tr torn— imm (^= fages| torn— imm (^= fages| 10centimes—fftïilonmmatin—10cento {«%kpagres}

Download Tr torn— IMM (^= Fages| torn— IMM (^= Fages| 10Centimes—FftïIlONMMATIN—10Cento {«%kPagres}

Post on 27-Jun-2019

215 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Tr torn IMM (^= Fages| 10CentimesFftIlONMMATIN 10Cento {%kPagres} Mardi18Septembre1017TflfrwrimrBramra.teMt^Aiiainisiraleup-Dliju-GrantO. RAN DOL. ETAfiiinistraion,ImpressionsetAnnonces,TL.10.4:7

    35, Hue Fontenolle, 35

    A&resse Tlgraphique : EA1TD0LE Ea70 Le Petit Havre RDACTEUR EN CHEFJ.-J. CASPAR -JORDANTlphoaeSecrtaire Gnral : TH. VALLS!Rdacilon, 35, rue Fonfenelle - T!. 7.60ANNONCE

    AU HAVRE.. Bureau du Journal, 112, boul1de StrasDourg.L'AGENCE IIAYAS,8, place de Ia Bourse, estseulo eharge de recevoir les Annonces pourle Journal.

    Ls PETITHAVREest dsignpeur les AnnoncesJndiciaires et lgelesbsiwOmm

    A PARIS .

    ORGANE RPUBLIGAIN DMOGRATIQUE1

    Le plus fort Tirage des Journaux de la Rgion

    ABONNESVIENTS

    35 Fr.Lo Havre, la Seine-Infrieure, l'Eure,l'Oise et la SommeAutres Dpartements{{Union PostaleDns'ationnegclenwnt,SANSFRAIS, danstons tesBarsaux deFrancs de Posts

    Trois Mois Six Mois

    T Fr. 4 Fr.

    8 X5 Fr,S3 SS Ff.

    UxAu

    lo Ipip HiisseLes vnements, en Russie, se prcipi-feent.Kous avons donn chaque jour les informations qui nous sont parvenues ausujet do l'attitude prise par le gnral Kornilof et des vnements qui s'eu sontsuivis.Kornilof avail-il Ie dsir sincre de ra-gir vigoureusement contre un tat d'anar-cliie d'culant plus deplorable qu'il se produit en presence de la menace allemandeet menerait infailiiblement ia Russie a uneestastrephe?Elait-il maneeuvr, peut ctre sans le sa-voir, par des influences oceultes, cn vuers les exigences croissaoits des oiaxl-mastt-g et l'iaiii'rence pias oa moins hos-tite des partis modrs, la position ds M.Kerensky tea.be dsvenir trs difficile.Comma ies tigrammes qui apportcmt dasinforms tiocs antheatiques mettent jusqu'Adeux on trois jours pour vwair do Petrograd jamais ces retards B'nnt t pius regret-ta-;!e it es! possible quo ia situation aitvolii (i-pi is ts3 dernires noavees replies a Paris. On douto cepeadant qu'etle aitpu a'amfclior r d'uno manire dcifive. M.K;'reky, dont ia politique a tocqoors enn-sist A largir ie pius possible la base dugouveraemect, no sembliit pas avoir perdul'espoir de fsire entrer dans so ministreles reprsentants des partis meders. On nesaitqueiie force effective its lui apporteraient,snrtout si ie gouvernement doit roster aPetrograd.La propaganda maximaiiste gsgne du Ur-rsia : Le maximatitme, crit le Dien, s'estre'.ev tr- vita de l'chec qu'il avait subiea jfiitlet. Nans sommes tons tmoins de cefait : la parite raliste do la dmocratierui-se rrcuie, sans r?istnce sr lease, sousla pousse. Las tigrammes de Petrogradconfirmant cette constatation. lis permettsnimrat da peaser que le programme actaei

