inédits de roland barthes par roland barthes - ?· roland barthes a enseigné à l’École...

Download Inédits de Roland Barthes par Roland Barthes - ?· Roland Barthes a enseigné à l’École pratique…

Post on 15-Sep-2018

216 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Indits de Roland Barthes par Roland Barthes

    Ellipses et mmoire

    Prsent par Anne Herschberg Pierrot Jcris toujours mes textes la main puisque je les rature beaucoup. Ensuite, il est essentiel que je les transcrive moi-mme la machine crire parce que vient alors une seconde vague de corrections, corrections allant toujours dans le sens de lellipse ou de la suppression1.

    Les manuscrits de Roland Barthes se caractrisent par de grandes additions en accolades, par des ratures, des suppressions, des dplacements aussi mais il est vrai que sur la dactylographie dominent les ratures qui suppriment des fragments ou des parties de fragments, mme si Barthes ajoute ponctuellement des parenthses ou des commentaires de clausule. Les suppressions crent des ellipses qui restent pour la plupart invisibles au lecteur, mais dont le texte garde la mmoire.

    Le texte de Roland Barthes, argumentatif et polyphonique, est un autoportrait intellectuel de lcrivain et de son uvre, qui tend viter le dmonstratif et lanecdotique. On peut expliquer ainsi la mise lcart de fragments trop explicites, et trop privs commentaire sur le projet du livre ( Me transformer ), sur les mtaphores ou procds de lcriture ( Prendre et tourner , numrations ), sur lamour de la langue ( Mots chris ), commentaires politiques. cela sajoute un souci du rythme du livre. Dautre part, luvre place distance les souvenirs personnels par un certain nombre de formes stylistiques (guillemets, didascalies, dimension ethnographique du souvenir, criture mate des anamnses2) mais aussi par lellipse de la mmoire autobiographique. Barthes supprime des dtails anecdotiques de LArgent , La langue maternelle , La baladeuse . Ce dernier fragment vise un univers rfrentiel commun celui du Tramway, de Claude Simon, mais il efface les traces de la mmoire, dveloppes dans les versions manuscrites, qui exposaient le plaisir de la baladeuse :

    ctait pour lpoque le plaisir dune automobile dcouverte : on allait vite (du moins le croyait-on) ; sur sept kilomtres de villas et parfois de prs on filait mme le paysage, on pouvait tout voir, on avait la fois ces trois jouissances : le panorama, le mouvement, lair [].

    Paralllement, Barthes dplace les rfrences des illustrations la fin du livre et soustrait certaines prcisions. Le no 43 des Illustrations indique : Juan-les-Pins, maison de Daniel Cordier, t 1974 , alors que le manuscrit prcise : Juan-les-Pins, chez Daniel Cordier, prparant ce livre. Aot 1974 en cho de la premire version du Matin Urt . De mme, il me semble bien que Roland Barthes, Markers de couleurs, 1971 (titre du dessin avec graphie de la page 913) correspond cette version du manuscrit : Premier dessin. Marker de couleur, 24 juin 1971. La modification est dautant plus intressante que, dans le mme dossier, se trouve une fiche avec cette note : 24 juin 1971 : dcouverte et examen dun nouveau mode dcriture. Tout ceci cre un effet de rception diffrent pour lauteur et pour le lecteur, semblable ce que produit la soustraction de fragments autobiographiques. Les images donnes au lecteur sont dsancres, loin de lanecdote. Pour lcrivain, sajoute la fascination la remmoration du temps.

    Quelques effacements portent sur les noms propres. Par discrtion et probablement par souci dexemplarit, Barthes remplace le nom de Lvi-Strauss4 par on ( de mme quon dcompose lodeur de la violette , Les amis ), supprime une rfrence Jean-Pierre Faye ( il est faux de dire, comme Faye dans une interview que je viens de lire, que la notion de Texte redouble tautologiquement la notion de littrature 5, La littrature comme mathsis , p. 123), substitue linitiale dun proche : X 6 ( Idologie et esthtique , p. 108), supprime sur la dactylographie cet ajout du manuscrit de Jaime, je naime pas 7, avant le politico-sexuel (p. 122) : le gnral Pinochet, le shah dIran, le roi du Maroc . La censure porte, classiquement, sur le

    1 uvres compltes, t. III, Seuil, 1995, p. 1070. 2 Sur ce point, voir mon article : La mmoire dans Roland Barthes par Roland Barthes , paratre. 3 Les pages renvoient ldition originale de Roland Barthes par Roland Barthes, Seuil, 1975. 4 BRT2 A 17-01. 04. 5 BRT2 A 17-02. 04. 6 BRT2 A 17-02. 04. 7 BRT 2 A 17-02. 04.

    1

  • langage priv, dordre affectif ( ma grand-mre : mot idiot viter 8), scatologique ( contemplation de ma merde : narcissisme , Du fragment au journal ), ou sexuel ( qui dbande comme un phallus grotesque , Le retour comme farce , p 9. 92) .

