samedi 11 février solistes de l’ensemble intercontemporain ...· luciano berio sequenza xiv, pour

Download Samedi 11 février Solistes de l’Ensemble intercontemporain ...· Luciano Berio Sequenza XIV, pour

Post on 22-Jul-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Roch-Olivier Maistre,Prsident du Conseil dadministrationLaurent Bayle,Directeur gnral

    Samedi 11 fvrierSolistes de lEnsemble intercontemporain

    Dans le cadre du cycle Des pieds et des mains

    Du 10 au 12 fvrier

    Vous avez la possibilit de consulter les notes de programme en ligne, 2 jours avant chaque concert,

    ladresse suivante: www.citedelamusique.fr Solis

    tes

    de l

    Ense

    mbl

    e in

    terc

    onte

    mpo

    rain

    | Sa

    med

    i 11

    fvr

    ier

  • 2

    LEnsemble intercontemporain prsente deux concerts dans le cadre du cycle Des pieds et des mains la Cit de la musique. Inori (un mot japonais qui signifie invocation, adoration) est une exprience totale. La mimique quasi danse des deux solistes emprunte le code de ses gestes de prire diverses religions du monde. chaque mouvement des mains correspond une note: Inori est en 1974 lune des premires pices de Stockhausen se fonder sur une formule, sorte dhyper-mlodie qui non seulement est entendue comme telle mais se retrouve pour ainsi dire tire lchelle de luvre dans son entier, dont elle dicte et caractrise les diffrentes parties. Enfin, chacune des sections dInori se concentre sur un aspect du discours musical dans lordre: rythme, dynamique, mlodie, harmonie et polyphonie , si bien que la partition, selon le compositeur, se dveloppe comme une histoire de la musique reparcourue en acclr, depuis lorigine jusqu nos jours.

    Dans le saisissant Pas de cinq de Mauricio Kagel, compos en 1965, les cinq excutants, munis dune canne, parcourent et sillonnent une surface dlimite en forme de pentagone couvert de diffrents matriaux. Limpact de leurs cannes et de leurs pas obit des modles rythmiques fournis par le compositeur. Dans la Musique de tables de Thierry De Mey (1987), ce sont en revanche trois percussionnistes qui, assis chacun devant une petite table blanche, excutent une chorgraphie gestuelle avec leurs mains, leurs doigts, leurs paumes. De leurs coups, frottements et glissements sur leurs minipistes de danse manuelle et digitale, il rsulte une dlicate polyphonie. La scne se rtrcit, se rduit plus encore dans?Corporel de Vinko Globokar (1984): en effet le percussionniste nutilise cette fois que son propre corps comme surface pour des frappes, des caresses et des rsonances

    Cycle Des pieds et des mains

  • VENDREDI 10 FVRIER 20H

    Karlheinz Stockhausen

    Inori, adorations pour un ou deux solistes

    et ensemble

    Kathinka Pasveer, Alain Louafi, gestes

    de prire

    Ensemble intercontemporain

    Wolfgang Lischke, direction

    Thierry Coduys, projection du son

    Ce concert est prcd dun avant-concert

    19h dans la Mdiathque de la Cit

    de la musique.

    Information et rservation : 01 44 84 44 84.

    SAMEDI 11 FVRIER 20H

    Mauricio Kagel

    Pas de cinq

    Vinko Globokar

    ?Corporel

    Thierry De Mey

    Musique de tables

    Luciano Berio

    Sequenza XIV

    Jean-Pierre Drouet

    Le jardin den face

    Solistes de lEnsemble

    intercontemporain:

    Samuel Favre

    Frdrique Cambreling

    Jrme Comte

    ric-Maria Couturier

    Et Frdric Stochl

    Ce concert est prcd dun avant-concert

    prsent par Clment Lebrun 19h dans la

    Mdiathque de la Cit de la musique.

    Information et rservation : 01 44 84 44 84.

    Il sera suivi par une discussion avec les

    musiciens (environ 30 minutes).

    DIMANCHE 12 FVRIER 15H

    Dmonstration de capoeira

    Groupe Angoleiros Do Mar

    DIMANCHE 12 FVRIER 16H30

    Capoeira et Samba de roda

    Groupe Angoleiros Do Mar

    Samba Chula de So Braz (Brsil)

    Du VEnDrEDi 10 au DiManChE 12 fVriEr

  • 5

    SAMEDI 11 FVRIER 20Hrue musicale amphithtre

    Mauricio KagelPas de cinq Scne dambuler Frdrique Cambreling, Jrme Comte, ric-Maria Couturier, Samuel Favre, Frdric Stochl

    Vinko Globokar?Corporel, pour un percussioniste sur son corpsric-Maria Couturier

    Thierry De MeyMusique de tables, pour trois excutants*Frdrique Cambreling, ric-Maria Couturier, Samuel Favre

    Luciano BerioSequenza XIV, pour violoncelleric-Maria Couturier (violoncelle)

    Jean-Pierre DrouetLe jardin den face, pour harpe et percussionFrdrique Cambreling (harpe), Samuel Favre (percussion)

    Solistes de lEnsemble intercontemporain:Frdrique CambrelingJrme Comteric-Maria CouturierSamuel Favre

    Musicien supplmentaire :Frdric Stochl

    * Nicolas Berteloot, amplification

    Concert suivi dune discussion avec les musiciens (environ 30 minutes).

