referentiel de diplome brevet de technicien … · 3 annexe i – referentiel professionnel le...

of 52/52
1 REFERENTIEL DE DIPLOME Brevet de Technicien Supérieur Agricole « Aménagements paysagers » Arrêté du 19 juin 2013

Post on 15-Apr-2018

220 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1

    REFERENTIEL DE DIPLOME

    Brevet de Technicien Suprieur Agricole

    Amnagements paysagers

    Arrt du 19 juin 2013

  • 2

    SOMMAIRE

    Le rfrentiel du diplme du brevet de technicien suprieur agricole option Amnagements paysagers comporte :

    un rfrentiel professionnel qui prsente le contexte du ou des emplois viss, la fiche descriptive dactivits et les situations professionnelles significatives ;

    un rfrentiel de certification qui numre les capacits gnrales, technologiques et

    professionnelles que les titulaires du diplme doivent possder et dtermine les niveaux dexigence requis pour lobtention du diplme. Le rfrentiel de certification est organis en units constitues dun ensemble, cohrent au regard de la finalit du diplme, de capacits, savoir-faire et savoirs ;

    un rfrentiel de formation, organis en domaines ou modules, qui numre les capacits requises

    pour lobtention du diplme, qui prcise les savoirs, les savoir-faire devant tre acquis et qui indique les niveaux dexigence requis pour lobtention du diplme.

    Annexe I Rfrentiel professionnel Annexe II Rfrentiel de certification Annexe III Rfrentiel de formation :

    - architecture de la formation ; - tableau des horaires hebdomadaires par voie initiale scolaire ; - modules de formation.

  • 3

    ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL Le rfrentiel professionnel de technicien suprieur en amnagements paysagers dcrit les contours et les contenus demploi lis ce domaine dactivit. Il est compos de quatre parties : la premire partie fournit un ensemble d'informations relatives au contexte socio-conomique du secteur professionnel, la deuxime partie prsente les emplois viss par le diplme, la troisime partie est constitue de la fiche descriptive d'activits (FDA) et la quatrime partie dresse la liste des situations professionnelles significatives (SPS) organises en champs de comptences.

    1. LES ELEMENTS DE CONTEXTE SOCIO-ECONOMIQUE DU SECTEUR PROFESSIONNEL

    Environnement politique, social, rglementaire du ou des secteurs professionnels

    Le secteur de lamnagement paysager se rpartit en plusieurs grands domaines dactivits : cration, gestion et entretien avec pour objectif principal la production damnits. Aujourdhui, au regard de limpact de ses activits sur lenvironnement, la prise en compte du dveloppement durable est devenue un enjeu majeur pour cette filire. Elle est perceptible au travers :

    dune volution des dispositifs rglementaires dont la convention europenne du paysage, qui encadrent les activits de cette profession.

    Lavance des connaissances scientifiques et les engagements du Grenelle de lenvironnement conduisent un cadre daction, une gouvernance et des instruments et mesures renouvels afin de :

    prserver/valoriser le cadre de vie ; protger et restaurer la biodiversit et les milieux naturels (Trame bleue Trame verte) ; prvenir les risques pour lenvironnement et la sant (Plan nature en ville) ; rduire lusage des pesticides (Plan Ecophyto 2018) ; lutter contre le changement climatique ;

    dune volution des modes de gestion qui induit :

    o Des changements techniques

    Lapparition de techniques innovantes et lutilisation de techniques plus anciennes remises au got du jour reprsentent une alternative des mthodes dintervention conventionnelles, elles constituent une rponse au dfi de la biodiversit.

    Lartificialisation des territoires urbains et priurbains, en forte expansion amne les

    collectivits, en charge de ces espaces, crer ou maintenir des trames vertes (notamment pour stocker le CO2 et limiter lmission de gaz effet de serre), des corridors, penser de nouveaux modes dutilisation de ces espaces, envisager de nouvelles modalits dentretien et de gestion diffrencie des espaces, amnager des friches industrielles

    La prise en compte de pratiques respectueuses de lenvironnement : conomie de leau,

    utilisation des espces vgtales les plus adaptes chaque milieu, rduction des usages des produits dangereux, toxiques

    o Une approche nouvelle des espaces : de jardins particuliers et de parcs urbains faonns hier

    par la main de lhomme, on sintresse aujourdhui une conception plus globale, territoriale o lhomme est acteur de son espace. Le dfi du secteur paysager est de rpondre des besoins plus fondamentaux des populations (prservation de lenvironnement et des ressources naturelles, sant, modes de consommation dusagers de plus en plus urbains,) tout en conservant une proccupation esthtique dembellissement des espaces publics et privs.

  • 4

    o Un autre mode dorganisation des entreprises : ces volutions, mais aussi la concurrence dans ce secteur, se traduisent par des exigences de qualit tant au niveau technique et organisationnel que du point de vue des relations humaines. Plusieurs certifications qualit existent dans ce secteur (Qualicert, ISO )

    Type dentreprises et/ou dtablissements concerns

    Lemploi en amnagements paysagers se rpartit de manire peu prs quivalente entre le secteur priv (entreprises du paysage) et le secteur public (collectivits territoriales et services dEtat). Le statut des structures Le secteur priv : le secteur du paysage appartient la filire agricole, de par son champ daction

    (li la terre) et ses fonctions sociale et environnementale. Les entreprises prives relvent du rgime social de la MSA. Les entreprises du paysage ont pour Nomenclature dActivit Franaise (NAF) 81.30Z, sous classe : Services damnagement paysager. Par ailleurs, les entreprises du paysage sont des entreprises de services et dpendent ce titre des chambres de commerce et dindustrie. LUnion Nationale des Entrepreneurs du Paysage (UNEP) est lorganisation professionnelle des entreprises du paysage reconnue par les pouvoirs publics. A ce titre, elle gre et ngocie avec les organisations syndicales la convention collective nationale des entreprises du paysage s'appliquant tous les salaris cadres et non cadres. Les signataires de la convention collective sont :

    o la Fdration gnrale des travailleurs de lagriculture, de lalimentation et des secteurs connexes ;

    o la Fdration gnrale agroalimentaire FGA CFDT ; o la Fdration CFTC de lagriculture AGRI CFTC ; o la Confdration franaise de lencadrement SNCEA CGC CFE.

    Le secteur public : les collectivits territoriales regroupent la majeure partie des emplois du secteur

    public. Le secteur demploi des espaces verts sinscrit dans le domaine professionnel des interventions techniques. Le statut professionnel des agents relve des Fonctions Publiques (Etat, Territoriale et Hospitalire).

    Les activits des structures Les activits des entreprises du paysage et des collectivits sont trs varies. Elles concernent tous les amnagements dans le champ du vgtal. De ce fait, la connaissance des vgtaux et des conditions dimplantation dans un milieu adapt (climat, sol,) est primordiale. Elles comportent notamment des activits :

    o de cration et dentretien des espaces paysagers extrieurs : espaces publics, infrastructures, parcs, jardins, terrains de sports, milieux aquatiques, milieux naturels, systmes darrosage, gnie vgtal, gnie cologique, vgtalisation par semis hydraulique, ouvrages paysagers (murets, terrasses, cltures, dallages, etc.), mise en place dinstallations dclairage, toitures et murs vgtaliss, bassins de baignade et bassins d'agrment () ;

    o de cration et d'entretien d'espaces paysagers dintrieur : dcors, amnagements intrieurs ;

    o dlagage et dentretien de lespace : taille des arbres, dbroussaillage, rognage et dessouchage ;

    o de reboisement ; o de petits travaux de jardinage relevant du cadre des entreprises agres de services la

    personne ; o .

    Les dbouchs commerciaux La clientle des entreprises prives se rpartit de la manire suivante :

  • 5

    o les clients particuliers qui reprsentent un secteur en croissance1 ;

    o le secteur public (collectivits locales, administration, offices publics ou entreprises dEtat) procde par appel doffres selon le code des marchs publics ;

    o le secteur des entreprises (au travers de marchs et devis de gr gr) et des donneurs

    dordre privs ou semi publics qui peuvent procder par appel doffres : offices HLM, syndics de coproprits, socits dautoroute

    Lactivit est corrle avec les politiques conomiques tant nationales (grand chantier dinfrastructures) que locales (amnagement des collectivits) mais aussi avec la croissance conomique en gnral.

    La situation de lemploi Le secteur professionnel reste dynamique en termes demploi :

    - Les entreprises du paysage emploient 85 050 personnes (tous postes confondus) en 2010 contre 65 400 en 2004. Ces actifs se rpartissent de la manire suivante : 61500 salaris (72%) et 23550 non salaris (28%)2, malgr une conjoncture dfavorable les entreprises continuent de recruter, mais un rythme ralenti.

    - Ladministration territoriale estime 85 040 agents, le nombre dagents exerant dans la famille de mtiers lis aux espaces verts et paysage, dont 95% en catgorie C3. Les intentions de recrutement restent fortes pour assurer un renouvellement des effectifs de catgorie C et une volution de certains profils demploi.

    Les offres demploi du secteur du paysage traites par lAPECITA traduisent cette tendance (859 offres en 2010 et 900 en 2011). Au-del de ces donnes plusieurs constats sont prendre en compte pour lanalyse de lemploi de ce secteur. De nombreuses entreprises individuelles ont t cres sur lactivit dentretien 4 : (+ 2000 entre 2004 et 2006, + 3000 entre 2006 et 2008 et + 6000 entre 2008 et 2010). Le chiffre daffaires qui voluait constamment depuis dix ans, stagne entre 2008 et 2010 5 milliards deuros. Au final depuis 2004, le nombre dentreprises sest dvelopp pour un chiffre daffaires qui reste stable. Lligibilit lagrment dentreprises de service la personne pour les petits travaux de jardinage et de dbroussaillage reprsente 22% du chiffre daffaires entretien du secteur et 10 000 actifs. Le secteur se caractrise galement par un fort taux demploi dapprentis, qui reprsentent en moyenne 13% des effectifs, soit 18% dans les entreprises de moins de 5 salaris et 10% dans les entreprises de plus de 20 salaris. Lessentiel des salaris du secteur du paysage (86%) est affect des postes de chantier. On constate de faon rcurrente une inadquation importante entre loffre et la demande pour les BTSA AP souhaitant sorienter en bureau dtudes, o les emplois sont peu frquents et sollicits par les diplms de niveau 2 et plus5. Au sein des collectivits territoriales6, la monte en puissance de la matrise douvrage et matrise duvre en paysage conduit une progression des missions de contrle des travaux externaliss (surveillants de chantiers, techniciens). Le besoin de renouvellement des effectifs de catgorie C reste important selon la pyramide des ges. Des difficults persistent pour le recrutement des agents de catgorie B - experts ou encadrement intermdiaire7- faute dtre assez forms pour exercer ces fonctions.

