basketnews 609

Click here to load reader

Post on 26-Mar-2016

235 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

L'hebdo du basket

TRANSCRIPT

  • lhebdo du basketballHe

    rv Be

    lleng

    er/IS

    Issa DIot NDoye Cox yaNNakIs seattle Dream team FourNIer les Bleues au tQo Bara GraDIt

    JeudI 21 JuIn 2012 - n609

    basketnews n609 - jeudi 21 juin 2012

    www.basketnews.net

    3:HIKNMF=WUXUU^:[email protected]@[email protected]@a;M 03252 - 609 - F: 3,00 E

    NBA FINALS dWYane Wade

    en dclIn, daccord ,

    maIs...

    as, couPe, chamPIonnatchalon taIt VraIment

    troIs FoIs troP Fort !

  • 02

    MISE AU POINT

    MAIS POURQUOI ???L es bras nous en sont tombs. Abasourdis. Par le fond, insens, et la forme, dune violence irrationnelle. Chez nous, la vexation des premiers instants a cd la place la dception la dception humaine mais lincomprhension et le sentiment dinjustice demeurent. La chose aurait pu rester confidentielle mais puisque les Chalonnais ont dcid de la porter sur la place publique, devant les camras de Canal et les micros de la presse, alors expliquonsPour ceux qui nauraient pas vu, pas entendu, ou tout simplement pas remarqu ce qui sest pass juste aprs le buzzer de la finale de Pro A, et dans les minutes qui ont suivi, sachez, pour rsumer, que les premiers gestes et mots chalonnais aprs lobtention du titre de champion de France ont t dirigs contre BasketNews, coup-able davoir men, couter Greg Beugnot et ses joueurs, une sorte de cabale contre llan ; coupable dincomptence et de perfidie.Il y eut dabord, ds la fin du match, une rue vers la tribune de presse de quelques joueurs, de Greg Beugnot et de Rmy Delpon, le Directeur gnral du club, qui se sont affairs drouler une banderole reproduisant deux articles de BN dats du 12 avril (!) et traitant de laffaire Tchicam-boud (BN numro 599).Puis ensuite, en prambule de sa con-frence de presse, Greg Beugnot a livr sa charge. Je voulais remercier Basket-

    News. Il nous manquait

    juste un peu dorgueil. Merci vous. Stupfaction. Incomprhension dans lassistance, tout ou partie. Mais encore ? Vous (BasketNews) ne connaissez pas le basket. () Apprciez le jeu, apprciez les stratgies ! Mais vous ne savez pas. Puis enfin, pour conclure : Vous tes un peu dans la merde, les gars, parce que si on na pas la reconnaissance aujourdhui, je ne sais pas comment vous allez faire la saison prochaine. Steed Tchicamboud dont on passera, pour lheure, sur les attaques ad personam qui sont au niveau attendu, on va dire a videmment mis son grain de sel : On espre que BasketNews fera des meilleurs articles sur nous lanne prochaine, sils sont encore dans le basket. On apprciera sa juste valeur, tant donnes les circonstances (voir ldito), llgance de la dernire partie de la phrase.

    Une simple question de bon sensQue sest-il pass pour que, de son propre aveu, Greg Beugnot pingle et surligne au marqueur des articles de BN dans son vestiaire ? Que sest-il pass pour que, selon les mots de Steed Tchicamboud, de toutes faons, BasketNews nous a servi de motivation toute la saison (sic), ou encore on voulait montrer BasketNews que rien ne pouvait nous perturber (re-sic) ? Pourquoi cette hystrie et, dune certaine manire, cet

    hommage saugrenu ?La stratgie du nous contre le reste du monde , les articles de presse utiliss pour booster lorgueil dune quipe, on connat. Cest de bonne guerre, cest monnaie courante, cest mme assez drle et cela na aucune raison de nous faire tiquer. Mais l, cest autre chose. Chalon sest mis concevoir ce qui nest pas loin dtre de la haine tout le moins une hostilit noire envers nous et cela a pt au buzzer. Et l mme o llan et son coach atteignaient (enfin) le sommet et de-venaient lambassadeur du basket franais de club, ses premires paroles nont pas t pour prendre de la hauteur de vue, de la majest, mais pour fusiller BasketNews. Drle de triomphe, dont on mesurera, selon ses convictions propres, ce quil dit du basket franais. Bref.Il nous est reproch davoir, ces dernires semaines, dixit Greg Beugnot, port des jugements sur Chalon en disant quon a perdu notre basket , quand Olympiakos part chercher lEuroleague contre le CSKA, cest grandiose, quand llan va chercher une demi-finale, ils ne savent plus jouer au basket , la prochaine fois, vous mettrez Chalon encore plus petit et Le Mans encore plus gros . Puis encore : quand tu mets Chalon favori en petit et Pourquoi pas Le Mans ? en gros tu devrais mettre Chalon en grand et Le Mans en petit , ajoute Steed Tchicam-boud, devenu soudain expert en presse crite.

    Il nous est reproch, finalement, davoir systmatiquement jug les chances des adversaires successifs de Chalon plutt que davoir encens la saison chalonnaise. Davoir t anti Chalon , de leur point de vue. Nous qui craignions, au contraire, que lon nous taxe de pro Chalon , voyez comme on tait loin du compte !Plusieurs choses. vacuons la question du millimtrage accord Chalon sur la Une car, dune part, il sagit dun argument puril de cours de rcration, ensuite parce que sept des neuf dernires Unes de BN (celle-ci comprise) ont mis en illustration, soit en sujet principal soit en mention, llan. Une couverture indite dans lHistoire de notre magazine.Le fait davoir parl des adversaires de Chalon ? Llan tant tellement favori cest le respecter que de le dire quil sest simplement agi de jauger dans quelle mesure quelquun pouvait se mettre dans le chemin surtout aprs llimination de Gravelines. Cest logique, cest du bon sens. Nous aurions pu titrer chaque semaine Chalon va gagner, les autres nont aucune chance, nen parlons plus et bonnes vacanc-es mais, trangement, nous navons pas trouv a pertinent. ce quil nous semble, le parcours en playoffs de Chalon na pas t si simple. Que disait Nicolas Lang, dj, propos dOrlans ? Ils auraient pu, ils auraient d nous battre.

    MdIAS

  • 03

    Le fait de ne pas avoir assez insist sur le statut de favori de Chalon ? Que disait Steed Tchicamboud mercredi sur LNB.fr ? Ce sont les mdias qui nous disent favoris. Personnellement, je nous vois comme des outsiders parce que si on se dit quon est favori, on va y aller tranquille et on va se prendre une claque. Le fait davoir expliqu que llan, face Orlans, avait t en difficult, navait pas vraiment montr le basket conqurant des derniers mois ? Que disait Steed Tchicam-boud juste aprs la belle contre Orlans, dj ? Flicitations Orlans, vous nous avez fait perdre notre basket. On ne la pas rv, a.Le fait davoir trait sans complaisance laffaire Tchicamboud, aujourdhui rel-gue, dixit Greg Beugnot, au rang de petit incident ? Quen disait Dominique Juillot lpoque, notre micro ? Trahison et destructeur . Et Steed ne tweetait-il alors pas que, entre Chalon et lui, ctait fini ? Voulez-vous vraiment, Chalon, que nous rouvrions ce dossier ?

    Respect ? dans les deux sens, alors !Troublante, cette paranoa chalonnaise, qui semble mariner dans son jus depuis des mois, et qui a men certains llan dformer nos crits, les tronquer carr-ment, transformer des questions lgitimes et argumentes en affirmations, les sortir de leur contexte et de la dmarche cursive dune analyse, ou purement et simplement les imaginer, les fantasmer. Quand on est dans cet tat, on ne voit que ce quon veut voir, que ce qui conforte sa vision des choses. Cest oublier lnorme traitement

    positif fait autour de llan par BN et Maxi depuis deux ans ; un lan qui jouit dune grande cote damour en France et dun grand capital sympathie chez nous.Alors ? Alors il nous semble que llan sest invent un ennemi, a cr un mon-stre, forcment norme et sanguinaire, combattre. Il y a trouv une nouvelle raison de gagner. Cest bien pour lui. Mais il ne nous parat quil soit bien judicieux de con-struire, termes, sur ces valeurs. Enfin Lavenir le dira.Bah, on sait bien Samir Nasri en a encore fait la dmonstration rcemment quil est de bon ton de dconsidrer les journalistes, forcment sans cur, forcment nocifs, forcment enferms dans leur tour divoire et occups ourdir des complots pour

    dstabiliser les uns et les autres pour le simple plaisir de nuire. Mais l Youhou, les gars, cest nous ! Cest BasketNews !Greg Beugnot nous a sermonns, depuis sa tribune de champion : Respectez un peu le travail des gens . Nous te retournons lordre, Greg. Respectez-nous et respectez notre travail ! Si vous aviez des griefs nous formuler, ce que nous aurions t tout fait prts entendre tant nous avons conscience de nos lacunes car, Greg, nul nest parfait, pas plus toi que nous pourquoi ne pas lavoir fait en face depuis des semaines au lieu de faire comme si de rien ntait ? Cette attitude nest pas prcisment constitutive de celle dun mec franc .Enfin, pour finir, jai envie de madresser, sans videmment attendre de rponse,

    tous les membres de llan. Les joueurs tous les joueurs ,

    le staff large, les employs, les dirigeants, les bnvoles, les partenaires (privs ou publics) et mme les supporteurs : en votre me et conscience, au fond de vous, l o vous tes libres de penser ce que vous voulez, tes-vous persuads que les critiques formules, et la manire de les formuler, soient fondes ? Aprs examen de conscience, cautionnez-vous cela ? Si oui, alors soit. Si non, alors bonnes va-cances. Et bientt. Enfin, peut-tre n

    Par Fabien FRICONNET, au nom de la rdaction

    PS : Merci beaucoup tous ceux, nombreux, qui nous ont manifest leur incomprhension et leur soutien, en public ou en priv.

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    ZONE-MIXTE

  • 04 sommaire

    BasketNewsDirecteur De la publication : Gilbert CARON Directeur De la rDaction : Pascal LEGENDRE ([email protected]) rDacteur en chef : Fabien FRICONNET ([email protected]) rDacteur en chef-aDjoint : Thomas BERJOAN ([email protected])

    baSKetneWS eSt Dit par norac preSSe (capital : 25 000 euros)Sige Social : 3 rue de lAtlas 75019 PARIS. tlphone : 02-43-39-16-21principaux aSSociS : Print France Offset, Le Quotidien de Paris ditions, Investor.

    RDACTION DE PARIS3 rue de lAtlas - 75019 Paris / tlphone : 01 44 52 58 00 / fax : 01-40-03-96-76

    JOURNALISTES Jrmy BARBIER, Thomas BERJOAN, Yann CASSEVILLE (58 00), Fabien FRICONNET, Florent de LAMBERTERIE (58-03), Pascal LEGENDRE (02-43-39-16-26), Antoine LESSARD, Pierre-Olivier MATIGOT, Laurent SALLARD (58-02).

    RDACTION AUX USA Pascal GIBERN (New York).

    CORRESPONDANTS LTRANGER David BIALSKI (USA), Giedrius JANONIS (Lituanie), Kaan KURAL (Turquie), Pablo Malo de MOLINA (Espagne), Streten PANTELIC (Serbie), Bogdan PETROVIC (Serbie); Yannis PSARAKIS (Grce), Sran SELA (Isral), Stefano VALENTI (Italie).ont collabor ce numero : Claire PORCHER, Gatan SCHERRER, Rmi REVERCHON, GLOUPS (le chien) et PLUME (le chat).Secrtaire De rDaction : Cathy PELLERAY (02-43-39-16-21 - [email protected])

    RALISATiON GRAPHIQUE conception charte graphique : Philippe CAUBIT (tylerstudio) Direction artiStique : Thierry DESCHAMPS (Zone Presse)

    ABONNEMENTS :Laurence CUASNET (02-43-39-16-20, [email protected])

    Norac Presse Service abonnements B.P. 25244 72005 LE MANS CEDEX 1

    Directeur marKeting et promotion Frdric CARON

    PUBLICIT Loc BOQUIEN (01-40-03-96-68, 06-87-75-64-23, [email protected])

    IMPRESSIONROTO PRESSE NUMERIS 36 Boulevard Schuman 93190 Livry Gargan

    RGLAGE JUSTE TITRES, Badice BENARBIA (04 88 15 12 42), [email protected]

    COMMISSION PARITAIRE :0114 K 80153 RCS : PARIS B 523 224 574. / ISSN : 1271-4534. Dpt lgal : parution

    La reproduction des textes, dessins et photographies publis dans ce numro est la proprit exclusive de BasketNews qui se rserve tous droits de reproduction et de traduction dans le monde entier.

