rappellon s nous: l a sculpture grecque du vième siècle av. j.c. préclassique, classique

Download Rappellon s  nous: l a  sculpture  grecque  du  Vième  siècle av. J.C. préclassique, classique

Post on 23-Feb-2016

57 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rappellon s nous: l a sculpture grecque du Vime sicle av. J.C. prclassique, classique. La sculpture grecque prclassique: le style svre (480-450 avant J.C.) La sculpture grecque classique: la seconde moiti du Vme sicle avant J.C. L a sculpture classique architecturale. - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

La sculpture archaque grecque

Rappellons nous: la sculpture grecque du Vime sicle av. J.C. prclassique, classiqueLa sculpture grecque prclassique: le style svre (480-450 avant J.C.) La sculpture grecque classique: la seconde moiti du Vme sicle avant J.C.La sculpture classique architecturaleRsumons: La sculpture de la premire moiti du Vme sicle (480-450 aC): prclassique, le style svre Lacquisition du contrapposto, station debout Le sourire archaque, signe de vie disparait. Il est remplac par une expression pensive, caractristique de cette premire phase de la sculpture classique, do le terme style svre. Cest en ayant acquis le contrapposto de la station debout, que lart grec acquiert le mouvement, la plus importante ralisation du style svre.

La sculpture classique: la seconde moiti du Vme siclePolyclte: Doryphore, vers 440 aC., Diadumnos, 425 aC., Lobservation prcise du dtail anatomique, de la pose et des proportions: le Canon de Polyclte.Myron: Le Discobole, vers 450 avant J.C., runissant en une seule pose une suite de mouvements complexes.Phidias: La sculpture architecturale du Parthnon, 440-430 avant J.C.: aisance, ampleur et naturel des gestes et des formes, rythme quilibr.

Le IVme sicle: classique tardif ou prhellnisme?Nous arrivons ainsi au seuil du IVme sicle avant J.C. Gestes intenses ou dlicats; corps, drap, en mouvement ou au repos: dsormais tout est possible au sculpteur grec

Une nouvelle phase commence, que certains rattachent plus aux temps hellnistiques venir qu la priode classique du Vme sicle, et lappellent donc prhellenistique plutt que classique tardif

La sculpture du IVme sicleClassique tardif ou prhellenistique?Scopas, Praxitle et LysippeMausole, 360-350aC, Mausole dHalicarnasse en Asie Mineure

La grande ralisation architecturale du IVme sicle est le tombeau monumental de Mausole, satrape perse, dont le nom, mausole, est devenu nom gnrique de monuments funraires de grande taille.

Nous voyons ici la statue-portrait du souverain: il sagit du plus ancien portrait grec dans le sens moderne du terme, cest dire qui recherche la ressemblance individuelle, aussi bien dans les traits du visage, que dans laspect massif du corps.

Statue probablement par Bryaxis, plus jeune que Scopas. Halicarnasse present day Bodrum6

Cette glorification personnelle du souverain accuse lhritage assyrien des Perses, tandis que la pyramide (reposant au lieu du fronton sur une colonnade ionique) et la taille du monument remmorent lgypte.

Le mausole tait orn de trois frises. Nous allons voir la frise est, ralise entre 360-350 av. J.C., par Scopas, le premier des grands sculpteurs du IVme sicle av. J.C.Les trois frises du mausole reprsentent les combats et les courses de chars, illustrant le concept grec de la vie humaine comme une lutte ou une course. Celle de lest, reprsentant le combat des Grecs et des Amazones, fut excut par Scopas:

Scopas, Bataille des Grecs et des Amazones, frise est du Mausole dHalicarnasse, 360-350 aC.

En comparant cette frise avec celle du Parthnon, nous y voyons des gestes violents et des expressions passionnes trs diffrents de lharmonie classique de la frise du Parthnon: nous parlons de prhllenisme.

Parthnon 438-432aC, Mausole 360-310 aC9Comparaisons frise de Scopas, mausol dHalicarnasse 360-350aC, et Phidias, frise du Parthnon, 440-430 aC

Mausole vs parthenon10

Scopas, Menade dansante

La priode entre la fin de la guerre de Ploponnse et larrive au pouvoir dAlexandre le grand est gnralement appele classique tardif , mais parfois aussi priode prehellnistique car annonant le caractre de la priode qui suit et qui est appele hellnistique.Nous avons vu le premier portrait de lart grec recherchant la ressemblance, celui de Mausolele, et la violence des gestes de la frise du mausole, comme dans cette Menade dansante, aussi par Scopas Mausole, 360-350aC, (Bryaxis?) Mausole dHalicarnasse en Asie MineureLa sculpture du IVme sicle: classique tardif ou prhellnistiqueguerre de Ploponnse 431-404 aC, Alexandre 356-32311

Un autre grand sculpteur du IVme sicle aC est Praxitle, matre de la grce fminine: ici son Aphrodite dArles. La plus connue est son Aphrodite de Cnides, 330 aC. , premire statue de la Desse entirement nue.

Aphrodite de Cnides, 330 aC.

Nous retrouvons cette grce effmine aussi dans les reprsentation de nus masculin, remplaant lathlte viril comme prototype. Le dhanchement est encore plus prononc (courbe en S) par rapport aux sculptures du Vme sicle, comme dans cette autre sculpture de Praxitle, Herms avec enfant Dionysos, vers 330-320 aCLes traits sont estomps par une taille voile. La chevelure est taille en vigueur, contrastant avec les chairs. On voque le caractre rotique de sa sculpture.

