Système d’Information sur les Marchés Agricolesinter- ?· Système d’Information sur les Marchés…

Download Système d’Information sur les Marchés Agricolesinter- ?· Système d’Information sur les Marchés…

Post on 16-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Systme dInformation sur les Marchs Agricoles

    1

    SYNTHESE DE LA SITUATION DES MARCHES AGRICOLES

    Mois dAot 2008 La situation des marchs agricole est caractrise au cours de ce mois par une amlioration du niveau de lapprovisionnement en crales sches. Les prix de ces dernires connaissent une trs lgre variation par rapport leurs niveaux du mois prcdent : +2% pour le mil et +1% pour le sorgho et le mas. Les prix moyens du riz local et du riz import prsentent quant eux une augmentation de 3% chacun. Sagissant du nib, la tendance de prix est plutt la stabilit.

    Cette relative stabilit de prix des crales sches observe au cours de cette priode, rsulte de :

    la rgularit des prcipitations se traduisant par un accroissement normal du cycle vgtatif du mil entranant ainsi la prsence par endroit du nouveau mil (local et nigrian) sur certains marchs nigriens (cas de Gaya, de Loga et de Tra) ;

    lamlioration de loffre (issue de la nouvelle production) du mas en provenance du Ghana et du Bnin ;

    la poursuite des oprations de vente prix tudi du sorgho et du mas excutes par lOffice des Produits Vivriers du Niger (OPVN) ;

    la distribution gratuite des crales aux populations vulnrables par le Gouvernement et ses partenaires dans certaines localits (cas des oprations ralises par le PAM dans la rgion de Tahoua o 2 854 tonnes du riz import ont t distribues au cours de ce mois daot 2008).

    Toutefois, les niveaux actuels de prix de tous les produits suivis, demeurent trs levs par rapport ceux de la mme priode de lanne 2007 : +41%, +46%, +79% et +42% respectivement pour le mil, le sorgho, le mas et le riz import.

    De mme, compars la moyenne de cinq dernires annes (2003-2007), les prix du mil (+18%), du sorgho (+20%), du mas (+50%) et du riz import (+40%) sont rests des niveaux trs levs.

    Cependant, par rapport la moyenne de 2005 (anne de crise alimentaire au Niger), except le riz dont le prix moyen est en accroissement de 26%, les prix de toutes les crales suivies sont rests des niveaux trs bas (cf. Graphique 1et 6).

    INTRODUCTION : Dans un contexte de dficit chronique de production, les marchs jouent un rle de plus en plus croissant dans la scurit alimentaire des mnages. A cet gard, le suivi des marchs revt une importance capitale dans lalerte prcoce. Lintgration de la dynamique de fonctionnement des marchs dans la prise de dcision permettra davoir une analyse plus complte en termes dimpact sur laccs des mnages la nourriture mais galement de mieux comprendre les circuits dapprovisionnement et la capacit du march faire face la demande. Dans le cadre du renforcement de la surveillance des marchs au Niger, le SIMA en collaboration avec le PAM, le FEWS NET et le CILSS a mis en place avec succs un dispositif de collecte de donnes sur les marchs des zones vulnrables et transfrontaliers en 2006 et 2007. Lapprofondissement de ce partenariat productif a ainsi conduit en 2008 lintgration dans le dispositif actuel de 10 marchs transfrontaliers (Nigeria, Bnin, Burkina) additionnels sur lesquels la collecte de donnes est faite de faon hebdomadaire avec des appareils lectroniques PDA (Personal Digital Assistance). Au total 80 marchs sont suivis. Un bulletin dinformation sur les marchs est produit chaque mois et permettra de renforcer le dispositif dj existant financ par le Gouvernement du Niger et lUnion Europenne.

  • Systme dInformation sur les Marchs Agricoles

    2

    Le mil Au mois daot 2008, loffre du mil sest amliore sur 30% des marchs suivis par rapport au mois de juillet 2008. Cette situation sexplique essentiellement par :

    la poursuite des oprations de dstockage des crales par les commerants locaux (cas de Dogon Doutchi, de Garar, de Kaou, de Ballayara, ) ;

    laugmentation des volumes des importations (constitues de lancien stock et de la nouvelle production de cette crale) en provenance des pays voisins notamment le Nigeria (constats faits Loga, Tra et Gaya).

