semiologie cardiaque

of 30/30
SEMIOLOGIE CARDIAQUE Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

Post on 20-Jan-2016

302 views

Category:

Documents

24 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

SEMIOLOGIE CARDIAQUE. Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille. Plan du cours. Signes fonctionnels - Dyspnée - Douleur - Malaise, perte de connaissance - Palpitations Signes cliniques - Inspection - Palpation. Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille. Signes fonctionnels. - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

  • SEMIOLOGIE CARDIAQUEDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

  • Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU LillePlan du coursSignes fonctionnels - Dyspne- Douleur- Malaise, perte de connaissance- Palpitations

    Signes cliniques - Inspection- Palpation

  • Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU LilleSignes fonctionnels- Dyspne

    - Douleur thoracique

    - Malaise, Perte de connaissance

    - Palpitations

    Correspondent la plainte du patient, cest--dire son motif de consultation ou dhospitalisation

  • Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU LilleDyspne- La dyspne se dfinit comme une difficult respirer:Sensation de manque dair, dtouffement.- Selon la pathologie sous jacente, elle peut tre brutale ou progressive, deffort ou de repos.

  • Dyspne: principales causes Insuffisance cardiaque- Dyspne progressive, - Stade II IV de la NYHA, voluant habituellement sur plusieurs semaines.- Avec laggravation sassocie une orthopne.- Samliore sous traitement, notamment les diurtiques, IEC, btabloquantsDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille dme aigu pulmonaire - Dyspne brutale, avec orthopne et expectoration mousseuse et rose.- Survient frquemment en fin de nuit

    Embolie pulmonaire- Dyspne brutale- Contexte vocateur: alitement prolonge, immobilisation Insuffisance coronaire- Blocpne deffort= sensation brutale de dyspne lors dun effort, samliorant au repos

  • Dyspne: principales causes non cardiaques- AnmieDyspne progressive, pleur cutano muqueuse (conjonctive)Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille- Pathologie pulmonaire : Contexte dinsuffisance respiratoire chronique, asthmeContexte dinfection bronchique ou pulmonaire: fivre, toux productive avec expectorations sales- Obstacle des voies ariennesCompression de la trache par un gotre thyroidien- Pathologie pleuralePneumothorax: dyspne et douleur brutale, sujet jeuneEpanchement pleural

  • Dyspne: rle de linfirmire Rassurer le patientDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Apprcier rapidement le degr de gravit:- Polypne superficielle, ou linverse bradypne ou gasp- Cyanose: reflte de le degr dhypoxie (manque doxygne)- Saturation en oxygne

  • Dyspne: rle de linfirmire Rassurer le patientDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Apprcier rapidement le degr de gravit:- Polypne superficielle, ou linverse bradypne ou gasp- Cyanose: reflte de le degr dhypoxie (manque doxygne)- Saturation en oxygne

    Appel du mdecin Pose dune voie veineuse, prparation du chariot durgence si ncessaire (et notamment du matriel dintubation) Mise en route oxygnothrapie: lunettes, sonde nasale, masque haute concentration. (objectif SaO2>90%)

  • PRUDENCEDouleur thoraciqueSymptme subjectif, difficilement quantifiable et vrifiable.Donc facilement trompeur, mme avec de lexprience.Peut rvler une angoisse bnigne ou un infarctus du myocardeDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU LilleParticulirement dans les services durgence ou daccueil:

    Tout patient se prsentant pour une douleur thoracique, sans exception, devrait bnficier dun ECG dans les 10-15 suivant ladmission, vu par un mdecin avant tout autre prise en charge ou bilan.Donc

  • Douleur thoracique: principales causes

    PricarditeCoronarienne(Angor, Infarctus)Embolie pulmonaireDissection aortiqueSigePrcordialeRtrosternalebasithoraciqueretrosternaleIntensitIntense ou violenteVariable, souvent angoisanteDouleur sourde, parfois intenseViolenteTypeCoup de poignard, brlureConstrictive, oppression, tau, pesanteurCoup de poignard, pointDchirureIrradiationAucuneMchoire, paules, brasAucunetransfixiante et descendanteSurvenueSpontane, Augmente par linspiration, la position allongeA leffortSpontaneaugmente par la respiration, la touxSpontaneDurePlusieurs heures, joursQuelques minutes prolonge, ( > 20 mn)VariablePlusieurs heuresDiminutionPench en avant, anti-inflammatoiresArrt de leffort, trinitrine RienRien

