amicale des anciens de soletanche flash n°13

of 14/14
AMICALE DES ANCIENS DE SOLETANCHE FLASH N°13 Restez groupir pour lire le Flash Sommaire : Le mot du président La sortie Ardèche 2016 ou on a retrouvé le 7° groupe Visite chantier St Jean de Luz 24/6/2016 Ils nous ont quittés en cette fin d’année 2016 Rappel sur le site

Post on 17-Jun-2022

1 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Sommaire :
Le mot du président La sortie Ardèche 2016 ou on a retrouvé le 7° groupe Visite chantier St Jean de Luz 24/6/2016 Ils nous ont quittés en cette fin d’année 2016 Rappel sur le site
LE MOT DU PRESIDENT
Je prends la présidence de notre Amicale depuis Marseille sachant que le
travail de Claude ainsi que de ses adjoints ont été exemplaires. Ils n’ont
pas compté leur temps passé à Nanterre puis à Rueil et je remercie Claude
de m’épauler à l’avenir en tant que Vice Président et de m’assister dans le
bon fonctionnement de mon rôle.
En fait, ils sont trois membres de notre bureau, Claude, Jean Claude et
Hector, à prendre une deuxième retraite bien méritée et au nom de tous je
les remercie très vivement pour leur dévouement. Je remercie aussi
Jacqueline qui reste avec nous. Elle sera épaulée par Philippe Bergeron en
tant que Trésorier. Jean-Claude Laroche est le bienvenu en tant que Vice
Trésorier.
Jean Marie Nicoletti continuera de gérer l’informatique y compris le Flash
et le site web. Nous nous réunissons en petit groupe en Novembre pour
décider comment moderniser nos moyens en communication et
administration. Bien entendu, nous prendrons soin de conserver l’esprit de
bienveillance et d’amitié de notre Amicale, en maintenant les sorties et les
réunions.
Compte tenu de notre équipe de bureau réduite, nous allons privilégier
l’envoi de documents électroniques et étudier le paiement des cotisations
et sorties par virement. Nous étudierons bien sur d’autres moyens pour les
personnes n’ayant pas internet, mais rappelons qu’aujourd’hui nos
déclarations d’impôts sont à faire en ligne!
La visite en Ardèche a été une grande réussite et je remercie les
organisateurs pour avoir choisi un excellent hôtel et itinéraire.
Je suis un peu surpris que Jacqueline qui se fera opérer bientôt pour une
prothèse de la hanche cherchait lors de la visite des grottes une hanche de
deuxième main quand elle pourrait régler son intervention future avec une
carte de crédit présentant des garanties!
Je compte sur vous pour me garder sur le bon chemin et je vous assure de
mon dévouement et de mon amitié. J’espère que vous allez tous pouvoir
être présents aux repas de Sainte Barbe dans vos régions.
Bien amicalement
Matthew LEONARD
SORTIE ARDECHE 2016 OU ON A RETROUVE LE 7° GROUPE
19 Septembre, journée ensoleillée, nous arrivons tous par petits groupes à l’Hôtel
les châtaigniers à Privas, hôtel bien sympathique qui porte bien son nom, il se
trouve à moins de 200 m des établissements FAUGIER, le roi, l’empereur du
marron glacé. Un cake aux marrons glacés, il faut que j’y réfléchisse, vu que
j’avais justement oublié de ramener le cake pour les 7h du matin qui se
retrouvaient après des années de séparation. Ah la ferme, cela ne s’oublie pas……
La jolie Samia en bonne maitresse de maison dispatchait les chambres en
fonction des arrivées toujours avec le sourire et la bonne humeur.
Apéritif de bien venue, très bon repas, nous ne savions pas encore que l’adjudant
Chaudard nous surveillait du coin de l’œil, aidé de Mme Chaudard.
Et oui le groupe 1 2 et 3 il faut rester groupir, et surtout à 8h du matin devant les
bus pour le départ vers Le Cheylard.
Aucun problème pour les 7h du matin de la ferme, ils étaient bien à l’heure, mais
les autres, cela laisser à désirer.
Comme nous le déclarait Christian notre chauffeur de bus, des retraités qui
prennent une douche à 8 h du matin, c’est louche. Oublions l’épisode du taxi qui a
retrouvé les bus qui attendaient les 2 retardataires que nous ne nommerons pas,
car, je confirme, c’est louche……..
Arrivée au Cheylard, Chaudard et Mme envoyaient les groupes soit vers l’arche
des métiers, soit vers le musée des bijoux, soit la boutique, soit la ballade en
ville.
