LES SECRETS RADIOACTIFS DES VOLCANS. Françoise Guiraud-Vitaux*, Jacques Pradel**, Nicole Colas-Linhart*** *Médecine Nucléaire, Montfermeil,**Ingénieur,

Download LES SECRETS RADIOACTIFS DES VOLCANS. Françoise Guiraud-Vitaux*, Jacques Pradel**, Nicole Colas-Linhart*** *Médecine Nucléaire, Montfermeil,**Ingénieur,

Post on 03-Apr-2015

106 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<ul><li> Page 1 </li> <li> LES SECRETS RADIOACTIFS DES VOLCANS. Franoise Guiraud-Vitaux*, Jacques Pradel**, Nicole Colas-Linhart*** *Mdecine Nuclaire, Montfermeil,**Ingnieur, ***Biophysique; </li> <li> Page 2 </li> <li> INTRODUCTION (1) Lruption du volcan islandais Eyjafjli la fin du mois davril 2010 a fait passer au second plan le 24 me anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, pourtant clbr chaque anne par les anti- nuclaires. </li> <li> Page 3 </li> <li> Les nuages de cendres du volcan, susceptibles darrter en plein vol les moteurs des avions, ont conduit un blocage du trafic arien, empchant mme les chefs dtat dassister aux crmonies de la mort du prsident polonais Lech Kaczynski. </li> <li> Page 4 </li> <li> INTRODUCTION (2) Entre ngation et catastrophisme, et quoique nous ne soyons ni gologues, ni climatologues mais seulement des scientifiques, mdecins, biophysiciens et ingnieurs, nous avons dcid, sans prtention, de nous y intresser. </li> <li> Page 5 </li> <li> INTRODUCTION (3) 1) La radioactivit mise par les volcans : un phnomne mal connu ! 2) Influence des volcans sur le climat. 3) Lexploitation mdiatique des consquences de la radioactivit naturelle. </li> <li> Page 6 </li> <li> PLAN 1) Histoire des volcans. 2) Magma et ruptions : les radiolments mis. 3) ruptions volcaniques et refroidissement. 4) Quelques ruptions clbres. 5) Mesures de la radioactivit en France due au volcan islandais : IRSN et CRIIRAD. </li> <li> Page 7 </li> <li> HISTOIRE DES VOLCANS, PONCTUE DE CATASTROPHES NATURELLES. 1) Des milliers de volcans sur la plante dont 500 en activit. 2) Une ruption sur 1000 est catastrophique : cendres, explosion, tsunami secondaire. 3) Le Vsuve en 79, la Montagne Pele en 1902. 4) Rappel : lexplosion du Thra en Mditerrane en 1600 avant JC, avec des vagues de 200 mtres, qui ont laiss des traces dans les calottes glacires prleves au Groenland. </li> <li> Page 8 </li> <li> PLAN 1) Histoire des volcans. 2) Magma et ruptions : les radiolments mis. 3) ruptions volcaniques et refroidissement. 4) Quelques ruptions clbres. 5) Mesures de la radioactivit en France due au volcan islandais : IRSN et CRIIRAD. </li> <li> Page 9 </li> <li> MAGMA ET RUPTIONS : LES RADIOELEMENTS MIS (1). Magma basique (basaltique) et acide (rhyolitique) mission de cendres, arosols, soufre et radiolments Gaz magntiques riche en radon 222 et lments de dcroissance, Pb et Bi 210, et polonium 210. </li> <li> Page 10 </li> <li> MAGMA ET RUPTIONS : LES RADIOELEMENTS MIS (2). Les retombes de polonium sont majores lors des ruptions volcaniques. On estime 1,85. 10 15 Bq le polonium inject chaque anne dans latmosphre par les volcans. Sa radio toxicit par ingestion est trs forte (groupe1), 90 700 fois plus forte que le csium 137 (groupe3), et 500 2000 fois suprieure celle du plutonium 239. </li> <li> Page 11 </li> <li> PLAN 1) Histoire des volcans. 2) Magma et ruptions : les radiolments mis. 3) ruptions volcaniques et refroidissement. 4) Quelques ruptions clbres. 5) Mesures de la radioactivit en France due au volcan islandais : IRSN et CRIIRAD. </li> <li> Page 12 </li> <li> ERUPTIONS ET REFROIDISSEMENT CLIMATIQUE. Suivant les ruptions volcaniques, le refroidissement varie de 0,7 3C, pouvant durer de quelques semaines plusieurs annes. </li> <li> Page 13 </li> <li> QUELQUES RUPTIONS CLBRES </li> <li> Page 14 </li> <li> Le Tambora en Indonsie (1875) dont les laves auraient fait 86000 morts locaux avec des consquences climatiques sur lEurope et lAmrique du Nord jusquen 1876 </li> <li> Page 15 </li> <li> Le Pinabuto (1991) volcan philippin qui met un nuage de 35 km daltitude, qui a fait le tour de