‰ric duyckaerts « 'id©o »

Download ‰ric Duyckaerts « 'id©o »

Post on 05-Jan-2017

215 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • cqfd

    ric Duyckaerts ido exposition du 5 mars au 5 juin 2011 au mac/val

    cqfd

  • cqfd ido ric Duyckaerts

    ric Duyckaerts, ido exposition du 5 mars au 5 juin 2011

    le titre de lexposition

    ido : ce titre renvoie vido et ide . Il sappuie sur la racine id qui, en grec aussi bien quen latin, indique le savoir (les ides) et la vue. Sous lapostrophe, se cache une ancienne lettre grecque disparue : le digamma. Il peut tre remplac par un accent, un e ou un v, dbouchant ainsi sur les deux significations de vue et de connaissance.

    ric Duyckaerts

    le mot du commissaire

    Notre histoire avec ric Duyckaerts a dbut lors du premier colloque organis au MAC/VAL en 2006, Lart peut-il se passer de commentaire(s) ? Il y avait livr, sa manire unique, une confrence mmorable. Puis, nous nous sommes retrouvs lors de Nuit Blanche 2009, pour un marathon vido-confrence lcole Normale Suprieure. Quelle exprience que de lcouter en plein milieu de la nuit naviguer et entrelacer toutes sortes de savoirs, de jeux de langage ! Il tait important pour nous de poursuivre laventure et dorganiser une exposition monographique de cet artiste pour le moins singulier.

    Une quarantaine de nouvelles vidos regroupes en huit sections thmatiques (Parade, Dtachement, Straubisme, Mmoire, Euristique, Cartographie, pigone, Piano) et un gnrique, deux peintures murales monumentales, un ensemble de srigraphies sur verre sont rassembls dans une scnographie particulire, un dcor aux couleurs entre-deux. ces nouvelles productions sont associes deux oeuvres anciennes issues de la srie des Analogies (1998 et 2007). Au centre de lexposition, luvre Introspection (1999), appartenant un ensemble de radiographies, inscrit ido dans une vaste entreprise de dvoilement du rel et rsonne comme un appel aiguiser le regard, aller voir derrire les choses. Il y a fort parier que les tentatives dric Duyckaerts et ses complices pour dcomposer et recomposer toutes les instances narratives de la connaissance nous entraneront dans un maelstrm dlirant, mettant en crise toute forme de certitude.

    Frank Lamy, charg des expositions temporaires

    la biographie de lartiste

    ric Duyckaerts est n Lige en 1953. Il enseigne la Villa Arson (Nice).

    Son travail articule avec humour les arts plastiques et des savoirs exognes, tels que les sciences, le droit, la logique mathmatique, etc. Il sest aussi attach une exploration des figures de lanalogie et des entrelacs. La vido et la confrence-performance lui servent trs souvent de mdium, mais il nhsite pas utiliser tous les mdiums plus traditionnels. Il a occup le pavillon belge de la Biennale de Venise en 2007. Auteur dHegel ou la vie en rose (Gallimard, LArpenteur , 1992) et de Thories tentatives (Lo Scheer, Variation VI , 2007). Une anthologie de vidos ralises de 1989 2007 est disponible chez Art Malta.

  • cqfd ido ric Duyckaerts 1

    ric Duyckaerts a rat de justesse un Premier Prix dloquence dans sa Belgique natale : nul doute que celui qui le lui a souffl tait excellent et tenait une grande forme ce jour-l. [] Il sagit en somme denchaner des automatismes avec tant de varit apparente et de vivacit que lauditeur croit assister au miracle dune parole qui jaillit naturellement de la roche humaine. La virtuosit rhtorique a un rapport avec le funambulisme : on enveloppe lorateur dans laura de sa chute invitable et qui ne vient jamais.

    Joseph Mouton, Notes Atolls , Art Press, n272, septembre 2001.http://www.documentsdartistes.org/cgi-bin/site/affiche_art_web.cgi?&ACT=2&SEL=reperes&ID=247

    la rhtorique

    Jacques-Louis David, La Mort de Socrate, 1783. Huile sur toile, 130 cm x 196 cm. Metropolitan Museum of Art, New York.

    Jean Lecomte du Nouy, Dmosthne sexerant la parole, 1870. Huile sur toile, 47,5 x 38 cm. Collection prive.

    LOrateur, 1er sicle av. J.-C.. Bronze, h.178 cm. Muse archologique national de Florence.

  • Honor Daumier, Srie Les Gens de Justice, 18 lithographies parues dans Le Charivari du 21 mars 1845 au 31 octobre 1848.

    Brve histoire de la rhtoriqueLa rhtorique a connu une histoire longue et mouvemente, se dplaant et se redfinissant au gr des poques et des contextes.

    Elle nat au ve sicle av. J.-C. en Sicile avant dtre introduite Athnes par les sophistes, rhteurs itinrants qui enseignaient leur art. Rejete par un Platon mfiant, thorise par Aristote comme un art du vrai, la rhtorique devient le premier des sept arts matriser par llve grec.

