these - vetagro · pdf file 2005. 12. 14. · 5.3 dermatite atopique / urticaire...

Click here to load reader

Post on 05-Feb-2021

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON

    ANNEE 2005 – THESE N°12

    ETUDE DE L’ATOPIE CHEZ LES EQUIDES. ETUDE COMPARATIVE DE SON TRAITEMENT CHEZ

    L’HOMME ET CHEZ LE CHEVAL

    THESE

    Présentée à l’UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1 (Médecine - Pharmacie)

    et soutenue publiquement le 27 janvier 2005 pour obtenir le grade de Docteur Vétérinaire

    par

    BERTHOLDY Thomas Né le 23 décembre 1978

    à Chambéry

  • A Louis

  • A Emilie, pour ton aide précieuse, pour tous ces moments de bonheur passés et à venir

  • A mes parents, pour votre soutien et votre immense générosité

  • Etude de l’atopie chez les équidés ; Etude comparative de son traitement chez l’homme et chez le cheval

    9

    Sommaire Introduction 11 1ère partie : Etude de l’atopie chez le cheval 12 1 Définitions 12 2 Etude immunologique 12

    2.1 Rappels sur les quatre différents types d’hypersensibilité 12 2.1.1 Hypersensibilité de type 1 ou immédiate 13 2.1.2 Autres types d’hypersensibilité 19

    2.2 Particularités immunologiques chez le cheval 21 2.2.1 Immunoglobulines sériques 21 2.2.2 Immunoglobulines tissulaires 21 2.2.3 Mastocytes 21 2.2.4 Identification des médiateurs chimiques de l’hypersensibilité spécifique chez le cheval 21

    3 Etude clinique 22 3.1 Examens complémentaires utiles pour le diagnostic de l’atopie chez le cheval 22

    3.1.1 Tests cutanés par intradermoréactions (IDR) 22 3.1.2 Test d’éviction 24 3.1.3 Test d’exposition 25 3.1.4 Test de dosage des anticorps circulants – ELISA 25 3.1.5 Test de dégranulation des basophiles 26 3.1.6 Test de transformation lymphoblastique 28 3.1.7 Sensibilité à l’histamine 28 3.1.8 Test d’inhibition de la migration des macrophages 29

    3.2 Souffle 29 3.2.1 Epidémiologie 29 3.2.2 Signes cliniques 30 3.2.3 Etiologie 31 3.2.4 Pathogénie 37 3.2.5 Diagnostic 42 3.2.6 Traitement 45

    3.3 Dermatite atopique 47 3.3.1 Etio-pathogénie 48 3.3.2 Signes cliniques 48 3.3.3 Diagnostic 49 3.3.4 Diagnostic différentiel 51 3.3.5 Traitement 52

    3.4 Autres manifestations cliniques 54 3.4.1 Urticaire récurrente 54 3.4.2 Hypersensibilité aux piqûres d’insectes 57 3.4.3 Hypersensibilité alimentaire 63

  • Etude de l’atopie chez les équidés ; Etude comparative de son traitement chez l’homme et chez le cheval

    10

    2ème partie : Etude d’un traitement spécifique : l’hyposensibilisation ou immunothérapie spécifique 65 1 Objectif et principe 65 2 Modifications immunologiques induites par l’immunothérapie spécifique 65

    2.1 Anticorps bloquants 66 2.2 Réduction de sécrétion des IgE 66 2.3 Modulation de la réponse des mastocytes et des basophiles 66 2.4 Modulation des sous-classes de lymphocytes et des autres cellules régulatrices 67

    3 Applications thérapeutiques chez l’homme et efficacité du traitement 68 3.1 Indications 68 3.2 Rhino-conjonctivite 68 3.3 Asthme 69 3.4 Hypersensibilité aux piqûres d’insectes 69 3.5 Allergie alimentaire 70

    4 Techniques employées chez l’homme 70 4.1 Immunothérapie par voie sous-cutanée 70

    4.1.1 Préparation des vaccins allergéniques 70 4.1.2 Technique 75

    4.2 Immunothérapie par voie locale 81 4.2.1 Rappels immunologiques sur l’immunothérapie locale 81 4.2.2 Généralités 83 4.2.3 Immunothérapie par voie nasale 83 4.2.4 Immunothérapie bronchique 85 4.2.5 Immunothérapie orale 85 4.2.6 Immunothérapie sublinguale 87 4.2.7 Autres techniques 88

    5 Etat des lieux chez le cheval 92 5.1 Hypersensibilité aux piqûres d’insectes 92 5.2 Souffle 93 5.3 Dermatite atopique / Urticaire récurrente 93

    6 Evolutions des traitements et perspectives 93 6.1 Nouvelles formes d’immunothérapie 93

    6.1.1 Allergoïdes 94 6.1.2 Isoformes d’allergènes naturels 94 6.1.3 Allergènes recombinants 94 6.1.4 Vaccins à ADN 95 6.1.5 Vaccins peptidiques 95

