Terroirs Et Origine

Download Terroirs Et Origine

Post on 24-Jul-2015

46 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<p>RoyaumeduMaroc MinistredeLAgricultureetdelaPche MaritimeCONSEILGENERALDUDEVELOPPEMENT AGRICOLE </p> <p>RpubliqueFranaise MinistredelAlimentation,delAgriculture etdelaPcheC O N S E I L G E N E R A L D E L A L I M E N T A T I O N , D E L A G R I C U L T U R E E T D E S E S P A C E S R U R A U X </p> <p>LEONS DUNE LECTURE CROISEE DES EXPERIENCESDU</p> <p>TERROIRS ET ORIGINE :</p> <p>MAROC ET DE LA FRANCE</p> <p>POUR UNE</p> <p>MDITERRANE DURABLE</p> <p>Mai20101 </p> <p> SOMMAIRE PREFACE ___________________________________________________________________________________ 3 I.INTRODUCTION _____________________________________________________________________________ 3 II.LECONTEXTEMEDITERRANEEN __________________________________________________________________ 5 III.LESTERROIRSETLESIDENTIFICATIONSGEOGRAPHIQUES:CONCEPTS,ENJEUXETDEBATSINTERNATIONAUX ___________ 8</p> <p>1.Unintrtetunengagementinternationalcroissants _______________________________________ 8 2.Pourquoiunetellemobilisation?Lesatoutsetlesenjeuxdesterroirs_________________________ 10 3.Ledbatmondialsurlesindicationsgographiques:uneconfrontationenapparencede deuxvisionspourlemonde ___________________________________________________________ 15 4.Questcequunterroir? ______________________________________________________________ 20 5.Lapprocheterroirs:quellesgouvernancesetquellespolitiquespourlesterroirs? ___________ 25</p> <p>IV.LEMAROCETSESTERROIRS:ENJEUX,NOUVEAUCONTEXTEETNOUVELLESDYNAMIQUES _______________________ 35</p> <p>1. LesenjeuxpourleMaroc______________________________________________________________ 35 2. LengagementnouveauduDpartementdelAgriculturepourlesterroirs______________________ 38 3. Desexemplesdenouvellesdynamiquesauplanrgionaletlocal _____________________________ 40 3.1.LOriental___________________________________________________________________________ 3.2.LeSoussMassaDraa __________________________________________________________________ 3.3.LaprovincedEssaouira________________________________________________________________ 3.4.Chefchaouen/TangerTtouan _________________________________________________________ 41 43 47 50</p> <p>4. Lacontributiondelarecherche_________________________________________________________ 55 V.UNEETUDEDECAS:LESPRODUITSDETERROIRSDANSLASTRATEGIEDEDEVELOPPEMENTDUSOUSSMASSADRAA ____ 57 VI.LESTERROIRSPOURUNMAROCETUNEMEDITERRANEEDURABLES:UNELECTURECROISEEDESEXPERIENCESDUMAROCETDELAFRANCE ____________________________________________________________________ 71</p> <p>Annexe1:Remerciementsetrfrences____________________________________________________ 79 Annexe2:MiseenuvredudeuximePilierduPlanMarocVertdanslesespacesmontagnards etoasiens.Propositionsd'action__________________________________________________ 81</p> <p>2 </p> <p>P REFACE </p> <p>LeConseilGnralduDveloppementAgricole(CGDA)duMarocetleConseilGnraldelAlimentation,de lAgriculture et des Espaces Ruraux (CGAAER) de France sont deux institutions surs contribuant chacune, auprs de leurs Ministres respectifs, la rflexion et au conseil sur les politiques publiques intressant lagriculture et le dveloppement rural. Elles ont dvelopp de longue date un partenariat intellectuel privilgi, que laccueil au CGDA de lex directeur du Plan Bleu a permis ces dernires annes de renforcer. Chaque anne, des experts des 2 pays sont ainsi mobiliss et contribuent une rflexion partage. Des missions sont aussi organises, en France et au Maroc, qui permettent une meilleure connaissance et comprhensionmutuelles. Cepartenariatintellectuelrevtuneimportanceparticuliredanslapriodeactuelle.Leslancementsen2008 duPlanMarocVertetdelUnionpourlaMditerraneontcreneffetunnouveaucontexte.Lanne2008a