traumatisme cr¢nien l©ger recommandations sfmu .traumatisme cr¢nien l©ger...

Download Traumatisme cr¢nien l©ger Recommandations SFMU .Traumatisme cr¢nien l©ger Recommandations SFMU

Post on 14-Sep-2018

223 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Traumatisme crnien lgerRecommandations SFMU (publies 2012)Didier HONNART, Dpartement de Mdecine dUrgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD

    CHU de Dijon 2012

  • DH 2015

    Le traumatisme crnien Le traumatisme crnien llger (TCL)ger (TCL)

    Dfinitions multiples : TC bnin, TC mineur, TC lger, commotion crbrale

    Critre retenu : GCS 13 15

    150 300 cas /100 000 hab / an

  • DH 2015

    Score de Glasgow (1)Score de Glasgow (1) Rponse oculaire

    E1 = pas douverture

    E2 = ouverture la douleur

    E3 = ouverture au bruit

    E4 = ouverture spontane

  • DH 2015

    Score de Glasgow (2)Score de Glasgow (2)

    Rponse verbale

    V1 = pas de rponse

    V2 = rponse incomprhensible

    V3 = rponse inapproprie

    V4 = rponse confuse

    V5 = rponse oriente

  • DH 2015

    Score de Glasgow (3)Score de Glasgow (3) Rponse motrice

    M1 = pas de rponse

    M2 = Dcrbration

    M3 = Dcortication

    M4 = Evitement

    M5 = Rponse oriente, adapte

    M6 = Rponse lordre

    Coma = GCS

  • DH 2015

    DDfinition du TC lfinition du TC lgerger

    traumatis dont le score de Glasgow est de 13, 14 ou 15

    sans signe focal

    sans fistule de LCR

    sans embarrure

  • DH 2015

  • DH 2015

    GGnnralitralitss

    Tout traumatisme crnien (TC) mme bnin peut se compliquer dans les premires heures

    par la survenue dun hmatome (extra- ou sous-dural)

    ou laggravation de contusions ou dun dme crbral

    Problme de lHSD chronique distance

    Recos SFMU 2012

  • DH 2015

    ImpImpratifsratifs Ces TC lgers sont les plus nombreux

    Il convient la fois

    dviter les hospitalisations inutiles (en raison de leur cot et des disponibilits en lits)

    de dtecter les patients risque car les complications sont souvent curables si elles sont prises temps avec un transfert en milieu neurochirurgical

    dorienter la prise en charge du syndrome post-commotionnel

  • DH 2015

    Prise en chargePrise en charge

    Lexamen clinique initial est essentiel pour dtecter les patients risque et dcider de lindication du scanner et de lhospitalisation

    La non-hospitalisation nexclut pas totalement un risque secondaire

    Pour des impratifs mdico-lgaux, le patient doit en tre inform par la remise dun document crit

  • DH 2015

    InterrogatoireInterrogatoire

    circonstances du traumatisme (choc violent, impact direct)

    notion de perte de connaissance initiale (PCI) et damnsie post-traumatique

    antcdents et mdicaments pris (AVK, aspirine, toxiques)

    signes fonctionnels : cphales, vertiges, nauses, vomissements, troubles visuels

  • DH 2015

    Facteurs de risqueFacteurs de risque rechercherrechercher

    alcoolisme

    prise de drogue anticoagulants

    pilepsie entourage non fiable ou absent (personne

    ge)

    interdisent le retour domicile

  • DH 2015

    Examen physique initial (1)Examen physique initial (1)

    niveau de conscience et de vigilance par le score de Glasgow

    ventuels signes de localisation : dficit moteur, asymtrie de rflexes (ROT, RCP)

    tat et ractivit pupillaires, oculo-motricit

    mimique faciale (manuvre de Pierre Marie et Foix)

  • DH 2015

    Examen physique initial (2)Examen physique initial (2)

    constantes vitales : PA, Fc et Fr

    prsence ventuelle dune otorragie, dune otorrhe, dune rhinorrhe

    palpation systmatique du crne : toute plaie du cuir chevelu doit tre explore avant fermeture la recherche dune embarrure

