speleo mjc info n°22

Click here to load reader

Post on 30-Mar-2016

245 views

Category:

Documents

11 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

1990 Avril Mai Juin

TRANSCRIPT

  • 1 HI,

    AVRIL MAI JUIN 1990

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • BU( Louis BIENFAIT Patrick

    BOSSON Pascale

    CAPON Franck

    CARO Sphane

    CORON frdddric

    F U R U N Jean Claude FURLAN Brigitte

    CHEVRIER V U L E M 74520 VAtlElRY Tel. dom. 50 04 37 05 Tel. trav. 50 04 36 93 ou 50 4 21 40 Les Hauts du Bourg 73800 E S M O m E S Tel. trav. 79 28 90 46 13 Rue Viala 01 2W BEUEQARDE Tel. dom. 50 48 52 84 Tel. trav, 50 48 21 59 1 Chemin &s Champ Fusils 01630 ST GENlS PWLLY Tel. trav. 50 40 42 29 1 AIIBi des msanges ot 200 BELLEGAROE Tel. dom. 50 48 58 27 23 Rue Buffon 01200 BELLEGARDE Tel, dom. 50 48 59 04 Caquet Echallwi 014W ST GERMAIN DE JOUX Tel. dom, 74 76 47 65

    QALLICE Michel GALUCE Ursula

    OERVASOHI Pascal

    HUDRY Jean

    HUMBERT Didier

    HUMBERT Jean Jacques

    KENSICHER Dominique

    KIEFFER Eric LUT2 Claudine

    MARMILLON Gilbert

    MORFT BAILLY Franois

    NEYROUD Michel

    QUlQUANDON France

    ROBERT Eva

    ROLANbEZ Jean Louis

    RUOOlERl Anne

    RUGGERI Hubert

    TOURNIER Thierry

    VALLOT Thierry

    VALTON Bertrand

    WANHOUT William

    MJC BELLEGAROE

    Giron O1490 ST GERMAIN DE JOUX Tel. dom. 50 59 83 97 Tel trav. 50 56 01 91 (Michel)

    31 Rue Louis Dumont O 1 200 BELLEGARDE Tel. dom. et trav. 50 48 13 90 CERN 1211 MEYRIN 23 SUISSE Tel. dom. 50 41 28 93 Tel. Trav. 19 41 22 783 44 45 La Grando Cab 01 200 LAMCRANS Tel. dom. 50 48 16 74 Tel, trav. 19 41 22 83 5% 49 48 Rue de Margncilles 89300 CALUIRE Tel. dom. 78 08 94 36 Glron 01 490 ST GERMAIN DE JOUX Td. dom. 50 59 80 11 Tel. tmv. 50 59 81 25 6 Chemin de Vormarin O1 ZQQ SULEGARDE Tel. dom. 50 48 25 41 Chet Mme PIQUE 01 630 ST JEAN DE GONVILLE Tel. dom. 50 56 45 52

    4 Rue Joeph Marion 01200 BELLEGARDE Tel. dom. 50 48 28 87 28 Rue du Moriier 01 300 BELLEY Tel. dom. 79 81 40 91 01200 ELdlSE Tel. dom. 56 48 29 83 Tel. trav. 50 4 21 20 14 Rue Jules Ferry 012W BELLEGARDE

    Qlron 01 490 ST GERMAIN DE JOUX Tel. dom. 50 59 81 02 20 Rue du Sorgia 01200 BEUEGARDE Tel. dom. $0 48 21 04 Tel. trav. 50 48 13 02 O t 200 ELOISE Tel. dom. 50 48 29 83 Tel. trav. 50 37 46 93 01 330 AMBERIEUX EN DOMBES Tel. dom. 50 77 90 12 Tel. trav. 74 00 84 23 immeuble Valldian Rua de la Fruitibre 01630 THOIRY Tel. dom. 50 20 82 98 2 Rue Lamartine O1 200 BELLEGARDE Tel, dom. 50 48 34 05 01 550 ECORANS Tel. dom. 50 59 40 80 Td. parents 50 59 62 72 Route de la garo 01 200 GENISSIAT Te!. dom, et trav. 50 59 95 55

    Muslnrnr *Tel. 50 48 41 34 Centre Jein Vllar Tel. 50 56 05 92

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Adhdrente nu club depuis de nombreuses anndes, moi je fais partie de I'equipe de surface. Toujours prdsente dans les sorties "grosses bouffes", jamais dans les sorties "grands gouffresm. .. . . Pourtant mes petites expdriences sp6l6ologiques dans le Vaucluse m'ont ravies ,.... (surtout une fois termines). A dire vrai, mon seul mauvais souvenir ce sont les odeurs franchement ddsagrdables .. .

    D'ici A ce que dans quelques annees je fasse partie des membres actifs du club ..., ..... Ben quoi y... On peut rver !

    La Bosse

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Dhmhe ler avr i l : Le mhet Scre t . Gaierie sup4ri,em et infiriem. Beaucoup e

    phatos , Temps -que. Vu 9h. 30 du mtin wme bataille entre deux kumuils! France - -que,

    Mim de m m - Barnie Froide BVZchaUrn - chez la f a d l e - C a b e mide. B e r t W et sa via$o - Jean HMry - Michel Neymu ... et pS8ae3r dff Gib~g. v e m 6 a d :

    Apsm garni offert par rarrou pour ses "20 m", Beaucoup de nionde. Sm&i 7 avril:

    bscente du canyon du val d'lhfer. hbiariice super. C a s m a , mais pas clteau, sauf 2 la &. la - Mickl - F h - B i b i 1 JS4x4. & n i d : 2 5 ~ . Dimnck 8 awril:

    %obstmt ion La dtEchallon, tmis trous. k r lmu: 3,5 rn de &veloppmnt aprs dsob. 2e tm: 5 m de dvelx~pemnt;. 3 Wu:d de d- 10 cm. Apr& UE dwb achm& p a ~ Ula, d'oit le nom du tmu '%u- La". hfor&ur 9. Ula - ML-1 - Sylvain - Jdien - JJ4x4 - - Bibi. SmEa 14 avril: Grotte des mrwts, juste dans l'@m. il y a pas maX d'eau. Cirotte % MMhn? b r ~ n c e de La Veyzemnce jusput au siphon. M q w - Pnmoe .

    Iurrdi. 16 avril: E k w n c e des KSJ Sup, juste un petit tour dans l'en&. &aucoup d'eau

    q d sort en face aussi. 'Pemgs r~xiaant. W e des HhrideIles. Pi?ospec- tim et vbik e petits trous. Tenps c-t. m c e - U u e . Pmspection au-diPssus de mt ie r , Un trou *voir. la - Michel - -ce.

    Vendredi 20 avril: --nt dans notm nouveau lacal. C'est le l m : un local

    mtgriel + un local Aunion. L'aprSs-&i, bricolage dans le rirxweau local. m q w - Jojo - fichel. Samdi e t dlmmhe 21 et 22 a m :

    Congrs w.$m-Alpes dans le m o l a i s . EW% - Tow# - Michel - Jojo - Z;e Anocmur*

    23 avpil: &mion secours Bourg avec le Mt F b w y . Michel - S. -m. Valentin -

    -

    G. Pesenti - L t t EZriin. V e d r e d i 27 avril:

    de la -?re 6quipe pur le sud, De la peine 5 trouver le @te St.Jean de S u i t ; d6j occup , . . p a ~ l des Parigots! WUL~ - Ehme - C h u d i n e - Eric - Jojo - Bertrand - Pascal - Pascale - liLa - Michel. Samedi 2a awil:

    Aven des RomEanes - UO m. 55311. mais un wu tmit au niveau d'un puits de 30 m. e t sur la mit% du 2S13-e: - h c e - Pio - ~ l a u d i k - Pascale - Pascal - Jojo - Bertrand - Ula - Michel.

    M V & duxleste de La bande: - Bibi - Lulu - La La~kly - b f c -

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Dinianche 29 a*: l b quipe dans l'aven des h t i s avec d t ap&s le p&r pui ts

    par manque dtamafiaee.. . ! Bert- - Jojo - - m e - e c - - E*F - - CZtddy. -te, b w SUr lei3 ~bma~ lx -

    2 h quipe Ums l'aven & la P e r t e du -von - 17m. Jolie succes- sion de puits. nihi - 3ibi - k - GPO - Jean-Jacques - kmut - Ula - Michel - Lulu - Pascal.

    lundi 9 avril: % Souffleur j#qutau puits de l*Amcon&. Jolis puits Iiiais fiche

    dPEquipmmt tout a fafe FxhconpGte. Tous les maauts qui soi-disant se %sescaladient ont dG 6- Squipgs. El faut cwnpter e m h n cinq v s pap mssatrt. W sptpa, mis sale et mit au dbut. DbiiPes l'Mt pipi mur la Bibi et la f2acKl.y (abjets divers disparaissant a s eles p t i t a m ~ 9 ~ m f o n d s ~ . 80 - w u - mmirique - France - ~ P - & c - Vla - Ffi-1- a CacUy - Bfii- W U - k - Jean-Jacques - *mucl- k Fmc. wdi ler mi:

    Aven du Ca~W6 (himan, @ml). Tou- les gaieries, deux puits . et des msaauts. C'est et mc, sec, sec., . et t S s chaud. A f& en E w t i et g e m U m s muLemnt. Au tamimu, gms bloc p a t dil 3 m2 to tamnt eIlccxh6 de petiws [email protected] de @aise dont ce*s sont &nt b h n faites. h t c e aux anipoules [email protected] par le Pmc. m e r - --Michel -Bibi - niru- Le P m c - Mme - GW - Jm-Jacques -M. Le soir, xetqUp nce foyew,

    JeuBi. 3 mi: R&miwn sur la &sem -tumile e la Ikut;e C h a h du Jura B N t d .

    J--Iiouis - FR B h - LiC* Gram3 - Jean-Jacqms 4x4. 3ama 5 m5:

    ~ ~ o b s t m t c t i o n & l.8 perte sous la Born aux W, ceUe qui p&t beaucoup en &ce&m ou jemrier. Ig, ele est t o e n t o b s h par la bous*. Bonrae d6sob. 2 lia p e u jusquqau rocher, & fien. bux 0-8 de &le. Xe soir, zew chez IAa et le a-. Eric - Ciaudine - Lucette - GibuS - JJ4xQ - La Bosse - a Gmn - la. IlnEm* 6 mai:

    D%ob boum-boum au fond du gmfTb? e llAucPie. cantbw, nraiS il f&t encore b m - b o m r . Comt d'air. toyjoum pssent. au w @liades. Jojo - h o u - IWc - C m - J34x4 - ie Grand - Bex" tmnd-Ula*

    Prospection au pied de a -de f-e juste apss un trou avec de trs pmfmdes e t e s au plafond; PetolnTEr voir* mtaur sur &ulp f h a i e r le lag & U pente, Rappels dma de5 fahbes. Deux hews pour parcorn un Wdtm. L'objectif B W t d'aller ds- le m u sous Cr- laete. Pas le -S. Claitdine - b. -Br&:

    Pmspecticai sur F w . Un t m d6sobstrwr au-dessus de la S m . Go- de a F i l a b f b , JJ4x4, samdi 12 mi:

    Sor t ie la Trouillette. Visite de lei w a u e dfent&e e t e La Galerie St.V&ntin en v ~ a e de faim un p o m p e d'essai pour *ter en eau fYd.er. W s inlSmssant. Ensui-, casse-emfite avec le e. JJk4 -Jojo - via - Bertrand - Enton - Miche&- mA ( l44 Tochai et Perat) - CanseU ranicipa (Coudurier - Joy - B& - G u i i k m t ) .

    Puis trou au-dessus de Nmmtier: il cammique avec la surface- Ras-

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • pection au-dessus. Rien 3 s w e x . A voir l'autre vallon.

    pour le fond, il faut minGriant quatm persauies pour h r les ma- tfiaux. A suime, FZlPu - 334x4 - Jojo - Nanau.

    Plmg& entm!hmmt au lac IRnian. a - I Sufsse. V e m d i 18 mi:

    IE soir, AG e la WC. Mbhel. Sam& et dhmche 19 et 220 mai:

    a i c e s e c m d&artemrital. miru est le mai- du bm~bousn. Ula - FMI - - &ce - Michel.

    Le soir, prparation du mtos puis dimctlm Bnkmd. Jojo et Nanou ont pHpar6 la m e .

    Ikt -Che, smtie secsurs laW. a- H&el -m. L'autre h IA MoiIda. le m.

