation du bonhomme carnaval la fin de chaquedfil. Pour prparer ldition 2010 du carnaval, le comit carnaval a dmnag dansdes locaux plus spacieux, mis disposition par la Ville, au sein de lcole JeanGoubert, place des Justes. Des locaux plus adapts, facilitant les rencontres avecles associations et coles autour danimations et dateliers de cration.

    Contact : Comit carnaval au 06 76 04 94 74 ou [email protected]

    20

    La disCette

    Etre gendarme vous intresse ? Lagendarmerie nationale vous reoitlors de permanences les premiers ettroisimes samedis de chaque moisde 9h 12h, la caserne deCherbourg, 4 rue du Val de Saire.

    Contact : 02 33 88 74 10

    Suite au sisme qui a dvast Hati en janvier dernier, la Ville deCherbourg-Octeville a vot une aidedurgence pour les victimes du trem-blement de terre. Celle-ci a t verse lassociation TiMoun qui intervientdepuis de nombreuses annes dansles villes de Port au Prince et deTernier, non loin de la capitale. Elley mne des actions de fonds dans les

    domaines de la sant et de lduca-tion et assiste des orphelinats. Fortede ses relais locaux, elle peut agirrapidement pour apporter une aidedurgence directement aux popula-tions. La dimension humaine delassociation TiMoun nous assure delimpact des dons, explique BernardCazeneuve.

    Dcouper le poisson : tout un art ! Franck Marie et Simon Boblin, ensei-gnants au lyce maritime et aquacole,publient chez Orep Editions Dcoupeset savoir-faire du poissonnier. Unouvrage pour dmystifier la dcoupedes produits de la mer, montrer larichesse des fonds marins, donner desexemples de prsentation pour la tableet apprendre accompagner un platde poisson. Avis aux amateurs !

    Se renseigner sur larme Cherbourg-OctevilleLe 29 janvier dernier, le vice-amiralPhilippe Priss a inaugur le nou-veau Centre dInformation et deRecrutement des Forces Armes(CIRFA) de Cherbourg-Octeville.Installe dans les locaux du service desArchives, rue de labbaye, cette

    antenne du centre de Caen permet auxarmes de recevoir dans de meilleuresconditions les ventuels candidats.Larme de terre et larme de lairtiennent des permanences ponctuellestandis que la marine nationale assureun accueil tous les jours de la semaine.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 20

  • Embellissement

    21

    Des dahlias pour le dveloppement durable

    Le paysagiste Gilles Clment Cherbourg-OctevilleIngnieur horticole, paysagiste, crivain, jardinier et enseignant, Gilles Clment estlinvit dhonneur de la Ville de Cherbourg-Octeville : il prsentera le 15 avril lOmnia,les trois concepts dont il est lauteur et qui ont rvolutionn le monde du jardinage etdu paysagisme : le jardin plantaire, le jardin en mouvement et le tiers paysage.Lobservation de la nature ma fait prendre conscience que si nous connaissions mieuxles espces et leurs comportements, nous pourrions exploiter leurs capacits naturellessans dpense excessive dnergie, explique-t-il. On le voit bien dans ce que jai appelle tiers paysage, ces endroits dlaisss o la flore et la faune s'organisent selon des loisqui ne sont ni celles du jardinier, ni celles de l'agriculteur et qui pourtant prsententun intrt esthtique.

    Une ide qui a fait le tour du monde et dont il sest servi pour crer des parcs et jar-dins qui changent imprvisiblement dune saison lautre et dune floraison lautre.Parmi ses ralisations les plus connues : le parc Andr Citron Paris (en collabora-tion), le parc Matisse Lille, les jardins du chteau de Blois et plus rcemment les jardinsde l'Arche la Dfense et le jardin du Muse du Quai Branly.Pour assister la confrence donne par Gilles Clment, rendez-vous le 15 avril 20h, lOmnia. Entre libre.

    La distribution annuelle de graniums est dsormais remplace par une distribution de plantes vivaces.Cette anne : le dahlia.

    Dans le prolongementde la politique

    de dveloppementdurable mise en place

    par la Ville notammentpour son fleurissement,

    le service embellissement

    distribuera le 11 avrildes dahlias tous les Cherbourgeois-

    Octevillais.

