Guide pour un système d’information éco- ?· WWF-France - Guide pour un système d’information…

Download Guide pour un système d’information éco- ?· WWF-France - Guide pour un système d’information…

Post on 14-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

TRANSCRIPT

<ul><li><p>2011</p><p>GUIDEFR</p><p>Guide pour un systme dinformation co-responsable</p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 2</p><p>wwF</p><p>Le WWF est lune des toutes premires organisations indpendantes de protection de lenvironnement dans le monde. Avec un rseau actif dans plus de 100 pays et fort du soutien de 5 millions de membres, le WWF uvre pour mettre un frein la dgradation de lenvironnement naturel de la plante et construire un avenir o les humains vivent en harmonie avec la nature, en conservant la diversit biologique mondiale, en assurant une utilisation soutenable des ressources naturelles renouvelables et en faisant la promotion de la rduction de la pollution et du gaspillage. En 2011, le WWF ftera ses 50 ans.</p><p>Depuis 1973, le WWF France agit au quotidien afin doffrir aux gnrations futures une plante vivante. Avec ses bnvoles et le soutien de ses 170 000 donateurs, le WWF France mne des actions concrtes pour sauvegarder les milieux naturels et leurs espces, assurer la promotion de modes de vie durables, former les dcideurs, accompagner les entreprises dans la rduction de leur empreinte cologique et duquer les jeunes publics. Mais pour que le changement soit acceptable il ne peut passer que par le respect de chacune et chacun. Cest la raison pour laquelle la philosophie du WWF est fonde sur le dialogue et laction. Depuis dcembre 2009, la navigatrice Isabelle Autissier est prsidente du WWF France.</p><p> concept &amp; design by ArthurSteenHorneAdamson Graphisme : Pascale Michon (pascalemail@free.fr)Crdit photo (couverture) : DX - fotolia.com</p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 3</p><p>Sommaire</p><p>AvAnt-propos 05</p><p>principAux impActs DEs tic sur LEnvironnEmEnt 06 </p><p>thmAtiquEs Logiciel 08</p><p>Poste de travail 10</p><p>Tlphonie mobile 12</p><p>Impression 14</p><p>Centre de donnes 16</p><p>chEck-List Du Dsi 18 </p><p>AnnExEs Mthodologie 20 Sources 21 Glossaire 22 </p><p>sommAirE </p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 4</p><p> C</p><p>ra</p><p>ig M</p><p>elv</p><p>ille - Fo</p><p>tolia</p><p>.Co</p><p>M</p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 5</p><p>Avant-propos</p><p>AvAnt-proposLes technologies de linformation et de la communication (TIC), qui regroupent les domaines de linformatique, des tlcommunications, et de llectronique ont pris une place considrable dans notre quotidien et sont dsormais incontournables.Lide que ces technologies pourraient avoir un apport positif pour la rduction des missions de gaz effet de serre est actuellement trs rpandue : reprsentant 2% des missions mondiales1, elles pourraient contribuer rduire les 98% dmissions restantes. Un postulat plutt encourageant face au pril climatique mais quil faut cependant considrer avec prudence au regard de la difficult de mesurer cette contribution et danticiper les effets rebonds que leur mise en uvre pourrait gnrer. </p><p>De toute vidence, lextension considrable des TIC travers le monde reprsente des dfis environnementaux majeurs souvent relgus derrire leurs potentialits : consommation nergtique et missions de gaz effet de serre, puisement des ressources non renouvelables, rejet de substances toxiques, accroissement des dchets Des impacts qui se situent essentiellement lors de la fabrication et de la fin de vie des appareils. Sans omettre les dfis sociaux que constitue leur fabrication dans les pays mergents.