    Jeudi 24 mi: de ItAuche (FC 60). &obstruction au fmd du puits, Puis mps

    5 lFextCi.eur sous a pluie. pS&s bien des ef'fo~s, le feu russim 3 pmndm e t f b c h des &telettes. Tcrpo d'un trou le Icng desi a- m e s (E 61). 25 &&s de pmnim. J34x4 - Ula - Michel - France - mlhique. veiadredi 25 a:

    LR Burlandier, Ptiotcs + f i h . 'Ilouiours aussi s~len8id.e. Btm c m duistophe est ressorti hwrew de s& [email protected] Grand soleil sur- le -landier. WstopEae - -ce - -UR,

    ' *di 26 mi: LfAuche, Ula - FWu - Jean - Bertrand - Bibi - WT - Michel - le h c .

    bmPboum. Courtouphle. Dur, dur!! E B e Zi 1330 dam e Wu et sortie a jh15

    du mtixi, Soit 14 h dans le noir, la glaise e t 3 &emWr 8611 chemin sans corrpter la chute e de llhn ms irri puits qui devait en faire 25! Voir art icle Ecrit par Dwn et Rance ! ! !

    Anniversaire dfHutert & Ushm le soir.

    Jeudi 31 mi: Spleo dans les trois p t t e s de l'orbe (Suksse) avec 16 g m b s . W.

    V e M ler e t aartiedi 2 juin: Pmpage par les papiers de [email protected] de la @@rie sud de Wsel.

    Lundi 4 juin: Gaieries e b s e l . IXFmchage et peUe dcanique pour dmr l'en-

    Me, Jojo - Michel - Tourie qui d e n t de mande. I a d -

    Epart pour Xes Tl- GaUpa&x avec N i c o l a s Hialat, rn 5 juin:

    LbpOgraphie de la gale* de hssel sec mtos de g-tre. Eure joumiEe, PILDb16ms pour la l ec tm des appamis. fR Soir, bouffe chez Jojo. JJ4x4 - Michel- JO jo - krtmnd - H u b e r t .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Jeudi 7 juin: Epouil&mnt des d m m h de b e l chez Qvistian W. Il y a un

    pmbl*. Tout est & m f h . Jojo mtian. Vendmdi 8 Juin:

    Agm ck d- d 'AMie-m~ (acpiptab-u la WC) qui rinegre la Mairie. Jojo - M i e l - Namu.

    Dhnm 10 j&: Mise en place des plaques sur a protection de^ cavitgs (FR31 dms

    deux trous dti coin: k s -ts (Michel) et La m u e (Jean-buis et

    Wndreli 15 juin: U s 4 0 m d u h c , c k z le Pmc. Le Gmn- Jojo -Nmuu-WLc - Clau-

    dine - 334x4 - Ia Boese - Lucette - Gihm. IJJ4x4 avait atissi a m anni- ve* nais n'a den d i t , 11 va faUai.r fSWr a ulSrie-...)

    sortie photo au B u r d = (24 p h o b en 4 heures). E d c - C B & i n e - JJ4x4 - Ls Boase. S a & i 23 juin:

    Les Hugaeno t s . &mi-tour rapide 5 cause de l'eau h i d e et a b m .

    -sel. Panpage de la mue d'eau d ' m e . maai de paqa& dam l'autre galede. nla pas baiss. V i s i t e de l l d la n;$rre de c h . - Jojo. V-i 22 S b I :

    Gala de la N C . Super,. . ! -Jojo. m a *

    ~a roui-tt. ~niine trs e n a o k i m , bien. fiussie pour uie amie d'initiatim. Fasm [un filtur & club) - Wce - Dmidqiie.

    -

    MaPaI. 26 juin: !bpo des -des de Wsel: enfn fiusaie! ! JJ4x4 - J a o - m t f m

    - Hubert. Je* 28 ju:

    %*z-vous avec M, Gamet Ekr Service tszhnq- de ville 3 l'en- de la niane pour me e18tum. Jojo.

    LR so&, msm de la pmfm6ew de la de U b, Jojo - Huber t . vendre^, samd;i, &minch et 1- 29,, JO juin, les et 2, jui l let:

    Bourg S t . W c e . Enmte du tait de Jan. Tuiles e 30 kilos dm- m. Jean - Tome - Jojo - Namu.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • J E U X P Y R E N E E N S D E L ' A V E N T U R E p a r R . L I M A G N E

    En m a i 1992 vont se drouler les "Jeux Pyrdnens de l'Aventure", grande manifestation a caractere international qui rassemblera une trentaine de &drations de sports de pleine nature. L e s organisateurs o n t decide dtint&grer des &preuves de sp&l&ologie et Ont sollicit la FFS comme matre dtoeuvre,

    Devant Cette requgte bien par t i cu l i&re , 1'EFS a mis en place le 19 novembre derniex un groupe de travai l pour Btudier cette question. Apres recherche de renseignements, contacts et reunions avec Les organisateurs, ce groupe de rflexion e s t arrive aux conclusions suivantes :

    - La comp6tition en spB1Bologie existe depuis p l u s de 25 ; ans , particulierement d4velopp4e en URSS, aux USA, mais aussi en Autriche, Belgique, Sspagne, et en France.

    - En France, la plupart des comp4titions o n t et6 organises cornplatement en dehors de la FFS, mais plusieurs ont tB mises sur pieds par des structures fgderales.

    - Le s i t e , la date de ces jeux, peuvent permettre de profiter de cette opportunitB pour organiser le congrss fddral 1992 s u r place, et b d n 4 f i c i e r ainsi d'une couverture mdiatique exceptionnelle. Image p o s i t i v e aupres du public dont nous avons grand besoin.

    - La FFS n'a pas h prbvo i r une importante mise de fonds pour l'organisation de ces jeux, celle-ci 4tant assur4e par les organisateurs.

    - 11 f a u t savoir qu'acLuellement la FFS n'est qu'agre par le ministgre, et ne fait pas p a r t i e des 80 fed6rations ayant dl6gation de signature. De ce f a i t , quiconque peut actuellement organiser des comptitions de sp8lologie et dlivrer des titres. En participant ces jeux, la FFS pourra demander cette ddlegation et obtenir le monopole de la dglivrance des titres.

    - E n f i n , les organisateurs ont dec id d'integrer la sp6oiogie h ces jeux, Si la FFS repousse l e u r proposition, 11s s'adresseront a d'autres qui se sont djh dbclars int6resss.

    Le Comit Directeur en date du 25 fvrier 1990 a approuv ce projet, insistant bien Bvidemment sur les prcautions qui s'imposent. L'ensemble des Bprenves doit &tre prgpar8 dans l'esprit federal, et dans le p l u s grand respect du milieu (grottes, canyons, ou f a l a i s e s ) . Nous devons ptesenter la fd6ration comme un modle en ce domaine.

    Pour t e r m i n e r , je voudrais souligner que chacun de vous a un rle A jouer dans ce projet : un r6le d'information.

    Vous devez avoir A coeur d'expliquer autour de vous l a veritable teneur de cette e n t r e p r i s e , et son intert pour la FFS. Ne laissez pas se repandre rumeurs et d&sinforrnation.

    NOUS sommes votre disposition pour vous f o u r n i r tous les renseignements utiles, nth6sitez pas a nous contac te r .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • < ' P , .

    1 *

    5 - -

    Suprise, t-t, dbpticm a l e c m de cette page. La SS, enfin ltEFS soutient LB particSpation de a F'PS aux jeux pyr&iens de ltaventue avec une m n t a t i m "bbtont'. Si certains ?pmuvent le bcsoim de Mtitiori en spieologie, pourquoi pas? A conditbn de respecter le mil ieu sauWmah qEu "&ammlns~f reste -le et d'y -ver p-, est-ce le seul chemin pour pro- ninuvoir la @&, La Erfratbn? Je pense qu'il e-te au- chose que la [email protected] paur f h com&tre mtm actlvi tg, pour que le public ait une positive de La sglo (en dehors des a e m ) . II existe craums altermtives , Certes, la c e pdtition est facile de comeptbn, Elle est en p l w t'qriSrorunante'' vivre e t d i e mjdnt tout 2 fait la vision ciassique de mtm socS6. Or, la pmtiqw de la @lcilagie, actidt4 de lois* et scientiftque, n feat -eU a m t tout L'amiti, la U b M , ITd&nce dans laquelle on la vit, ltamur qutr Iton a p u r ce qw l'on fait? Au nd&u de tout a, l'argent, m h stil est bien 6- dcessa3m, est il une piam secondake. Et si le gain d'-nt riei sVins&t pas dans un certain con- texte, il a un goCt bien amer. Et il est ~ g r e t b b l e de se bloqwr sur des soucis e rentabilit &diatique et finamiSm dam nfhporte quoi. ?h se creusant wi peu 1& Sk, en B t m t mtiv6, en -t plus ce w Ilon a envie de et le plais ir que I fon y lmuve, on aque lt- du d i e . b 1 u m p w t 9 a sgSSo est awai un &s m a espaces c%e I i b e r t dans noCm nmMe d'aujourd'hui. A&- pourqwi l u i infrliger une trs contrai- -.te? m M t de aa -6, de sa carrpledt8, & aa flmgilit, nom dewns, par respect de -s et de ce qui nous entom$, ar w l a p p m 2 ~~~ le plus possible en ac- m c 03 mflieu. k h m e u s e n t , ii ne senble pas que ce soit l'option ml EnbXYs CblgFiW ..*

    ASSEMBLE GNRALE DE LA M.J.C. 1 MAISON POUR TOUS

    LaMIEA(aiswi t o w i ml" m -rw annude, vendFadl dm*, au mm J m - V W , sous la pir)sE den da M. Tourner.

    cMrmu- P&$n":fi r p w mM; 2%aa#zioh.

    Eile lntmient ainai -8 ranc matkn du ieentrm ariual de MmC nsns (mies du mereredi. aelhrC t h p0ri-seolaimo, aide aux ?min, ateiler karthg) el mB I o r g a n w h l du "-- ~=ces' ' qui a CO-& mt iwma m jurlkt 1969.

    En m'te m m 1989mf&Qw p e r ~ h h a k e d h i $ i ~

    ' OnA* is MJC 8'- hW- pl&s dm Ge Mme pour #HI -val "Heu. blanc, "*"ta ":*:

    du- J"Jqy%XS k spoctaelo " ~ W medlaWntbn > a m rAIRUd9 mue.

    x x x La MJC vit amenbmrnt um

    pdrkdeckpiofondesmuta~ cnii-ie--pei~ manmnta et &a b&dwb6. 8npn I*6Wmwrsnduparla

    lllwWplW slM comhwra a aswim la du eaitri =lQI de Nl-, en aeewd avee les dMWnts pmenairsssa ~unpmJetqraerimitueraiP mdraduriwupriuawifratbeti. leeuhbquim aveclaCAF ah.&ELama 1" lamw la?.

    x x x Avec le centre Jean-War (t .W ma de su- hablwri),

    la WC dlspw#, d'un "outil" M mu1 qui va p i m m ie [email protected]+ pbnwrntda hplupan*sab&tt vW. [email protected] le @rem s m une q i p i conclu0 a m La vise :

    La MJC s'est iwwupphm- tbdmshconoeML#,eth*

    Eilsennmercielaeoriimumn wre uns d i s u m h sur WB -dele-- - ~PIIVlrtufe dm kesw(, p* s # # a d u ~ ~ ~ damcthrwmenide la-

    a w , P M d~ - L mruh..).

    #Kir

    de la dtqmlbtl#& p3mnei u a l l R B e t d B b ~ x o#meb L.. i*. n y w ?& im

    n ' a a ~ . ~ p m m i i i & l e d6eislon delesdon "hsn&W de m conraini~m club iw

    rbs avou durant dm- a=~o% denai le gton dct la MJC. Cetie s4patiori r'eat effectu4e sans drame, nf doukul8.

    x x x CW almitmB CulWh

    i t t m b ~ i o m :==W. Cni, va. fate 6 le Muaihm gala de in d'annb.

    La condi d W M n i i en mm I ' ~ ~ ~ . Il #'ap puWasurlstmdldmmmk

    mwamciillm: a rendra cwnpte &am ~ i u ' CA qui les vai- deraaukswntwt#a.

    U [email protected] ?rird q&W#i la difu- ~ I f I ~ h i u ~ i n d e I'awWptsipn. Le W du centre ~ W ~ d e s u p p a n I cretieo#iimu~hdrpensa blri : dab m pn?a wasi d'un TwRiai Interne, voke de video.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • PiiBsenisment. la WC est en mesuir de grer dimcmmnt

    m4&nm d'accueil. - niqui. dm Ib aont w w n i h une mmbn coi- du seaaursdUwltuniappicqth d a n a b W B a p u C k l * riw lm. Tovm ia a n ioeialbidMwh du mm&.

