maze magazine - n°1 - octobre 2011

Download Maze Magazine - N°1 - Octobre 2011

Post on 07-Mar-2016

219 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Maze est né au début de l’été 2011, de l’idée de deux amis, de créer un véritable magazine, interactif, simple et accessible au plus grand nombre. Maze est donc un magazine, publié chaque mois par une rédaction dont la moyenne d’âge se situe aux alentours de 16 ans, n’a pas pour objectif de détrôner les grands titres de la presse magazine ou les webzines-fanzines publiés chaque mois, mais d’apporter un vent nouveau sur le magazine en ligne, en publiant pour les jeunes, sur un média prenant plus dans plus de place dans la société, internet. Décliné chaque mois sur de nombreux supports (web, pdf, ipad, mobile), Maze se distingue aussi par son accessibilité et sa simplicité de lecture. Magazine culturel et d’actualité, Maze mélange les deux côtés avec harmonie, et rend l’actualité plus compréhensible, lisible et simple pour les jeunes.

TRANSCRIPT

  • 2

    Apres le numro zro, ayant connu un succs large-

    ment au-del de nos esprances, ayant permis la

    rdaction de sagrandir, pour comporter au jour dau-

    jourdhui, 20 personnes, voici le premier ! Nous

    sommes donc extrmement fiers et heureux de vous

    prter le premier numro de Maze qui attaque avec

    une couverture scandale : la censure. Et si la

    flamme naissante de Maze, alimente par nos tin-

    celles de rdacteurs se voyait soudainement teinte

    par le vent de la censure ? Cela semble bien loin et

    impossible, et pourtant vous dcouvrirez dans ce nu-

    mro d'octobre tout ce qu'il en est de ce phnomne.

    Pour bien attaquer l'aventure Maze, nous tenterons

    aussi de vous passionner avec des actus et sorties

    musique, cinma, TV, media, mode, littrature... Un

    numro riche et complet ! Nous remercions une

    nime fois l'quipe complte de ce web magazine

    jeune qui porte bout de bras ce projet, Victor, Noa,

    Lisha, Sinh, Clment, Daisy, Basile, Mallaury, Kentin,

    Manon, Emily, Margot, Justine, Marion, Amlie, Barba-

    ra, Jodie, et enfin Elise, mais pourquoi pas vous ? En

    effet Maze recrute encore de nouveaux rdacteurs

    pour ses futurs numros, vous trouverez toutes les in-

    f o s s u r l e s i t e m a z e m a g . f r .

    Pour nos prochains numros, nous n'attendons plus

    que vos avis, ides et conseils, et que vous criez MAZE

    sur tous les to i ts chers lecteurs !

    Il nous reste juste a vous souhaiter une bonne lec-

    ture, que dis-je, une a-MAZE-ing lecture.

    Au mois prochain !

    Baptiste et Quentin, rdacteurs en chef.

  • 3

  • 4

  • 5

    Noa

    15 Ans

    Cherbourg

    Cinma-Sries

    Emily

    16 Ans

    Charleville-Mzires

    Musique

    Quentin

    15 Ans

    Annecy

    Rdacteur en Chef

    Daisy

    16 Ans

    Saint-L

    Actualit

    Barbara

    15 Ans

    Troyes

    Mode

    Lisha

    17 Ans

    Cherbourg

    Cinma-Sries

    Marion

    15 Ans

    Clermont-Ferrand

    Musique

    Jodie

    17 Ans

    Montpellier

    Mode

    Baptiste

    15 Ans

    Cherbourg

    Rdacteur en Chef

    Victor

    14 Ans

    Lille

    Cinma-Sries

    Amlie

    16 Ans

    Cherbourg

    Mode

    Justine

    20 Ans

    Lyon

    Musique

    Margot

    16 Ans

    Annecy

    Musique

    Elise

    19 Ans

    Lille

    Littrature

  • 6

    Mallaury

    17 Ans

    Dijon

    Actualit

    Basile

    16 Ans

    Cherbourg

    Littrature-Actualit

    Sinh

    17 Ans

    Rennes

    Cinma-Sries

    Clment

    17 Ans

    Dijon

    Cinma-Sries

    Kentin

    16 Ans

    Carentan

    Actualit

    Manon

    16 Ans

    Carentan

    Actualit

  • 7

  • 8

    Le Quatrime album des singes de Sheffield est arriv ! Et si on l'coutait ?

    Cet album, dans les bacs depuis le 6 juin dernier

    se nomme donc Suck It And See et contient 12 titres.

    Ds le dbut ils nous avaient donn faim en postant sur

    Youtube le clip de Brick By Brick, leur premier single

    pour nous donner un avant gout de ce qu'allait tre l'al-

    bum. Bien sr on est loin de l'poque de Whatever

    people say I am, Thats what Im not ou de My Favorite

    worst Nightmare, cet album apparat comme beaucoup

    plus mlancolique et Alex Turner adopte un look de

    crooner qui lui va plutt bien.

    Domino Records

    A premire coute, cet album est parfait pour succder

    Humbug. Les 2 premires chansons sont trs calmes.

