dossier ressources u2 -...

Click here to load reader

Post on 02-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 1 sur 23

    BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TMSEC TECHNICIEN DE MAINTENANCE DES SYSTEMES

    ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES SESSION 2013

    EPREUVE E2 : ANALYSE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DUNE EXPLOITATION

    UNITE U 2

    1306-TMS T DOSSIER RESSOURCES 4H

    COEF. 3

    DOSSIER RESSOURCES

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 2 sur 23

    ANNEXE n 1.1 : Energies Renouvelables - Chaudire bois

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 3 sur 23

    ANNEXE n 1.2 : Energies Renouvelables - Chaudire bois

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 4 sur 23

    ANNEXE n 1.3 : Energies Renouvelables - Chaudire bois

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 5 sur 23

    ANNEXE n 1.4 : Energies Renouvelables - Chaudire bois

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 6 sur 23

    ANNEXE n 2 : Hydraulique - Bouteille de dcouplage

    LA BOUTEILLE DE DECOUPLAGE HYDRAULIQUE Une bouteille de dcouplage hydraulique est constitue d'un tube creux et ferm sur lequel se raccordent les tuyauteries de dpart et de retour d'un circuit dit primaire (production) et d'un ou plusieurs circuits secondaires (distribution).

    La bouteille de dcouplage hydraulique a pour fonction de dsolidariser hydrauliquement le circuit primaire du circuit secondaire afin dviter toutes interfrences entre l'action de la pompe primaire et de la pompe secondaire.

    Par ailleurs, elle rend chaque circuit indpendant lun de lautre sur le plan des dbits produits par les pompes.

    CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT DES BOUTEILLES

    Le diamtre de la bouteille est D = 3 *d (d est le diamtre intrieur du tube d'alimentation)

    Tous les tuyaux de dpart (en partie suprieure) doivent tre raccords en haut.

    Tous les tuyaux de retour (en partie basse) doivent tre raccords en bas.

    On laisse un espace D en haut et en bas pour la purge de l'air et l'vacuation des boues.

    Entre les zones des tubes de dpart et la zone des tubes de retour, on respecte une distance 2D.

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 7 sur 23

    ANNEXE n 3.1 : Hydraulique - Vase dexpansion

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 8 sur 23

    ANNEXE n 3.2 : Hydraulique - Vase dexpansion

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 9 sur 23

    ANNEXE n 3.3 : Hydraulique - Vase dexpansion

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 10 sur 23

    ANNEXE n 3.4 : Hydraulique - Vase dexpansion

    -

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 11 sur 23

    ANNEXE n 4.1 : Ventilation - VMC double flux

    Rendement de la VMC : 92 [%] Dtermination du rendement en [%] : R = (Pr / Pc) x 100 avec :

    Pr : puissance rcupre en [kW] ; Pc : puissance cde en [kW].

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 12 sur 23

    ANNEXE n 4.2 : Ventilation - VMC double flux

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 13 sur 23

    ANNEXE n 4.3 : Ventilation - VMC double flux

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 14 sur 23

    ANNEXE n 5.1 : Production ECS - Chauffe-eau thermodynamique

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 15 sur 23

    ANNEXE n 5.2 : Production ECS - Chauffe-eau thermodynamique

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 16 sur 23

    ANNEXE n 5.3 : Production ECS - Chauffe-eau thermodynamique

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 17 sur 23

    ANNEXE n 5.4 : Production ECS - Chauffe-eau thermodynamique

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 18 sur 23

    ANNEXE n 5.5 : Production ECS - Chauffe-eau thermodynamique

    Mesures ralises sur le chauffe-eau thermodynamique :

    Points

    Dnomination

    Valeurs

    HP

    Haute Pression

    16.8 bar (pression absolue)

    BP

    Basse pression ?

    T0

    Temprature dvaporation

    0 [C]

    Tk Temprature de condensation 60 [C]

    1

    Aspiration compresseur

    10 [C]

    2

    Refoulement compresseur

    73.6 [C]

    3

    Sortie condenseur

    54 [C]

    4

    Sortie dtendeur

    0 [C]

    5

    Bulbe du dtendeur

    7 [C]

    Puissance lectrique absorbe par le chauffe-eau thermodynamique : 530 [W]

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 19 sur 23

    ANNEXE n 6.1 : Suivi de consommation Comptage dnergie

    La sonde thermomtrique PT 100

    La sonde thermomtrique PT 100 est une rsistance au platine sensible la temprature dont sa valeur est de 100 0C. Sa constitution est montre ci-dessous.

    Ces rsistances sont faites pour des mesures prcises. Elles ont une sensibilit thermique de 13 10.98,3 C et leur plage dutilisation est de 260C 1400C. Voici le tableau que donne le constructeur de la rsistance en fonction de la temprature daprs la norme DIN 43760.

    Enroulement de fil de platine

    Cramique Fil de

    connexion

    Supports tubulaires en platine

    Enveloppe externe

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 20 sur 23

    ANNEXE n 6.2 : Suivi de consommation Comptage dnergie

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 21 sur 23

    ANNEXE n 6.3 : Suivi de consommation Comptage dnergie

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 22 sur 23

    ANNEXE n 7.1 : Protection de lenvironnement Rcupration des fluides frigorignes

    Gestion des fluides frigorignes (Source ADEME)

    Les accords internationaux

    Le Protocole de Montral relatif des substances qui appauvrissent la couche dozone (S.A.O) dont font partie les CFC et HCFC prvoit des objectifs en matire de rduction, de production et de consommation des S.A.O, ainsi quun calendrier dlimination pour chacune de ces substances. Les objectifs principaux du Protocole de Montral sont : protger la couche dozone en prenant des mesures de prcaution pour rglementer quitablement le volume mondial total des missions de substances qui lappauvrissent ; promouvoir la coopration internationale en matire de recherche, de dveloppement et de transfert de techniques de substitution pour la rgulation et la rduction des missions de substances qui appauvrissent la couche dozone, en tenant compte notamment des besoins des pays en dveloppement. Lobjectif final est labandon de ces substances, en fonction de lvolution des connaissances scientifiques et compte tenu de considrations techniques et conomiques, ainsi que des besoins des pays en dveloppement. Laugmentation de leffet de serre cause par les activits humaines a t mise en vidence ds les annes 1980 et la communaut internationale sest engage dans la lutte contre le changement climatique avec la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, adopte lors du Sommet de la Terre Rio en 1992. Cette convention fixe comme objectif de stabiliser les concentrations de gaz effet de serre dans latmosphre un niveau qui empche toute perturbation anthropique dangereuse du systme climatique. En complment de la convention cadre sur les changements climatiques, le Protocole de Kyoto, entr en vigueur le 16 fvrier 2005 prvoit que les pays dvelopps rduisent le total de leurs missions de gaz effet de serre dau moins 5 % par rapport aux niveaux de 1990 entre 2008 et 2012. Les signataires du protocole sengagent respecter des objectifs individuels de rduction des missions de gaz effet de serre, dont les HFC. 184 pays ont ratifi le Protocole de Kyoto en date du 14 janvier 2009. Un nouvel accord doit tre tabli pour faire suite au protocole de Kyoto aprs 2012.

  • Baccalaurat Professionnel TMSEC 2013 Page 23 sur 23

    ANNEXE n 7.2 : Protection de lenvironnement Rcupration des fluides frigorignes

    Activits autorises en fonction de la capacit

    Frquence des contrles dtanchit