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    06 FINALE PRO A : CHALON SANS PITI

    De finale, il ny a pas vraiment eu. Dominateur de bout en bout face au MSB, llan Chalon a arrach son premier titre de champion de France Bercy, le troisime trophe dune saison historique. 2012 restera lanne des hommes de Greg Beugnot.

    10 INTERVIEW DOMINIQUE JUILLOT

    Le titre de llan est synonyme de sa premire participation lEuroleague. Conserver Blake Schilb, gonfler le budget et sassurer de pouvoir disputer la comptition reine dans son Colise sont dsormais les priorits des Bourguignons. Entretien exclusif avec Dominique Juillot.

    12 FINALE PRO B : LIMOGES, 11 ANS APRS Assur de son avenir dans llite depuis quelques semaines, le Limoges CSP a fait le mtier jusquau bout pour remporter le titre de champion de Pro B, son premier trophe depuis 2001. Retour sur un sacre attendu.

    14 CHOS FRANCE

    16 LES BLEUS SONT RASSEMBLS Sans Tony Parker et Joakim Noah, blesss, les Bleus ont entam la semaine dernire, avec plusieurs rebondissements, leur prparation aux Jeux de Londres. Florent de Lamberterie, sur place, fait le point sur les vnements marquants de ce premier stage.

    18 EDF FMININE : EN ATTENDANT LE TQO Fin de prparation pour les Bleues qui dbutent le tournoi de qualification olympique (du 25 juin au 1er juillet). Pour rejoindre leurs homologues masculins Londres, elles devront rpondre prsent au grand rendez-vous dAnkara.

    22 CHOS EUROPE

    24 NBA FINALS : DWYANE WADE SUR LE DCLIN ? Elle semble loin lpoque o le MVP des Finals 2006 bondissait sans relche au sein des dfenses adverses. Aujourdhui, il fonctionne en courant alternatif, incapable de produire rgulirement le style de jeu dun joueur de son calibre. moins dun sursaut.

    26 NBA FINALS : LA MUE DE LEBRON JAMES Si ses formidables statistiques nont pas chang, le jeu de LeBron James a clairement volu. Plus agressif prs du cercle o personne ne semble pouvoir lui rsister, King James est bien dcid tout donner pour ne pas nourrir de regrets. La finale de la maturit ?

    28 CHOS NBA

    31 SALUT, A VA WILLIAM GRADIT ?Jean-Franois Molli

    re

    William Gradit & Luca Vbobe Lahou Konate Remi

    se des trophes URSS88 Les Bleues au TQO

    #44JUIN 2012

    www.basketnews.net3:HIKNME=\UZUU^:[email protected]@[email protected]@k;M 03247 - 44 - F: 5,00 E

    MAXI-BASKET N44 JUIN 2012 DOM-TOM :

    5,60 BEL 5,40 Port.cont : 5,20

    Comment Kevin Sraphinest devenu

    Mister K

    LimogesUne saison de MVP

    Du ct de chezLudovic Vaty

    J.O. Les adversaires de la France

    ET AUSSI : MUTOMBO, BATUM, KOBE, ODOM ET PLUS ENCORE !

    #42JUIN 2012

    LE CLASH DES TITANSNUMERO SPECIAL 2012 NBA FINALS

    POSTERS GEANTSKEVIN DURANT

    2012 NBA FINALS

    BAM N42 JUIN 2012DOM : 5,60 - BEL : 5,40 - CH : 9,50 FS - GR : 5,40 PORT.CONT : 5,20 NCS : 950 XPF - POL S : 990 XPF01-cover42.indd 1

    10/06/12 15:07

    eN KiosQUe

  • 05dito

    D rle dambiance, cette semaine, pour lensemble des salaris et free lance (photographes, maquettistes...) qui triment, sans jamais compter leurs heures, avec la passion pour moteur, pour certains depuis novembre 1996. Novembre 96, cest la date de lancement de feu Basket Hebdo, en pleine gueule de bois post syndrome Dream Team 1992 , quand les ventes des mags basket dcroissaient de 30% par an, par un fana absolu, Didier Le Corre. Le mme qui avait cr, en 1982 et avec notre Directeur des rdactions actuel, Pascal Legendre, Maxi-Basket. Pascal, lui, est sur le pont depuis 1982 et la fameuse premire couv de Maxi, avec Ed Murphy,

    coude pos sur un arceau. Pour ma part, ce fut un choc et le dclencheur dune durable passion.Depuis 30 ans, donc, ce sont plus de 350 Maxi, 181 Basket Hebdo avant, donc, ce 609e opus de BasketNews produits par des journalistes, maquettistes et photographes (sans oublier tous les autres jobs indispensables au bon fonctionnement dune entreprise de presse) dans un contexte o tous les organes de presse crite innovent sans cesse la recherche de solutions dans cette difficile transition entre un modle papier, en plein dclin, et un autre, numrique , pour lequel aucun site dinfo na encore dnich un modle rentable

    Une bien belle aventure humaine, quoiAprs ce numro 609, BasketNews, Maxi-Basket et BAM, vont donc subir une interruption de parution. On lespre de quelques semaines seulement (2 ou 3 au minimum, sans doute 4 ou 5). Ce ne sont pas l nos premires difficults. En 2000, Basket Hebdo avait cess de paratre pendant deux mois (pile pendant que les Bleus allaient chercher une mdaille dargent aux J.O., tiens, tiens), suite au licenciement pour faute grave de tous les employs de lpoque, ceux-ci ayant eu loutrecuidance de demander lditeur dalors dembaucher deux journalistes de plus, aprs quatre annes sortir un hebdo avec quatre journalistes produisant chaque semaine la moiti des pages que France Football produisait avec 45 reporters et une centaine de cor-respondants Nous tions repartis, larrache, sur

    des tables de camping et des ordinateurs de fortune, dans une Z.I. chaude du 93 .Il y eut dautres petits miracles ensuite. Des coups de main opportuns (que leurs auteurs en soient ici remercis), mais surtout une farouche volont pas-sez-moi lexpression de ne pas rester assis sur notre cul regarder baisser les ventes, tendance lourde de la presse depuis 2003 et la monte en puissance dInternet et des journaux gratuits. Nous avons donc produit et sorti des DVD, sommes devenus diteurs de tous les Mdias Guides des vnements basket (EuroBasket, Mondial et J.O.), avons fusionn Maxi et BasketNews, cr des mags de foot, un site Web et

    Soir de Match, petit miracle hebdomadaire qui nous voit produire les programmes des 34 clubs de basket pro franais. Nous avons sans doute fait des erreurs, mais autorisez-moi un doigt dautocongratulation en forme de remerciement pour tous les acteurs de cette aventure : alors, merci tous de votre incroyable ef-fort humain pour que perdurent des mdias auxquels un sport pas vraiment rayonnant depuis vingt ans ne pouvait sans doute prtendre

    et demain ?Aujourdhui, un nouveau combat commence. Il doit nous conduire ressortir, le plus rapidement possible, vos magazines, sans doute sous une forme diffrente. Les options sont multiples et pas encore entirement tranches. Ce qui est certain, cest quun site Web performant apparatra la rentre. Avec un volume dinfos suffisant pour attirer le plus grand nombre et des espaces et services rservs nos abonns. Pour ceux-ci justement, rassurez-vous, vos abonnements seront juste dcals et conver-tis sur nos nouveaux magazines quels quils soient ds la reprise des parutions, que nous es-prons pour la mi ou la fin juillet. Difficile pour nous dtre plus prcis, car nous dpendons dun temps judiciaire pour obtenir la reprise des titres que nul ne peut matriser 100%.Dici l, pour les vrais passionns que vous tes, vous pourrez toujours nous suivre sur le site www.basketnews.net, les rseaux sociaux (Facebook et Twitter), sur lesquels nous ne manquerons pas de vous abreuver de news basket et des indispensables infos

    concernant la suite. Pour ceux qui veulent nous soutenir ou simplement nous crire, vous pouvez toujours le faire via le site ou sur [email protected] Ne vous ruez pas sur notre rubrique abonnement ces jours-ci, nous prfrons vous voir attendre quelques jours ou semaines pour vous dcrire clairement ce qui vous sera propos et surtout pouvoir vous fournir un engagement clair sur notre devenir.Pour conclure, au nom des rdactions et de tous les salaris, je tenais vous dire un grand merci pour vos messages de soutien et pour nous avoir suivis pendant toutes ces annes. Nous aurions aim, enfin, ne pas terminer (provisoi-

    rement) notre histoire sur cette polmique partisane et injuste avec ces magnifiques champions de France de llan Chalon. Utiliser la presse comme bouc missaire pour motiver les troupes est de bonne guerre et surtout vieux comme mes robes , comme le disait feu Coluche. L, javoue que jai affaire une rdaction meurtrie par cet pisode bien mesquin de la part de joueurs, coach et dirigeants que nous apprcions et que nous avons traits comme sans doute jamais aucun club auparavant. Ctait juste naturel compte tenu de leur saison... Ils ont choisi de sortir des phrases de leur contexte et doublier tous les papiers encenseurs pour jouer les offusqus et se focaliser sur les quelques lgitimes interrogations que nous avons souleves au gr des plus de 100 pages consacres ce club depuis 18 mois. Des invectives publiques qui ne grandissent pas vraiment leurs auteurs. Pas trs grave lchelle de lHistoire du monde. Mais pas vraiment classe . On dit que cest quand les gens sont au sommet quon mesure leur grandeur. Tout juste sur lOlympe, un coach apprci de nous et par tous se fourvoie dans linvective et les jugements de valeur au lieu de lgitimement savourer. Injuste. DcevantMais pour ne pas rester sur cette note, nous vous donnons donc rendez-vous, trs bientt, pour donner la plus belle des suites cette aventure. n

    Pierre-olivier matiGot et lensemble des rdactions et du personnel de Norac Presse

    ViVemeNt demaiNJe

    an-Fran

    ois Molli

    re

    William Gradit & Luca Vbobe Lahou Konate Remise des trophes URSS88 Les Bleues au TQO

    #44JUIN 2012

    www.basketnews.net

    3:HIKNME=\UZUU^:[email protected]@[email protected]@k;M 03247 - 44 - F: 5,00 E

    MAXI-BASKET N44 JUIN 2012 DOM-TOM : 5,60 BEL 5,40 Port.cont : 5,20

    Comment Kevin Sraphinest devenu

    Mister K

    LimogesUne saison de MVP Du ct de chezLudovic Vaty J.O. Les adversaires de la France

    DAVIDBLUTHENTHAL

    MAXI BASKETNEWS #1 - SUPPLMENT MENSUEL DU BASK

    ETNEWS #415 H - octobre 2008

    dossier

    30 QUesTioNsPOUR DCRYPTER LA PRO A

    #01OCTOBRE 2008

    30 MOI JE, MANU HERMOUET 36 RTRO : McDO 199

    1 40 RISAcHER ET JD JAcKSON : JOURNAL INTIME

    dU CT de CHeZJIMMAL BALL

    CArNeT de BordDANS LINTIMIT DES BLEU

    S

    AVEC BRUN ET TCHICAMBOUD

    (LE MANS)

    CEST LA GRANDE

    CLASSE !

    ET AUSSI : MUTOMBO,

    BATUM, KOBE, ODOM ET

    PLUS ENCORE !

    #42JUIN 2012

    LE CLASH DES TITANS

    NUMERO SPECIAL 2012 NBA FINALS

    POSTERS GEANTSKEVIN DURANT

    2012 NBA FINALS

    BAM N42 JUIN 2012

    DOM : 5,60 - BEL : 5,40 - CH : 9,50 FS - GR : 5,40

    PORT.CONT : 5,20 NCS : 950 XPF - POL S : 990 XPF

    01-cover42.indd 1

    10/06/12 15:07

    #02NOVEMBRE 2008

    10 RONNY TURIAF 40 PORT FOLIO SONICS 52 MARBURY 70 MIDNIGHT MADNESS EN NCAA

    DOM : 5,60 - BEL : 5,40 - CH : 9,50 FS GR : 5,40 - PORT.CONT : 5,20 - NCS : 950 XPF POL S : 990 XPF

    #02NOVEMBRE 2008

    FOLIO SONICS 52 2 MARBURRRRRRRRYYYY YYYYYYYYYY Y YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY Y Y YYYYYY YYYYYYY YY YYYYYY YYYYYY YYYYYYY 7077777777777777777777777777777777777777777 MIDNIGHT MADNESS EN NCAA

    RT.CONT : 5,20 - NCS : 950 XPF POL S : 990 XPF

    CHRIS PAULMVP EN PUISSANCEPOURQUOI LE MENEUR DES HORNETS EST DJ DEVANT LES AUTRESDOSSIER NBALES LAKERS FAVORISTOUS NOS AWARDS POUR 2009, OFFICIELS & OFFICIEUX !

