portfolio architecture

Download portfolio architecture

Post on 09-Mar-2016

216 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

projects during my studies in architecture

TRANSCRIPT

  • ARCHITECTURE 2006 - 2012

    P O R T E F O L I ODELHUVENNE VALENTIN

  • m o y e n sd e x p r e s s i o n

    D E S S I N S RESIDENCE UNIFAMILIALE Gentbrugge2.1 OPERAMA2.2 LE SEUL ET LENSEMBLE2.3 LE MUSEE DE LEAU Mons2.4 UNE ECOLE DARCHITECTURE Tournai2.5 UN CHAI Nova Di Gaia - Porto2.6

    1.0

    DESSINS MOYENS DEXPRESSION

    PROJETS ARCHITECTURE 2.0

    1.0

  • | MOYENS DEXPRESSIONS |

  • P R O J E T SA R C H I T E C T U R E

    2.0

  • Le projet se situe dans la ville de Gentbrugge, lest de la ville de Gand.

    Le programme se compose dhabitats unifamilials comportant trois chambres, deux salles de bain, un salon, une salle manger et une cuisine.

    La rsidence est forme par deux barres composes de deux types de logements . Ceux ci sont conus de telle faon ce que depuis chaques espaces de vie on puisse avoir des vues sur lespace vgtal qui borde lEscaut.

    Les espaces extrieurs sont amnags de faon crer une balade dans la rsidence. Des venelles pitonnes sont cres entre chaques logements qui bordent la rue. Celles ci permettent daccder au centre de la r-sidence mais aussi par aprs rejoindre la balade situe le long de lEscaut.

    RESIDENCE UNIFAMILIALE Gentbrugge 2.1

    VUE SATELLITE PLAN MASSE

    PLAN RDC

    PLAN RDC PLAN ETAGE

    | RESIDENCE UNIFAMILIALE |

    COUPE TECHNIQUE

    COUPE DE SITE

    COUPE LOGEMENT COTE RUE

  • Clment Arnaud + Guillaume Bostoen + Valentin Bosquart + Valentin Delhuvenne + Joseph Farcy

    Clment Arnaud + Guillaume Bostoen + Valentin Bosquart + Valentin Delhuvenne + Joseph Farcy

    GEOMETRY ENCLOSURE ENTRANCE PROGRAM

    Clment Arnaud + Guillaume Bostoen + Valentin Bosquart + Valentin Delhuvenne + Joseph Farcy

    GEOMETRY ENCLOSURE ENTRANCE PROGRAM

    Clment Arnaud + Guillaume Bostoen + Valentin Bosquart + Valentin Delhuvenne + Joseph Farcy

    Clment Arnaud + Guillaume Bostoen + Valentin Bosquart + Valentin Delhuvenne + Joseph Farcy

    OPERAMA

    Le projet interroge la manire dexposer les connaissances gogra-phiques contemporaines. La question nest pas nouvelle, plusieurs dispositifs comme le Gorama existaient dj au XIXe et XXe sicle. Sorte dattraction gographique ducative, celui-ci offrait la possibi-lit aux visiteurs dapprcier la terre depuis linterieur dune sphre gante.Ce systme connait cependant quelques limites ; il donne une vision fixe et finie de la gographie. De plus, son utilit est limite par son manque de flexibilit.Aujourdhui, au XXIe sicle, lintrt li au globe et la mapmonde est dpass. Les limites physiques de la terre ont t supprimes par les moyens de transports modernes et les nouvelles technologies comme internet. La nouvelle vision du monde est beaucoup plus abstraite, plane.Le projet travaillerait donc partir dun plan moderne, un cran sur lequel pourrait tre lisible nimporte quelle information gogra-phique. La mise en scne, lment clef du projet, est base sur les mmes principes que le Gorama : une circulation, un espace dob-servation et un support dinformation. Elle sarticule autour dun parcours. Ainsi, le visiteur franchit dabbord une vole descalier et passe ensuite sous la structure du batiment avant de rejoindre les ascensseurs.La circulation se met en place sous la forme de coursives animes par les jeux douverture et de fermeture de portes pivotantes. Ces der-nires rendent accessibles une srie de loges dobservation dimen-sionnes sur base du regard humain.Ces loges cadrent les point dintrets dune carte affiche sur un cran gant. Ces points dintrets sont directement lis au thme de lexpo-sition. Lutilisa-teur modifie son zoom selon sa position dans la pice dobservation. Ce dispositif permet de redonner de limportance au particulier, contrairement la vision globale du Gorama XIXe. Cest un google earth invers.Le dispositif permet donc une flexibilit, un renouvellement trs rgulier des thmatiques abordes. Lutilisateur peut y revenir de nombreuses fois avec intrt, contrairement au systme fixe du Go-rama. Des changements dexposition serait mme possible durant la journe : Les visiteurs sortes des loges, les portes et volets se ferment, dautres souvrent, comme une machine. 11H30, jai rendez-vous avec la Chine. Lensemble est runit dans un volume unique. Il se forme partir de lames dacier disposer de manire filtrer la luminire extrieure et crer une atmosphre particulire, entre ombre et lumire. Les rayons de soleil ne peuvent donc, par exemple, pas atteindre direc-tement lcran.Depuis lextrieur, cette peau permet la lecture des diffrentes partie du dispositif, comme un cube qui contient et expose les connais-sances gographique humaines.