    La Ville de Cherbourg-Octevilleuvre pour le dveloppement dura-ble et fait voluer sa politique enmatire de fleurissement. Ce prin-temps, nous cesserons les plantationsannuelles, explique Yvan Dupont,conseiller municipal dlgu lem-bellissement. Les fleurs annuelles

    Le centre-ville fte les fleursParalllement la distribution de dahliasorganise par la Ville, le conseil de quartier centre-ville propose une fte desfleurs ouverte tous. Rendez-vous de 10h 17h le 11 avril, salle des ftes, pour par-ticiper aux trois ateliers gratuits duneheure. Vous dcouvrirez, grce auxconseils clairs des lves du lyceagricole et horticole de Coutances, com-ment planter un bulbe ou semer unegraine, ou apprendrez dpoter et rem-poter une plante. Toujours salle desftes, des fleuristes professionnels, par-tenaires de lopration, animeront unatelier sur la composition florale. Enfin,une bourse aux plantes permettra auxparticuliers dchanger boutures, graineset conseils. A vos scateurs !

    seront remplaces par des vivaces,plantes persistantes qui repoussentdune anne sur lautre.Afin dinciter les habitants plantervert, la Ville remplacera la tradition-nelle distribution de graniums parune distribution de dahlias. Cetteanne, nous distribuons des dahlias,

    mais comme cette plante est persistante, nous esprons pouvoirdistribuer une autre plante lanneprochaine.Rendez-vous dimanche 11 avril de 10h 12h et de 14h30 18h, aux serres deGrimesnil, sur la place centrale et aujardin du foyer Jacques Prvert.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 21

  • Lcole Baquesne lheure europenneEducation

    22

    Lcole primaireBaquesne, situe auxProvinces, sengage

    dans un projet europennomm Comenius.

    A la cl : des changesde pratiques entre

    enseignants de septpays, ldition

    dun CD de chansons,une exposition

    Et surtout louverturesur dautres culturespour tous les enfants.

    LEurope est une ralit lcoleBaquesne seule cole lmentaire de la Manche stre engage dans le projet Comenius. Ses enseignants travaillent avec leurs homologuesespagnols, finlandais, slovaques,anglais, allemands et italiens et correspondent ensemble depuis plu-sieurs mois. Prs dune vingtainedentre eux se sont retrouvs Baquesne en novembre dernier pourdcliner leur partenariat sur le thmeArt et environnement.Lobjectif est, en deux ans, de tisserdes liens assez forts pour pouvoirinitier des projets culturels et pdagogiques communs, expliqueGuylaine Marguerin, Inspectrice de lducation nationale charge de la mission Langues Vivantes etOuverture Europenne.

    CD polyglotte

    Les changes dinformations se feront travers la peinture, le chant, la sculp-ture, la photo et langlais sera lalangue de travail du projet, souligneChantal Pasqualotti, la directrice de

    lcole. Nous sommes tout de suiteentrs dans la phase concrte et nousavons par exemple dcid de produireun CD commun. Chaque groupe dlves enregistre une ou deux chan-sons, dans la langue de son choix. Cesenregistrements nous seront envoyset nous raliserons un disque dontchaque enfant recevra un exemplaire.Dautres projets sont galement ltude, notamment une expositioncommune ralise par les lves. Il sagit bien sr de tremplins pourque les enfants souvrent dautreslangues et dautres cultures. Mais cesont aussi de magnifiques prtextespdagogiques pour travailler aveceux sur leur programme scolaire. On pourra en profiter pour faire de la gographie ou de lhistoire.

    Un projet fdrateur

    Cette dimension pdagogique aconvaincu les enseignants. Aujour-dhui, cinq dentre eux sont dj trsmobiliss sur le projet et tout lemonde lcole y est associ samanire. Lintrt de ces changes

    Les lves de lcole Baquesne devant le puzzle reconstitu envoy par leurs homologues italiens.

    internationaux est vident pour tous.Au point que les propositions se mul-tiplient pour favoriser les changesentre les lves eux-mmes. Les lvesitaliens viennent denvoyer une vidode leur vie au quotidien, en classe ouencore la cantine. On pourrait, nousaussi, organiser une visioconfrencequi permettrait aux enfants des septpays de dialoguer directement entreeux, sur leurs centres dintrt.A suivre

    Ce projet a t financ avec le soutien dela Commission europenne.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 22

