speleo mjc info n°21

of 20/20
I NI' Scanned by Thierry TOURNIER © Copyright 2012 SCMJCB

Post on 19-Mar-2016

237 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

1990 Janvier Fevrier Mars

TRANSCRIPT

  • I NI'

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • BEX Louis

    BIEUFAIT Patrick

    005SOtl &cals

    FURLAAI Jean Cl& FURLAM Brigftte GABRIEL ROBE2 Dwfd

    WB60 Sbastien

    6001W Pierre

    REMSICHER Ominlque

    KlEFFER Eric

    KWM1DA Christophe LUTL Clwdfne

    RHYMER Ursulr RBERT Eva

    RULAMDEZ Jean-Lw is

    TQWirUIER Thierry

    Vf STALL t Patrick

    WAfWWT WIlllam

    154 FOU& k v m y - OIZU~ W L E G A ~ Tel, 50 &''a 'cr? CHEVRtER-ti~ENS- 7452Q VALLElRY Tl. Dom. 50,04.37,.& Tb1. Trw. 50.:00&3.W ou 50.04.24'.43 tes, du &hrQ - Tsm LES T6i

  • E D f T O R I A L

    Pourquoi s'enfiler dans des tr~us pour la plupart gales et Qtro iks , alors que dehors brille le s o l e i l , que le temps e s t aux ballades au e a n d afr?

    Ces puits pnibles A remonter, Les Qtroitures o l'on croit rester coince tout Jamais. La glaise qui rapidement noua transforme en poterie frafchsment ptrie, L'eau qui nous glace jusqu'aux a i . Tout c e materiel laver. Sans parler simplement de la fatigue,..

    Certes il y a ltespoir de faire de belles prernibres, de d4~0uvrlr le l t T r ~ ~ t l que beaucoup cherchent en vain. Le bonheur de percourir un monde Btrange relativement prserv6 des foules, qui par endroiQoffre un spectacle magnifique.

    Mais ne ierait-oe par simplement gour le plaisir! Le plaisir de pratiquer une activ&t& qui nous tient h coeur, Une activit4 qui rdunig tant de gens diffrents . Diffdrents mafer avec un point commun: l'amour de la Spldol

    DOMINIQUE

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • TELEVISION u t i o y 5 0

    La grotte de la Diau, vedet:~ C t cran

    Elle a servi d& cadre au tournage de L'rnissim a Ushuaia du 27 janvier

    1 ~ , ~ J ~ m i P q . ~ o h s m a , E" de l e n b des lmia B b de g m # e d % h M B u . w I e ~ d u ~ - B q ~ p e d e s P e - l B o 1 ~ sa prpare pour la de^ eantaSituaaon~e?mtoutB feit Parmf eux, ont en effet p h

    sim et des mdme ~~" Mimias dot, M- de &UT de h drie t8lulda de TJ.1: U ~ U & m. L trac ~ ~ L a M B U ~ e n &et le fil waduaeur de I'B* -dualander. N o u s a ~ o n s ~ l e s r J e t B i a h d e i ' & d a ~ i l a B t e

    Wci une dtzeitte de Io=* M d Favre, M I o g u e ami4 sp8ibiogue de 10- B te, prwl- et - de ~ e 9 t & l % r i . : l i i e d e c a t t e ~

    .( '' [email protected] phsi& n,

    I p h e a dans le cadre de ce#e ; hisaml Nicolas Hulot cherche a=idasgenacap&esd'~- s e r & ~ d ' o t t e w l l s - W o n m

    'Sr'

    ia choir de la gmb de h Mau n ' e s t p a s u n h a m i h m h m ~ ~ termine quf s'y trwve est rua des plus belles et dw lu h n p + .onaaih d z m p a L tdr- ment encore, de nowesux kllom tm de gaieries ont t dmuverts et plusieurs lopalons ont B t e d- fectuk avec le p k si# au-dessus La mm* integmh du musif- siqwrbe rn canfiemnt

    * Des

    importants ' C ~ ~ ~ p w i r l e s * l ~ I ~ k ~ s o n t ~ c i e u s e a L ' ~ d e S e w s u r b r ~ che est [email protected] intdmmnta. hdals pour pwwoir t%wer l'a amble aur LB1 t amtmq il a *P"" allu dpioyer w moyom Wdqw fmpo-: pluieun mmom d'hBUmtrn

    semble~tpoursapaassut.epar une d'ht43rveIlant9 pour ia hrpart ~ l ~ l o g u e s w n f m &&*on %Nous avons vwiu montrer ca

    u'est rbllement la splQiogle. e,elmmdwm.r-,, sa W e d diieurs dans uue ah- mosplldre m k parmi d'im- -pende deglscequi ornent I ' e n h e la grotte. Nous aurom ~~ I'occasion de +ter 1e materiel e M. de d h v r i r ce curieux phhomene d ' w o n qu'ast la m a r m i t t a - a Bref,untwnaagemgnal @kW Ilte des plus gprowSnts : II a m fallu plus de quinze h e m de - vmk[mne urtmawi fadlsmrot un Quiwtlent h deux fofs k Lour Eiffel sur un peu lu de trois kilomeCres !) pur & E, r la tmne de I'Bnilssfon !