    1 Source UNEP 2 Chiffres cls du secteur du paysage donnes 2010 Communiqus par lUNEP. 3 Source Repres CNFPT Donnes 2011, les dernires donnes par catgorie remontent au recensement 2006. 4 Chiffres cls du secteur du paysage donnes 2010 Communiqus par lUNEP. 5 Donnes APECITA. 6 Source Observatoire CNFPT 7 Source Observatoire CNFPT

  • 6

    Les autres intervenants de la filire paysage Dautres entreprises et acteurs interviennent dans le secteur des travaux paysagers : Les entreprises forestires et les entreprises des territoires

    Les entreprises de travaux forestiers, dont lactivit principale est axe sur les travaux sylvicoles et lexploitation forestire peuvent, dans le cadre dune diversification, sorienter vers la ralisation de travaux damnagement paysagers. Cette stratgie se dveloppe galement dans certaines entreprises des territoires ruraux et des entreprises de travaux agricoles (activits de gnie rural et dentretien de lespace) dont les prestations sadressent essentiellement aux agriculteurs et aux collectivits locales. Cette diversification constitue une adaptation des entreprises prestataires leur environnement et peut tre motive par la valorisation dquipements et de comptences dont elles disposent au regard de lmergence de nouveaux marchs sur le territoire. Les activits de services la personne

    La ralisation de certains Petits travaux de jardinage y compris les travaux de dbroussaillage fait partie des activits ligibles dans le cadre de la Loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au dveloppement des services la personne et portant diverses mesures en faveur de la cohsion sociale. Ces prestations doivent tre ralises par des entreprises ou des associations prestataires ncessairement agres par la Prfecture. Autres activits possibles pour les titulaires de BTSA

    o Les entreprises dinsertion, dconomie sociale et solidaire Les entreprises relevant de ce domaine dactivit dposent des offres demploi pour encadrer, accompagner, former ou tutorer des groupes en insertion sur le secteur du paysage.

    o Les organismes de formation professionnelles

    pour assurer des actions de formation en amnagements paysagers.

    Facteurs dvolution et de variabilit en cours Plusieurs facteurs agissent sur les activits exerces dans les entreprises. Ces lments contribuent lvolution actuelle et venir des emplois et des comptences dans ce secteur :

    - un dveloppement des marchs publics et des rgles particulires des appels doffres ; - un march porteur mais aussi de plus en plus concurrentiel ; - limportance croissante du suivi de clientle et de la qualit des chantiers.

    Laccs lemploi volue sous les effets conjugus de : - la multiplication des formations, notamment par la voie de lapprentissage ; - la prsence de recrutements en intrim ; - les chantiers relevant dappel doffres lchelon europen dveloppent lactivit au-del des

    frontires et permettent dlargir les possibilits demploi au-del du territoire.

    La prgnance du dveloppement durable dans ses trois dimensions sociales, conomiques et environnementales (diminution de lempreinte cologique, matrise des dpenses, renforcement de la cohsion sociale) modifie les pratiques en termes de :

    - gestion de leau : Installations darrosage plus performantes, mise en place de vgtaux moins consommateurs, rcupration des eaux pluviales, amlioration de linfiltration de leau () ;

    - gestion diffrencie pour limiter les impacts sur le milieu naturel, protger les vgtaux existants, identifier et protger les secteurs dintrt cologique fort () ;

    - approche bio-climatique dans les choix dimplantation de vgtaux : adaptation des espces aux changements climatiques venir, prise en compte des vents, de lensoleillement qui ncessite une connaissance approfondie du vgtal (et pas seulement sa reconnaissance) ;

    - choix et gestion des ressources naturelles et matriaux utiliss : renouvelables ou puisables, recyclables () ;

    - remise en tat despaces et de sites dlaisss, prservation et amlioration de la biodiversit en prenant en compte la multifonctionnalit des espaces() ;

    - approche globale des chantiers, analyse pralable de leur environnement, analyse paysagre ; - rduction de lusage des pesticides : Plan EcoPhyto 2018 ;

  • 7

    - rflexions autour des nouvelles formes urbaines pour une ville durable : talement urbain, intgration des amnagements et des infrastructures dans le paysage urbain, trame verte, liens entre espaces publics et espaces privs () ;

    - prise en compte de la dimension sociale du travail ; - multiplication d'vnementiels lis aux jardins et paysages : jardins phmres, Land Art, concours.

    2. LES EMPLOIS VISES PAR LE DIPLOME

    Diffrentes appellations institutionnelles ou dusage dans les entreprises Dans le Rpertoire Oprationnel des Mtiers et des Emplois les appellations se rapprochant le plus des emplois viss se trouvent dans la fiche N A 1203. Celle-ci rcapitule, sous lintitul Entretien des espaces verts la description des emplois du type chef dquipe dentretien des espaces verts, chef dquipe du paysage. Elle couvre tous les niveaux de comptence de la filire du niveau V au niveau III. La dfinition de lemploi est la suivante : Amnage et entretient des espaces verts (parcs, jardins, terrains de sport...) et des dcors vgtaux d'intrieur ou d'extrieur (bureaux, commerces, halls d'accueil, murs vgtaux...) selon les rgles de scurit et la rglementation environnementale. Suivant la structure o il exerce, il peut procder l'installation de mobilier urbain et peut coordonner une quipe.

    Lien avec des statuts demploi Il existe diverses appellations en fonction des statuts demplois : La convention collective des entreprises du paysage du 25 mars 2009 applicable lensemble des entreprises du paysage prsente, dans les dispositions particulires propres aux techniciens et agents de matrise, une classification des emplois mentionnant le rfrentiel du BTSA amnagements paysagers. Lappellation usuelle est chef de chantier. Une exprience confirme au niveau technicien et agent de matrise est mentionne pour la classification demploi de cadre. Une spcialisation sur un niveau quivalent (certificat de spcialisation) ouvre sur les appellations Technicien spcialis, Collaborateur polyvalent Pour la fonction publique, le rpertoire des mtiers du Centre National de la Fonction Publique, dans la partie interventions techniques, dcrit les mtiers lis aux espaces verts et paysage. Les cadres demploi sont technicien territorial (catgorie B) ou agent technique et matrise (catgorie C). Ils comprennent les appellations suivantes : Charg de travaux espaces verts, conducteur de travaux espaces verts, responsable de travaux espaces verts Autres appellations usuelles : Jardinier en chef, chef jardinier, Chef de chantier, (Cat B ou C) Coordonnateur gestion des espaces verts, adjoint au chef de service espaces verts, responsable du patrimoine espaces verts, responsable gestion des espaces verts, gestionnaire du patrimoine arbor (cat B) Chef de projet paysage, charg de projet paysage, charg de mission paysage (cat B)

    Directeur des espaces verts, directeur paysage et espaces verts, directeur espaces verts et environnement, directeur du cadre de vie (cat B)

    Le technicien suprieur en amnagements paysagers peut tre recrut sur concours externe pour la catgorie B, mais aussi sur concours troisime voie. Il peut galement tre recrut comme Jardinier des espaces horticoles et naturels (cat B)

    Place dans lorganisation hirarchique Le technicien suprieur salari en amnagements paysagers, expriment se situe hirarchiquement entre les personnels de direction (chef dentreprise ou cadres de commandement) et le niveau Agent de matrise ou chef dquipe. Il constitue linterface entre le niveau de dcision stratgique (ingnieur, chef de services, directeur) et celui de lexcution mais aussi entre lentreprise (ou le service) et ses tiers (clients, usagers, commanditaires, fournisseurs). Les emplois salaris de techniciens suprieurs en amnagements paysagers correspondent un statut de technicien agent de matrise (TAM) assimil cadre auquel la hirarchie dlgue, totalement ou

  • 8

    partiellement, des fonctions de production, de management et de dveloppement commercial (ou dactivits). Cette dlgation ne seffectue quaprs un passage plus ou moins long du titulaire de lemploi sur un poste dexcution (Agent technique, Agent de Matrise, chef dquipe) destin consolider son exprience professionnelle. La dure de cette priode varie en fonction des capacits du salari mais galement des possibilits de promotion interne permises par la structure. A lissue de cette priode, le technicien suprieur en amnagements paysagers a dlgation de sa hirarchie pour assurer la direction du travail des quipes quil encadre. Il peut galement encadrer des stagiaires et apprentis.

    Conditions dexercice de lemploi La ralisation de travaux damnagements paysagers obit une logique de chantier . Ainsi, tant en entreprise quen collectivit territoriale, le technicien suprieur en amnagements paysagers sera amen raliser des chantiers dont lloignement du sige social (ou administratif) est variable. Lorganisation de sa mission est rpartie entre des interventions de terrain (implantation dun chantier, ralisation et surveillance des travaux, relations clients, ralisation de relevs, etc.) et des tches plus administratives ralises au sige de lentreprise (rdaction de bilans de chantier, commandes, ralisation dtudes, etc.). Il est en lien direct avec les concepteurs des amnagements dont il doit excuter les plans et peut laborer lui-mme des plans de ralisation pour des projets de taille limite. Par ailleurs, le technicien suprieur peut crer son entreprise, avec ou sans salaris. Il assure alors lensemble des fonctions dun chef dentreprise de travaux paysagers : pilotage stratgique, management des ressources humaines (si recrutement de salaris), commercialisation, gestion conomique et financire, ralisation technique, conception paysagre (pour ceux qui crent une entreprise incluant la cration). Un apport de comptences complmentaires est de nature scuriser lexercice des missions spcifiques au chef dentreprise. Dans son activit, le technicien suprieur en amnagements paysagers sera amen tre en relation avec un grand nombre dinterlocuteurs tant en interne (suprieurs hirarchiques et collaborateurs) quen externe (clients et usagers, fournisseurs, commanditaires, etc.). A ce titre, il devra montrer une exprience affirme des relations interpersonnelles et de la communication. Lvolution rapide du march, des contextes socioconomique et rglementaire mais aussi des techniques mises en uvre amnent le technicien suprieur en amnagements paysagers tre en veille au regard des innovations (vgtal, matriels et quipements, tendances, etc...) et avoir une dmarche de formation voire dautoformation permanente.