    Chez les Romains, lart rhtorique ou oratoire fait partie intgrante du cursus des humanits et occupe une place importante dans la vie publique. De clbres orateurs comme Cicron et Quintilien sillustrent par leurs discours et diatribes et codifient les principes de la rhtorique. Leur influence sera extrment forte sur lEurope occidentale.

    Au Moyen-ge, la rhtorique est un lment fondamental de la formation des magistrats, des cadres et administrateurs. Lart dargumenter et laisance de la langue permettent dvoluer dans la socit et de dominer par la parole.

    la Renaissance, la science rhtorique connat un grand renouveau avec la redcouverte des crits antiques. cette poque pourtant, elle se spare de la logique et de la dialectique pour se focaliser sur lloquence et la matrise du langage.

    Lge classique voit le passage dune rhtorique universelle une rhtorique nationale qui dicte les rgles de la langue. Sous la plume de Claude Favre de Vaugelas, Nicolas Boileau ou Bernard Lamy, une pliade douvrages parat, numrant les figures et tropes ncessaires au beau discours.

    Au xixe sicle, la rhtorique perd son statut dart noble et se distingue dfinitivement de la philosophie et de la posie. Elle est largement critique par les romantiques, dont Victor Hugo, leur chef de file, qui dclarera dans un pome une Guerre la rhtorique .

  • cqfd ido ric Duyckaerts 3

    Elle devient au xxe sicle un art politique de persuasion et un instrument de pouvoir pour les rvolutionnaires, mais aussi pour les dictateurs fascistes pendant la Seconde Guerre Mondiale.

    Pour Roland Barthes, le monde est (encore) incroyablement plein dancienne rhtorique . Elle reste fondamentale dans lenseignement, notamment des humanits : plus de vingt sicles dcrits occidentaux sont marqus par ses rgles et ses techniques. Lloquence de son ct trouve pleinement sa place dans la formation des futurs avocats et hommes politiques. Le prestige des concours dloquence, que lon retrouve aussi bien dans les lyces que les grandes coles, tmoigne de la fascination que la rhtorique continue dexercer comme instrument de mobilisation et de pouvoir sur lauditoire.

    Charles Chaplin, vidogrammes du film Le Dictateur, 1940, n/b, sonore, 120 mn. United Artists.

  • quelques principes de rhtorique lmentaireLa science rhtorique ou lart des discours se divise traditionnellement en cinq parties : > linventio, la dtermination du sujet,> la dispositio, la mise en ordre, > lelocutio, lornement des mots et des figures,> lactio, le jeu de lacteur,> la mmoria, lapprentissage du discours, le recours des procds mnmotechniques.

    la dispositio

    La dispositio obit un dcoupage strict du discours, de lexorde la proraison. ric Duyckaerts, se jouant des rgles de la rhtorique, subvertit lidal de proraison et amne la fin du discours non par un enchanement logique mais de manire brutale et souvent drle.

    Que reste-t-il en effet maintenant, qui soit du domaine de la technique, sinon dintroduire son discours par un exorde dans lequel on se concilie son auditoire, ou on veille son attention, ou on le dispose se laisser instruire ; dexposer les faits, brivement et dune manire plausible et clairement, pour quon puisse comprendre de quoi il sagit ; dtayer sa thse et de dmolir celle de ladversaire et pour cela de procder non dans le dsordre, mais en donnant chacun des points de son argumentation la forme dun raisonnement, de manire que la conclusion rsulte logiquement des prmisses quon a poses, en vue dtablir chaque point ; enfin de conclure le tout par une proraison qui enflamme ou qui teigne la passion ?

    Cicron, De lorateur, XXXV, 122. Les Belles Lettres, Paris, 1964, p.43.

    lelocutio

    Par lelocutio, lorateur ou professeur est invit recourir de nombreuses figures de style ou jeux de langage qui animent son discours et captent lattention. La digression par exemple, qui consiste dplacer par analogie le sujet vers une anecdote, souvent humoristique, est abondamment employe par ric Duyckaerts dans ses vidos.

    Mais surtout, lartiste met laccent sur la partie joue du discours. Les gestes et postures accompagnent et tayent ce qui est dit. La prononciation, le rythme dnonciation, tout concorde la puissance du discours et demande tre travaill. Lorateur athnien Dmosthne allait jusqu sexercer face la mer pour dominer de sa voix son vacarme temptueux. Cette importance de lactio en lien avec la pratique thtrale permet ric Duyckaerts de singer et de parodier lhexis (ou habitude, manires rcurrentes) professorale.

    La tte tant le membre chef de lensemble du corps, elle a une importance correspondante dans llocution, servant non seulement produire un effet lgant mais aussi illustrer le propos. Pour sassurer de cette lgance, il est essentiel que la tte soit porte haute et de faon naturelle. Car affaisse, elle suggre lhumilit, tandis que rejete en arrire, elle semble exprimer larrogance ; si elle sincline dun ct, elle donne une impression de langueur tandis que raide et rigide, elle indique un temprament rude et violent.

    Quintilien, Institution oratoire, XI, 68-69. Les Belles Lettres, Paris, 1977. trad. J. Cousin.

  • cqfd ido ric Duyckaerts 5

    Lartiste dit avoir t influenc par Henri Van Lier, philosophe belge au savoir encyclopdique. Lorsq