    Enfin, comme les ellipses personnelles, la suppression de rfrences autotextuelles sous-tend la lecture du texte. Ainsi, La Papillonne fait rfrence Sade, Fourier, Loyola, Plus tard aux Essais critiques, S.Z, Sade, Fourier, Loyola10. Lellipse se double de lallusion implicite, qui renvoie lintertexte du corpus barthsien et donne lensemble de lcrit une dimension polyphonique. Enfin, cette mmoire de lautorfrence, biographique et textuelle, ouvre sur une remmoration de la gense de luvre, selon la figure de la spirale, aime de Barthes. Face la rptition du strotype, le texte [] serait une immense remmoration 11.

    Indits Se transformer est un autocommentaire, travaill sur le manuscrit et sur la dactylographie, puis supprim.

    Les deux versions sont reproduites ici12. Suivent deux fragments sur lamour des nologismes et des mtaphores13. La liste de nologismes faisait

    partie dune srie sur les mots, qui subsiste en partie dans la version imprime la lettre M. Le second fragment, qui commente des mtaphores favorites, porte la trace de plusieurs relectures. Rdig lencre bleue (sauf les titres, rubrique, date et numrotation, ajouts au crayon) comme lensemble du manuscrit, quelques exceptions prs, il est annot au crayon, ratur lencre (pour le premier jet), puis au feutre bleu et au feutre noir : ce dernier caviarde fortement les passages, qui ne sont pas toujours lisibles14.

    Les deux fragments suivants15, classs Personnel , portent sur la rminiscence des odeurs. La lecture des manuscrits confirme la prminence des odeurs dans lexprience sensible de lcrivain et dans son rapport au souvenir. Ma vie pour une odeur est devenu un avant-texte de deux fragments publis : Les noms propres et Odeurs , qui puise dans le second fragment Encore des odeurs la rfrence Proust16.

    On sait la fascination proustienne, dclare, de Barthes pour les noms propres : Je reconnais cet attachement la fois amoureux et nigmatique aux noms propres de mon enfance. Jai pass mon enfance et une partie de mon adolescence au sein de la bourgeoisie dune petite ville de province, Bayonne, et jai toujours t en contact avec les noms des familles bourgeoises de Bayonne, qui mont toujours intress, amus, intrigu, la fois par leur consonance, leur phontisme pur, potique, et leur charge sociale, historique17.

    Ma vie pour une odeur emprunte Du ct de chez Swann le lien du souvenir denfance et de la sensation, ainsi que lnumration : tout cela consistant, historique, provincial et mridional , reprise dans Odeurs . Encore des odeurs reprend les rflexions sur la rminiscence proustienne pour sen diffrencier, mais il dveloppe dabord directement la remmoration des odeurs de Bayonne alors qu Odeurs met demble distance le souvenir autobiographique, par louverture sur Proust et la mention en clture : (Dicte) . Mais on verra que le fragment manifeste aussi le rejet par lcrivain des clichs lis au genre du rcit denfance ( ma grand-mre est entour et comment en marge : mot idiot viter ).

    Je comprends que luvre de Proust est, du moins pour moi, luvre de rfrence, la mathsis gnrale, le mandala de la cosmogonie littraire comme ltaient les Lettres de Mme de Svign pour la grand-mre du narrateur, les romans de chevalerie pour don Quichotte, etc. (Le Plaisir du texte, p. 59).

    8 Voir ci-aprs le fragment Ma vie pour une odeur . 9 BRT2 A 17-02. 01 (deux fois). 10 BRT2 A 17-01. 07 et BRT2 A 17-02. 04. 11 Remmorer/Rpter , BRT2 A 17-02. 01. 12 BRT 2 A 17-02. 01, et BRT2 A 17-04, f 155. 13 BRT 2 A 17-02. 02 et BRT 2 A 17-02. 03. Les deux fragments sont supprims sur la dactylographie. Nous reproduisons ici ltat dactylographi de Mots rares, mots chris (BRT2 A 17-04, f121), la transcription de ltat manuscrit en regard. 14 [Rature] indique un passage ray non dchiffr. 15 BRT 2 A 17-01. 06 et BRT2 A 17-02. 02. Un tat dactylographi de Ma vie pour une odeur se retrouve dans les Fragments abandonns , BRT2. A 17-03. 16 Voir aussi la lgende, p. 8 de Roland Barthes, de la photo de Bayonne, qui voque lHistoire comme odeur . 17 Vingt mots-clefs pour Roland Barthes , uvres compltes, t. III, p. 321.

    2

  • Roland Barthes a enseign lcole pratique des Hautes tudes en Sciences sociales depuis le dbut des annes soixante jusqu sa nomination au Collge de France en 1976. Ce fragment, dont voici la version manuscrite, est encore travaill puis barr sur la dactylographie, o il est intitul Lcole 18.

    Sont ici publis des fragments indits du manuscrit, abandonns diffrents stades de la gense. Le contexte est prcis dans les notes.

    Cet indit a t publi dans le numro 19 de la revue Genesis, Manuscrits, Recherche, Invention, spcial Roland Barthes (ditions Jean-Michel Place, 2002, p. 13-50. Voir http://www.item.ens.fr/index.php?id=13696

    18 Manuscrit : BRT2 A 17-01. 07. Dactylographie : BRT2 A 17-04, f 58-59.

    3

    http://www.item.ens.fr/index.php?id=13696

  • 4

  • 5

  • 6

  • 7

  • 8

  • 9

  • 10

  • 11

  • 12

  • 13

  • 14

  • 15

    Indits de Roland Barthes par Roland BarthesEllipses et mmoireCet indit a t publi dans