    Ap&s e 1-5 recbrches dam les archives de La m e de [email protected], j f a i trou16 que I'hgSnieur des ponts M. Bmmt avait en 1911, ap&s wie pric& de scheresse, [email protected] le ait de la source de k z Z i 170 Ilsecande, soit 6i2 000 Z k e m e t 14 688 rn'j/jour,

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • MONTAQFIE SPELEO $KI PARAPENTE

    102 rue Boileau 69008 LYON TB1 : 78 24 3d 01

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • 1980 M.NEXmUD 1981 M. KlEYmm A .~uGmm 1982 M.- A.R= 1983 M a m m J D A .RUQGmI 1984 M . m U I M . G A m C E A.RUmEU B . V A L m 1985 M.- N. G U C E [email protected] , B.VP;LTQN 1986 M.NlmDUD H.GAuJCE A .RUGGEm 3 .VALTON 1987 M.NmEDU1i M. W U C E T,mJRNIm B VALTDN 1988 M.lUEDUD M . m i m E T Sm B .VALSTON 1989 M. GAILZCE U-FHYmR D . m I C M E i B . V m N -0 M. t3ux.a U. REam R .VAI;m G .-

    &ncadrhpar ces spcialistes DDA et les Blus de la commune

    A Champfromier, les splof~gues ont dfi franchfr des barres rmheuses puisl'enfiler dans les au semice de l'eau ... tdnhtsms, se glisser jusqu'h la tailte-da& iXeau ei la boue, esca-

    lader vires et puits avec cordes C'esta ta dtfmd d. la corn- A d a i l (lu spm et de la et dchch.lies an csMe, pmgresser mune de Chrimptfornier qu'une d&owerte. les sspBYw ent Btu- &uiw du -tub,* W C d, d * ~ fqm sismifique k qualm pttes Ou plie en deux pour enfin voir l'eau abondante de miesad9 a - ~ ~ ~ d ~ ~ ~ - fonctionnant [email protected] ei la el ,irnpde puis refranbiir a nou. 5 e i i h -&@aux et d a structure gedogiqw du plateau vw obsfacliw pour Rnrower nkkns de * Difwion de la f a i t de Chsmplromier qui enfin jviir Iibm,, . hi Ont fait la [email protected] da IP*9riC~ItYm JUWe r w v r e &O grne el d'autres. et dans f e ~ entailas de la-terr9 a ,mm & 1% Roche Fauconnibre, dOtermination rec)wrehe d'eau potabte. matant en &kbnce la rdglm un probI6me crucial pour Ainslt m i 12mA. ~nedou- d*un important "&q~if&?e" qui I,, h a h n t s de c ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ . d m de pbnmna se retrouvait pose de o0iinn.r Mai W h mte ma,mnant aux wm au fond du Cirque des Avalan- poursufie ife Iempkration. c h , i h l'entrde de la grone dite N'ignorant ces exploits nes comp8tantes dludisr les "La hiIlette". commune de s p ~ r t i h et ~'impoflant travail Pmibilits techniquezl et l l a s ~ ' Chnpfmmier. scientifique qu'a rhalis le financier pour un Bventud cap-

    cette grotte est connue dans [email protected] de [a MJC de Belle. tas* de *Wb i l n'est pas cm moindm recoins par les @- impossible qu'une fois encore, gMde sur a mmmune* la muni- I ~ S S W I ~ O S soient s~ll idMs pair 140s de Wlegarde qui. Ces cipalith de Champfromier, collabasrau essais de annes P ~ d e s * en ont exploib inquibte, quant a son ai iment a- pwe gui ddlsminrait si oui ou la @us prame panie migre tion en eau potable pour le tu tur ,,on, TrouilIBttbl~ pou na ali. d'6nQrm9s d'fticultds que leur a a dold& avec le concours de la

    c ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ + m( la p*sence de grmde DDA. d'envisager I'exploitation pan-iem ci jour-s eetls Wantitd d'eau. Lrutili=.fM de de cet im mt rservoir natu- .,,Inprise : MM, Toohon el scaphandres a ~4 rendu &es- rai. niev$pr son exploimion. pem-~um de DDA ; con- saire Pour Pourwivm en P ~ Q ~ W C'est aimi que tout naturel le- seillem mwlcipaux Joly, la reconnaissance de nombteu- ment, ib ont fait appel aux spe- c,duriw *t ~ ~ i l l ~ ~ * six ~(ipl galeries antk'remeni noces Idos de Bellegarde pour (blOgum de [email protected](*gar&, dont M. sur pius d'un Lilometrs et demi. raconnai~anc9 des lieux. Un. Gallice, p&i&nt du club et p. lufWuP profondeu- d'eau visite qui msernlait plutdt B une Bimfail, ~ o l q u e . M. *,,drd ddpasgaant cinquante mtres., . expdition ! Pas de my-re pour ces explo- Cautier, maire de Champfromter, raeurs : l eau est prdsente et en TF, .L A 7 Hk 5 O fdlicita et remercia toute l'quipe gmnde quantitd. au terme d'un repas bien mtirit.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • COMlTE DEPARTEMENTAL DE

    SPELEOLOCIE DE L'AIN

    monsisur l e Commissaire E n q u t e u r .

    S u i t e au p r o j e t d e R k s e r v e N a t u t s l l i d e la H a u t s Chaine du Jura, nous, r e p x d s e n t a n t s du C o m i t d DCparte- -minta1 de S p t l k o l o g i e e t du Spdldo Secours de l'Ain, vous Cerivons pour vous faire p a r t de p l u s i e u r e s remarques et

    L s u g g e s t i o n s ,

    Lm p r o j e t d i rCsssve n a t u r a l l e e s t situt d a n 8 un massif campranant un grand nombre de gou f f res , g r o t t e s e t autres ph6nomnes k a r s t i q u e s ayant fait 1' o b j e t , depuis de nombreuses annCes, de recherches B tendance s p o r t i v e mais a u s s i s c i e n t i f i q u e ( b t u d i s g601agiqusi, h y d r o l o g i q u e s , faune souterraine.. . ) , De ce f a i t , nous vous p r 6 s s n t o n s , c i -aprhs , l i a p o i h t s que nous aimerions v o i r d b v t l o p p e r .

    Chapitre 2 : q s s t i a n d i l a rCsir ,vs n a t u r e l l e a r t i c l e 211: Nous pensons qut i l s e r a i t i n t e r e s a a n t d ' i n t d g r e r dans l e s t e p r h s r n t a n t s des autres u s a g e r s , des r a p r h s e n t a n t s d l a s s a c i a t i o n s (par exemple: s p C l C o l o g u e s , randonneurs b p i e d , naturalistes., . ) q u i p o u r r a i e n t ai'der A rdel iser le l i ~ t i a b n e n t r e u t i l i s a t e u r s et g e s t i o n n a i r e s .

    a r t i c l e 2 / 3 : Au s e i n de3 p s k s o n n a l i t h s s c i e n t i f i q u e s , un g d o l o g u a ( o u un h y d r o g & o l o g u a ) s e r a i t A m m i de d C v e l o p p e r un a s o e c t t r o p s a u v e n t mal connu ds nos rdgions c a l c a i r e s , a s a v o i r lfinterconnection du milieu s o u t e r r a i n e t du milieu ex tdr i sur .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • C h a p i t r e 3: r 4 q l t r n e n t a t i o n

    a r t i c l e 1 4 : Nous approuvons e n t i b r e m e n t l'interdiction d e l a c o l l e c t e d e min6raux u t de f o s s i l s s .

    a r t i c l e 18: Nous o r g a n i s o n s o c c a ~ i o n n s l l e m e n t des a x i r c i c a $ s s c o u r s o u i d e s e x p t d i t i o n s i n t e r - c l u b s . La s p d l l o o l o g i e n ' & t a n t p a s un sport de masse, c e s a c t i u i t d s rtunissent en q t n r a l moins de trente persdnnas, S o n t - e l l e s c o n c s r n t a s p a r c e t , article.

    a r t i c l e 2 0 1 3 : Dans 1 i cadre de sacours en spdldologie, lus l q u i p i e r s du S p t l d o S e c o u r s 01 i n t e r v i e n n e n t g t n d r a l e m e n t dmns l e u r s chi cul es personnels ( sous llautoritd du Directeur des s e c o u r s ) . Nous pensons que c e t t s d v s n t u a l i t d doit tre p r i s e e n compte.

    a r t i c l e 2 0 1 5 : Noua p r o p o s o n s que ltutilisation d ' u n v i h i - - c u l s p o u r le t r a n s p o r t du matCrie l a p d l d o l o g i q u t soit auto - - r i s C e d a n s le cadre d'exploration B caractbr i scientifique ( 5 l t s x e m p l s da l'accord i n t e r v e n u en aut te-savaie)

    a t t i c l n 22: Tou jours en s u i v a n t l'exemple de l a H a u t s - S a v o i e , n o u s p r o p o s o h a l a possibilitd d ' a u t o r i s a t i o n p o u r de cam- -pements l o r s d'exploratian carac t&r i s c i e n t i f i q u e .

    Nous t e n a n t v o t r e d i s p o s i t i o n o u h c e l l e de t o u t e a u t r e p e r s o n n t d C s i r a n t nous r e n c o n t r e r , nous vous p r i o n s d'agrer, Monsieur l e Commissaire Enquteur, l'txprss- - s i o n de nos sent iments .

    pour la C o m i t C D t p a r t a m i n t a l Bombsy Denis P e t i t Wallon Aprernont 01100 Oyonnax t d l : 74 75 50 91

    pour 1s S p C l t o Secours Gal l i ce Riche l C i r o n 01490 St Germain de Joux

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • ClRCULATlON DES VHICULES A MOTEUR SUR LE MASSIF DU CRT-D'EAU

    Est propos aux maites des com- munes de Chzeiy-Forens. Confqrt, Farges et Bellegarde de prendre un arr8t municipal commun pour rgle- menter la circulation des vhicules moteur sur te massif du Cr9td'Eau. Dans les termes suivants :

    -

    "M. le Maire expose au conseil municipal que sur proposition des ser- vices de I'mce National des Forts et du Syndicat Intercommunal de MenthiBres, il y a lieu de reglementer la circulation des vtkhicules h moteur concernant t'accds aux cantons des forets communales de ChBzery- orens, Confort, Farges et Belle- garde, situdes sur le territoire des communes de Chdzery-Forens, Con- fort et Farges concernes par la sta- tion de MenthiBres. pour les raisons suivantes : - Bien que le secteur design6 soit

    - ' dans sa plus grande partie hors des limites de la rserve naturelle de la Haute Chane du Jura, cette mesure s'inscrit dans un souci de protection de la nature. - La circulation inutile des vehicu-

    les non professionnels entraine d'im- portantes dgradations sur les che- mins et pis tes forestieres, arnenages en pistes de ski de fond et alpin pour lesquelles les communes intbress6es

    ont consenti d'importants investissements,

    OUT 186xpoSe de M. le Maire et apds en avoir ddlibrb, le conseil municipal de Bellegarde autorise le maire prendre I'arrbt interwmmy na1 ci- dessous.

    Ce maire de Chdzery-Forens, le maire de Confort, le maire de Farges, le mare de Bellegarde, vu le code des communes, notamment es articles L 131-1, L 133-2 miatifs aux pouvoir gbnhux- du maire en rnati8re de police, les artides L 131-3, L 1314 relatifs aux powoirs de police du maire ponant sur des objets particu- liers ; vu l'article R 331-3 du code fore$tier, a W n t : Est interdite la cir- culation de tous Ies vhicules moteur dans tes for& communales de ChBtery-Fwens (section E feui tles 1, 2 et 3), de Gonfort (section D par-

    -celias 1 et 21, de Farges (section -A parneiles 4,5,6 et 7) et de Bellegarde sur le territoire de la commune de Chdzery-Forens (section E feuilles 1 et 2). . Cette interdidion ne concerne pas les chantiers d'exploRatlon forestire et agflcota : les seMices publics de gestion, d'entretien, de surveillance et de secaurs ; les propri6taire des enclaves pfi\Tees dans le secteur con- cern ; les engins de damage, d'en- ' tretien et de surveillance des pistes de ski de fond et alpin.

    Cette interdiction sera mate rial isde par la pose de panneaux et de barri- res aux extrdmiths des voies d'acds.

    tes v~hicutes trow6s en infraction seront reputs hors des chemins ardi- naires ouverts ta circulation

    t l publique ... . Unanimit,

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • AVENTURE

    Plonger -

    aux Gale- A - 13 Nouvelle collaboration de la splo bellegardienne

    Ursula Rhyner Ushuaia Premires images, ce soir

    ~ e - m ~ w ~ ~ ~ ~ ~ f & w h ~ i ~ ~ d i I i n ~ ~ ~ ~ I ; O h 0 ARC- i

    &. t u s les amateurs hven- tureg et pour tous ceux 9 4 dans leurs fauteuils savent qu'ils ne pourront lamais rallser les rves carPffss durant leur ieunesse, 1'6 miMon du samedi soir, U- sbiiaia .. est un morceau de choix. Un de ces mornenu que I'on ne wudrait pas manquer car son au- teur, Nioola Hulot excelle , vous emmener audeli des ocans et des continent pour rvler aux auditeurs des asw inattendus .du globe terrestre.

    lapagos retiendra partlcullm ment l'attention des tdl&pxLa- &un de la r 'on belleg&ienne. @ effet Ursu Y a Rhyner. la d dque smtaire du spi1150 clu l? de Ballegarde a participk au tour- .+ des squencw ralises dans ces iles par l'huipe de splfilm de Craid Favre. RBppelosn que les Gaiapgos se situent dans le Panfique. sous SE- .-- quateur, environ mille Uom .tres de Quito, la a itale de itat huaturien Niwlas bulot a W E-

    joas iles dbngine vol ue. Tout mmme ~awai baiiie3t qui de ht le guide du parc na#- des 'Guiawgos. On m m t le file im- portam jou par la station Dam implantse la-bas air I'on mfe eri- core les iguanes, tortues g8ante et autre, issues doute Yod- gIne &un andtre commun La f* meuse thorie de 1'Bvalution des espces est passionnanle et k 6 kbre naturaliste aagh du siMe p M e n t est toujours d'WmhtA.

