r©tr©cissement mitral f boukerche cycle clinique 4 ©me ann©e module de...

Download R©tr©cissement Mitral F BOUKERCHE Cycle clinique 4 ©me ann©e Module de cardiologie 3 ©me session Facult© de m©decine d’Oran 2013-2014

Post on 05-Apr-2015

110 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Rtrcissement Mitral F BOUKERCHE Cycle clinique 4 me anne Module de cardiologie 3 me session Facult de mdecine dOran 2013-2014
  • Page 2
  • Plan : DEFINITION ETIOLOGIES/ANAPATH PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC COMPLICATIONS FORMES CLINIQUES DIAGNOSTIC DIFERENTIEL TRAITEMENT
  • Page 3
  • ORIFICE MITRAL
  • Page 4
  • Rtrcissement mitral Dfinir le RM: Rduction permanente de la surface de lorifice mitral, constituant un obstacle au flux sanguin traversant la valve mitrale pendant la diastole. SM=4-6 cm < 2 cm RM serr si SM< 1.5 cm RM trs serr si SM < 1cm
  • Page 5
  • Etiologie / Anapath: tiologie: 95% RAA: 10-15 ans aprs RAA Autres causes: congnital, calcifications anneau, LED.. Anapath: Symphyse commissurale+++ Valves paissies fibreuses rtractes sclreuses calcifies ASV: cordages rtracts fusionns ( ASV: appareil sous valvulaire ) RM en diaphragme: soudure commissurale, V et ASV peu remanis RM en entonnoir: cne sommet infrieur, V+ ASV trs remanis Formes intermdiaires Les cavits cardiaques Oreillette gauche dilate Dans certaines formes, lOG est ctasique. Thrombose OG Frquence de l'ordre de 5%. Le ventricule gauche Est habituellement de volume normal. Les cavits droites Sont dilates et hypertrophies.
  • Page 6
  • Q1 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? Dans le rtrcissement mitral (RM) rhumatismal, ltude anatomopathologique des lsions montre : A.Des cordages trs allongs B.Une symphyse commissurale C.Un prolapsus dune ou des 2 valves mitrales D.Les valves peuvent tre directement amarres sur les piliers E.Le RM peut tre en diaphragme
  • Page 7
  • R1 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? Dans le rtrcissement mitral (RM) rhumatismal, ltude anatomopathologique des lsions montre : A.Des cordages trs allongs B.Une symphyse commissurale C.Un prolapsus dune ou des 2 valves mitrales D.Les valves peuvent tre directement amarres sur les piliers E.Le RM peut tre en diaphragme A - C
  • Page 8
  • Physiopathologie: Consquences damont: Stnose (1er barrage) gradient holodiastolique OG-VG pression intra OG dilatation OG transmission pressions VP CP = HTAP post capillaire pure passive, rsistances pulm N= PAP-PCP< 15 mmHg: HTAP rversible HTAP :hypertension artrielle pulmonaire
  • Page 9
  • Physiopathologie: Consquences damont: chronique PCP altration anatomique des artrioles pulm: 2me barrage (prcap) HTAP active, mixte post et prcap= PAP-PCP > 15 mmHg: HTAP partiellement rversible HTAP dilatation cavits D, IT fonctionnelle Consquences daval: pas dinsuffisance VG
  • Page 10
  • PHYSIOPATHOLOGIE Obstacle mcanique ljection atriale gauche Gradient de pression entre OG et VG POG, capillaire pulmonaire et AP Dilatation OG FEVG toujours normale
  • Page 11
  • Q2 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? Au cours du RM : A.Les consquences hmodynamiques apparaissent ds que la surface mitrale est au-dessous de 3 cm B.Le gradient OG-VG est dautant plus important que le RM est serr C.La dilatation de lOG est trs tardive D.LHTAP est du type prcapillaire E.Les rsistances pulmonaires slvent tardivement, par altration anatomique au niveau des artrioles pulmonaires F.LHTAP est responsable de la dilatation du VD G.Les consquences daval sont au premier plan.
  • Page 12
  • R2 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? Au cours du RM : A.Les consquences hmodynamiques apparaissent ds que la surface mitrale est au-dessous de 3 cm B.Le gradient OG-VG est dautant plus important que le RM est serr C.La dilatation de lOG est trs tardive D.LHTAP est du type prcapillaire E.Les rsistances pulmonaires slvent tardivement, par altration anatomique au niveau des artrioles pulmonaires F.LHTAP est responsable de la dilatation du VD G.Les consquences daval sont au premier plan. A C D - G
  • Page 13
  • Q/R3 Citez les 2 consquences essentielles de la dilatation OG. Rponse: - trouble du rythme - complications thrombo-emboliques
  • Page 14
  • DIAGNOSTIC: Circonstances de dcouverte : Le RM est observ dans 9 cas sur 10 chez la femme. En rgle gnrale, il est rvl par une manifestation fonctionnelle ou une complication : dyspne d'effort progressivement croissante, hmoptysie, trouble du rythme auriculaire, fibrillation auriculaire ou flutter, oedme aigu du poumon, embolie systmique priphrique ou crbrale, accident gravido-cardiaque.
