les enjeux de la formation professionnelle en picardie 2018-04-26¢  r£©gional...

Download Les enjeux de la formation professionnelle en Picardie 2018-04-26¢  R£©gional de la Formation. En 2009,

Post on 20-Jun-2020

2 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Les enjeux de la formation professionnelle en Picardie

    Avis du 22 septembre 2015

    Rapporteure : Nathalie CAGNY

  • 1

    Le Conseil Economique, Social et Environnemental de Picardie, réuni en séance plénière le mardi 22 septembre 2015 à Amiens, sous la présidence de M. Serge CAMINE, Président,

    En présence de : Marie-Françoise AUTRAN, Laurent BARBELET, Michèle BARRÈRE, Dominique BERNICHON, Jean- Marie BERTELLI, ALAIN BETHFORT, Céline BOLLÉ, Yves BONNARD, Denise BOULINGUEZ, Jean- François BOURDON, Céline BRIDOUX, Yves BUTEL, Nathalie CAGNY, Jean-Yves CANNESSON, Dominique CARPENTIER, Nathalie CHAPITRE, Roger DEAUBONNE, Marie DELEFORTRIE, Stéphanie DEPRAETERE, Stéphanie DOLIGEZ, Dany DOUDOUX-BERZIN, Lysiane FERRIÈRE, Gérald FROMAGER, Jacques GAVOIS, Laurent GAVORY, Robert GUERLIN, Sébastien HOREMANS, Carole JULHÈS, Lucien KLEIN, Elodie KOHL, Guy LACHEREZ, Yannick LAUDEN, Audrey LEBRUN, Sylvie LEFEBVRE, Zéphyrin LEGENDRE, Francis LEPINE, Gérard LEROY, Michel LEROY, Jean-Paul LESCOUTRE, Paul L'HÔTE, Thierry MALFAIT, Thierry MARBACH, Philippe MARILLAUD, Alain MELCUS, Loris MONTACLAIR, Murielle MULOT, Daniel PIPART, Ginette PLATRIER, Myriam POIDEVIN, Roger POTAU, Hugues ROBITAILLE, Eric ROUCHAUD, Violette ROUÉ, Geneviève SABBE, Alex SEGHERS, Jean-Michel SERRES, Alain STORCK, Bernard THUILLIER, Denis VAL, Jacques VEZIER et Jacques VINCENT.

    Vu la loi n° 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions, Vu la loi la loi n° 86-16 du 16 janvier 1986 relative à l’organisation des régions, Vu la loi n° 92-125 du 6 février 1992 relative à l’administration territoriale de la République, Vu la loi n° 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, Vu l’article 250 de la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement (loi Grenelle 2),

    Sur saisine de Monsieur le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional relative aux enjeux de la formation professionnelle en Picardie, Vu le projet d’avis relatif aux enjeux de la formation professionnelle en Picardie, élaboré par la Commission « Formation des Hommes, recherche, culture » présidée par M. Bernard THUILLIER, Après avoir entendu Mme Nathalie CAGNY, rapporteure, Après en avoir délibéré, ADOPTE le présent avis par :

    - 61 voix POUR - 2 voix CONTRE (Lucien KLEIN représentant la FSU, Union Syndicale

    SOLIDAIRES Picardie : Elodie KOHL)

    Le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional de Picardie

    Serge CAMINE

  • 2

    Sommaire

    Introduction ............................................................................................ 3

    1. Les défis à relever ............................................................................. 4

    2. L’impact de l’évolution du paysage institutionnel .............................. 5

    2.1. L’impact de la décentralisation ............................................................... 5

    2.2. Le cadre de la fusion des régions ........................................................... 6

    3. Les préconisations du CESER ............................................................. 7

    3.1. Développer l’accès à la formation des salariés et des demandeurs d’emploi ......................................................................................................... 7

    3.1.1. La lutte contre les inégalités d’accès à la formation ......................... 9

    3.1.2. La situation particulière des cadres............................................. 12

    3.1.3. La question des savoirs fondamentaux .......................................... 12

    3.2. Faire respecter le droit à la formation .................................................. 13

    3.3. Développer une véritable politique de l’ingénierie de formation .......... 15

    3.3.1. L’articulation des dispositifs d’accès à la formation ....................... 16

    3.3.2. Rendre lisibles les nouveaux circuits de financement .................... 16

    3.4. Impliquer davantage les entreprises dans le développement des compétences des salariés .............................................................................. 17