    -

    Des rencontres -w3= UrauIa Rhyner a donc qui* Giron

    dans la banlieue bllegamhenne pour gagner les Cdapagw m Ce- * Pana W r d a m curaao, Quito, avec vue sur l'un des mm- mets de r h u a t e ~ B piw de 3w rn Wte de la s w u e de la Vierge Marie et des vieux quartiers et Guayaquil Ds I'atterrisaige A Baltra on est dans le bain, si Son peut ire, avec la nncontm d'aral- mons- muses, des iguanes, des crabes rouges, @lieans et autres ohaux multicolores L'quipe s'effomt de raltser de gcos plans de ces animaur aussi bien de la colonie d ' m e s sur ia plage de sable blanc, que c h le tunnel de lave conduisant aux re quins ou baleines-piim daas une ambiance cr6pusailaire un peu ir- relle. L'hait et l'humoristique comme ee groupe d'otartw milles. vritable 8 club des clfbaaim ., se refai- sant une sant apAs les m& mm- bats avecleurs eong4nem cotole i'impressionnant cumme 1s plon- ghes de iour et de nuit au pied d'une faialaise de cent m h de profondeur avec nqriinshdeines. requins-marteaus mies. tortues martne. Un monde sous-marin mystrieur et angoissant pour

    C" - - - - - Ims . . des deux dernirs samedu de at Pr Pie? ComUmt. un fm-

    7 'i-- P- -4- -,,, .,--. 1,. Amme

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • l'homme parfois. celui dassuter A des s On pourta appcier as- 4UenW mufles. W de cette vdrftable aventure, Quant a Ursula Rhyner, elle a re au cou& des deorx demi&= bmis- trou* la fraicheur verdoyante de sloris d'Ushuaia a m t les-wwoes, 'Giron avec da souvenin cxilurs avec, pour 1s t 6 l m u r . un su1 qu'elle n'oubilem lamais

    SPLOLOGIE - LES PHOSPHATES DE MUSSEL AU GRAND JOUR. .. LTF, b u e

    La mairle de Boilegaroe. sou- creuse ae connaFlre te sou-soi et plus pr8c184menl l &endue et du l elal actuel des anciennes exploitatmna wuterratn'es des

    gn+.'nAtss~, aTait appel aux s&- l85dues au IOb de la MJC, pour qui, CH galerles r~urbrratnes n'on1 pius do v&rns,

    LBS gwrnents de phospfiwe Ihrent ex~toits A panir de 1870 par ia "Phosph;ite Company Liniifec' gusqu'b sa faillite en ! 920 Une dernifjre ercploitadon ru1 rcP:ise de 1943 $ 19G,

    Se: gaieris ont ensuis sewi de ckarnpianonnirs. taissher, A i'ananaarr depuis, el le nesont aesona:s plus gu4w f&qu%n- ;EH aue aar les S p b h et les g~1010gues DOW( ieauws ce site gara* vn certain inrerbt. Mais a m les annees. les mtres oevanues aanaereuses sa sont . . . - - . . . efl ~ona:ea et &tainas galaries ont e r ~ noydes par l'eau d inflitratiun.

    Donc pour reponclfe A la demande ae la mairie. le Spleo- Club oe la MJC de Bellegarua a enireoris le dgagement des entrees el la vidange des panres noyees avec, le concours ues aomaiers do Belleqaroe La visrie

    sysi&matique d ~ s 1 lM3 m ce galeries a et& fate avec minuiia ainsi qb'un rdev tcpograptiqua prbcis sur les conseils dclairs au Cabinel Monod-Daiifi. Pour par- faire celte opration. les spelbs ont &gaiement tourne plusieurs ~iiquences v1d60. Aifissi la muni- dpalite pourra. au grand jour, se laire une ide precrse 0s CB que

    s ~ n t devenue ces vieilles mines Plu$ connues comme c hampignonni8res.

    Les $pet&us voudraient retra- cer 1'Mstoire de ces mines. Tau- les psrsonpos pouvant les aiaer aar leur t8rnoignage ou par d*s cacumenls d ' m u e sont rnvi. :$es A appeler le 50.68,29 83 en solree

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • - . - fi- Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • RESUME DES ARGUMENTS DEVELOPPES LOPS DE LA REUNION OU BUREAU DU CDS 01 OU 2413 A L'ENCONTRE DE LA POSSIBLE PUBLICATION "SPELEO SPORTIVE DANS LE JURA HERIDICIMALM .

    Outre les mfaits de toutes publications gbneralistes, B larges d i f - fusions (voir Sp8lunca ' Spdcial pro tee t ibn ' ) , las rseaux karstiques de notre dpartement, de par leurs spdcificits, se trouvent encore plus menacs que les sutres :

    - Par leur position geographique centrale (au coeur d'un ensemble auto- routier e t entre 2 grandes mtropoles Lyon/Genhve),

    - Par le nmbre de 'grandes' c a v i t h restreint (entirment reprises et dbtailles dans une telle publ icat ion) , '

    - Par leurs accbs facile, sauvent limit h quelques minutes de marche, - * . . - *. . .

    Wslgr& cela . . . DBbut 1905, un p r o j e t est mont par des spleos du Rhbne avec l a colabo-

    ration de responsables fddraux du ddpartment. Lors d'une runion du COS 03 Christian Locatelli e t Bernard Chirol menent des bments nouveaux ... e t une prise de conscience pour une opposition ferme li ce genre d'ouvrage, mal adept&,et

    aggravant considerablement : - La surfrdquentation avec ses corolaires de secours et de fermatures

    de cavitbs, - La dgradation .

    Ceci avec l'axemple du Jura Franc-Com~ois. A la suite de ce t te discution, l e CDS 01 vote a l'unenjmitb son opposi-

    t ion ce projet .

    Malgrs cela ... Fin 1989 , nntrr! prRsident,, R. Kriaq Jacqtiier, rcncontrn nii CSR (CDS du

    Jlliiiiiu) uiiu ~ L L I L I I U s u l l l ; ~ t t l ~ ~ i , JI: la J U C ~ I I ~ ~ ~ ~ ~ O I I SUP CS LL'UUS JC I UUUL~LC, de Prou, de la Serra ... pour des photos, des topus ...

    t e CDS , instance fdddrale pour le dpartement de l ' A I N , siinterrage sur l e f a i t que P. Drouin, mme h titre personnel, ne tienne pas cmpte des positions clairement ex.primdes e t persvre dans sa damarche. . . .

    QU'EN PENSE 'LE REDACtEUR EN CHEF DE SPELUNCA 'PECIAL PRQTECTION' ? .

    L'opposition ferme, ds l'ensemble du COS 01, 3 un t e l projet de publ i - cat ion a t confirm6 et def in i t ivement entbrin lors de l a derniere runion de ce m h e CDS, B St Didier de formans le 30 Mers 1990.

    .?xemplaires pour info : P .DROUIN M. MEYSSOMNIER

    A St Didier le 30/03/90 LE CDS 01.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • COWTE RENDU DE LA REUNLON OU 30 MARS A ST DIDIER DE FORMANS (TREVOUX)

    20 Participants .

    FSGT, BBS, GSB, KEK, SCB, GSHL, SONO, AFESS. -

    R . Krieg Jacquier remercie 1'AFESS paur l'ccueil , e t pr&sente le nouveau club de Bourg : le KEK Klub d'exploration Karstique .

    President Mr GIRAUD 140 8d De Brou 01100 BOURG

    ORGANISATION DES PROCHAINES REUNI ONS : 8 Juin OYONNAX . . . ARBENT ? 14 Septembre 8h 30 H a u t ~ v f i l e Salle VialLaz (Route de Cornoranche) 2 De~embre Bellegarde S a l l e Musinen .

    * COMMISSIQN SECOURS : M. GAttICE hvaque la journee de taurnage avec la Tdl du 9 Dec.

    - Lyon FIGARO dui t rembourser 1500 f Pour Tes frais d'organisations. --, - Projet de tournage avec GBrald Fabre.

    M. GALL1 CE dis tr ibue un& serie de dossiers avec le$ listes du Splo-Secours, et repelle 1 ' organisation d g bne journee d ' ~ e r t f ces secours les 19 et 20

    m a i sur hautev i l l e , e t l'ussais d'un psrfo thermique. - Un Nouveau. brancard a la zassrne di hauteville. - 2 Mousquifs ddffioients ...

    CLUB DE CONFORT : BRIFFAUO A ECRIT A JC FnACHOHD

    MOT DU TRESORIER : C -

    - Rappel des cotisations CDS - J. LOCATELLI doit reprendre 50 a f f ichss FRAPNA a . . 15 f - Les bulletins seront au congrs.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • COURflfER EFS par B. C#FOL I

    Feuille.de l i a i s o n N o l de l a commissian enseignement du CSR

    *ACHAT DE MATERLEC : Plusieurs idees : ARVAT, Perfo chermique, Panneaux plastif i&s, Accus. . .

    saccoche perfo . . . , il faut &as devis. - La pmpe ire chez 6.Hugan plut8t que vers les pompiers de Nantua.

    *CONEfLS ANIMATIUN : I n i t i a t i v e de la fW. pour observer-les centres de vacanceal

    l a ODJS Qefre une promation du departernent de l'Ain. P. Vermeil aura un mai de' saisonnias en Jui l l e t . 8. Chrol m m

    y &d F m M . ~Mltt - C d - - 6 a &1~? B. Chiral e t P. Vermeil doivent rwvoir les responsables DDJS e t fixer

    J srt tain es conditions.

    La ODJS participerait une plaquette sur les traus d'initiation.

    SPELEO SPORTIVE : Ltaffiche en cause, apposde au si&ge du CDS 69, gagna les archives du COS 01..

    [email protected] une r6trospective des dif fdrentes tapes qui opposent le CDS 01 d cette publ ic~t ion , 1 ' ensemble des participants approuve 1 'envoie d' un courrier propos8 par le bureau, d ORWIM et MEYSSMJNIER. .

    O. B4BOYS est mandate pour reprbsenter le CDS l a table ronde gpublicatlons' programmt2e en dernire minute pour le prochain cangrbs R.A..

    * PANUEWX : Gravures sur metal ou plas t i f i t s - . . .

    Avec le taxte vu k Nantua. " Le% SpB1Bg de l ' A i n demandent tous les visiteurs . . . . II

    WESTTOMS DIVERSES :

    - Achat de cordes . . . Redistribudes - ReprBsentatisns aux congras ... - Sub FNOS ...

    *

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • COMITE DEPARTEMEN~AL DE

    SPELEOLOGIE DE L'AIN

    C.R. DE LA DERNIER REUNION DU C.D.S 01 Le 8 JUIN 1990 A Marchon / ARBENT.

    17 PARTICIPANTS . . . . Absents : GSB, AMBERIBJ, BELLEY.

    B. CHIAOL (Vice prdsiden du CDS) ouvre la ac&ance en excusant le Prsident. \+.

    - A.G. prochaine cte 1'AGLCR . (asso. de gestion des batintents carniunaux . ..) t e CDS donne 100 f par an, pour la maison des socits Bourg.

    - C.N.0.S ... infa multisports .... b. Curinier s igna le que le FNDS pourrait proposer 3000 f pour le CDS

    e t 8000 f pour les clubs. - Info CSRRA: :Patrick FRANGER est Ir: coordinateur pour l a p d p a ~ a t i o n

    d une axp& en 92 dans le bassin m6dit;rnden, - Jacques DEMONET est l e nouveau responsable fihone Alpes pour la pmtectian

    24 R.P.0ert du Karst . 69003 LYON

    * COMPTE RENDU DE LA TABLE RONDE 'PIJBLICATTONS ...' - Avec pour le CDS M. Beltrami, M. Gallice, D .Bombay, C. Locatelli, B. Abdilla.

    M. Mayssonnier ouvre les dibats en regratant l'absence de P .Drouin. I u Les autres CDS canQma ,expliquent la faon dont cela ci est passi chez

    eux. (Souvent sans avoir avoir td consultds ou avec un accord tacite ... ) La situation dans l'&in est cliffirente : Libre ac&s (eropridtds prives)

    Troqs peu mbreus .et d * envergure modeste . . . . , acds- f ac i lw , (Massif au Coeur des autoroutes .,. ) aans compter la surfrquentation, les secours e t tous? les corollaires de l a spl40 de masse . . . .