t aussi marque par la crise alimentaire mondiale, laquelle est venue nous rappeler limportance stratgiquedelalimentationetdelagriculturepournotreavenircommun.Lesdfisreleversurles2rives delaMditerranesonttrsimportants.IlsagitnotammentpourleMarocderussirlamiseenuvredu Pilier 2 du Plan Maroc Vert ddi au dveloppement solidaire de la petite agriculture, ce qui a justifi une rflexion approfondie du CGDA laquelle des experts minents du CGAAER ont apport leurs prcieuses contributions.Lesanalysesontconduitnotammentmettrelaccentsurlimportancequidevaittredonne auxproduitsetauxdynamiquesdeterroirsainsiquunemiseenuvreraisonnedelanouvelleloisurles signes distinctifs dorigine et de qualit. Ces questions sont en effet importantes pour toutes les zones de montagne, oasiennes et dagriculture sche, lesquelles concentrent lessentiel de la population agricole et ruraleetdoiventtrouverdenouveauxcheminsdedveloppementdurable. Mettantprofitladynamiqueintroduiteparailleursparlaprparationdu3meForuminternationalPlante Terroirs, le CGDA a constitu un panel dexperts marocains sur les terroirs et les 2 Conseils ont dcid dorganiserconjointementRabat,le10Marsdernier,unSminairederegardscroisssurlescooprations marocofrancaisesrelativeslavalorisationdesterroirsetdelorigine.CeSminaireatparticulirement fructueux. Il a montr les changements de fond en cours au Maroc; limportance des cooprations intellectuelleetdaction,etnotammentdescooprationsdcentralises,entreles2pays;etlancessitde consolideretdegnraliserlesacquis.Ilamontrgalementlancessairepriseencomptedelacomplexit danslarflexionetdanslaction,pourfairedesterroirs,delorigineetdesapprochesterroirsde vrais outils de dveloppement durable. Les participants au Sminaire ont par ailleurs considr que les cooprations entre les 2 pays pourraient inspirer utilement dautres pays de la rgion ainsi que la nouvelle UnionpourlaMditerrane. Les2Conseilstiennentparconsquentexprimerleurreconnaissancelensembledesexpertsetacteursde cooprationdes2paysquiontapportleurcontributioncetterflexionpartage. MOHAMEDAITKADI PRESIDENTDUCGDA JACQUESBRULHET VICEPRESIDENTDUCGAAER</p> <p>3</p> <p>I. I NTRODUCTION LaMditerrane,onlerappelleradanslapremirepartiedecedocument,estunecorgion,confronte,dunepart, de nombreux problmes de non durabilit et, riche, dautre part, de nombreux atouts encore insuffisamment valoriss. Cest aussi une zone de fracture Nord/Sud et un espace de partenariats rgionaux et bilatraux, lesquels doiventnotammentsattachermieuxvaloriserlesatoutspartagsetapporterdesrponsesconcertesauxproblmes communs. La biodiversit, la qualit et la diversit des savoirfaire et des produits et la beaut des paysages culturels fontpartie incontestablementdesatoutsmditerranens.Leurvalorisation,danslamondialisation,estsusceptiblederedonnerune dynamiqueconomiqueetsocialeetunemeilleuredurabilitenvironnementalenombredergionsruralesensituation difficile.Lenjeuestimportantpourlargion,notammentauSudetlEst.Leszonesdemontagne,oasiennesetsemi aridesyoccupenteneffetuneplaceessentielleetmontrentdegrandesfragilitssocioconomiquesetcologiques,avec pourconsquences,desrisquespossiblespourlastabilitetpourlaprospritcommunes. Lesmarquesdintrtpourlesterroirs,lorigine,lesproduitsdeterroirsetlesapprochesterroirscomme nouveaux moteurs possibles dun dveloppement mditerranen durable sont donc croissantes sur les 2 rives. Cependant,ilsagitdequestionscomplexesquincessitentdtreexplicites.Lasecondepartiedudocumentsattache parconsquentprciserlesconceptsetlesdfinitions,ainsiqueltatdesdiscussionsinternationalessurlesindications gographiques,unequestionduneimportancemajeureauniveaudelorganisationmondialeducommerce. LeMarocestunpaysquidisposedungrandpotentielenterroirsgrcesonexceptionnellediversitetaumaintien de fortes traditions. Cest aussi un pays qui aprs avoir, depuis lindpendance, concentr