trophee national canne defense therapeutique

Download TROPHEE NATIONAL CANNE DEFENSE THERAPEUTIQUE

Post on 23-Jul-2016

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Trophe national en France de la canne dfense thrapeutique la clinique des Jardins de Sophia avec le Maitre fondateur Jacques Levinet et le Docteur Bernard Michel. www.academielevinet.com www.jardinsdesophia.com

TRANSCRIPT

  • LA CANNE DEFENSE THERAPEUTIQUE ET LA CLINIQUE LES JARDINS DESOPHIA PRIMEES AUX TROPHEES DE L'HOSPITALISATION PRIVEE

    La Canne Dfense Thrapeutique, mise au point par le Matre Jacques Levinet et la clinique Les Jardins de Sophia deCastelnau le lez dans l'Hrault, vient de recevoir une reconnaissance nationale par le milieu de la sant. Un coup de curpour cette activit mise en place pour la premire fois en France en 2008 au sein de la Clinique des Jardins de Sophia Castelnau le Lez 34170 pour les malades Alzheimer en hospitalisation de jour. La clinique des Jardins de Sophia est depuisdevenue le centre national de formation des instructeurs de canne dfense thrapeutique.

    Vingt-deux cliniques innovantes et engages en faveur de l'excellence mdicale, ont t distingues lors de la 8e di-tion des Trophes de l'hospitalisation prive le 17 juin dernier dans le cadre prestigieux du comit national olympique etsportif franais Paris. Les candidatures nomines pour la crmonie de la remise des trophes ont t slectionnesparmi plus de 130 dossiers par un jury compos d'experts et des plus hautes personnalits indpendantes du secteur dela sant.

    Chaque anne, les Trophes de l'hospitalisation prive, dans plusieurs catgories, rcompensent les initiatives innovan-tes et remarquables des cliniques et hpitaux privs.

    La clinique les Jardins de Sophia, situe sur la commune de Castelnau le lez dans le sud de la France, s'est distingueavec l'attribution par le jury de spcialistes, du trophe coup de cur, dans la catgorie sport et sant. Cette distinctiona honor la canne dfense thrapeutique et la clinique castelnovienne pour combattre les maladies neurodgnrativesen gnral et la maladie d'Alzheimer en particulier.

    Le Docteur Bernard Michel, mdecin directeur de la clinique et ancien champion de France de karat, a cr un parte-nariat novateur avec le Matre Jacques Levinet, expert international en arts martiaux et self dfense, crateur de la cannedfense. Cette discipline martiale a t adapte comme mthode de rducation et de stimulation chez les patients pr-

    Photos Edith LEVINET

  • sentant un dficit cognitif neurodg-nratif.

    Salu comme un succs par tousles partenaires, des malades aux fami-lles en passant par le corps mdical, leprojet a t prsent au congrs natio-nal de la maladie d'Alzheimer, ainsiqu'au congrs de mdecine physiqueet de radaptation. Cette reconnais-sance nationale n'aurait jamais vu lejour sans l'amiti qui lie les deux initia-teurs du projet, le Docteur BernardMichel et le Matre Jacques Levinet.

    Cette rcompense va renforcer lacration du centre unique en Francede formation des futurs instructeurs decanne dfense thrapeutique dans lesnouvelles installations de la cliniquedes Jardins de Sophia

    LA BIENFAITS DE LA CANNE DEFENSETHERAPEUTIQUE

    1. Travail de l'quilibreAvec l'ge on assiste une dgrada-

    tion des propriocepteurs avec tendan-ce la perte du centre de gravit. Les

    troubles de l'quilibre sont particulire-ment frquents chez la personne ge; ils sont responsables dans 30% descas de chutes plus ou moins srieuses.Il est trs facile de mettre en videncecette dgradation par le test de la cl :on place une cl sous le pied d'unjeune qui la reconnat de suite alorsque la personne ge aura de la diffi-cult. La pratique de la Canne DfenseThrapeutique Jacques Levinet(CDTJL) constitue une vritable rdu-cation des troubles de l'quilibre parles dplacements incessants sur lesquatre points cardinaux, amliorantainsi une meilleure perception spatio-temporelle et par induction, un regaind'quilibre et de proprioception.

    2. Lutte contre l'enraidissementVieillir est dans la majorit des cas

    synonymes de s'enraidir. La pratiquedes diffrentes ripostes CDTJL (hori-zontales, verticales, diagonales, tour-noyantes, hlice etc.) constitue unevritable rducation fonctionnelleavec assouplissements des structuresmusculaires des paules, des poig-nets et du rachis lombaire. La canne

    forme joue ici un rle majeur de sou-plesse articulaire.

    3. Lutte contre les tremblementsLa rptition inlassable du geste

    technique CDTJL amliore la prci-sion. L'excution de la technique s'ef-fectue alors en une seule action, sansaucune hsitation, diminuant d'autanttout tremblement existant ou prcoce.

    4. Lutte contre le vieillissementcrbelleux

    Les enchanements de la CDJL(parade, riposte, cls) prserve lerythme et l'harmonie du mouvementqui aurait tendance se dtriorer avecl'ge, si l'on s'en tient aux seuls gestesessentiels de la vie de tous les jours.

    5. Amlioration de la mmoirecnesthsique

    L'apprentissage et la connaissancedes diffrentes tapes de la progres-sion, ainsi que de la terminologie de laCDTJL, qui trouvent leur mise l'-preuve dans chaque examen degrade, sont autant de facteurs incita-tifs qui amliorent la mmoire.

  • Plusieurs instructeurs de Canne Dfense thrapeutique

    ont dj t forms qui commencent dispenser leur savoir-faire auprs de cliniques

    et structures prives de sant.

  • 6. Amlioration de la socialisationRetrouver une place, participer et s'in-

    tgrer dans une structure sportive, par lapratique de la CDTJL, constitue autant depaliers de socialisation pour une person-ne ge qui ne se sent pas dconnectepar rapport aux plus jeunes. Au del dulien humain, c'est le respect de la person-ne en tant que telle (ge ou pas) qui estapprcie au sein de notre pratique.

    7. Sport pour tousLes qualits anti-stress de la CDJL,

    face au climat d'inscurit de notresicle, constituent galement un atout

    non ngligeable de la confianceretrouve. Le sport la porte de tous, travers une discipline sportive, lafois ludique et scurisante, pour lebien tre moral et mental. Un vasteprogramme, pourrait on croire, maisles rsultats sont toujours au rendezvous au-del des dispositions de cha-cun, mme des plus ges.

    8. Motivation et plaisirHommes et femmes de tout ge,

    sportifs ou pas, toutes et tous trouventdans la pratique de la CDTJL un rem-de l'ennui de la vie de tous les jours.

    Si la peur de l'agression et la recher-che des moyens de la contrarier cons-tituent les principales motivations dedpart, au fur et mesure des entra-nements, la CDTJL devient un instru-ment familier qui accompagne biensouvent, les uns et les autres, dans lesactes ludiques de la vie quotidienne,comme la marche et la distraction.

    Plusieurs instructeurs de CanneDfense thrapeutique ont dj tforms qui commencent dispenserleur savoir-faire auprs de cliniques etstructures prives de sant.