    HdIdne VERMARE

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Lundi l e r janvier : Lever tardif, caf h Retord, cr8t du Nu, retour h Retord,

    puis dodo la maison. William - Simone - E r i c - Claudine - UTa - Michel. Mardi 2 Janvier :

    Recherche et reprage sur la car te de quelques trous dans la f o r e t de ChampfromTer: FC U - FC 10 - la balme h la V i l o m e ou grotte des Abranfi - FC 36 [pas trouv) - FC 35 ou g r o t t e de la Cache d i f f i c i l e dfacchs B cause des aapina tombds dans tous l e s sena avec la tempate. Le Grand - m. Le so i r , runion tri diapos pour renouveler le diaporama. Fufu - B i b i - Sylvain - Juihien - JJ 4x4 - Le Grand - ma.

    13 8amedi 6 janvier : Topo du PC 11 et de a borne aux Iscariotes. Dominique - la. Recherche du 'Ce que ce quew (Fc 45). du FC 37, FC 38 e t FC Jgb au-deesus dpOrvaz. Eric, Claudine, Noyau, le Grand. Rencontre d'un chasseur q u i nous Indique un trou pas rdpertorii vers Pierrelongue, DBcouverte du gouffre de 1'Auche p a r Toutoune (FC 60). Nouveau repkrage le soir: le Grand - Toutoune. Le so i r , traditionnel souper des Rois ches Hubert avec une ex- cellente marinade de boeuf prparde par E r i c e t CLudine, Hubert - F'rank - Stdphane - Matthieu e t aron frre - Louis - Marie - Gibus - Lucette - le Grand - ULa - Eric - Claudin - Dominique - Bance - Pufu - Bibi - Nanuu - Jojo - Toutoune - Jean - William - Shone - Jean-Louia. Dimanche 7 janvier :

    Topo du FC 60 Cgouffre de 1'Auche) aprs d4sobstruction au-deaaua du puita (gros blooa caineds). II faut y retourner pour falre pdter en baa du p u i t s . Courant d'air aspirant trbs net. Le Grand - I l la .

    - I -* - J e u d i , ' U janvier r

    Proapectfon entre l'Auch8 et le Sud de la Haute CrQte dana la for8t de Chmpfromier. Dlcouverte de trois troua insignifiants, dont deux mdsndres e t une travers6e: FC 61 - 62 - 6 3 . Altitudes 1250 i 3350 Proapeotdes. Le Grand - ma. Samedi 13 S,anver :

    Pet i t Tombaret, griliadee dehors h Giron, topo du chas de lvAiguie. France - Michel - ma.

    Prospetian sur le Reculet, cinq troue revois. Toune - Bertrand (sortie secrbte! ) Dimanche 14 janvier :

    59. Topo. Fkance - Dominique - JJ 4x4 - Michel - Ula en visite. Mardi e t mercredi 16 et 17 j a n n : Lee ~uguenots avec 54 gamine en six bquipee. ~ ~ 4 x 4 - ma. Jeudi 18 jmvier :

    Iia D i a u aveo Nicolae Euiot e t ion dquipe. 19 sp8lio;s, 9 pour la travers88 e t 10 pour la remontee et du partage, Michel a fa i t la travsrede avec wBuleaum e t Uraula les clairages h la remontde comme d'habitude. Retour Giron h 3h. du m a t h . . .

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Samedi 20 janvier t La Bouche avec le SDN0 pour t i rer un f ' f i lectrique juaqu'au

    eiphon. l?uf'u - Le Grand - JJ4x4 - Bertrand - Stgphane. Drm;rrigu. Dimanche 21 janvier :

    Le Burlandier. Bance - Domiaique, Vendredi 26 janvier :

    Soire h la KTC. Fondue entre l e s reapoasablae d*aetivftds. -

    tRa - Gibus - Domfnique - le Grand. Srnedi 27 janvier :

    'Punnel de 19Epfna+ Beaucoup de premf 4re organfsda par le Tonton, dana une gaerie baueuais e t pentue. Tonton - Bertrand - Jojo - Tome - m n c e - Dominique. Le aoir, UshuaXa avec la traiterde de la Diau par S p d l 4 f l U e t Huot avec le Grand e t m. Dimanuhe 28 S a n ~ e r :

    La Cornelle ole la Buche. Rentrie dans le goufIrs awc dsa gibouLBear de pluie-neige. Sortis vers leis 18h. avec 30 cm. de neige fratche. B B m l t a t : lheure pour retourner aux voiture8 gardes au h u n s t , puis trois heures pour rejoindre Cuvdrg! ! : V o i r compte-redu de -ce. Ula - Le Grand - Erie - Claudine - Pascal - Le Procureur - Christian et trois jeunes de Belley - fianae - Dominique + Frank et Glbue h la -y. Samedi 3 fdmier :

    Le Trou nFuw. D&sobstrmction de lentrds (graviers. . , ), Puis 2 mbtraa, puis virage en 4piagl A cheveux. ~ a a ~ e t t e e t broche pour ce vimge. Puie 15 mbtre~, pui s Btrofture. Maseette et broche, puia 5 mhtrsa. ArrQt aur Btroiture verticale de 20 cm de large. 80 cm h faire pdter, guis 2-3 mbtres de profondeur. h f u - JJ4x4 - Jean-Jacques - &e G r a .

    (PuSu a fait la "nouba", il eat mha rentxd h 7 heuree du mat!) Mercrei 7 f h i e r :

    Entrde des Ruguenots en maxi-crue (toute la vallie inondde par une rivibre t u m u l t u m e ) , -boeuf en m e , l e 8 perte0 de la VaLserins mdconnaiissables et le saut h s k i du barrage de G6nisaiat.