  • DH 2015

    Examens Examens complcomplmentairesmentaires (1)(1)

    radiographie du crne inutile (et toujours dinterprtation difficile)

    en absence de signe clinique dappel chez un bless interrogatoire fiable, les radiographies systmatiques du rachis cervical ne sont pas indiques

  • DH 2015

    Examens Examens complcomplmentairesmentaires (2)(2)

    le scanner crbral sans injection est llment-cl : ses indications sont codifies

    Scanner en urgenceScanner diffr

  • DH 2015

    Bilan biologique Bilan biologique fairefaire

    aucun en rgle gnrale

    si patient GCS 14 ou prsence dune lsion au scanner : au minimum groupage sanguin 2 dterminations + ACI, plaquettes, TP et TCA

    INR si AVK

  • DH 2015

    GCS

  • DH 2015

    Patients avec scanner crbral normal

    CGS gal 15 aprs surveillance minimale jusqu H2

    Absence dautres facteurs justifiant une hospitalisation

    Possibilit dune surveillance adapte (pas de retour personne isole)

    Consultation du mdecin gnraliste pour un suivi dans la semaine si hospitalisation ou TDM

    Consignes de sortie crites (et comprises)

    Conditions de sortie de la Conditions de sortie de la SUSU

  • DH 2015

    Score de Glasgow Taille et ractivit pupillaire Motricit des membres Frquence respiratoire Frquence cardiaque Pression artrielle Temprature Saturation en oxygne du sang

    Les donnes doivent tre effectues et enregistres toutes les demi-heures jusqu' ce que le score de Glasgow ait atteint 15

    Surveillance des patients Surveillance des patients admis en hospitalisationadmis en hospitalisation

  • DH 2015

    Recommandations Recommandations critescritesRecommandations crites signes remettre au patient victime

    dun TC lger Madame, Monsieur,

    Vous avez t victime dun traumatisme crnien lger dont lvolution sera favorable. Afin dviter une hospitalisation inutile, votre sortie a t autorise ; cependant une surveillance simpose dans les 24 heures qui suivent et il est ncessaire que vous ne restiez pas seul. Voici la liste des symptmes qui doivent conduire votre entourage rappeler le service :

    - somnolence excessive : sil est normal de ressentir une certaine fatigue aprs laccident, la personne doit rester rveillable

    - vomissements persistants : il est habituel de vomir aprs un traumatisme crnien mais les vomissements ne doivent pas se rpter plus de deux ou trois fois ni reprendre aprs avoir cess

    - troubles visuels : lapparition dune vision double avec des yeux qui ne se dplacent pas de faon symtrique, une pupille qui devient plus large que lautre sont des signes anormaux

    - difficult bouger un membre : le bless narrive plus utiliser un bras ou une jambe ou prouve des difficults marcher

    - troubles de la parole : les paroles deviennent incomprhensibles ou le bless narrive plus parler

    - mal de tte : frquent aprs un traumatisme crnien il ne doit pas augmenter dintensit et doit sattnuer avec le traitement prescrit ; vous ne devez pas prendre daspirine

    - convulsions : une crise dpilepsie peut parfois se produire aprs un traumatisme crnien mme bnin ; il faut veiller ce que le malade ne se blesse pas (lallonger sur le sol, veiller ce que la tte ne heurte rien) et appeler le SAMU. En cas dapparition des symptmes ci-dessus, vous devez :

    - appeler votre mdecin traitant ou le service % 03 80 29 37 46 - soit appeler le SAMU (% 15) en cas de signes de gravit

    Je soussign, _______________________________, dclare avoir pris connaissance des recommandations crites ci-dessus dont je garde un exemplaire. A Dijon, le

    Signature

  • DH 2015

    viter les hospitalisations inutiles

    dtecter les patients risque

    importance de linterrogatoire, de lexamen clinique simple

    place du scanner et de la surveillance

    intrt d un protocole et de recommandations crites

    CONCLUSIONSCONCLUSIONS