sonate et concerto

of 6 /6
 Sonata da chiesa Une sonata da chiesa (sonate d'église) est une œuvre instrumentale, comportant trois ou quatre mouvements - voire plus, en usage aux XVII e  et XVIII e  siècles. C'est l'une des formes importantes de la période dite «  baroque » de la musique. Son nom la distingue de la  sonata da camera  (sonate de chambre) : leurs caractères musicaux respectifs les destinaient à une exécution dans des lieux et pour des circonstances différentes, même si les formes présentent des similitudes certaines. La structure en quatre mouvements s'enchaine généralement ainsi : lent - vif - lent - vif. Le second mouvement était généralement un allegro fugué, et les troisième et quatrième des mouvements de forme binaire rappelant la sarabande et la gigue de la suite. Malgré le nom, il ne s’agit pas vraiment de musique religieuse, mais plutôt de musique destinée à une exécution dans une église, que ce soit dans le cadre de cérémonies ou pour le concert ; il s’agit cependant de respecter le lieu consacré par une musique dont le caractère profane ne soit pas marqué. Le genre se développe au milieu du XVII e  siècle avec des compositeurs italiens  tels que Giovanni Legrenzi, Maurizio Cazzati, ou les disciples romains de Corelli Alessandro Stradella et Carlo Ambrogio Lonati  et bien d'autres. Le principal compositeurs de sonata da chiesa est Arcangelo Corelli, car c'est lui qui donne définitivement la forme. Parmi ses œuvres de cette forme figurent les 24 sonates de l’opus 1 (1682) et 3, les six pre mières sonates de l'opus 5, ainsi que les 8 premiers concerti grossi de l’opus 6. Presque tous les compositeurs italiens illustrent le genre. Comme exemples: Giovanni Battista Bassani  (il en composa 12 vers 1710), T omaso Albinoni  (op.1 et op.4), Antonio Caldara (op.1 et op.2). Georg Friedrich Haendel  a composé également des pièces de cette forme, et notamment les 6 sonates en trio de son opus 2, dont la date de composition se situerait aux alentours de 1710 : on sait que pendant son séjour en Italie, il a longuement fréquenté Corelli. Parmi l’œuvre pour violon solo (Sonates et partitas) de Johann Sebastian Bach, les trois sonates revêtent la forme de la sonata da chiesa ; il en est de même pour ses six sonates pour violon et clavecin. En fait, à partir de 1700, la sonata da chiesa et la sonata da camera tendent à converger vers une forme unique. Elles sont passées de mode du temps de Joseph Haydn, ou de Wolfgang Amadeus Mozart , même si ceux-ci composent des œuvres qui relèvent de ce genre musical.

Author: sucredorge76

Post on 04-Nov-2015

215 views

Category:

Documents


0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

forme musicale

TRANSCRIPT

  • Sonata da chiesa

    Une sonata da chiesa (sonate d'glise) est une uvre instrumentale, comportant trois ou quatre mouvements - voire plus, en usage aux XVIIe et XVIIIe sicles. C'est l'une des formes importantes de la priode dite baroque de la musique. Son nom la distingue de la sonata da camera (sonate de chambre) : leurs caractresmusicaux respectifs les destinaient une excution dans des lieux et pour des circonstances diffrentes, mme si les formes prsentent des similitudes certaines.La structure en quatre mouvements s'enchaine gnralement ainsi : lent - vif - lent - vif. Le second mouvement tait gnralement un allegro fugu, et les troisime etquatrime des mouvements de forme binaire rappelant la sarabande et la gigue de la suite.Malgr le nom, il ne sagit pas vraiment de musique religieuse, mais plutt de musique destine une excution dans une glise, que ce soit dans le cadre de crmonies ou pour le concert ; il sagit cependant de respecter le lieu consacr parune musique dont le caractre profane ne soit pas marqu.

    Le genre se dveloppe au milieu du XVIIe sicle avec des compositeurs italiens tels que Giovanni Legrenzi, Maurizio Cazzati, ou les disciples romains de Corelli Alessandro Stradella et Carlo Ambrogio Lonati et bien d'autres.Le principal compositeurs de sonata da chiesa est Arcangelo Corelli, car c'est lui qui donne dfinitivement la forme. Parmi ses uvres de cette forme figurent les 24sonates de lopus 1 (1682) et 3, les six premires sonates de l'opus 5, ainsi que les 8 premiers concerti grossi de lopus 6. Presque tous les compositeurs italiens illustrent le genre. Comme exemples: Giovanni Battista Bassani (il en composa 12 vers 1710), Tomaso Albinoni (op.1 et op.4), Antonio Caldara (op.1 et op.2).Georg Friedrich Haendel a compos galement des pices de cette forme, et notamment les 6 sonates en trio de son opus 2, dont la date de composition se situerait aux alentours de 1710 : on sait que pendant son sjour en Italie, il a longuement frquent Corelli.Parmi luvre pour violon solo (Sonates et partitas) de Johann Sebastian Bach, les trois sonates revtent la forme de la sonata da chiesa ; il en est de mme pour ses six sonates pour violon et clavecin.En fait, partir de 1700, la sonata da chiesa et la sonata da camera tendent converger vers une forme unique. Elles sont passes de mode du temps de Joseph Haydn, ou de Wolfgang Amadeus Mozart, mme si ceux-ci composent des uvres qui relvent de ce genre musical.