sa politique agricole sur la grande hydraulique a adopt en 2008 une nouvelle stratgie, le Plan Maroc Vert, qui constitue une volution importante. La nouvelle stratgie, tourne vers les acteurs et au service de tous les agriculteurs, entend valoriser lensemble du potentiel agricole du pays et sortir lagriculture marocaine de sa forte dualit. Elle comprend par consquentunPilier2ddispcifiquementaudveloppementsolidairedelapetiteagriculture,lequeldonneune priorit aux produits de terroirs, comme outils de dveloppement durable des montagnes, oasis etzones dagriculture sche.Cetengagementnouveaudupaysncessitebeaucoupderflexionssurlecommentdesamiseenuvre.La rflexionsurleversquoietsurlecommentdoitlafoistirerpartidesexpriencesacquisespardautrespayset tenircomptedesspcificitsmarocainesetdesprogrsrcentsdjobtenuslocalement. LacooprationentreleMarocetlaFranceest,decepointdevue,importante.LaFranceaeneffetuneexpriencetrs ancienne sur lagriculture demontagne et sur les politiques de terroirs et dorigine. Et le partenariat intellectuel et les nouvellescooprationsdcentralisesentrergionsdes2paysontpermiscesderniresannesdesavancespartages me importantes.La3 partiedudocument,ensappuyantnotammentsurlesminaireorganisconjointementle10mars Rabat, sattache rendre compte des nouvelles dynamiques observes au Maroc. Un certain nombre dexemples concrets,sontainsiprsents.UnchapitreadditionnelestconsacraucasdelargionSoussMassaDraa,unergionen pointeauMarocpourlavalorisationdesproduitsdeterroirs. Ladernirepartiedudocumentestconsacreunelecturecroisedesexpriencesdes2pays.Ellemetendiscussion lesquestionsposespourfairedesterroirsetdesapprochesterroirsdevritablesoutilsdundveloppementterritorial durable au Maroc et en Mditerrane. Le chapitre montre que le Maroc est probablement dans une phase de tournanthistoriqueetquilestdoncessentieldeconsolideretdegnraliserlesrussitesenintgrantlancessaire prise en compte de la complexit dans la rflexion et dans laction. Il souligne en conclusion limportance des cooprations bilatrales et lintrt que pourrait reprsenter une dynamique rgionale plus forte au niveau euro mditerranen.Unetelledynamique,quipourraitsinspirerdeladoubleexpriencedecooprationfrancomarocaine, cooprationintellectuelleetcooprationdaction,pourraiteneffetcontribuerrapprocherles2rivespourdesprogrs dintrtcommun.</p> <p>4 </p> <p>II.L ECONTEXTEMDITERRANEN </p> <p> La Mditerrane est une corgion unique par ses spcificits gographiques et historiques, la richesse de son patrimoine,desadiversitetdesespaysagesculturelsetlesentimentcommundappartenancedesespopulationsau monde mditerranen. Ses spcificits font de la Mditerrane mille choses la fois. Non pas un paysage mais dinnombrables paysages. Non pas une mer, mais une succession de mers. Non pas une civilisation, mais plusieurs civilisations(FBraudel). Principalezonedefracturedelaplante,laMditerraneestaussiunespacedecooprationNord/Sudetunergionqui partageundestincommunaveclEurope.LaMditerraneaautrefoisvulanaissancedelagriculture,delaville,des sciences,delaphilosophieetdesreligionsmonothistes.Elleestaujourdhuiconfrontedesproblmesgravesdenon durabilit: La fracture Nord/Sud se double de dsquilibres internesmajeursentrelesarrirepaysmontagneux et arides, marginaliss, et les plaines et littoraux convoits(figure1). Les ressources vitales sont dgrades et menaces. Leauestsurexploitealorsquelapopulationausud et lest va encore saccrotre de prs de 100 millionsdhabitantsen30ansetquelechangement climatiqueannonceunerductiondelaressourcede prsde20%.Lechangementclimatiquevaenoutre accrotrelariditetlesrisquesdescheresses,alors que les systmes agrocologiques sont dj largement dgrads par la dsertification. Ltalement urbain et le dveloppement des infrastructures consomment une part toujours croissantedesmeilleurssolsagricolesdesplaineset dulittoral. La transmission de nombreux savoirfaire est menace. La vulnrabilit aux risques, inondations et feux, saccrot. Les taux de surpoids et dobsit et la prvalence des maladies qui y sont lies (certains cancers, diabte, maladies cardiovasculaires) enregistrent uneforteaugmentation. Lconomie mditerranenne parat fragile dans la mondialisationetsapartrelativedanslePIBmondial se rduit alors que celle de sa population se maintient.