    Degr dautonomie et de responsabilit Le technicien suprieur salari en amnagements paysagers dispose dune grande autonomie pour exercer sa mission. A ce titre, il devra faire preuve dindpendance mais aussi danticipation dans la gestion des projets et/ou missions qui lui sont confis et proposer des rponses adaptes et cratives aux problmes qui lui sont poss. Dans le cadre de la ralisation de chantiers, le technicien suprieur en amnagements paysagers encadre une ou plusieurs quipes dexcutants. A ce titre, il est responsable de lapplication des rgles et normes de scurit au niveau des personnes (les salaris de lentreprise mais aussi les tiers) et des biens (matriel, installations techniques). Il doit particulirement veiller au respect des consignes de scurit et lutilisation des quipements individuels de scurit par les personnels quil encadre. Il doit aussi surveiller et prvenir les comportements risques qui peuvent se dvelopper, notamment par la force dhabitude, dans la ralisation de certaines tches (maniements dengins par exemple). Au niveau technique, il est responsable du respect des rgles professionnelles et des rgles de lArt pour la ralisation des divers ouvrages. Dune manire plus gnrale, il est garant de la qualit de finition des travaux spcifiques aux amnagements paysagers : esthtique, harmonie des raccordements paysagers, finition irrprochable Il est particulirement responsable de la prcision des plans de ralisation et documents techniques qui guideront par la suite ceux qui assureront la ralisation. Enfin, dans le cadre de son activit, il reprsente lentreprise au regard des tiers (clients et usagers, fournisseurs, partenaires). Il doit sefforcer den traduire les objectifs et limage dans les diverses relations quil entretient avec eux. Le degr dautonomie et de responsabilit pour les tches et les missions qui sont confies au technicien

  • 9

    suprieur en amnagements paysagers est li la taille de lentreprise ou du service employeur et la complexit de lamnagement.

    volutions possibles des diplms dans et hors de lemploi En cours demploi, le technicien suprieur en amnagements paysagers peut valoriser son exprience et suivre ventuellement une formation complmentaire pour prtendre des fonctions plus spcialises (conception, management, dveloppement commercial) ou au dveloppement dactivits spcifiques sur lentreprise (terrains de sports par exemple). La Validation des Acquis de lExprience peut lui permettre dobtenir un nouveau diplme Il peut galement tre amen aprs plusieurs annes dexprience assumer plus de responsabilits et voluer vers des postes de conduite de travaux, voire de direction. Il peut galement crer sa propre entreprise damnagements paysagers. Hors de lemploi, en fonction des domaines dans lesquels il est le plus expert, il peut valoriser son exprience dans des secteurs professionnels voisins. Depuis plusieurs annes, on constate une augmentation des poursuites dtudes, Certificat de Spcialisation, Licence, Master ou au sein dcoles du suprieur. Bien quil nexiste pas de donnes chiffres prcises, on peut sinterroger sur limpact des diplmes sur lemploi lchelon europen avec le systme LMD.

    3. LA FICHE DESCRIPTIVE DACTIVITES (FDA) La fiche descriptive dactivits, dresse la liste de lensemble des activits, recenses lors denqutes, exerces par des titulaires des emplois viss par le diplme. Il sagit dune liste quasiment exhaustive, lexception de quelques activits rarement rencontres. La FDA ne dcrit donc pas les activits exerces par un titulaire de lemploi en particulier, mais correspond plutt au cumul de toutes les configurations demploi des salaris occupant les emplois viss par le diplme. Ces activits sont regroupes en grandes fonctions. Liste des fonctions et des activits exerces 1 Organise et encadre la ralisation de chantiers de cration ou dentretien damnagements

    paysagers dans le respect du dveloppement durable, en ayant connaissance du contexte juridique et rglementaire (Grenelle II, Ecophyto 2018)

    1.1 Prend connaissance des lments relatifs au chantier et des directives et orientations

    donnes par sa hirarchie. 1.1.1 Repre les caractristiques du chantier. 1.1.2 Repre les contraintes (contexte historique, cologique, rseaux). 1.1.3 Prend connaissance du plan des concepteurs. 1.1.4 Intgre les lments du plan de conception. 1.1.5 Reconnat les vgtaux et la vgtation.

    1.2 Prpare les lments ncessaires la ralisation du chantier.

    1.2.1 Rpartit les tches en fonction des comptences, des aptitudes, des autorisations de conduites et de la disponibilit des quipiers et du matriel.

    1.2.2 Etablit le dossier "feuille de route" du chantier pour les quipes. 1.2.3 Gre le dplacement des quipes et du matriel (convoyage). 1.2.4 Effectue les formalits administratives et rglementaires. 1.2.5 Evalue suivant lenvironnement de travail les protections collectives mettre en uvre. 1.2.6 Vrifie l'quipement (matriel et EPI) des quipes avant leur dpart au chantier. 1.2.7 Ralise un plan de prvention des risques conjointement avec le propritaire des lieux et

    dtermine le plan dimplantation du chantier, du stockage et, le cas chant, le plan de signalisation mettre en uvre.

    1.3 Conduit les oprations de prparation du chantier.

    1.3.1 Donne les consignes crites (fiches de chantier) et orales.

  • 10

    1.3.2 Assure la mise en place des protections collectives (signalisation, balisage, rseaux). 1.3.3 Conduit la ralisation des travaux prliminaires. 1.3.4 Ralise l'implantation (piquetage, reprage au sol) avec le chef d'quipe et/ou les

    quipiers. 1.3.5 Implante les vgtaux en fonction du plan de plantation. 1.3.6 Valide les implantations avec les excutants (et ventuellement le commanditaire).

    1.4 Assure la logistique au cours du droulement des chantiers.

    1.4.1 Coordonne lutilisation du matriel. 1.4.2 Vrifie la disponibilit des fournitures. 1.4.3 Organise l'approvisionnement du chantier en vgtaux et en matriaux. 1.4.4 Gre les stocks d'approvisionnements. 1.4.5 Optimise les transports et les dplacements. 1.4.6 Vrifie la conformit de la livraison des vgtaux et matriaux.

    1.5 Coordonne les travaux de ralisation du chantier.

    1.5.1 Coordonne les quipes et les corps de mtier lorsqu'ils interviennent plusieurs sur un chantier.

    1.5.2 Dfinit l'ordre dans lequel seront excutes les diffrentes oprations d'un chantier.

    1.6 Participe aux travaux de ralisation du chantier. 1.6.1 Ralise les travaux damnagements paysagers. 1.6.2 Conduit et utilise les engins de chantier.

    1.7 Gre les alas du chantier.

    1.7.1 Procde aux ajustements techniques ncessaires par rapport au projet initial en fonction des alas du chantier.

    1.7.2 Fait valider les engagements de travaux supplmentaires par le chef dentreprise.

    1.8 Assure la relation avec le client (ou le commanditaire) au cours de la ralisation du chantier. 1.8.1 Valide les lments de droulement du chantier avec le client. 1.8.2 Coordonne l'avancement du chantier. 1.8.3 Participe aux runions de chantier o il reprsente l'entreprise. 1.8.4 Rfre sa hirarchie des modifications importantes (ou des travaux supplmentaires).

    souhaits par le client ou le commanditaire.

    1.9 Assure un appui technique aux excutants (quipiers ). 1.9.1 Assiste les quipes par des conseils (in situ ou distance). 1.9.2 Initie ses collgues l'utilisation de nouvelles techniques et nouveaux produits.

    1.10 Assure le suivi technique du chantier.

    1.10.1 Fait appliquer les rgles de l'Art et rgles professionnelles. 1.10.2 Suit les travaux sous-traits d'autres entreprises. 1.10.3 Recherche les causes d'un travail mal fait. 1.10.4 Veille lenregistrement des temps de travaux, des consommations 1.10.5 Sassure du bon usage des produits phytosanitaires (dosage, volumes, protection des

    personnes et de lenvironnement). 1.10.6 Sassure du bon rglage du matriel. 1.10.7 Recueille les informations de terrain auprs de ses quipes.

    1.11 Veille au respect des chances de travail.

    1.12 Contribue l'application des rgles de scurit et des gestes et postures adapts aux

    situations. 1.12.1 Vrifie lutilisation des EPI. 1.12.2 Surveille les comportements risques sur le chantier (conduite d'engins, travail en

    hauteur) et dans son environnement proche. 1.12.3 Maintient les quipes en vigilance par rapport aux consignes de scurit. 1.12.4 Contribue llaboration et lvolution du document unique de scurit.

    1.13 Assure la gestion des dchets de chantier.

  • 11

    1.14 Procde la livraison du chantier. 1.14.1 Evalue la conformit des travaux. 1.14.2 Vrifie la qualit de finition des plantations, des travaux et du chantier. 1.14.3 Rceptionne les travaux avec le client ou le commanditaire. 1.14.4 Ralise un plan de rcolement.

    1.15 Assure le service aprs-vente. 1.16 Ralise un bilan du chantier et remonte les informations aux personnes concernes.

    2 Contribue llaboration des projets par lentreprise ou le service (collectivits) dans une

    dmarche co-responsable. 2.1 Contribue la construction de rponse un appel doffres.

    2.1.1 Ralise une synthse rapide du contenu des dossiers dappel doffres sa hirarchie. 2.1.2 Donne des avis techniques sa hirarchie ou au charg dtudes. 2.1.3 Assiste sa hirarchie pour l'tablissement de la rponse.

    2.2 Contribue llaboration de projets de conception et de ralisation simples.

    2.2.1 Recense les lments de la demande du client ou du commanditaire (budget, prestations souhaites, gots, attentes,).

    2.2.2 Prend en compte le contexte du projet sur le plan paysager : - les plans historique et socioconomique, graphique, cologique, culturel, architectural, artistique ; - le contexte dans la planification urbaine (PLU, Schma directeur cologique et paysager) ; - son intgration dans le rseau des espaces verts du territoire ; - son adaptation au dveloppement de nouveaux types despaces verts : lis la voirie (arbres

    dalignement et espaces associs..), lis aux btiments (toitures et murs vgtaliss ), lis aux milieux humides (bassins de rtention vgtaliss, bords de rivires, plans deau.) et le contexte du projet dans la planification urbaine (PLU, schma directeur cologique et paysager, mesures rglementaires de protection).

    intgration du site dans le rseau des espaces verts du territoire (vision cologique et

    paysagre), en lien avec le dveloppement de nouveaux types despaces verts : - lis la voirie : arbres dalignement et espaces associs ; - lis aux btiments : toitures et murs vgtaliss ; - lies aux milieux humides : bassins de rtention vgtaliss, noues dinfiltration, bords de rivires,

    plans deau ; - lis aux rserves foncires plus ou moins recolonises : espaces ddis la biodiversit, espaces

    vgtation naturelle, mais pouvant tre plus ou moins pollus ; - lis des zones forestires existantes ou crer ; - lis des zones agricoles bio-diversifier.

    organisation du site permettant ensuite un plan de gestion diffrencie intgrant les thmatiques

    suivantes : prservation du sol, conomies deau, prservation de la faune et la flore sauvage, gestion des dchets verts, rationalisation de lclairage, techniques alternatives de dsherbage, matriels conomes en nergie

    2.2.3 Prend en compte les rglementations particulires affrentes au projet. 2.2.4 Elabore un plan de ralisation dun projet de conception et de ralisation petite chelle. 2.2.5 Choisit les vgtaux et les matriaux selon les principes du dveloppement durable :

    vgtaux locaux bien adapts et non envahissants, plantes vivaces, matriaux et mobiliers solides et locaux, demandant peu dentretien, et achets dans le cadre de marchs avec clauses environnementales et sociales

    2.3 Propose des solutions techniques permettant des interventions en toute scurit et en

    respectant les rgles de lArt.

