evol pyrénées orientales

Download Evol Pyrénées Orientales

Post on 09-Apr-2017

735 views

Category:

Art & Photos

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Rattach au bourg d'Olette, le petit hameau mdival d'Evol situ dans la partie nord d'Olette prsente une remarquable homognit architecturale avec ses maisons aux murs de schiste et couvertures en lauzes, dont la taille tait la spcialit des habitants du village en hiver. Lancien chteau fodal du XIIIe sicle des vicomtes de So et le clocher de lglise romane surplombent le village.GPS : 42.571022, 2.253651

  • A la sortie dOlette, la route grimpe en jolis lacets, jusqu Evol. La surprise tient alors dans lunit des constructions de cet ancien village mdival. Les murs des maisons sont en schiste, les pierres empiles les unes sur les autres, les toits en belles lauzes. Les maisons sallongent sur une bande le long de la route, sous lglise Saint-Andr. Victime comme tant dautres communes de lexode, Evol qui comptait prs de 420 habitants en 1851 a vu sa population dcrotre. Aujourdhui, ses vingt-deux rsidents font vivre le hameau. Les murs sont remonts, les toits reconstruits lauze aprs lauze. Des graniums et autres fleurs colorent les fentres et les devants de porte. La typicit du village a t conserve. Cest cet ensemble qui a contribu au classement dEvol parmi les plus beaux villages de France en 2003.

  • La Font d'en Potis. (La fontaine de Potis). A lentre du village, a t conserv ce lavoir. Evol en compte trois au total. Leau ny manque pas.

  • Les rues y sont troites, parfois en escalier. Des efforts ont t faits pour remettre sur pied les maisons, en respectant les constructions dautrefois.

  • Une chemine toute en pierre, telle qu'elles taient faites autrefois

  • Les fours pains dbordant des parois tmoignent encore de la vie rurale du dbut du sicle.

  • Carrer d'en Barbeblanc. (Rue Barbe Blanche)

  • L'glise Saint-Andr. Cette ancienne glise paroissiale d'Evol datedu XIe sicle (architecture assez rustique duclocher). Elle le sera jusqu'au rattachement Olette, dont l'glise a le mme vocable, maisest moins ancienne. Au XVe, un retable consacr Saint-Jean-le-Baptiste fut ajout , puis l'glisefut profondment change en 1723 avec rajout dela chapelle du Rosaire. Le retable fut ralis par le "Matre duRoussillon", peintre anonyme qui laissaplusieurs uvres.Devant l'glise se trouvent les restes d'unConjurador (pour conjurer l'orage, lesparoissiens y venaient en procession derrirel'abb).

  • LE CONJURADOR. Sur le large perron devant lglise, gauche de lescalier qui y accde, on peut voir deux larges arcades restaures en 1950, que lon considre comme faisant partie du conjurador, (o le prtre exerait ses pratiques pour conjurer le mauvais sort principalement orages, foudre, grle, tempte) dont le toit sappuyait sur les dites arcades dune part, et sur le mur de lglise dautre part, constituant ainsi une sorte de prau.On peut supposer quil servait de lieu de runion des paroissiens aprs la messe et peut-tre aussi du conseil municipal, comme ctait le cas en certains lieux de Catalogne o le comunidor accueillait les diles, lorsquil ny avait pas de casa del com , cest--dire de mairie.

  • La chapelle Saint Etienne.La chapelle des vicomtes d'Evol n'est pas btie dans l'enceinte du chteau, mais mi-pente entre celui-ci et l'glise paroissiale Saint Andr. Au-dessus de la porte garnie de vieille ferrures de style catalan, on peut lire la date de 1784. Il ne s'agit pas de la date d'origine mais celle de la reconstruction aprs l'effondrement de 1770 de la chapelle primitive qui datait vraisemblablement, elle, de l'poque de la construction du chteau.

    Le chteau d'vol fut construit en1260par Guillaume (ou Guillem) de So. Il n'en reste aujourd'hui qu'une tour en bon tat et des murs en ruines

  • Un petit canal traverse le village.

  • Lancienne cole du village a t transforme en salle dexposition consacre en partie lcrivain Ludovic Mass, n dans la commune en 1900 et un petit muse rassemblant des outils araires du dbut du sicle.

Recommended

View more >