    I JJ4x4, sa ioeur, Bon beauf e t 898 neveux, m. --

    - - -

    Smedf 10 fdwie-r : Sortie h la. casade de Fowea vers Corlf er. Premihre demente

    de 5 nBtrea, puis cascade de 90 dtres . l!ahmeueement U cm- mence & pleuvoir. Remontr, pufa viaite de l'abbaye dtflpierre: FQts de dn, b e a , Super-chouette. Remontde h Giron aous la neige non sans avoir fait le plein de ramequin et de Pinot. Gma miam: fonue au ramequin arroioit5 de Pinot. Trhs bon, sauf pour Bertrand et JJ4x4. Total de 5 bouteiUen de Pinot. !!?oune - Ula - ie Grand - Bertrand - Bric - Claudine. A recommencer (la cascade.. .) Lundi 12 fdvrier :

    f chat de pdtarda h Veursy Vauroiaet Skg de ~ B c u r e x e t 250 mbtrea d e cordeau + dtos. En route, panne de la pompe h eaaence d e la 104. Ddmontags, changement de pompe aur le pw- king de "Stockw, Une affaire de pros. Retour b 13 heures h Bel - legarde, Domhique - Le G r a n d . Jeudl 15 fdvsier :

    Les Huguenots juaquqau siphon, Le Q~and. Samedi 17 fvrier :

    TournBe des rdaurgencea: Iiivfre qui tombe du cLel, Fontahe froide, Fontaine noire, la Ravageuse, Dominique - le Grand.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • I - DBsobstruction la Ravageu~e, puia viaite d e la grotte des ' Sarrasins, ma - JJ4x4 - Le Grand.

    Samedi 7 mars : ? Entranement ea ialalae B l4ae supprimd B cause du vent. Vi- site de la galerie art i f i c ie l l e du pont des Pierres e t de lfar-

    - '' che du pont. Pramos - Dominique, 'i Ski h Flaiae. La Bosse - Namu - Toune - JJ4x4 - Ula - ~e G&,

    Dimanche 4 mara : Repdrage dans l e s WC du Fort l ~ ~ ~ l u a e dtune galerie descen-

    dante h faire bient8t. Viaite de la Boum juaqulh la voQte mouillante oh a crache h plein pot, Exploration de toutea les galerisa artificielles. fiance - Dominique. Gouffre de l'Aude. 3 ou 4 mbtrea de premire. Bertrand est maade car il a bu du liquide de prdlavrige smoureueement concoc- t6 par aoa fiaton. To- - Bertrand + le Grand et ma en vieite . Samedi 10 nare :

    La Bouna. Remontde dtun puits de 20 mbtrser, rien h signaisr dtint8ressant. fiance - Dominique. Ski h Flaine. Touns - Fufu - Bibi - Le Grand. Dimanche U. mars :

    La Perche jusqutau fond. France - Stphane - Dominique. Mercredf 14 mars :

    Visite des gaie rie^ abches de Mussel. Jean-Louis - Le Grand. Samedi 17 mare :

    Batrafnement h la faiaiae de LBaz par un beau s o l e i l d't. Tout s'est paelsd h merveille. France - Dominique. Gaierie de Mueael avec W. Blanc. Jojo - Bertrand - Toune - Le Gmnd Dimanche 18 meula :

    Boum-boum-boum-boum-boum dana la combe de Merlogne. Rdaultat adro. Bric - Claudine - Jojo T Nanou - Bertrand - 'EIliane - Agmeric - Fufu - Bibi - Le Grand - ma - 2 auiaeee - Tome - Apparition de Vistalli. Samhi 31 mara :

    Le Cormoran jaaqulau foiid. Grand soleil, V i s i t e amicale dtuiie aouris pendant le caase-cro-fite! Prance - Dominique.

    R E T E m - DATE8 A RETENIR - DATES A RE=

    samedi 12 na1 : Visite de la Trouillette avec deux membres du aerPfce dee e a u

    de la commune de Champfromier. Samedi et dimanche 19 et 20 mai ;

    Bercice secourej dbpaftemental. Voir d 6 t a U s avec le Grand. Vendredi 8 juin :

    R6u.afan Cdfl Oyorrnerx* du 25 aadt au 2 septembre :

    Camp dam 198 PgrnBee. Vendredi 14 septembre :

    Rdunion CDS h Bautevflle.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Certaines des complications de la photo en plein air n'existent que dans une bien moindre meeure :

    - Choix de La focale: on travallis g8nraement au 35 mm (le 28 mm sat u t i l s dans l e s pet i ts volumea), ce qui dis- pense & priori dvutiliaer des appareils reflex, cohteux e t plus frqiles . Malheureueement, i l s eont aeula actuellement h compor- t e r des branchements de cables pour le flash, la mesure TTL, et souvent la pose 3. Et l e s exceptions comme le R;konoe (&tanche) eont encore p l u dispsndieuees.

    1 - Wse au point: l'utilisation habituelle d'objectifs -

    B grand mgle donne une profondeur d e ohamp suffisante (distance s u r laquelle la net tete sera bonne,, en-deh e t au-del$ de la dis- tance affiche). On n'a pas besoin, sauf pour les photos prisea de prs, de la f ignoler lors de la viae (ce qui e s t d t a U e u r s d i f f i c i l e dans l'ombre). Le syatbme autofocua, qu i se gdnraliae, n'est donc gubre utile sous terre.