    Puis arrive Brick By Brick, une chanson entranante avec

    un refrain qui marque les esprits. Le groupe nous offrira

    plus tard deux autres singles : Don't Sit Down 'Cause

    I've Moved Your Chair et The Hellcat Spangled Shalala-

    la deux chansons totalement diffrentes. L'une qui nous

    donne envie de nous dchaner avec une guitare et

    l'autre qui nous donne envie de nous allonger sur l'herbe

    et de regarder les nuages pendant des heures et des

    heures. Le reste de l'album, l'instar des singles

    s'coute encore et encore avec normment de chan-

    sons qui donnent envie de rver comme Piledriver Watz,

    chanson que Alex Tuner a utilis pour la bande origi-

    nale du film Submarine, ou encore Black

    Treacle, Reckless Senerade, She's Thunderstorms, Love

    Is A Laserquest et That's Where You're Wrong. Mais

    n'oublions pas que ce qui fait la rputation de nos singes

    arctiques ce sont des chansons un peu brut

    de dcoffrage. Il y a bien Library Pictures ou encore All

    My Own Stunts (Ou on peut entendre Josh

    Homme leader des Queens Of The Stone Age faire les

    curs) mais sur ce point le groupe nous laisse un peu

    sur notre faim. Que serait cet album sans le 3eme single

    Suck It and See, chanson qui signe dfinitivement la ma-

    turit des Arctic Monkeys, cet album est vritablement

    un tournant dans leur carrire. A couter donc sans mo-

    dration.

  • 9

  • 10

    C'est dans la ville de Charleville-Mzires (08) que

    se droule chaque anne, depuis maintenant 7 ans

    le Cabaret Vert, co-festival la programmation clec-

    tique allant du mtal l'lectro-punk en passant par le

    reggae, le rock et la chanson franaise.

    Cette anne, le festival nous faisait saliver depuis avril et

    l'annonce des premiers noms : Iggy Pop and the

    Stooges, Peter Doherty, NOFX, The Wombats, The Do,

    Lilly Wood & The Prick, The Rapture, The Death Set,

    Vitalic, Selah Sue, Atari Teenage Riot, Stupflip, Sexy

    Sushi, Mademoiselle K, The Bellrays, The Shoes et bien

    d'autres ... Et bien cette excellente programmation ne

    nous a pas du !

    Benjamin Lemaire

    Le vendredi fut un melting-pot de genres. A commencer

    par le mtal/hardcore de Hatebreed. Malgr une trs

    mauvaise qualit sonore, l'ambiance du concert tait

    enflamme comme le montre cette vido (notamment

    1:40 o le public a cr un tourbillon !). Dans un registre

    plus soft, This Is Not Hollywood et The Wom-

    bats ont livr d'excellentes performances notamment

    ces derniers, originaires de Liverpool, qui ont fini leur

    setlist par un savoureux "Let's Dance To Joy Division".

    Les australiens de the Death Set et les allemands

    d' Atari Teenage Riot dans leurs sets nergiques ont

    assur. Sur la Grande Scne nous avons ensuite vrai-

    ment t conquis par la douceur psychdlique de The

    D. La chanteuse, Olivia Merilahti, est vraiment ravis-

    sante, sa voix trs jolie, la musique grandiose. La nuit

    tait tombe. Nous nous sommes fait entourer de punks

    crtes dmentielles. Pas de doute, Iggy Pop & the

    Stooges taient attendus. Et BAM ! Les Stooges dbar-

    quent, entament "Raw Power'" , Iggy commence chan-

    ter, les pogos partent de tous les cots, l'ambiance est

    folle, des gens montent sur scne, le public chante en

    choeur le clbre "I Wanna Be Your Dog", et le concert

  • 11

    se finit par un "No Fun" rvolt. Mme si Iggy tait un

    peu moins en forme que d'habitude, ce concert fut vrai-

    ment gnial. La soire se finit par Sexy Sushi. La presta-

    tion est prendre au 46e degr, la musique est

    chouette mais faire monter des gens presque nus sur

    scne et les jets de plantes vertes et de chaises en plas-

    tique dans le public est assez spcial.

    Benjamin Lemaire

    Aprs une bonne nuit de sommeil, nous tions prts

    attaquer ce long samedi. Grce leur pop, psyk-folk

    pour les uns et folk-lectro pour les autres,

    les Bewitched Hands et Lilly Wood & the Prick ont

    donn de la bonne humeur dans le public, plus nom-

    breux que la veille. C'tait ensuite au tour de Selah

    Sue d'enchanter la foule venue l'applaudir devant la

    scne des Illuminations. La chanteuse a une voix magni-

    fique mais son show manque de fond, la musique reste

    tout de mme trs agrable couter. La dcouverte de

    la soire fut he Bellrays . Un groupe au son punk avec

    une chanteuse soul la Aretha Franklin, vrai-

    ment surprenant et accrochant. Nous n'allons pas vous

    mentir, cela faisait 6 mois que nous attendions avec im-

    patience le concert de Peter Doherty. Nous ne fumes

    pas dus. L'enfant terrible du rock anglais dbarque

    seul sur scne avec sa guitare. Il nous interprte magni-

    fiquement bien les ballades de son album solo

    comme "Last Of The English Roses" o deux danseuses

    classiques viennent l'accompagner , "Arcady" ou encore

    "For Lover". Et on savoure les reprises des tubes de ses

    deux groupes que sont les Libertines et les Babys-

    hambles : "Can't Stand Me Now", "Don't Look back Into

    The Sun", "Delivery" et l'excellent "Fuck Forever" dernier

    morceau du concert. Il joue merveille son personnage

    de dandy et finit en jetant sa guitare dans le public, qui

    fut b