    6.2 Avenir des traitements des maladies allergiques 96 6.2.1 Prévention de l’activation des lymphocytes T 96 6.2.2 Modulation de la différenciation Th1/Th2 97 6.2.3 Anticorps anti-IgE 100 6.2.4 Inhibition de l’activation des éosinophiles et de la chemo-attraction 101

    Conclusion 103 Bibliographie 105

  • Etude de l’atopie chez les équidés ; Etude comparative de son traitement chez l’homme et chez le cheval

    11

    Introduction L’atopie est un syndrome bien connu en médecine humaine ainsi qu’en médecine vétérinaire dans l’espèce canine. Chez le cheval, certaines pathologies impliquant différents appareils (cutané, respiratoire…) peuvent être considérées comme des manifestations atopiques. L’allergologie vétérinaire, qui profite des progrès considérables réalisés en allergologie humaine, est un domaine en plein essor. Les techniques diagnostiques se développent, permettant ainsi de mieux adapter le traitement et d’en accroître l’efficacité. L’éviction de l’allergène responsable n’est pas toujours envisageable et on a ainsi souvent recours à des traitements symptomatiques parfois tout au long de la vie de l’animal, avec les effets secondaires que cela comporte.

    L’hyposensibilisation, qui vise à diminuer de façon spécifique la réponse allergique de l’animal vis-à-vis des allergènes auxquels il est sensibilisé, pourrait représenter une alternative intéressante dans le traitement de certaines affections atopiques. Ce mode de traitement et également appelé immunothérapie spécifique, traitement biologique ou encore désensibilisation. Nous verrons dans un premier temps les différents mécanismes impliqués dans la pathogénie de l’atopie ainsi que les expressions cliniques de l’atopie chez le cheval. Puis nous nous intéresserons au traitement spécifique par hyposensibilisation : son principe et les différentes techniques employées. Enfin nous dresserons un état des lieux des applications chez l’homme et chez le cheval.

  • Etude de l’atopie chez les équidés ; Etude comparative de son traitement chez l’homme et chez le cheval

    12

    1ère partie : Etude de l’atopie chez le cheval

    1 Définitions L’atopie est définie comme une hypersensibilité avec une prédisposition familiale, de la peau et des muqueuses à des allergènes environnementaux associée à une production accrue d’IgE ou une réaction altérée non-spécifique dans des systèmes d’organes variés [1].

    Chez les carnivores, la principale manifestation clinique de l’atopie est une dermatite récurrente et prurigineuse alors que chez l’homme, la rhinite allergique, l’asthme bronchique et les allergies alimentaires sont également reconnues comme des signes d’atopie. Chez le cheval, l’expression de cette maladie est principalement cutanée avec notamment la dermatite atopique, l’urticaire récurrente, l’hypersensibilité aux piqûres d’insectes et l’hypersensibilité alimentaire. Elle est également respiratoire avec le « souffle » qui porte de nombreux noms : Chronic Obstructive Pulmonary Disease ou broncho-pneumopathie obstructive chronique, heaves, asthme équin,…[2] L’atopie s’apparente en fait à une hypersensibilité de type 1, caractérisée par une production accrue d’immunoglobuline (Ig) E, une dérégulation des lymphocytes T, une décharge de médiateurs de l’inflammation augmentée ainsi qu’une hyper-réactivité des organes [1]. Chez le cheval comme chez l’homme, cette pathologie peut aussi être associée à une hypersensibilité retardée (type 4)

    2 Etude immunologique

    2.1 Rappels sur les quatre différents types d’hypersensibilité

    L’hypersensibilité est une exacerbation de la capacité d’un organisme à répondre à

    l’introduction d’antigènes auxquels il a été préalablement sensibilisé. Se développe alors une réaction immunologique spécifique d’une ampleur telle qu’elle conduit à un débordement de sa fonction protectrice et à des altérations indésirables, caractérisant l’état allergique. Actuellement, on utilise indifféremment les termes d’« hypersensibilité » et d’« allergie »[3] Il existe quatre types d’hypersensibilité, d’après la classification de Gell et Coombs. Les trois premiers types d’hypersensibilité sont dus à des anticorps ; le quatrième implique essentiellement des cellules T et des macrophages.

  • Etude de l’atopie chez les équidés ; Etude comparative de son traitement chez l’homme et chez le cheval

    13

    2.1.1 Hypersensibilité de type 1 ou immédiate

    2.1.1.1 Etapes de la réaction d’hypersensibilité de type 1 L’hypersensibilité immédiate se déroule en différentes phases pour chaque allergène. Les antigènes inhalés (pollens, poussières, squames…) seraient transportés à partir des poumons via le sang et la lymphe jusqu’à la peau. On pense également que les allergènes pourraient pénétrer dans l’organisme par voie percutanée autant chez les hommes atteints de dermatite atopique que dans l’espèce canine. Ceci expliquerait que les zones glabres comme le museau, la région péri-oculaire ou les zones à peau fine comme le chanfrein, l’abdomen, les ars seraient plus touchées chez le chien [4].