Walfer Buet Avril 2011

Download Walfer Buet Avril 2011

Post on 25-Jul-2016

214 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • Chronique: 17Unmoisenphotos

    STorY: 04 Sauttemporeletvuepano-ramique:LanouvelleMaisonRelaisWalferdange

    Abrll//2011

    de

    Walfer

    Buet

    les chos de la commune

    de Walferdange

  • De WALFer BueT NR. 4 AbRll 2011

    Impressum

    "De Walfer Buet les chos de la Commune de Walferdange"est distribu gratuitement tous les mnages de la commune de Walferdange.diteur:Administration communale de WalferdangePlace de la Mairie, B.P. 1L-7201 WalferdangeTl.: 33 01 44-1Fax: 33 30 60E-mail: secretariat@walfer.luwww.walfer.luConception, rdaction et ralisation:ditions Guy Binsfeld, LuxembourgImpression:Imprimerie Centrale s.a.

    Administration communale de Walferdange Tous droits rservs

    de

    Walfer

    Buet

  • NR. 4 AbRll 2011 De WALFer BueT

    04 Saut temporel et vue panoramique. La nouvelle Maison Relais

    de Walferdange dispose d'assez de place pour accueillir

    plus d'une centaine d'enfants vraiment beaucoup de place

    08 Communications officielles/Actualits associatives

    17 Chronique: Un mois en photos

    20 Calendrier des manifestations

    04 Zeitsprung mit Panoramablick. Die neue Maison Relais

    in Walferdingen bietet Platz fr mehr als 100 Kinder viel Platz

    08 Amtliche Mitteilungen/Vereinsleben

    17 Chronik: Ein Monat in Bildern

    20 Veranstaltungskalender

    Somm

    Aire

    inhALT

  • De WALFer BueT

    De WALFer BueT NR. 4 AbRll 2011

    04

    SAuT TemporeL eT vue pAnorAmique

    01

  • NR. 4 AbRll 2011 De WALFer BueT

    De WALFer BueT 05

    Fi La cage d'escalier sent encore la peinture frache et les cbles lectriques qui serviront l'clairage dpassent des murs. En revanche, les luminaires en forme de boule sont accrochs au plafond du 2e tage du btiment de l'cole primaire de Walferdange et il suf-fit de pousser la porte principale pour sentir les odeurs de viande et de friture. Il est 12h15, l'heure du djeuner. Un ducateur sort de la cuisine en poussant un chariot plateaux-repas devant lui. Il p-ntre dans une pice de laquelle s'lve le tintamarre des assiettes et des couverts. Sinon, tout est calme. tonnant pour une Mai-son Relais qui affiche complet et accueille dj plus d'une centaine d'enfants, comme le prcise la di-rectrice Sabine Bielen. C'est parce qu'aujourd'hui, nous sommes mardi et les enfants n'ont pas cole l'aprs-midi; beaucoup sont dj rentrs chez eux. Le menu du jour: rti de buf accompagn d'une sauce onc-tueuse, pommes de terre au four et haricots verts au beurre. Et en dessert, des beignets. C'est sans doute une des raisons pour les-quelles les enfants sont si calmes: ils savourent leur repas dans un silence plein de gourmandise. "Les enfants mangent beaucoup mieux depuis que nous avons em-mnag", confirme Sabine Bielen. Auparavant, les lves de l'cole de Walferdange djeunaient au Centre Princesse Amlie tandis que les repas taient prpars Bereldange, puis livrs. La cuisine n'est pas le seul atout de la nouvelle Maison Relais, aime rappeler la directrice de l'tablissement. Les enfants bnficient de plus d'es-pace chaque cycle scolaire dis-pose de sa propre salle et ils ne doivent plus prendre le bus pour Bereldange ds la fin des cours 16 heures. Et lorsque la mto le per-

    met, ils peuvent mme jouer dans la cour de rcration.Les lves, Sabine Bielen et toute son quipe compose d'duca-teurs et du personnel de cuisine se sont installs en un temps record: les travaux de construction ont d-but en juillet 2010 et le 31 janvier 2011, le dmnagement pouvait commencer. Le nouvel tage, pos sur le toit de l'cole, devait tre construit rapidement: aprs l'in-troduction des "chques services", la Maison Relais de Bereldange a connu une augmentation de sa frquentation sans prcdent pour l'anne scolaire 2009/2010. Pr-vue l'origine pour nourrir 250 enfants, elle distribuait parfois jusqu' 300 repas. Le collge des bourgmestre et chevins a rapide-ment ragi et le conseil communal a vot la somme de 3,5 millions d'euros pour financer la construc-tion de la nouvelle structure Wal-ferdange.

    Atelier prhistoriqueIl est maintenant 15 heures. Les odeurs de nourriture se sont va-pores. Les mardi et jeudi aprs-midi, les enfants participent des ateliers pour prparer des projets de longue haleine, comme le sou-ligne Sabine Bielen. Avec le prin-temps qui pointe le bout de son nez, les lves de maternelle, as-sis dans leur salle, dessinent des coccinelles. Grce la baie vitre qui orne la faade est, ils profitent d'une superbe vue sur l'Alzette et les collines boises au pied de Bri-del. Et lorsqu'on lui demande ce qui lui plat dans la nouvelle salle, la rponse du petit Diogo est sans quivoque: "Tout!"Pendant que les coccinelles se voient pousser des ailes rouges, d'autres enfants, installs dans la salle voisine, font un saut dans le temps. Les lves du second cycle se sont transforms en hommes