  • 23Liste Changements (UMP) : Herv Corbin,

    Alain Estve, Rgine Villedieu

    Cette proximit quil faut sapproprier

    Les lections rgionales en mars, le dbat sur le projet de loivisant crer les conseillers territoriaux qui vient de souvrirdevant le Snat, nous rappellent que ce sont les lus locaux quiont en charge la vie quotidienne, et le dveloppement des ter-ritoires au profit de leurs concitoyens. Cest cela limportant.Que lon veuille, chaque scrutin, en faire une confrontationgnrale et, si possible, une remise en cause du pouvoir dans sesinstances nationales, est sans doute lun des dlices de la poli-tique, mais ce nest, en aucune faon, le vritable enjeu.Rformer le tissu et lorganisation des collectivits territorialesest sans aucun doute une ncessit, ds lors quil sagit bien demieux dfinir les tches, dviter les doublons, et les pertes enligne de moyens et dnergie, et surtout de dgager une plusgrande autonomie, chaque chelon ayant sa part de responsa-bilit et ses liberts de choix.A quoi sert, en effet, de dcentraliser, si lon dcouvre que cettedcentralisation est aussitt neutralise par un surcrot de tutelleplus insidieux que dans la situation prcdente ?Grer la proximit, ce nest pas se prendre pour lEtat ou vou-loir lui indiquer ce quil doit faire. Il y a des lus et des instancespour cela. Mais ce nest pas non plus, pour lEtat, vouloir rgen-ter les choix quotidiens, des assembles dlibratives et desexcutifs locaux, ds lors que le pacte rpublicain a t dfini,et que chaque niveau de gestion dmocratique fait son travailet sait sen tenir l.La rforme annonce est complexe, parce quelle remet en causedes pratiques et des habitudes qui ont la vie dure. Elle ne serapas facile tre adopte parce que snateurs et dputs devrontvoter des lois organiques quelle ncessite, dans les mmes ter-mes. Lassemble nationale naura donc pas le dernier mot. Celava prendre du temps, beaucoup de temps.Cest loccasion pour mieux rflchir aux responsabilits pro-pres chaque collectivit et aux moyens de moderniser des struc-tures parfois transformes, au fil des ans, en usine gaz.

    Liste Pour un nouveau cap (UMP) : Graldine Morlet, Jean Levallois, Sophie Hry, Fabrice Huet

    La liste Changements n'a pas souhait s'exprimer.

    Tribunes de lopposition

    Cherbourg-Octeville, un nouveau capChangements

    .

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 23

  • Rend

    24

    La coopration dcentralise, laffaire de toute une villeInternational

    Jean-Claude Magalhaes et Bakary San lors de sa visite Cherbourg-Octeville au printemps dernier.

    Huit ans ont t ncessaires avant queles treize villages de laCommunaut rurale deCoubalan, au Sngal,

    puissent avoir leau courante au robinet.

    Aujourdhui, toujoursdans le cadre

    de la coopration dcentralise, dautresactions sont engages.

    Lamiti qui lie la Communaut ruralede Coubalan et la Ville de Cherbourg-Octeville nest pas rcente. Depuis1996, des liens nous unissent autour deprojets et dchanges, senthousiasmeJean-Claude Magalhaes, maire-adjointaux relations internationales. Unecoopration qui a permis aux 17 000habitants de la Communaut rurale dedisposer dun rseau deau potable.Aujourdhui, les associations dusa-gers de forages ruraux, impliquant lespopulations locales, grent les instal-lations et assurent la prennit de ceservice.

    Ce projet achev, la coopration dcen-tralise prendra en 2010 plusieursformes. Avec tout dabord laide de laVille pour amliorer la gouvernancede la Communaut rurale. Dans cecadre, le secrtaire communautaireviendra passer quatre semaines, enmars prochain, Cherbourg-Octeville,pour changer sur les pratiques admi-nistratives de la Communaut ruraleavec ses homologues des servicesmunicipaux. Lobjectif nest pas decopier ce qui se fait ici mais de seninspirer pour mettre en place des

    moyens et des procdures adminis-tratives plus efficaces, poursuitJean-Claude Magalhaes.Et Cherbourg-Octeville subvention-nera lquipement de la maisoncommunautaire (lquivalent de lamairie) de Coubalan afin quelledispose dune ligne tlphonique,dInternet mais aussi de mobilierpour ranger et classer tous les documents administratifs.

    Echange entre lyces

    Toujours dans le cadre de la coopra-tion dcentralise, plusieurs membresdu club photo du PLO se rendront Coubalan afin de raliser des prises devues pour prparer une expositionphoto sur la vie quotidienne enCasamance. Une exposition qui seraprsente Cherbourg-Octeville maisgalement sur place.

    Paralllement, une classe de CAP res-tauration du lyce Tocqueville inclurale Sngal dans son projet pdago-gique. Concrtement, les lvesfranais correspondront avec ceuxdu lyce professionnel de Coubanao

    avant de se rendre sur place en 2011.Le festival Femmes dans la ville inter-vient sur la coopration au fmininavec cette anne des prsentationsdans les quartiers des activits des femmes de Coubalan, en vue de recevoir en 2011 plusieurs femmes dela communaut rurale.Sur le volet sant, une mission dob-servation runissant des lves delInstitut de Formation en SoinsInfirmiers de Cherbourg et le maire-adjoint aux Solidarits, est prvue en2010.

    A noter enfin le projet de lassociationKadjamor : afin daider les agricul-teurs, elle envisage de dvelopper unezone marachre irrigue qui permet-trait la culture lgumire. Du matrielagricole pourrait galement tre mis la disposition des habitants qui doivent rgulirement faire face lahausse des prix des denres alimen-taires.Des oprations qui permettent aujourdhui Jean-Claude Magalhaesdaffirmer que la coopration dcentralise, cest laffaire de touteune ville !