    Coproduction Cit de la musique, Ensemble intercontemporain.

    Fin du concert vers21h30.

  • 6

    Mauricio Kagel (1931-2008)Pas de cinq Scne dambuler

    Composition: 1965.

    Ddicace: J. A. Riedl gewidmet.

    Cration: le 1er janvier 1966 Munich.

    Effectif: 5 acteurs/actrices.

    diteur: universal Edition.

    Dure: environ 15 minutes.

    () La canne que chaque interprte de Pas de cinq utilise dans sa marche est indispensable pour que les personnages qui se transforment continuellement puissent donner des indications rythmiques. Les coups de la canne doivent remplacer lloquence de la langue. au cours de la pice, la gestique de linterprte se forme travers la manire dont il tient le bton, dont il le frappe sur le sol. Le rseau de relations acoustiques qui nat chaque instant, et il sagit l de relations plusieurs niveaux, ne gagne que grce la percussion des btons, sa transparence et son efficacit ncessaires. Que les diffrents plans se superposent jusqu ntre plus reconnaissables ou quils deviennent en un seul instant parfaitement synchrones, ce sont les cannes qui scandent tel le martellement dune jambe de bois auquel on ne peut chapper lvnement. Comme la canne frappe le sol avec un rythme indpendant de celui de la marche, et la plupart du temps diffrent, ses interventions sont comme des signes de ponctuation dans le flot du mouvement: des signes qui articulent le temps par une accentuation sonore. ()

    En tant que compositeur, je me vois de plus en plus contraint demployer des matriaux non sonores. Cela ne remplace en aucune faon pour moi la composition proprement dite, mais je pense quil faut accepter consciemment les diffrentes dfinitions quon trouve, dans le dictionnaire, au mot composition: savoir assemblage et mlange, ct de la dfinition traditionnelle: assemblage de sons. Mais, abstraction faite des spculations propos de terminologie, il devient normal dutiliser une manire de penser musicale au thtre. La parole, la lumire et le mouvement sarticulent comme des sons, des timbres et des tempi; lvnement scnique ne peut prendre tout son sens sans la musicalit, car la cration de lhomme de thtre sinspire plus des vritables mthodes de composition musicale que de toutes autres (et cest une des raisons pour moi douvrir peu peu mon mtier musical au mtier thtral).

    Mauricio Kagel (Musique en jeu n7)

  • 7

    Vinko Globokar (1934)?Corporel, pour un percussionniste sur son corps

    Composition: 1985.

    Ddicace: Gaston Sylvestre.

    Effectif: 1 percussionniste et son corps.

    diteur: Peters.

    Dure: environ 10 minutes.

    ?Corporel, compos en 1985 et sous-titr drame pour et sur un corps, est ddi au percussionniste Gaston Sylvestre. Luvre fait partie dun ensemble de plusieurs pices ouvertes pour un dix instruments, composes entre 1973 et 1985, intitul Laboratorium.

    Thierry De Mey (1956)Musique de tables, pour trois excutants

    Composition: 1987.

    Cration: octobre 1987, Thtre 140, Bruxelles, par Thierry de Mey, Jean-Paul Dessy et Dirk Descheemaeker.

    Effectif: 3 percussionnistes.

    diteur: PM Europe Publications.

    Dure: environ 8 minutes.

    Musique de tables est une pice pour trois percussionnistes disposant chacun dune table pour seul instrument. Les positions des mains et les figures de mouvement sont codifies dans un rpertoire de symboles.au point de rencontre entre musique et danse, le geste importe autant que le son produit.

    Thierry De Mey

  • 8

    Luciano Berio (1925-2003)Sequenza XIV, pour violoncelle

    Composition: 2002.

    Commande: WDr Cologne, fundao Calouste Gulbenkian (Lisbonne), Societ del Quartetto di Milano.

    Ddicace: Scritta per Rohan de Saram.

    Cration: le 28 avril 2002 Witten, Blote Vogel, par le ddicataire.

    Effectif: violoncelle.

    diteur: universal Edition.

    Dure: environ 13 minutes.

    Linspiration de la Sequenza XIV est en partie venue Luciano Berio par lintrt quil portait aux rythmes des percussions de Kandy, ancienne capitale de Ceylan, le Sri Lanka daujourdhui. plusieurs reprises, aprs mon interprtation de Ritorno degli Snovidenia, quil dirigeait lui-mme, Berio voulut mieux connatre les instruments de mon pays dorigine, et notamment le tambour de Kandy dont je joue depuis lenfance.

    Cest un instrument traditionnel de lle, par ailleurs riche en percussions de toutes sortes. Les crmonies auxquelles il est associ remontent aux temps prbouddhiques. La caractristique qui intressait particulirement Berio dans cet instrument de forme cylindrique tait sa facult de produire quatre sons diffrents, deux par face. ce propos, il fit un parallle amusant entre les deux instruments auxquels je me consacrais, lun disposant de quatre cordes et lautre pouvant produire quatre sons.

    Luciano Berio ma plus tard demand denregistrer ces rythmes et de les noter afin quil puisse en suivre le dveloppement. Lun de ceux quil choisit dutiliser dans les parties rythmiques de cette Sequenza tait un rythme douze temps quil employa de manire assez libre, ajoutant ou retranchant un temps selon lpisode.

    Les parties rythmiques de la pice dveloppent leur cadence avec un motif toujours renouvel au moyen de frappes