  • Le Petit H.iVie Hardi 18 SptemKre1917

    LE CAS TURMELUne dclaration de M. Paul DaschanelUn rdacteur du journal Le Temps a dft-Boacd a M. Paul Daschanel, prsident de iaChambre, ce qn'il savait, an sujet de la somme trouve dans un vestiaire de la Chambre.11lui a rpondn : Le 10 jnillet, un questeur m'informaqu'un garcon de la Chambre, en rangeantflesvestiaires, avait trouv la veiile dans la par-tie de l'un d'eux a'.tribue k M. Tunnel,nnt enveloppe onverte, saus-adresse, conte-nant 23.000 francs en billets de la Banquesuisde (aucnne autre p:ce, aucnne indication) ; qn'il l'avait, suivant la rgle, remisea soti-ch' f ; que celrri-ei i'avait forte k laqpesture, et qa'ecfin la qr.eeture I'avait d-pr.se a la caisse, en attendant qu'on vlot larcciamer. Peu aprs, tin aulre questeur m'informaqu'un individu paraissant suspect vcaait datemps ea temps s'entretersir avec M. Turmeldans la sille des Pas Perdus. II ma pria demc-tlre ie ministre da ('intrieur au courant.L'iudividn enqueslion fut surveili. L'enqtric continna pendant la spara-tion de la Chambre. fi'antre psrt, M. Tor-mei avait quitt Paris ds le 17 jutllet, jecrois. Ii tait Loudac, ct il ne reviat pasavant nctre prorogation. Etant doon ces cireoastacces, nousEvon dcid de contineer a recevoir iestclairc ssements que i'eeqnle pouvait four-mr et de voir noire collgue d3 la rentre,d'auires procds pouvant prsenter, il tonsles points de vue, des inconvnients plusgraves. Voos savcr. le reste. Une iettre de M. Turme

    D'aulre part, M. Turmel a i convoqulondi nialio, dans le cabinet du prsidentde ia Chambre, en prieoce des questenrs.Vivtm nt et Ionpoement pouss de (aireconn, itre i'origme de lasomme troavedansson vestiaire, ainsi que ics norns des roai-rons qui Ia lui ont verse, il s'y est refas.Un quart d'b.eure aprs, il est revenu de-macdcr une audience et il a crit la leltresuivante :

    Paris, 17septembre.Morsleur le prsident,Messieurs les questears de la Chambredes dputs.

    Le payeo-etit qui m'a (6 fait Fa t par Ia Ban|tie fdrale suisse et arait pour objet Ie payetnei.t de eonseils donns pour bnficierde droitsfiscaux cl simiiaires, en France.

    I. TUBMEL.Le Figaro dit qua Ie gouvernement ne sedcidc ra pas a repondre a l'interpellation deM Turmel tant que le dput ne promeltrapas d'expiquer ia provenance de la sommeen billets suisses.

    Un engagement naval dans la Balliqueserait prochain

    Une dpche de Stockholm, 16 septembredit que, selon un tigramme, lei naviresde guerre ademands ont dfttrnit les champsde mines qui protgeaient l'entre du gonede Riga devenue aiasi libro.La lloite russe s'est retire dans Ie Nordvers sa base principale.Un grand nombre de sons-marins allemanos ont fait leur rapparition dans leseaex Calandaices et Ton s'attend k una attaque navaie.L'entre da golfe de Finlande est dlennspar ies forces principals de la flotte russe Sans laisser de traces D'aprs des dtails donns par fes journaox sur I'attaque des sons-marins de deuxgoiettes ar.glaises, il sembleralt que les pirates ess&yent de cooler ie3 navires sanslaisser de ir, ces .Lv golette Jane Williams- n, d'Arlovv, estconie le 10septembre dausl'aprs-midi parnn socs-marin qui ensuite continue son feusur l'quipage rfugi dans un canot ; lorsqua l'quipage fut recueiili par un chalulieranglais, on tronvadans ie canot lecapitainele tecond ct un matelot bieiss et trois autres hommes morls.Le 11 seplcmbro, Ia golette William , deDublin, est altsqne par un sous-marin quila coule et qui ouvre ensuite ie feu surl'quipage avec des shrapnels, un hommea t fa'ess.