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 24

  • 25

    Cherbourg-Octeville fte linternet Jeunesse

    Rendez-vous du 20 au 28 mars au Village des enfants pour sinitier ou profiter des joies dinternet.

    Avis aux amateurs de souris et de surf ! Le Village des Enfants participedu 20 au 28 mars la 13e fte de linternet. La fte de linternet est undes grands rendez-vous annuels duVillage des Enfants, explique MurielJozeau-Marign, maire-adjointe lajeunesse. Cet espace public numriquepropose chaque anne des ateliersvaris qui permettent de toucher dudoigt lensemble des possibilits offertes par cet outil.

    Cette anne, six thmatiques sont prvues autour dune centaine decrneaux horaires :Latelier Internet et lcole permet-tra aux familles de faire le point sur lesressources existantes sur le web pouraccompagner les apprentissages sco-laires et aider les lves dans leurtravail quotidien.- Pour en savoir plus sur le-dmo-cratie, latelier Vivre sa citoyennetsur internet vous initiera aux sitespermettant dentrer en contact avecdes lus ainsi quaux sites dinforma-tion parallle et vous donnera les clspour savoir o et comment dbattre...Les Cyberseniors bnficieront gale-ment dun crneau pour dmystifierinternet afin de leur permettre de communiquer avec leurs proches,

    amis ou famille (e-mail, messagerieinstantane), de faire des recherches,de grer ses photos sur lordinateur...

    Ateliers photo

    Comme tout nest pas rose sur le web,le Village des Enfants propose un ate-lier sur les dangers de linternet :comment viter les virus et autres nuisances informatiques, quels sitesfaut-il bannir, quels clics faut-il viter,comment protger ses enfantsUn atelier photo, vido et musique surle web permettra de faire le point surles sites existants, tout en amliorantses connaissances sur les droits lis la production d'auteurs.

    Des crneaux seront bien entendurservs au surf libre et aux jeux enrseau.

    Tout au long de la semaine, un animateur sera prsent pour vousaider en cas de problme. Il vousapportera ses conseils et pourra mmeeffectuer des dmonstrations lademande.

    Le programme complet est disponiblesur le site internet de la Ville :www.ville-cherbourg.fr

    La Ville de Cherbourg-Octeville fte internetau Village des Enfants

    du 20 au 28 mars. Au programme :

    des ateliers pour les seniors,

    des initiations sur les dangers dinternet,

    des temps libres pour jouer en rseau

    A vos souris !

    ,

    nier. Lapprentissage de la lecture lhonneur

    Depuis la rentre, les lves de CP des coles Avenue de Paris, HameauBaquesne et Hameau Noblet bnficientdu Club Coup de Pouce CLE. Imaginpar lassociation pour favoriser lgalitdes chances lcole (apfEE), ce disposi-tif propose daider les enfants rencontrant des difficults dans lapprentissage de la lecture.Tous les soirs, aprs le temps scolaire, la municipalit, en liaison avec le service de la Russite ducative, mobilise des animateurs. Ceux-ci interviennent direc-tement dans lcole pendant 1h30 etauprs de cinq enfants maximum. Au programme de chaque sance : unediscussion autour du goter, des lectureset des activits ludiques, courtes et dyna-miques. Mais la Ville nest pas la seule sengager : les parents doivent assister au moins une sance de club par trimes-tre, encourager leur enfant et parler aveclui de ce quil a fait lcole et au club. Les enfants signent galement ce contratet participent ainsi chaque sance enrespectant les rgles du Coup de PouceCLE.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 25

  • Dveloppement durable

    26

    GimEole invente les nergies de demain

    S

    Du 18 au 20 mars prochain, une centainedtudiants venus de

    toute la France participera

    au concours GimEoleorganis par lIUT

    Cherbourg Manche.Avec un seul objectif :concevoir la meilleure

    olienne urbaine.

    Pour fade len

    Curieux bienvenus !

    Les oliennes urbaines sont trscomplexes car les vents en ville chan-gent plusieurs fois de direction parseconde. Leur vitesse varie avec lamme fantaisie, explique PhilippeGrangeret, enseignant responsabledu projet olienne urbaine au sein dudpartement Gnie Industriel etMaintenance (GIM) de lIUTCherbourg Manche. Cest pour cetteraison que nous avons imagin il y atrois ans le concours GimEole,concours national rserv aux tu-diants de la formation GIM et quircompense chaque anne la plus performante olienne urbaine.