    L 19170 - 2 - F: 5,00

    TABLEAU NOIRLATTAQUE

    SOUS STRODES !

    REPORTAGE GRAND FORMATUN MOIS AVEC DERRICK ROSE, N1 DE LA DRAFT

    001-couvOK.indd 1

    28/10/08 14:49:18

  • 06 vnement

    S amedi dernier Bercy, trente minutes avant le dbut de la finale. Dominique Juillot, le prsident de llan, arpente les couloirs de Bercy. Tourne en rond. Distille quelques mots aux personnes quil croise, droite, gauche, puis continue ses cent pas. Connu pour bouillonner sur son sige lors des matches au Colise, il apparat l renferm et au bord de lbullition. Comme ici et ailleurs, la fois pris par la pression du moment et perdu dans ses penses.Ses joueurs sortent du vestiaire, se motivent entre eux dans la pnombre de lantre menant au parquet. Le prsident reste prs deux, sans mot dire, treint Jordan Aboudou dans ses bras. Jexprimai peut-tre plus les choses aujourdhui que certaines fois , confiait-il dans le salon VIP aprs le match. Je suis toujours un peu comme a mais l, ctait tellement extraordinaire et in-attendu ce qui nous arrive cette anne que je me disais : maintenant il faut crire lhistoire jusquau bout. Son quipe na pas failli. Mieux encore, elle prit sa

    plus belle plume pour raconter le dernier chapitre de la saison 2011-12. Au visage conqurant et superbe dabngation en playoffs, Le Mans ne sembla jamais en mesure dinscrire une nouvelle fois son nom au palmars.

    victoire flamboyanteAprs quatre rafales successives longue distance, dont trois de Blake Schilb, Chalon, en tte 22-13 aprs moins de neuf minutes, imprima son tempo. En entamant le deuxime quart par un 13-0, avec deux triples de Nicolas Lang et un de Bryant Smith, llan repoussa le MSB 20 pas du trophe, 38-18. Taylor Rochestie copa de sa troisime faute et Chalon atteint la mi-temps 52-28 aprs un nouveau trois-points, sign Malcolm Delaney. Quand jai regard le score la mi-temps, jai hallucin , commenta lailier manceau Charles Kahudi. Au retour des vestiaires, le MSB, quelques minutes durant, donna lillusion de relancer le match (54-40).

    Pasc

    al All

    e/Ho

    t Spo

    rts

    Aprs les As et la Coupe, Chalon a remport le premier titre de champion de France de son histoire en dominant Le Mans 95-76, signant un tripl que nul navait ralis depuis Pau-Orthez en 2003. Cette saison, llan tait la meilleure quipe de lHexagone. Sans conteste. Et sur le terrain comme en dehors : joueuse et fire.

    Par Yann CASSevILLe, Bercy

    Le FORmIDABLe tRIPL De CHALOn

    Le tALent et LORGUeIL

  • 07

    et sa bande comptaient bien retrouver encore Bercy, et ils ont russi. En demi-finale, Orlans, remarquable dintensit, impeccable 35 minutes durant lors de la belle au Colise, poussa llan au bord du gouffre. Ils auraient pu, d nous battre , rappela Lang Bercy. Mais il tait crit que cette saison tait celle de Chalon. Il tait dit que Chalon voulait crire son histoire. On na jamais dout. On a tout gagn, cest rare. Cest facile dire, pas facile faire , commente Beugnot.

    Seul contre tous, vraiment ?Une fois mont au sommet de lHexagone Bercy, Chalon dvoila son deuxime visage, celui dune quipe construite dans ladversit. Avec un leitmotiv : seul con-tre tous. Personne ny croyait, nous on y a cru , tonne Beugnot. Je peux aller la guerre avec ces gars ,

    confiait le coach lan pass. Il a fait de ses joueurs des soldats, suivant comme un seul homme leur chef.Au coup de sifflet final Bercy, Tchicamboud sempressa de dplier une banderole quil avait prpare au cours de la semaine, o figuraient deux articles de BasketNews au sujet de laffaire Tchicamboud aprs une

    dfaite domicile contre Nanterre le 6 avril, le meneur avait un temps indiqu quil songeait ne plus jamais porter son n13 rouge et blanc, son prsident avait prononc les mots trahison et destructeur . La semaine prcdant la finale, Beugnot usait lui de son stabilo pour mettre en exergue certains crits de notre journal qui ont tapiss son vestiaire. Oubliant volon-tairement ceux o tait loue la qualit de Chalon ; faisant passer des questions lgitimes pour des af-firmations ; rptant lenvi ses joueurs quils taient ignors, que leur saison ntait pas apprcie sa juste valeur par la presse. Blake Schilb parla de certains journalistes, certains mdias , comme rptant une leon apprise par cur.En confrence de presse, le coach lyncha publique-ment le journaliste de BasketNews prsent, pour le manque de reconnaissance de notre magazine envers son quipe magazine qui, ce numro inclus, a plac llan sur sa Une sept fois lors de ses neuf derniers numros. Chalon favori, et pourquoi pas Le Mans ? , titrions-nous il y a une semaine, soulignant quune finale en un match sec est par dfinition ind-cise. La prochaine fois mettez Chalon encore plus petit , vilipenda Beugnot la mdaille autour du cou. Tchicamboud sescrima tenter de donner une leon de journalisme : Quand tu mets en petit Chalon et en gros Le Mans, tu devrais mettre en gros Chalon et en petit Le Mans. 72 heures plus tt pourtant, le mer-credi prcdent la finale, lEscroc tenait le discours oppos : Ce sont les mdias qui nous disent favoris. Personnellement je nous vois comme des outsiders. Nous, on est le petit poucet. En mme temps quil a endoss, et assum, le costume de favori, llan sest auto-persuad dtre victime dune cabale anti-Chalon. Ainsi ce groupe sest plac en mission , comme la confirm Schilb, puisant en partie sa motivation dans un ennemi quil avait cr de toutes pices. Ainsi ces garons sont monts au front. la guerre, leur guerre. Ainsi ont-ils crit lhistoire du club, lhistoire de la Pro A. Leur histoire. n

    Deux shoots longue distance conscutifs de Delaney repoussrent les Sarthois dans les cordes. Comme groggys. Touchs de tous cts par les flches chalonnaises. Aprs trois quart-temps (72-49), Chalon avait converti 15 de ses 30 tirs trois-points (16/35 au final). Durant les dix dernires minutes, le MSB tenta, via des paniers de Marcellus Sommerville (24 points et 8 rebonds), dAlex Acker (14 points), via une dfense plus haute, dinverser la vapeur. Cet lan-l courait bien trop vite, bien trop sereine-ment, pour trbucher. Dans les deux dernires minutes, Gregor Beugnot lana sur le parquet Jordan Aboudou puis Ulysse Adjagba pour quils participent cette formidable course. Lentraneur harangua la mare rouge de supporters chalonnais se manifester plus encore,

    serra les poings. Ilian Evtimov, appareil photo en main, immortalisa linstant avec ses coquipiers sur le banc. Buzzer. 95-76. Les Manceaux neurent pas besoin dune concertation pour donner tous le mme discours : Chalon tait plus fort. Ils mritent leur victoire , rpta le coach J.D. Jackson. Fort, llan, trois fois trop fort, linstar de Blake Schilb, triple MVP : meilleur joueur tranger de la saison, des As et de cette finale (20 points 8/12, 5 rebonds, 10 passes). Mais pas seulement. Lailier amricain magnifia un collectif des plus cohrents, o le danger arriva de la mne (14 points de Steed Tchicam-boud), de larrire (12 points de Malcolm Delaney), de lintrieur (10 points, 7 rebonds en 18 minutes pour Alade Aminu), des shooteurs forcens (Ilian Evtimov 15 points, Nicolas Lang 14). Du 5 majeur, du banc. Surtout la meilleure attaque du championnat a russi contenir laxe 1-5 du MSB Taylor Rochestie-J.P. Batista (10 points chacun). On a attaqu le match en annihiliant les deux forces de chez eux et on les a fait douter , commenta Beugnot. Batista en personne salua la performance de ses bourreaux : Les deux premiers ballons que jai reus au poste bas se sont solds par deux pertes de balle. Ils ont t bien plus agressifs qu laccoutume.

    Un groupe en missionLlan signe un tripl que seul Pau-Orthez avait ralis en 2003 finale europenne dEuroChallenge en moins. Toutes comptitions confondues, la bande Schilb a gagn 48 de ses 63 matches officiels. Chalon tait cette anne la plus forte quipe de France. On a fait une saison qui restera dans les annales du basket franais , savoure Beugnot. On ne trouve mme pas les mots pour dcrire cette anne , sourit Juillot. Ce titre marque une nouvelle tape dans la progression dun groupe n il y a deux ans, lt 2010. Cete saison, Chalon a russi passer dune comptition une autre en gardant toujours lesprit la mission ultime : le titre de champion de France, un objectif voqu par coach Beugnot ds le premier jour de la prparation. Dans cette saison 2 du groupe, le sous-titre pourrait tre Et pourquoi pas ? Un refrain qui rythma la

    saison. Et pourquoi pas Chalon ? Et pourquoi on ne mriterait pas ? Et pourquoi a ne serait pas normal ? , lance Juillot. Pourquoi laisser aux autres ce que lon peut prendre ? , continue Beugnot.

    Aprs avoir progress en silence, tapi dans lombre de Gravelines-Dunkerque qui broyait ses adversaires, Chalon sest post volontairement dcouvert juste avant la Semaine des As. Objectif titre. Beugnot voulait voir ce que ses gars avaient dans le ventre. Des tripes, ont-ils rpondu en raflant les As, sans sarrter ensuite. La saison passe, aprs la victoire en Coupe, premier trophe de lhistoire du club, llan tombait dans la foule en playoffs face lASVEL. Un an plus tard, juste aprs avoir conserv la Coupe, latmosphre avait chang. De la joie, pas deuphorie. Steed Tchicamboud

    PRO A Spcial Finale

    La prochaine fois mettez Chalon encore

    plus petit Gregor Beugnot

    On ne trouve mme pas les mots pour dcrire cette anne

    Dominique Juillot

    Le FORmIDABLe tRIPL De CHALOn

    Le tALent et LORGUeIL

  • 08 LA GAZette De BeRCY

    S amedi 16 mai, sur le parquet de Bercy. Il ne reste plus quune minute et cinquante secondes jouer dans cette finale mais le sort est scell depuis bien longtemps (90-69). La victoire ne fait plus aucun doute et Gregor Beugnot en profite pour rappeler son ailier sur le banc, histoire doffrir quelques minutes de ftes au jeune Jordan Aboudou. Sourire aux lvres, Blake Schilb rejoint alors les siens tandis que les cris de MVP ! MVP ! rsonnent depuis les traves chalonnaises. Le public ne sest pas tromp puisque peu de temps aprs la fin du match, Blake Schilb sera couronn comme le grand hros de la soire, son troisime trophe de MVP en 2012 aprs celui de la Semaine des As et de meilleur joueur de la saison rgulire.

    Un joueur de grand classe Comment aurait-il pu en tre autrement ? Sa ligne de stat (20 pts, 30 dval, meilleur score ct chalonnais) rsume peine lemprise que lAmricain a eu tout au long du match. Blake a t trs bon , admet-tait, beau joueur, Antoine Eto au sortir des vestiaires manceau. Il a t cibl, Charles

    (Kahudi) na pas fait un si mauvais boulot dessus mais cest un fort joueur et je pense quen plus il voulait se racheter de ses demi-finales pas terribles. Souvent la peine au tour prcdent face Orlans (12,7 pts 30,8% contre 16,4 pts 51,7% en saison r-gulire), Blake Schilb avait nanmoins russi trouver la solution par la grce dun coup dclat magistral au moment cl (11 de ses 19 pts dans les quatre dernires minutes de la belle). En finale, il a cette fois-ci allum la mche dentre de jeu. Passes quelques premires minutes de rodage (10-11), Chalon a pris le large sur la fin du premier quart-temps grce un tir de barrage derrire la ligne trois-points. Quatre tenta-tives primes en peine deux minutes, dont trois pour le seul Blake Schilb. Une salve qui envoyait les Manceaux dans les cordes (23-13) et un dbut dcart qui nallait cesser denfler jusqu la mi-temps. En deuxime mi-temps, jai essay de madapter, dtre encore plus dans la percussion , avouait Charles Kahudi, le dfenseur attitr qui aura pass une bien mauvaise soire. a la un petit peu gn mais il a compris, il sest adapt et il a fait jouer son quipe. Plus cibl par la dfense adverse au retour

    des vestiaires, Blake ninscrira que six points sur la deuxime mi-temps mais profitera de cette attention resserre sur lui pour servir ses coquipiers dmarqus. Il terminera dailleurs le match avec dix passes dcisives au compteur, soit le double de Taylor Rochestie, son adversaire du soir qui tait pourtant le 2e meilleur de la ligue dans ce domaine cette saison. Le mec a fait le match quil voulait faire , poursuit Kahudi. Cest compliqu de grer un mec qui, dans le systme de jeu de son quipe a tout pour lui. Tas aucun temps de repos dans le match. En plus, cest un joueur de grande classe donc ds quil est dans son confort, dans son truc, cest compliqu.