    2.3.1 Dtermine la technique opratoire la plus approprie en fonction des caractristiques du chantier, des contraintes environnementales et des risques identifis.

    2.3.2 Effectue des choix techniques. 2.3.3 Propose un plan de gestion diffrencie.

    2.4 Recherche les prix des prestations prvues.

  • 12

    2.5 Ralise une programmation des travaux dentretien et/ou de cration.

    2.5.1 Evalue les quantits de vgtaux, de matriaux et le matriel ncessaire et leurs disponibilits.

    2.6 Dtermine les prestations externalises.

    2.7 Ralise les mtrs (planimtrie, altimtrie, volumes dblais/remblais...). 2.8 Etablit le chiffrage du projet. 2.9 Assure le suivi des conformits rglementaires obligatoires sur le patrimoine de la

    collectivit ou de lentreprise (conformit de pose, dentretien des aires de jeux, du mobilier, conformit lectrique des installations, conformit des matriels de levage, pression ).

    3 Contribue la gestion technico-conomique.

    3.1 Gre les stocks d'approvisionnement. 3.1.1 Effectue les consultations auprs des fournisseurs ou des prestataires. 3.1.2 Etudie les offres des fournisseurs (prix, disponibilits). 3.1.3 Commande les vgtaux et les matriaux (ventuellement matriels en location). 3.1.4 Organise les bonnes conditions de stockage des vgtaux et des matriaux.

    3.2 Gre le parc matriel (et les installations techniques) de ses chantiers.

    3.2.1 Suit l'tat du matriel. 3.2.2 Anticipe les besoins dachat ou de renouvellement de matriel. 3.2.3 Etudie lopportunit des investissements en matriel. 3.2.4 Effectue les consultations auprs des fournisseurs en matriel.

    3.3 Ralise le suivi technico-conomique des chantiers.

    3.3.1 Capitalise les lments contenus dans les fiches de chantiers. 3.3.2 Vrifie les consommations des vgtaux et matriaux sur un chantier. 3.3.3 Contrle la conformit des factures fournisseurs et prestataires par rapport aux prix et

    prestations annoncs. 3.3.4 Participe la prparation de la facturation. 3.3.5 Participe aux calculs des indicateurs de suivi de chantier (prix de revient, marges). 3.3.6 Analyse les carts (entre le prvu et le ralis).

    3.4 Analyse les incidences du choix de diverses techniques aux niveaux conomique, technique

    en rfrence aux critres de durabilit et dans une approche globale de lentreprise. 3.5 Ralise le budget annuel de son activit (collectivit territoriale). 3.6 Contribue, le cas chant, la mise en place dune dmarche de certification.

    4 Participe lorganisation du travail, la gestion des ressources humaines et des comptences

    dans lorganisation

    4.1 Encadre les personnels qui lui sont affects (dont stagiaires, apprentis, prestataires, sous-traitants). 4.1.1 Participe au dialogue sur la rpartition des tches et des responsabilits au sein de

    lorganisation. 4.1.2 Organise les activits au sein de son quipe en fonction des travaux raliser et des

    comptences et disponibilits des personnes. 4.1.3 Donne des consignes et sassure de leur respect. 4.1.4 Respecte et fait respecter la lgislation du travail notamment en matire de scurit des

    personnes. 4.1.5 Participe lvaluation des activits des personnes de son quipe et identifie les besoins

    de formation.

    4.2 Planifie les chantiers qui lui sont confis. 4.2.1 Planifie le travail sur diverses priodes.

  • 13

    4.2.2 Contrle l'avancement des travaux en fonction du planning prvisionnel. 4.2.3 Ajuste le planning en fonction des alas (climatiques, pannes, contraintes de

    lorganisation). 4.2.4 Evalue le besoin en main d'uvre du chantier et les comptences ncessaires.

    4.3 Se concerte rgulirement avec sa hirarchie. 4.4 Rend compte rgulirement de son activit sa hirarchie. 4.5 Participe rgulirement aux runions en interne avec ses homologues et sa hirarchie. 4.6 Contribue la gestion des comptences de chaque salari de son quipe dans lentreprise

    ou le service. 4.6.1 Participe la constitution des quipes en fonction des comptences et des affinits, en

    concertation avec ses homologues et sa hirarchie. 4.6.2 Contribue l'valuation des comptences des personnels partir des observations de

    terrain. 4.6.3 Donne son avis sur le recrutement d'un personnel ou d'un apprenti. 4.6.4 Contribue l'valuation des besoins en formation du personnel et lanalyse de leurs

    demandes de formation partir de ses observations de terrain. 4.6.5 Peut proposer des formations aux personnels quil encadre en fonction des objectifs de

    l'entreprise ou du service en concertation avec sa hirarchie. 4.6.6 Dtermine ses besoins en comptences en fonction des missions qui lui sont confies.

    4.7 Sinforme rgulirement des volutions technologiques et rglementaires dans le secteur

    des amnagements paysagers. 4.8 Identifie les lments du droit du travail qui organisent la vie professionnelle. 4.9 Sassure du respect des rgles et normes dhygine et de scurit et de la lgislation du

    travail. 5 Est amen communiquer sur son mtier, sur lactivit de lorganisation dans laquelle il se

    situe et sur les thmes de lenvironnement et du dveloppement durable. 5.1 Contribue la bonne circulation de linformation au sein de lorganisation.

    5.1.1 Participe aux runions de travail avec ses homologues et ses suprieurs. 5.1.2 Anime des runions de travail avec ses collaborateurs (salaris quil encadre). 5.1.3 Diffuse rgulirement diverses informations (techniques, rglementaires, sociales) aux

    salaris quil encadre. 5.1.4 Rend rgulirement compte de ses activits son suprieur hirarchique. 5.1.5 Assure une veille active.

    5.2 Est amen communiquer avec des clients (entreprises) ou des usagers (collectivits

    territoriales). 5.2.1 Explique son intervention (ou celle de son quipe) aux clients et/ou aux usagers. 5.2.2 Donne des conseils aux clients et/ou aux usagers sur les techniques et choix pour la

    conduite de leur jardin et lentretien de leurs vgtaux. 5.2.3 Explique l'intrt de l'utilisation des techniques alternatives en matire dutilisation des

    pesticides. 5.2.4 Explique lintrt du choix damnagements en cohrence avec la logique de

    dveloppement durable. 5.2.5 Propose des prestations de lentreprise aux clients (et futurs clients, prospects). 5.2.6 Plan de Gestion diffrencie, Charte dentretien des espaces publics, plan de gestion du

    patrimoine arbor, campagnes de communication sur les espaces, leur gestion patrimoniale, leur richesse cologique, les services cosystmiques rendus par la nature.

    5.2.7 Propose des campagnes de communication sur les espaces publics, la mise en uvre de la gestion diffrencie, les chartes dentretien

    5.2.8 Dmarche des prospects.

    5.3 Peut intervenir dans des actions de formation. 5.3.1 Peut participer des activits pdagogiques en milieu scolaire et destination du grand

  • 14

    public. 5.3.2 Sensibilise ses collgues de travail aux problmatiques professionnelles dactualit

    (techniques alternatives, gestion durable dun jardin). 5.3.3 Peut intervenir dans des actions de formation continue sur des thmes divers.

    5.4 Peut contribuer la ralisation de publications ou documents de communication.

    4. LA LISTE DES SITUATIONS PROFESSIONNELLES SIGNIFICATIVES ET LES FINALITES DU TRAVAIL

    Les situations professionnelles significatives de la comptence (SPS) reprsentent les situations cls qui, si elles sont matrises par les titulaires des emplois viss par le diplme, suffisent rendre compte de lensemble des comptences mobilises dans le travail. Ces situations sont regroupes par champs de comptences selon la nature des ressources quelles mobilisent et la finalit vise.

    Champ de comptences

    Situations professionnelles significatives Finalit

    1. Dveloppement damnagements paysagers

    Prise en compte du site et de la demande

    Ralisation d'une proposition d'amnagement en adquation avec la demande

    Elaboration du plan de ralisation d'un projet d'amnagement

    Proposition de solutions techniques et agronomiques

    Conforter, voire dvelopper lactivit de la structure et

    satisfaire lattente des clients et usagers par le

    dveloppement des solutions cratives dans le respect du dveloppement

    durable

    2. Conduite doprations techniques damnagements paysagers

    Implantation du chantier

    Ralisation de travaux damnagements paysagers

    Gestion technique et paysagre des amnagements

    Ralisation de plans de rcolement

    Rception du chantier

    Amliorer le cadre de vie et favoriser le dveloppement durable par la valorisation des paysages, lentretien,

    la maintenance et la cration damnagements

    paysagers

    3. Organisation du travail et encadrement de lquipe

    Planification des activits et des tches et organisation de la logistique

    Gestion des alas

    Mise en uvre des normes de scurit et de la rglementation en vigueur

    Encadrement du personnel, des apprentis et des stagiaires

    Rationaliser le travail et dvelopper la performance

    des personnes et de lquipe.

    4. Gestion technico-conomique des activits

    Chiffrage de projets et tablissement de devis

    Consultation des fournisseurs, voire ngociation avec ces derniers

    Gestion du parc matriel, gestion des stocks

    Suivi technico-conomique des chantiers

    Grer, rguler, voire rorienter le fonctionnement technico-conomique des chantiers et de la structure

    5. Communication Intervention en runion de chantier

    Echanges avec les clients, usagers et prospects

    Crer, dvelopper et entretenir des relations

    professionnelles de qualit avec les acteurs internes ou

    externes lorganisation

  • 13

    ANNEXE II REFERENTIEL DE CERTIFICATION Le rfrentiel de certification du diplme est constitu de deux parties : la liste des capacits attestes par le diplme du brevet de technicien suprieur agricole option

    Amnagements paysagers ; les modalits dvaluation permettant la dlivrance du diplme.

