la monnaie et le système bancaire - michel · pdf file 14.2 les fonctions de la...

Click here to load reader

Post on 18-Jul-2020

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • La monnaie et le système bancaire

    Objectifs : • Définir la monnaie et ses fonctions • Mesurer la masse monétaire au Canada • Discuter la relation entre l’offre de monnaie, le chômage et l’inflation

    • Comprendre le processus de création de monnaie par les banques.

    14.1 Qu’est-ce que la monnaie? Toute chose acceptée par les membres d’une communauté à titre de paiement de biens et de services ou de règlement d’une dette. Au cours des âges toutes sortes de choses ont servie de monnaie : les grains, le sel, les pierres, l’or, l’argent, le wampum, le bétail.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 2

    14.2 Les fonctions de la monnaie. 14.2.1 un moyen d’échange Sans la monnaie l’échange se ferait sous forme de troc. Le troc est l’échange direct d’un bien ou d’un service contre un autre bien ou service. Dans un système d’échange fondé sur le troc, il faut une double coïncidence des besoins pour qu’il y est échange. 14.2.2 Un étalon(unité de mesure) La monnaie est utilisée pour exprimer la valeur des biens et des services dans une société. La distance se mesure en kilomètres, et le poids, en kilogrammes. La valeur est mesurée en monnaie. 14.2.3 Une réserve de valeur Nous économisons une partie de cet argent pour l’utiliser plus tard, et l’argent que nous déposons dans des comptes d’Épargne sert de réservoir de valeur; cela représente le pouvoir d’achat de réserve. La facilité avec laquelle un actif peut être converti en moyen d’Échange sans trop de perte s’appelle la liquidité.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 3

    14.3 Les types de monnaie 14.3.1 La monnaie fiduciaire Le dollar canadien est une monnaie fiduciaire. La monnaie fiduciaire est un instrument de paiement qui circule par décret gouvernemental. Les gens sont prêts à accepter le papier-monnaie en échange de biens et de services de valeur, car d’autres l’accepteront aussi en échange de biens et de services. La déclaration officielle selon laquelle notre monnaie est une monnaie légale a contribué à en augmenter l’acceptation. 14.3.2 monnaie scripturale Les comptes de chèques sont des dépôts bancaires sur lesquels les titulaires peuvent tirer des chèques. Lorsque vous ouvrez un compte, vous convertissez votre monnaie métallique et de papier en écriture que l’on appelle monnaie scripturale.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 4

    14.4 La masse monétaire au sens stricte. La masse monétaire comprend la monnaie fiduciaire en circulation hors banques et les dépôts à vue du public, soit la monnaie scripturale. M1 (essentiellement la fonction de moyen d’échange.) 14.5 La masse monétaire au sens large. Un aspect important de l’étude de la monnaie est d’en déterminer l’effet sur l’ensemble des dépenses. Les dépôts à préavis et les dépôts personnels à terme influent sans aucun doute sur les dépenses. (M2)

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 5

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 6

    14.6 La valeur de la monnaie Notre monnaie est de la monnaie fiduciaire, qu’elle n’est pas soutenue par l’or et que sa valeur est minime, voire nulle. Cependant vous savez que la monnaie a de la valeur. Puisque les billets de banques ont cours légal, les gens ont confiance. C’est la confiance qui donne de la valeur à la monnaie.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 7

    14.7 La création de monnaie par les banques à charte. Hypothèses :

    1. Les institutions financières conservent une réserve-encaisse de 10%

    2. Tous les dépôts sont des dépôts à vue 3. Les banques investissent leurs fonds uniquement dans des prêts

    4. Elles tentent autant de prêts qu’elles le peuvent.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 8

    Lors du processus de création de monnaie, le montant total des dépôts se calcule en multipliant le dépôt initial par la réciproque du coefficient de couverture. Cette réciproque s’appelle multiplicateur monétaire.

    M = 1 R

    Les banques augmentent la masse monétaire en créant des dépôts lorsqu’elles accordent des prêts.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 9

    La demande de monnaie

    La quantité de monnaie que nous recevons chaque semaine en échange de notre travail constitue un revenu—il s’agit d’un flux. La quantité de monnaie que nous gardons dans nos portefeuilles ou dans nos comptes bancaires représente un stock. Les facteurs ayant une incidence sur la quantité de monnaie que nous voulons détenir :

    • Le niveau des prix • Le taux d’intérêt • Le PIB réel • Les innovations financières

    14.8.1 le niveau des prix La quantité demandée de monnaie nominale—c’est-à- dire la monnaie évaluée en dollars courants—est proportionnelle au niveau des prix. Ainsi, ceteris paribus, si le niveau des prix augmente de 10%, nous désirerons détenir 10% de plus de monnaie nominale qu’auparavant. Ce qui importe c’est de maintenir le pouvoir d’achat.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 10

    14.8.2 Le taux d’intérêt Il existe un principe fondamental en économie selon lequel plus le coût d’opportunité d’un bien augmente, plus les consommateurs tentent de lui trouver un substitut. La monnaie ne fait pas exception à cette règle. Au lieu de détenir de la monnaie, vous pourriez opter pour un élément d’actif qui rapporte des intérêts comme une obligation d’Épargne. En prenant la décision de détenir de la monnaie plutôt qu’un de ces éléments d’actif, vous renoncez aux intérêts que ces éléments d’actif vous auraient rapportés. Ces intérêts auxquels vous renoncez représentent le coût d’opportunité lié à la détention de monnaie.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 11

    14.8.3 Le PIB réel La quantité de monnaie que les ménages et les entreprises désirent détenir est proportionnelle à la somme des dépenses qu’ils entendent effectuer. La quantité demandée de monnaie réelle par l’ensemble de l’économie dépend de la dépense agrégée planifiée, c’est-à-dire que PIB réel. 14.8.4 L’innovation financière

    • Comptes de chèques • Virements automatiques • Guichets automatiques • Cartes de débit et cartes de crédit.

    Toutes ces innovations diminuent la quantité de monnaie demandée.

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 12

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 13

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 14

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 15

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 16

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 17

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 18

  • Économie globale : la monnaie et le système financier. Chap.14-15 19