r3 eai co2

66
R3 REGLE D'INSTALLATION Extinction automatique à CO 2 Edition 02.1996.2 (février 2003) Fédération Française des Sociétés d'Assurances Cette règle a été élaborée en lien avec les instances de la direction des assurances de biens et de responsabilité de la Fédération Française des Sociétés d'Assurances.

Upload: didosami

Post on 22-Nov-2015

78 views

Category:

Documents


1 download

TRANSCRIPT

  • R3

    REGLE D'INSTALLATION

    Extinction

    automatique CO2

    Edition 02.1996.2 (fvrier 2003)

    FdrationFranaisedes Socitsd'Assurances

    Cette rgle a t labore en lien avec les instances de la direction des assurances de biens et de responsabilit de la Fdration Franaise des Socits d'Assurances.

    Graldine GuichardVersion numrique - Reproduction exacte de la version papier l'exception des pages blanches qui ont t supprimes.

    geraldineguichard CNPP

    La reproduction et la diffusion de ce document (numrique ou papier) sont interdites.L'impression doit tre rserve votre usage personnel.(Voir page 2).

    AidePour trouver un mot ou une expression dans le texte, utiliser la fonction Rechercher (dans Edition).

  • CNPP ENTREPRISE 2000 ISBN : 2-900503-52-3 ISSN : 1283-0968 "Toute reprsentation ou reproduction, intgrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite" (article L.122-4 du Code de la proprit intellectuelle). Cette reprsentation ou reproduction, par quelque procd que ce soit constituerait une contrefaon sanctionne dans les conditions prvues aux articles L.335-2 et suivants du Code de la proprit intellectuelle. Le Code de la proprit intellectuelle n'autorise, aux termes des alinas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part que les copies ou reproductions strictement rserves l'usage priv et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration.

    Editeur : CNPP ENTREPRISE SARL Service Editions BP 2265 F 27950 Saint-Marcel Tl 33 (0)2 32 53 64 34 Fax 33 (0)2 32 53 64 80 www.cnpp.com

    Graldine GuichardAVERTISSEMENT VERSION NUMERIQUE

    Les pages blanches 6, 30, 36, 40, 42, 48, 52, 54 et 56 de l'dition papier ont t supprimes.

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    Fiche descriptive

    Prambule Ont t consults les organismes suivants :

    - AGREPI (Association des Ingnieurs et Cadres Agrs du CNPP),

    - BSPP (Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris),

    - CNPP (Centre National de Prvention et de Protection), dpartement technique,

    - CRAM (Caisse Rgionale dAssurance Maladie),

    - GIFEX (Groupement des Fabricants Installateurs de Systmes d'Extinction Automatiques Fixes).

    Objet La rgle APSAD R3 dcrit les exigences de conception et dinstallation dun systme dextinction automatique CO2. Elle dfinit notamment la quantit de gaz prvoir, les caractristiques de la dtection, du systme de commande et de dclenchement et du rseau de distribution.

    Certaines recommandations sappliquent la structure du btiment et la scurit du personnel.

    Toutes les dispositions prvues dans ce document sappliquent sans prjudice des textes lgaux.

    Numro d'dition

    Ldition 02.1996.1 de la rgle APSAD R3 reprend l'dition de fvrier 1996 et ladditif de fvrier 1998. Le certificat de conformit N2/3 ntant plus applicable au halon 1301 (domaine 2), il a t renomm N3. Afin de rpondre aux nouvelles exigences europennes, une rvision complte de la rgle APSAD R3 sera prochainement engage.

    La prsente dition 02.1996.2 (fvrier 2003) reprend ldition 02.1996.1 avec les modifications indiques en page 2.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 1

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Modifications apportes par rapport ldition 02.1996.1 Dans le cadre de la mise en place des certifications APSAD de service en remplacement des certifications de qualification professionnelle prcdemment dlivres par le CNPP aux entreprises intervenant dans le domaine de la scurit, ont t substitues, dans lensemble de la rgle ainsi que dans le certificat de conformit N3, la dclaration de conformit et le compte-rendu de vrification priodique Q2/3, les mentions :

    installateur certifi APSAD par entreprise titulaire de la certification APSAD de service dinstallation de systmes dextinction automatique gaz ,

    station de tlsurveillance certifie par station titulaire de la certification APSAD en tlsurveillance .

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 2

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    SOMMAIRE

    1. GENERALITES 7

    1.1 DOMAINE D'APPLICATION...........................................................................................................7

    1.2 ROLE DE L'INSTALLATION............................................................................................................7

    1.3 DEFINITIONS....................................................................................................................................8

    1.4 DESCRIPTION DE L'INSTALLATION.......................................................................................... 11

    1.5 SECURITE DU PERSONNEL ........................................................................................................ 12

    1.6 ORGANISATION DE L'ALARME ................................................................................................ 13

    1.7 CHAMP D'APPLICATION ............................................................................................................ 13

    2. CONCEPTION DE L`INSTALLATION 15

    2.1 TYPE D'INSTALLATION ET EXIGENCES STRUCTURELLES.................................................... 15

    2.2. QUANTITE DE BASE.................................................................................................................... 17

    2.3. FACTEUR KB .................................................................................................................................. 18

    2.4. QUANTITE DE STOCKAGE......................................................................................................... 21

    2.5. QUANTITE DE RESERVE............................................................................................................. 21

    2.6. STOCKAGE DU CO2 ..................................................................................................................... 22

    2.7. ZONE DE STOCKAGE DU CO2................................................................................................... 22

    2.8. CALCUL HYDRAULIQUE............................................................................................................. 23

    2.9. TEMPS D'EMISSION...................................................................................................................... 24

    2.10. TEMPS D'IMPREGNATION.......................................................................................................... 24

    3. RESEAU DE DISTRIBUTION 25

    3.1. TUYAUTERIES ............................................................................................................................... 25

    3.2. SUPPORTS DE TUYAUTERIES..................................................................................................... 26

    3.3. VANNES DIRECTIONNELLES..................................................................................................... 27

    3.4. DIFFUSEURS.................................................................................................................................. 28

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 3

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    4. DETECTION 29

    4.1. GENERALITES ............................................................................................................................... 31

    4.2. CONFIRMATION D'ALARME...................................................................................................... 29

    5. COMMANDE ET DECLENCHEMENT 31

    5.1. DISPOSITIF DE TEMPORISATION.............................................................................................. 31

    5.2. DECLENCHEUR MANUEL........................................................................................................... 31

    5.3. DECLENCHEUR MANUEL DE SECOURS .................................................................................. 31

    5.4. DISPOSITIF DE NEUTRALISATION NON ELECTRIQUE......................................................... 31

    5.5. DISPOSITIF D'ARRET D'URGENCE ............................................................................................ 32

    5.6. ALARMES SONORES.................................................................................................................... 32

    5.7. CABLAGE....................................................................................................................................... 33

    5.8. RESEAUX PILOTES ET CABLES .................................................................................................. 33

    6. INSTALLATION ET EPREUVE HYDROSTATIQUE 35

    6.1. INSTALLATION............................................................................................................................. 35

    6.2. EPREUVE HYDROSTATIQUE...................................................................................................... 35

    6.2.1. Pour les tuyauteries en amont des vannes directionnelles ...................................................................35

    6.2.2. Pour les tuyauteries en aval des vannes directionnelles .......................................................................35

    7. EXPLOITATION DE L'INSTALLATION 39

    7.1. INSTRUCTION ET FORMATION DU PERSONNEL .................................................................. 37

    7.2. VERIFICATIONS PAR L'EXPLOITANT ....................................................................................... 37

    7.3. REGISTRE ....................................................................................................................................... 38

    7.4. AUTRES OBLIGATIONS............................................................................................................... 38

    8. MAINTENANCE 39

    9. DOCUMENTATION 41

    10. VERIFICATION DE CONFORMITE 43

    10.1. RECEPTION DE LINSTALLATION ............................................................................................. 43

    10.2. INSTALLATEUR CERTIFIE APSAD ............................................................................................. 43

    10.3 MATERIELS .................................................................................................................................... 43

    10.4. ESSAIS............................................................................................................................................. 43

    10.5. MISE A LA TERRE ......................................................................................................................... 44

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 4

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    ANNEXES

    ANNEXE 1 Les proprits du CO2 .......................................................................................................................... 45

    ANNEXE 2 Schma synoptique des installations CO2 .................................................................................. 47

    ANNEXE 3 Matriels .................................................................................................................................................. 49

    ANNEXE 4 Procdure dessai destine dterminer les concentrations de CO2 utiliser pour les liquides inflammables et les gaz ...................................................................... 51

    ANNEXE 5 Diagramme dmission temps- concentration ............................................................................. 53

    ANNEXE 6 Formules de calcul pour la conception du rseau de tuyauteries.......................................... 55

    ANNEXE 7 Recommandations pour la protection de types spciaux de matriels et de locaux ................................................................................................................... 57

    ANNEXE 8 Ouvertures dvacuation de pression pour lenceinte des locaux protgs per le CO2......................................................................................................... 63

    ANNEXE 9 Recommandations relatives aux tuyauteries et aux raccords de tuyauteries ..................... 65

    ANNEXE 10 Spcifications concernant lautorisation dun mode manuel seul de dclenchement ................................................................................ 67

    ANNEXE 11 Fac-simil du certificat de conformit N 3 Fac-simil du compte-rendu de vrification priodique Q 2/3 ............................................... 69

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 5

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    1. GENERALITES

    1.1 DOMAINE D'APPLICATION

    Cette rgle dfinit les exigences de conception, d'installation et de maintenance des systmes d'extinction automatique CO2 dans des btiments et galement celles relatives l'extension ou la modification d'installations existantes.

    Elle stipule les exigences relatives non seulement aux systmes CO2 et au matriel mais galement aux btiments et objets protger.

    Le systme d'extinction automatique CO2 doit tre conu et install conformment cette rgle par une entreprise titulaire de la certification APSAD de service dinstallation de systmes dextinction automatique gaz 1 utilisant des matriels certifis et compatibles.

    Cette rgle ne couvre pas les systmes anti-explosion et les systmes d'inertage.