    L e s difficult4a essentielles aont videmment lides h 1 Bclairage. D'autant qu'il est d6aanseiild de travailler habi- tuellement k pleine ouverture: inddpendamment de la moindre pro- fondeur de champ qui en rsulte (et qu'il faut al-s surveiller), e l l e donne une moindre qualit4 d'image. h a meilleurs diaphrag- mes sont les interm6diaires, de 5 ,6 h U: i l l e corrigent les d6- fauts de l'optique e t Ifexc&s de contrasta qui noie, sous terre, l e s ddtails darie lfombrs ou la lumibre. mfs femner le diaphrag- me signifie utiliser une pellicule plus rapide, au detriment de la dfinitfon et, auasi, de la qualit du contraste. 11 faut trouver le moyen terme, adapt aux dimensions Be La cavit: 100 i s o environ dans l e s p e t i t s volumes, 200 180 dans l e a gros.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • TECffETfQUES D'SCXIRASB AU FLASH La technique habituelle de la photo de famille (flaah

    f i x h l'appareil) donne en splo des rdsultats ddcevants: lfi- mage est p l a t e , sans rel ief; et la partie centrale tant presque toujours la plus loJgnBe (galeries e t puits), lldclairage prd- domine sur les borua. P e s t cependant la plus simple h employer: e l l e ne ncessite qu'une manipulation minimale et un seul op- rateur. Elle reste valable pour la photo humaine, prise de prs: grouges, bivouacs, progressions. Comme el;@ ne retarde arbre la marche, c ' e s t mieux que r i en dans l es sorties non deitindes h la photo. Et n'importe quel appareil compact fait l'affaire. Il en existe des Btanches, comme le Fujica 3DB ( d i t Braudeur), transportablea h la c e b t u r e .

    Mais s e u l'bloignemsnt de l'appareil et du flaah met ea valeur le paysage souterrain. Trois techniques le permettent :

    1. Flaeh reli l'appareil pax un cordon. Avantage: synchronisation assurde, et Ifautamtisme peut jouer en ce qui concerne l s n appareile ref lex cbqortant la m e s u r e TTL de la lu- m i k a (la. cellule de l'appareil c o d e llarrCt de l'clair da quftuie lumi&re suffiaante a travers ltabjectLf). Mais le cordon, des lors qu'il e s t aesez long, impose des manipulations multiples et ne rempli t pas longtemps sa mission en m i i i e u humide.

    2, Open-flash: f l a sh autonome, actionn pendant l'ou- verture de l'obturateur en pose B. Toutee lee lumfres doivent b t r e prhlablerment dteintes, marne si e l l e s sont situees hors du champ: ltacCtyl&ne provoque une dominante rouge8tre. La cellule ne sert p l u s a rien: le "pffomtre'' doit en t e n i r l ieu pour le choix du diaphmgme. Il e a t fonction de la sens ib i l i t8 du f i l m , de la puissance du flash e t surtout du volume de la cavit8 e t du pouvob r6fldchiasant de see parois. La seule solution fiable consiste doubler chaque photo en changeant de diapbrqgne: c'est vite fait.

    Le positionnement e t l'orientation sont alors plus sub- t i l s encore pour le flah que pour ltappareil car deux Bcueils sont B viter :

    - ifclairage d'un champ trop restreint, qui appamt- tra comme une tache clairde sur un fond noir: ne pas trop $ l o f - gner le flash ( 5 - 6 mhtrss maxlmm) ai l'on en 'u t i i f s e qu'un eeul, compte tenu de ce que l'objeotif e e t presque toujours h grand angle.

    - LEL surexpositi~n d e s parties proches, qui seront d'une blancheur choquante sur 1f8preuvs: dans les galeries e t puits, le tenir &quidiatant de toutes lee parois (centre gom- trique), ou, si l'on ne peut viter de le tenir p lus prs de l'une, l'en dtourner. Dans les aalles, ltorienter vers le plafond (ne serait-ce qu'an oblique) pour ne paamgrillerfl le s o l devant ses pieds,

    Applications : - La plus courante eonsiate, pour le porteur du flash,

    & se poster devant le photographe au milieu du champ, e t h dirkger l'clair dans le prolowement. Aiaai, la lumibre prdomine au centre et semble provenu du spdlologue, dont la silhouette dome lt8chelle. Avec un peu dthabitude pour l'un et pour l'autre, ils peuvent a i n s i "mitraillerm, sans longues misse en scne, lors d *une progression facile.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • - Contre-jour total, pour marquer la forme d'une ga- lerie: le fiasa est positfam corne of-dsssua mala dirig vers le photogmp-nie, auquel 91 esl maequb par un tmiaime spdlo- lgue, d5at la sfih~uette apg~trat ra aixreolde du contour de la galerie: lteffet est saisissant ana un0 conduite forede,

    - EcXairage latral: donne &u relief et rend bien lqambi*oe, mais avec 1s risque dPub contraste trop violent. Le flash a g i t aussi Btre disoimul8, car l'objectif ne doit ja- mais recevoLr 1' B c ~ i r .

    - Ealairage remantant de derss~us un ressaut: l'effet est insolite et typiquement aouterroin, aar partout ailleurs la l u m f h e vient dwen Mt&.

    3 . Com't3lnaFeon de p l u s i w r s fla&&s: la d i f f i a u l t 4 e ~ t alors 1 'finpaasibf lit 4 b laasurer une simultan8it parfaite dss $clairs e$ le risque qui egsn suAt d'obtenir p l u B i m a ha- gsa dcaldes s i l'appareil bouge pendant La poae. D e u x solutions :

    - Spdwoniaat ion a e ~ m e par une cellule dtaufo ddclen- chernent q u i , relids Q h o u e fUsh, ltactianae s o u l tBcLaeNpri - maireit. Mais le fonctionnemat de ges cellule6 ei t d d a t o i r e et n6ceasit un mpprochexaent auZflaank des flaahea.