    Les capacits sont dtermines partir de lanalyse des emplois et du travail, et en fonction des objectifs ducatifs et dinsertion professionnelle, citoyenne et sociale viss par les certifications du ministre charg de lagriculture. Elles sont donc de deux ordres : des capacits gnrales, identiques pour tous les brevets de technicien suprieur agricole du ministre

    charg de lagriculture ; des capacits professionnelles spcifiques au brevet de technicien suprieur agricole, identifies

    partir des situations professionnelles significatives.

    Liste des capacits

    CAPACITES GENERALES

    1. Sexprimer, communiquer et comprendre le monde

    1.1. Mobiliser les outils permettant de se situer dans la ralit conomique et sociale

    1.2. Identifier les causes et les consquences des transformations de la socit

    1.3. Rpondre un besoin dinformation par une dmarche de mdiation documentaire

    1.4. Sexprimer loral et lcrit dans des situations de communication varies

    1.5. Interagir dans des situations de communication varies

    1.6. Mobiliser ses capacits dautonomie, dorganisation et de communication dans le cadre dun projet

    1.7. Analyser et argumenter dans le cadre dun dbat de socit

    2. Communiquer dans une langue trangre

    2.1. Communiquer dans une langue trangre en mobilisant ses savoirs langagiers et culturels

    3. Optimiser sa motricit, grer sa sant et se sociabiliser

    3.1. Mobiliser son intelligence motrice et grer un projet de formation physique et sportive

    3.2. Grer un projet de formation physique et sportive

    4. Mettre en uvre un modle mathmatique et une solution informatique adapts au traitement de donnes

    4.1. Choisir et matriser un modle mathmatique adapt au traitement de donnes

    4.2. Elaborer une solution informatique pour rsoudre de manire autonome un problme de la vie professionnelle ou

    citoyenne

  • 14

    CAPACITES PROFESSIONNELLES 5. Prendre en compte les attentes des commanditaires et des usagers ainsi que les caractristiques du site en vue des dcisions damnagement 5.1. Prendre en compte les lments de contextes gographique, historique, social, conomique et culturel du site en vue de lintervention

    5.2. Prendre en compte les caractristiques cologiques du site en vue des dcisions d'action et de gestion

    5.3. Mobiliser les instruments rglementaires s'appliquant au site

    5.4. Analyser la demande du commanditaire

    6. Assurer la mise en uvre des techniques appropries la situation d'amnagement, en respectant la scurit et l'environnement 6.1. Produire un document de gestion dun espace en tenant compte des spcificits du projet et de son contexte

    6.2. Choisir des techniques dentretien des espaces paysags adaptes au projet et en assurer la mise en uvre

    6.3. Choisir des vgtaux en accord avec le contexte du projet

    6.4. Assurer la mise en uvre des techniques dinstallation des vgtaux appropries

    6.5. Assurer la mise en uvre des techniques de gnie civil et de construction paysagre appropries

    6.6. Assurer la scurit des biens et des personnes sur les chantiers

    6.7. Effectuer les relevs pralables limplantation dun chantier

    6.8. Implanter le chantier en fonction des documents, des contraintes et des caractristiques du lieu

    6.9. Contrler l'usage des matriels

    7. Assurer la planification et la conduite des chantiers d'amnagements paysagers en scurit et dans le respect des objectifs dune gestion optimale 7.1. Contribuer la planification des interventions sur les chantiers en lien avec les acteurs du projet

    7.2. Mobiliser les rglementations relatives l'environnement et au travail sur une situation spcifique

    7.3. Assurer le suivi technique du chantier

    7.4. Assurer la rception d'un chantier

    8. Assurer la gestion conomique des chantiers

    8.1. Chiffrer les oprations engager en vue de ltablissement dun devis

    8.2. Contribuer la rponse un appel d'offres de march

    8.3. Organiser lapprovisionnement des chantiers

    8.4. Grer les enregistrements de chantier

    8.5. Effectuer un bilan conomique du chantier

    8.6. Optimiser la gestion du parc matriel et les choix de matriels

    9. Participer au processus d'laboration d'une proposition damnagement paysager

    9.1. Effectuer le diagnostic dun espace amnager ou grer

    9.2. Sapproprier le cahier des charges dun amnagement

    9.3. Vrifier ladquation du projet au site et la demande

    9.4.Traduire par des propositions techniques (plans, esquisses, croquis), une dmarche de conception intgrant lensemble des choix minraux et vgtaux pour un amnagement simple

    9.5. Prparer les plans et coupes techniques ncessaires lexcution des diffrentes phases du chantier partir du projet d'amnagement paysager labor par un concepteur

    9.6. Communiquer et justifier la proposition, les choix vgtaux et minraux et le cot estimatif auprs du client

    10. Mobiliser les acquis attendus du technicien suprieur en amnagements paysagers pour faire face une situation professionnelle

    10.1. Rendre compte dune situation professionnelle vcue en responsabilit

    10.2. Mettre en uvre une analyse rflexive partir dune situation professionnelle vcue en responsabilit

    10.3. Ragir face une situation professionnelle

  • 15

    MODALITES D'EVALUATION

    Lexamen conduisant la dlivrance du diplme du brevet de technicien suprieur agricole option Amnagements paysagers repose sur sept preuves. Le dispositif d'valuation repose ainsi sur deux preuves nationales terminales qui reprsentent 50 % du total des coefficients et sur cinq preuves avec des modalits diffrentes selon que le candidat est en contrle en cours de formation (CCF) ou non (hors CCF). Ces cinq preuves reprsentent 50 % du total des coefficients. Prsentation des deux preuves nationales (50 % des coefficients) Pour offrir de la cohrence la rforme engage, deux preuves terminales sont proposes : l'une centre sur les capacits gnrales et l'autre sur les capacits professionnelles. Lpreuve gnrale (E1) : Expression franaise et culture socioconomique de nature crite. Lpreuve professionnelle (E7) : Epreuve intgrative caractre technique, scientifique et professionnel . Elle permet dvaluer la capacit gnrique Mobiliser les acquis attendus du technicien suprieur pour faire face une situation professionnelle , ainsi que des capacits spcifiques chaque option. Prsentation des cinq preuves (50 % des coefficients) Dans le cas des tablissements mettant en uvre le contrle certificatif en cours de formation (CCF), l'quipe pdagogique organise les contrles certificatifs, conformment au plan dvaluation dfini contractuellement avec le jury et aux rgles permettant dassurer la cohrence du dispositif. La note globale obtenue par le candidat lensemble de ces preuves, est affecte du coefficient dfini. Dlivrance du diplme Pour se voir attribuer le diplme, un candidat doit satisfaire aux deux conditions suivantes :

    - avoir obtenu une moyenne suprieure ou gale 9 sur 20 lensemble des preuves terminales nationales ; - justifier dune moyenne suprieure ou gale 10 calcule sur le total des points, tabli comme suit :

    o points de lensemble des preuves ; o points au-dessus de 10 de la note dducation physique et sportive et de la moyenne des

    modules dinitiative locale. Ces points supplmentaires sont multiplis par trois.

  • 16

    Capacits Epreuve Modalits pour

    les candidats en CCF

    Modalits pour les candidats

    hors CCF Coefficient Supports

    Analyser et argumenter dans le cadre dun dbat de socit E1

    Tte option

    preuve nationale intgrative dexpression franaise et de culture

    socio-conomique crite 6

    M 21 M 22

    Mobiliser les outils permettant de se situer dans la ralit conomique et sociale Identifier les causes et les consquences des transformations de la socit Rpondre un besoin dinformation par une dmarche de mdiation documentaire Sexprimer loral et lcrit dans des situations de communication varies Interagir efficacement dans des situations de communication varies

    Sexprimer, communiquer et comprendre le

    monde

    Mobiliser ses capacits dautonomie, dorganisation et de communication dans le cadre dun projet

    E2 Tte option CCF Orale 3

    M 21 M 22

    Communiquer dans

    une langue trangre

    Communiquer dans une langue trangre en mobilisant ses savoirs langagiers et culturels

    E3 Tte option CCF Orale 3 M 23

    Choisir et matriser un modle mathmatique adapt au traitement de donnes

    Mettre en uvre un

    modle mathmatique et une

    solution informatique adapts

    au traitement des donnes

    Elaborer une solution informatique pour rsoudre de manire autonome un problme de la vie professionnelle ou citoyenne

    E4 Tte option CCF Ecrite 3

    M 41 M 42

  • 17

    Capacits Epreuve Modalits pour

    les candidats en CCF

    Modalits pour les candidats

    hors CCF Coefficient Supports

    Prendre en compte les lments de contextes gographique, historique, social, conomique et culturel du site en vue de lintervention

    Prendre en compte les caractristiques cologiques du site en vue des dcisions d'action et de gestion

    Mobiliser les instruments rglementaires s'appliquant au site

    Prendre en compte les attentes des

    commanditaires et des usagers ainsi

    que les caractristiques du

    site en vue des dcisions

    damnagement

    Analyser la demande du commanditaire

    Effectuer le diagnostic dun espace amnager ou grer

    Sapproprier le cahier des charges dun amnagement

    Vrifier ladquation du projet au site et la demande

    Traduire par des propositions techniques (plans, esquisses, croquis), une dmarche de conception intgrant lensemble des choix minraux et vgtaux pour un amnagement simple

    Prparer les plans et coupes techniques ncessaires lexcution des diffrentes phases du chantier partir du projet d'amnagement paysager labor par un concepteur

    Participer au processus

    d'laboration d'une proposition

    damnagement paysager

    Communiquer et justifier la proposition, les choix vgtaux et minraux et le cot estimatif auprs du client

    E5

    CCF

    Oral

    3

    M 51

    M 55

    +

    pluri

    Produire un document de gestion dun espace en tenant compte des spcificits du projet et de son contexte

    Choisir des techniques dentretien des espaces paysags adaptes au projet et en assurer la mise en uvre

    Choisir des vgtaux en accord avec le contexte du projet

    Assurer la mise en uvre des techniques dinstallation des vgtaux appropries

    Assurer la mise en uvre des techniques de gnie civil et de construction paysagre appropries