  • Douleur thoracique: principales causes

    PricarditeCoronarienne(Angor, Infarctus)Embolie pulmonaireDissection aortiqueSigePrcordialeRtrosternalebasithoraciqueretrosternaleIntensitIntense ou violenteVariable, souvent angoisanteDouleur sourde, parfois intenseViolenteTypeCoup de poignard, brlureConstrictive, oppression, tau, pesanteurCoup de poignard, pointDchirureIrradiationAucuneMchoire, paules, brasAucunetransfixiante et descendanteSurvenueSpontane, Augmente par linspiration, la position allongeA leffortSpontaneaugmente par la respiration, la touxSpontaneDurePlusieurs heures, joursQuelques minutes prolonge, ( > 20 mn)VariablePlusieurs heuresDiminutionPench en avant, anti-inflammatoiresArrt de leffort, trinitrine RienRien

  • Douleur thoracique: principales causes

    PricarditeCoronarienne(Angor, Infarctus)Embolie pulmonaireDissection aortiqueSigePrcordialeRtrosternalebasithoraciqueretrosternaleIntensitIntense ou violenteVariable, souvent angoisanteDouleur sourde, parfois intenseViolenteTypeCoup de poignard, brlureConstrictive, oppression, tau, pesanteurCoup de poignard, pointDchirureIrradiationAucuneMchoire, paules, brasAucunetransfixiante et descendanteSurvenueSpontane, Augmente par linspiration, la position allongeA leffortSpontaneaugmente par la respiration, la touxSpontaneDurePlusieurs heures, joursQuelques minutes prolonge, ( > 20 mn)VariablePlusieurs heuresDiminutionPench en avant, anti-inflammatoiresArrt de leffort, trinitrine RienRien

  • Douleur thoracique: principales causes

    PricarditeCoronarienne(Angor, Infarctus)Embolie pulmonaireDissection aortiqueSigePrcordialeRtrosternalebasithoraciqueretrosternaleIntensitIntense ou violenteVariable, souvent angoisanteDouleur sourde, parfois intenseViolenteTypeCoup de poignard, brlureConstrictive, oppression, tau, pesanteurCoup de poignard, pointDchirureIrradiationAucuneMchoire, paules, brasAucunetransfixiante et descendanteSurvenueSpontane, Augmente par linspiration, la position allongeA leffortSpontaneaugmente par la respiration, la touxSpontaneDurePlusieurs heures, joursQuelques minutes prolonge, ( > 20 mn)VariablePlusieurs heuresDiminutionPench en avant, anti-inflammatoiresArrt de leffort, trinitrine RienRien

  • Douleur thoracique: principales causesDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

    PIEDSigePrcordialeRtrosternalebasithoraciqueretrosternaleIntensitIntense ou violenteVariable, souvent angoisanteDouleur sourde, parfois intenseViolenteTypeCoup de poignard, brlureConstrictive, oppression, tau, pesanteurCoup de poignard, pointDchirureIrradiationAucuneMchoire, paules, brasAucunetransfixiante et descendanteSurvenueSpontane, Augmente par linspiration, la position allongeA leffortSpontaneaugmente par la respiration, la touxSpontaneDurePlusieurs heures, joursQuelques minutes prolonge, ( > 20 mn)VariablePlusieurs heuresDiminutionPench en avant, anti-inflammatoiresArrt de leffort, trinitrine RienRien

  • Douleurs autres: Douleurs abdominales:- Hpatalgie lors de linsuffisance cardiaque- Douleur pri ombilicale dans la fissuration ou la rupture danvrysme de laorte Douleurs des membres infrieurs- Phlbite= douleur unilatrale, de repos, survenue brutale

    - Artrite= douleur uni ou bilatrale, deffort (claudication) puis de repos en cas daggravationDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

  • Douleur thoracique: principales causes non cardiaques- Pneumothorax, Pleursie

    - Douleurs paritales: costales, musculaires, arthrose des articulations costo sternales

    - Nvralgie intercostale- Zona

    - Ulcre gastrique, reflux gastro oesophagien

    - AngoisseDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

  • Douleur: rle de linfirmire Rassurer le patientDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Apprcier rapidement le degr de gravit:- Intensit de la douleur (Echelle dvaluation 1-10)- Signes de choc: trouble de conscience, marbrures, pleur, sueur

    Appel du mdecin Pose dune voie veineuse - Prendre les constantes: pouls, TA, SaO2

  • MalaiseSymptme de description trs variable, allant de la sensation de mal tre (lipothymie), la perte de connaissance.

    Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU LilleSur le plan cardiovasculaire, correspond habituellement une baisse de la pression artrielle, ou une baisse de la frquence cardiaque.

  • Malaise: principales causes- Malaise vagal:Conditions particulires: pice surchauffe, alcool, motion, douleurPrcd de prodromes: flou visuel, sensation de faiblesseDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille- Hypotension: le plus souvent de type orthostatiqueSurvient lors des changements de positionLe matin au lever- Trouble de conduction cardiaque= bradycardie- Troubles du rythme ventriculaireSouvent prcd de palpitations- Rtrcissement aortiquePatient porteur dun souffle cardiaquePerte de connaissance leffort

  • Malaise: principales causes non cardiaquesCauses neurologiques:- Epilepsie: morsure de langue, mouvement cloniques- Drop attack: chute habituellement vers lavant- Traumatisme cranienDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU LilleHypoglycmieIntoxication: mdicamenteuse, monoxyde de carbone

  • Malaise: rle de linfirmire Si perte de connaissance- Vrifier pouls, mouvements respiratoires:- Dbut des manuvres de ranimation: massage, oxygnation- Appel du mdecin- Pose dune voie veineuse, prparation du chariot durgence et du dfibrillateurDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

  • Malaise: rle de linfirmire Si perte de connaissance- Vrifier pouls, mouvements respiratoires:- Dbut des manuvres de ranimation: massage, oxygnation- Appel du mdecin- Pose dune voie veineuse, prparation du chariot durgence et du dfibrillateurDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Perte de connaissance brve:- Prise des constantes: pouls, TA, dextro- ECG- Appel du mdecin

  • PalpitationsDcrit habituellement comme une perception anormale et dsagrable des battements cardiaques: sensation de cur rapide ou impression que le cur sarrte.Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Surviennent au repos ou leffort, souvent dans des conditions de stress ou de fatigue. Isoles, ou associes une dyspne, douleur Dbut progressif ou brutal.

    Dure de quelques sec plusieurs minutes ou heures

  • Palpitations: principales causes Extrasystoles: - auriculaires ou ventriculaires- habituellement bnignes en absence de caractres rptitifsDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Tachycardies supra ventriculaires: - fibrillation auriculaire, flutter- parfois trs rapide (160-180/min)- habituellement bnignes en terme de pronostique vital- problme majeur= risque thrombo embolique Tachycardies ventriculaires- potentiellement grave, avec risque de fibrillation ventriculaire puis arrt cardiaque

  • Palpitations : rle de linfirmire Rassurer le patientDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Apprcier rapidement le degr de gravit:- Frquence cardiaque et tension artrielle- Signes de choc: trouble de conscience, marbrures, pleur, sueur Appel du mdecin Pose dun voie veineuse, prparation du chariot durgence, ou du dfibrillateur - Prendre les constantes: pouls, TA, SaO2 - faire un ECG, si possible trac long

  • II SIGNES CLINIQUESDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

  • InspectionLobservation du malade apporte des renseignements importants sur son tat hmodynamique et ses fonctions vitales principales:Dr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Couleur des tguments, notamment des extrmits Prsence ddmes Frquence respiratoire Prsence de marbrures Etat de conscience

  • Palpation Chaleur des tgumentsDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille Recherche des diffrents pouls: carotidien, radial, fmoral, poplit, pdieux et tibial postrieur Consistance des dmes

  • AuscultationDr F. Mouquet, Cardiologie C, CHRU Lille

  • Conclusion Smiologie relativement simple

    Un mme symptme peut rvler une pathologie bnigne ou une pathologie qui va engager le pronostic vital.

    Linfirmire est parfois le premier contact du patient son arrive lhpital

    Savoir saider des constantes: pouls, tension artrielle, saturation

    Savoir anticiper: pose voie veineuse, chariot durgence