    Dautre part, loffre du mil est en diminution sur 18% des marchs suite au rtrcissement continuel (voire la fin) de loffre des producteurs et la monte de prix au niveau certaines sources dapprovisionnement. Laugmentation du cot de transport sur certains marchs du Nord Nigeria (Damassak/Nigeria et Ma-Adua/Nigeria) a considrablement diminu les volumes des importations destination des marchs de NGuelkolo et de Main Saoroa tous dans la rgion de Diffa. Lvolution de loffre est au cours de cette priode stable sur 52% des marchs suivis. En gnral, loffre du mil demeure globalement satisfaisante sur presque lensemble des marchs suivis au cours de ce mois daot 2008. Graphique 1 : rpartition des observations sur loffre de mil

    30% 21%

    52%

    71%

    18%

    8%

    0%10%20%30%40%

    50%60%70%80%

    Porportion

    Augm entation Stabilit Dim inution

    aot-08

    juil-08

    Quant la demande du mil, elle a t sur les marchs suivis par le SIMA :

    en augmentation sur 33% des marchs suite au tarissement de loffre des mnages agricoles destine aux travaux champtres et la prsence massive des leveurs nigriens et Tchadiens dans la partie Est du pays pour leur ravitaillement (Cas dNGuelkollo, de Main Saroa et de NGuigmi) ;

    en baisse sur 13% des marchs en raison principalement de lapparition par endroit de la nouvelle rcolte du mil et de son autoconsommation au niveau des mnages des zones agricoles ;

    stable sur 54% des marchs suivis. Tout comme loffre, globalement la demande du mil sur les marchs est reste stable au cours de cette priode.

    Graphique 2 : rpartition des observations sur la demande du mil

    33% 29%

    54%58%

    13% 13%

    0%

    10%

    20%

    30%

    40%

    50%

    60%

    Porportion

    Augmentation Stabilit Diminution

    aot-08

    juil-08

    11.. OOffffrree eett ddeemmaannddee ddee ccrraalleess

  • Systme dInformation sur les Marchs Agricoles

    3

    Le mas Loffre du mas au cours du mois daot 2008, sest considrablement amliore en raison dune augmentation des volumes des importations partir des pays fournisseurs comme le Ghana, le Bnin, le Burkina et la Cte dIvoire. Sur certains marchs de ces pays, lamlioration du niveau de loffre de cette crale rsulte essentiellement de :

    lapparition de la nouvelle production de cette crale ;

    la poursuite des oprations de dstockage du mas issu de la campagne de commercialisation prcdente ;

    la bonne allure de la prsente campagne agricole dhivernage 2008 au niveau rgional.

    Toutefois, les marchs comme Abalak, Keita, Garhanga, Bankilar, Fillingu, Bonfeba et Ayorou nont au cours de ce mois daot 2008 nont fait cas daucune transaction commerciale du mas. Il convient ici de prciser que la plupart de ces marchs se trouvent dans des zones rurales classes vulnrables o la demande du mas est quasi-nulle (surtout en situation de bonne disponibilit du mil). En effet les informations collectes sur les diffrents marchs suivis, montrent que loffre du mas au cours du mois daot compare celle du mois prcdent est :

    Stable sur 54% des marchs ; En augmentation sur 25% des marchs ; En baisse sur 21% des marchs en

    raison dune diminution de loffre en provenance du Nigeria (cot de transport lev et fluctuations de taux de change), et une faible affluence des commerants trangers (12%) par rapport ceux du Niger (84%).

    Laffluence des producteurs locaux (gnralement situs le long du lit de Lac Tchad et de la Komadougou) ne reprsente que 4% au mois daot 2008.