    Assurer la scurit des biens et des personnes sur les chantiers

    Effectuer les relevs pralables limplantation dun chantier

    Assurer la mise en

    uvre des techniques

    appropries la situation

    d'amnagement, en respectant la

    scurit et l'environnement

    Implanter le chantier en fonction des documents, des contraintes et des caractristiques du lieu

    E6

    CCF

    Ecrit

    6

    M52 M 53 M54

    + pluri

  • 18

    Contrler l'usage des matriels

    Contribuer la planification des interventions sur les chantiers en lien avec les acteurs du projet

    Mobiliser les rglementations relatives l'environnement et au travail sur une situation spcifique

    Assurer le suivi technique du chantier

    Assurer la planification et la

    conduite des chantiers

    d'amnagements paysagers en

    scurit et dans le respect des

    objectifs dune gestion optimale

    Assurer la rception d'un chantier

    Chiffrer les oprations engager en vue de ltablissement dun devis

    Contribuer la rponse un appel d'offre de march

    Organiser lapprovisionnement des chantiers

    Grer les enregistrements de chantier

    Effectuer un bilan conomique du chantier

    Assurer la gestion conomique des

    chantiers

    Optimiser la gestion du parc matriel et les choix de matriels

    Rendre compte dune situation professionnelle vcue en responsabilit

    Mettre en uvre une analyse rflexive partir dune situation professionnelle vcue en responsabilit

    Mobiliser les acquis attendus du technicien

    suprieur pour faire face une situation

    professionnelle Ragir face une situation professionnelle

    E7

    Epreuve intgrative caractre technique, scientifique et

    professionnel

    12

    M 61

    Squences en milieu

    professionnet

    Activits pluridisci-plinaires

    Mobiliser son intelligence motrice Optimiser sa

    motricit, grer sa sant et se sociabiliser Grer un projet de formation physique et sportif

    Hors preuves

    CCF - points>10

    x3 M 31

    MIL Capacit MIL Hors preuves

    CCF - points>10

    x3 M 71

    TOTAL COEFFICIENTS

    36

  • 19

    ANNEXE III - REFERENTIEL DE FORMATION

    Architecture de la formation (pour la voie initiale scolaire) 1 740 heures sur deux ans La formation est organise en modules, structure en deux domaines denseignements auxquels sajoutent un module daccompagnement au projet personnel et professionnel, un module dinitiative locale, des priodes de stages et des activits pluridisciplinaires. Pour les enseignants coordonnateurs, la dcharge hebdomadaire est d1h30 par classe. Laccompagnement au projet personnel et professionnel est une aide la maturation du projet personnel et professionnel de ltudiant pour affiner ses choix lissue de la formation et favoriser son insertion. Tout au long de la formation, il est essentiel daccompagner ce processus long et de stimuler la rflexion pralable ces choix. Cest en ce sens que lon parle daide la maturation du projet. Domaine Ouverture sur le monde : comprhension des faits conomiques, sociaux et culturels ; information, expression et communication Il regroupe quatre modules M 21, M 22, M 23 et M 31 et constitue un tronc commun toutes les options du BTSA. Des activits pluridisciplinaires sont mises en uvre dans le cadre de ce domaine. Elles concernent les modules M 21 et M 22 et correspondent un volume horaire tudiant de 24 heures. Les enseignants des disciplines concernes (franais, documentation, sciences conomiques et sociales, ducation socioculturelle) organisent ces activits pluridisciplinaires de faon croiser les approches mthodologiques et culturelles :

    mthodologie de linformation : a minima une revue de presse accompagne dautres activits de veille documentaire

    activits favorisant l'ouverture sur le monde : visites, interventions, mini-projets de communication Toutes ces activits sappuient sur les thmes socio-conomiques et culturels du programme. Le module M 31 dducation physique et sportive, partie intgrante de la formation, contribue par la pratique dactivits physiques la formation physique, sociale, professionnelle et culturelle des tudiants. Domaine professionnel Pour loption Amnagements paysagers , il regroupe 8 modules spcifiques qui visent acqurir les connaissances scientifiques, techniques, conomiques et rglementaires lies au secteur professionnel. L'objectif 3 du module M 41 (traitement des donnes) est spcifique l'option Amnagements paysagers . Le module M 61 de stage(s) constitue un lment essentiel de formation en milieu professionnel. Pour les candidats de la voie scolaire, il dure 12 16 semaines, 10 tant prises sur la scolarit. Cette priode doit permettre aux candidats de vivre des situations professionnelles varies cites en annexe. Pour la formation scolaire, le temps dgag par les dix semaines de stages prises sur la scolarit est rparti entre les enseignants pour assurer le suivi des tudiants en stage, la concertation et/ou dautres activits. Le module M 71 dinitiative locale (MIL) est dfini selon la note de service DGER/POFEGTP/N2003-2047 du 2 juillet 2003 modifie et prcise par la NS DGER/POFEGTP/N2004-2122 du 22 dcembre 2004. Sous la responsabilit des chefs dtablissement, les quipes pdagogiques construisent des MIL en fonction des opportunits locales, des initiatives possibles : activits historiques, linguistiques ou gographiques, tude dune production locale, initiation des techniques particulires, expression artistique, tudes technico-conomiques. Les activits pluridisciplinaires permettent lacquisition de certaines comptences ou connaissances grce lclairage de plusieurs disciplines sur un mme objet dtude. 174 heures sont consacres ces activits dans lemploi du temps des tudiants. Elles bnficient de 348 heures-enseignants pour leur encadrement. Une rpartition des horaires ainsi que des thmes est propose par domaine.

  • 20

    Le voyage dtude - Il est souhaitable quun voyage dtude soit organis au cours du cycle de formation. Ce voyage peut sinscrire en partie dans le module M 11 ( condition que les objectifs du voyage intgrent ceux du M 11). Le voyage dtude permet ltudiant de :

    - senrichir et de souvrir d'autres cultures sur le plan humain, linguistique et professionnel ; - dvelopper ses capacits dintgration en milieu professionnel ; - dvelopper son aptitude au travail en quipe ; - dcouvrir dautres pratiques professionnelles.

    Dans le cadre de l'autonomie des tablissements, et selon les possibilits, des formations au diplme de sauveteur-secouriste du travail peuvent tre proposes aux tudiants.

    Ruban pdagogique - Lquipe pdagogique conoit et organise le droulement de la formation sur les quatre semestres, en tenant compte des diverses modalits denseignement : cours, travaux pratiques, travaux dirigs, visites, activits pluridisciplinaires, stages, MIL. Elle encourage le travail personnel des tudiants. Pour les voies de la formation professionnelle et de lapprentissage, la dure de la formation est module conformment au dcret portant rglement gnral du BTSA.

  • 21

    ARCHITECTURE DE FORMATION BTSA AMENAGEMENTS PAYSAGERS

    DOMAINE

    MODULE

    HORAIRE

    Projet de formation et professionnel

    M 11 Accompagnement du projet personnel et professionnel 87 heures

    DOMAINE COMMUN

    M 21 Organisation conomique, sociale et juridique 87 heures

    M 22 Techniques dexpression, de communication, danimation et de documentation

    174 heures

    Ouverture sur le monde : comprhension des faits conomiques, sociaux et

    culturels ; information, expression et

    communication

    M 23 Langue vivante

    116 heures

    Activits pluridisciplinaires du domaine commun 24 heures

    EPS M 31 ducation physique et sportive 87 heures

    DOMAINE PROFESSIONNEL

    M 41 Traitement des donnes 72,5 heures Traitement des donnes et

    informatique M 42 Technologies de linformation et du multimdia

    43,5 heures

    M 51 Les contextes et les dterminants des amnagements paysagers

    130,5 heures

    M 52 Connaissance et gestion des vgtaux 261heures

    M 53 Technique dimplantation et de construction pour lamnagement paysager 188,5 heures

    M 54 Gestion technico-conomique de chantiers 101,5 heures

    Connaissances scientifiques, techniques,

    conomiques, rglementaires, sociales et culturelles, lies au secteur

    professionnel

    M 55 Participation llaboration dune proposition damnagement paysager

    130,5 heures

    Mises en situations professionnelles M 61 Stage(s)

    12 16 semaines

    Activits pluridisciplinaires du domaine professionnel 150 heures

    Initiative locale M 71 Module dinitiative locale 87 heures

  • 22

    GRILLE HORAIRE BTSA AP

    Enseignements obligatoires Horaire sur 58 semaines Horaire supplmentaire enseignant

    Disciplines seuil TOTAL Dont classe entire

    Dont groupe

    effectif rduit

    Dont activits

    pluridisciplinaires

    Horaire hebdomadaire indicatif

    Pluri- disciplinarit

    Mise

    niveau

    Travaux pratiques renforcs (seuil 16)

    Pratique encadre

    Accomp. Projet lve

    Stage collectifs

    AFPS (seuil 10)

    Vie de classe

    Franais 24 64,00 29,00 29,00 6,00 1,00 (0,50+0,50) 6,00 Documentation 24 35,00 29,00 6,00 0,50 (0,00+0,50) 6,00

    Langue Vivante 24 116,00 58,00 58,00 2,00 (1,00+1,00)

    Histoire et gographie 24 24,50 14,50 10,00 0,25 (0,25+0,00) 10,00 Education socioculturelle 24 115,00 72,50 29,00 13,50 1,75 (1,25+0,50) 13,50

    Education physique et sportive 24 87,00 87,00 1,50 (1,50+0,00)

    Mathmatiques 24 72,50 29,00 43,50 1,25 (0,50+0,75) Informatique 16 65,50 58,00 7,50 1,00 (0,00+1,00) 7,50

    Biologie-Ecologie 16 104,50 29,00 58,00 17,50 1,50 (0,50+1,00) 17,50

    Sciences conomiques, sociales et de gestion 24 192,50 101,50 72,50 18,50 3,00 (1,75+1,25) 18,50 Sciences et techniques des quipements/ Agroquipements

    16 87,50 29,00 43,50 15,00 1,25 (0,50+0,75) 15,00

    Agronomie 16 63,50 14,50 29,00 20,00 0,75 (0,25+0,50) 20,00 Amnagement/Amnagements paysagers 16 379,00 101,50 217,50 5,50 (1,75+3,75) Amnagement/Amnagements paysagers 24 159,50 58,00 101,50 60,00 2,75 (1,00+1,75) 60,00 Non affect (dont MIL) 24 87,00 58,00 29,00 1,50 (1,00+0,50) Non affect 24 87,00 87,00 1,50 (1,50+0,00) 87,00

    TOTAL 1 740,00 768,50 797,50 174,00 27,00 (13,25+13,75) 174,00 0 0 0 87,00 0 0 0

    + activits pluridisciplinaires 3,00

    Total gnral 30,00

    Priode en entreprise et stages 12 16 semaines dont 10 semaines prises sur la scolarit

    Les heures libres lorsque les lves sont en stage permettent d'assurer le suivi des lves en stage, la concertation et/ou d'autres activits. Ceci concerne galement les supplments horaires enseignants.