Praxitle inclue dans sa composition des arbres, draperies et autres lments du support comme nous voyons ici avec son Apollon sauroctone (Tueur de lzard).

phbe de Marathon, original en bronze repch en 1925 dans la baie de Marathon, ce bronze est parfois attribu Praxitle ou son cole, d sa ressemblance avec Herms. Nous y retrouvons le contraste entre corps et chevelure, le corps en S, la sensualit dphbe

phbe = garon arriv lge de la pubert, adolescent

Lysippe: le nouveau canon

Le troisime grand sculpteur de la sculpture prhellnique du IVme sicle, aux cts de Scopas et Praxitle, est Lysippe, connu pour avoir remplac le canon de Polyclte par de nouvelles proportions: le corps est plus mince, la tte plus petite. Nous voyons ici une copie romaine de son Apoxyomenos (jeune athlte se nettoyant avec un strigile), vers 330 aC. Lysippe parle de nature comme seul matre, il revendique le ralisme.Les bras tendus devant le corps montrent les nouvelles possibilits de dploiement du mouvement dans lespace. La chevelure bouriffe montre aussi cette nouvelle tendance vers la spontanit.La sculpture du IVme sicle: Classique tardif ou prhellenismeScopas, frise du Mausole dHalicarnasse, 360-350 aC. , Bataille des Grecs et des Amazones: des gestes violents et des expressions passionnes trs diffrents de lharmonie classique de la frise du Parthnon.Praxitle: son Aphrodite de Cnides, 330 aC. Est la premire statue de la Desse entirement nue. Grce effmine, dhanchement plus prononc (courbe en S), taille voile, rotisme. Lysippe: nouvelles proportions (le corps plus mince et la tte plus petite) remplaant le canon de Polyclte.

Sculpture hellnistique Des conqutes dAlexandre de Macdoine jusqu la conqute romaine

Le terme hellnistiqueLe terme hellnistique vient du verbe hellnizein, vivre comme les Grecs, et se rapporte lempire cr par Alexandre de Macdoine, o la langue grecque devient la langue de communication et o la culture grecque se propage, et ce depuis les conqutes macdoniennes jusqu la conqute romaine.Lart de l'poque hellnistique a longtemps t considr comme le dclin de lart de la priode classique. Cessavit deinde ars ( puis l'art disparut ) rsume Pline l'Ancien, aprs avoir dcrit la sculpture de l'poque classique. Pourtant, des uvres les plus connues de l'art grec appartiennent cette priode, comme la Vnus de Milo, la Victoire de Samothrace ou le Laocoon avec ses fils.

Pline Lancien dans son Histoire naturelle19La sculpture hellnistique: gestes violents, expressions passionnesPeu duvres de cette priode peuvent tre dates et attribus, tant excute sur un territoire trs vaste. Les plus connues sont la Vnus de Milo, la Victoire de Samothrace, le Gaulois mourant, le satyre ivre, le groupe Laocoon et ses fils ainsi que la frise du grand autel de Zeus Pergame, en Asie Mineure.Caractristiques: lindividualisation du portrait, lexpressions des sentiments nouveaux comme la souffrance, la vieillesse, livresse, le sommeil, gestes et mouvements violents, se dployant dans lespace, ltude des draps, transparents et collants sur les corps en mouvement.Le portrait dAttalos Ier, roi du Pergame (dont le fils rigea lautel pour commmorer les victoires de son pre)

Portrait de Delos, inquiet, vers 80 aC

Alexandre le GrandLe portrait individualis, apparu au IVme sicle, continue de prosprer durant la priode hellnistique.Le Gaulois mourant, 240-200 aC, Pergame : le type ethnique bien observ dans le visage, les cheveux, laccoutrement, agonie raliste rendue en prservant la dignit du mourant: les Gaulois taient des ennemis respects.

Torque autour du cou, (muse du capitole, Rome)22Le faune Barbrini (Le satyre ivre, vers 220 aC) affal sur un rocher, endormi ivre, possde un ct animal que nous navons pas vu auparavant dans la sculpture grecque

Glyptothque, Munich23Le grand autel de Zeus Pergame (aujourdhui Turkie) a t reconstitu au Pergamonsmuseum Berlin

Le grand autel de Zeus Pergame (IIme sicle aC): le fronton ouest avec sa frise de Gigantomachie (110m) est reconstitu Berlin (Pergamonsmuseum). Cest une combinaison unique de deux traditions spares qutait la sculpture du fronton et le relief de la frise marquant lapoge de la sculpture architecturale grecque.

La frise de Gigantomachie, combat des Dieux olympiens avec les Gants de lautel de Zeus Pergame court le long de la base de lautel: elle a 110m de long sur 2m de haut, et les grandes figures sen dtachent presque compltement, dbordant par moments sur les marches de lautel: elles ont la taille et le poids des figures de fronton, sans la limite du cadre triangulaire.

Les figures illustrent bien toutes les caractristiques de la sculpture hellnistique: les corps muscls, en torsion, drapes gonfls par le mouvement violent. Sur les visages se lisent lexpression de leffort, de la douleur. Jeux de lumire cres par la taille profonde, par endroits en ronde bosse, ajoutent leffet dramatique.

Nous retrouvons leffet dramatique de lagonie et les corps en mouvement dans le groupe reprsentant la mort de Laocoon et ses fils (sculpteurs Ages