</p><p>Ce guide est destin aux responsables du dveloppement durable, aux directions informatiques et achats des entreprises et autres organisations (collectivits, associations). Il a pour ambition de favoriser la prise de conscience des enjeux environnementaux et le passage laction dans un domaine encore relativement mconnu : les technologies de linformation et de la communication co-responsables. </p><p>Ainsi, ce guide dcrit les impacts environnementaux majeurs des TIC puis propose pour chaque grand domaine du systme dinformation des moyens dagir chaque grande tape du cycle de vie : achat, utilisation, fin de vie. Enfin, les principales notions cls pour mettre en uvre un systme dinformation co-responsable sont prsentes la fin du document.</p><p>La ncessit de raliser ce guide est ne de lobservation que les systmes dinformation taient encore rarement intgrs dans les politiques environnementales des organisations. Par ailleurs, les TIC tant souvent considres comme immatrielles , leurs impacts environnementaux sont souvent ngligs. En rponse ce constat, lexprience du WWF France dans la ralisation doutils pratiques destins aux entreprises allie lexpertise de greenIT.fr et du groupe EcoInfo du CNRS sur les co-TIC ont permis de rdiger ce guide. Nous esprons quil constituera une premire tape efficace dans la mise en uvre dun systme dinformation co-responsable dans vos organisations.</p><p>Comprendre les impacts </p><p>environnementaux des Technologies </p><p>de lInformation et de la Communication </p><p>et agir pour les rduire.</p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 6</p><p>Principaux impacts des technologies de linformation et de la communication sur lenvironnement</p><p>3,5Lempreinte cArbone de LA production dun ordinAteur pse 3,5 fois ceLLe Lie son utiLisAtion professionneLLe en frAnce5</p><p>16kGiL fAut 16 kG de mAtires premires pour fAbriquer une puce de 1 GrAmme</p><p>Consommation lectrique et missions de gaz effet de serre</p><p>Les Technologies de lInformation et de la Communication (TIC) reprsentent 13,5%2 de la facture lectrique franaise. On estime que les postes de travail informatiques professionnels et les centres de donnes reprsenteraient respectivement 18% et 7% de cette facture3 en 2008. Quant aux gaz effet de serre gnrs par la production et la consommation nergtique des TIC, ils reprsenteraient 5% des missions franaises. Un chiffre qui peut sembler relativement modeste mais la tendance est plus inquitante. </p><p>Comme laugmentation de lefficience nergtique de ces technologies ne compense pas leur extension considrable, la consommation lectrique des TIC a augment de 10% par an sur les dix dernires annes. Un chiffre en contradiction avec les objectifs du paquet nergie-climat de lUnion Europenne. Dautant plus si lon tient compte de lnergie grise et des missions associes. Or, le matriel informatique est fabriqu essentiellement en Asie o le kWh est prs de 10 fois plus carbon quen France4.</p><p>Epuisement des ressources non renouvelables</p><p>La fabrication des composants lectroniques qui constituent les lments de base dun ordinateur ncessite dimportantes quantits de mtaux prcieux6, terres rares7, et minerais comme le terbium, lhafnium, largent, lor, le zinc, le coltan, etc., dont les gisements connus seront puiss dici 2 30 ans.</p><p>Le concept de sac dos cologique8 donne une ide prcise de lintensit en ressource dun produit fini. Il rapporte le poids de matires premires brutes au poids du produit fini. La fabrication dune puce lectronique de 2 grammes ncessite environ 2 kg de matires premires et 30 kg deau soit un rapport de 16.000:19 contre 54:110 pour une voiture. Or, la quantit de puces lectroniques produites chaque anne ne cesse daugmenter mesure que les produits de la vie courante deviennent intelligents .