    - Immobiifsatfon de l'~pparai1 aveo un pied, ou en le pomnt, ou en l f a p m a n t . Avec un pied on peut, au lieu dtutili- sep glwleurs flashes, d8gLacm le mbs pendant La go8e, mais il faut penser b o b ~ t n e s Ztabjactif ehaqua f o i a qu'os rallume pour ee dplacer.

    - Llruie ou l'autre dea techniques pr&c&dentes, avec adjonction d t u n p e t i t flash pour Bclairer l e s ombres.

    - Eclairs en enPlladB pour restituer la grofonderur drune galerie ou d i u n puits. Lem &carter =se% pour miatenir lee zones d'ombre. On peut opdrer B la fois droit devant e t en ctsatre-jour, h condition &idemment que l 'bchir en contre- J 0 ~ 3 ~ s o i t di88imul6 (darrixe un ep&ldalogue, ou lghrement au-&el8 du dernier ooude visible de la Dans l a puits, I - on a htBrQt, pour restituer la perepestive, A t4marquer'' l 'ex- trmitd ogpo~&s , s a i t en lt801airant (sans a griller), soit avec une lwfbre dfac&tb. d

    SAGE DES WOWLES MAGNBSIWS Elle8 aont de plua en plus rares car elles n1int8-

    reesent plus que le8 spldologuee, marchb des plus restreints. L'achat concornmittant d'un flash adapt n'est paa utile: l e e contacts d'-.me pile 4,5 volta suffisent I se amorcer,

    Leurs avantages sont nombreux : 1. Puissance: B conaiddrer pour chacune des trois ca-

    tegoriee d*ampoulea existantes. - Les petites bleues, AQ3B e t PFlB, encore vendue8 au

    ddtafl, ont un nombre-guide de 35 ou 40 pour 100 iso: c'est ddjh 1a puissance d'un gros flash Blectronique. Elles suffisent dana l e s galeriss de 3 ou 4 mhtres de diamtre (Huguenots, Crochet),

    - Les SYLVANIA W 3 blanches, importes de^ USA, ne sont plus diffusdes chez l e s dgtaillanta oa on les trouve encore en fin d e stock, h 5 ou 6 F pice. Leur HG s'81bvs h 56, puis-

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • sance des trhs gros flashes profewionnels, encombrants e t a- bordables, Une seule dtentr.e e l l s a cL&ire l r v m ' i r i l e de la grande salle du Crochet Sup, do 1 ; ~ salle du faad de la Morgne, du lac dtentrbe .de Goumier .

    - De groesss bleues (marque ignore] gont vendues ohsn Spdldmat au pr ix unita-e de 25 Ekancs. Elles ont la t a i l l e d 1 m e grosse smpoule d18c1afrage et un M3 de 80 B 100. Ellsa 6- clairent des salle8 telles que l e s Fontaines et le m c o n h Guumke~, le's Treize au Berger,

    Certes on peut aussL photographier un v ~ l u a e ~ ~ en g W t i p i a n t l e s clairs fiec*traniquss, Malheureuaemen+ le nombre d'clairs ncessaires n'.est gaei pr~por%itinhel h leur ,puissance mais h son carr4: on n'obtfmt IgefficaLtl d3un BcXair au NG de 50 qu'avec quatre &clairs au a de 30 e t n m deux. Ba- cars une exprienoe b a a h sur @@ w3.d n'a-t-elle &ne pas et6 concluante &la Salle de la Verw (Bierre S t . Nartin), que l e s f ibres Cal lo t out sous-expos da avec 400 clairs lectroniques avant dwen du sis, enfin, une m e dtenseable avec 17 s o a o e s ampoules.

    2. Abnesnee de rdflecteur: pour 1s p y q e eoutsrr~inn, l'ampoule q u i d i f u s e h 360 degris est au $Iash ee que l'a~6tu e e t B lo lampe ilsctrique. En ateetompeznt r*Bgpl i&xhent avee lp&loignernent, aa l a b r e restitue mieux Itambim~e souterraine. 3urtou%, e l l e attdme les ombres, alors qua 1% sontxaste trop vriorent grovoqu6 par une lumibre fmalisr6e souvent d*i- dsntifier les ilmenta du payeage, aurtotzt ai &Lairage lathal.. Dana le cae, par example, du porteur de 'l*4ebfna&e p b o 8 de-t le photographe tout en 1u.i faisant duran, ea ailhouette n'cet plus opaque e t anonyme car la l w i b r e , partant aussi efi arr ibxe , se rdflchit eur l e s parois damlBrs lui.

    Deux fnconv~nient s : - Pert:94 d pX'&. - Plue -en 4e ddtq~zm8r la l-ire dea par t ies proches

    pour 4viter de Asa grlusr. Cependant, c e t t e eurexpo~iitkon est A fl moine cPldquante qu'avec une lureire dirige=. I -

    . ' A ,

    Oa r$fleote~lr h large c-p [lampe de poche bricolh pour l e s petifee ampoules, morce&u-d6 amton perc e t recouveP.t de papier au pour les groisse#) pleut oWier h fdun et & ltautre, avec le risque dtun retour h ua e e e t pLns "studioti (uniformi- sation de Itclairage de la s a l l e ) .

    3. DurBe de lv861air: 1/&Oe & 1f30e de seconde, au l i eu dll/lOe au plue pour ltdclair dl%gtron&gge. Ctee t A premibre vue un inconv&nim$ $ wuse du risqua de n b w ~ 8 w : ce risque est en fait peu importaai; &vba lea objectifs grand-angle utilis6s sous terre. h a amntages qui 8n reautent sont, eux, rdels:

    - Re,a%it;u&Z~n dx mouvement des asoades ou fontaines, nf ig8esw par 1 &cl& 4Leotronique.