la terre en 3 semaines et caus un refroidissement de 0,7C. </li> <li> Page 16 </li> <li> LES VOLCANS ISLANDAIS LEyjafjli il a mis dans les premires 72h des centaines de millions de tonnes de poussires et en 3 jours 400 tonnes duranium et 1300 tonnes de thorium, qui se sont retrouves principalement dans le sol islandais. rveill le 20 mars 2010 </li> <li> Page 17 </li> <li> Les consquences de cette ruption ont surpris les mtorologistes.. alors que le Laki voisin, en 1873, avait produit des ruptions durant plusieurs mois, accompagnes dune disparition de 80% du cheptel islandais, et une baisse de temprature de 3C sur plusieurs annes. </li> <li> Page 18 </li> <li> MESURES DE LA RADIOACTIVITE EN ISLANDE ET EN FRANCE En Islande, aucune vacuation des populations locales (ni de moutons!). En France, lIRSN et la CRIIRAD sont daccord dans leurs mesures : aucune lvation de drivs de luranium, ni de radon, ni de polonium. </li> <li> Page 19 </li> <li> DISCUSSION 1) Climat et modlisation 2) Comparaison de la radioactivit naturelle mise par les volcans et celle artificielle des accidents nuclaires. 3) Attitude des anti-nuclaires face la radioactivit naturelle. 4) Attitude des anti-nuclaires face au dveloppement du nuclaire civil. 5) Un BLOG! </li> <li> Page 20 </li> <li> CLIMAT ET MODELISATION (1) Impact reconnu du volcanisme sur un refroidissement momentan de la temprature Impact global difficilement quantifiable : action sur les rayonnements solaires? Sur leffet de serre? </li> <li> Page 21 </li> <li> CLIMAT ET MODELISATION (2) Limpact des GES sur le climat est multifactoriel et lorigine de multiples modlisations! Le GIEC reconnat que ces dernires ne peuvent simuler les conditions mtorologiques extrmes (2001). Notre esprit est mal entran penser en terme dinteractions et sefforce de remplacer la ralit par des modles o les diverses causes agissent indpendamment (A. Jacquard) </li> <li> Page 22 </li> <li> RADIOACTIVITE NATURELLE ET ARTIFICIELLE. 1) Inhaler des cendres volcaniques serait presque 3 fois plus toxique que de respirer lair charg du csium sovitique (H. Nifenecker, Expansion, Chane Energie, 2010). 2) Mais, la contribution de la radioactivit mise par les volcans la radioactivit naturelle (uranium, thorium) est difficilement calculable. 3) Surtout, utilisation des repres naturels (J. Pradel) </li> <li> Page 23 </li> <li> LES ANTI-NUCLEAIRES ET LA RADIOACTIVITE NATURELLE Ils ne lignorent pas : 70% de notre irradiation est naturelle difficile dliminer le soleil, les volcans, la crote terrestre les 74 kg duranium de lincident du Tricastin, compars aux 300 tonnes duranium que charrie le Rhne chaque anne ne parlons pas du radon (gaz naturel) qui nous expose quotidiennement au polonium ! (50 fois plus toxique que le plutonium) ni du racteur nuclaire naturel dOklo. Ces sujets sont souvent passs sous silence, est-ce que cela drange? </li> <li> Page 24 </li> <li> SORTIR DU NUCLAIRE ? Pour les anti-nuclaires, limpact du nuclaire est minime pour rduire les rejets de CO2. FAUX ! rpond Francis Sorin Ces arguments escamotent le vritable impact du nuclaire, qui se mesure en milliards de tonnes de CO2 vits (Le nuclaire et la plante) </li> <li> Page 25 </li> <li> BLOG (Lib) mais que font les cologistes ! Personne ne ragit cet norme dsastre cologique qui a lieu devant nos yeux : un volcan en ruption qui crache des tonnes et des tonnes de gaz nocifs, voir mme radioactifs, des acides, de lammoniaque, de lhydrogne sulfur, etc. Face ce gigantesque danger pour la plante, les autorits comptentes doivent ragir le plus vite possible. Elles pourraient : 1- envoyer des ONG en ULM, 2- boucher le cratre, 3- forer un second trou et dplacer le volcan dans un endroit scuris 4- construire un entonnoir avec une chemine gante qui amnerait les gaz dans lespace 5- construire un sarcophage comme Tchernobyl 6- faire appel au GIEC et lONU pour interdire dfinitivement les volcans en les plaant hors la loi []. </li> <li> Page 26 </li> <li> Mieux que sortir du nuclaire : Arrtons les volcans ! </li> </ul>