    Avec Chalon ? Oui je pense. On a jou de manire agressive, notre dfense a donn le ton dans le premier quart-temps. On les a laisss 18 points dans le premier quart et 10 dans le deuxime. On a t bons des deux cts du terrain , commentait sobrement le dsor-

    mais triple MVP. Comme laccoutume. En trois ans de prsence chalonnaise, Schilb aura laiss limage dun homme aussi pr-gnant sur le terrain que discret en dehors. Une humilit naturelle qui contraste avec son talent, pas loin dtre surnaturel, lui. tel point quon nimagine pas Chalon partir lassaut de lEuroleague lanne prochaine sans son matre jouer. Avant la finale je ne voulais pas lui en parler mais en allant la confrence de presse je lui en ai parl ,

    nous rpondait Tchicamboud, questionn sur lavenir de son ailier. Mais je ne vous dirai pas ce quil a

    dit. Blake Schilb amne dj un dbut de rponse. Lavenir ? LEuroleague ! Avec Chalon ? Oui je pense. Jai encore un an de contrat. Je nai pas dautre intention l. Du ct de Chalon, on parle de doubler son salaire (aux environs de 250.000 euros) pour le garder lanne prochaine. Une somme plutt leve mais pour un triple MVP, le prix semble justifi. nPar Florent de LAmBeRteRIe, Bercy

    Le mec a fait le match quil voulait faire.

    Charles Kahudi

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    Dj lu MVP des As et de la saison rgulire, Blake Schilb, tincelant en finale face au Mans, a logiquement reu le trophe du meilleur joueur de la finale. Lautre tripl de lanne ct chalonnais.

    Charles Kahudi ne peut rien faire, Blake Schilb a emmen llan vers le titre. Ses coquipiers le lui rendent bien, port en triomphe pour recevoir son trophe de MVP.

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    JAMAIS DEUX SANS TROIS

    BLAKe tOUt PUISSAnt

  • 09

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    MATCH DES CHAMPIONS

    AU PALAIS DeS COnGRSEn parallle aux finales LNB, le prsident de la ligue, Alain Bral, a annonc que le traditionnel match des champions se tiendrait cette anne Paris, au Palais des Congrs.

    D cidemment, la ligue nen finit pas de surprendre. Aprs avoir rcemment annonc que le Semaine des As se droulerait dsormais au parc Disneyland Paris sous lappellation Leaders Cup, cest au tour du trophe des champions de faire peau neuve. Depuis 2009, le match des champions est en dehors du classement, cest loccasion de faire le lancement de la saison aprs la trve dt destine lquipe de France , rappelle le prsident de la ligue. Nous avons donc choisi un lieu atypique, totalement dcal : Le Palais des Congrs. Situ Porte Maillot, dans lOuest de Paris, Le Palais des Congrs, lune des salles de spectacle les plus prestigieuses de la capitale, na encore jamais accueilli aucun vnement sportif. Il sagira donc dune grande premire mais Renaud Hamaide le reprsentant de Viparis, gestionnaire du Palais des Congrs assure

    que les amnagements ncessaires ne poseront pas de problmes. Dune capacit de 3.500 places, la salle sera donc en configuration thtre avec le terrain sur la scne. Un dcorum original mais qui ne devrait pas manquer de charme.

    Une diffusion en clair prvueLe match des champions, qui opposera cette anne Limoges Chalon, aura donc lieu le 20 septembre et sera prcd dun Media Day, avec la prsence des meilleurs joueurs de chaque club qui iront ainsi

    la rencontre du public et des mdias. Plu-sieurs animations et spectacles devraient en outre accompagner lvnement. Alain Bral a galement annonc que les deux

    quipes seraient entirement dfrayes et que le vainqueur du match recevrait une dotation entre 10.000 et 30.000 euros , histoire de motiver les participants. En cas de succs, lopration pourrait tre recon-duite les saisons suivantes, au Palais des Congrs ou dans un autre lieu parisien tout aussi dcal , assure le prsident. Ce dernier a galement indiqu que ce match chappait au contrat tlvisuel liant le groupe Canal+ la ligue, qui sest donc mis la recherche dun diffuseur. Je peux vous dire dores et dj que ce match sus-

    cite de lintrt. La cohrence voudrait que ce soit des chanes de Canal qui fasse a mais il faut quil soit le plus ouvert possible pour attirer lattention sur nous, que tous

    les Franais sachent que le basket franais recommence. Il y aura srement une chane en clair qui diffusera ce match. n

    F.d.L.

    entre 10.000 et 30.000 euros de dotation pour le vainqueur.

    Renaud Hamaide (gestionnaire du Palais des

    Congrs) et Alain Bral (prsident

    de la LNB).

    PRO A Spcial Finale

    DES FINALES ET DES CHIFFRES

    5En huit ditions, le nombre de fois o le premier de la saison rgulire de Pro B sadjuge le titre de champion de la division Bercy. Limoges rejoint donc Nanterre (2011), Pau (2010), Vichy (2007) et Brest (2005) dans ce cercle pas si ferm. Poitiers (2009) et Orlans (2006) avaient termin 2e au classement et Besanon (2008) navait fini que 8e lissue de la saison rgulire. Ct Pro A, seuls Lyon-Villeurbanne (2009) et Cholet (2010) ont russi triompher Bercy aprs avoir fini premiers au classement.

    10Le nombre de passes dcisives distilles par Blake Schilb, nouveau record sur une finale Pro A Bercy. Le prcdent (8) tait codtenu par les Nanciens Marques Green (2006) et Ricardo Greer (2008) ainsi que par le Strasbourgeois Meir Tapiro (2005). Les 30 dvaluation de Schilb constituent galement le deuxime plus gros total derrire les 35 raliss par Jeff Greer en 2008.

    15Les rebonds capts par Chris Massie, nouveau record pour une finale sche

    en Pro B. Le pivot de Limoges a galement gal le record dval (32) tabli lan dernier par Will Daniels de Nanterre.

    16Sur 35 tentatives, le nombre de paniers trois-points marqus par les Chalonnais contre Le Mans, record des finales battu. Avec 45,7% de russite derrire larc, llan fait toutefois moins bien que Nancy en 2011 qui avait russi 9/16 dans lexercice, soit 56,2% de russite.

    115Lvaluation collective des Chalonnais, meilleure que les 109 raliss par Nancy en 2008, le prcdent record.

    F.d.L.

    Herv Be

    lleng

    er/IS

  • 10 ENTRETIEN

    en Euroleague en se disant que cest simplement une rcom-pense, que lon va grer les choses. Cest parce que nous sommes champions de France quil faut se donner des chal-lenges. Ils sont peut-tre trop levs, lavenir le dira, mais il faut se dire que laventure com-mence. Il faut aussi avoir en perspective tout ce qui se met en place dans le basket franais. On peut critiquer, dire que cest de lagitation mais force est de reconnatre que ce que fait Alain Bral, et jai la faiblesse de penser que je laide un peu avec dautres, a commence payer. Indniablement, on est revenu sur la scne. Peut-tre pas comme on voudrait mais on est revenu.

    Le rcent passif des clubs franais en Euroleague nincite pas forcment

    loptimisme. En quoi les choses peuvent-elles tre diffrentes en faveur de Chalon la saison prochaine ?Je ne dis pas quon va tre bien meilleur que les autres sportivement, mais on va essayer de mettre toutes les recettes supplmentaires dans lamlioration de

    lquipe. Si on garde cette stabilit que nous avons eue cette anne, cette croyance dans les convictions autour du coach, du club et des joueurs leaders, si on amliore lquipe dans les endroits o on voit quil faut lamliorer, pourquoi on ne serait pas comptitif ? Je ne dis pas quon va aller au Final Four, bien videmment, mais pourquoi ne pas tre comptitif ? Il y a des choses qui plaident pour le basket franais : sa solidit financire, sa rgularit

    Pasc

    al All

    e/Ho

    t Spo

    rts

    titre personnel, que reprsente pour vous ce premier titre de champion de France ?Tout prsident du secteur professionnel qui a un peu dambitions pour son club a videmment envie dtre un jour champion de France. Aprs, et ctait mon cas jusqu peu, il peut se dire que ce nest pas srieux, pas raliste. Au fur et mesure, on sest aperu quon pouvait tre comptitif au plus haut niveau. On lavait dj t du temps de Philippe Herv et nous sommes monts en puissance avec Greg. Lapptit vient en mangeant. Ce que japprcie, cest que les choses sont venues naturellement. On na pas voulu forcer le destin tout prix pour avoir un titre, on na pas fait de folies.

    Immdiatement aprs le titre, vous avez voqu lEuroleague en tant que responsabilit vis--vis du basket franais. Quelle est-elle ?Elle est de figurer le mieux possible. On ne peut pas aller

    Petite danse de la victoire entre le

    prsident et Blake Schilb. En esprant

    que le triple MVP poursuivra laventure

    chalonnaise en

    Euroleague la saison

    prochaine.

    Le titre de champion pos dans larmoire trophes, Chalon peut commencer se projeter dans laventure de lEuroleague. Sil reste beaucoup de choses rgler recrutement, budget, capacit de la salle le prsident chalonnais sy prpare avec optimisme et ambition.

    Propos recueillis par Jrmy BARBIER

    Blake est un professionnel et

    videmment, on ne va pas lempcher davoir une carrire

    formidable

    DOMINIQUE JUILLOT (PRSIDENT CHALONNAIS)

    ON NE POURRA PAS TOUT FAIRE TOUT SEUL

  • 11

    on veut tout de suite dmon-trer notre capacit avoir un vrai rle en Euroleague, il faut nous aider au dbut. On ne pourra pas tout faire tout seul.

    Le cahier des charges de lEuroleague stipule

    lobligation davoir une salle de 5.000 places et la capacit officielle du Colise est de 4.100 personnes. Pensez-vous que ce sera un problme ?On tait 4.800 contre Orlans et il ny a pas eu dmeutes. Je suis toujours un peu agac par a car sil faut bien sr des salles avec une capacit minimum, il faut aussi des salles en rapport lagglomration et la capacit de la zone de chalandise de lagglomration. Soit on dit quil nest pas possible davoir une quipe en Euroleague pour une ville de moins de 300.000 habitants, soit on dit que ce nest pas possible si la salle ne prsente pas les conditions daccueil, de scurit, de confort ou desthtique. Trs honntement, je continue de dire que le Colise est une des plus belles salles en France. Jexpliquerai cela.

    Est-il envisageable que Chalon joue lEuroleague ailleurs quau Colise ? Villeurbanne par exemple ?Non, absolument pas. En aucun cas. a na aucun sens.

    Certes, mais si lEuroleague refusait que cela se fasse au Colise(Il coupe) On ne dit pas non de faon dogmatique par rapport un postulat qui voudrait quil y ait 5.000 places. Si on fait la dmonstration quil y en a 4.800, il faudra me dire en quoi les 200 places manquantes mettent en pril la capacit bien recevoir les gens. Cest un problme de bon sens.

    Il a parfois t difficile de sensibiliser le public aux matches dEuroChallenge. Vous tes certain que cela sera diffrent Chalon avec lEuroleague ?Trs honntement, jai t agrablement surpris par laffluence des matches dEuroChallenge. Aprs, en Euroleague, il y a des noms qui sonnent plus : Barce-lone, Madrid, Tel-Aviv ou Moscou, a sonne plus que Szolnok ou Krasnoyarsk. a compte aussi. nous de faire de la promotion et de bien tudier les tarifs.

    Finalement, quelques heures aprs le titre, peut-on dire que le plus dur commence ?Oui mais ctait tellement bon ! Quand on est en Pro B et que lon monte en Pro A, on

    se dit que les emmerdes commencent. Mais on les rgle. Pourquoi on ne rglerait pas les problmes de lEuroleague comme on a rgl dautres problmes ? Ce gain de lEuroleague ne vient pas de faon fortuite. Le club est solide. Il manque videmment dargent mais les bases sont solides. a ne brille peut-tre pas assez mais cest quelque chose qui tient la route. n

    dans la gestion au quotidien, la capacit attirer des joueurs qui prfreront peut-tre une certaine scurit sociale, fiscale et environnementale plutt que daller tenter quelque chose dans des pays plus exotiques. Je compte sur a.