    Cette rgle stipule les exigences minimales.

    Dans ce document :

    - "doit" indique qu'il s'agit d'une exigence obligatoire ;

    - "devrait" indique qu'il s'agit d'une recommandation.

    Les autorits comptentes doivent tre consultes en ce qui concerne les paramtres qui ne sont pas couverts par la rgle.

    Les installations CO2 doivent tre conformes la prsente rgle et la lgislation nationale. Tous les appareils installs doivent tre conformes la rglementation en vigueur, en particulier les appareils sous pression.

    1.2 ROLE DE L'INSTALLATION

    L'installation a pour rle d'teindre un incendie un stade encore prcoce de son dveloppement et, le cas chant, de maintenir la concentration de CO2 ncessaire pendant une dure suffisante pour liminer tout risque de rinflammation.

    La conception, l'installation et la rception doivent tre bases sur une connaissance dtaille du domaine protg, de son exploitation et de l'organisation d'alarme qui y est associe.

    Il est important de considrer d'une manire globale les mesures de protection mises en uvre dans les locaux. Une installation peut se composer d'un systme de protection "autonome" ou constituer un lment d'une combinaison d'autres mesures de protection.

    1 Certification dlivre par le Centre National de Prvention et de Protection (CNPP), Organisme certificateur

    reconnu par la profession de lAssurance Dpartement CNPP Cert. BP 2265 27950 SAINT MARCEL.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 7

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    1.3 DEFINITIONS

    Autorits

    Organismes faisant autorit sur des aspects de l'installation (par exemple, assureurs, sapeurs-pompiers, pouvoirs publics).

    Charges permanentes

    Charges correspondant la masse des constituants d'une construction ou d'un lment de construction.

    Charges d'exploitation

    Somme des surcharges statiques (quipement, mobilier, etc...), des surcharges dynamiques (fluides, matriels mobiles, etc...) et des surcharges climatiques.

    Dclencheur manuel

    Dispositif manuel qui permet le dmarrage du cycle d'extinction de l'installation, qu'elle soit en mode manuel seul ou en mode automatique.

    Dclencheur manuel de secours

    Dispositif manuel qui permet l'ouverture des vannes et l'mission du gaz.

    Dlai d'alarme d'vacuation

    Temps s'coulant entre le dbut de l'alarme d'vacuation destine avertir le personnel mis en danger et l'mission de l'agent extincteur.

    Dclencheur automatique

    Dispositif automatique qui permet le dmarrage du cycle d'extinction de l'installation en mode automatique. Il peut parfois assurer la fonction de dtection.

    Dtecteur d'incendie

    Matriel faisant partie du dispositif de dtection incendie assurant la captation des phnomnes physiques ou chimiques du feu et conformes aux normes ou prescriptions.

    Dispositif d'alarme

    Dispositif qui dlivre des signaux d'alarme, sonores ou visuels.

    Dispositif d'arrt d'urgence

    Dispositif commande manuelle prolongeant le dlai d'alarme d'vacuation.

    Dispositif d'ouverture des vannes

    Mcanisme qui, aprs la sollicitation du dispositif de commande, provoque l'ouverture automatique de la vanne de conteneur et, le cas chant, de la vanne directionnelle pour permettre l'coulement du CO2.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 8

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Dispositif de commande

    Dispositif destin initialiser le processus d'mission, commander le dispositif d'alarme et tout matriel de commande auxiliaire.

    Dispositif de neutralisation non lectrique

    Dispositif mcanique qui empche l'mission de CO2 pendant l'excution de travaux de maintenance, de vrification ou de travaux d'entretien dans la zone protge sur le systme.

    Dispositif de temporisation

    Dispositif automatique qui retarde l'mission du CO2 pendant une priode prdtermine (dlai d'alarme d'vacuation) pour permettre l'vacuation du personnel.

    Emission secondaire

    Emission du gaz ralise aprs l'mission principale et permettant de maintenir le taux de concentration requis pendant le temps d'imprgnation demand par la prsente rgle.

    Etat de l'installation

    La prsente rgle prend en considration deux tats : mode automatique ou mode manuel seul.

    Feu de surface

    Feu de liquides inflammables, gaz et matires solides non couvant.

    Feu profond

    Feu de matires solides caractris par une combustion sans flamme l'intrieur de la matire solide et combustible.

    Installation

    Systme d'extinction d'incendie CO2 install.

    Installation basse pression

    Une installation dans laquelle le CO2 est stock basse temprature, normalement entre - 19 C et - 21 C.

    Installation haute pression

    Une installation dans laquelle le CO2 est stock temprature ambiante ; par exemple, la pression du CO2 stock est Pabs = 58,6 bar 21 C (Pabs : pression absolue).

    Mode manuel seul

    Il permet la mise en route de toutes les fonctions participant au processus d'extinction, uniquement par l'intermdiaire de dclencheurs manuels.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 9

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 Mode automatique

    Il permet la mise en route de toutes les fonctions participant au processus d'extinction, automatiquement par le systme de dtection d'incendie ou manuellement par les dclencheurs manuels.

    Priode gazeuse pr-liquide

    Temps s'coulant entre l'ouverture de la vanne du conteneur ou de la vanne directionnelle et le dbut d'un coulement biphasique au diffuseur le plus dfavoris.

    Phase liquide

    Etat du gaz en phase liquide durant le temps s'coulant entre la fin de la phase gazeuse et la fin de l'mission de la quantit de base sous la forme d'un coulement biphasique.

    Quantit de base

    Quantit de CO2 mettre dans la zone de calcul incluant le cas chant la quantit ncessaire au temps d'imprgnation.

    Quantit de stockage

    Quantit totale de CO2 maintenue disponible pour tre utilise dans une zone de noyage, comprenant la quantit de base, toute quantit supplmentaire requise pour compenser les variations de remplissage et les pertes dans les tuyauteries.

    Rsistance au feu

    Temps pendant lequel les lments de construction peuvent jouer le rle qui leur est dvolu, malgr l'action de l'incendie. Les degrs types de rsistance au feu sont les suivants :

    - Stabilit au feu (SF) (rsistance mcanique),

    - Pare-flamme (PF) (rsistance mcanique et tanchit aux flammes et aux gaz chauds ou inflammables),

    - Coupe-feu (CF) (rsistance mcanique, tanchit aux flammes et aux gaz chauds ou inflammables et isolation thermique).

    La rsistance au feu est dfinie par l'arrt du 3 aot 1999.

    Systme

    Systme compos d'lments constitutifs agrs, dont l'agrment repose sur leur bon fonctionnement et leur compatibilit.

    Systme de protection d'ambiance

    Installation destine protger le volume total d'une enceinte.

    Systme de protection ponctuelle

    Systme destin la protection d'objet.

    Temporisation

    Dlai prrgl, s'coulant entre le dclenchement du systme et l'mission.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 10

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Temps d'mission

    Temps ncessaire l'mission de la quantit de base de CO2.

    Temps d'imprgnation

    Dlai s'coulant partir du moment du dpassement de la concentration thorique jusqu'au moment o elle revient en de de ce niveau.

    Vanne directionnelle

    Vanne place sur le collecteur principal d'alimentation qui dirige le CO2 du conteneur de stockage vers la zone de noyage approprie.

    Vanne pilote

    Vanne comportant au moins deux dispositifs de dclenchement ; l'un est command par le dispositif automatique d'ouverture des vannes, le second est command par une autre vanne. Elle comporte ventuellement un troisime dispositif de dclenchement lorsqu'elle peut tre commande par un dclencheur manuel de secours.

    Vannes pilotes

    Vannes comportant au moins un dispositif d'ouverture dont la commande est assure suite au fonctionnement des vannes pilotes.

    Zone de calcul

    Zone pour laquelle la quantit de CO2 requise fait l'objet d'un calcul distinct.

    Zone de noyage

    Zone comprenant l'ensemble des zones de calcul devant tre noyes simultanment avec du CO2.

    Zone de stockage du CO2 Local ou zone abritant le ou les conteneur(s) de stockage de CO2.

    1.4 DESCRIPTION DE L'INSTALLATION

    Le schma synoptique figurant l'annexe 2 illustre la relation entre les composants qui doivent ou peuvent tre prsents dans un systme.

    Les installations CO2 se composent gnralement de conteneurs de CO2, de vannes, d'un rseau de tuyauteries fixes associ des diffuseurs correctement implants dans la zone protge et de dispositifs de dtection d'incendie, de dclenchement, d'alarme et de commande.

    Le CO2 est stock dans des bouteilles, temprature ambiante en cas de systmes haute pression ou dans des conteneurs calorifugs une temprature d'environ - 20C dans le cas de systmes basse pression.

    Le dispositif de commande dclenche les dispositifs d'alarme, enclenche le cas chant le processus de temporisation et provoque l'ouverture des vannes.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 11

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 Le systme peut tre quip de dispositifs automatiques destins dconnecter les machines et provoquer la fermeture des portes coupe-feu et autre matriel, l'objectif tant d'tablir et de maintenir la concentration de CO2.

    1.5 SECURITE DU PERSONNEL

    Dans tous les cas d'installation crant une mise en danger des personnes, des mesures de sauvegarde appropries doivent tre prvues afin de garantir une vacuation rapide de la zone, d'en interdire l'accs aprs l'mission et de fournir les moyens de secours rapide du personnel ventuellement pig. Les aspects de scurit, tels que la formation du personnel, les panneaux avertisseurs, la temporisation, les alarmes et les appareils respiratoires doivent tre envisags.

    La concentration de CO2 ncessaire pour produire un effet d'extinction suffisant met en danger la vie des personnes dans la zone de noyage.

    Des mesures de protection du personnel doivent tre mises en uvre, lorsque des systmes de protection d'ambiance et de protection ponctuelle sont installs, si la quantit d'agent extincteur mise dans le local ou le volume dans lequel est situ le systme de protection ponctuelle induit une concentration de CO2 suprieure 5 % (volume de CO2/volume global). Ceci s'applique galement des zones entourant la zone d'mission des systmes de protection ponctuelle ainsi que des zones adjacentes aux locaux ou volumes protgs o la possibilit de telles concentrations existent.