    Le 19 mars, une vingtaine dquipes,composes de 4 8 tudiants chacune,arrivera Cherbourg-Octeville, leursprototypes dans les valises. Les tu-diants doivent imaginer lolienneurbaine la plus performante sur lepapier mais aussi la construire pour la tester. Ils ont carte blanche avec une seule contrainte : loliennedoit tenir dans un mtre cube.Au total, une trentaine doliennesprototypes - plusieurs quipes prsentant deux modles diffrents -sera soumise aux tests de la souf-flerie exprimentale dont lquipe pdagogique sest dote. Celle-ci traduit les caprices du vent et permet

    de mesurer les capacits relles desoliennes prsentes.Si les ditions 2008 et 2009 avaientruni respectivement 13 et 8 oliennes,celle de 2010, avec ses 30 inscriptions,traduit bien lintrt croissant pour cesnouvelles technologies.

    Un rseau doliennes sur la base nautique

    Outre son aspect ducatif, ce concoursa un autre intrt. La Ville deCherbourg-Octeville, sous limpul-sion de Liliane Loisel, maire-adjointeau dveloppement durable, a passune convention avec lIUT, EDF etIno-RNO avec pour objectif dins-taller dici trois ans un rseaudoliennes urbaines sur la base nau-tique, plage verte.Nous esprons doter le btimentdune dizaine doliennes qui pourraient produire environ dix

    Comme les annes prcdentes, leconcours GimEole est ouvert au publicqui pourra dcouvrir les oliennes, assis-ter aux preuves et changer avec leursconcepteurs. Rendez-vous le jeudi 18mars de 15h 18h et les vendredi 19 etsamedi 20 mars, de 9h 18h, lIUTCherbourg Manche, rue Max-PolFouchet. Entre libre. Tl. 02 33 01 45 00

    Les coliers de la Polle construisent leur olienneLabellis co-cole, le groupe scolaire de la Polle est associ au projet GimEole. Deuxtudiants travaillent cette anne avec les lves de CM1 et CM2 la construction dunepetite olienne. Celle-ci sera en bois, de petite dimension, dcore par les enfants etfonctionnera avant lt. Lnergie produite servira alimenter une fontaine ou un clai-rage dans la cour, lobjectif tant de faire comprendre aux enfants le lien existant entrele vent et la production dlectricit.

    L'quipe GIM de l'IUT Cherbourg Manche, organisatrice du concours et conceptrice de la soufflerieexprimentale.

    mgawatts par heure, soit lnergiesuffisante pour lclairage intrieur,ajoute lenseignant.Et lorsque lon parle commercialisa-tion de tels quipements, PhilippeGrangeret est trs clair : Nous som-mes l pour mettre au point desprototypes qui fonctionnent. La commercialisation future ne nousconcerne pas.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 26

  • Dveloppement durable

    27

    Sineo : une entreprise solidaire qui ne connat pas la crise

    Pour faire laver votre voiture en respectant lenvironnement, prenez rendez-vous avec un des 7 salarisde lentreprise Sino.

    Laver des voitures sans eau, pour respecter

    lenvironnement, et en profiter pour crer

    le plus demplois possible :

    Olivier Longuevalrelve ce dfi

    Cherbourg-Octevilleavec Sineo, au sein de

    lhtel dentreprises delAmont-Quentin.

    Aprs avoir travaill 20 ans dans lau-tomobile, Olivier Longueval sestsubitement retrouv sans emploi.On se rend compte ce moment-lquon peut trs vite perdre pied,alors que jtais bien entour et pluttsolide. Je me suis dit que pour ceuxqui avaient moins de chance, cettesituation devait tre terrible. Et jaidcid de travailler sur un projet quiintgre cet engagement en faveurdes autres.

    Lavage base dhuilesessentielles

    Il croise alors la route de Sineo, unefranchise apparue en 2004 qui proposede laver des voitures en utilisant desproduits base dhuiles essentielles,et quasiment sans eau. Un lavage respectueux de lenvironnement quisduit Olivier. Et ce nest pas tout.Lentreprise se veut galement socia-lement responsable. Il sagit demaximiser le chiffre daffaires pourpouvoir embaucher le plus de mondepossible.Il nen faut pas plus pour le convain-cre de se lancer dans laventure !

    Amoureux de la ville et confort parle soutien quil reoit de la municipa-lit, il sinstalle donc en 2008 dans lenouvel htel dentreprises de lAmont-Quentin. Aujourdhui, il emploie dj7 personnes en insertion, qui bnfi-cient de contrats de deux ans devantleur permettre de rentrer progressi-vement sur le march du travail et, si possible, de trouver rapidement un CDI.