  • Page 15
  • Clinique : Inspection: Facis mitral: rythrose cyanose des pommettes Nanisme mitral Palpation: Frmissement cataire diastolique la pointe/ DLG Vibration dure VM= clat de B1 Harzer + Auscultation: triade de Durozier: RD+++: FM/ DLG Grave, grondant Holodiastolique Commence avec COM avec intensit maximale Va dcrescendo Renforcement prsystolique (contraction OG) EB1 + COM Signes HTAP: EB2 +SS au FP SS dIT, carvalho + B1B2 B1 COM
  • Page 16
  • Clinique :
  • Page 17
  • Q4 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? Le RM peut tre diagnostiqu loccasion : A.Dun OAP B.Dune hmoptysie C.Dune syncope D.Dune toux deffort E.Dun angor F.De palpitations G.Dun AVC
  • Page 18
  • R4 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? Le RM peut tre diagnostiqu loccasion : A.Dun OAP B.Dune hmoptysie C.Dune syncope D.Dune toux deffort E.Dun angor F.De palpitations G.Dun AVC C E
  • Page 19
  • Q5 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? La triade de Durozier comporte : A.Un claquement douverture de la mitrale (COM) B.Un ddoublement de B2 au foyer pulmonaire C.Un renforcement prsystolique du roulement diastolique (RD) D.Un clat de B1 E.Un souffle systolique au foyer tricuspide.
  • Page 20
  • R5 Parmi les propositions suivantes, la(ou les)quelle(s) est (sont) fausse(s)? La triade de Durozier comporte : A.Un claquement douverture de la mitrale (COM) B.Un ddoublement de B2 au foyer pulmonaire C.Un renforcement prsystolique du roulement diastolique (RD) D.Un clat de B1 E.Un souffle systolique au foyer tricuspide. B C - E
  • Page 21
  • Q6 Une jeune femme prsente un RM serr en FA. Lexterne qui la examin a marqu les lments suivants dans son observation: A.Un roulement diastolique de 4/6 au FM B.Un COM C.Un renforcement prsystolique du RD D.Un rythme rgulier E.Un clat de B1 F.Un SS au foyer tricuspide G.Un signe de Harzer Lesquels parmi ces signes ne pourraient pas tre trouvs chez cette patiente ?
  • Page 22
  • R6 Une jeune femme prsente un RM serr en FA. Lexterne qui la examin a marqu les lments suivants dans son observation: Lesquels parmi ces signes ne pourraient pas tre trouvs chez cette patiente ? A.Un roulement diastolique de 4/6 au FM B.Un COM C.Un renforcement prsystolique du RD D.Un rythme rgulier E.Un clat de B1 F.Un SS au foyer tricuspide G.Un signe de Harzer C D - E
  • Page 23
  • Examens complmentaires: Dcrire la silhouette cardiaque typique retrouve sur la radio thorax dun patient ayant un RM serr pur. AMG convexe, en double bosse Suprieur: TAP dilat Infrieur: auricule gauche AIG: normal ou pointe sus diaph si dilatation VD AID: dbord droit avec double contour Calcifications valvulaires Silhouette mitrale Poumon mitral: RM serr trs volu: fibrose pulmonaire: aspect de miliaire
  • Page 24
  • Examens complmentaires: Rtrcissement mitral ( image en double contour) Tl thorax
  • Page 25
  • Page 26
  • Page 27
  • Page 28
  • Examens complmentaires: Electrocardiogramme (ECG)
  • Page 29
  • Examens complmentaires: Diagnostic + Aspect en crneau: mouvement paradoxal PVM qui suit GVM pente EF de lcho mitral Apprciation V et ASV valuation SM: planimtrie BD, PHT/dop continu: formule de Hatle: SM=220/PHT Retentissement cavitaire: OG, cavits D, PAPs/IT Lsions associes/ IM ETO: apprciation V et ASV, thrombus ? chocardiographie:
  • Page 30
  • Examens complmentaires: chocardiographie: Aspect en genou Orifice mitral planimtrie 1,34 cm2
  • Page 31
  • Q7 Sur lchocardiogramme dun patient ayant un RM, quels sont les signes qui ne sont pas en rapport avec le RM ou ses consquences? A.Un aspect en crneau des valves mitrales en TM B.Un aspect en dme de la grande valve mitrale C.Une dilatation du VG D.Un gradient OG-VG lev E.Une symphyse commissurale F.Une dilatation de lOG G.Une HTAP H.Un thrombus intra-VG
  • Page 32
  • R7 Sur lchocardiogramme dun patient ayant un RM, quels sont les signes qui ne sont pas en rapport avec le RM ou ses consquences? A.Un aspect en crneau des valves mitrales en TM B.Un aspect en dme de la grande valve mitrale C.Une dilatation du VG D.Un gradient OG-VG lev E.Une symphyse commissurale F.Une dilatation de lOG G.Une HTAP H.Un thrombus intra-VG C
  • Page 33
  • Examens complmentaires: Indication: Pr-dilatation per cutane Si coronarographie indique pr-op: H>40, F>50, angor, FDR Discordance clinique et cho KT droit et gauche - Gradient VG-CP holodiastolique - Surface mitrale / formule de Gorlin - Pressions pulmonaires: HTAP post- cap ou mixte CSVG: IM associe ? Exploration hmodynamique:
  • Page 34
  • CRITERES DE

Recommended

View more >