    Ces propos renvoient directement au cas Blake Schilb. Son maintien dans lquipe est dores et dj la priorit de votre recrutement. Comment faire pour le conserver ?La premire chose que lon va faire, cest demander aux joueurs quels sont ceux qui veulent continuer laventure avec llan, ceux qui veulent aller au bout de lhistoire quils ont contribue mettre en place. Pour le cas Blake, lenvie est l. Aprs, on regarde ce quon peut lui offrir de supplmentaire par rapport son talent. Cest normal quil rcolte les fruits. Si on ne peut pas, on discutera sereinement mais je pense quon a des arguments.

    On parle de doubler son salaire. Quen est-il rellement?

    Je nai jamais parl de chiffres, le salaire de Blake est globalement connu. On fera le maximum que son talent oblige faire. Je ne sais pas si cest 500.000 euros ou 400.000, il est vraiment trop tt pour en parler. Par rapport Blake, je ne voudrais pas non plus quon sarrte uniquement sur des contingences financires. Cest important mais il ny aura pas que a qui comptera et cest peut-tre une des chances que nous avons de continuer avec lui. Aprs, Blake est un professionnel et videmment, on ne va pas lempcher davoir une carrire formidable sil doit lavoir.

    Selon vous, de combien de joueurs avez-vous besoin pour renforcer lquipe et, surtout, quels postes ?Cest un peu trop tt pour le dire et je ne pense pas quon va se focaliser sur tel ou tel poste. On va regarder quelles sont les opportunits que le march peut nous offrir. Par rapport au contexte

    conomique europen, je pense quun club comme Chalon peut in-tresser aujourdhui des joueurs, y compris franais, qui ntaient pas forcment intresss par un club comme nous auparavant. Il y a lattrait de lEuroleague mais aussi une qualit de jeu.

    Trs concrtement, combien estimez-vous le budget ncessaire pour la saison prochaine ?Lidal serait davoir 1 million deuros de plus. L-de-dans, il ny a pas que de la masse salariale. Il faudra renforcer les quipes et il y aura certainement des investissements faire. Je peux faire un appel par rapport vous : sil y a des gens dans le cadre de lvolution du basket franais et des partenaires nationaux qui voudraient sintresser nous, on est videmment lcoute. Ce qui nous manque, ce sont des partenaires nationaux. Si on obtient cela plus les rentres des droits tl, on peut faire un budget qui peut nous permettre desprer bien se comporter.

    Le revenu des droits tl variera entre 350.000 et 700.000 euros si le MSB se qualifie lissue du tour prliminaire de lEuroleague(Il coupe) Ce nest pas la mme chose. Cest une des incertitudes que nous avons aujourdhui mais nous sommes en train de discuter avec Alain Bral pour voir comment on peut avoir un peu plus de sret car ce nest pas facile de btir un budget dans ces conditions.

    Lengagement financier de la municipalit, dj consquent, peut-il tre augment ?Il faut regarder si on peut dgager une enveloppe avec les trois collectivits qui serait une enveloppe exceptionnelle pour une saison exceptionnelle. On a besoin dun coup de pouce pour dcoller comme on en a eu besoin il y a quelques annes pour tre comptitif tout de suite notre arrive en Pro A. Si

    PRO A Spcial Finale

    On ne peut pas aller en Euroleague en se disant

    que cest simplement une rcompense

    Lidal serait davoir 1 million deuros de plus

  • 12

    LIMOGES CHAMPION DE PRO B

    LA TOTALE Aprs la premire place de la saison rgulire, le titre de champion de France Pro B. Vainqueur de Boulazac Bercy (87-78), le Limoges CSP a ainsi imit Pau en 2010 et Nanterre en 2011. Son premier trophe depuis 11 ans.

    Par Antoine LESSARD

    D eux finales de Pro B perdues contre Poitiers et Pau. Deux finales de Coupe de France malheureuses face Chalon. Le CSP et tous ses supporters avec a connu bien des dsillusions au POPB depuis 2009. Samedi, les Limougeauds ont bris cette mauvaise srie, et dcroch le premier trophe du club depuis le titre de champion de Pro B, dj, en 2001. Depuis2004,lemomentojesuisrevenu,maquteestdalleraccrocheruntropheBeaublanc, a soulign Fred Forte, visiblement mu la fin du match. Cestlepluspetittitrequeleclubagagnetgagnerajamais,maisiladelimportance.Ce titre, le CSP est all le chercher grce sa dfense. Aprs un premier quart-temps beaucoup trop

    permissif (21-28), sa deuxime escouade lui a permis de revenir dans le match puis de prendre la main. Aldo Curti, Jean-Michel Mipoka, Sambou Traor, Frjus Zerbo, les soutiers habituels, ont durci le ton, perturb la mcanique boulazacoise Darryl Monroe

    en premier chef et apport un cot inhabituel en attaque. La dfense du BBD attendait Kyle McAlarney au scoring extrieur. Sans doute moins Curti (13 pts) et Traor (12). Onatrouvdes

    argumentsoffensifsmultiples,onnajamaiseudegrostrous, a expliqu Fred Sarre. Six de ses joueurs ont termin plus de 10 points.

    Massie MVPEncore dans le coup lentame du dernier quart, les Boulazacois ont fini par sessouffler. La longueur des

    La photo gnrale est juste immense

    Fred Forte

    rotations limougeaudes ainsi que labattage intrieur de Chris Massie auront beaucoup pes. Proche du triple-double avec ses 14 points, 15 rebonds et 7 passes, Massie a gagn son duel face Darryl Mon-roe et dcroch son deuxime trophe de MVP cette saison. MassieMVPdelafinaleetduchampionnat,JoGomismeilleurjoueurfranais,FredSarremeilleurcoach,cestnotrephotographie,laphotognraleestjusteimmense, pouvait jubiler Fred Forte. Sinon la Coupe de France, son groupe a rafl, individuellement et collectivement, tous les trophes possibles.CestunevraiebonnesaisonpourleLimogesCSPetencequimeconcerne,unesatisfactionvrai-mentfortedtreallaubout, a comment Fred Sarre. Le coach avait annonc ds le mois de mars son dpart pour Bourg-en-Bresse. Il quitte le CSP, le club de ses dbuts, avec le sentiment du devoir accompli. Son successeur sera connu lheure de ces lignes. Panagiotis Yannakis, lancien entraneur de lOlympiakos et de la slection hellne chez le promu ? Linfo avait fait sourire avant dtre re-laye avec insistance par nos confrres de Lquipe, salaire la cl (160.000 la saison). Sa signature serait un coup norme.Le CSP ne reproduira pas les mmes erreurs que lors de sa dernire monte, en 2010. Une large ossature sera reconduite en Pro A. Unetrsgrossepartiedeleffectifvarester,onabeaucoupdejoueursfranaissouscontrat(tous sauf Curti et Hoyaux), a annonc Forte. OnsouhaitequeKyleMcAlarneyrestemaisilauneclauseetonsepositionneratrsvitesurChrisMassieunefoisquelentraneurseraofficialis. n

    ILS ONT DITSylvain Lauti (BBD) : Onafaitunesaisonau-deldenosesprances.ToutlemondeattrsbonLimoges,onnapassulesfairedjouer.Ilslontmrit.

    Thomas Dubiez (BBD) : Ilnyapaseuphoto.Onnepeutpasavoirderegrets,vulamaniredontasestpass.Bravoeux,ilsvoulaientcetitre,ilssontallslechercherjusquaubout.Aveclerecul,onsediraquonavcudegrandsmomentsaveccesupergroupe.

    Kyle McAlarney (CSP) : Nousavonsjoubeaucoupdematchesdifficilesdurantlasai-sondoncnoussommesarrivsenconfiance.JenaipasfaitmonmeilleurmatchmaisAldoaeuunapportnorme.

    Sambou Traor (CSP) : Toutlemondesavaitquonvisaitlaremontedirecteetletitre.Dsquonestarriv,onaannonclacouleur.Onnepouvaitpassecacher.

    Joseph Gomis (CSP) : Oui,cestlasaisonquejavaisimagine.JesavaisqueLimogesallaitmonterunegrossequipe,voulaitrevenirdansllite.Ctaittrsimportantderameneruntitre.Jevoulaismidentifierunehistoire.Aujourdhui,jesuissatisfait.

    Propos recueillis par Yann CASSEVILLE et Florent de LAMBERTERIE

    VNEMENTPRO B Spcial Finale

    Herv Be

    lleng

    er/IS

  • OPEL AMPERA VOITURE DE LANNE 2012

    Wir leben Autos : Nous vivons lAutomobile. (1) Consommation mixte de carburant/missions de CO2 selon la norme UN ECE R101 (donnes pondres, combines) : 1,2 l/100 km, 27 g CO2/km. LAmpera est une voiture lectrique autonomie tendue, dote dun gnrateur essence embarqu. www.opel.fr

    SOYEZ LE PREMIER DIRE JE LAI ESSAYE.

    La technologie rvolutionnaire de la nouvelle Ampera combine missions rduites et autonomie tendue : elle peut parcourir jusqu 80 km sur batterie seule, sans mission de CO2, tout en ayant la possibilit de parcourir 500 km supplmentaires grce son gnrateur thermique. Vhicule idal pour un usage quotidien, la nouvelle Ampera vous permet daller o vous voulez, quand vous voulez.

    Llectricit vous conduit plus loin.(1)

    Ceci est une preuvepour vos parutions dans vos journaux locaux.

    Direction de la Publicit General Motors FRANCE.

    Annonce Locale Opel AmperaMars 2012Annonce locale 600 mm It

    Chez votre Distributeur Opel Ampera

    12629YR_OPEL1203_BromQ1_H_Ampera.indd 1 27/03/12 16:34

    O

    livie

    r Sar

    re

    Avenue Louis Armand - BP 1542 - 87021 Limoges Cedex - Tel : 05 55 38 94 00 - Fax : 05 55 37 95 57 - www.autozinord.fr

    Partenaire du Limoges CSP depuis 1986

    Sans titre-1 3 19/06/12 mar.19juin15:43

  • 14 chos FRANcERo

    dolfo

    Molina/EB

    via Getty Im

    ages

    C est la petite bombe qui agita le microcosme du basket franais la semaine dernire. Limoges, frais champion de Pro B, sapprtait information dvoile mercredi, hors nos dlais de bouclage accueillir dans ses rangs Panagiotis Yannakis. Il y aura peut-tre des surprises, bonnes ou mauvaises , prvenait toutefois le prsident Frdric Forte dans les colonnes de Lquipe le week-end dernier.Deux Final Four aux commandes dOlympiakos, un titre de champion dEurope avec la Grce, Yannakis prsenterait un CV quasi indit dans nos contres, hormis Tanjevic, Maljkovic et Gomelski (tous trois Limoges). Devenu persona non grata sur les bancs de son pays natal, le technicien hellne, qui na plus coach depuis deux ans, serait prt une importante concession financire au rapport de ses anciens moluments pour relever un nouveau dfi personnel.Mardi dernier, Erman Kunter ne savait lui toujours pas sil serait encore lhomme fort de Cholet la saison prochaine. En pleine rflexion aprs avoir reu plusieurs offres de clubs trangers, le coach hsite. Aucune dcision prise pour le moment, tout reste possible , tweetait le Malin du Bosphore en dbut de semaine. Tout ntait pas incertain dans les Mauges puisquen attendant la dcision de son entraneur, le CB sest assur du maintien de Rudy Gobert dans son effectif. En progression constante

    ces derniers mois, le prospect aux segments intermi-nables a prolong son bail pour trois saisons.

    Le PL dgaineAu Paris Levallois, Christophe Denis et son staff ont acclr la reconstruction dune quipe ampute, entre autres, de Lamont Hamilton et Eric Chatfield. La re-signature (2 ans) de Jawad Williams acte, le club francilien a jet son dvolu sur Maleye Ndoye (2+1), rcent demi-finaliste sous les couleurs dOrlans. Formation la plus adroite de la ligue derrire larc cette saison (37,3%), le P.L. rcupre le shooteur n1 de lexercice coul (48,4%).Le Sngalais devrait tre accompagn dans la capitale par Antoine Diot, son ancien coquipier au Mans. Clou linfirmerie toute la saison, le meneur international cherchera relancer une carrire ralentie par les ppins physiques. Ex-doublure de Diot au MSB, Marco Pellin a rempil pour deux ans Orlans. Toujours au rayon des prolongations, le BCM a annonc celle de Cyril Akpomedah (2 ans). Starter indiscutable de Christian Monschau cette anne, lailier-fort de 33 ans ne fera plus quipe avec Dounia Issa. Lex-pivot de Vichy a trouv un accord avec le club nordiste pour se dfaire de sa dernire anne de contrat afin de sengager en faveur du Mans o il sera la doublure de J.P. Batista jusquen 2014. n

    Jrmy BARBIER

    Panagiotis Yannakis au CSP ?TRANSFERTS PRO A

    A BoUGE VITE !Un coach de renomme internationale probablement sur le banc de Limoges, Cholet peut-tre orphelin dErman Kunter, le Paris Levallois qui recrute vite et bien, le march des transferts est dj en bullition.