    Restent les prestations. Elles vont dusimple lavage extrieur au sham-pouinage complet. Tous les types declientle sont les bienvenus. Lesparticuliers bien sr, mais aussi lesCCAS, les vhicules de maraudes, lescollectivits, les taxis ou encore les pro-fessionnels de lautomobile, qui nontqu nous dposer leur vhicule.Nous nous occupons de tout le reste,y compris de leur prter si besoin unevoiture pendant que nous entretenonsla leur.

    rie

    Cherbourg-Octeville, MariannedOr du dveloppement durableRserv aux lus de proximit, leconcours national des Marianne dOr ainnov il y a trois ans en crant une section Dveloppement durable afin dercompenser les initiatives des commu-nes qui anticipent de faon concrte lesmesures lgislatives des Grenelle.Une distinction dexception que le jury aattribu en 2009 la Ville de Cherbourg-Octeville pour le btiment Le Point duJour, construit dans le cadre delOpration de Renouvellement Urbain.

    Si la Marianne dOr prend en compte latrs haute performance nergtique dubtiment (isolation renforce, doublevitrage, systme de rcupration dechaleur, consommation deau rduite),elle rcompense galement lessencemme du Point du Jour : un lieu de ren-contres et dchanges multi-facettes,offrant des expositions, des ateliers, desconfrences, une bibliothque spcialisedans les ouvrages dart

    Ouvert du lundi au vendredi :9h-12h et 14h-19h

    Contact : Sino au 02 33 43 94 72

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 27

  • En bref Le thtre lItalienne en travaux

    28

    Dbut janvier, la Ville de Cherbourg-Octeville a lanc une opration de grandeenvergure : la rnovation et remise aux normes du centre culturel et du thtre. Des travaux qui ont dbut avec la mise en scurit de la cage de scneet des loges du thtre lItalienne et qui devraient stendre jusquen septembre2011. Objectif : rnover entirement la cage de scne et les loges, remettre auxnormes les quipements scniques et permettre laccueil du public mobilitrduite. Les parties classes Monument Historique (cest--dire principalementle hall, la salle, le foyer et la faade) ntant pas touches, les spectateurs retrouveront le thtre lItalienne tel quils lont quitt.Bien entendu, Le Trident-Scne nationale narrte pas sa programmation : la fin de la saison ainsi que la saison prochaine se drouleront exclusivementsur les scnes du thtre de la Butte et du Vox.Jusqu la fin des travaux, ladministration de la Scne nationale sest installe place Napolon. Lartothque, galement en travaux, a provisoirementretrouv ses anciens locaux, au rez-de-chausse du centre culturel, tandis queles quipes de France 3 Cherbourg se sont installes sur le site de lancien hpital des armes.Cette premire phase de travaux sera suivie de la rnovation du muse Thomas-Henry, de la bibliothque Jacques Prvert et du Caf du Thtre.

    .

    Stationnement gratuit midi et soirBien que barrirs, les parkings Notre-Dame et de la Trinit sont gratuits de 12h 14h et de 19h 9h ainsi que le dimanche et les jours fris. Une facilit supplmentaire pour stationner le midi ou le soir dans lecentre-ville !

    Maison-Relais : premiers studios livrs fin fvrier

    La Mairie et la CAF contre les logements indcents

    Pour lutter contre la location de loge-ments indcents et lutter ainsi contreles bailleurs peu scrupuleux, laCaisse dAllocations Familiales de laManche et la Ville de Cherbourg-Octeville ont sign en fvrier dernierune convention de partenariat. Eneffet, la loi relative la solidarit etau renouvellement urbain, vote en2000, interdit tout versement autiers-payant ne rpondant pas auxcritres de dcence quelle dfinit.Elle autorise galement les organis-mes tels que la CAF vrifier si lelogement satisfait aux critres dedcence. Or la CAF de la Manche nedispose pas de personnel spcialispour effectuer ce type de contrle.Elle sest donc associe au serviceintercommunal d'hygine et desant de la Ville de Cherbourg-Octeville qui, lui, possde lepersonnel comptent. Plus dinfor-mations sur www.cdhat.fr ou surwww.cuc-cherbourg.fr.

    Premire du dpartement de laManche, la Maison-Relais Julie Postelde Cherbourg-Octeville ouvrira sesportes fin fvrier. Implante rue de laBucaille et gre par lassociationHabitat et Humanisme, cette struc-ture comportera terme 19 studiosdestins des personnes en rinser-tion ou fragilises par un handicap.Les rsidants peuvent rester dans les

    logements de la Maison-Relais aussilongtemps quils le souhaitent,explique Felix Pouhier, prsident delassociation Habitat et HumanismeManche. Ils sont accompagns par unematresse de maison et par un gardien.Tous bnficient dun soutien indivi-duel par les bnvoles de lassociation,qui les aident trouver un emploi, un logement social Un projet

    qui a reu le concours financier de laCommunaut urbaine de Cherbourget de la Ville de Cherbourg-Octeville.