    Sous certaines conditions, le mode manuel seul peut tre autoris pendant les priodes d'occupation du local protg. Son introduction dans une installation d'extinction automatique CO2 doit tre soumise l'accord pralable de l'assureur en vue de l'tablissement d'un certificat de conformit. Les conditions d'introduction et les principes de fonctionnement du mode manuel seul dans un systme automatique sont dfinis dans l'Annexe 10.

    Dans tous les cas de figure, un dispositif de neutralisation est ncessaire.

    Les exigences suivantes doivent tre satisfaites :

    - Une zone de noyage ne doit pas constituer un itinraire d'vacuation unique pour d'autres zones ;

    - Prvoir des portes battantes fermeture automatique ouvrant uniquement vers l'extrieur qui peuvent tre ouvertes de l'intrieur mme si elles sont verrouilles de l'extrieur ;

    - Prvoir des alarmes d'vacuation conformes aux normes en vigueur (NF S 32-001, etc...) qui soient distinctes de tous les autres signaux d'alarme "process" et qui fonctionneront au plus tard la confirmation de la dtection ;

    - Parfumer le CO2 avec un produit odorant ininflammable et non toxique qui permettra de reconnatre les atmosphres dangereuses ;

    - Prvoir des panneaux avertisseurs signaltiques aux accs et issues indiquant : "en cas d'alarme ou de dgagement de CO2, quitter immdiatement le local" ;

    - Prvoir des pancartes lumineuses aux accs et issues indiquant respectivement "entre interdite" et "vacuation".

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 12

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Les exigences suivantes devraient tre satisfaites :

    - Matrialisation des itinraires d'vacuation qui doivent tre laisss libres en permanence ainsi que des flchages signaltiques ;

    - Prsence d'un matriel respiratoire autonome et personnel form l'utiliser ;

    - Possibilit de mettre en place des moyens de ventilation des locaux aprs l'mission de CO2 (ceux des sapeurs pompiers peuvent tre pris en considration) ;

    - Prvoir toute autre mesure de protection qu'une tude approfondie de chaque situation particulire aura rvle ncessaire (exemple : prvoir des alarmes continues aux entres jusqu' ce que l'atmosphre ne prsente plus de danger).

    Le risque de fuite de CO2 dans des zones contigus o des concentrations dangereuses pourraient tre atteintes doit tre examin.

    La lgislation nationale doit tre observe.

    1.6 ORGANISATION DE L'ALARME (voir galement le 5.6.)

    Une mthode efficace d'organisation de l'alarme doit tre prvue pour :

    - avertir les personnes concernes ;

    - alerter les services de secours ;

    - initialiser d'autres mesures requises.

    1.7 CHAMP D'APPLICATION

    Afin de dterminer le domaine protger, une analyse de risque doit tre effectue.

    L'efficacit d'extinction du CO2 est essentiellement due la rduction de la teneur en oxygne de l'air une valeur laquelle le feu ne peut plus s'auto-alimenter.

    L'effet de refroidissement du CO2 est mineur comparativement l'effet d'touffement.

    Au terme de l'extinction, il peut s'avrer ncessaire, afin d'viter tout risque de rinflammation, de maintenir une concentration leve de CO2 (concentration suprieure la concentration minimale d'extinction) jusqu'au refroidissement suffisant des objets.

    Le CO2 est adapt l'extinction de feux impliquant certains types de matires et matriels tels que :

    - les liquides inflammables et les matires qui, en cas d'incendie, prsentent un comportement au feu similaire aux liquides inflammables ;

    - les gaz combustibles, lorsque des dispositions sont prises pour garantir qu'un mlange gaz combustible/air ne peut tre reconstitu la suite d'une extinction russie ;

    - les installations lectriques et lectroniques ;

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 13

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 - les matires combustibles comme le bois, le papier, les textiles..... Des feux de

    cette nature, toutefois, exigent une concentration suprieure de CO2 et un certain temps effectif d'inhibition (temps d'imprgnation) ; l'extinction n'est possible que si le feu n'est pas profond.

    Le CO2 ne peut permettre l'extinction de feux impliquant certains types de matires tels que :

    - les produits chimiques contenant de l'oxygne ;

    - les mtaux et produits chimiques qui donnent lieu une raction au contact du CO2, comme les mtaux alcalins et les hydrures mtalliques.

    A titre d'exemple, les systmes CO2 sont utiliss dans les cas suivants:

    - fabrication de peinture ;

    - travaux de peinture par pulvrisation ;

    - bains d'huile ;

    - lectrorosion... ;

    - presses d'imprimerie ;

    - salles de distribution lectrique ;

    - ordinateurs ;

    - cuisines de restaurant (friteuses, hottes et conduits connects) - voir Annexe 7 ;

    - gnrateurs, y compris le systme de refroidissement ;

    - transformateurs huile ;

    - laminoirs froid ;

    - centrales hydrauliques ;

    - groupes lectrognes1.

    1 Des mesures spcifiques peuvent tre prises pour sauvegarder l'entre d'air frais de la carburation.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 14

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    2. CONCEPTION DE L`INSTALLATION

    2.1 TYPE D'INSTALLATION ET EXIGENCES STRUCTURELLES

    y Le choix entre un systme haute pression et un systme basse pression dpend de la quantit de CO2 stocker et du rseau de distribution requis.

    y Le choix entre un systme de protection d'ambiance et un systme de protection ponctuelle dpend de la nature et de l'importance du risque, de l'tanchit de l'enceinte et de la scurit des personnes.

    y Les btiments, locaux et objets ferms (zones de noyage) protgs par des systmes CO2 de protection d'ambiance doivent permettre d'atteindre la concentration efficace de CO2 et de la maintenir pendant le temps dfini au 2.10 (temps d'imprgnation).

    y La totalit de l'enceinte (murs, plafonds, planchers, portes, fentres, etc) doit rsister l'augmentation de pression apparaissant pendant l'mission. A cet effet, des dispositifs d'vacuation de pression doivent tre prvus en partie haute pour viter un accroissement de pression excessif dans la zone d'mission, sauf si des calculs dmontrent que les dispositifs ne sont pas ncessaires en raison des dfauts d'tanchit du local.

    La rsistance de la construction (diffrence de pression) doit tre value par le matre duvre.

    Les dispositifs d'vacuation de pression doivent uniquement s'ouvrir en cas de surpression dans l'enceinte. Ils doivent se fermer automatiquement lorsque la pression excessive a diminu. Un exemple d'application de la mthode utiliser pour calculer les dispositifs d'vacuation de pression est prsent l'annexe 8.

    y L'enceinte doit satisfaire aux critres suivants : - les lments porteurs doivent tre stables au feu 1/4 h ;

    - les cloisons, planchers haut et bas, portes, fentres, trappes et volets doivent tre pare flammes 1/4 h.

    Cas particuliers (centres informatiques, calculateurs, salles d'automatismes ...) :

    - En raison de leur vulnrabilit particulire, ces locaux doivent tre protgs contre un feu survenant l'extrieur de ces locaux ainsi que contre les fumes qui proviendraient d'un tel feu.

    - Lorsque les locaux contigus ne sont pas protgs, les parois sparatives doivent tre au moins CF 1/2 h et les ouvertures quipes de porte CF 1/2 h au moins fermeture automatique.

    - Une installation de dtection automatique d'incendie doit surveiller l'environnement des locaux protgs et :

    commander la fermeture des portes et clapets CF d'isolement du local protg et l'arrt des ventilateurs et/ou d'extraction d'air du local protg ;

    transmettre une signalisation permettant l'intervention rapide des secours.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 15

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 y Les lments de structure de l'enceinte doivent tre classs comme des

    ouvertures de type A0 (voir au 2.2. la dfinition de A0) s'ils ne satisfont pas aux exigences nonces ci-avant.

    y L'installation peut tre conue comme un systme de protection d'ambiance si la superficie A0 de toutes les ouvertures supposes ouvertes de l'enceinte protge ou objet ferm en cas d'incendie n'excde pas 3 % de la superficie totale AV de l'enceinte - cts, planchers et plafonds confondus - (voir au 2.2. la dfinition de AV).

    y Lorsque la superficie des ouvertures non obturables excde 3 %, le systme doit tre conu comme un systme de protection ponctuelle.

    Les courants d'air ne doivent pas avoir d'incidence sur le fonctionnement de l'installation CO2. Pour satisfaire cette exigence, les conditions suivantes doivent tre remplies.

    Les ouvertures de l'objet ou du local, supposes ouvertes en cas d'incendie, ne doivent pas excder 0,1VV2/3 et ne jamais dpasser 50 m2 (voir au 2.2. la dfinition de VV).

    Si ces limites sont dpasses, l'objet protg doit tre situ dans un btiment. Les ouvertures du btiment, supposes ouvertes en cas d'incendie, ne doivent pas excder les limites indiques ci-dessus.

    Si l'objet ou le local protg avec des ouvertures supposes tre ouvertes en cas d'incendie se situe moins de 5 m des parois sparatives, celles-ci doivent tre CF 1/2 h afin de garantir la stabilit de l'enceinte jusqu' la fin du temps d'imprgnation.

    En ce qui concerne les objets situs dans des locaux de grande taille avec des ouvertures supposes tre ouvertes en cas d'incendie, les autorits doivent examiner si aucun courant d'air n'a d'incidence sur le fonctionnement de l'installation CO2.

    y Des objets peuvent tre protgs par des systmes de protection ponctuelle uniquement lorsque des dispositions ont t prises pour garantir que la concentration de CO2 efficace puisse tre tablie et maintenue pendant la priode requise. Des conditions dfavorables (par exemple : le vent, la ventilation) doivent tre prises en considration.

    y Si des ouvertures doivent rester ouvertes pour des raisons d'exploitation, des mesures appropries doivent tre prises pour garantir qu'elles seront fermes automatiquement et simultanment au dbut de la temporisation, dans la mesure du possible, et au plus tard lorsque l'mission de l'agent extincteur commence.

    y En cas de prsence d'une installation d'exutoires de fumes et de chaleur, une tude spcifique doit tre mene, en particulier si le dclenchement de ceux-ci est automatique.