  • AP_Elan_232x300_BasketNews_juin2012.indd 1 18/06/12 14:34

  • 16

    rester confiant. Disons que cest compromis 40% en tant optimiste. Mais comme le dit Terminator : I will be back. Ne menterrez pas trop vite. En attendant de savoir si Bomay imitera Arnold Schwarzenegger, cest tout le secteur intrieur des Bleus qui se retrouve dpeupl. Au forfait annonc de Rodrigue Beaubois est venu sajouter celui de son coquipier de Dallas, Ian Mahinmi, en pleine ngociation de contrat lui-aussi. Daprs Collet, la porte ne serait pas encore tout fait close mais la cl est dj rentre dans la serrure, prte fermer le verrou. Sajoute cela labsence de Turiaf, retenu pour la finale NBA avec Miami ainsi que celle de Joakim Noah, toujours en train de soigner sa cheville meurtrie durant les playoffs. Pour les deux hommes, aucune date darrive nest encore connue.Devant ces forfaits en cascade, Vincent Collet avait convoqu Kim Tillie dans le groupe mais ce dernier a d le quitter ds la fin de semaine, son

    LQUIPE DE FRANCE AU TRAVAIL

    LES BLEUS SOIGNENT LEURS BLEUS

    J eudi 14 juin, milieu de matine lINSEP. Les jardiniers profitent des rayons de soleil pour entretenir les pelouses pendant quun peu plus loin, dautres ont choisi de senfermer dans un gymnase. Derrire un rideau qui coupe la salle en deux, des badistes suent grandes eaux en frappant des volants tandis que, de lautre ct du rideau, lquipe de France de basket, elle aussi, a commenc son effort.En ralit, les appels du groupe France ne sont que six tre en tenue Mickel Gelabale, Yakhouba Diawara, Nicolas Batum, Kvin Sraphin, Yannick Bokolo et Andrew Albicy les autres tant pris par les examens mdicaux ou tout simplement absents, pour cause de saison finir ou de repos accord. Qu cela ne tienne, Vincent Collet et son staff ont dcid de commencer lentranement et, pour lheure, cest Frdric Aubert, le prparateur physique, qui maltraite les Bleus. Si on faisait moins de bruit messieurs ? Furtif au sol, papillon nocturne ! Rpartis en colonnes, les basketteurs tentent tant bien que mal de limiter les bruits de semelles sur le parcours impos travail dappui et slalom le tout sans ballon.Les Jeux Olympiques ne commencent que dans sept semaines mais il ny a dj plus de temps perdre. On voulait r-athltiser de faon individuelle certains joueurs , rappellera Vincent Collet au sujet de cette prparation anticipe. Lide de base est que lan dernier, on avait bnfici tout au long de la comptition dune forme physique importante. Trs souvent on a fait la diffrence en deuxime mi-temps. On avait vraiment optimis notre avantage athltique sur beaucoup des slections auxquelles on tait oppos grce la prparation quon avait pu faire. On savait que cette anne les Jeux Olympiques se droulent un bon mois avant le championnat dEurope, donc quon tait contraint par le temps.

    Des joueurs fatigusPetit petit, le travail physique fait place au ballon. Les Bleus enchanent les criss-cross avant de passer

    au 4 contre 4 sur un panier. Pour faire le nombre, les jeunes pousses du Centre Fdral Mouhammadou Jaiteh, Alexandre Chassang et Anthony Racine sont venus en renfort pour faire le nombre. Nicolas Batum, en revanche, effectue des sries de shoots en solitaire de lautre ct du terrain, avec Ruddy Nelhomme dans le rle du rebondeur/passeur. Sil a particip aux exercices physiques, lailier des Blazers na pas droit aux oppositions, et cela pour un bon moment. Je voulais tre l, avec le groupe, mentraner, faire du 5 contre 0, mais il y a des choses que je ne pourrai pas faire tout de suite. Je suis dans une situation o cest quasiment le contrat de ma vie qui arrive. Il y a des risques que je ne peux pas prendre, par rapport des blessures. En clair, tant quil na pas sign son nouveau contrat en NBA, Nico Batum neffectuera que des entranements allgs. Pas de matches amicaux non plus, dailleurs. Le 15 juillet cest fini, jen

    suis sr et certain , poursuit lancien Manceau. Mais 99%, je ne jouerai pas les matches de prparation de fin juin. Une tuile de plus pour

    la prparation de Vincent Collet, dautant que les restants ne sont pas tous en parfait tat. Pour linstant les joueurs sont relativement fatigus , admet sans dtour le slectionneur. Cest tout fait logique, la plupart nont arrt que depuis une quinzaine de jours, voire moins pour certains. Il y a des petits bobos, parfois mme davantage. Cest notamment le cas dAli Traor, dont les examens du matin ont diagnostiqu un trou de 8 mm dans le cartilage du genou droit, qui ncessite un arrt complet dun minimum de deux semaines. Un vrai coup dur, pour le joueur comme pour lquipe.

    Une raquette dpeuple Grand max, si je peux revenir, en tant apte jouer dici trois semaines, cest bien. Au-del, cest compliqu pour partir Londres. Cest une course contre la montre , rsume Ali, qui veut tout de mme

    Jeudi dernier, lINSEP, les Bleus entamaient leur prparation pour les Jeux Olympiques lors du dsormais traditionnel Media Day de lquipe de France. Le point de dpart dune course contre la montre dj seme dembches.

    Par Florent de LAMBERTERIE, avec Yann CASSEVILLE

    ANALYSE

    LE GROUPEPrsents Pau et oprationnels

    Andrew Albicy

    Steed Tchicamboud

    Yannick Bokolo

    Fabien Causeur

    Nando De Colo

    Charles Kahudi

    Yakhouba Diawara

    Mickal Gelabale

    Florent Pitrus

    Boris Diaw

    Kvin Sraphin

    Rudy Gobert

    Prsents Pau mais limits

    Nicolas Batum (En attente de contrat)

    Tony Parker (Bless lil)

    En attente de rponse

    Alexis Ajina

    Absents temporairement

    Ronny Turiaf (Finale NBA)

    Joakim Noah (Bless la cheville)

    Ali Traor (Bless au genou)

    Forfaits

    Kim Tillie (Bless au genou)

    Rodrigue Beaubois (Dcline la slection)

    Ian Mahinmi (Dcline la slection)

    99%, je ne jouerai pas les matches de

    prparation de fin juin Nicolas Batum

  • 17

    genou gauche tant touch. Rudy Gobert, le jeune pivot de Cholet, a donc t appel en catastrophe pour toffer ce groupe et, au moment de boucler ces lignes, Vincent Collet cherchait toujours faire venir Alexis Ajina qui se trouvait aux tats-Unis. Le slectionneur ne sinterdisait dailleurs pas de convoquer un autre intrieur en cas de besoin. Bonne nouvelle, tout de mme, Kvin Sraphin est lui bel et bien pied duvre.Devant toutes ces incertitudes qui psent lheure actuelle sur les big men franais, le pivot des Wizards est pour le moment la seule valeur sre au poste 5 sur laquelle Vincent Collet peut compter. a ne me met pas la pression , rassure lancien de Cholet. Au contraire ! Je suis l, je pense quon va me donner des responsabilits, moi je vais les prendre, cest tout ce que je demande. lINSEP, en fin de matine et alors que ses coquipiers en avaient fini pour la journe, Kvin Sraphin tait encore sur le terrain. Oppos face aux deux jeunes intrieurs de lINSEP Jaiteh et Chassang, le NBAer a enchan les un-contre-deux une bonne vingtaine de minutes durant, sous lil scrutateur de Vincent Collet et Jacky Commres. En force ou lenroule, poste haut ou poste bas, le Wizard a confirm son bon tat de

    forme, faisant du petit bois des deux jeunots. Mais les intrieurs quil affrontera aux J.O. seront dun tout autre gabarit

    Parker touch lilLe lendemain de ce Media Day mouvement, au centre de Paris cette fois, une autre mauvaise nouvelle est tombe. Dbarqu la veille au soir en provenance de New York, Tony Parker tenait confrence de presse dans un htel parisien, une paire de lunette de soleil sur le nez. Pas pour cacher une gueule de bois mais pour masquer son il gauche, touch par un clat de

    verre lors dune rixe provoque par les rappeurs Chris Brown et Drake, quelques heures plus tt au cours dune soire prive. Javais mal dans lavion, a me faisait trop mal , expliquait le meneur des Spurs. En

    atterrissant sur Paris jai d aller aux urgences, jai une gratignure sur la corne, je dois porter une lentille thrapeutique. Confin aux soins depuis cet incident, TP tenait nanmoins se rendre Pau hier soir, histoire de rejoindre le groupe. Sauf contre-indication mdicale de dernire minute, il devrait tre en mesure de reprendre lentranement ds demain matin. Histoire quenfin, lquipe de France puisse repartir, bon pied, bon il. n

    qUIPE DE FRANCE

    La Pro A cest fini, place lquipe de France.

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    I will be back Ali Traor

    LE PROGRAMME DES BLEUSDu 20 au 26 juin Stage Pau

    27 juillet France Italie (Pau, 19h00)

    28 juillet France Italie (Boulazac, 19h00)

    29 juillet France Cte dIvoire (Toulouse, 20h30)

    Du 4 au 8 juillet Stage Orlans

    7 juillet France Grande-Bretagne (Orlans, 18h00)

    10 juillet France Espagne (Madrid)

    12 juillet France Belgique (Gravelines, 20h30)

    13 juillet France Bilorussie (Livin, 20h30)

    15 juillet France Espagne (Paris Bercy, 14h30)

    Du 19 au 23 juillet Stage Strasbourg

    21 juillet France Brsil (Strasbourg, 19h30)

    13 juillet France Australie (Strasbourg, 19h30)

    25 juillet Transfert Londres

    29 juillet Dbut des Jeux Olympiques

  • 18 quipe de FRANCe

    Yacoubou permet de soulager Sandrine Gruda, leader scoreur de cette quipe, Pierre Vincent a vari les paires en amical dont une sduisante association des deux intrieures. Dreams become true ! Ce duo, jen ai rv. Je trouve quon se trouve pas mal, a peut tre une option trs intressante , senthousiasme Yacoubou. lextrieur, pour maximiser les options, Pierre Vincent attend plus de scoring, en particulier des meneuses. On a un peu modifi les structures de jeu pour leur donner plus de tirs, pour quilibrer notre jeu parce quon a un secteur intrieur dominant qui on donne beaucoup de ballons. a libre des choses lextrieur , explique-t-il.

    un quart de finale dcisifAu premier round du TQO, les Bleues sont opposes aux Canadiennes. Si la France a domin les dbats (+25) en amical, le Canada aura certainement un tout autre visage en Turquie. Cest une quipe complte, adroite, qui joue un basket assez atypique, structur , dcrit Pierre Vincent. Le Mali, deuxime adversaire de la France, est plus largement sa porte. Les joueuses sont plus athltiques mais il y a moins de culture de jeu. Ils nont pas les moyens de se prparer comme nous mais il faut tre vigilant , tempre le coach. Si la France carte lune de ces quipes, elle peut tre oppose en quart de finale (match-cl qualificatif pour les Jeux) la Croatie, que Pierre Vincent qualifiait de dangereuse avant de laffronter vendredi dernier. Et contre qui, en effet, les Bleues ont eu des difficults offensivement. Mais le rival pourrait tre aussi la Core du Sud, mauvais souvenir dans lHistoire du basket fminin franais, les Corennes liminant les Bleues dAlain Jardel en quart de finale des J.O. de Sydney en 2000.Si la qualification est porte de main, les Bleues prfrent temprer les observateurs voyant la France dj qualifie, une mdaille au cou. On rve tous des J.O. mais ce nest pas parce quon termine troisime au dernier championnat dEurope que tout est dj jou , confirme milie Gomis. Lquipe de France part Ankara mise en confiance par la prparation mais consciente de lenjeu et du dfi qui lattendent. En gardant dans un coin de la tte, Londres et son rve de J.O. n

    Les Bleues de Pierre

    Vincent et Flo Lepron

    sont fin prtes pour

    le TQO.