</p><p>Face la rarfaction des gisements facilement accessibles, les producteurs de matires premires ncessaires la fabrication des ordinateurs risquent dutiliser des mthodes dextraction de plus en plus polluantes lor en Guyane par exemple11 bases sur une grande quantit de produits chimiques toxiques : mercure, arsenic, etc. Au del dune hausse du prix des matires premires, la rarfaction des ressources non renouvelables encourage galement le march noir et les conflits arms, comme le coltan dont le trafic entretient la guerre civile, lesclavage et les enfants soldats en RDC. </p><p>principAux impActs des tic sur Lenvironnement</p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 7</p><p>Principaux impacts des technologies de linformation et de la communication sur lenvironnement</p><p>14%cest LA pArt de deee </p><p>professionneLs de cAtGorie 3 (mAtrieL informAtique) </p><p>coLLecte pAr rApport Aux quipements mis sur Le </p><p>mArch entre 2006 et 200918</p><p>70%des mtAux Lourds prsents dAns Les </p><p>dchArGes AmricAines proviennent du </p><p>mAtrieL Lectronique qui sy AccumuLe</p><p>dchets Lectroniques Les dchets dquipements lectriques et lectroniques (DEEE) sont les dchets qui connaissent la plus forte croissance en France, entre 2 et 3% chaque anne14. Un franais en produit environ 14 kg par an titre personnel et 10 kg dans le cadre de son activit professionnelle15. La quantit de DEEE professionnels augmente plus vite que notre capacit les retraiter.</p><p>Entre 2006 et 2009, 370 506 tonnes dquipements lectriques et lectroniques (EEE) professionnels de catgorie 3 (matriel informatique) ont t mis sur le march, mais seulement 51 579 tonnes de DEEE professionnels de catgorie 3 ont t collectes et retraites16. Cette situation est problmatique car les DEEE sont des sources importantes de pollutions et dpuisement des ressources non renouvelables. Le manque dinfrastructures de traitement des DEEE entrane la disparition dimportantes quantits de cuivre, dor, dargent, de palladium17, dindium et autres ressources rares. La rcupration de ces matriaux limiterait pourtant les pressions sur les cosystmes.</p><p>Pollution par des substances toxiques</p><p>Les TIC concentrent de nombreuses substances chimiques nocives pour lenvironnement et la sant. Notamment lors du processus de fabrication ou le dmantlement des quipements en fin de vie si les travailleurs ne sont pas suffisamment protgs. Ce qui est souvent le cas lorsque des dchets lectroniques sont expdis illgalement dans les pays mergents pour leur reconditionnement .</p><p>La directive europenne RoHS12 restreint sans les interdire la quantit pouvant tre utilise dans les quipements lectroniques pour les six substances suivantes : le mercure, le plomb, le cadmium, le chrome hexavalent, les polybromobiphnyles (PBB), et polybromodiphnylthers (PBDE). Mais cette rglementation est loin dtre suffisante. Dautres substances proccupantes continuent tre utilises par les industriels malgr le risque quelles reprsentent : les retardateurs de flammes halogns, les additifs du PVC, les phtalates, le bisphnol A, larsenic, etc.</p><p>Selon lUS Environmental Protection Agency, 70% des mtaux lourds (extrmement toxiques pour les tres vivants) prsents dans les dcharges nord amricaines proviennent du matriel lectronique qui sy accumule13. En sinfiltrant dans le sol, puis dans les nappes phratiques, ces substances toxiques remontent la chane alimentaire jusque dans notre assiette !</p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 8</p><p>Le coupLe windows + office La configuration minimale requise double tous les 2 ans</p><p>Logiciel</p><p>LoGicieL Les besoins des logiciels mmoire, puissance processeur, espace disque et leur frquence de mise jour conditionnent la dure dutilisation du matriel informatique. En sautant des versions et en recherchant des outils alternatifs plus lgers et rpondants aux besoins rels des utilisateurs, lentreprise prolonge la dure de vie du matriel.Lempreinte environnementale des technologies de linformation et de la communication (TIC) est lie principalement la fabrication et la fin de vie du matriel. Pour rduire cette empreinte, il faut donc utiliser le matriel le plus longtemps possible. Or, nous faisons exactement linverse : la dure dutilisation dun ordinateur a t divise par 4 en 25 ans pour atteindre moins de 3 ans en 2005. Do une question essentielle : pourquoi renouvelons-nous prmaturment le matriel informatique ?