    Sagissant de la demande du mas au mois daot 2008, 20% des marchs suivis ont

    enregistr une augmentation. Cette dernire est principalement lie la reconstitution des stocks mnagers et dans une moindre mesure la prsence des leveurs sur les marchs pour leur ravitaillement. Dautre part, 64% des marches suivis ont prsent une situation stable de la demande du mas alors quelle est en diminution sur 16% des marchs. Le riz Les marchs de riz sont domins par les importations. Ces dernires proviennent essentiellement des pays asiatiques. Le riz local existe, mais sur un nombre trs restreint des marchs. Il est produit et commercialis principalement dans les rgions du fleuve Niger (Tillaberi), le long de la Komadougou et du lit du lac Tchad (Diffa). Par rapport au mois de juillet 2008, loffre du riz est stable sur 45% des marchs. Elle est en hausse sur 34% des marchs suite une amlioration de lapprovisionnement et la prsentation sur certains marchs de la production locale issue des Amnagements Hydro Agricoles dans certaines localits de la rgion du fleuve (Cas de Bankilar). Elle est cependant en baisse sur 21% des marchs. Compare au mois de juillet 2008, la demande de riz est :

    stable sur 48% des marchs suivis ; en augmentation sur 32% des marchs

    suivis ; en diminution sur 20% des marchs.

    suivis suite aux oprations de vente prix tudi de cette crale au niveau des magasins de lOffice des Produits Vivriers du Niger (OPVN) et la distribution gratuite des vivres aux populations vulnrables. A titre illustratif, 2 854 tonnes du riz import ont t distribues par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) aux populations de la rgion de Tahoua au cours de ce mois daot 2008.

  • Systme dInformation sur les Marchs Agricoles

    4

    Le mil Le prix moyen du mil au dtail se situe au cours de ce mois 216 F CFA/kg, soit trs peu diffrent de celui de juillet 2008 (209 F CFA/kg).

    Cependant, des hausses importantes ont t observes sur certains marchs situs en zones vulnrables. Cest les cas de Keita (+37%), de Kaou et dAbala/Filingu (+23% chacun) cause de limportance de la demande locale sur ces marchs face au rtrcissement (voire la fin) de loffre des producteurs.

    Par contre, des baisses significatives ont t observes Gothye (-20%), Gaya (-11%) et Loga (-8%). Sur ces marchs, la prsence du nouveau mil local et nigrian au cours de cette priode constitue la principale justification de cette tendance baissire de prix. Graphique 3 : Evolution du prix moyen du mil sur lensemble du pays

    120130140150160170180190200210220230240250260270280290300310

    oct

    nov

    dc

    janv

    fvma

    rsav

    ril mai

    juin

    juille

    tao

    t

    F C

    FA/K

    g

    2007-2008 2006-2007moyenne 5 ans 2004-2005

    Les niveaux de prix les plus levs, sont enregistrs au cours de cette priode NGuigmi (320 F CFA/kg), Mokko/Dosso (357 F CFA/Kg) et NGuelkollo (254 F CFA/kg). Ce relvement de prix sur ces marchs trouve essentiellement (pour les deux marchs relevant de la rgion de Diffa) sa justification dans laugmentation du cot de transport ( partir de la source dapprovisionnement) et la prsence massive des leveurs Nigriens et Tchadiens sur les

    marchs pour leur ravitaillement.

    A loppos, les prix les plus bas, sont observs Garar (141 F CFA/Kg), Bakin Birgi (156 F CFA/Kg) et Tanout (159 F CFA/Kg).

    Graphique 4 : Moyennes des prix du mil par rgion

    100120140160180200220240260280

    Agad

    ez Diffa

    Doss

    o

    Marad

    i

    Taho

    ua

    Tillab

    ryZin

    der

    CU N

    iamey

    F C

    FA/K

    g

    aot-07

    aot-08

    juil-08

    Par rapport au mme mois de la campagne de commercialisation prcdente et la moyenne des cinq (5) dernires annes (2003-2007), le prix moyen actuel du mil prsente un niveau plus haut de 41% et 18% respectivement.

    Cependant, compare la moyenne de la mme priode de lanne 2005, le prix moyen du mil prsente au cours de ce mois une baisse de 27%. Le sorgho

    Lvolution de prix du sorgho est identique celle du mil. Elle est marque au cours de ce mois, par une trs lgre variation par rapport au mois prcdent. En effet, le prix moyen du sorgho au cours du mois daot 2008, se situe 209 F CFA/Kg contre 207 F CFA/Kg du mois prcdent. Cependant, les marchs de Ouallam (-21%), de la Commune Urbaine de Tahoua (-12%) et de Dan Issa (-10%) ont enregistr les baisses les plus importantes du mois. Cette situation trouve essentiellement sa justification dans lexcution des oprations de distribution gratuite de cette crale aux populations vulnrables de ces localits au cours de cette priode. Ces oprations ont t ralises par le gouvernement et ses partenaires dans des zones classes vulnrables. Les niveaux actuels de prix du sorgho oscillent entre 136 F CFA/kg Garar et 281 F CFA/kg Gaya.