    - Retruu~i lLw avec lvautoaiatfsme pour 9 e ~ appareils $ meBUe TTL de la lurmlsrer, dont la ceJJu3.e r~feme l'obturateur d3 qu'une lumfbre suffisants a1sst r$flWfe sur* Le fUn. Aotion- 94 dane l~obbjcuritb en poeitkon dtautomat&sme, l'obturateur resta, faute der lumkhe, on~vet jwgul& ltt9clalr e t , ei oelui- ci est euffisant, se referme amnt aa fin. LtBclair ilectronique ne laisse pns, lui, A 1% cellule la Zmpa de ragfi..

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • 4. Robustesse: elle8 craignent peu 1ea.choce (;eauf les grosees) et pas du tout l'eau, e t peuvent mme btre dB- clenchhi sous l'eau. Alors que l e s fhehea Blectroniques ne supportent pas l'immersion ni marne, longtemps, lthumidit6: le risque qu'ils courent sous terre relativise l'inconvdnfent du coQt unitaire des ampouLes de moyenne e t forte puissance; leur porteur nia paa beeoin de les protger; il doit seulement pren- dre eoin de l e s garder h Ilcart de la pile pour Bviter le6 amorGages accidentels.

    Seul inconvdnient: les manipulations, qui font regret- ter a facilit dRemploi des flaahea, qui ne comportent que des boutona b presser. Il faut chaque photo changer lqampoule, e t son amorage dans Ltobscurit6 n&csssfte un minimum d'habitude, e t un de la i de quelque8 secondes q u i rend encore plus aldatoire la ayncbroniaation de plusfeura bclairs.

    L e s frbrbs Callot, auteurs de lPouvrage "photographier sous terrew travaillent principalement h lldclairage mgndsique.

    Enews dw G + n d n blsn remplis pour l e i 8pH6os bellegeidsenr C'eaausemkedelaSaMb

    rwlesu%sMiedlZ7lamlsr,wni quipe de six membk duriub X Y I'expbraibn et au lo9ogrsphque d'une no& "a" m p h par lm trs- foraae du dewm tubs du tunmi autorwtler de I'Eplni, p & ~ da ChmbBry. Environ 400 m #e mferias ont M reconn wn mur une d8nlveMe d i + 201) m. kmmm plwuJrs eaclh-Mw: La sortle #'ml ache* par uns M i e du chantier, mua la con- d m d e P. BMaft, m k h Scetauroute, Bgaiemm mem- bre du du.

    D L n ~ s a ~ , unemm e d e ~ p t s p 8 ~ ~ $$. memqrqSduIribdeM

    leypwrunevtsrtedupHm"La m m e l l e * ~ ~ s mrle * w d U ~ N - P l n & deurdet: 180 m. attelme smu

    ! b s m s a i S s d i ~ ~ la temp8ie de ne* aui

    ~ k h d ~ a l l b 4 umla ~ h y k (le rdsldent M la muwdtaim du c iu l buegwien, puticipiiint au tournage de wn &qiertm an tant u idalr~gistan dans i'(Lquip. &mi 8pbfilm, dlrl- gh pw Qdd Favre. 1 a fallu quatom hwr- da piioqrogiion aioutamalne pour remener c m quMw imagw ne dofinant W ' ~ p e t l t W w 6 o s q u , W &m1expbmtionda~gmtab t h wr#ve.

    EnRn,'dvwtpiwnki- end de Obvrkr, um dquM a d & o u v m u n e n o w r l k ~ m-.A&s

    plrwleufi dlwkies d mww s'aWer sur un pa#iei &- m.. Urm dmt

    ---pmchai. mmmt.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Lorsque 1' on dmarre les 50 premiers mtres ok il faut se tortiller tout le long, on ne peut s'imaginer que lion va decouvrir une C e l l e m - i l l e .

    Des sa l les rimtnenaes. B'es stalactites e t stalagmites de de tous cbtes, Des concrbtirrns en formation de ~ = k o u t et dee cascades et draperisa ds calcaire aux dimensions impressionnantes.

    C f e s t supedml Grest i vdif absolument!

    ~ n o i a s a n c e ou twwtel e E'Epw France. ~c-*s pour NkoEtm HU&& les &p&&os fondeur de -imm a&hte sans

    bet legdkm ne 6hdment pas a ~ ~ ~ s e u l e d w i e u l t e r n t d o m ~ ~ i o g i q u e . 1b sont mis du a

    I g t e l o e ~ ~ w ! P ~ ~ ~ ~ ~ p o u r ~ ~ ~ u - bmp de C-. O n r x a m a D t l e s ~ ~

    rlgee F m La d t a i r e U r s u i a ~ 8 t t e p r $ s M e n t Miche1 G d h ont rdw! a pi- spmcw de I ' h b s i D n ~ & N i e o l a s H u E o f .ushuaiam. L'ua e4 1'W ont o p 8 r b c o m m e ~ d a n s l a gmede~kDiau~.prbd'P*m~- Q: 14hWE6deprogresS$on.~ mmepwirdettrop-rme. 8 t 4 p s i a p s r C u ~ ~ s ~ p n i i etre 9xpLBratIon m ilh SpmiPB.