Mais bon sang c’est bien sur, les solétanchiens ne sont pas disciplinés, ou pire
encore, certain en profite pour perdre leur épouse dans les autres groupes. Et
c’est comme ça que Pithiviers récupérait dans son groupe Nicole que son mari
Jean-Paul essayait de perdre.
On constate que l’origine des tanneries est lointaine et obscure, malgré tout on
atteste de l’existence de cette activité dans la ville du Cheylard vers 1540.
La ville du Cheylard et ses habitants sont fiers de proposer à leurs visiteurs un
lieu unique en Rhône-Alpes, véritable expression de la vie actuelle des entreprises
et de leur avenir… En effet, L’Arche des Métiers réhabilite l’industrie, identifie un
patrimoine industriel mal connu, enrichit les générations futures en leur
permettant de visualiser et matérialiser les applications industrielles, désenclave
notre pays par la découverte des sciences…
L’Arche a une dimension éducative qui vise l’appropriation par tous de la société
du savoir et montre au public une "passion industrieuse”… La Communauté de
communes Val'Eyrieux, premier pôle industriel de l’Ardèche, devait être reconnue.
Ce pôle rayonnait déjà grâce à ses décideurs économiques et ses travailleurs
dans le monde entier, c’était donc à lui d’être à l’initiative de ce "i" des industries
ardéchoises. L’Arche, c’est de la culture industrielle à l’état pur. Elle sera le site
de l’Ardèche industrielle.
L’Arche des Métiers permet de créer un pôle d’excellence, de compétitivité, de
savoirs pour tous… et de choisir l’industrie, l’économie comme réalité pour
demain.
L’avenir de nos territoires ne se construira pas sans les sciences mises à
disposition du plus grand nombre. C’est un enjeu primordial.
Ce qui m’a frappé, c’est ce besoin des décideurs économiques de faire vivre les
populations de la vallée, on dit bien, Ardéchois cœur fidèle. Pour une fois que je
n’avais pas besoin de François Lenglet pour comprendre l’économie. Il y a un
proverbe qui dit, aide toi le ciel t’aidera, en réalité, c’est aide ton voisin, il te le
rendra, c’est ce qu’avaient compris les industriels ardéchois.
Puis toujours sous le contrôle de Chaudard, nous avons visité la maison du bijou,
Espace vivant et ludique, la maison du bijou nous a vous invité à découvrir
l’univers précieux du bijou.
Au travers ces 8 espaces d’exposition qui intègrent les techniques visuelles et
interactives les plus modernes et qui nous livrent les secrets de fabrication. Nous
avons Découvert une longue tradition de métiers, les techniques utilisées en
bijouterie, des pièces de collection, des créations originales, puis des
témoignages, de l’histoire et l’origine des activités industrielles du territoire.
Côté coulisse ou côté scène, le bijou se découvre et se dévoile… fascinant !
Puis c’était l’heure de la tambouille, Chaudard ne nous avait pas trouvé un bon
saucisson à l’ail mais un petit restaurant bien sympathique, et un bœuf aux
carottes superbe, après de belles et bonnes caillettes ardéchoises.
Retour dans la ville, pour les groupes, et selon visite de la boutique des bijoux,
nous avions pensé à retirer les cartes bleues des sacs de nos épouses. Et d’autres
visite de la ville.
Et d’autres à la recherche d’une mercerie, Pierre Garde s ton pantalon….Même la
boutique découverte dans une petite rue nommée RAMINACROBIS, cela ne
s’invente pas, ne répondait aux souhaits d’un futur sans-culottes.
Puis toujours sous les ordres des Chaudard, nous avons regagné nos bus, retour
vers Privas, toujours un aussi bon diner, et dodo, Chaudard étant de garde, ; pas
de permission de sortie.
Le lendemain 8 h, sans douche pour certains, nous repartions par groupe mélangé,
au grand désespoir de Chaudard, bus en direction de vallon pont d’arc, et retour
vers l’ancien. Notre chauffeur n‘était pas le docteur Emmett brown et chaudard
encore moins Marty. Bravo à os deux chauffeurs en tout cas, ils ont été superbes,
et plein de gentillesse.
Arrivée sur place les groupes étaient à nouveau formés, sous la direction de Mme
Chaudard,
Jacqueline notre Jacqueline tant aimé souffrait de sa hanche, et s’est vue
appropriée d’une chaise roulante, et d’un chauffeur en l’occurrence votre modeste
serviteur et compteur conteur, on n’oublie jamais son métier. Mme Chaudard avait
bien briefé ses groupes sur la présence impérative à une heure fixe devant
l’entrée de la grotte Chauvet, et nous invitait à visiter la galerie de l’Aurignacien,
arrivé devant cette entrée 10 mn d’attente et 1/2H de visite, hum….. voir ou
conduire, il m’a fallu choisir, et j’ai donc décidé de conduire ma Jacqueline dans
sa petite chaise roulante pour faire un bon en arrière de 36000 ans. Surtout qu’elle
m’avait demandé de lui trouver une hanche d’occasion, ce serait toujours mieux
qu’une prothèse jamais utilisée.