    Dans les cas de figure o une propagation rapide du feu et de fortes lvations de temprature doivent tre escomptes comme la fabrication de laque, la fabrication et le traitement de mousse plastique, le stockage de liquides inflammables, les exutoires de fume doivent rsister une contrainte thermique afin d'exclure un dommage avant la fin du processus d'extinction (voir tableau l'annexe 5).

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 16

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    2.2. QUANTITE DE BASE

    y La quantit de base de CO2 requise doit tre dtermine en appliquant la formule suivante aux installations de protection ponctuelle et aux installations de protection d'ambiance:

    Q=KB (0,2A + 0,75V)

    Toutefois, l'quation suivante peut tre considre comme la limite suprieure si 0,75V + 0,2AV 1,1V :

    Q=KB (1,1V + 0,230A0)

    Av et non A = Av + 30 A0 doit tre utilis dans cette comparaison.

    Les variables prises en compte dans ces formules sont les suivantes :

    V = Vv + 4 VZ VG

    A = AV + 30 A0

    Av : Superficie totale des murs, planchers et plafonds (y compris les ouvertures A0) de l'enceinte (relle ou fictive, voir ci-dessous), en m2

    A0 : Superficie totale de toutes les ouvertures pouvant tre supposes ouvertes dans le cas d'un incendie, en m2

    Q : Quantit de base de CO2 en kg

    VV : Volume de l'enceinte ou le volume de l'objet (rel ou fictif), en m3

    VZ : Volume d'air en valeur absolue qui sera introduit dans l'enceinte ou vacu de l'enceinte au cours du temps d'mission et du temps d'imprgnation par des systmes de ventilation qui ne peuvent tre ferms, en m3

    VG : Volume de la structure du btiment qui peut tre dduit, en m3 (lments fixes

    incombustibles)

    KB : Facteur imput la matire protger qui peut tre gal ou suprieur 1

    Le coefficient 0,2 exprim en kg/m2 tient compte de la quantit de CO2 susceptible de s'chapper.

    Le coefficient 0,75 exprim en kg/m3 tient compte de la quantit minimum de CO2 prise comme base dans l'application de la formule.

    y Si des zones de calcul diffrentes (dues par exemple des facteurs KB diffrents) ne sont pas spares par une distance d'au moins 5 m ou selon les prescriptions du 2.1 elles doivent constituer une mme zone de noyage.

    y Un maximum de deux zones de noyage distinctes peuvent tre combines pour une mission simultane.

    y La surface dlimitant les zones de calcul d'une zone de noyage peut tre omise lorsque l'on dtermine (A) dans les formules nonces ci-dessus.

    La somme de toutes les surfaces (A) dlimitant la zone de calcul doit tre utilise dans les formules ci-dessus conformment ce qui suit.

    y La surface d'enveloppe servant de rfrence pour les systmes de protection d'ambiance est la somme de toutes les surfaces de murs, plafonds et planchers y compris les ouvertures.

    y Pour dterminer la surface d'enveloppe de rfrence pour les systmes de protection ponctuelle, les ouvertures non obturables de la zone de calcul doivent tre compltes par des surfaces fictives. Les surfaces fictives doivent

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 17

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 avoir des gomtries simples comme celles des cubes, des cylindres, des segments sphriques. Le nombre des surfaces fictives doit tre aussi faible que possible.

    Les parois et le plafond de l'enceinte fictive doivent tre distants d'au moins 0,6 m du risque principal, moins qu'il n'existe de vritables parois.

    La surface d'enveloppe reprsente par des surfaces relles et fictives doit tre au moins quivalente l'objet protg et doit inclure l'ensemble des zones prsumes d'coulement et de fuite.

    Une dimension minimale de 1,2 m doit tre utilise dans les calculs du volume de l'enceinte fictive.

    Dans le cas des systmes de protection ponctuelle o il n'est pas possible de placer des diffuseurs l'intrieur de la zone enveloppe pour les raisons nonces au 3.4. ou bien lorsque des raisons d'ordre oprationnel importantes le rende ncessaire, la zone de calcul doit tre tendue de manire ce que les diffuseurs soient couverts.

    Le plancher est toujours ncessaire ; si ce n'est pas le cas, les autorits doivent tre consultes.

    Pour le calcul de la quantit de base pour les objets comprenant des rservoirs tels que les cuves de trempe, le rservoir vide doit tre pris en compte dans la zone de calcul.

    2.3. FACTEUR KB

    y Les valeurs numriques de KB indiques pour les matires combustibles et risques spciaux recenss dans les tableaux de 1 3 doivent tre introduites dans les formules nonces au 2.1. utilises pour dterminer la quantit de CO2 de base.

    y Les facteurs KB correspondant des risques non recenss dans ce chapitre devront tre dtermins en utilisant l'appareillage d'essai avec brleur coupelle (voir annexe 4) ou d'autres mthodes d'essai permettant d'obtenir des rsultats quivalents.

    y Le facteur KB correspondant des matires combustibles susceptibles de donner lieu des feux profonds ne doit pas s'appliquer aux combustibles solides dont la liste suit :

    - bandes de papier d'imprimantes ;

    - gnrateurs de plastique alvolaire ;

    - couches de papier intermdiaires dans le stockage des solides de la classe de feu B (NF EN 2) ;

    - palettes en bois dans le stockage de catgorie B des produits combustibles avec un emballage non combustible. Des palettes en bois vides sont autorises.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 18

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    Tableau 1 : Facteurs KB pour gaz et liquides

    Matires Facteur KB Concentration de

    calcul en %

    Actone 1.00 34 Actylne 2.57 66 Carburant pour avion - Indices 115/145 1,06 36 Benzol, Benzne 1.10 37 Butadine 1.26 41 Butane 1.00 34 Butne-1 1.10 37 Disulfure de carbone 3.03 72 Monoxyde de carbone 2.43 64 Gaz de cokerie 1.10 37 Cyclopropane 1.10 37 Gazole 1.00 34 Diethyl ther 1.47 46 Dimethyl ther 1.22 40 Fluide caloporteur 1.47 46 Ethane 1.22 40 Alcool thylique 1.34 43 Ether thylique 1.47 46 Ethylne 1.60 49 Dichlorure d'thylne 1.00 34 Oxyde d'thylne 1.80 53 Essence 1.00 34 Hexane 1.03 35 n-Heptane 1.03 35 Hydrogne 3.30 75 Sulfure d'hydrogne 1.06 36 Isobutane 1.06 36 Isobutylne 1.00 34 Formiate d'isobutyl 1.00 34 JP-4 1.06 36 Krosne 1.00 34 Mthane 1.00 34 Actate de mthyle 1.03 35 Alcool mthylique 1.22 40 Mthyle butane-1 1.06 36 Mthyle thyle ctone 1.22 40 Formiate de mthyle 1.18 39 n-Octane 1.03 35 Gaz naturel 1.10 37 Pentane 1.03 35 Propane 1.06 36 Propylne 1.06 36 Tolune 1.30 42 Huile de trempe de graissage * 1.00 34

    * Ne concerne pas les huiles d'installations de trempe fermes (voir Annexe 7).

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 19

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    Tableau 2 : Facteurs KB pour des matires combustibles solides

    Matires Facteur KB Concentration de

    calcul en %

    Matire cellulosique 2.25 1 61

    Coton 2.00 1 57

    Papier, carton ondul 2.25 1 61

    Matire plastique (granulaire) 2.00 1 57

    Polystyrne 1.00 34

    Polyurthanne vulcanis, uniquement 1.00 34

    1 Il s'agit de matires susceptibles de donner lieu des feux profonds et une concentration de 34 % doit tre maintenue pendant au moins 20 minutes.

    Tableau 3 : Facteurs KB pour quipements spciaux

    Matires Facteur KB Concentration de

    calcul en %

    Salles de cbles, gaines contenant des cbles

    1.50 1 47

    Zones de traitement de donnes (bandothque, ...)

    2.25 1,3 61

    Ordinateurs 1.50 1 47

    Salles de commande et de distribution lectrique

    1.20 1 40

    Gnrateurs, y compris systme de refroidissement

    2.00 2 57

    Transformateurs bain d'huile 2.00 1 57

    Zones d'imprimantes 2.25 1,3 61

    Installations de peinture par pulvrisation et de schage

    1.20 40

    Mtiers tisser 2.00 1,4 57

    1 Une concentration de 34 % doit tre maintenue pendant au moins 10 minutes. 2 Le temps d'imprgnation doit tre maintenu jusqu' l'arrt des gnrateurs. 3 Le papier doit tre uniquement trait et non stock. 4 Selon la nature des produits, se conformer au tableau 2.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 20

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    2.4. QUANTITE DE STOCKAGE

    y La quantit de stockage CO2 doit tre au moins quivalente la quantit de base calcule conformment au 2.2. pour la zone d'extinction ncessitant la plus grande quantit d'agent extincteur, majore des quantits supplmentaires suivantes :

    - Pour les systmes basse pression, un coefficient de scurit (par exemple pour les fuites de stockage, les tolrances de remplissage et le prlvement) d'au moins 10 % de la quantit calcule de CO2.

    - Pour les systmes basse pression, la quantit de CO2 qui, au terme du processus d'mission, se trouve sous forme liquide dans la tuyauterie. La quantit doit tre calcule ou bien l'on supposera que le rseau est rempli avec 75 % de CO2 liquide.

    - Dans le cas des systmes de protection ponctuelle :

    quantit calcule, mise pendant la priode gazeuse pr-liquide ; pour les systmes haute pression, 30 % de la quantit calcule pour les gaz

    rsiduels.

    - Si les liquides inflammables sont chauffs compltement et pas seulement la surface pour des raisons d'exploitation (par exemple, bains d'huile dans des ateliers de trempe, bassins de saturation de bitume), la quantit de stockage doit tre augmente pour permettre une seconde mission.

    - Une compensation pour temprature extrme :

    lorsque la temprature ambiante de l'enceinte est suprieure 100C, 2 % de la quantit de CO2 calcule doit tre ajoute par tranche de 5C au-dessus de 100C.

    lorsque la temprature ambiante de l'enceinte est infrieure - 20C, 2 % de la quantit de CO2 calcule doit tre ajoute par degr infrieur - 20C.

    y Pour la protection de types spciaux de matriel et de locaux, voir annexe 7.

    y 30 zones de noyage au maximum pourront tre connectes l'installation.