  • 23

    MODULES DE FORMATION

    M 11 . Accompagnement au projet personnel et professionnel (APPP)

    M 21 . Organisation conomique, sociale et juridique

    M 22 . Techniques dexpression, de communication, danimation et de documentation M 23 . Langue vivante

    M 31 . ducation physique et sportive

    M 41 . Traitement de donnes

    M 42 . Technologies de linformation et du multimdia

    M 51 . Les contextes et les dterminants des amnagements paysagers

    M 52 . Connaissance des vgtaux et gestion des espaces paysagers

    M 53 . Techniques dimplantation et de construction pour lamnagement paysager

    M 54 . Gestion technico-conomique des chantiers

    M 55 . Participation llaboration dun projet damnagement paysager

    M 61 . Stage(s) et formation en milieu professionnel

    M 71 . Module dinitiative locale

  • 24

    M 11 Accompagnement au projet personnel et professionnel (APPP)

    Horaires pour llve Disciplines

    Cours TP/TD Total

    non affect 87,00

    TOTAL 87 h

    Objectif gnral du module A lissue de la formation, faire le bilan de lvolution de son projet et argumenter les choix envisags pour son avenir professionnel. Ce module est vise mthodologique. Objectifs du module 1. Se situer dans la formation afin den tre acteur et auteur. 2. Approfondir la connaissance de soi, reprer ses comptences pour valuer ses potentialits. 3. Analyser les exigences et opportunits du monde professionnel pour sy insrer. 4. Se situer et valuer la faisabilit des diffrents choix envisags. Prsentation du module Conditions datteinte des objectifs Compte tenu de la mission dinsertion confie aux tablissements par la loi dorientation agricole du 9 juillet 1999 (article 121) et de la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 sur la formation tout au long de la vie et la VAE (articles 133 146), un module consacr lAccompagnement au Projet Personnel et Professionnel (A.P.P.P.) est prvu pour tous les BTSA. Couramment par projet, il est fait rfrence une dmarche qui consiste faire des choix, se donner des objectifs et des moyens pour les atteindre. Projet personnel et professionnel signifie quun projet professionnel sinclut dans un projet personnel plus global en lien avec la place que lon souhaite occuper dans la socit. Laccompagnement est une aide la maturation du projet personnel et professionnel de ltudiant pour affiner ses choix lissue de la formation et favoriser son insertion. Tout au long de la formation, il est essentiel daccompagner ce processus long et de stimuler la rflexion pralable ces choix. Cest en ce sens que lon parle daide la maturation du projet. Cette capacit se situer, faire des choix, se donner les moyens, est essentielle pour sadapter des mondes professionnels en volution constante. Pour ce faire, trois axes de travail sont conduire en parallle et sur les deux annes de formation. Deux axes dexploration concernent : la connaissance de soi et de ses comptences personnelles en cours de dveloppement (objectif 2) ; les attentes, exigences, opportunits des milieux professionnels (objectif 3).

    Un troisime correspond la mise en relation de la rflexion conduite prcdemment, pour aboutir des choix arguments (objectifs 1 et 4). A linitiative des quipes, des activits devront tre organises des moments cls de la formation (ex : entre en formation, priode prcdant les stages, retours de stage, lissue dun salon, de certaines phases pluridisciplinaires) pour permettre la prise de recul personnelle, favoriser les confrontations, mutualiser les informations et les expriences. Pour cela, il est important que les enseignants et formateurs adoptent une posture daccompagnement : coute positive, reformulation pour inciter ltudiant approfondir sa propre rflexion, absence de jugement de valeur.

  • 25

    Prcisions relatives aux objectifs 1. Se situer dans la formation afin den tre acteur et auteur.

    1.1. Sapproprier les finalits et les objectifs de la formation. 1.2. Sapproprier et utiliser la dmarche et les outils de laccompagnement au projet personnel et

    professionnel. 1.3. Orienter son projet de formation BTSA.

    2. Approfondir la connaissance de soi, reprer ses comptences pour valuer ses potentialits.

    2.1. Prendre conscience et reprer, le plus objectivement possible, ses caractristiques. 2.2. Reprer des situations professionnelles reprsentatives des mtiers viss par la formation. 2.3. Analyser les comptences dveloppes dans ces situations. 2.4. Identifier ses atouts, ses limites et ses marges dvolution.

    3. Analyser les exigences et opportunits du monde professionnel pour sy insrer.

    3.1. Explorer les mtiers, les conditions de travail, les perspectives dvolution dans le secteur

    professionnel. 3.2. Souvrir dautres mtiers qui permettraient de valoriser ses acquis et potentialits. 3.3. Identifier les exigences pour sinsrer dans ces mtiers. 3.4. Identifier les parcours de formation (initiale ou continue) pouvant conduire ces mtiers et leurs

    exigences. 4. Se situer et valuer la faisabilit des diffrents choix envisags.

    4.1. Elaborer et argumenter des hypothses de parcours et dactions. 4.2. Analyser les limites, contraintes, moyens et conditions de mise en uvre. 4.3. Engager les 1res dmarches pour concrtiser ses choix. 4.4. Caractriser la dmarche entreprise et envisager les transferts possibles dans une perspective

    de formation tout au long de la vie.

  • 26

    M 21 Organisation conomique, sociale et juridique

    Horaires pour llve Disciplines

    Cours TP/TD Total

    Sciences conomiques, sociales et de gestion

    58,00 29,00 87,00

    TOTAL 58,00 29,00 87 h

    Objectif gnral du module Analyser les transformations sociales et conomiques et leurs enjeux pour se situer dans les dbats de socit. Objectifs du module 1. Apprhender les dmarches et mthodes des sciences sociales. 2. Analyser le fonctionnement de lconomie. 3. Relier dynamique conomique et changement social. 4. Identifier les enjeux et les dfis associs la mondialisation. 5. Identifier et analyser les modes de rgulation. Prsentation du module Conditions d'atteinte des objectifs Cet enseignement vise clairer et approfondir lanalyse de la ralit conomique et sociale, comprendre le fonctionnement de lconomie et apprhender les enjeux des transformations sociales associes la dynamique conomique. Il a pour objectif daider ltudiant se situer dans la ralit conomique et sociale. La matrise des mthodes et concepts propres cet enseignement doit permettre de raisonner lcrit, sous la forme dun dveloppement structur et argument, une question vive de nature sociale et conomique value sous forme dun CCF. Cet enseignement est mis en uvre galement pour lanalyse du thme socio-conomique et culturel abord conjointement par les disciplines associes dans ce module et le module M 22. Il sert de support lpreuve terminale n1. Une pluridisciplinarit est organise avec les enseignants de ces modules pour clairer, approfondir et problmatiser ce thme. Prcisions relatives aux objectifs attendus de la formation 1. Apprhender les dmarches et mthodes des sciences sociales.

    1.1. Approcher les diffrentes disciplines composant les sciences sociales. 1.2. Mettre en uvre une dmarche danalyse et des savoir-faire mthodologiques.

    La ralit sociale est sujette des interprtations diverses reposant sur des principes ou des postulats noncs diffrents. Lanalyse relve de dmarches propres aux disciplines composant le champ des sciences sociales. 2. Analyser le fonctionnement de lconomie.

    2.1. Reprsenter le circuit conomique (les agents et les oprations). 2.2. Apprhender les fonctions conomiques et les enjeux de la rpartition. 2.3. Analyser les flux de financement de lconomie.

    Il sagit dans cet objectif de saisir les mcanismes de cration, de rpartition et dutilisation de la richesse au niveau national.

  • 27

    3. Relier dynamique conomique et changement social.

    3.1. Reprer les priodes marquantes de la dynamique conomique. 3.2. Identifier les facteurs de la croissance et analyser leur contribution respective. 3.3. Analyser les questions et les enjeux actuels lis au niveau des prix et de lemploi. 3.4. Identifier les transformations sociales pour apprhender les dbats sociaux actuels.

    Il sagit ici dabord de mettre en vidence et danalyser les dterminants de la croissance et du dveloppement et denvisager, au niveau national et international, les transformations sociales lies la dynamique conomique.

    4. Identifier les enjeux et dfis associs la mondialisation.

    4.1. Dcrire lvolution et la structure des changes commerciaux et en rechercher les explications. 4.2. Dcrire lvolution et la structure des mouvements de capitaux et en rechercher les explications. 4.3. Analyser les dsquilibres du dveloppement et cerner les enjeux du dveloppement durable.

    Cet objectif vise examiner les causes, les mcanismes et les effets du phnomne de la globalisation. 5. Identifier et analyser les modes de rgulation.

    5.1. Identifier la rpartition des fonctions entre lEtat et le march. 5.2. Analyser la politique conomique dans un contexte europen et mondial.

    Le fonctionnement des marchs est au cur des dbats de socit. La place de lEtat galement. Il sagit danalyser sa place et son rle, denvisager la gouvernance mondiale face aux dfis environnementaux et aux dsquilibres de march induits par les mouvements de capitaux. Tels sont les enjeux de cet objectif important de formation aux sciences sociales.

  • 28

    M 22 Techniques dexpression, de communication, danimation et de documentation

    Horaires pour llve Disciplines

    Cours TP/TD Total

    Franais 29,00 29,00 58,00

    Education socioculturelle 58,00 29,00 87,00

    Documentation 0 29,00 29,00

    Total 87,00 87,00 174 h

    Des activits pluridisciplinaires sont mises en uvre dans le cadre du domaine Ouverture sur le monde : comprhension des faits conomiques, sociaux et culturels ; information, expression et communication . Elles concernent les modules M 21 et M 22 et correspondent un volume horaire tudiant de 24 heures. Objectif gnral du module Amliorer ses capacits de recherche et de traitement de linformation, ses capacits dexpression, de communication, de relation et dinitiative. Objectifs du module 1. Rpondre un besoin dinformation. 2. Amliorer sa capacit dexpression orale et crite. 3. Amliorer sa capacit de communication dans des situations dinteraction. 4. Dvelopper son autonomie, sa capacit dorganisation et de communication dans le cadre dune

    dmarche de projet. Prsentation du module Conditions d'atteinte des objectifs Le module M22, commun tous les BTSA, est un module pluridisciplinaire puisqu'il repose sur la conjonction de trois disciplines : la documentation, l'ducation socioculturelle et le franais. Tout en dveloppant un projet pdagogique commun, la documentation prend en charge latteinte de lobjectif 1, le franais celle de lobjectif 2 (sauf le 2.4 pour lESC) et lESC celle des objectifs 3 et 4. Lensemble des apprentissages de ce module sappuie sur une situation de communication : la recherche et le traitement de linformation, la formulation de discours argumentatifs crits ou oraux ou encore la production de messages scriptovisuels ne prennent leur sens que dans un contexte de communication. La dmarche pdagogique de projet par une mise en situation concrte en constitue un des moteurs essentiels. Pour chaque promotion, un thme au programme est dfini par note de service.

    o Le thme permet de conduire une rflexion autour de faits culturels et socio-conomiques du monde contemporain et contribue lacquisition de notions et de mthodes centres sur lacte de communication oral. Il sert de support une valuation certificative, sappuyant sur un travail crit de mdiation documentaire, pralable une argumentation orale.

    o Ce mme thme est commun au M 21 et au M 22 et sert de support lpreuve E1. Il permet de

    conduire une rflexion autour des faits socio-conomiques et culturels du monde contemporain et concourt la matrise de lanalyse et de largumentation crite.