Et à l’heure bien prévue, la porte s’ouvra sur ce retour en arrière de 36000 ans,
nous avions un guide top, qui par sa voix et ses connaissances nous a captivés.
Pendant presque qu’une heure, nous avons oublié le mot reconstitution ; tant tout
était merveilleux…..
Dans une grotte profonde les premiers artistes de l’histoire de l’Humanité ont
peint un chef d’œuvre : des chevaux, des lions, des rhinocéros et bien d’autres
animaux saisis sur le vif, courant, chassant ou s’affrontant.
Trente-six mille ans plus tard, des scientifiques, des ingénieurs et des artistes
ont réalisé un exploit unique au monde. Ils ont reconstitué cette grotte originale :
la Caverne du Pont d’Arc, rendant visible cet extraordinaire ensemble de peintures
et gravures, et perceptible l’émotion qui a frappé les découvreurs de la grotte il y
a vingt ans.
En pénétrant dans la caverne, au milieu des stalagmites et stalactites, nous avons
découvert l’univers qui a été celui des hommes et des femmes d’il y a 36 000 ans.
Dans un jeu d’ombres et de lumière qui anime les parois et dévoile les draperies,
les œuvres se révèlent. Des centaines d’animaux, de quinze espèces différentes
apparaissent. Peint à l’ocre rouge, gravé au silex, tracé au doigt ou au fusain, le
bestiaire prend vie tant les techniques de l’estompe et de la perspective sont
maîtrisées.
Pendant une heure, nous avons déambulés sur une passerelle ponctuée de 10
stations d’arrêt et d’observation et découvert les 27 panneaux de la caverne.
Notre visite se termine par la grande fresque des lions, panneau monumental de
douze mètres de long d’où surgissent 92 animaux en mouvement.
Puis retour vers la lumière, sans hanche pour Jacqueline, mais avec quelques
photos volées, il ne faut pas marchander avec le règlement Monsieur Daniel
Marchand.
La encore j’ai voulu amener Jacqueline visiter la galerie de l’Aurignacien, mais
même souci, 8 mn d’attente, ½ heure de visite, voir ou conduire Jacqueline vers
un bon repas, il m’a fallu choisir. Liliane pardon, je n’ai pas pu obéir ou
désobéir……
Un petit passage par la boutique, avec de beaux produits ardéchois, et direction
les bus et Vallon pont d’Arc.
Curiosité géologique unique au monde, le Pont d’Arc est la porte d’entrée des
Gorges de l’Ardèche et sa réserve naturelle. Situé à proximité de la grotte
Chauvet–Pont d’Arc inscrite à l’UNESCO, il est le 4e espace naturel le plus
photographié de France avec près d’1,5 million de visiteurs par an.
Nous avons découvert à proximité, une belle et bonne auberge, un bon repas, et
hop nous voilà repartis dans les gorges de l’Ardèche, que de paysages
magnifiques, on ne s’en lasse jamais, gorges, belvédères, roches, etc etc.
Les yeux fatigués par tant de beauté, nous avons rejoint notre hôtel, ou Nous
attendait une dégustation de charcuterie ardéchoise et de vins locaux. Un
moment de bonheur, que l’infâme Nicoletti avait choisi pour nous dire au revoir ;
une mission l’attendait au Luxemboug.
Chaudard lui avait bien compris, il fuyait l’auberge rouge prévue le lendemain ?
Et le lendemain pour ne pas changer les habitudes départ à 8h et pour une fois
pas de groupe on s'est mélangé. Direction Aubenas par le col de l'Escrinet. Nous
avions prévu 1 guide professionnel par car pour pouvoir avoir des infos sur le
volcanisme qui est très présent dans cette région de l'Ardéche. On a fait une halte
à Peyrebeille à l'Auberge rouge( Chaudard a préféré recompter tout le monde pour
être sur que personne ne manque) mais comme Nicoletti n’était plus là,l'opération
veuvage n'a pas eu lieu(il avait trop peur d'être choisi et il s’est défilé. Ensuite
arrêt à la belette Joyeuse. Tout le monde a été emerveillé par les chiens et leur
maitre F.Crouzet. Son épouse nous a accueilli et a transporté madame Courtone
sur le site.Dejeuner au Panoramic à Issarles. Menu:charcuterie de pays .Roti de
veau et bombine aux cépes.Tarte à la myrtille.