    Malgres cals, plusieurs d expliqudr que la f amiule ' E DISUD' ,une sclection de grands troualest un ouvrage ... demand.

    Des petites phrases en vrac G . . , - Qqtun de l assemblee : "11 y aura toujours des tans pour foutre l a merde! "

    Rhponsa dlun reprsentant du CDS 01 : - Si tu mbltplie les publications , t u mult i - p l i e le nombre de cons ... !

    ... 1 . * . Un autre reprdseneants du COS O 1 la fin de la table ronde : " Il y aura du sport

    1 * pour celui q u i publiera ... C'est bien ce qu'il veut ....

    Statut quo pour le moment .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • PLAOUEnE J & S : #

    la DDJS e s t prbte 2 subvsntionnm entirwent une plaquette de 'vulgarisation' ou plutbt d' init iat ion qui serait m b e i l a dfspasitibn des centres de vacances et d Bealeg- .un bonne aeesaicn pour rappeller toutes Les disposit ions relatives a l a prptectign des sites.

    Une comnission sera mise en place en septembre pour Btudier ce projet. PrBparez donc pour l a prochai= rdunion une liszes des cavits susbptibles d' Y . accueillir" cea chres tetee blondes; e t des f d &es pour d4j a en d4f i n i r le nombre , mais eussi les notions ds secours, de protections, de karsto, d'hydre el' acebs . . qu'il serai* n6cessaire de publier on annexes. . .

    ...

    Peut h r e une occasion de coopbrer avec les Lyonnais ?

    ; CONSEIL ANIMTION : La convention proposde 4 B. Chirol ut P, Vermeil par J"& S , sarnbla

    acceptable , rnb si 1 'article 4 relatif l a protection des sites n 'est pas

    Les 2 'Animateursm veilleront , au respect, par les centre de vacances des direc t ives f8ddrales en rnatf'ere de s8curitd. I l s signalemnt les manquements.

    Cette in i t i a t ive doit permettre da ddnunbrzl las centres da l o b i r s ayant yng ~qt$vitb splbg, et d'en conmitre leurs cunptenes.

    J & S f acturcrra ; BU ' centre -de vacances-i ' 4013 f par-- sortie - e t ' par jour .

    ZNVEYTAIRES ... : 11 est souvent~dmand6 aux splbos de participer , par la rkdactian

    d ' un article, aux inventaires cantonnaux des richesses touristiques e t arch8~- logigues. Hals l e s articles propos&s sont souvent tronquis voire m%ms complltement censun5s .... . 11 restera donc des '.Puits-sans fond' dans ce type d'ouvrage !

    * ACHAT DE FIATERXEL :

    Wiorit4 aux meilleurs proje ts , devis L'appui: - Perfo thmique ... - Hiao ordinateur .... - Asva . ., - Affichas ... - -Mat dLesdPade . . . - Batteries . . . ( Lulu propose des accus ou plomb, le jeu de 2 : 31Ulf.) - . . . Septembre dmrnikra limPta pour les projets.. .

    t e matos (18 pompe) , est chez Roger Pl .,et est tramfer6 an cas d ' ebsence chez les p p i e r s de Nantua' .

    RESERVE ... : Lorsm de L ' enq&& publique, pour la cration d i ' l a rserve des crts d~ Jura '

    D. Barnboy, M. Gallice , JL Rollaridez, on t rappellbs - les besoinrdes spI5l60~ : - La spdlho se pratique en tau$ temps , - Les secours ncssitent des passages en voitures, - Certaines expdes peuvenz avoir recours au campement sur place.

    Le CDS s'inscrit l'asso des amis du parc pour 1% somme de 100 f . f 1 y sera reprdsefft.

    COMMISSION SECOURS : ( Par M Gellice) - 9 Avril : Pralerte l a Morgne. ( Un mot sera f a i t % 1' EFS. pour 18s

    manquement5 observds - dans 'f * encadrement de la sortie en cause. ) - Une rencontre avec le m a n d a n t Fleury de l a P.C, - Rappel : L'aswrence des communes do i t en gn6ral couv .rir les frais de

    logistique. & 4 Hai --+ 3 Mn de tela . . . au journal de 13 h

    - 19/20 Mai everciee secours sur la morone et MoiIda

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • 30 gars.nne> l a samedi / 22 le diaanche. - M. Gall ics signalepar q~lleur un Bboulwnent h la Moilda epres les

    * ~xtrkrnes ' . Au moins 2.5 Km de galeries . . . inaccessibles.

    + LES CONGRES : I Par D. Bmboy) . . RHones Alpes : ---

    - G F t s inora e t financier acceptes. - Fouilles l a Balme a collomb 73 , CDS 73 en j u i l l e t ' Stages ' - Repports des commssipns. - Le CDS devrait acqugrir les revues ' ERERGENCES' - BUREAU REGION ;

    Prdsidant : Patrice FANGIER Vice : Pierre MORENAS Secrdtairs : Dominique Lassere Trdsorier : Jacques ROMESTANT Adjoint : Tutur Sapon

    S . O Bamboy en profits pwr rappeler que certains courriers sont portes manquant : Adhdsions temporaires ...

    Questionnaire sur l a protect ion . 0,Chiroi d o i t suivre... L, . . CARPEMRA :

    'Li-- d. - - Rapport des camusions, e t rapport d'orientation accepte sans grosses

    modifs . - La comnissilrri * Professionnelle ' est intgrte a 1 ' EFS . . . . - L'EFS s'occupe du Brevet d'8tat . - Mais auss i : Une nouvelle revue ' priv6a4 : " SPELEOm

    par DR[XIIN/FARGE et moins chre qua " SP~LUNCA " ... Hais encore : Pas de question SUE la compdtition !

    le CDS 01 proposera un article dans la tribune l i b r o de wSPELUNCA"

    EFFICACITE AU SEIN DU BUREAU : .-.-.

    BUREAU : plus d'adjoints que de t i tuls ikea ... 8. CHIROL relkvsra Is courrier la maison des s o c i ~ t 4 s .

    . . . . Jusqu'a' LI AG.

    * SPELEO 01 : Cout: .ao Fm. s o i t 30 f pour les clubs

    4 f pour les extrieurs. . . -

    * PANCARTES FFS : Rivets POP . + Visseuse sans fil ou tonpodkr bdton de 4nini.

    F I N . . . 00 h ------------------"----"---w---------------------------------"---------------------------------

    A PREPARER POUR SEPTEMBRE : Oevis Hatos, idbes plaquette J' & S, article sur -103 torne&tes

    --c----I---c----I-------,,----~~----.*d.*.**C. ,,,,:,,,,---,-dd--------------------------

    PROCHAINE REUNION 1 4 SEPTEMBRE B HAUTEVILLE.

    SPELEOLOGTUUEMENT . 8. ABDILLA Secretsire adjo int .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Beaxtaotipa mate a faire sur le pl=

    I)uraat non dernier sd jour en Thai- /OH& 4a

    -lande,jMai pu constater qu' quelquem

    disainear de kilmetrea 1' Fat de BAH-

    Lrlrdtant pas en T h a i l a d s pour

    contenter de repertorier quelques

    A 105 ih da U G K O K , j u s t e arent 18 I 4

    v i l le de SARUUB1,me piste sur la I

    droite n h e h une ferris erperimentstale

    d'agrirmlturs, an dela, la t r e i belle

    -*te de T W PIU PHO1PrsAT,qui a b

    -rite m tre$ beau bas rlief,repres= entant Bouddha entoure de V i W ,

    Shi= et ds dtur -Sr

    Si l'on reprend a route qui n h e

    a Xhorat, f 5 Kn a m i S ~ ~ c s l l m

    - o i monte et trarerire mie mgion txes

    m o n t ~ e u a e , r ~ w l'on peut obsewer

    A perte de Tue de nombreux lapfds

    e t entrees de^ ear i tess,Pmf pres su t

    roum la -sa de MAK LE,~uitrfoia

    idestses par le paudiama(cette

    j-e aials&hct B ete tran~fo- en patmages pour la fabrhatim

    des p ~ i d u i t e crhmtem db la Thaf

    Danish q m

    20 Km plus ioin,PAKCfEOHG,ici m e

    - mute mne au national park de KE4

    YII,apres arriir trarerss un mfiiq-

    ue mi- rerdoffant de xizieres, cocotede ,e t collines rocaiileuse

    l'on peut spgercwoir depuis la rotrte

    de nonbreur pomhea.

    Reprenons la route de PAffCWIC b

    KEIRpT,apren le Lac de KLONG

    ,prendre une piate sur la droite

    juste avant leRoya T u f of Bangkok

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • -

    ,qui W r s o des plantations de

    cwahuete8 at de manioc,ju~quth un tmpIe,de celui-oi,monte~ d m la

    jtmgle, jwqu' b de W i q u e s blocs e t f U e r % enrahii par la ve-tatian

    ioi,la tlgre e i t ro1,Personne ne veut

    pesa- le risque da e l a f a ~ s d

    drwrie la juugle*JLWes qirelqueei c a b i n -si o metres de sentie= entretenus

    p m quequei banses en 1 f on

    deootlrresuos un abris sotie roahe, un8

    Eouddba waris,et,h 5 metree de hau+

    d i t ree beUes pehturea rtlpeatreo

    dateea e quamate mille ens,lion paat

    =si rofr toute une colleotion de

    recipbnts contenent toute la game

    de foetus hmah,e quelquea mois la

    aBil~0tmCe.

    il est notmr,dans cette region'

    Is jungle e s t encore riche en an- (aimges lemuriene ,cerfa,elupbants, tigres,serpenta.. .s-es.* .),et

    la popuhtibn loasrle+a *es pea ,mir

    j d s eu l'occasion de renoontrer de blancs, ce qui explique l1 air

    paxfoin craieitif ou etonne de certains

    personnes

    Avoir un M e Th&i,ou,comprendre

    la langue est indispensable gour

    deoou- la &ilaae profonde qui

    est enoore 08th region.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Samedi 26 Mai 90, SBsuence frAssons ! 1 1

    P a r t i s de Bellegarde un peu plus tard que pr&vu noua arrivons Courtouphle ou nous laissonn la pramibre V O ~ ~ W Q i

    Direction Chougeat o2t nous fafaons de meme pour la asconde,

    K i t s 8ur le dos et s&c h la main, nous partons sous un beau soleil h la recherche de lfentr8e du trou, Nous? Autrement di t , France e t Dominique 1

    Aprbs uns banne marche e t malgr6 un bref passage dovant le monument aux morts varra lequel bien sur nous ntaurions jamais d a passer, nous v o i l h enfin arrivs B lRsntrde oh notre expdditian souterraine pourra commencer.

    Sui te cette ballade qui noua a bien fait transpirer, un bon p e t i t caase-croate atimpase. Sous les arbres il fa i t un peu frais, &me un peu froid, Salade mexicaine, patd sans p a i n (Bvidement taudours 1s meme qui oublie quelque chose !), p e t i t i pots aux fruits o f granits. Un p e t i t tour au pied d'un arbre pour une envie prusante et nous v o i l prQe h noua quiper.

    Rapidement fa tenue d'explorateur des tdnbrea e s t enfiler et nous voilh t ip-top pour affronter les entrailles de la terre. Chacun son kik, liun avec une corde de JO m e t le bidon Qtanchr avec un peu de bouffe, l'autre avec une corde de 15 m, du carbure, des sangles, des mousquatbns e t doux litres et d e m i dieau, Pas besoin de grand chosea, on en a normalement pour peu prs 5 heures et mieux vaudrait pour nous sortir Q liheure cnr ce soir nous mangeons i la cr8perie Annecy. Miam 1

    13H30, uns corde de 30 m $ la main, nous noua engouffroni enfin dans 1s trou t

    Les premiers puits ayant b t i franchis sana problh- -mes, il nous faudra par contre 2 heures pour arriver 21 trouver la suite. Nous cherchons dans tous loi coins, descente au fond d'un P 22 et rsmonti , et anffn hprba une escalade nous arrivons h la 1 Bre vire qui se p a s s e sana trop de p i n e .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Lexploratfon se pourauif, et c'est uns seelle decouverte pour nous puisque ni l tun ni ltautre nous n'avons d639 fait cette grotte, Pour Bvf t e r de aa retrouver coinc6s RU fond dfun puits en cul de sac (ce trou Qtant une tramrais), je descend La premire et je para vdrifier que nous s o m e i s u r le bon chemin a m t chaque rappel de corde, Quant 2~ m o i Damiaique apris avoir pass6,.la corde en double s u r un amarrage fixe ou m u r e l , une extrdmiti de celle-ci prise dans le bloque- ventral de France, je descend h m o n t o u r les pu5 ts . Tout ceci prend du temps, mais m i e u x vaut aller doucement et ne paa se perdre.