</p><p>Le renouvellement prmatur du matriel est dclench par la fin du support technique et par les besoins en ressources (RAM, disque, etc.) des nouvelles versions de logiciels qui augmentent constamment. Aucun responsable informatique ne peut prendre le risque de fonctionner sans support technique. Il met donc jour les logiciels ds que le support technique sachve, au bout de 3 5 ans en moyenne. Pourtant, contrairement un objet, un logiciel ne suse pas dans le temps. On pourrait donc thoriquement le garantir vie.</p><p>Si on prend lexemple de Microsoft, chaque nouvelle version du couple Windows Office ncessite 2 fois plus de ressources que la prcdente20. En dautres termes, la puissance ncessaire pour crire un texte double tous les deux ans. Si bien quil faut 70 fois plus de mmoire vive sous Windows 7 Office 2010 pour crire le mme texte que sous Windows 98 Office 97 ! On imagine mal devoir utiliser une voiture 70 fois plus puissante quil y a 12 ans pour parcourir le mme nombre de kilomtres, la mme vitesse.</p><p>x70</p><p>En 12 ans, la mmoire vive ncessaire pour crire un texte </p><p>a t multiplie par 7021 passant de 36 Mo sous </p><p>Windows 98 + Office 97 2 560 Mo sous </p><p>Windows 7 + Office 2010. Ce constat nest pas propre aux </p><p>logiciels de Microsoft. Il se vrifie chez presque </p><p>tous les diteurs.</p><p>0</p><p>500</p><p>1 000</p><p>1 500</p><p>2 000</p><p>2 500</p><p>3 000</p><p>Windows 96 +0ffice 97</p><p>66166</p><p>300450</p><p>36 80152</p><p>280</p><p>Windows 2000 +0ffice 2000</p><p>Windows XP +0ffice XP</p><p>Windows XP +0ffice 2003</p><p>Windows vista +0ffice 2007</p><p>Windows 7 +0ffice 2010</p><p>Lgende </p><p> CPU (Mhz) RAM (Mo)</p><p>1 000 1 000</p><p>1 536</p><p>2 560</p><p>SourCe : greenit.Fr, 2010, FrdriC Bordage et FrdriC lohier Partir deS donneS MiCroSoFt.</p></li><li><p>WWF-France - Guide pour un systme dinformation co-responsable - page 9</p><p>Logiciel</p><p>Pour rduire la consommation lectrique induite par lexcution du logiciel et allonger la dure dutilisation du matriel, il faut rduire les ressources ncessaires au traitement dune tche donne. En attendant que les logiciels consomment de moins en moins de ressources et soient plus modulaires, cette efficience passe par lutilisation la plus longue possible dune mme version de logiciel. Il ne faut donc mettre jour ses logiciels que si cela est vraiment indispensable, en particulier sur les points relatifs la scurit informatique.</p><p>Les acheteurs peuvent galement exiger des diteurs quils supportent leur logiciel plus longtemps (plus de 5 ans) et quils sengagent au bon fonctionnement de leur logiciel, pendant une dure donne, sur une configuration matrielle donne. Lditeur doit notamment sengager ce que les mises jour du logiciel ne contraignent pas lentreprise changer ses postes de travail. </p><p>Quant aux logiciels maison , les dveloppeurs peuvent optimiser larchitecture logicielle et le code pour quils consomment moins de ressources pour un mme service rendu.</p><p>pAssez LAction1</p><p> Ne mettez pas systmatiquement jour vos logiciels ( lexception des MAJ scurit), sautez des versions autant que possible.</p><p>2 </p><p>Privilgiez les logiciels dont larchitecture modulaire permet un enrichissement fonctionnel slectif, via des greffons par exemple.</p><p>3 </p><p>Dsactivez les fonctions superflues (visuels, services Windows, etc.) pour gagner 5 30% de performances. Une action mener ds la cration des masters . </p><p>4 </p><p>Demandez lditeur de sengager sur une dure de fonctionnement de son logiciel pour une configuration technique donne. </p><p>5 </p><p>Pour les dveloppements internes, utilisez des motifs de conception logicielle, algorithmes, architecture du code, etc., qui rduisent les besoins en ressources matrielles.</p><p>greenit.fr/tag/architecture-logicielle : recense quelq...</p></li></ul>

Recommended

View more >