    LES BLEUES AU TQO

    A pASSe Ou A CASSe

    Gagner les matches, a fait du bien au moral. Isabelle Yacoubou na pas d tre due. Lquipe de France a fait carton plein en prparation (avant Porto-Rico ce jeudi). Et pas contre nimporte qui. En rodage contre la Pologne, la France a ensuite affront la Rpublique Tchque (vice-championne du Monde en titre contre qui la France a gagn le bronze lEuro 2011), la Croatie (ventuel adversaire en quart de finale du TQO) et enfin le Canada (premier adversaire du TQO). Un vrai test et, au final, trois succs (74-66, 74-57 et 73-69).Pendant la prparation, les ajustements et les tests ont t nombreux pour confirmer la stabilit dfensive et se perfectionner offensivement, en

    intgrant la totalit du groupe dans le projet. On envoie tout le monde parce quon aura besoin de tout le monde , explique Pierre Vincent. Jai besoin de hirarchiser mais de donner des responsabilits et de la confiance tout le monde. Ce groupe de douze joueuses sest dessin petit petit jusquau choix dlodie Godin, prfre Marielle Amant. Pierre Vincent a fait confiance aux automatismes et lexprience avec un groupe quasi identique lEuro 2011 (un seul changement avec Godin pour Bonnan).Le coach a le luxe de pouvoir sappuyer sur un secteur intrieur dominant avec des joueuses complmentaires. Et si la prsence dIsabelle

    Jean

    -Pau

    l Tho

    mas

    /Tho

    mas

    -Pictures/FFBB

    Fin de prparation pour les Bleues qui dbutent le tournoi de qualification olympique (du 25 juin au 1er juillet). Pour rejoindre leurs homologues masculins Londres, elles devront rpondre prsent au grand rendez-vous dAnkara.

    par Claire pORCHeRTournoi de Qualification Olympique Ankara (Turquie)

    Du lundi 25 juin au dimanche 01 juilletMardi 26 juin : France CanadaMercredi 27 juin : France MaliVendredi 29 juin : Quarts de finaleSamedi 30 juin : Match de classementDimanche 01 juillet : Match de classementFormule : Les deux premiers de chaque groupe sont qualifis pour les quarts de finales. Les vainqueurs des quarts remportent un ticket pour les Jeux. Le groupe D de la France croise avec le groupe C (Croatie, Core du Sud, Mozambique). Une dernire place se jouera entre les perdants des quarts, attribue au vainqueur des matches de classement.

  • COMMANDEZ COMME VOUS VOULEZ :

    Appel gratuit

    Appel gratuit

    Par Tlphone Par Internet

    N1 de la livraison de surgels domicile

    VU

    LA TV !Tony Parker, ambassadeur de la marque TOUPARGELRejoignez-nous sur Facebook !

    Pour votre sant, vitez de grignoter entre les repas. www.mangerbouger.fr

    PRATIQUES ETSUPER BON

    S,

    LES PRODUITS

    TOUPARGEL !

    Tony Par

    ker

  • Boxes-scores16/6 *Chalon bat Le Mans 95-76Chalon Min Tirs 3pts LF Rb Pd In Co Bp PtsB.Schilb* 34 8-12 4-6 - 5 10 - - 1 20I.Evtimov* 35 5-8 3-5 2-2 2 2 4 - 2 15S.Tchicamboud* 30 3-12 1-4 7-7 - 3 - - 2 14N.Lang 17 5-12 4-11 - 4 2 - - - 14M.Delaney* 30 4-9 3-8 1-2 7 2 3 - - 12A.Aminu 18 4-7 - 2-4 7 - 3 - 3 10M.Jean-Baptiste Adolphe* 22 3-4 - 1-1 5 - 2 - 1 7B.Smith 7 1-1 1-1 - 2 1 2 - - 3L.Prowell 5 - - - - - - - 1 -U.Adjagba 1 - - - - - - - - -J.Aboudou 1 - - - - 1 - - 1 -Total 200 33-65 16-35 13-16 32 21 14 - 11 95Le Mans Min Tirs 3pts LF Rb Pd In Co Bp PtsM.Sommerville* 33 9-14 2-5 4-5 8 4 - - 1 24A.Acker 30 4-9 3-5 3-4 2 4 2 - 2 14T.Rochestie* 30 4-6 0-2 2-2 2 5 - - 5 10J.P.Batista* 27 4-6 - 2-4 7 1 - - 3 10M.Kouguere* 13 3-5 2-4 - 1 2 1 - - 8T.Bryant 13 2-3 0-1 1-2 - 1 - - 1 5C.Kahudi* 33 1-6 0-3 - 6 4 2 - 2 2A.Eito 13 0-1 0-1 2-2 1 - - - 1 2A.Koffi 6 0-2 - 1-2 1 - - - - 1T.Ceci 1 - - - - - - - - -K.Mendy 1 - - - - - - - - -Total 200 27-52 7-21 15-21 28 21 5 - 15 76

    PRO BPlayoffsQuarts de finaleLimoges (1) limine vreux (8) : 2-1Mercredi 23 mai

    vreux bat *Limoges 72-67Samedi 26 mai

    Limoges bat *vreux 86-82 a.p.Mardi 29 mai

    *Limoges bat vreux 72-65Fos (5) limine Aix (4) : 2-1

    Mardi 22 mai

    *Aix-Maurienne bat Fos-sur-Mer 84-75Vendredi 25 mai

    *Fos-sur-Mer bat Aix-Maurienne 72-54Mardi 29 mai

    Fos-sur-Mer bat *Aix-Maurienne 86-67Boulazac (2) limine Boulogne (7) : 2-1Lundi 21 mai

    *Boulazac bat Boulogne-sur-Mer 75-73Vendredi 25 mai

    *Boulogne-sur-Mer bat Boulazac 82-80Mardi 29 mai

    *Boulazac bat Boulogne-sur-Mer 90-72Ch.-Reims (3) limine Bordeaux (6) : 2-1Mardi 22 mai

    Bordeaux bat *Chlons-Reims 79-71Vendredi 25 mai

    Chlons-Reims bat *Bordeaux 87-64Mardi 29 mai

    *Chlons-Reims bat Bordeaux 84-64

    Demi-finalesLimoges (1) limine Fos (5) : 2-1Samedi 2 juin

    *Limoges bat Fos-sur-Mer 87-82Mercredi 6 juin

    *Fos-sur-Mer bat Limoges 75-61Samedi 9 juin

    *Limoges bat Fos-sur-Mer 91-84Boulazac (2) limine Ch.-Reims (3) : 2-0Dimanche 3 juin

    *Boulazac bat Chlons-Reims 76-68Mercredi 6 juin

    Boulazac bat *Chlons-Reims 74-68

    Finale Bercy, samedi 16 juin

    Limoges bat Boulazac 87-78MVP : Chris Massie (Limoges)

    Boxes-scores16/6 *Limoges bat Boulazac 87-78Limoges Min Tirs 3pts LF Rb Pd In Co Bp PtsC.Massie* 33 6-10 - 2-2 15 7 1 1 2 14A.Curti 22 5-11 2-6 1-2 1 3 5 - 1 13S.Traore* 29 6-12 - - 10 1 - - 1 12K.McAlarney* 29 4-12 3-7 - 2 - 1 - - 11J.Gomis* 25 4-7 1-2 2-2 - 3 1 - 2 11R.Desroses* 25 4-7 1-2 1-2 4 1 - - 1 10J.Mipoka 16 2-4 1-3 1-1 1 1 1 - - 6N.Boungou Colo 10 2-4 1-2 - 4 - 1 - 2 5F.Zerbo 6 1-1 - 3-5 3 - - - 2 5B.Costner 5 0-2 0-2 - - - - - 1 -Total 200 34-70 9-24 10-14 40 16 10 1 12 87Boulazac Min Tirs 3pts LF Rb Pd In Co Bp PtsD.Monroe* 29 6-9 - 6-7 8 3 3 - 4 18A.McKenzie* 31 7-13 0-1 3-6 5 1 - - 1 17Y.Gaillou* 26 6-10 1-1 - 5 1 - 1 - 13R.Ayers* 26 4-8 3-7 - 3 3 - - 1 11T.Dubiez 21 4-10 1-5 - 1 1 1 - - 9A.Kerckhof* 29 3-5 0-1 2-2 2 9 - - - 8F.Adjiwanou 15 1-7 - - 3 - - 1 2 2M.Cheriet 8 0-3 0-1 - 2 - - 1 - -K.Morlende 8 0-2 0-1 - - 2 1 - 2 -I.Soumahoro 6 0-1 0-1 - 1 1 - - 1 -L.Tarris 1 - - - - - - - - -Total 200 31-68 5-18 11-15 30 21 5 3 11 78

    ESPAGNEPlayoffs Liga EndesaQuarts de finaleVitoria (3) limine Bilbao (6) : 2-0

    *Vitoria bat Bilbao 77-73Vitoria bat *Bilbao 90-88

    Real (2) limine Sville (7): 2-0*Real Madrid bat Sville 82-68Real Madrid bat *Sville 82-55Barcelone (1) limine Alicante (8) : 2-0*Barcelone bat Alicante 73-43Barcelone bat *Alicante 84-57Valencia (4) limine Saint-Sbastien (5) : 2-1*Valencia bat Saint-Sbastien 82-60*Saint-Sbastien bat Valencia 86-82*Valencia bat Saint-Sbastien 75-67

    Demi-finalesBarcelone (1) limine Valencia (4) : 3-1*Barcelone bat Valencia 84-57Valencia bat *Barcelone 81-76Barcelone bat *Valencia 80-64Barcelone bat *Valencia 77-73

    Real (2) limine Vitoria (3) : 3-2Vitoria bat *Real Madrid 81-71*Real Madrid bat Vitoria 73-64*Vitoria bat Real Madrid 82-79Real Madrid bat *Vitoria 76-66*Real Madrid bat Vitoria 76-69

    FinaleBarcelone (1) bat Real (2) : 3-2

    *Barcelone bat Real Madrid 81-80Real Madrid bat *Barcelone 75-69*Real Madrid bat Barcelone 85-59Barcelone bat *Real Madrid 81-75*Barcelone bat Real Madrid 73-69MVP : Erazem Lorbek (Barcelone)

    ITALIEPlayoffs LegaQuarts de finaleSienne (1) limine Varse (8) : 3-1

    *Sienne bat Varse 92-57*Sienne bat Varse 88-72*Varse bat Sienne 73-70Sienne bat *Varse 91-75Sassari (4) limine Bologne (5) : 3-0*Sassari bat Bologne 81-72*Sassari bat Bologne 89-86Sassari bat *Bologne 72-71Milan (2) limine Venise (7) : 3-0

    *Milan bat Venise 92-63*Milan bat Venise 89-83Milan bat *Venise 82-80Pesaro (6) limine Cantu (3) : 3-2

    *Cantu bat Pesaro 78-72*Cantu bat Pesaro 74-47*Pesaro bat Cantu 91-78*Pesaro bat Cantu 80-68Pesaro bat *Cantu 78-69

    Demi-finalesSienne (1) limine Sassari (4) : 3-0*Sienne bat Sassari 91-68*Sienne bat Sassari 92-66Sienne bat *Sassari 79-64Milan (2) limine Pesaro (6) : 3-1

    *Milan bat Pesaro 84-75*Milan bat Pesaro 84-68*Pesaro bat Milan 85-77Milan bar *Pesaro 73-67

    PRO APlayoffsQuarts de finaleCholet (8) limine Gravelines-Dk (1) : 2-1Mercredi 23 mai

    *Gravelines-Dunkerque bat Cholet 76-73Samedi 26 mai

    *Cholet bat Gravelines-Dunkerque 76-65Mardi 29 mai

    Cholet bat *Gravelines-Dk 78-72 a.p.Le Mans (4) limine Nancy (5) : 2-1Mardi 22 mai

    Nancy bat *Le Mans 89-64Vendredi 25 mai

    Le Mans bat *Nancy 68-60Mardi 29 mai

    *Le Mans bat Nancy 92-84 a.p.Chalon (2) limine Roanne (7) : 2-0Mercredi 23 mai

    *Chalon bat Roanne 91-70Samedi 26 mai

    Chalon bat *Roanne 85-76Orlans (3) limine PL (6) : 2-0

    Mardi 22 mai

    *Orlans bat Paris Levallois 70-68Vendredi 25 mai

    Orlans bat *Paris Levallois 79-73

    Demi-finalesChalon (2) limine Orlans (3) : 2-1Vendredi 1er juin

    *Chalon bat Orlans 70-65Mardi 5 juin

    *Orlans bat Chalon 78-74Vendredi 8 juin

    *Chalon bat Orlans 83-81Le Mans (4) limine Cholet (8) : 2-1Samedi 2 juin

    *Le Mans bat Cholet 83-78Mercredi 6 juin

    *Cholet bat Le Mans 75-71Samedi 9 juin

    *Le Mans bat Cholet 78-69

    Finale Bercy, samedi 16 juin

    Chalon bat Le Mans 95-76MVP : Blake Schilb (Chalon)