    Parfois 1fdclair du baroudeur jaillit. Paris match? Non, srnulement D o m i n i q u e qui f r i t des photas 1 Notre dolairage faiblit, un peu d'eau SL rajouter e t c t e s t reparti.

    Souda-, noua nous arra t ons d urgence, Dominique quitte le baudrier et la combinaison pour quelques seconde&! Ha f Ca va m i e u x 1 Il renfile tout et nous pouvons repar- -tir, Motrs lente progression se poursuit. Le temps passe, il est 6839 IgHOO. Pour la c d p e r f e c t e a t rapd ! Noua changeons le carbure des calboxides et nous rofaiaorm le plein d'eau. Imgoiaible de s a v o i r o l i o n e s t , la Topo e s t archie fauaere. 2IH00 approche et la sortie ? Peut 4trs dans pas longtemps ? Les dencentes de puits se succdent cadence rdgulibse, Tient un P IO 1 Fkancs est d d j i en bas et a reperd le chemfn qui continu sur la droite. La corde gaise dans son blbqueur ventral et en haut c e t t e d e h r e fait le tour d t w pet2 t bloc , Jfentme la descente. J'apperois le petit pallier sur m a droite, -ce me recommande d'y aller, Quoi de plus simple, 1s kit y eat ddj8. E t hop 19 pied droit et hop le pied gauche ! HA ! ! Que se passa-+il? Ca glisse ! Je pars en arrihre et en quelques secondes j e ms retrouve la t e t e en bas le long de la corde, fonant vers Ie bas du puits. Il faut que je me freine pour amor t i r la chute. D a n s quel sens tirer la corde 3 Pas ivident lorsque Iton est 2i l'envers dana Is baudrier 1 J'ai 1e rdflaxe d'entourer ma main sur le p r e m i e r bout de corde visible et par chance celle-ci se bloqua dans le descendeur, stoppant net la chute. Je me remets droit, rallume ma lampe et fais une c l e f . Dix m b t r e s de ddgrfn- -golade et il en reste bien encore une quinzaine sous mea

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • pieds ! Tout tremblant, je pamse sur le bloqueur e t je ' mets m a poignde en place. +orbe a bien bougie I Po- que l'amarrage naturel qui se trouve B une vingtaine de mhtres au dsaeus de m o i tfennm Ie coup, Je remonte lente- -ment et me hisse hors du puits. O u f 1 LfamarmLge a tenu le choc 1 Nous soufflons cinq minutes 1 Groase frayeur ! Pas de bAea8ures pour Dominique, j w t s une Braflurs derrihre le genoux gauche et sur I n hanche. P l u s de peur que de mal. Le sp8180 secours qui s'&tait entrain8 la semaine d'avant a bien f a i l l i mettre en pratique ses connaissaaces 1

    Nous repartona. Il est bien 23H00 1 La sukte e s t encore un puits avec un siul amarrage plut6t merdique. Vne certaine peur Qtant encore en nous, la cordei de 30 m restera c o t t e fois s u r place. D B b u t de ltdquipement fixe de c o t t e cavitd 1 On prend la deuxihme corde de 30 rn et e t e s t reparti pour devinez quoi 7 Un puits ! Nous descendons et rappelons la corde, Zut 1 Ca coince I Noue tirons toum les deux s u r la corde mals impossible de la ddbloquer. Dominique remonte pour passer la corde autrement et il redescend. Ca coince toujours. RBsultat, il remonte encore une fois ! Ca y est, ciemt OK 1 La carde revient enfin FI noun I

    De temps en temps nous rajoutons de l'eau et du carbure daas la calbonde. La faim se fait aueisi reasentfr mais nous gs4fdrons akancer. Il est au moins une heurs du matin. La fatigue est l aussi 1 Depuis longtemps le baroudeur niest plus sor t i du kit, Notre chemin se poursuit ainsi, eapdranf 8tre en bas du dernier puits chaque fois.

    $1 est maintenant 2~45 et c'est le dernier plein des calbondei, Nous n'avons p l u s dfeau ! De toutes faons nous avancerons jusqu' h ce que nous n'ayons plus de l ~ i h r @ . Aprba nous pourrons tester la couverture de survie I ?

    Noua avonn d d j vu plusieurs endroits oh des feux de b o i s avaient B t & fait, Ici, encore un 1 On dirait que a a llargit. Mais ouf, c'est une grande gallerie ! Au fond une cagette de bois, pufs soudain apparaiamont nous des arbres !! 1 Ouf ! Enfin dehors ! Il e s t 3HI5 du matin ! I3i-330 dans c e foutu trou 1 Il fait bon respirer de Itair pur ! Nous noua sentons tout de suite mieux mlgre la fatigue toujours prdsonte. En contrebas nous pouvons apercevoir d e s lumires.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • P a r un sentier travers les sapins et l e s buis noua essayons do rejoindre le village. Arrivs en bas, il alavre que ce n'est pas le bon I Nous sommes h Port. Aicors 2 KM5 de marche pour arriver k Courtouphle 1 Aprba il330 de marche noua arrivons 11 104 de Dom. t 11 est 4 ~ 4 5 ~ N o u s noua changeons, Les brioches et l e s granita quf viennent de faire la tretverae sont v i te avales f ! C'est avec lo jour qui pofdte quomus partons rdcuphrer Ta deuxfme voiture Chougeat. m i n noua pouvons boire quelque chose ! Et oui , la bois- -son offioielle du club &tait r o s + i s dans la 205 !

    Chacun dans notre voiture, nous prenons le chemin du retour pour Bellegarde, Nous sommes grevds. Nous rou- -1ona les fenatrei ouvertes pour sisayer de garder l e s yeux ou~ortr . A R-Qbillet noua faisons une pose et noua dcidons de laisser une voiture h Chatfllon et de f inir le trajet deux.

    A 6 heures nous pouvons onfin nous relaxer sou8 une bonne douche. Nous trouvons emcore hprhs la f o r c e de mnger un bon repas chaud, C e l a nous aide nous remettre de noa &mations fortes I l

    A rH30 enfin, noua pouvonm plonger dans un profond 80mmei1, dont nous [email protected] sortirons qut& I6HI5 en nous deman- -dant si noua venions de faire un mauvais cauchemard ou sf cn8tait bien la r B a L i t 6 .

    Mo8 courbaturas nous conffrmhrent que nous n8aviona pas r&vd f 1 1

    France - Dominique

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • V u lu pro~dwe suhvh contre la parsonna ch

    Ftoret-Bailly Fraqois nd tza juin 1950 cxmqail.t Ia profession da Procureur da mtbrldk~ frattqmtse c&ihakrire

    V u Is rqtu9Wirs & m. Ce Prowiwr da Ca apthhqw, en du- du 15 juin 1990 et t'incdpation pour Ces infrwttons sutvantes :

    Emprwnt d~ mat&ieC, ptoptiRts. du Sp&-CM d.s %[email protected]&, amore non +andu & ce jour,

    Dafi d'Curesse sur la v o b pubCique et pCus prksmwnt SM le phteau de -rd, cu;compagmi de tupage nocturne et cEa c h ~ m o n s qrLvo5ses en prse- de mineurs,

    V u w t t s ordomunce eui. &ate da cs jour,

    'Ptandons et or&otwwtls G, C'incuCgh sws nom&, &'offrir un quedeton aux mwtn6rw du SpLo-Ctub an rparation d a cbmmag~ (art.464 du C.P.P) et du porwr I;a quuxc1ntaine juscp'a Ici. proehaine &ennia.

    % q d r o t ~ tous dposituires ch fa force pubtique auxquels le prsent ~~t sera exhi&&, da prcter muin-f orta pour son xctcttott en cas da h o i n .

    En fob dk quoi le prsent mn&cc$ a ti [email protected] par nous, juges d'imtructwn, et s c U da notre seau.

    Fait dans Ces & ~ t s

    h j u g s dli.wtrwtbw

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • L A BALME A COLLOMB ET S A "GROTTE A OURS DES CAVER?lES"

    ??.OJETS AUTOUR DE CET% DECOWERTE EXCEPTIONNELLE.

    par Michel PHfLfLPE

    avec la ~ ~ l l a b o r a t i o n de: Roland BALLESfO, Franaise BALLET, Bernard CAILLAT, ;esri-Paul CLARET, Hugues de COCK, Chr i s t i an DODZLIH, Michel e t Simane FGLXARD, Pierre GUICHEBARON, Daminique LASSERRE, Marcel HEYSSONNZSR, Harc PAPET. Philippe RAFPAELLf e t Bernard REFFfENNA.

    A l a fin d e 1 'anne dernire. dcts bruits ont courr qu 'une - grande d&ouverte a v a i t t f a i t e i Entremont-Je-vieux, dans 1s Balme

    cor1 omb: "Des ours.. et p a r cen ta ines , a u r a i e n t & t e trauvs! '' youvai t-on. =nten- dre dire.

    I

    Un peu p l u s t a r d , le di-tianche 29 Janv i e r 1989 , un h8liczptre de l a pratect ian C i v i l e survola un i n s t a n t l e s abords d e 1 a grotte.

    DPs lors, l a n o u v e l l e se repandi t t rPs v i t e : "un v r a i t r=sor ,.., ua r e r i d e n t ,.., une paler ie p l e i n e d ' o u r s ! ! ! "

    :Vain tenant , ce ns sont p l u s des brui ts qui courent . . . Ce doi t 6rre vrs; pcfsgue, couranr Mai-, l e s journaux, e t mme l a t C l v i s i c n , c 3 t s i g n a i & l a dcouverte,

    A a l s qu'en e s t - f l exactement? Et, surtout, quels s o n t l e s P.-?- j s t ~ a u t o u r de cette-decouverre? -

    .Nous avons pensi que 1 e meilleur mayen d 'informer d e facc3 c l a i r e e r pr4cise 1 es h a b i t a n t s du secteur t a i t d e le f a i r e 8 t ravers "&IF PETIT =CHO DES E!JTREHONTSn .,, NOUS a t t endons d'aifleurs lezrs rac &ions e f , peut - tre, leurs pruposi t iens concrdees pour participer a leur n u i e r e A f 'inploitatian scient i f ique du gisement p a l b o n t a f o- giquo q u l v l e n t d ' l t r c mis au jour ... Chez eux, d l a Balme a Colloflfr!

    aien condua des habitants d e la valiee des Entremont9 (Savoie) air-.si que des promeneurs qui empruntent le sentier de c=afide RandorinBe -:raversant l a grotte, l a "Balme A Collornb", de p a r sa ?=si' tion goL=igique et gographique, laissait supposer d'importantes p ~ ~ l o n g a k i o n s spl~oloqique.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • S t a p p u y i n t s u r la t h i s e K r Claude MUCNXER, K a r s t o l ~ g u e , i l s 96 sonz o b s t i n s depuis 1970 d c o u v r i r les suites c a c h i s s de l a g a l e r i e dtentr8e. En a f f i t . Chaude b ! U G N f i R , formule l'hy-

    \ p o t h & ~ t 2 d l une a n c i e n n e rCsurgence e t d'un v a s t e rbseau c r e u s a La f i n d e L ' i r e t e r t i a i r e . ("Les karstifications antplio- c e r i e s et ylioraeter:9irBa d a n 3 l e s 3 a u g e g , l a GGarZrauae s e p - t e n t r i o n a l e e c Irs c h a f nons j u r a s s ~ e n s v o i s i n s ~ ' - i965),

    La grotte s'ouvre par deux vas tes porches, au pied de L'iznen- se falaise urenienne du sassif de la Chartreuse, s u r le f l a n c nard ouest du E o n t Granier. Et c'est, en e f f e t , sensiblement A la nme alti- tude (environ 1700m) e t dans le m m e contex te glologtque que se trou- vent l e s plus grandes eavitis natureL2es de la region.

    En S e p t e m b r e 8 8 , d d b u t e u n s n o u v e l l a campagne da de- sobstruction. A p r b s que lques sances q u i ont mobilis tout le S p i r i o C l u b de Savoie, Pierre CUICKESARON ut Marc P A F K T , 2 men- Sres du c l u b . b*rvenaioct A dlgagtr une trkmie enccrnbre de pierra i l l e et'acckdrient A de vastes galeries qu'iSr parcouraient a u s s i t d t sur;plusieurs en-

    - taines de mtres.