    2.5. QUANTITE DE RESERVE

    Une quantit de rserve correspondant la mme quantit que la quantit de stockage doit tre disponible en permanence dans les cas suivants :

    - lorsque plus de cinq zones de noyage sont raccordes l'installation ;

    - si la quantit de stockage de CO2 ne peut tre remplace dans les 48 heures.

    Lorsque, sur un mme site, plusieurs systmes dextinction CO2 sont installs, la quantit de rserve prendre en compte correspond au plus grand des systmes.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 21

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    2.6. STOCKAGE DU CO2

    y La quantit de stockage de CO2 et la quantit de rserve doivent tre stockes de telle manire qu'elles doivent tre disponibles en permanence et ne peuvent tre utilises d'autres fins.

    y Le taux de remplissage des conteneurs haute pression doit tre de 0,667 kg ou 0,750 kg par litre du volume de conteneur.

    Les volumes de conteneur doivent tre conformes la rglementation franaise en vigueur.

    Une seule taille de conteneur et un seul taux de remplissage doivent tre utiliss dans une installation.

    Seul du CO2 conforme l'ISO 5923 - agents extincteurs d'incendie- doit tre utilis dans ce systme d'extinction d'incendie.

    y Les conteneurs haute pression doivent tre installs verticalement de manire permettre que chaque conteneur puisse tre facilement mont et ils doivent tre fixs au collecteur avec un clapet anti-retour.

    y La quantit d'agent extincteur disponible doit tre surveille. Toute perte de plus de 10 % de l'agent extincteur dans un conteneur doit tre indique automatiquement.

    Les conteneurs doivent tre remplacs ou leur niveau complt si une perte de contenu de plus de 10 % se produit.

    y Dans les systmes basse pression, un groupe frigorifique automatique doit tre utilis pour maintenir le CO2 une pression absolue comprise entre 19 bar et 21 bar. Une augmentation de pression au del de 22 bar doit tre automatiquement signale comme un drangement au coffret de relayage.

    La temprature du CO2 pendant le remplissage des conteneurs peut tre plus basse que celle correspondant la conception de l'installation.

    y Le conteneur basse pression doit avoir une isolation thermique suffisante pour limiter la perte de CO2 en 24 heures, 1,5 % maximum en cas de dfaillance du groupe frigorifique, 35C, ou la temprature ambiante maximum escompte.

    Les matriaux d'isolation doivent tre protgs par un revtement mtallique pour viter tout dommage mcanique.

    y Les conteneurs basse pression doivent tre quips d'une vanne d'arrt manuelle cadenasse en position ouverte en amont de la vanne de conteneur, aussi prs que possible de la vanne de conteneur.

    y Les soupapes de scurit la surpression et disques de rupture monts sur un conteneur basse pression doivent dboucher en un lieu o la scurit du personnel n'est pas menace.

    2.7. ZONE DE STOCKAGE DU CO2

    La zone de stockage du CO2 doit tre situe dans un local distinct non expos au risque protg mais elle devrait se trouver aussi prs que possible de la zone de noyage. Toutefois, en cas d'impossibilit une protection physique contre la malveillance doit tre prvue.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 22

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 La zone de stockage du CO2 doit tre :

    - facilement accessible mme en cas d'incendie ;

    - interdite d'accs des personnes non autorises ;

    - exclusivement rserve cet usage ;

    - maintenue des tempratures comprises entre - 10C et 35C ;

    - ventile ;

    - conue de manire permettre l'excution des travaux de maintenance et de vrification sans difficult ;

    - claire lectriquement ;

    - conue pour permettre une vacuation facile.

    Les matriels installs dans le local de stockage du CO2 doivent tre protgs contre l'chauffement caus par le rayonnement du soleil ou d'autres sources.

    Des instructions d'exploitation doivent tre affiches de manire permanente et bien visible dans la zone de stockage du CO2.

    Le nom du fabricant et/ou de la socit de maintenance, l'anne de l'installation, les instructions d'emploi et de maintenance et les donnes techniques ncessaires l'installation doivent tre indiqus dans la zone de stockage du CO2.

    2.8. CALCUL HYDRAULIQUE

    Le dimensionnement des diffuseurs et du rseau de tuyauteries doit permettre l'mission de la quantit de base de CO2 requise dans la zone de noyage, dans le dlai d'mission stipul au 2.9.

    La mthode dcrite dans l'ISO 6183: 1990 (voir annexe 6) peut tre choisie comme base de calcul.

    La mthode dcrite dans l'ISO 6183:1990 convient seulement pour les installations avec :

    - un rseau de distribution quasi symtrique (le dbit dans les deux branches d'un T ne doit pas excder le rapport 40/60),

    - une seule zone de calcul.

    Note ( titre d'information) :

    La limitation une seule zone de calcul est imputable au fait que cette mthode utilise uniquement les pressions de service de 50,7 ou 19,7 bar (pression dans le conteneur lorsque 50 % de la quantit calcule est mise). Si la mthode devait tre utilise pour tous les systmes, la pression de service effective doit tre augmente dans le calcul. Les valeurs Y et Z doivent par consquent tre calcules.

    La pression calcule dans les tuyauteries doit tre au moins quivalente :

    Pabs = 14 bar pour les installations haute pression ;

    Pabs = 10 bar pour les installations basse pression ;

    Dans les zones de stockage non chauffes o la temprature peut descendre en-dessous de 0C, le calcul et le dimensionnement hydraulique des installations haute pression doivent tre effectus comme pour des installations basse et moyenne pression.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 23

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    2.9. TEMPS D'EMISSION

    y Dans le cas des systmes de protection d'ambiance, la dure normale maximale d'mission ne doit pas excder 60 secondes. Toutefois, pour les installations comportant plus de 3 tonnes de quantit de CO2 stocke et protgeant des zones o des feux dveloppement lent sont prvisibles, la dure d'mission peut tre de 120 secondes maximum.

    Des exceptions sont indiques ci-dessous.

    y Dans le cas des systmes de protection d'ambiance protgeant : - les salles d'ordinateurs ;

    - les centres informatiques ;

    - les locaux lectriques de commutation et de distribution ;

    - les zones d'impression informatique.

    La concentration calcule doit tre atteinte en moins de 240 secondes. Toutefois, une concentration de 34 % (quivalente au facteur KB = 1) doit tre atteinte dans le laps de temps prvu ci-dessus.

    y Dans le cas des systmes de protection d'ambiance protgeant des risques o peuvent se trouver des matriaux susceptibles de causer des feux profonds (voir tableau 2 au 2.3.), la concentration correspondante du tableau 2 doit tre atteinte dans le laps de temps indiqu ci-dessus. Toutefois, la concentration finale doit tre atteinte en l'espace de 240 secondes (temps maximal d'mission) et une concentration de 34 % doit tre obtenue en 60 secondes.

    y Dans le cas des systmes de protection ponctuelle, la quantit de base doit tre mise dans la phase liquide en l'espace de 25/30 secondes. Le temps d'mission thorique (priode gazeuse pr-liquide et phase liquide) doit tre au maximum gal 40 secondes.

    2.10. TEMPS D'IMPREGNATION

    Protection par noyage total :

    Dans les cas o un incendie ne peut tre teint au cours du temps d'mission (par exemple, feux profonds), l'agent extincteur doit tre maintenu dans l'enceinte pendant un temps d'imprgnation dtermin. Les temps d'imprgnation correspondant des conditions particulires sont stipuls au bas des tableaux 2 et 3 ( 2.3.).

    Protection ponctuelle :

    Cette protection ne concerne pas les feux profonds. Aucun temps d'imprgnation n'est requis. Seule la concentration de calcul est requise au cours de l'mission et dans le volume envelopp protg.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 24

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    3. RESEAU DE DISTRIBUTION

    3.1. TUYAUTERIES

    Les tuyauteries et raccords doivent tre en mtal et doivent pouvoir rsister aux pressions potentielles les plus leves possibles conformment au tableau 4 et aux basses tempratures (- 50C).

    Les tuyauteries doivent tre conformes aux normes EN et/ou aux rglementations nationales.

    Des sections de tuyauteries susceptibles d'tre soumises une pression statique (tuyauterie ferme) doivent tre protges par une soupape de sret.

    Des tuyauteries flexibles doivent tre utilises uniquement lorsque l'emploi de tuyauteries fixes est inadapt.

    La mise en place de dispositifs susceptibles de provoquer une augmentation de section dans le sens de l'coulement du CO2 est interdite.

    Dans les systmes haute pression, la section nominale du collecteur reli aux conteneurs de stockage doit tre au moins gale la somme des diamtres nominaux de l'ensemble des vannes de conteneurs.

    La section des tuyauteries vannes et flexibles, l'exception du collecteur, peut uniquement tre rduite dans le sens dans lequel le CO2 s'coule.

    Le diamtre nominal des tuyauteries ne doit pas tre infrieur 10 mm. Dans le cas d'installations de protection ponctuelle, assumant la protection l'intrieur d'une enceinte, le diamtre peut tre rduit jusqu' 6 mm si les tuyauteries sont en acier inoxydable ou en cuivre demi-dur.

    Tableau 4 : Exigences de qualit des tuyauteries

    Section Pression de service

    en bar

    Systmes haute pression entre la vanne de conteneur et la vanne directionnelle*

    120

    Systmes haute pression en aval de la vanne directionnelle 50

    Systmes basse pression entre la vanne de conteneur et la vanne directionnelle* en aval

    25

    * Les dispositifs de scurit doivent garantir que la pression de service ne peut tre dpasse en raison de la fuite des vannes de conteneurs.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 25

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 L'intrieur et l'extrieur des tuyauteries doivent tre effectivement protgs contre la corrosion (soit galvaniss, soit en acier inoxydable) si des conditions d'environnement le ncessitent. Des chocs thermiques dus l'mission doivent tre pris en compte au niveau des revtements. Des aciers en alliages spciaux et/ou des revtements protecteurs de surface adapts doivent tre utiliss si l'emploi de tuyauteries et de raccords en mtal n'offre pas une protection anticorrosion suffisante.