    Le Projet Initiative et Communication (PIC) fait lobjet dune valuation intgrant lappropriation de la dmarche de projet, le travail de groupe, les aspects relationnels et lutilisation doutils et de supports de communication. La mise en uvre du PIC ncessite que les objectifs 1, 2 et 3 aient t traits au pralable.

  • 29

    Prcisions relatives aux objectifs attendus de la formation 1. Rpondre un besoin dinformation. Il sagit de rechercher, danalyser et dorganiser linformation.

    1.1. Mobiliser les concepts et les techniques ncessaires une recherche et un traitement de linformation pertinents :

    o notions fondamentales en sciences de linformation : information, identification dun besoin

    dinformation, document, systme dinformation documentaire, valuation de la qualit de linformation ;

    o outils documentaires ncessaires laccs, lorganisation et lusage de linformation : le

    langage documentaire, le langage dinterrogation, le rfrencement des sources, lanalyse de linformation et lvaluation de sa qualit et lorganisation de cette information.

    1.2. Mettre en uvre sa capacit dorganisation et de communication de linformation dans le cadre

    dune dmarche de mdiation documentaire : prise en compte dun besoin dinformation, laboration dun produit de communication mettant en relation un corpus de documents avec son lecteur.

    2. Amliorer sa capacit dexpression orale et crite.

    2.1. Prendre en compte la situation de communication : vise du message, traitement des lments dinformation, choix de stratgies et de moyens dexpression adapts. 2.2. Analyser et produire un message crit : matrise de lexpression crite, matrise des discours (informatif, explicatif, argumentatif). 2.3. Communiquer loral : codes verbaux et paraverbaux, adaptation la situation de communication, utilisation de supports adapts. 2.4. Produire des messages visuels, scriptovisuels et/ou audiovisuels : ateliers de ralisation, aide audiovisuelle la prise de parole.

    3. Amliorer sa capacit de communication dans des situations dinteraction.

    3.1. Analyser le processus de communication interpersonnelle : formes, dterminants de la communication humaine, lments constitutifs du processus de communication interpersonnelle, obstacles la communication humaine. 3.2. Amliorer sa capacit de communication en face--face : chelles dattitudes, outils dvaluation, entretiens. 3.3. Amliorer sa capacit de communication en groupe : les runions et leurs conduites.

    4. Dvelopper son autonomie, sa capacit dorganisation et de communication dans le cadre

    dune dmarche de projet : le Projet Initiative et Communication (PIC).

    4.1. Se situer dans une dmarche de projet et de communication : appropriation de la dmarche de projet, choix dun projet en lien avec le contexte et le centre dintrt dun groupe. 4.2. Anticiper laction : analyse du contexte, conception du projet, du support de communication, planification de laction. 4.3. Mettre en uvre le projet et aboutir une ralisation : adaptation, ngociation, communication dans laction, intgration dun support de communication.

  • 30

    M 23 Langue vivante

    Horaires pour llve Disciplines

    Cours TP/TD Total

    Langue vivante 58,00 58,00 116,00

    TOTAL 58,00 58,00 116 h

    Objectif gnral du module Mobiliser ses savoirs langagiers et culturels pour communiquer en langue trangre. Les langues vivantes sont un atout au service de linsertion professionnelle, de la mobilit et de la poursuite dtudes ; lobjectif gnral est donc double :

    consolider et structurer les comptences fondamentales de comprhension et dexpression loral et lcrit pour communiquer efficacement dans les domaines personnel, public et professionnel ;

    dvelopper ses connaissances professionnelles et culturelles pour prendre en compte lvolution

    permanente des mtiers et sy adapter. Lhoraire est rparti rgulirement sur les quatre semestres du cycle. La moiti de lhoraire est consacre la communication en situation professionnelle. Afin dassurer la primaut de loral, 60% environ du temps denseignement doit tre consacr aux activits orales. Dans la prsentation, les activits langagires sont dissocies les unes des autres ; dans une sance denseignement, comme dans la ralit, elles simbriquent constamment. Pour toutes les activits, le niveau dexigence attendu, en rfrence au CECRL, est le niveau B2. Objectifs du module On en dnombre cinq correspondant chacun une activit langagire. 1. Comprendre un ou plusieurs locuteurs (interaction) sexprimant dans une langue orale standard, en

    direct ou enregistre, sur des sujets familiers ou non, se rencontrant dans la vie personnelle, sociale ou professionnelle (discussions techniques dans son domaine de spcialit).

    2. Communiquer oralement en continu : prsenter, expliquer, dvelopper, rsumer, rendre compte, commenter.

    3. Communiquer oralement en interaction : avec un degr de spontanit et daisance qui rende possible une interaction normale avec un locuteur natif et participer activement une conversation dans des situations familires, prsenter et dfendre ses opinions.

    4. Lire avec un grand degr dautonomie des textes de tous ordres. 5. Ecrire des textes clairs et dtaills sur une gamme tendue de sujets relatifs aux domaines dintrt

    de ltudiant (professionnel ou non). Prsentation du module - Conditions d'atteinte des objectifs La primaut de loral est rappele : lessentiel du temps de face face doit tre consacr la pratique de la langue orale dans ses deux composantes (expression et comprhension). La matrise de la morphosyntaxe demeure certes importante, mais limportance du lexique (dimension phonologique comprise) pour la communication doit tre raffirme.

    o Comprhension : il est indispensable que ltudiant consacre de faon rgulire un temps de travail personnel lactivit dcoute et de lecture ; le professeur met sa disposition des supports (sonores /crits) et fixe des tches de comprhension (recherche dinformation avec laide de grilles). Cet entranement ne peut tre profitable que si ltudiant est expos de faon rgulire des chantillons authentiques de la langue et si sa performance est value. Lenjeu pour un futur professionnel nest pas seulement de comprendre bien, il est aussi de comprendre vite. Latteinte de cet objectif ncessite de recourir un entranement

  • 31

    spcifique : les exercices doivent permettre de dvelopper la ractivit de ltudiant, sa capacit reprer rapidement les rseaux de sens, dduire et infrer, identifier les lments importants dun message (thme, contexte, identit /fonction des locuteurs, information essentielle / spcifique).

    o Expression : si lentranement des tudiants la comprhension peut en partie tre mis en

    uvre en dehors de la prsence du professeur, il nen va pas de mme pour lexpression : le cours est le moment privilgi pour entraner cette activit langagire. Le questionnement pdagogique est utile pour contrler les acquis ; pour les situations dapprentissage, il convient de privilgier le questionnement rfrentiel et les situations de communication authentiques qui permettent les transferts rels dinformation. Pour offrir un temps de parole significatif ses tudiants, le professeur recourt frquemment au travail en binmes (jeux de rles notamment).

    Prcisions relatives aux objectifs attendus de la formation 1. Comprendre un ou plusieurs locuteurs (interaction) sexprimant dans une langue orale

    standard, en direct ou enregistre, sur des sujets familiers ou non, se rencontrant dans la vie personnelle, sociale ou professionnelle (discussions techniques dans son domaine de spcialit). 1.1. Comprendre linformation globale. 1.2. Comprendre une information particulire. 1.3. Comprendre linformation dtaille. 1.4. Comprendre limplicite du discours.

    2. Communiquer oralement en continu : prsenter, expliquer, dvelopper, rsumer, rendre compte, commenter.

    3. Communiquer oralement en interaction avec un degr de spontanit et daisance qui rende possible une interaction normale avec un locuteur natif et participer activement une conversation dans des situations familires, prsenter et dfendre ses opinions.

    Pour les objectifs 2 et 3, il sagit de communiquer dans le domaine personnel, public ou professionnel.

    4. Lire avec un grand degr dautonomie des textes de tous ordres.

    4.1. Sentraner par une lecture rapide la comprhension du sens gnral. 4.2. Parcourir un texte assez long pour y localiser une information cherche. 4.3. Runir des informations provenant de diffrentes parties du texte ou de textes diffrents afin

    daccomplir une tche spcifique.

    5. crire des textes clairs et dtaills sur une gamme tendue de sujets relatifs aux domaines dintrt de ltudiant (professionnel ou non).

    5.1. Rdiger en respectant les formes lies la finalit du document crit. 5.2. Matriser la morphosyntaxe pour garantir lintelligibilit.

  • 32

    M 31 ducation physique et sportive

    Horaires pour llve Disciplines

    Cours TP/TD Total

    ducation physique et sportive 87,00 0 87,00

    TOTAL 87,00 0 87 h

    Objectif gnral du module Mobiliser son intelligence motrice et grer un projet de formation physique et sportif. Objectifs du module : Les finalits des programmes de lE.P.S. en BTSA sont de :

    - favoriser laccs au patrimoine culturel et le dveloppement des capacits de jugement ; - viser lacquisition de savoirs fondamentaux pour devenir un citoyen cultiv, lucide, autonome,

    physiquement et socialement duqu. 1. Accder au patrimoine culturel constitu par la diversit des activits physiques, sportives, artistiques

    et de dveloppement de soi ainsi qu certaines de leurs formes sociales de pratique. 2. Dvelopper et mobiliser ses ressources pour sengager dans les apprentissages, enrichir sa

    motricit, la rendre efficace et favoriser la russite. 3. Rechercher lacquisition de comptences et de connaissances ncessaires pour grer sa vie

    physique et sociale, entretenir sa sant tout au long de la vie, dvelopper limage et lestime de soi