    LAGIEEEARIENNEUn avion en Hammes

    Un appareil qu'ailaient livi er deux avia-leurs roiliiaires, ies frrc s Tessier, cs1.tomben llsmmes sur le lerritoire do Beauchamps.Les avia'.onrs ont t carbonises.Uns tentative d'vaslon de GarrosL'Aftmblodt apprend qu'un Sudois dunoin dc Kavl llolmborg vient d'tre arr enAUemsgoe pour avoir lent do fairs vaderle eibre aviatear francais lloiand Garros.

    ie GaralRiberprayest tu devantVerdun

    Un clief valeurenx, lo gnra! Riberpray,vient da trouver une mort glorieuss devantVerdun. Ancien professeur il l'Ecoie deguerre, o il fut charg duraut un certaintemps du cours do lorufications, le vaiilantsoldat, qni avait rempu les fonctions desous chef de cabinet do M: Berteanx, au ministre de ia guerre, partit au dbat do laguerre comroo colonel dn 10e rgiment dugnie. La science et ia bravoure qa'il d-ploya au Bois-le.Prtre le fit nommer rapide-mect gnrai de brigade. G'est en renouve-lant ies mme3 exploits eomme gnrai dedivision au bois des Caurires, qu'il vient detomber au champ d'honneur.

    EN ANGLETERREComment est mort lord KitchenerM. Cooper, le depute anglais qui interpella la suite du sinistre o prit lord K tchener,clclare dans Ie SundayUn aid qu'il n'y a plusaucuu doute a avoir sur ta mort de lordKitchener. Ii a t noy et 1naufrago dontii tut victime a t caus par une bombapiace sous la salie a manger du croiseurpar des agents atlemands.

    _

    lJV SUISSE

    chen et ie capiiaintOutn. It y a cn danscelteaffairevicgt-cinqarrestalions.Rehmrecevait1,500francspar moisd'ap-poimementsflxrs,et 1000francspar Information intressantesur la France.Cet argent lui tait paypar Ie service qllemandd'espioncago.II se faisaitexpdierdes mou-choirset desgants de France,sur iesquelsoa crivaitavecuneeners spciale le&ren-seignementsqu'on voaiaitdonner.

    ProcsenliantstrafcisonenItalicLes journaux annorcent que les dbatsde plusienrs procs en haute trahison vontsa drouler devant Ie tribunal militaire deRome.Panni les inculps de ces divers procs setri uvent ceox journaliste?, M. Santoro, directeur d'uuefevue maritime, qui, avant iaguerre, sjourna en Autr.che, et M. Mansue-ti, correspondant romain d un journal mila-nais.

    Cn arrle vingl-cinq espions allemandsOa vient d'ariter dms p-usieurs villes deSuisse et en pariicmivr i Geuve, unequan-tit d'espions qui travaiiiaient conire laFrance. Le chef de la bande est un certainHermann Hehm qui diiigeaitses sons Ordresavrc sa fernme Jniie Robellas, origlnaire duVal-is. Rebm est nn ancien luibur qui -ha-bi'ait Ia Suisse depnis queique temps.On a tronv clirx lui, k l'imrieur d'unbuste de pldtre, une gro>.-esomme d'argent.II etait en rapport avec dis Allemands duconsulat de Genv nts deux espions acmaudsnotoires,Snnons-

    LeComitd'AconEeonomiqueLe Journal Ojjiciel pub! ia FarrL sovant'Cxant ies attibutions et ie fonciionneaientdu Comit conomique, icslitu pir Ia d-cret du 12 septembre :Article premier. Le Comit corsonai-quo a pour mission de coordonner Factiondes adraiisiratious et services chargs desintrts cotomiques du prys, particniire-ment en ce qui concerna ie ravitailiementde l'arme et de la population civile, en raa-tires, matrieis et objets d'alimentation,leur production, acquisition ot rparlition,ainsi qce les transports et affrtemeiits denavires.Il snit i'excuiion des mesures prises keet r fft.Art. 2. Les sous secrlaires d'Etat aublocus, aux lioances, au commerce ct auxtransports maiitimes prenneEt part auxtravaux du Comit pour l'exanien cle3all tires rentraut dans leurs allribuiions.Art. 3. Le Comit conomique se runif,sur la convocation do son prsident, unoou plufisttrs fois chaque ssmaine, snivanties btsoins.Le secrtaire du Comit communique auxdpa' tements int

Recommended

View more >