    Au cours de c e t t e explora~ion. le 13 novembre 1988, 'ces deux spel&ologues remarquaient, dsgexsls sur l e sol, d i nombreux ossements e t des crzes d'ours, Tls venaient de dcouvrir un trs important si- sement paiontologique qui correspond A une grotte A hibernation d'ours des cavernes-

    A l a f o i s s t u p l f a i t s et snchantbs par Leur dbcauverte, les inventeurs dkcident d'avertir trds rapidement des geas comp&cents. cagab les dz les conseiller af in d prbserver le s i t e et. ventuellr- ment en E3ire btinfieler 1% milieu scientifique,

    Ds le lendemain, ils prbviennent Le,muse Savoisien, de Chambery. Ln Diaanchc suivant (20 Novembre), Francoise BALLET, Conse:- ;vateUr a d : s i ~ t de ce muaeu, accompagne de Philippe RAFFAELI, 1"un de

    - sus col laharateuzs , v i s i t e n t la grotz4m avec l e s inventeurs du gise- e e n t - Afln de faciliter l e i v i s i tes ult8rieurhs. un bal isage e s t m i s en a l a c z , dlimitant les zanai l e s plus d t l i c a t e s et permettant a i n s i Ce circzler sans pietiner d'ossements.

    Dans Les jours qui s u i v e n t , 10 Musie S a v o i s i e n fait p a r t de La dcouverte A Hugues de CDCK, Bernard C A I L L A T et Zernard R E F F I Z Y N A , paldopathoiogi~tes du GEFPV (Groupe dlCtu- palontoLogiqur et p a l & o p a t h o l o g i q u e s des v e r t b r c s qui o n t d g j t r a v a i l l e sur p l u s i e u r s g i s e m e n t s pa~ontologiques de la r - a i o n . Dominique LSSESRE, prsident du Comi t Dgarternenzal d e S p b l e o l a g t e de la S A V O I E rransrnat l+informatian M a r c e l NzYSSONNfE9 responsable de la b i o s p L d o l o g i e au sein de la F 6 d - ratibn f r a n a i s e d e spQlologiet tf M i c h e l P H I L Z P P F , rrsponsa- S i e d u D p a r t e m e n t des Sciences de la Terre au MusCe G u i m e t 2 ' ! ! i s t o i r e n a t u r e l i e de Lyon, S i e n connu des milreux s p l o l o - g l q u e g p u l l q u e coordonnateur de la rubrique "Paiton~blogie" p o u r SPFLUNCir, la revue o l f i ~ i e l l e d e l a F d r a h i o n Franaise

    . d t S p L o i o g i e . -

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • C'est air . s i que. le Dimanche 4 DEembrc 1 9 8 8 . toute c e t t e k kquipe, encadrke par des sp4l~olo&ue~ de rend dans 1.

    c a v i t b a f i n d'valuer l'inportance du ,,,, en vue de prcn- d r e ~ les Cispositions nbcesraires pour 1 ~+xpLoitcr des fins s c l e n ~ i - f iques .

    Laan;eur et l'intrt du gisement nmeebappent personne tt un certain nonbre de dispositions s o n t auasitat envisages:

    - dt larer la d t o u v e z t i P la mairie d1Entremont-le-VieU% ( l a grotte appartient A la camrnunel et I la Direetion ~ ~ i ~ ~ a l e des Antiquits PrLhistoriques:

    - envisager la fouille du gisement puis l'tude du mattriel c o l l e c t b ; .

    - organiser prochainement une nouvelle consultation a f i n * de dsigner un responsable pour d i r i g e r l a fouirlc e t coordon- ner l'tude du matriel;

    2% prbposer un organigramme et un emploi du tea?s qui tienne compte des p o s s i b i l i t s de chaque intervenant;

    de faire des pregositions eoncrtes sur le devenir du materiel (restauration, entretien, utiliotaion, g ~ s t i o n ~ ~ - ~ ) :

    d'engager les dhmarches n e c s s a i ~ e r pour obtenir les autarisa- t ior is o f f i c i e l l e s de fouilie e t pour trouver un financement aequat ;

    - dans l'attente du debut de la fouille (qui n+ pourra pas commencer av,ant les beaux jours), reboucher l a trbmie d*are&s au gisement afin d ' v i t e t les in trus ions ( c e t t e ophration sera fa i te par les spilbolo- pues- le week-end du 15 Janvier 1989).

    C'est ainsi que chacun, une f o i s retourn chez l u i ou dans s o n laborataire, s'employait a prparer un progratnme de f o u i l l e OU, du m i R s , S'apprQtait A faire cias propositions pr+cises pour que cette f o u i l l e 7uisse se faire dans les meilleures conditions passibles. Et - chaerri attendait sereinement cette-importante rbunien de travail quani. . , ..

    LA " ~ ~ I i J " , UN ACCIDENT ET DES OUESTfQNS QUE L'ON FEUT SE POSER ..=.Comme un grondement de tonnerre, w a mauvaise nouvelle se

    r p a e t i t : la g r o t t i rurait &te v i a i t i e par des intrus sans scrupule. qui a u r a i e n t rCouvert l a trmie. Xls auraient &me sorti des assements - . et des aandibules!

    Le tbli#hane sonne de tous ~ 6 t h ~ : A Grenoble, A la mairie d'Entremont-le-vieux, au MUS& Savo%sFsn, au MusCuai de Lyon. Les d i f - f b r e n t e ~ personnes dkrertement c~ncernbes par I a fouille e t par leeuda du gisement se concertent et dcident de sc rendre sur p l a c e . d*g [email protected] prochain week-end, a f i n d'estimer les d&g&ts.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • 4 ! k m Ce 29 Janvier 1989, on sd re t rouve donc au hameau de la

    PLagpe e t l'quipe gravit une nouvelle f o i s la monte. Chacun mer son quipemenr spelo puis, par p e t i t d groupes, un se dirige vers le fond de le g r o r r e quand l'un d'entre nous glxssa sur une plaque de g l a c e . . . er ne se relve pas. L'alerze esr connee, l a v i c t i m e esc rantnbe a la lcmire da ]ou= et l e s premiers soins lui sont donnhs tand i s que deux sp8leologues discen4ent en t o u t e hare au village pour chercher du secacrs. Fart heureusement, un P.C. des sapeurs-ponpiers e s t i n s r a l l & . au hameau dm l a Plagne puisque, ce mme jour, s r droula &ans la

    I valli une course de fond en raquettes. DBcision esr prisa de taire Cvaeuer le blesse par hllicoptlro. Uns heurt et d i n i a peine aprdo l'accident, le blesab e s t admis au service des urgsnes de l'hi3p:tal de CharnbCry. Bilan; double fracture A la face avec anfoncement de l'os malaira droit (la p o m e t t e l . ce qui ncessitera une intervention chi- rurgrcale dans les jaurs qui suivent. I

    Les spel ios rests sur p l a c e v i s i t e r o n t malgr tou t la covi - 1 t: des ossamonta, notamment d+s crlnes ce des nondibules ont & t e changs de p l a c e , certainement gour les photographier, Mais tensem- ble du gisenenr ne semble pas a v o i r beaucoup souffert de c e t t e intru- sion.

    Liacc&s A la "grotte aux oursw est de nouveau condamne par de l a p i e r r a i l l e et des ta les*

    L

    Ce qui n' empgchera pas qu'elle s o i t de nouveau visite, deux ' mois plus card A peine, avec vol de matr ie l palantologique, don: un magnifique crne d'ours des cavernes.

    R a i s o n s pour l e s q u e l b e s les s p ~ l b o i o g u ~ s , a v e c Le s o u t i e n d e la muniripalit6 et an accord de p r j n e i p e du C o n s e i l CBnral de La Savoie quant au Einancemenr, ddeident da fermer c e t t e galerie. Mr BICHAT, s e r r u r i t ~ de St PIerrs d t E n t p e m b n t s e charam de fabriquer une solide parte mltallique. Rigfs BARDET.

    1 s r o s i d e n t d u t a u t n a u v e a u ~ c l u b s p & L o de Chartreuse, Pierre >.d CVfCEE3ARON, Marc P A P E T du S . C . SAVOIE, a i d e s d e nombreux autres

    s p i l 4 a l o g u e s et personnes de l a vaLlha vant pisser 6 jaurs, g r i s sur l e u r t e m p s da cong& Io ~ e t t r o sn place . Cette premiere semaine du mois d'avril, le tenpa e s t axfcrablt. L4hliportage Fout ra t o u t de m2me sr r a l l s e r , dans une eaurtm c l a i r c i e , e n t r e deux averses ds n e i g e . 3 tonnes de matdrirl sont achaminbes s u r p l a c e : sable, ciment, eau, groupe leetrogine , planches e t c . * Avanc d e p o u v o i r seulement positionner verticalement i o n empia- canent Le dormant de la p o r t e , dcux jours de travail seront n b c e s s a i r e s . L'bquipe doit t r a v a i l l e r a quatre p a t t e s dans un boyau d'un rn&t?e d e d i a m t r e . C e l u i - c i est ventil4 par un courant d ' a i r g l a c i a l . Les c a f f a l a s atteignnnt p a r f o i s 5 0 km/h ! ta Broche et la z a s s e t t e s o n t ncessairas pour d6s souder les t a i l - l o u t i s du s a 1 p r i s par la glace. Les d j o u r s uivanta sont o c c q s 4 c o f f r e r , f e r r a i l l e r , c o u l e r le bCton de murs da 6 0 C m d!paisseur. XI f a u t daller l a sol sur 3 m b t r i . murer teutes i e s i s s u e s parallPlrs. Un a n t i g e l s e r a n b e e a s a f r e pour que l e ktn p r e n l . F i n a l e m e n t , l e 9 a v r i l au soir, l a p o r t e est f e r m i e . . . T o u t e r l e d c l 3 s o n t r e n d u c i Jean-Paul CLARET, maire de la commune. Dans un souci de : -4jnrvation du site, les s p l 6 0 - Loguaa na ferant p a s d'exception pour eux-rnSmys, I l s s ' i n t e r - $=sent l ' a c c s au r4stau souterrain *et mettant *;> a t t e n r e d i s expiorations F o u r t a n t tr8s ~ r a m e t t e u s e s . .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • \

    O

    Da C h i r v b d e er; ~ e ' v l Ta 1---.---h---eili-h551 !

    t a B a l n t 4 t a n t f e r m i e , l e s s p r a b a t t u s sur d'ausrer c a v f t b d Ils y moncent 2 P 3 f o i s par s e s t f a i t pour aller jeter un c 28 m n i au matin, c a t a s t r o p h r ! derniar contr6le ayant eu lieu =out rgcent , Les malfa i teurs o moyens : disqueuse sur accus pour percer la serrure et mier le s i t e bien que non pietin a 2 crlnai p a s s d r i n a p e r u s des une valeur mirchande o n t d i s p une grande quantitb de canines vers la sortie. Celles-ci, i b r l e i p i l l a r d s , Les splologues ront A la mairie.

    ' o ' o g u @ ~ Chamb(rian~ Sa s a n t s i t u e e s dans 1+ male s sc t iur . amsine e t chapur f a i l un d i t o u r U U P d'oeil a la p o r t e . Dimanche .

    C e l l e - c i a v o l b en bcLat. Le 3 j o u r s a v a n t , 1s pillage e s t

    "1 u t i l i s i = ~ u p - c i l e i grands Pour Eeuler les gonds, perforateur Oeharge dtaxploiif. A 1' intlsf eur ,

    t b p a s s i peigne fin. Hormis v o l e u r s , tous orssrnent8 a y a n t &ru : 2.ertnesr des mlchofres, et dents . . , 5 c a n i n s i triment

    c h i e s o n t b t b abandonni8~ par [email protected] redescendront e t r e s t i t u e -

    Dans l e s j o u r s qui s u i v e n t , 1i c a v i t i restant ouverte et non p r o t g * , Dominique LASSERRE et Patrick MANIEZ du SC S A V O I S montent & la grotte, En accord avec Lei paliontofogues, i l s photopraph iens p u i s d d t e r r a n t soigneusement les cranes r e s t a n t s . 11s r c u p r e n t % o u t ca q ~ i pouFrait encore artirer dss "coilection- neUrsu. Ca matriel e s t redescendu dani la va l fCe et mis en a t t e n t e au Muss Savoisien.

    Il e s t vraiment r c p t e t t n b f e dgitrs o b l i g 4 d'en arriver 18, d'autant plus qu'il d t a i t b i e n convenu, quiea cours de fouille, l a grotte serait ouverte aux h i b i t i n t a du s ec t eur a$ngi qutaux splPologues. Pourquoi alors c h s r c h a r a aiintroduirs elandesti- nement sur le g i 8 a m e n t , au risque d e Provoquer des d g r a d a t i o n s irraparables, c e qui s @ e s t d i 8 f lieurs p r o d u i t ( o s s e m e n t s d p l a c d s OU, mime, i c r a i s . . . ) ? NOUS d t i o n s en prdsencs diun g isement tris interessant et vierge de t o u t e aCtivft6 humaine . . . F a l l a i t - i l donc lfindommager avant mSmr que les f ~ u i ~ l e u x s aient pu commencer l ' e x p l o i t a t i o n s c i q l i t f f f q u e du g isement ? S'agit-il purement et simplement d @ a E \ c d e v a n d a l i s m e ou d'opration mercantille ?