    Des tuyauteries d'un diamtre nominal infrieur 50 mm ne doivent pas tre raccordes par soudage sur le site ; toutefois, des mthodes de soudure agres peuvent tre utilises.

    La procdure de soudure doit tre conforme la rglementation nationale.

    Si de l'eau de condensation est susceptible de se former dans les tuyauteries, des moyens appropris doivent tre prvus pour la vidange. Ces points de vidange doivent tre installs aux points bas et ne doivent pas tre accessibles aux personnes non autorises.

    L'installation de la tuyauterie doit tre ralise de manire ne pas pouvoir tre endommage du fait de son propre poids, des variations de temprature, des vibrations, du dclenchement de l'installation ou d'autres influences inhrentes l'installation. L'ensemble de la tuyauterie doit tre accessible.

    Chaque tronon de tuyauterie doit tre en liaison quipotentielle la terre ; dans le cas o les raccords sont monts avec des produits isolants, des pontages lectriques doivent tre prvus (par exemple par des tresses mtalliques).

    3.2. SUPPORTS DE TUYAUTERIES

    Lors de la conception de systmes basse pression en particulier, les basses tempratures produites lors de l'mission du CO2 doivent tre prises en considration pour la conception des supports ; les ancrages doivent galement rsister des vibrations statiques et dynamiques.

    La modification de la longueur des tuyauteries cause par des effets thermiques ne doit pas tre nglige.

    Le mode de conception des supports de tuyauteries doit liminer tout risque de dommages au systme, lorsqu'ils sont soumis des charges trs leves.

    Cette condition est suppose satisfaite lorsque les supports ont t calculs et construits en se basant sur une charge permanente et une charge d'exploitation.

    Des matriaux combustibles ne doivent pas tre utiliss.

    Les matriaux composant les supports doivent avoir au moins 3 mm d'paisseur.

    Les supports ne doivent pas tre utiliss d'autres fins. Les supports doivent tre fixs proximit des raccords dans la tuyauterie.

    Dans le cas des installations de protection ponctuelle, les supports de tuyauteries pourraient tre fixs directement aux objets protger. Dans tous les cas de figure, la charge de calcul doit tre observe.

    Si dans des cas exceptionnels il s'avre ncessaire de fixer le rseau de tuyauteries au matriel ou des lments non structurels, il convient de rappeler que lors du calcul des paramtres de fixation des matriels ou de

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 26

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 l'lment non structurel, il faut se baser sur au moins le double de la charge permanente et de la charge d'exploitation dtermine pour la tuyauterie.

    L'espacement maximum entre deux supports le long de la tuyauterie ne doit pas excder les valeurs indiques dans le tableau 5.

    Tableau 5 : Espacements de supports

    Diamtre de tuyauterie en mm 25 > 25 50

    Espacement entre les supports en m 2 3 4

    Si dans le cas de tuyauteries > 50 mm, l'espacement de 4 m ne peut tre respect pour des raisons de construction, il peut tre port 6 m si la tuyauterie comporte des supports doubles.

    Des supports supplmentaires sont exigs l o des charges suprieures (telles que des vannes) exigent un supportage.

    L'espacement entre un support et le dernier diffuseur doit tre aussi rduit que possible et ne pas excder :

    - 0,1 m pour les tuyauteries d'un diamtre 25 mm,

    - 0,25 m pour les tuyauteries d'un diamtre > 25 mm.

    Toute section montante de tuyauterie d'une longueur suprieure 1 m doit tre fixe l'aide de supports.

    3.3. VANNES DIRECTIONNELLES

    Les vannes directionnelles doivent "toutes les fois o c'est possible" tre situes en dehors de la zone dangereuse cre par un foyer d'incendie dans la zone de noyage. Aucun liquide inflammable ne doit tre stock proximit immdiate de la vanne directionnelle. Ces vannes doivent tre protges contre les manipulations non autorises et contre les chocs.

    Le positionnement des vannes directionnelles doit tre tel qu'elles ne s'ouvriront pas sous l'effet de vibrations mises dans l'environnement et de vibrations mises lors de l'ouverture de la vanne du(des) conteneur(s) de stockage ou d'autres vannes directionnelles.

    L'ventuelle commande de secours ne doit pas enfreindre les rgles nationales de scurit des personnes et celles relatives au matriel requis pour empcher des dommages dus la surpression cre par le CO2 dans la zone d'mission.

    Dans le cas des installations haute pression, les vannes directionnelles doivent s'ouvrir automatiquement et avant l'ouverture de la vanne de conteneur (au plus tard en mme temps). Ds qu'une vanne directionnelle a t dclenche pour alimenter une zone de noyage, aucune autre vanne directionnelle ne pourra plus s'ouvrir automatiquement.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 27

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 Dans le cas des installations basse pression les vannes directionnelles doivent s'ouvrir et se fermer automatiquement. La dure d'ouverture doit correspondre la dure d'mission indique dans le 2.9.

    Dans le cas d'une vanne de conteneur fonctionnement automatique installe dans les systmes basse pression en plus de la vanne directionnelle, la vanne directionnelle doit tre ouverte aprs la vanne de conteneur. La vanne directionnelle doit tre ferme automatiquement aprs la fin du temps d'mission. La vanne de conteneur doit tre ferme aprs que le CO2 liquide rsiduel dans la tuyauterie entre le conteneur et la vanne directionnelle soit de nouveau rentr dans le conteneur.

    Dans ce cas, une soupape de scurit doit tre installe sur la tuyauterie entre le conteneur et la vanne directionnelle et en position debout. La soupape de scurit doit mettre le CO2 dans l'atmosphre, l'cart des fentres et en particulier des portes-fentres, des ouvertures de ventilation. Ceci ne doit en aucun cas constituer un danger pour les personnes.

    Lorsqu'une vanne de conteneur fonctionnement automatique est installe, elle doit s'ajouter une vanne manuelle de barrage.

    Le diamtre nominal de la vanne directionnelle doit tre au moins quivalent au diamtre de la tuyauterie d'alimentation.

    3.4. DIFFUSEURS

    Dans les systmes de protection d'ambiance, l'implantation des diffuseurs doit permettre l'tablissement uniforme de la concentration de CO2 requise. La surface maximale protge par diffuseur ne doit pas excder 30 m2.

    Les diffuseurs doivent tre implants de manire ne pas disperser les matires combustibles lors de l'mission de CO2 pour viter l'accroissement du risque d'incendie.

    L'implantation des diffuseurs doit permettre d'viter que les effets de l'mission ne causent de dommages aux matriels faisant l'objet de la protection.

    Dans les systmes de protection d'ambiance, les diffuseurs doivent tre situs dans la partie suprieure de la zone d'mission. Si la zone d'mission a une hauteur comprise entre 5 et 10 m, des diffuseurs supplmentaires doivent tre installs 1/3 de la hauteur du local.

    Les diffuseurs situs au niveau le plus bas doivent mettre 1/3 de la quantit thorique.

    Des mesures de protection appropries doivent tre mises en uvre dans des atmosphres o les diffuseurs sont susceptibles d'tre obstrus (par exemple, lors d'oprations de pulvrisation de peinture). Ce concept de protection doit tre agr par les instances officielles et ralis de manire n'avoir aucune incidence nfaste sur l'mission du CO2.

    Pour obtenir la concentration de CO2 ncessaire aux systmes de protection ponctuelle et afin d'atteindre la partie suprieure des objets ouverts d'une hauteur suprieure 5 m, le type et l'implantation des diffuseurs doivent tre dtermins en consquence. Il peut s'avrer ncessaire d'augmenter la quantit calcule.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 28

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    4. DETECTION

    4.1. GENERALITES

    L'installation doit rpondre la rgle APSAD R7 en vigueur pour la zone protger et tre capable d'assurer une dtection rapide d'un ou plusieurs des phnomnes suivants : chaleur, fumes, flammes...

    4.2. CONFIRMATION D'ALARME1

    Cette dtection doit se manifester par une sensibilisation prcoce d'au moins un dtecteur qui doit tre confirme par la sensibilisation d'un second dtecteur de classe de feu ou de sensibilit diffrente pour initier le processus de dclenchement de l'installation de CO2. Ces deux dtecteurs doivent ragir aux phnomnes dvelopps par la combustion du risque trait.

    L'installation doit comporter au moins deux boucles/deux adresses de zone de dtection sur lesquelles sont raccords les dtecteurs dont les types doivent rpondre aux impratifs de surveillance et de protection des risques. Tous les dtecteurs appartenant une mme boucle/mme adresse de zone doivent tre identiques.

    La surface surveille d'un dtecteur d'une boucle/d'une adresse de zone doit tre recouverte par celle d'un dtecteur de l'autre boucle/l'autre adresse de zone.

    1 La confirmation dalarme par deux dtecteurs identiques est prise en compte dans la rgle APSAD R7.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 29

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    5. COMMANDE ET DECLENCHEMENT

    5.1. DISPOSITIF DE TEMPORISATION

    Pour permettre aux personnes prsentes de quitter la zone de noyage, l'mission doit tre retarde pendant un certain temps aprs le dclenchement du systme. Cette temporisation durant laquelle l'alarme d'vacuation est active doit tre suffisante pour permettre aux personnes prsentes dans la zone considre de l'vacuer. Si ce dlai d'alarme d'vacuation excde 30 secondes l'ensemble des mesures de protection doit tre rexamin.

    5.2. DECLENCHEUR MANUEL

    L'installation CO2 doit tre quipe d'un ou plusieurs dclencheurs manuels. Les dclencheurs manuels devraient tre situs proximit des issues, l'extrieur des locaux protgs ou proximit des machines protges dans le cas de systmes de protection ponctuelle.

    Les dclencheurs manuels doivent tre implants une hauteur directement accessible, en des points bien visibles. Ils doivent tre protgs contre une manuvre accidentelle ( ils doivent tre notamment double action : casser puis tirer par exemple). Chaque dispositif doit comporter une plaque d'identification de la zone protge laquelle il correspond.