    2.1

    | OPERAMA |

    PROGRAM

    ENTRANCE

    ENCLOSURE

    GEOMETRY

    ANCIEN GEORAMA

    EXPOSITION UNIVERSELLE1900

  • LE SEUL ET LENSEMBLE

    Le projet requestionne un sujet rcurent en architecture : tre seul et la fois ensemble.

    Comment individualiser un espace tout en le rattachant lensemble? Cette problmatique se retrouve dans de nombreux programmes tel que: logement, thatre, bibliothque, opra, cinma, ensemble de bureau, ...

    Le dispositif met en place un ensemble de pices invitant lutilisa-teur une introversion. Chaque personne a la libert de sapproprier lespace sa manire. Cette individualisation cre un sentiment de coupure du monde et de suspension du temps. Tous les espaces sont diffrents et conus de manire ergonomique.

    Au nombre de 24, ces cellules reprsentent mtaphoriquement les diffrentes activits que lon peut effectuer durant une journe. Leurs variations permettent de sadapter nimporte quelle tche.

    La disposition circulaire est justifie par la volont dquivalence entre les entits. La distance qui les spare est calcule de manire conserver une relation visuelle sur lensemble, tout en prservant lin-timit. Lutilisateur a donc le sentiment dtre seul, et avec les autres.

    Les 24 pices forment une ceinture poreuse dlimitant un espace central, extrait du monde rel. Depuis lintrieur des pices, ce der-nier tait peru comme faisant partie de lensemble. Cependant, une autre chelle, lorsque lon prend place au centre du systme, la perception est toute autre. On prend conscience dune nouvelle in-trospection vis--vis du monde extrieur; mais cette exprience est dsormais partage.

    2.3

    | LE SEUL ET LENSEMBLE |

  • une balade le long d'un cours d'eau et une poche paysagere "les prs"

    rseau d'goutage + infrastructures hydroliques

    un site en aval de la ville de Mons

    DELHUVENNE VALENTIN

    10 M

    FENETRE PARCOURS NOYAU =EXPOSITION ET EAUPURIFIEE

    DELHUVENNE VALENTIN

    DELHUVENNE VALENTIN

    une balade le long d'un cours d'eau et une poche paysagere "les prs"

    rseau d'goutage + infrastructures hydroliques

    un site en aval de la ville de Mons

    DELHUVENNE VALENTIN

    une balade le long d'un cours d'eau et une poche paysagere "les prs"

    rseau d'goutage + infrastructures hydroliques

    un site en aval de la ville de Mons

    DELHUVENNE VALENTIN

    UN SITE EN AVAL DE LA VILLE DE MONS

    UNE BALADE LE LONG DUN COURS DEAU

    RESEAU DEGOUTTAGE + INFRASTRUCTURES HYDROLIQUES

    LE MUSEE DE LEAU Mons

    Le projet questionne une problmatique qui est : Comment rassem-bler de la connaissance en un seul point?

    Le paysage du Borinage est travers par la Haine, lment naturel qui structure la ville de Mons, cours deau qui vient englober le nord la ville de Mons. Ldifice se situe un endroit stratgique dans le paysage du Borinage. En effet, Il constitue un point darrt le long de la Haine; le long de laquelle, on trouve des quipements et batiments servant lpuration de leau usage de la ville de Mons et son bon conditionnement .

    Ce point dans le paysage est symbolis par une tour. Celle ci est un symbole, un signal des proccupations lies la gestion de leau. Si-tue la dviation de la Haine, elle constitue une halte de connais-sance pour les montois et leur apporte une certaine sensibilisation sur le cycle de leau. La tour sleve sur 7 niveaux qui apportent chacuns une information sur une des tapes de lpuration de leau. Lascension du visiteur se fait autour dun vide central et se ponctue de cadrages sur le paysage chaques tages. Dans ce vide, on trouve linformation et leau qui monte vers le sommet de la tour. Cette eau, venant de la Haine, est pure au sous sol de la tour et remonte ensuite jusqu son sommet o le visiteur peut la boire. Le visiteur, arrivant en haut de la tour, peut apprcier le paysage du Borinage et la Haine qui le parcourt.

    2.4-1 Epuration de leau

    0 Acceuil Exposition sur la sensibisation de leau Mesurage du niveau de leau

    1 Informations sur le prtrai- tement de leau : le dgril lage, dssablage/ dgrais sage

    2 Informations sur le trai- tement primaire de leau : la dcantation primaire, la coagulation- floculation.

    3 Informations sur le traite- ment secondaire de leau : lactivation biologique

    4 Informations sur le traite- ment secondaire de leau : lactivation biologique et dgustation de leau

    5 dcouverte de la Haine dans le paysage

    | LE MUSEE DE LEAU|

    CADRAGES SUR LE PAYSAGE

    UNE CIRCULATION AUTOUR DUN NOYAU VIDE

    CIRCCULATION DE LEAU EPUREE

    PLAN MASSE

    COUPE TECHNIQUE COUPES

  • DELHUVENNE VALENTIN

    | LE MUSEE DE LEAU|

  • UNE ECOLE DARCHITECTURE Tournai

    Le projet simplante dans une poche vgtale bordant lEscaut. Celle ci est borde au nord ouest par des logements collectifs, au sud par lEscaut, au nord par une caserne militaire et au sud est