    des cavernes et rptent une pice de thtre. Pour cela ils ont enfil leur plus beau costume prhisto-rique, fait de sacs de pommes de terre et de pelages plus vrais que nature. Derrire la porte de la pice d' ct, Louis, Ruben et leurs camarades du 3e cycle prpa-rent le numro prvu pour l'inau-guration officielle de la Maison Relais qui aura lieu le 8 avril. Ils se produiront en concert et joueront une chanson crite spcialement pour cette occasion. Qu'est-ce qui leur plat le plus? "Les nouveaux jouets", affirme Louis. "Le nouveau canap!", ajoute Ruben. Ce canap a t plac dans la pice vivre, accessible tous. Pos sur un po-dium, un mtre du sol, il donne la pice une atmosphre de club.Un autre canap trne dans l'es-pace rserv aux lves du 4e cycle. Ils se sont appels "The Incre-dibles" comme le rappelle un pan-neau fix sur la porte. Aujourd'hui, aprs leurs devoirs, ils veulent se consacrer un thme important: la Deuxime Guerre mondiale. Ce sera sans David. Il doit filer, mais pas avant d'avoir dit ce qui lui plaisait le plus: les grandes salles, la tranquillit compare l'ancienne Maison Relais de Bereldange et bien videmment le canap. David doit partir maintenant. Voil un autre avantage de cette nouvelle Maison Relais: il ne doit plus attendre le bus destination de Bereldange pour pouvoir ren-trer chez lui.

    Il aura suffi de 6 mois pour voir apparatre la nouvelle Maison Relais au sommet du btiment de l'cole primaire de Walferdange. C'est dsormais au 2e tage de l'tablissement scolaire, ct de l'Htel de Ville, que les enfants prennent leurs repas, jouent et font leurs devoirs. Ils ne doivent plus prendre le bus pour Bereldange pour rejoindre la seule Maison Relais de la commune. Un atout parmi tant d'autres.

    La nouvelle Maison Relais de Walferdange dispose d'assez de place pour accueillir plus d'une centaine d'enfants vraiment beaucoup de place

    01 Exercice de concentration I/// Les enfants se rgalent depuis que les repas sont prpars dans la cuisine de la Maison Relais, nous confie la direc-trice Sabine Bielen.Konzentriert I/// Seitdem das Essen frisch aus der Kche der Maison Relais kommt, schmeckt es den Kindern viel besser, wie auch Direktorin Sabine Bielen besttigt.02 Exercice de concentration II/// Les pices lumineuses et accueillantes permettent de bien apprendre.Konzentriert II/// In den hellen und freundlich eingerichteten Rumen lsst es sich gut lernen.

    02

  • 06 De WALFer BueT

    De WALFer BueT NR. 4 AbRll 2011

    D Im Treppenhaus riecht es nach Farbe und anstelle der Trep-penbeleuchtung ragen schwarze Stromkabel aus der Wand. Doch im zweiten Stock des Schulgebu-des in Walferdingen hngen die runden Lampen schon und beim ffnen der Eingangstr weht der Geruch von Fleisch und Frit-tiertem um die Nase. Es ist Viertel nach zwlf, Zeit frs Mittagessen. Aus der Kche kommt ein Betreu-er und schiebt einen Servierwagen in einen der Rume, aus denen das Klappern von Tellern und Be-steck ans Ohr dringt. Sonst ist es erstaunlich ruhig fr eine Maison Relais, die ihre Kapazitt von et-was mehr als einhundert Kindern schon erreicht hat, wie Direktorin Sabine Bielen mitteilt. Doch heute ist Dienstag; da nachmittags keine Schule mehr ist, sind viele Kinder schon nach Hause gegangen.Auf dem Menplan steht: Rinder-braten mit Soe, Ofenkartoffeln und Butterbohnen. Zum Dessert gibt es Krapfen. Das erklrt, wa-rum es so still ist: Es schmeckt

    hrbar, oder besser: unhrbar. "Die Kinder essen viel besser, seit-dem wir umgezogen sind", best-tigt Sabine Bielen. Denn vorher aen die Kinder aus Walferdingen gleich nebenan im Centre Prin-cesse Amlie zu Mittag doch das Essen wurde in der Maison Relais in Bereldingen gekocht und dann geliefert. Wie die Leiterin weiter erklrt, ist die eigene Kche jedoch nur einer der Vorteile der neuen Maison Relais. Die Walferdinger Kinder haben nun mehr Platz je-der Schulzyklus verfgt ber sei-nen eigenen Gruppenraum und mssen auerdem nach Schul-schluss um 16 Uhr nicht mehr mit dem Bus nach Bereldingen fahren. Bei schnem Wetter knnen die Kinder im Schulhof spielen.Zu ihrem neuen Glck kamen die Kinder, Sabine Bielen und ihr Team aus Betreuern und Kchen-personal in rekordverdchtiger Zeit: Erst im Juli 2010 begannen die Bauarbeiten, am 31. Januar 2011 ging der Umzug vonstatten. Dass der Neubau des 2. Oberge-

    schosses, das einfach auf die be-stehende Grundschule aufgesetzt wurde, so schnell realisiert wer-den konnte, hatte vor allem ei-nen Grund: Die Maison Relais in Bereldingen platzte im Schuljahr 2009/2010 aus allen Nhten, nach-dem die Einfhrung der "Chques services" zu einem sprunghaften Anstieg der Anmeldungen gefhrt hatte. In der fr 250 Kinder kon-zipierten Einrichtung wurden bis zu 300 Essens-Portionen gekocht. Der Schffenrat reagierte schnell und der Gemeinderat bewilligte 3,5 Millionen Euro fr den Neu-bau in Walferdingen.Inzwischen ist es drei Uhr nach-mittags, der Essensduft hat sich verzogen. Dienstags und donners-tags nachmittags beschftigen sich die Kinder in Workshop