    5.3. DECLENCHEUR MANUEL DE SECOURS

    Lorsque l'on utilise un dclencheur manuel de secours, il doit tre situ proximit du conteneur de stockage de CO2. Il doit tre protg contre une manuvre accidentelle. Chaque dispositif doit comporter une plaque d'identification de la zone protge laquelle il correspond.

    Ce systme ne doit en aucun cas tre en opposition avec les exigences de scurit de la lgislation (par exemple, alarme d'vacuation et temporisation d'vacuation).

    Le dclencheur manuel de secours est optionnel ; dans le cas d'une protection ponctuelle, il peut fonctionner sans temporisation mais dans le cas d'une protection d'ambiance, il devrait ventuellement fonctionner avec une temporisation.

    5.4. DISPOSITIF DE NEUTRALISATION NON ELECTRIQUE

    Des dispositifs de neutralisation non-lectriques doivent tre prvus pour empcher l'mission du CO2. Dans les systmes multizones, un dispositif de neutralisation doit tre prvu pour chaque zone de noyage.

    Le dispositif de neutralisation non lectrique ne doit pas compromettre les fonctions de dtection et d'alarme y compris celle d'vacuation.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 31

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 Exemples de dispositifs de neutralisation non-lectriques :

    - vanne installe sur le rseau de tuyauterie ou sur le rseau pilote ;

    - dispositif bloquant le dclenchement des vannes de conteneurs ou des vannes directionnelles.

    Un signal visuel de drangement doit tre dlivr un poste occup en permanence et, ventuellement, en un autre point bien visible ds la mise en service du dispositif de neutralisation.

    Un panneau indicateur prcisant la ncessit de verrouiller l'alimentation de CO2 avant de pratiquer des travaux sur l'installation doit tre appos la fois prs des conteneurs de stockage de CO2 et aux points d'accs la zone protge par le systme CO2.

    Des procdures spcifiques adaptes aux conditions d'exploitation de l'installation peuvent tre mises en place la demande de l'assureur. Celui-ci pourra galement prconiser l'installation d'un contrleur-enregistreur.

    5.5. DISPOSITIF D'ARRET D'URGENCE

    Si un dispositif d'arrt d'urgence est utilis, les conditions suivantes doivent tre remplies :

    - Le dispositif d'arrt d'urgence doit fonctionner uniquement pendant la dure o il est actionn de faon continue ;

    - Le dispositif doit fonctionner uniquement pendant la temporisation ;

    - Au terme du fonctionnement du dispositif d'arrt d'urgence, la temporisation rsiduelle doit continuer de s'couler avant l'mission du CO2 ;

    - L'alarme sonore d'vacuation doit tre maintenue pendant la dure de fonctionnement du dispositif d'arrt d'urgence ;

    - La manuvre du dispositif d'arrt d'urgence doit faire l'objet d'une indication un poste de secours. Cette indication doit tre maintenue visible jusqu'au rarmement manuel ;

    - Le dispositif doit tre facilement accessible et implant proximit d'un accs vers l'extrieur du local ;

    - Le dispositif doit tre aisment identifiable et distinct des autres dispositifs manuels.

    5.6. ALARMES SONORES

    Le systme CO2 doit tre quip de 2 dispositifs d'alarme sonore totalement indpendants, aliments par le coffret de relayage et par l'agent extincteur en cours d'mission.

    Ces deux dispositifs d'alarme totalement indpendants seront mis en place, l'un au signal d'vacuation et l'autre l'mission de l'agent extincteur.

    Les alarmes sonores doivent tre associes des indications visuelles d'alarme.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 32

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Un signal d'alarme doit tre mis aux points d'accs aux zones dans lesquelles des concentrations de CO2 prsentant un danger pour les personnes sont tablies. Il doit se poursuivre jusqu' rtablissement des conditions normales mais au moins pendant 15 minutes.

    Lors du dclenchement de la premire alarme, des signaux d'alarme doivent tre transmis un poste occup en permanence. Le cas chant, les signaux doivent galement tre transmis aux sapeurs pompiers ou une autre station centrale de surveillance.

    L'installateur peut adapter exceptionnellement les dispositifs de signalisation manuels ou automatiques en fonction du site, du risque et de l'environnement (effets sonores ou lumineux, atmosphre explosive, etc...), sous rserve de la vrification de l'associativit entre les diffrents composants de l'installation (cf 10).

    5.7. CABLAGE

    Le systme doit tre conforme aux rglementations nationales, aux rgles APSAD et aux normes AFNOR de dtection incendie ainsi quaux dispositions nonces ci-aprs.

    Le cblage du systme CO2 doit pouvoir tre distingu de tous les autres circuits et cbles.

    Le cblage doit tre ralis de manire viter une baisse de tension anormale. Pour garantir une stabilit mcanique, le diamtre requis des fils de cbles doit tre de 0,9 mm minimum, en accord avec les prescriptions des fournisseurs.

    Le circuit de cblage doit tre, dans tous les cas possibles, auto contrl et assurer la continuit d'un lment un autre afin de maintenir le nombre des raccordements un minimum.

    Les cbles doivent dans tous les cas possibles traverser uniquement des zones protges. Le cblage doit tre protg et son cheminement ralis de manire limiter les dommages au strict minimum en cas d'incendie. Il peut tre recommand d'utiliser des cbles rsistant au feu, conformment la norme CEI 331 (dure de rsistance au feu de 3 heures 750 C), en particulier en cas de dtection thermique.

    La liaison entre le coffret de relayage et le(s) dispositif(s) d'ouverture des vannes devra tre indpendante de toutes autres liaisons.

    5.8. RESEAUX PILOTES ET CABLES

    Les rseaux pilotes pneumatiques doivent tre en acier galvanis, en cuivre ou un mtal anticorrosion quivalent. Les tuyauteries flexibles doivent uniquement tre utilises lorsque des tuyauteries fixes ne sont pas adaptes.

    La rsistance la pression doit tre suffisante pour le type de dispositifs de dclenchement utilis.

    La tuyauterie doit tre installe de manire ne pas tre endommage par son propre poids, des variations thermiques, des vibrations, le dclenchement de l'installation ou d'autres influences inhrentes l'installation. La distance

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 33

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 maximale entre deux supports ne doit pas excder 2 m pour des tuyauteries en acier et 1 m pour des tuyauteries en cuivre.

    Toutes les tuyauteries doivent tre accessibles.

    Lorsque des cbles avec liaison fusible sont utiliss, ils doivent tre protgs contre tous dommages.

    Tout chssis quip de 2 bouteilles de CO2 et plus doit avoir deux bouteilles pilotes et doit tre quip de 2 vannes pilotes.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 34

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    6. INSTALLATION ET EPREUVE HYDROSTATIQUE

    Les collecteurs doivent avoir fait l'objet d'une dclaration justifiant leur fabrication et leurs rsultats d'preuves suivant la lgislation en vigueur.

    6.1. INSTALLATION

    L'installation des lments doit permettre leur vrification tout moment et sans difficult.

    Il est recommand de ne pas acheminer les tuyauteries et les cbles travers des zones non surveilles ; en cas d'impossibilit, la tuyauterie doit tre, dans tous les cas, installe de manire limiter au minimum les dommages en cas d'incendie.

    La paroi interne des tuyauteries doit tre nettoye avant le montage des diffuseurs.

    6.2. EPREUVE HYDROSTATIQUE

    6.2.1. Pour les tuyauteries en amont des vannes directionnelles

    Le rseau de tuyauteries qui peut tre ferm doit faire l'objet d'une preuve hydrostatique aux pressions indiques dans les tableaux de l'annexe 9.

    Si les tuyauteries ne peuvent tre soumises une preuve hydrostatique, les raccords souds doivent tre vrifis en appliquant d'autres mthodes telles que l'usage d'un liquide pntrant, des techniques magntiques, des rayons X, etc...

    6.2.2. Pour les tuyauteries en aval des vannes directionnelles

    Le rseau de tuyauteries de diamtre 80 mm. doit tre soumis la pression prescrite pendant une priode de (30 + 10/-0) min. Pendant ce laps de temps, aucune baisse de pression suprieure 5 % ne doit survenir. Au terme de l'essai, les accessoires et les tuyauteries doivent tre soigneusement vids et asschs.

    Pour le rseau de tuyauteries de diamtre 80 mm., il suffira de procder un contrle visuel des tuyauteries situes en aval des vannes directionnelles. Le montage correct des raccords filets, boulons et boulons de bride devra tre particulirement vrifi.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 35

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    7. EXPLOITATION DE L'INSTALLATION

    7.1. INSTRUCTION ET FORMATION DU PERSONNEL

    Deux responsables au minimum doivent tre forms par l'installateur l'exploitation de l'installation.

    Le personnel qui travaille l'intrieur de la zone d'mission ou dans des zones adjacentes doit recevoir une formation et un entranement spcialis du responsable quant aux actions entreprendre avant, pendant et aprs l'mission du CO2.

    Le personnel charg des travaux de rparation ou d'autres travaux mais sans tre gnralement affect un site l'intrieur de la zone de noyage ne doit commencer d'oprer qu'aprs en avoir reu l'autorisation crite (date, heure et dure) d'un responsable. Ce personnel doit avoir galement reu la formation dcrite ci-avant.

    7.2. VERIFICATIONS PAR L'EXPLOITANT

    y Des vrifications priodiques doivent tre effectues pour contrler l'tat de bon fonctionnement de l'installation.

    La frquence et le type des vrifications dpendront de la nature de l'installation, de la lgislation nationale et des conditions ambiantes.

    y Les vrifications doivent tre effectues par du personnel qualifi spcifiquement affect ces travaux, prcisment inform de sa mission et possdant une connaissance approfondie du systme.

    Des vrifications journalires, hebdomadaires et mensuelles doivent tre effectues conformment aux spcifications des fabricants.

    y Vrifications journalires : Effectuer un contrle visuel de tous les signaux d'indication et de drangement de l'installation.

    y Vrifications hebdomadaires : - tat gnral du systme de dtection incendie ;

    - quantit de CO2. Si une perte de CO2 suprieure ou gale 10 % est enregistre, le conteneur doit tre remplac ou bien son contenu complt ;

    - position de fonctionnement des vannes.

    y Vrifications mensuelles : - le matriel utilis pour la mise en uvre des portes coupe-feu, des volets, des

    sources d'alimentation ;

    - prsence des dispositifs d'alarme sonores et visuels ;

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 37

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2 - dispositif de temporisation ;

    - diffuseurs ;

    - intgrit de l'enceinte.