</p> <p> Figure1:LittoralisationenMditerrane (source:PlanBleu) </p> <p>5 </p> <p>Lafaiblessedelinnovation,celledesbudgetsconsacrslarechercheetaudveloppementetuneconomiedemeure tropminireetrentireensontunecausesouventmiseenavant.Bienquemondialementconnueparexemplepour lavaleurdesesrgimesalimentaires,desespaysagesculturels,desacuisineetdesabiodiversit,laMditerranena passunonplustirersuffisammentprofitdesesatouts.Aulieudereconnatrelavaleurdesesressourcesetdesessavoir faire et dinnover pour en tirer bnfice dans la mondialisation en intgrant lenvironnement, le dveloppement et la culture,laMditerranesesttropsouventcontentedecopierdesmodesdedveloppement,deproduction,degestion et de consommation exognes, standardiss et inadapts. Si une agriculture irrigue moderne a pu tre utilement dveloppe,lesressourcesdesarrirepaysnontguretvalorisesetladualitaveclagriculturetraditionnellesest creuse. De nombreux jeunes ruraux au Sud ne regardent plus que vers la ville ou vers ltranger. Le retard de dveloppement dune grande partie du territoire et le creusement des dsquilibres rgionaux limitent les marchs et entraventtoutleprocessusdeprogrsconomiqueetsocial. Ces volutions sont problmatiques notamment pour les rives Sud et Est confrontes la fois la forte croissance dmographique,lapauvreteneauetdemultiplesfragilits.Ellesaccroissentlavulnrabilitaurisquedinscurit alimentaire, dont on a pu mesurer en 20072008 toute la gravit potentielle pour la rgion. Elles contribuent aussi expliquer les fragilits rurales, socioconomiques et cologiques, dans les pays o les montagnes, les parcours et lagriculturepluvialeoccupentuneplaceessentielle,cequiestlecasdepratiquementtouslespaysriverainslexception notable de lEgypte, seul pays dont toute lagriculture est irrigue. La rgion se caractrise en effet par la place relativement exceptionnelle de systmes agrosylvopastoraux complexes (dans lesquels les surfaces naturellement vgtalises,utilisescommeparcours,reprsententuneressourceessentielleenmmetempsqueparlamosaquede milieuxetdeterroirs(figure2). Figure2SystmesagricolesetnaturelsenMditerrane (source:revuegographiquedespaysmditerranens) </p> <p> Or,auSudetlEst,lespopulationsagricolesetruralesdesarrirepayspauvressontengnraltrsnombreusesetles taux danalphabtisme encore levs. Lasymtrie Nord/Sud peut aussi se mesurer aux diffrences deffectifs dans lagricultureetauxcartstoujourscroissantsdeproductivit:45%desactifsmarocainsviventeneffetdelagriculture contre 3% des actifs franais. Un libre change agricole rciproque pourrait dans ces conditions savrer dautant plus problmatique que les autres secteurs de lconomie ne peuvent dj offrir suffisamment demplois pour rpondre larrive massive de jeunes sur le march du travail, que les possibilits dmigrer sont infimes et que les villes et les finances publiques ne pourraient pas absorber un exode rural massif. Le dfaut de vision euromditerranen et linsuffisancedepolitiquededveloppementetdecooprationpourraient,danscesconditions,conduiredescriseset desinstabilitsmajeuresdanscertainspaysvulnrables. 6 </p> <p>Face la rarfaction des ressources naturelles et aux fragilits socioconomiques et cologiques, la Mditerrane est condamne des changements de fond et linnovation. Pour maintenir les quilibres urbain/rural, sortir de la pauvret,rduirelesrisquessystmiquesetaccrotrelarsiliencedesessystmes,ellenaguredautreschoixquecelui delapr...</p>