    ~ ~ - w h d r g w d r i c EnfIn,surlep~hLm&urpe -&-&mm- * n dbuvert une n w d e

    sous Gmn&d&Fou~ AppeS plu* I s ~ d e I e h d J G r m s slwm h m d'efforts de dbb ~ p e n ~ ~ . a u # n i - malon, une galerie trs m t e a m ~ S r w ~ d e t a permis de pmgmmr de plusieurs p r t o d e ~ e o t s e s e n i e s - dizaines d~ m8tres, m u t GdtPe --r- b l o q a

    Cest 8m 'ilse " r * s p b l k & dmsadf=Wprrurbmpte [email protected] m h 4 d'une mu- v e l l e ~ ~ p a r ~ t r a - a u u d e f o r a g % d u d ~ t u b e d u f u m d e m

    ~ ~ ~ ~ t ~ * - vdkdepium~i.la- saam $dSt pmL* i a- site du ebanriw m~ e tmhW d e h d W d a U , ~ $ * mb9Pmt-ba SpeiMub llqwdgi bs club de Be L$d" Rd- l eyentrs#em - rap p o r t g e t 1 e e m ~ ~ t f P e q u e n t s en- euit C a siasi qri'ttne b q u f b d e ~ @ h ~ ~ a d a i e b l l i dm mmhm du CM de Wleg [email protected]#mWh#wl r b h r l o w l p w i r u n e a t e h + ~ ~ Coniel iedebBmd~~,eurle~

    * *.i . 1 . . ..'l .+-* --

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Dfmanche TI Mar - , il fait beau on se c r o i r a i t au debut d e lr4z. 3e i l e joum9e paur une ballade en montame. Et non! X In place noua d4cidons d e noua r6fugior B l'abri du soleil dans lei e n z r a i l l e s de la terre, Le gouffre de la Perche et ses -I$8 m o s t notre ~ b ~ j e c t i f , Aprs un bon psttc casse-croate pr&a du trou, noua voila t o u t de jaune v d t u p n r t i s la conquate des tQnbrss. Les p u i t s se descende,nt sans problmes. Arrive l'troiture qui aprhs quelques efforts e s t franchie. La descente se poursuit ponctue par l e i &clairs du l t b a r o u d e ~ w . La vire ssc passe sans peine e t Le fond e s t attoiadl . Sous attaquons alors la remontes. Pekit ralentissement a la vire. F u i s arrive lltroLture. L, c'est m e autre paire de manche& Aprs do m u i t i p l - e s contortiomements, et bien des diff~cult8a, nous arrfvona la base des puits . La remontGe stach&ve calml- -mente C*eet un peu fatigus et couverb de g l a i s e qua sortons dans la nui t . Rapidement nous nous prdcipitons au premier thlphone pour prvenir dea parenfs qui dsmble- t-il commenaient A sfinqui8ter, Stdphane , Wancs et Dominique nt aviian* p l u s qut Zi sroncire m e bonne douche e t aller se couches,

    bi r i ;n ;qut

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • igeek-end du 37 et 2iCj Janvier ni D a r une debutante,

    Direction *Tunnel de ltEpine" entoure de quelques du Splo Club 3ellegardien. Dominique, Bertrand, Toutoune et J o j o pour no pas les nomrnsr,

    Arrives sur place, un autre "Prot' se joint noua, Patrick ou wSa Tonton" s l vous g r f d r e ~ , ce qui vallait m i e u x pour nous puisque c'est L u 5 qui organfsait c e t t e s o r t i s ! (avec de la premire k faire, ce qui nous a vallu de d6b~u- -chor le champagne au retour! ).

    Que vous d i r e , sinon que c'&tait ndur-dur" mais gnial1 Vous me croirez si voua voulez, mais j e les ai fait 05s 400 m de galeries parsemes d'embaches.

    Csrtes i l a parfois fallu me donner un coup de mtfn ou p l u t d t me p r l t e r une Qpaule pour y appuyer m o n pied et mtaider A soulever m e s 57 kga pour franchir un oss saut, (mercf ~atrfck!), me lancer une corde avec im mousque- -ton pour m'aider & sortir d'un enripoit f o r t etsrri ah mes formas un peu rondos et m o n fnr;ixp6rienee ne me facilitaient pae la chose (merci encore $i Patr ick! Je profite aussi de c e t t e paanthhse pour vous signaxer qua c g s s t 2t cet endroit quo Jojo a f a i t demi-tour. X t-il lui aussi des problomea de formes un peu rondes? Peut-Ltre une petite f'brioehe ventrale" sn formation? A l l e z donc &avo*ll) , sans compter les quelques p e t i t e s L6is ou DomTziZque a db me donner des conseila ai: me p 5 8 t e ~ -$fi& ~ue+usj Quant aux d$pers' m~s,~gn~nmn&s-&ur la: toche, les ossemerlts etc..,, tge kit Mr'trgnd qu% 4laXPat ma -terne,

    A par t cala* j'a dois aire que ma plus grande frayeur a eu l ieu au Pef o u r avec le' fr,aachissement du barrage par d e s chelles l%g&rement B!a'[email protected] F A cttait vraiment ithorreur!

    quoi qu'il en m i t , je.,suis rosasartie entire de cette expddition, un peu fa t fgude et ~ T & S sale, maAs pour rien au mande je n'aurais rat8 cela!

    Au risque de ma rp-trs, je ne d b a i qu'une choser GBnial!!!l.