  • Sonata da camera

    Une sonata da camera (sonate de chambre) est une uvre instrumentale, comportant trois ou quatre mouvements - voire plus, en usage aux XVIIe et XVIIIe sicles. C'est l'une des formes importantes de la priode dite baroque dela musique. Son nom la distingue de la sonata da chiesa (sonate d'glise) : leurs caractres musicaux respectifs les destinaient une excution dans des lieux et pour des circonstances diffrentes, mme si les formes prsentent des similitudes certaines.La sonata da camera est en fait une suite sous la forme de sonate en trio, les diffrents mouvements portant gnralement les noms italiens de allemanda, corrente, sarabanda et giga.Un des principaux compositeurs de sonata da camera est Arcangelo Corelli, car c'est lui qui donne dfinitivement la forme. Parmi ses uvres de cette forme figurent les six dernires sonates de l'opus 5. Le genre a t aussi illustr par Antonio Vivaldi (opus 1, 2 et 5).En fait, partir de 1700, la sonata da chiesa et la sonata da camera tendent converger vers une forme unique. Elles sont passes de mode du temps de Joseph Haydn, ou de Wolfgang Amadeus Mozart, mme si ceux-ci composent des uvres qui relvent de ce genre musical.

  • sonata da camera (ital. ; sonate de chambre ) et sonata da chiesa(ital. ; sonate d'glise )

    Ce sont deux sortes de musique instrumentale composes aux xviie et xviiie siclespour un ou deux instruments mlodiques, en gnral accompagns par la basse continue. Dans le cas de la sonata da chiesa, l'orgue peut avantageusement remplacer le clavecin pour le continuo. La sonata da camera commence le plus souvent par un prlude suivi d'une srie de mouvements de danses (allemande-courante-sarabande-gigue-gavotte, etc.). En revanche, la sonata da chiesa adopte un ton plus srieux. Ses mouvements (trois ou, surtout, quatre) portent des titres indiquant le tempo et le caractre de chaque pice : par exemple, lento (grave)-allegro (souvent de style fugu)-adagio-allegro. Arcangelo Corelli a laiss de clbres exemples des deux genres avec les Sonate da camera a tre (1685 et 1694) pour deux violons et violone ou clavecin et les deux recueils de sonates d'glise trois (1681 1689) pour deux violons et violoneou archiluth et orgue. Parfois, Corelli remplace le prlude ou premier mouvement de la sonata da camera par un adagio. Ainsi, aprs 1700, les deux genres commencent se mlanger. La sonata da chiesa prendra le titre de sonata tout court tandis que la sonata da camera se confond avec la suite et les formes analogues. En France, une flte traversire peut alterner avec le violon. Une runion particulirement heureuse des deux styles volus est atteinte par F. Couperin dans les sonates intitules les Nations (1726).

  • Concerto grossoPendant la priode baroque, un concerto grosso est une forme musicale concertante pour ensemble instrumental important, relevant de la tradition italienne.La dnomination de concerto grosso apparat la premire fois vers 1670 dans lapartition d'une cantate d'Alessandro Stradella. On attribue cependant la naissance de ce genre musical Arcangelo Corelli. Au pluriel : des concertos grossos ou des concerti grossi pluriel savant calqu sur celui de la langue italienne.Pratiqu surtout en Italie et en Angleterre un peu dans les pays germaniques, mais pas en France , ce genre drive la fois de la musique vnitienne doubleschurs (donc du stile concertato) et de la suite de danses.Le concerto grosso consiste en un dialogue entre, d'une part les instruments solistesregroups en concertino gnralement deux violons et un violoncelle , d'autre part, le ripieno , c'est--dire les autres cordes qui interviennent dans les passages tutti ce qui correspond l'ensemble de l'orchestre, concertino inclus. Les diffrentes parties, solistes et tutti , sont soutenues par le groupe de la basse continue (ordinairement basse de viole, clavecin). Geminiani a ajout l'altodans le concertino pour ainsi obtenir un quatuor cordes complet de solistes.Le concerto grosso se divise en deux catgories : le concerto da chiesa, qui, s'il ne peut tre considr comme de la musique religieuse, tait destin tre jou dans les glises, souvent dcoup en quatre mouvements, alternativement lents et rapides, et le concerto da camera, jou en dehors des glises, crit comme une suite de danses, en alternant au moins cinq mouvements vifs et lents (en gnral le prlude, l'allemande, la courante, la sarabande et la gigue).Certains compositeurs utilisaient simplement des dnominations comme concerto, sinfonia ou sonata pour nommer leurs uvres suivant le principe du concerto grosso.Cette forme musicale disparat la fin de la priode baroque, en donnant naissance de nouvelles formes et de nouveaux genres, comme les sinfonies prclassiques deStamitz ou la symphonie concertante.

    Au dbut du XVIIIe sicle, le genre musique concertante , dans lequel l'opposition entre l'orchestre et le soliste (dsormais virtuose) est beaucoup plus tranche : tout d'abord, le concerto de soliste (Torelli, Albinoni, Vivaldi), qui voluera son tour vers le concerto symphonique (Haydn, Mozart) la fin de ce mme sicle.

    Au milieu du XVIIIe sicle, la musique de chambre, genre essentiellement constitu de solistes interprtant des sonates, en duo, en trio, quatuors cordes (Boccherini), quintettes, etc.

  • la fin du XVIIIe sicle, le genre musique symphonique, avec pour forme principale, la symphonie et sa variante plus phmre symphonie concertanteillustre notamment par Haydn, Mozart puis Beethoven.

    La forme concerto grosso a t reprise par plusieurs compositeurs du XXe sicle (voir ci-dessous). En outre, Edward Elgar, dans son Introduction et Allegro, reprend la structure classique du concerto grosso avec un quatuor soliste (le concertino) conversant avec le reste de l'effectif (le ripieno). remarquer enfin un rare exemple de concerto grosso au XIXe sicle : The Treaty of William Penn with the Indians par Anthony Philip Heinrich

    Sonata da chiesaSonata da camerasonata da camera (ital.; sonate de chambre) et sonata da chiesaConcerto grosso