    Lassociation recherche des bnvo-les pour accompagner les rsidants.Si vous tes intress, contactez las-sociation Habitat et HumanismeManche au 02 33 44 24 04.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 28

  • 29

    uxLes bibliothques

    Bibliothque Jacques PrvertCentre culturel, 4 rue VastelTl. 02 33 23 39 40Mardi, jeudi et vendredi : de 13h 17h,

    Mercredi et Samedi : de 9h 17h

    Bibliothque Raymond QueneauPlace de Bourgogne50130 Cherbourg-OctevilleTl. 02 33 44 73 73

    Lundi, mardi et vendredi : de 16h 18h

    Mercredi : de 10 12h et de 13h 17h

    Bibliothque des Sciences 21, rue BonhommeTl. 02 33 53 28 06Mercredi et vendredi : de 14h 17hSamedi : de 9h30 11h et de 14h 16h30

    Les muses

    Muse d'Art Thomas-Henry4, rue VastelTl. 02 33 23 39 30

    Muse d'Ethnographie, d'HistoireNaturelle et d'Archologie (Musum)Parc Emmanuel LiaisTl. 02 33 53 51 61

    Muse de la LibrationFort du RouleTl. 02 33 20 14 12

    Jusquau 30 avril,les muses sont ouverts

    du mercredi au dimanchede 14h 18h.

    Les archives municipales seront fermes pour travaux

    jusquau 2 mars.

    Suggestions, ides, rclamations... :la ville est votre coute

    au Numro vert : 0 800 050 100

    Infos pratiquesHoraires

    et numros de tlphone

    Urgences : Htel de police, 2 rue Val de Saire. Tl. : 02 33 88 76 76 - Pompiers : 18Police Secours : 17 - S.A.M.U : 15 - Secours depuis tous les portables : 112

    Police municipaleet objets trouvs

    22 rue de la Bucaille Tl. : 02 33 10 05 10

    Du lundi au vendredi de 8h 12h et de 14h 17h

    Ville de Cherbourg-Octeville : E-Mail : [email protected] Internet : www.ville-cherbourg.fr

    Htel de villePlace de la RpubliqueBP 82350108 Cherbourg-Octeville CedexTl. 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 88 88

    Mardi et jeudi : de 8h15 17hentre 12h15 et 13h30 uniquement

    Services Accueil, Etat-Civil, PopulationLundi, mercredi, vendredi :

    de 8h15 12h15 et de 13h30 17hSamedi : de 9h 12h

    (Services Accueil, Etat-Civil, Population et une permanence

    au Secrtariat Gnral)

    Services situs l'htel de ville ou proximit :Etat civil : Tl. 02 33 87 88 20Population (lections, logement) : Tl. 02 33 87 88 22Culture : Tl. 02 33 87 89 26Secrtariat gnral : Tl. 02 33 87 88 10Services techniques : Tl. 02 33 87 88 90Dveloppement conomique et commerce : Tl. 02 33 87 89 14Point d'accueil insertion-centre : Tl. 02 33 01 50 60Relations publiques, promotion et tourisme : Tl. 02 33 87 88 30Ressources humaines : Tl. 02 33 87 89 60Service 3e geTl. 02 33 01 50 60 ou 02 33 01 50 71Services financiers : Tl. 02 33 87 88 70Service communication : Tl. 02 33 87 88 32

    Mairie de la ButtePlace Ren CassinTlphone : 02 33 87 88 89Fax : 02 33 87 87 30

    Du lundi au vendredi : de 8h15 12h15 et de 13h30 17h

    (Services Accueil, Etat-Civil, Population)

    Services situs la mairie de la Butte ou proximit :Etat civil : Tl. 02 33 87 87 32Population (lections, logement) :Tl. 02 33 87 87 32Citoyennet : Tl. 02 33 87 87 26Education : Tl. 02 33 87 87 33Petite enfance et jeunesse : Tl. 02 33 87 87 43Point accueil insertion : Tl. 02 33 87 87 06Points associations : Tl. 02 33 87 87 56Solidarit : Tl. 02 33 87 87 20Sports : Tl. 02 33 87 87 07Service d'hygine et de sant : Tl. 02 33 87 87 60

    Piscine de la ButtePriode scolaire

    Lundi de 17h 18h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h 18h45

    Mercredi de 15h 17hVendredi de 17h 18h45

    et de 20h30 21h45Samedi de 10h 11h45 et de 15h 17h30

    Dimanche de 10h 12h15

    Vacances scolairesLundi de 14h 18hMardi de 14h 18h

    Mercredi de 14h 18hJeudi de 10h 11h45 et de 14h 18h

    Vendredi de 10h 11h45de 14h 18h et de 20h30 21h45

    Samedi de 10h 11h45 et de 15h 17h30Dimanche de 10h 12h15

    Piscine ChantereynePriode scolaire

    Lundi de 12h 13h30 et de 17h15 19h15Mardi de 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Mercredi de 14h 18hJeudi 12h 13h30 et de 17h15 19h