Ala fin du repas le charcutier nous a ouvert sa boutique pour l'achat de
charcuterie.
Nous avons passé un petit quart d'heure au bord du lac avec les guides. A 14H30
ferme du BOURLATIER ou le guide Dimitri Brun nous attendait. La visite a duré
une bonne heure. Ensuite étape sans arrêt au gerbier de jonc .Retour par Lachamp
raphael,Mezilhac le col de L'Arenier et Privas.
Repas de gala à 19h30. KIR châtaigne et cassis.Foie gras poêlé ,confit d'oignons
toast. Sanglier mariné et crique ardéchoise. Fromage de chèvre fermier. Gâteau
délice ardéchois(spécialité que l'on ne trouve qu'à Vernoux).St Peray méthode
champenoise.
Soirée dansante animée par Manu.ABC prod. Les anciens se sont déchainés
jusqu'à minuit.
Le trésorier pouvait respirer, pas de surprises financières, juste le sourire de
Samia
On pourra conclure, oh oui Ardéchois cœur fidèle, bravo à Liliane et Jean-Claude,
tout était parfait, même les groupes….. Ce soir je me sens une âme de poète
ardéchois, et oui mon dieu que la montagne est belle, comment imaginer un
troupeau de solétanche devoir s’en aller vers la capitale.
VISITE DU CHANTIER Visite de chantier de ST JEAN DE LUZ LE VENDREDI 24
JUIN 2016.
Belle visite de chantier pour les 15 « Amisoliens « du Sud Ouest où nous avons été
reçus par Raphael Menasce et Alice Pacqueted Ingénieure Travaux. Cette visite
était marquée par les absences de deux fidèles à ces rendez vous : Milhet et
Fraslin qui nous ont malheureusement quittés cette année.
Chantier de paroi moulée en KS pour un parking en 3 sous sols correspondant à un
ensemble résidentiel.
Une particularité de ces travaux réside dans le butonnage ( pas de tirants à cause
du voisinage : nous sommes en plein centre ville ) qui comprendra des éléments ,
qui pour certains , atteindront 33 m de long ! .
Après un excellent apéritif avec Tapas Basques , nous nous sommes retrouvés à
la Cidrerie d' Ascain où la cote de bœuf grillée aux sarments a marqué tout le
monde par son excellence .
Et maintenant rendez vous en Ardèche .
ILS NOUS ONT QUITTES EN CETTE FIN D’ANNEE 2016 NOUS AVONS UNE PENSEE POUR EUX
MME JOELLE DUPUIS LE 18 AVRIL 2016
MR DANIEL FRASLIN LE 20 AVRIL 2016
MME MIREILLE RIERGERT 20 JUIN 2016
MR RAPHAEL ARIS LE 25 JUILLET 2016
MME LAROCHE MICHELLE LE 17 AOUT 2016
MR PAUL SCHIFFMANN LE 10 SEPTEMBRE 2016
MR GUY SALLES LE 17 SEPTEMBRE 2016
MESSAGE DE JC LAROCHE A TOUS
"Michelle, mon épouse depuis 51 ans nous a quittés le 17 aout à 18 h 35 au terme
d'une longue maladie de plus de 60 ans, d'une assistance par oxygène de 14 ans
et des problèmes graves depuis son hospitalisation en réanimation le 26 juin
dernier à l'hôpital de Meaux.
Malgré les efforts immenses du personnel soignant et des techniques employées,
la maladie a été la plus forte et il a du être mis fin aux traitements lourds
pratiqués.Elle est partie apaisée et sereine entourée des siens qui l'ont soutenue
jusqu'au bout, ainsi que du dévouement énorme de l'ensemble du personnel
soignant.
RAPPEL Notre site www.amicaledesanciensdesoletanche.com Plus de 43000 visiteurs. Je ne sais même pas qui a été le 40000°, en tout cas, bravo à lui. 20 pages dont celle des membres qui est protégée. Sur cette page figurent tous les contacts des membres, je suis étonné de parfois devoir renseigner des collègues internautes sur les adresse Pour obtenir l’identifiant et le mot de passe nécessaire, faire une demande en ligne Toutes nos revues en ligne. Un blog pour y laisser des messages ou toute demande, nous y répondrons rapidement.
Si vous souhaitez passer à l’informatique, nous sommes la pour vous aider, nous pouvons à distance prendre la main sur votre ordinateur. Ne passez pas à côté de cet immense progrès.