    7.3. REGISTRE

    Un registre doit tre tenu.

    Les informations suivantes doivent y tre consignes, savoir :

    - les conclusions des vrifications ;

    - les travaux de maintenance et d'entretien (cause, nature) ;

    - tous les autres vnements touchant le systme (par exemple les incendies, un dclenchement injustifi, une mise hors service, des drangements).

    7.4. AUTRES OBLIGATIONS

    Si des modifications susceptibles d'avoir une influence dfavorable sur l'efficacit de l'installation, (caractristique du risque d'incendie, enceinte, ventilation) sont pratiques, l'assureur doit en tre averti et le systme doit tre modifi comme il convient.

    La mise hors service de l'installation pendant plus de 24 heures doit tre dclare l'assureur et d'autres organismes, le cas chant.

    D'autres mesures de prvention incendie devraient tre mises en uvre immdiatement (exemple : surveillance humaine permanente ...).

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 38

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    8. MAINTENANCE

    Pour garantir la disponibilit continue de l'installation, une maintenance rgulire incluant des vrifications priodiques au minimum semestrielles doit tre pratique par une entreprise titulaire de la certification APSAD de service dinstallation de systmes dextinction automatique gaz.

    Les travaux de maintenance doivent tre excuts de manire limiter les priodes de mise hors service au minimum, la fois en dure et en tendue; dans des systmes multizones, les zones peuvent tre mises hors service successivement afin de neutraliser chaque fois uniquement une partie rduite du systme.

    Les travaux de rparation doivent tre entrepris ds que possible dans les 24 heures comptes partir de l'appel signalant la panne et ce, chaque jour de l'anne 1.

    La maintenance doit tre ralise par linstallateur certifi au moins une fois par an.

    1 Ce dlai ne concerne pas le rapprovisionnement des rservoirs qui, lui, peut-tre effectu dans un dlai de 48 heures,

    jours non ouvrs non compris.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 39

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    9. DOCUMENTATION

    L'installateur doit fournir une documentation technique devant apporter des informations suffisantes pour permettre l'valuation du risque et de l'efficacit de l'installation CO2.

    - Nom et situation du risque ;

    - Schma avec prcision de l'chelle ;

    - Nature du risque protg ;

    - Installation de protection d'ambiance ou ponctuelle ;

    - Type, implantation, orientation, surface de couverture et caractristiques des diffuseurs ;

    - Type et implantation des dispositifs de dtection, dclencheurs manuels et dclencheurs manuels de secours ;

    - Diamtres intrieurs et longueurs de tuyauteries ;

    - Calcul de la quantit de stockage de CO2 requise ;

    - Calculs hydrauliques incluant les schmas isomtriques appropris ;

    - Implantation et taille du stockage de CO2 ;

    - Autre information ncessaire l'valuation du risque et de l'installation CO2, par exemple certificat d'essai de pression ;

    - Instructions de vrification et de maintenance ;

    - Justificatif du calcul de tenue la surpression des parois.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 41

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    10. VERIFICATION DE CONFORMITE

    10.1. RECEPTION DE LINSTALLATION

    Une visite doit tre effectue pour vrifier la conformit de l'installation (y compris l'installation de dtection automatique d'incendie) cette rgle. Elle est effectue par le prescripteur ou son mandataire.

    Un certificat de conformit N3 doit tre tabli.

    10.2. ENTREPRISE TITULAIRE DE LA CERTIFICATION APSAD DE SERVICE

    L'installation doit avoir t conue et ralise conformment cette rgle par une entreprise titulaire de la certification APSAD de service dinstallation de systmes dextinction automatique gaz.

    10.3 MATERIELS

    Dans l'installation, seuls des matriels certifis NF, A2P ou agrs Assurance doivent tre utiliss. La compatibilit des matriels doit tre valide par un agrment de systme (voir la liste des matriels dans l'annexe 3).

    10.4. ESSAIS

    Une mission relle doit tre effectue moins qu'il soit possible d'utiliser une autre procdure, pour vrifier que l'installation est conforme cette rgle. Un enregistrement graphique ininterrompu du processus d'tablissement de la concentration de CO2 doit tre effectu. La dure pendant laquelle les valeurs de concentration sont enregistres et portes sur graphique ne doit pas tre infrieure dix minutes dans le cas des protections d'ambiance ou au temps d'imprgnation requis, partir du moment o l'installation est dclenche.

    Un essai de fonctionnement de l'installation CO2 doit tre effectu.

    Parmi les autres procdures permettant de vrifier que linstallation est conforme la rgle APSAD R3, il est possible deffectuer un essai linfiltromtre. Cet essai permet de sassurer de ltanchit du local, de contrler que la concentration requise peut tre obtenue et ventuellement, que le temps de rtention minimum est conforme.

    Pour cet essai linfiltromtre, il est ncessaire que le logiciel intgre les donnes propres au CO2 (paramtres physiques et chimiques).

    Nanmoins, cette mthode ne doit pas supprimer la ralisation de lessai de fonctionnement de linstallation de CO2 (tests fonctionnels) hors louverture des vannes des bouteilles.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 43

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    10.5. MISE A LA TERRE

    Avant d'effectuer les essais de fonctionnement, le raccordement correct la terre du systme doit tre vrifi dans les locaux prsentant un danger d'explosion.

    Une vrification doit tre effectue dans la zone d'mission l'aide de capteurs de gaz afin de dtecter la prsence de tout mlange explosible. L'exploitant doit donner son autorisation pour procder aux essais de fonctionnement.

    Si une mission dans des locaux prsentant un danger d'explosion n'est pas possible, les motifs doivent tre dclars dans le certificat d'installation de l'installateur.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 44

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    ANNEXE 1

    Les proprits du CO2

    L'efficacit d'extinction du CO2 est due essentiellement la rduction de la teneur en oxygne de l'air une valeur laquelle le feu ne peut plus s'auto-alimenter. L'effet de refroidissement du CO2 est minime comparativement l'effet d'touffement. Une fois l'incendie teint, il peut s'avrer ncessaire, dans le but d'empcher la rinflammation, de maintenir une concentration de CO2 leve jusqu' refroidissement des quipements.

    Le CO2 est un gaz incolore, inodore, non corrosif et non conducteur lectriquement dont la densit est environ de 50 % suprieure l'air. Il est gnralement stock en phase liquide et sous pression.

    Quelques proprits essentielles du CO2 sont indiques ci-aprs :

    Formule chimique ............................... CO2

    Poids molculaire ................................ 44,0

    Densit 0 C et 101 kPa (abs) ............ 1,98 Kg/m3

    Densit relative par rapport l'air .... 1,5

    Point triple : Temprature ................ 55,6 C

    Pression ......................... 517,8 kPa (abs)

    Point critique : Temprature ............ 31,0 C

    Pression .................... 7,315 MPa (abs)

    Pression : 18 C ............................... 2,07 MPa (abs)

    + 21 C .............................. 5,86 MPa (abs)

    Nota : 1 bar = 100 kPa = 0,1 MPa

    La corrlation entre la temprature et la pression du CO2 (en phase d'quilibre) est illustre la figure A1.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 45

  • Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2 Extinction automatique CO2

    Fig. A1 : Courbe temprature / pression du CO2

    183 193 203 213 223 233 243 303 313 K253 263 273 283 293

    - 90 - 80 - 70 - 60 - 50 - 40 - 30 - 20 - 10 0 10 20 30 40 Celsius

    Kelvin

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 46

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 47

    ANNEXE 2

    Schma synoptique dune installation de CO2

    Dclencheur manuel

    Signalisation d'vacuation

    Arrt urgence

    Dtection et Sollicitation Automatique

    Inhibition du mode

    automatique

    Temporisation de l'mission

    Dclenchement manuel de secours

    Asservissement de dispositifs

    annexes actionns lors de l'vacuation

    Essai hors service

    de l'IEA

    Ouvertures des vannes

    directionnelles

    Ouvertures des bouteilles ou du rservoir

    Stockage

    Signalisation d'mission

    Asservissement de dispositifs

    annexes actionns lors de l'mission

    Rseau de distribution

    Emission

    (protection d'ambiance)

    (protection ponctuelle)

    FONCTIONS OU GROUPES DE FONCTIONS OBLIGATOIRES

    FONCTIONS OU GROUPES DE FONCTIONS A OPTION

    Neutralisation (ventuellement)

    du CO 2

    visuelle et

    sonore

  • Extinction automatique CO2 Rgle APSAD R3 dition 02.1996.2

    ANNEXE 3

    Matriels

    Il convient de se rfrer au document RT3 utilis par la marque A2P composants gaz1.

    Composants certifis A2P :

    - Dclencheurs manuels de secours.

    - Coffrets de relayage.

    - Vannes de conteneurs haute pression, accessoires et dclencheurs.

    - Vannes directionnelles haute et basse pression et leurs mcanismes de dclenchement.

    - Vannes d'isolation basse pression.

    - Dispositifs de mesure de la charge des bouteilles haute pression.

    - Dispositifs d'obturation automatique (pour IEA haute pression).

    - Diffuseurs.

    Composants certifis NF :

    Dispositifs automatiques de dtection (si couverts par les normes NF correspondantes).

    Composants non certifis mais avec essai de type :

    - Dispositifs automatiques de dtection (si non couverts par les normes NF correspondantes).

    - Dclencheurs manuels.

    - Dispositifs sonores d'vacuation.

    - Dispositifs visuels.

    - Dispositifs de stockage du CO2 (installation haute pression).

    - Organes de scurit la pression.

    - Flexibles et tuyaux de raccordement conteneurs HP.

    - Contact pression.

    - Dispositif sonore d'mission.

    1 RT3 : Certification de matriels Rgles techniques Spcifications et mthodes dessais.

    CNPP ENTREPRISE REPRODUCTION INTERDITE 49