    Vendredi de 12h 13h30, de 17h15 19h et de 20h30 22h

    Samedi de 14h 18hDimanche de 9h 13h

    Vacances scolairesLundi de 14h 18hMardi de 12h 18h

    Mercredi de 14h 18hJeudi de 12h 18h

    Vendredi de 14h 18h et de 20h30 22hSamedi de 14h 18h

    Dimanche de 9h 13h et de 15h 18h

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 29

  • 10 dcembre 12 janvier

    Retour sur

    30

    Lcole Hameau Baquesne flambant neuveLes locaux rnovs de lcole HameauBaquesne, dans le quartier des Provinces,ont t inaugurs le 10 dcembre dernierpar Bernard Cazeneuve, Dput-Mairede Cherbourg-Octeville. Ltablissementdispose dsormais de huit salles de clas-ses entirement refaites, dun restaurantscolaire accueillant les enfants des colesBaquesne, Tournesols et Jonquilles, et dun ascenseur pour les enfants handi-caps. Ces travaux, mens dans le cadrede lOpration de RenouvellementUrbain (ORU) ont cot 1,338 Mfinancs hauteur de 50% par la ville.

    La neige de retour Cherbourg-OctevilleSuite aux chutes de neige survenues en fvrier 2009, les services municipaux et la CUC ont renforc leur plan neige.Objectif : gagner en efficacit et faciliterla vie quotidienne des habitants en scurisant leurs dplacements et engarantissant laccs aux services publics.Ce plan neige a fait ses preuves en janvier dernier lorsque, nouveau, la neige est tombe sur Cherbourg-Octeville. Au total, une centaine dagentsa t mobilise pour dneiger et saler enpriorit les abords des btiments munici-paux, des crches et coles, des parcs,jardins et cimetires, des parkings, desglises, des passerelles pitonnes et des toilettes publiques, tandis que lesservices de la CUC dgageaient etsalaient les principaux axes et un circuit pitonnier en centre-ville.

    20 dcembre

    Arrive du Pre Nol par la merLe 20 dcembre dernier, le Pre Nolest arriv Cherbourg-Octeville, par la mer, accompagn des sirnes dubateau-pompe des marins-pompiers.La foule tait galement au rendez-vous, quai Lawton Collins. Aussitt terre, le Pre Nol a commenc sa distribution de friandises, avant demonter en calche. Escort par prs de200 musiciens et majorettes, lattelage a pris la direction du centre-ville, aprsune incursion dans le Quartier du Valde Saire afin de permettre aux enfantsmalades de lhpital Pasteur de lapercevoir.

    Cherbourg-Octevilleen images

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 30

  • 2 fvrier27 janvierr 16 et 17 janvier

    Retour sur

    31

    3e ge : la Ville rcompenseLe 2 fvrier dernier, Bernard Cazeneuvea reu des mains de Nora Berra, secrtaire dEtat charge des ans, le label Bien vieillir-vivre ensemble. Une rcompense pour sa politique localeen faveur des ans. Le jury a t sduitpar lensemble des dispositifs que nousavons mis en place pour nos ans : les manifestations telles que le ForumVieillir et spanouir ou les Inter-Olympiades, mais aussi les servicescomme Bibliodom ou les actions interg-nrationnelles proposes dans lesespaces solidaires, se flicite BernardCazeneuve.En contre-partie de ce label, la Ville sest engage respecter un cahier descharges et laborer un calendrier daction avec bilan dvaluation sur un cycle de 5 ans.

    Succs pour le goter des roisDepuis plus de trente ans, la Ville deCherbourg-Octeville invite ses ans partager la galette des rois. Au total, plusde 700 personnes ont rpondu cetteanne lappel, 300 le samedi aprs-midisur la Butte et plus de 400 le lendemainau complexe Chantereyne. Lambiance ytait conviviale et les ans, aprs avoirdgust leur galette et chang quelquesparoles avec le Maire, ont pu danser auxsons de lorchestre Armada.

    Cherbourg-Octevilleen images

    ux e.er

    ics.

    entsen

    nici-

    s

    uit

    Berthe Lecavelier a souffl ses 108 bougies !Du haut de ses 108 ans, Berthe Lecavelierest aujourdhui doyenne de lagglomra-tion et vice doyenne de la Manche. Elle aft le 27 janvier son anniversaire, entoure de ses amis de la rsidence JeanLevalois, du personnel, de deux de sesneuf petits-enfants et de Liliane Loisel,maire-adjointe la politique de la ville etau dveloppement durable.

    comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:27 Page 31

  • comagazine132:comagazine106.qxd 23/02/2010 11:28 Page 32