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • Dimanche 28/01/90. 8 H 00 la Chamy stBveiile! Pour c e t t e magnifique

    journde qui aannonce pluvieuse, le club de Bellegarde reoit le club d i Belley! Sortie prdvuet la Cornelle, Vu le temps, l'entrain des membres du club bellegardien ntsat pas des plus euphorique1 Si on avait su,.....! h premibre Bquipe part soua une peti te pluie, elle^, le rand). Lw deuxime iquipe part sous la g r B T e . la, Ciaudine, Erio fiance, Dominique, pascal). Je ne vous d i s pas comma c'mit agrBable pour une sortie Spdldo dtavoir comme rndtdo vent glacial et grilel Arrive l t ezatrde de la g r o t t e le Ier fractionnement, il faut bien le dire, e s t merdfquel Claudine, Eric, Pascal et U l a passent sans problbmea. Vient mon tour. RBaultat? Coincds environ 30 minute8 sur la corde, U l a qui m o n t s et qui daa~end pour trouver uni solution aides aussi dans ses rBflexions par Claudine e t Dominique qui se gilerf ltentr6e du trou, situe en plein vent, e t qui me donne lui aussi des conaeflat E t r e le copain druna ddbutsuite ce n'est pas vraiment avoir la meilleure plauel Enfin -&ce B tous leurs efforts et peut-dtre ausaf g r h g aux inaulees lancdes risatdrie l , je fi- moi ausii par deioendrei ( ~ e r c i h Ula, Claudine e t ~ o m i n i ~ u e ) .

    quoi qu'il en soi* le m o r a l in a quand mbms grfs un coup! On ne peut pas dire que j 'a i . la grande forme. S m i ra i donc jusqu'8 l'entrde du P 17, o la, lpBquipe de Belley ayant Bquipd dans le genre compligdr j e renonaial (11s auraient pu Bqufper le premfer trou csr & e s t ) , Enfin bref, demi-tour! Je remonte avec D6minique. U l s et Claudine noua rejoignent. Je ne vous dia paa Ie choc qtai noua attend h la sortie du trou! 25 cm de neige et sa c o n t i n ~ ~ de tomber! La neige et moi -mlme n'&tant pas de e a n d e a amiea, c'est 19horrsur!l! 3/4 d'houre de marche pour retourner aux voitures (gar8ei au ?mat) , enlever Len combfnaisons, fa voiture qui ddmarrm m a i s qui quelques d+res plus lo in slarr8teI Restant au volant, jtatrais eu la bonne ides de prendre ma voiture, Ulr, Claudine et Dominique gouasent et ceci renouvell6 je AB sais combien de fois! Pour Ffnfr tous las trois feront le reste bu chemin Tumat-Charnay B pied !

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • U l a a t Glaudine rejoindront la firme du R I ~ L O P ~ 1 pked pendant que -Dominique et iirof 46mr nous rrrde.~cendons stqr 3b1 loymd*,

    Pour c e u qui s o a ~ sarzfs aprtZ$ nous da la Co*e,lle ce1.a a 6 t e b i e n p i r e . Trois Ret i rbs paur r#j0%df0 lfauberg& de Guveryl LI horreur!

    J ' n i dafie t i r e rhUx conciusions A+ cette j~u~ndi: 5- s i vous revenez dkgodtb de la SplBo rprbis uni r e l l s j o u r d e , OK, vous &Bas n&haI. 2- 5i cornno moi cela ma vous d4gb te pan et que veus etes bien dicidi a cant$nusr d'aller explorer P& mdnd sautdr- -rain en sachant qu'une t a i l @ ohoae peut sr reproduire, alors c i os t que quelque part il driit va- manqums un p e t i t boulon !

    Autrement dtt, g o u r faire de f& Spl'a, fl f'aQ* qumd rnhe avoir un p e & i t g r a h da fernetdl euh naa, a clest -pz Lu8 tucru! Voy~na, ah a-! Wn pe-ek* grain de douce bien sr! Oh avais- j donc la * & ~ 8 ?

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • DESORMIS, IOS REtITUSS DU 'JENDX?dlI SOIR ONT LIZU DANS 'iuOTR3 NbTmTJ LOCAL AU CENTRE SOCIO-CVf;TfJaEL JEAN-'JILUI SUR LA PLACE JEAlNE D ' ARC. DESOrni4fS, NOS I tErnIONS DU 'GDDREDI SOIR ONT L I E riAl3 NCTXE ,VOUV"zU IiOC-4L AU CENTW SOCIC-Cl- TITRa JEAX-7IW SUR Lk PUCE JEANNE D'ARC. DBSORMAX S, NOS REUL5ICNS 9V ENDREDI $013 ONT LIEU DANS FOTRE ITOmU LOCAL AU CENTRE SOCIO-CJLTURXL JEAN-

    SUR LA PUCE J W i D' a ARC. DESOBNAIS, NOS REUNiONS DU r n r n R E D I SOIR ONT LIEU DAIS N O W NOWZEAU LOCAL AU CEWTm SOCIO-CULTEREL mN-'?IWLR SUR U PUCE J E A N N E D'Mc. DESRNMS, NOS REUNTONS DU =RED1 SOIR ONT LIEU DANS NOTRE NOmU LOCAL AU CENTRE SQCIO-CULT- JEAN-

    , VILBR SUR U F U C E JEAm D'ARC. DESOR- MAIS, NGS SEUMONS OmT LIEU DANS NOTRE N o m u LOCAL AU

    ' CENTRE SOCTO- CULTUIEZ JEAN- VIW SUR TSI

    -- PLACE S m DVmC. 3UH,A SUFFIT, A PIXRA PAR SE SAVII!

    Scanned by Thierry TOURNIER Copyright 2012 SCMJCB

  • - - I v - . -

    E\)r e b &r t-nr n h - , 6 Li L&n C S a P.\OS fi Ai. C, u'A t \ t W~CL

    a& c b ~ \ - t I, ni &i