    22.. AAnnaallyyssee ddeess pprriixx ddeess ccrraalleess eett dduu nniibb

  • Systme dInformation sur les Marchs Agricoles

    5

    Graphique 3 : Moyennes des prix du sorgho par rgion

    100120140160180200220240260280

    Agad

    ez Diffa

    Doss

    o

    Marad

    i

    Taho

    ua

    Tillab

    ryZin

    der

    CU N

    iamey

    F CF

    A/Kg

    aot-07

    aot-08

    juil-08

    Par rapport au mme mois de la campagne

    prcdente et la moyenne des cinq dernires annes (2003-2007), le prix du sorgho au mois daot 2008 demeure un niveau lev de 45% et 19% respectivement.

    Par contre, compare la moyenne de la mme priode de lanne 2005, le prix moyen actuel du sorgho prsente au cours de ce mois une baisse de 30%.

    Le mas

    Tout comme celui du mil, le prix moyen du mas (270 F CFA/kg) au cours du mois daot 2008, est marqu par une relative stabilit par rapport au mois prcdent. Cette situation se justifie essentiellement par :

    lamlioration des volumes des importations en provenance de Ghana et Bnin travers la mise sur les marchs dapprovisionnement de la nouvelle production de cette crale ;

    les oprations de vente prix tudi de cette crale excutes par lOffice des Produits Vivriers du Niger (OPVN) dans plusieurs localits du Pays;

    et dans une moindre mesure lamlioration de la disponibilit du mil sur les marchs et/ou lapparition par endroit de sa nouvelle production.

    Les prix extrmes du mas sont observs au cours de cette priode, sur les marchs de la Communaut Urbaine de Tahoua (366 F CFA/kg) et de Tra (226 F CFA/kg).

    Graphique 4 : Evolution du prix moyen du mas sur lensemble du pays

    140

    160

    180

    200

    220

    240

    260

    280

    oct

    nov

    dc

    janv

    fv mars

    avril ma

    ijui

    njui

    llet

    aot

    F C

    FA/K

    g

    2007-2008 2006-2007moyenne 5 ans

    Compare la moyenne de aot 2007, le prix moyen actuel du mas a significativement grimp de 78%. Par rapport la moyenne des cinq dernires annes, le prix moyen du mas demeure galement en hausse de 49%. Graphique 5 : Moyennes des prix du mas par rgion

    100

    150

    200

    250

    300

    350

    Agad

    ez Diffa

    Doss

    o

    Marad

    i

    Taho

    ua

    Tillab

    ryZin

    der

    CU N

    iamey

    F C

    FA/K

    g

    aot-07

    aot-08

    juil-08

    Le riz

    Compar la situation de prix du mois prcdent, le riz connat au cours de cette priode, une lgre augmentation de son prix moyen. Ce dernier slve au cours de ce mois 473 F CFA le Kilogramme, soit un accroissement de 3% par rapport son niveau de juillet 2008.

    Les niveaux des prix du riz import varient au cours du mois daot 2008, dans la fourchette de 387 F CFA/kg Dungass et 600 F CFA/kg NGuigmi.

  • Systme dInformation sur les Marchs Agricoles

    6

    Toutefois, le prix le plus dominant reste 450 FCFA/kg.

    Compar au mme mois de la campagne prcdente, le prix moyen du riz import au mois daot 2008, prsente un niveau plus lev de 42%.

    De mme, par rapport la moyenne des cinq dernires annes, le prix moyen du riz import au cours de ce mois, prsente une hausse de 41%. Il en est de mme par rapport la moyenne du mois daot 2005. Lcart est de +26% (voir Graphique suivant).

    Graphique 6 : Evolution du prix moyen du riz sur lensemble du pays

    300320...

Recommended

View more >