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • I

    C a pisemene e s t en etfe; particulirement intressant pour diverses raisans.

    - 21 s'agit d'une grotte Jusqu'A prgsent protige naturellement par un ibouiis et qui est donc reste telle qua l e s ours l'ont quitte. De t e l l e s dc3uverteS sant exrrSatment rares . De nombreuses g r o t t e s ont effectivement l i v r k des ossements d'ours, p a r f o i s en grande quan- tit, mais l a plupart d~ temps ce m a t r i e l a t sorti de son contex- t e (0s b p a r p i l l & s , pillages, bouleversements successifs et d i v e r s . . , ) fci, il sera p o s s i b l e , en fouillant minutieusement, d'effectuer une &tude pricisc sur le Comportement da ces animaux au cours de leur h i - bernation.,. Puisque c'est bien d'une grotte A hibernat ion d'ours des cavernes qu'il s ' a g i t .

    - C e t t e grotte renferae une quantit considrable d t a s s t r n e n t s , ' : ~ i e n u'en se basant sur le matbrie1 palientologiqua visible en surface, on peut estimer qu'une cinquantaine de btes au moins sont martes e t

    + se sont fossalis&es sur place. Poux une fois, il va eertaintmenr Otri p o s s i b l e de remonter plusieurs squelettes eompiets, ou presque, alors que gknralement, dans les mus8es, on ne voit que des reconstitutions composites, f a i t e s a partir d'ossements appartenant A plusieurs indi- vidus.

    - Etant donne le nombre d'animaux c n s t v e l i s . on pourra e n outre faire une tude de population (jeunes, adultes, mles, femelles) e t , ainsi, mieux cqn~aftre ses variabilitbs intraspbtifiques (autrement dit, l e s v a r i a t i o n s anatomiques que l'on peut enregistrer au sein d'une mme eapece an:malel.

    - Sans.co:pter qu'il y aura certainement. parni tous cmr lments de squelettes, des malformations, cias traces de maladies, des andmalies diverses , et que l'on potrra, par consbquent, tenter de diagnostiquer l'tat de s a n t b de c e t t a population (travail da palCopathologie).

    /' - De p l u s . p a r l'anatyse dlindices appropriks, des m a l a d i e s g ( n ( t i q u e s PU nutritionnelles, i n v i s i b l e s A l'oeil nu, pourront t r e a i s e s a I ' & v i d e n c e .

    DES PKOGETS* DE F ~ U z L b t f AMBZTXEUX

    Devant l'ampleur du s i t e et l'intrt incontestable du gise- ment palonto logique , ds la premier+ visite, chacun s'accorda pour t o u t mettre en oeuvre afin qu'une fouille de grande envergure soit entreprise, Au cours d'une runion regroupant les diffrentes person- nes direetemeat interesses par la fouille et par l'tude du gisement, le ler 3arZ 1 q 3 9 , Mlchei P H I L f P 3 5 2roposa un programme d i travaux, Pchelonhe sur 7 8 ans, qui prvoit deux grandes Btapes: une fouille de sauvetage, suivie d'une touille systbmatique pouvant servir Cc "chantier cole".

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • a / La fouille d t sauvetame - I

    \

    Jans un premier temps. fi faudra ef fcst iw~mt proceder I une fouille d i t e de sauvetage, dans 1, but d'extraire les osscmenrs, i e s mand~bules et l e s cranes qui reposent directement sur le sol de l a c a v l t e . M a i s cette fouille, pour e t r a devra s'acc~rnpugner 2t1 rip4rage systbmitipue de chaque vaszig. . f i f i de garder in ahmoire la disposition des os les uns par rapport aux autres; cela peut s'avkrer indispensable, par la s u i t e , pour dterminer les hlments de squelettes en conncxien anatomique totale, partielle ou lAche, en rapport avec les autres v e s t i g e s enfouis dafis le sol.

    Un earrayage devra donc 4tre mis place avant le dbut de c e t t e f o u i l l e de sauvetage a f i n de permettre le rep6ragm des vastiges dans les trois dimensions. Si ce type de dispositif est facile & ins - ' talles dans Ie cas de gisements de p l e i n air, il n'en est pas de m i m e dans une grotte, surtout lorsqu'elle' +sr aussi vaste que ce;l.g-ef et lorsqu'elle prsenta plusieurs s a l l e s et divcrtic~les, comme c ' e s t e cas a la Balme B Collomb.

    C e t t e fouille de sauvetage devra s*aeeompagner, bien &videmm ment, d'une couverture photogriphiqce eomplte du s i t e .

    Dans le m l m e temps, il faudra envisager d'effectuer des pr- liivements destins I dater le rnatrie osseux par le procidL du car- bone 14, !

    De rn2me, il importera d'entreprendre quelques sondages, dans le but .de connattxe l'epaksseur de la courhr forsilifara.

    A u cours de cette f e u i l l e de sauvetage, noua tenterons Bgale- ment d'effectuer le maulage des deux ou trois secteurs les plus b t 4 - ressants, avec le matriel asseux encore en pl ice .

    ". + *

    Il convient d'estimer deux campagnes estivales succ~ssivts Le teaps. ncessaire c e t t e pxomire &tape de f o u i l l e , trls importante si l'on o u t ptrmettre l a s u i t e des explorations splkologiques tout - en k v i t a c t les risques dlendomager l a gisement,

    Compte tenu des rtnseimemsnts obtenus l or s 'de la fouille die sauvetage, e t notamment de l'paisseur de la couche E o a s i l i f l r s , la deu-xime tape consistera en une fouille systkmatique e t minutieuse de. l a partlm amont de l a grotte* c'est i dite de la partie l a f o i s la plus riche en v e r t i g e s palhont~logipues et la plus facile A isoler du reste de l a eaviti.

    C e t t e fouille systmatique* qui devrait s'taler sur 4 ou 5 annhcs, aura pou= but d'exploit~r la t o t a l i t du mattriel, Sur Une s u r f a c s dczne et, si possible, t o u t e l a hauteur du remplissage Eossilif re..

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • \ Qn attend beaucoup dm eeEte deuxi&ne htape de fouille, notamment pour eonnritre le l a p s da temps pendant lequel les ours sont venus hibcrner dans C e t t e cavitk 'et pour rechercher l e s moindres indi- ces qui permettront de mieux comprendre comment v iva ient cea aninaux* quel tait leur environnement naturel Isn particulier par l'tude des pollens, q i d e v r a i t nous renseigner sur la v b g i t n t i o n d e l'&poque) , de qu'elle; maladies i l s souffraient, comment i l s se comportaient entre aux pendant l'hibernation, e t c . . .

    F a u t - i l dire que, pendant tous ces travaux, les fouillrurs devront rester p a r t i a l i r e m e n t attentifs au moindre ind i cr arehkolo- gique ( s i l e x taillhs,,..l qui pourrait tkmoiqnir d e la prksence humai- ne, ds c e t t e Opeque, dans l a grotte ou dans ses environs immkdiats.

    I;~dipendathment d i et% o b j e e t i f i, so&ne toute bien classiques * Michel PHILIPPE a lane& l'idke, dds sr premire v i s i t e , de profftar de ce gisement vraiment exceptionnel pour crer Une "ECOLE DE FOUILLES pALEONTOLOGIQUES EN GROTTES", destine en particulier au% splColo-

    L. gucs. Des contacts ont dbja &t pris dans ce sens avec 1'Ecole Frm- aise de s?loloqie. 11 e s t en e f f e t regrettable que. jusqu'a present. aucune formation spciale n'ait bte proposle aux sp&16~1oues en cm qui concerne la palontologie, a lors qu'ils sont souvent amenes 4, fa i re des dcouvertes lors de leurs explorations. C'est prcisment l a cas pour la Balme i Collomb. - .

    Oa a t r o p souvent tendance P croire que la fouille s 'arrste - lorsque l'on quitte le chantier. En ralite, c'est A ce moment l h q u m

    eozmencent vraiment l'tude du rnattfel recueilli e t l'exploitation des donnies. 2our la B a l m e Collomb, c ' r i t toute une bquige qua prendra le relais de Is fouille pioptement d i t e d'une p a r t pour net- toyer, recol ler , conselides l e s vest iges osseux, d'autre part pour dterniner l e s caract&ristiques de la faune; examiner les anomalies b v e n t u e l l e s , proeLder aux &tudes de sidiment, aux analyses d iverses , A l a datation des restes osseux, etc. , . On trouvera ci-apts la l i s te des principaux churchiurs e t collaborateurs qui interviendront soit au niveau de l a fouille, soit au niveau de I'explortation des donnes.

    f i e n sot, pour qu'une fouille soit riellement utile, il f a u t que les rgsultats, les p r o p r b qu'elle peut permettre de f a i r e A la Science, soir divulgs . C'est pour c e t t e raison qu'il est envisage non seulement de transmettre aux autor i tes comptentes, comme il se d o i t , e t aux milieux spcialiss des comptes rendus donnant les r s u l t a t s acquis au fur et 4 mesure Oc l'avancement des travaux, mais aussi de publier. cn fin de fouille. une monographie eonplte du gisement (his- torique, c o x t e x t e g8ologique, katstolagie. pal4ontoogie. ... qui s o i t a c c t s s i ~ l e ~ a u plus vaste public ptssible.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Un autre p o i n t para i t tres impoftant: il s'agit de tenir rgu, lirem=nt informis l e s habitants de la v a l l e des Entremonts e t tous .

    1 ceux qui, da pr*s ou de loin. s0intCressent A c e t t e fouille. Cela pourra se traduire par des visites a la grotte, au cours de la f o u i T l l e , a l n s i que par des animations. des confrences, e t c . . . a l'occasion des travaux effectues A la grotte. "LE PETIT t C H O DES ENTRE- MONTS" pourra d'ailleurs fort bien servir d'intermbdiaire pour signa- ler les rpzps forfs de cette animation ou l a s jours de v i s i t e s ?ossables A l a fouille.

    X p l u s long terme. c'est a dire lorsque l e s r su l ta t s obtenus seront juges satisfaisants et lorsque le matrie l palonlolagique recueilli aura t ktudi e t consolide, d'autres projets pour ron t i t r c ~ i s #t execution. P a r m i ceux-ci, on peut envisager l'installation d'une salle d'e:cposition permanente, au village mbme d'Entrement-le-Vieux, consacrit aux ours de l a Balme B Collmb. De mime, il e s t envisag diorpa:Fser une grande exposition temporaire, au Musie Savoisien de . Chamblry, ayant pour objet de retracer l'histoire de **L'HOMME ET L'OURS DANS LES A L E S FRA?fCAISSS"; exposition qui, par l a suite, pou- r a devenir itinhrants afin de pouvoir trt vue par le plus grand nomb7-, '?osaible de v i s i t e u r s . Films e t montages audio-v isue ls d e v r a i e n t accom-; gagner auss i bien l'exposition peraanente que l'exposition temporaire.

    Zt, si c e l a s'avre teckiquement p o s s i b l e , e t en f o n c t i o n de l'intrst que les autochtones porteront A c e t t e fouille, pourquei n'en- visagerions-nous pas de conserver une p a r t i e de l a g r o t t e en cours de fouille, intacte., avec les ossemerits ou Gu moins av,ee le moulage de cos ossemenCs en place, a f i n de pouvoir organiser , Iltrieurcment, des v i s i t e s paur les personnes vraiment [email protected], pour Ics soc2kts dites savantes , pour les groupes de jeunes ou pour les association qui oeuvrent dans des domaines voisins (archologie, prhistoire, paleontolo~ie, e t c . . . ) .

    Autrement d i t , des pfojete n e c e s s i t a n t une pt ir t 'a i te cohsion enzre t o u s les intervenanza, t o u t e une organisation qui n e p o u r r i pas se m e f t r e en place sans l a p a r t i c i p a t i o n directe non seulement des scicatifiqusi qui aurant e x p l o i t 4 Le gisement, =ais a u s s i de la m u n i c i p a l i t i et d e t o u t e s Les bonnes v o l o n z i s q u i , noua en somrnea canvaineus, ne inanqueront p a s du se manifester .

    A i n s i que nous y avons d e j h fait allusion, pour raliser de tels projets, il e s t indispensable que toute une equipe puisse travail- l e r "au coude A coude", chacun apportant sa centribu=ion en fonction de sa formation eu de ses spcialits.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • X i s ' a g i t d'une fouille paltontologiquc dtune ampltuz exccptionnclle, nlcessftant l ' a i d e d e nombscux spClb~logucs et d e f ouilleurs bn&voles,

    SI TUATI OH

    La g r o t t e siouvxe a 1700 m d'altitude, dans les vires du Mont Crinier, sur le territoire de l a commune dtEntremnt-le-Pieux (Savofei. Le panorama que l'on dtcouvre depuis Ie porche dventrCe est unique a t permet unc vue sur lfansemble du massif d i l a Chartzcuse.

    - En Novembze 1988 , des sp&l4ologues du Spldo-Club d e