    FinaleSienne (1) bat Milan (2) : 4-1

    *Sienne bat Milan 86-77*Sienne bat Milan 86-58Sienne bat *Milan 82-79*Milan bat Sienne 88-83*Sienne bat Milan 84-73MVP : Bo McCalebb (Sienne)

    NBA PLAYOFFSConfrence Est1er tourPhila (8) limine Chicago (1) : 4-2

    *Chicago bat Philadelphie 103-91Philadelphie bat *Chicago 109-92*Philadelphie bat Chicago 79-74*Philadelphie bat Chicago 89-82*Chicago bat Philadelphie 77-69*Philadelphie bat Chicago 79-78Miami (2) limine New York (7) : 4-1*Miami bat New York 100-67*Miami bat New York 104-94Miami bat *New York 87-70*New York bat Miami 89-87*Miami bat New York 106-94Indiana (3) limine Orlando (6) : 4-1Orlando bat *Indiana 81-77*Indiana bat Orlando 93-78Indiana bat *Orlando 97-74Indiana bat *Orlando 101-99 a.p.*Indiana bat Orlando 105-87Boston 4) limine Atlanta (5) : 4-2

    *Atlanta bat Boston 83-74Boston bat *Atlanta 87-80*Boston bat Atlanta 90-84 a.p.*Boston bat Atlanta 101-79*Atlanta bat Boston 87-86*Boston bat Atlanta 83-80

    2e tourMiami (2) limine Indiana (3) : 4-2

    *Miami bat Indiana 95-86Indiana bat *Miami 78-75*Indiana bat Miami 94-75Miami bat *Indiana 101-93*Miami bat Indiana 115-83Miami bat *Indiana 105-93Boston (4) Philadelphie (8) : 4-3

    *Boston bat Philadelphie 92-91Philadelphie bat *Boston 82-81Boston bat *Philadelphie 107-91*Philadelphie bat Boston 92-83*Boston bat Philadelphie 101-85*Philadelphie bat Boston 82-75*Boston bat Philadelphie 85-75

    1 2Playoffs 184

    5

    1

    2

    2

    2

    1 3

    6

    2

    7

    2

    2

    0

    01

    Playoffs 184

    5

    2

    1

    1

    1

    2 3

    6

    2

    7

    2

    1

    2

    1

    2

    12

    20 CHIFFRESCHIFFRES

    1

    2

    76 8795 78

    Herv Be

    lleng

    er/IS

    Herv Be

    lleng

    er/IS

  • PETITES ANNONcES [email protected]

    Tl. : 02.43.39.16.21Votre annonce doit nous parvenir au plus tard le vendredi pour une parution le jeudi. Rdigez-la sur papier libre et envoyez-la avec son rglement (par chque lordre de Norac Presse ou par carte bancaire) :NoRaC PResse-PeTITes aNNoNCes75 BLd MaRIe & aLexaNdRe oyoN

    B.P. 2524472005 Le MaNs Cedex 1

    1 seMaINe (TTC) : 5 lignes : 22,90 10 lignes : 44,20 / 15 lignes : 68,60 3 seMaINes (TTC) : 5 lignes : 53,40 10 lignes : 103,70 / 15 lignes : 126,50

    Finale de confrenceMiami (2) limine Boston (4) : 4-3

    *Miami bat Boston 93-79*Miami bat Boston 115-113 a.p.*Boston bat Miami 101-91*Boston bat Miami 93-91 a.p.Boston bat *Miami 94-90Miami bat *Boston 98-79*Miami bat Boston 101-88

    Confrence Ouest1er tourSan Antonio (1) limine Utah (8) : 4-0*San Antonio bat Utah 106-91*San Antonio bat Utah 114-83San Antonio bat *Utah 102-90San Antonio bat *Utah 87-81

    OKC (2) limine Dallas (7) : 4-0*Oklahoma City bat Dallas 99-98*Oklahoma City bat Dallas 102-99Oklahoma City bat *Dallas 95-79Oklahoma City bat *Dallas 103-97

    L.A. Lakers (3) limine Denver (6) : 4-3*L.A. Lakers bat Denver 103-88*L.A. Lakers bat Denver 104-100*Denver bat L.A. Lakers 99-84L.A. Lakers bat *Denver 92-88Denver bat *L.A. Lakers 102-99*Denver bat L.A. Lakers 113-96*L.A. Lakers bat Denver 96-87L.A. Clippers (5) limine Memphis (4) : 4-3L.A. Clippers bat *Memphis 99-98*Memphis bat L.A. Clippers 105-98*L.A. Clippers bat Memphis 87-86*L.A. Clippers bat Memphis 101-97 a.p.*Memphis bat L.A. Clippers 92-80Memphis bat *L.A. Clippers 90-88L.A. Clippers bat *Memphis 82-72

    2e tourSan Antonio (1) limine L.A. Clippers (5) : 4-0*San Antonio bat L.A. Clippers 108-92*San Antonio bat L.A. Clippers 105-88San Antonio bat *L.A. Clippers 96-86San Antonio bat *L.A. Clippers 102-99

    Oklahoma City bat *San Antonio 108-103*Oklahoma City bat San Antonio 107-99

    NBA FinalsMiami (2) Oklahoma City (2) : 2-1*Oklahoma City bat Miami 105-94Miami bat *Oklahoma City 100-96*Miami bat Oklahoma City 91-85

    Match 4 : Mercredi 20 juin

    Miami Oklahoma City, 3hMatch 5 : Vendredi 22 juin, si ncessaire

    Miami Oklahoma City, 3hMatch 6 : Lundi 25 juin, si ncessaire

    Oklahoma City Miami, 2hMatch 7 : Mercredi 26 juin, si ncessaire

    Oklahoma City Miami, 3h

    Playoffs

    1

    8

    4

    5

    3

    6

    2

    7

    2

    3

    4

    2

    4

    4

    4

    4

    4

    2

    1

    1

    1

    8

    4

    5

    3

    6

    2

    7

    4

    3

    4

    4

    0

    4

    3

    0

    4

    0

    23

    44

    2 11

    4

    Lso Colombes (92) projet ambitieux (sponsor) recherche pour son quipe 1re rgion Fminine un poste 1 (meneuse) et un poste 3

    (Ailire). tudie cependant toutes propositions. Merci

    de nous contacter [email protected]

    Lso Colombes (92) projet ambitieux (sponsor) recherche pour son quipe 1re rgion Masculine un poste 1 (meneur) et un poste 5 (Pivot). tudie cependant toutes propositions. Merci

    de nous contacter [email protected]

    OKC (2) limine L.A. Lakers (3) : 4-1*Oklahoma City bat L.A. Lakers 119-90*Oklahoma City bat L.A. Lakers 77-75*L.A. Lakers bat Oklahoma City 99-96Oklahoma City bat *L.A. Lakers 103-100*Oklahoma City bat L.A. Lakers 106-90

    FinaleOKC (2) limine San Antonio (1) : 4-2*San Antonio bat Oklahoma City 101-98*San Antonio bat Oklahoma City 120-111*Oklahoma City bat San Antonio 102-82*Oklahoma City bat San Antonio 109-103

    CHeLLes BC (77), avec un projet sportif, recherche entraneurs (niveau E.D. OU E.R.).

    De mme pour complter ses quipes Seniors G et F, recrute joueurs (euses).

    Merci de nous contacter au 06.22.23.81.94Vous souhaitez devenir eNTRaNeUR diplm dtat, llan Chalon peut vous offrir formation rmunre en apprentissage sur 2 types de

    diplmes possibles (conditions : avoir de 18 25 ans)- BPJePs sport co option basket (diplme niveau 4) : niveau Basket Rgional et Bac - deJePs, nouveau diplme de niveau 3 : bon niveau Basket Rgional, exprience

    encadrement et minimum Bac. Cette formation seffectue en trs grande partie sur Chalon-sur-Sane, LaN FoRMaTIoN tant une annexe du CFA du sport de Bourgogne. Les apprenants se voient confier une quipe correspondant leur niveau de pratique.

    Encadrement de cette formation confi aux entraneurs BE2 ou DE avec obligation de suivi

    dentranements Pros et Espoirs. Faire acte de candidature JF LeToReT au 06.20.62.18.66 ou 03.85.97.13.18 ou par mail :

    [email protected]

    21CHIFFRES

    L A F D RAT I ON F R ANCA I S E D E B A SKE T BA LL P R S ENT E LE MATCH

    www.equipedefrancedebasket.com

    AP 212x41-v2.indd 1 17/02/12 13:30

  • 22 chos EURoPE

    A prs avoir pass 3v-1d Varse en quart, sweep Sassari 3v-0d en demie, Sienne a domin assez nettement Milan en finale, 4 victoires 1. Larmada constitue par Sergio Scariolo na pas rsist au collectif du quintuple champion en titre, son MVP, Bo McCalebb (17,4 pts, 4,0 rbds, 3,8 pds sur la finale) et son 6e homme grand luxe, Ksystof Lavrinovic (15,0 pts, 5,6 rbds, 17,4 dval en 22). Dimanche soir aprs la victoire, Simone Pianigiani a treint longuement son intrieur amricain, Shaun Stonerook. Le fidle parmi les fidles. Celui qui a connu tous les succs de la Mens Sana. LAmricain chevelu a boucl le dernier match de sa carrire sur un sixime titre national conscutif. Un nouveau record dans lHistoire du basket italien.Ensemble, Pianigiani et Stonerook ont remport 14 trophes depuis 2006-07. Ce dernier sacre marque trs certainement la fin dun cycle. Srieusement convoit par quelques grandes

    curies europennes, Pianigiani pourrait se lais-ser tenter par loffre de Fenerbahe lker. Le club turc envisagerait de lassocier avec son assistant en slection italienne, Luca Dalmonte (Pesaro). Sienne pourrait galement perdre Bo McCalebb.

    Mais pas pour nimporte quelle destination. Le prsident, Ferdinando Minucci, a prvenu Si Milan se renseigne sur McCalebb ? Je ne dcrocherai pas mon tlphone. n

    Antoine LEssARD

    EN BREF Un changement de format venir de lEurocup pour la saison 2012-13 ? Le Final Four laisserait place des demi-finales en matches aller-retour puis une finale sche et le tour prliminaire serait supprim. Rponse le 5 juillet Le pivot du Maccabi, Richard Hendrix (2,03 m, 25 ans) sest engag pour deux ans et deux millions de dollars avec Milano... Pablo Laso, lentraneur du Real Madrid, continue laventure chez les Merengues Le Maccabi a ferr son nouveau meneur US, Ricky Hickman (1,89 m, 27 ans), en provenance de Pesaro demi-finaliste de la Lega (16,0 pts et 2,9 pds) Romain Sato (1,94 m, 31 ans) quitte le Pana aprs deux saisons chez les Greens. Il est remplac poste pour poste par linternational grec, Michael Bramos (1,96 m, 25 ans, ex-Gran Canaria) En fin de contrat avec Besiktas, champion de Turquie et vainqueur de lEuroChallenge, Ergin Ataman a confi avoir reu une grosse proposition de Unics Kazan Simas Jasaitis (ex-TT Ankara) est le nouveau coquipier dAli Traor. Lailier lituanien a sign deux ans avec le Lokomotiv Kuban Vainqueur des playoffs de LEB Gold, Menorca a retrouv sa place en ACB. En revanche, le premier de la saison rgulire, Iberostar Canarias na pu runir les 4,5 millions deuros de droits dentre. Le forfait du club de Tenerife permet Estudiantes de sauver sa peau en ACB Tous deux absents lEuro, Marcin Gortat (Suns) et Maciej Lampe (Caja Laboral) font leur retour en slection polonaise loccasion des qualifs pour lEurobasket 2013.

    csKA MEssINA REVIENT Ettore Messina au CSKA Moscou. Cest officiel depuis lundi. LItalien sest engag pour les trois prochaines saisons avec le club moscovite en remplacement de Jonas Kazlauskas. Membre du staff technique des Lakers cette saison, Messina retrouve le club quil a frquent entre 2005 et 2009 et emmen vers deux sacres europens en 2006 et 2008 et deux autres finales. Avec 44 millions deuros de budget, le CSKA de Messina naura dautre ambition que de remporter lEuroleague. Sa cinquime titre personnel.

    A.L.

    C est une rvolution, tout le moins un vira