    3.5. L’avenir du rôle et des missions des OPCA ........................................... 19

    3.6. L’accès à la formation dans la fonction publique .................................. 19

    3.7. L’enjeu de la formation des jeunes ....................................................... 20

    Conclusion ............................................................................................. 22

  • 3

    Introduction

    Au regard des mutations économiques et sociales permanentes, le CESER a toujours affirmé le rôle incontournable de la formation dans la stratégie de développement économique de la Picardie. La réforme du 5 mars 2014 doit être une opportunité pour les acteurs picards d’améliorer la formation des salariés et des demandeurs d’emploi et également d’anticiper les évolutions des métiers et des qualifications. D’après le rapport du Conseil d’Orientation pour l’Emploi1 : « une plus grande adaptation de l’offre de formation est nécessaire mais ne s’applique pas à tous les types de métiers.

    C’est notamment le cas pour les métiers pour lesquels il existe un lien fort entre l’emploi

    et la spécialité de formation (par exemple : métiers de l’informatique, cuisiniers,

    infirmiers, etc.) ainsi que pour beaucoup d’autre métiers, où le critère de la spécialité de

    formation reste important, même s’il est mis en concurrence par d’autres critères

    (comme le niveau de formation, l’expérience, etc.). Cela nécessite donc une méthodologie rigoureuse reposant notamment sur une meilleure

    identification des compétences disponibles et attendues sur le marché du travail. » De surcroit, le même rapport du Conseil d'Orientation pour l'Emploi précise, par ailleurs, que « lorsqu’on considère les métiers pour lesquels les projets de recrutement sont jugés difficiles, une majorité de ces métiers est associée à des facteurs susceptibles de réduire

    leur attractivité. »

    C’est pourquoi, pour le CESER, si la formation professionnelle améliore l’employabilité, elle ne peut à elle seule, résoudre le problème de l’emploi. Lors de la présentation de son autosaisine, le CESER avait posé une liste de questionnements qui trouveraient leurs réponses au travers de cette étude. Les questionnements étaient les suivants :

    • Comment faire pour que les salariés ou les demandeurs d’emploi développent leur accès à la formation dans le but d’obtenir une qualification ou une amélioration de leur qualification ?

    • Comment impliquer davantage les entreprises dans le développement des compétences des salariés : entretien - parcours, état des lieux individuel, etc. ?

    • Comment développer le compte personnel de formation en visant des compétences répondant aux besoins de l’économie de demain ?

    • Comment rendre plus lisibles les circuits de financement au profit d’un service de meilleure qualité pour les salariés et les entreprises ?

    • Comment développer l’accompagnement à la formation des picards en favorisant une orientation en harmonie avec leurs compétences ou leurs appétences?

    Les préconisations du CESER tiendront compte de ces questionnements.

    1 Rapport du COE, « Emplois durablement vacants et difficultés de recrutement », Synthèse du diagnostic du COE, 30 septembre 2013

  • 4

    1. Les défis à relever

    Comme le CESER l’a déjà indiqué dans son avis sur le CPRDF2, voté en novembre 2011, cinq défis sont à relever pour la Picardie en matière de formation professionnelle. Force est de constater que ces défis restent à relever quatre ans après. Ces défis sont les suivants : 1. Construire des parcours qualifiants, comme le stipule la loi et permettre l’acquisition

    d’un diplôme ou d’une certification, notamment pour les picards les moins qualifiés en favorisant l’orientation et la formation tout au long de la vie

    2. Valoriser la formation professionnelle pour répondre à la fois aux besoins d’emploi et de qualifications des entreprises picardes et à une volonté de développer la sécurisation des parcours professionnels des picards

    3. Articuler et rendre complémentaires des dispositifs de formation (initiale et continue) afin de les rendre plus efficaces et cohérents avec le parcours des picards

    4. Construire et développer des partenariats solides à tous les niveaux entre les acteurs de la formation

    5. Assurer un suivi, un pilotage et une évaluation régulière afin de vérifier la pertinence et la cohérence des actions au regard des besoins soulevés répondant, notamment aux besoins économiques et sociaux

    Toutefois, à cette liste, le CESER souhaite ajouter un nouveau défi central pour la Picardie en matière de formation professionnelle : 6. Considérer la formation professionnelle tout au long de la vie comme un

    investissement d’avenir tant dans la sphère professionnelle que privée et

    permettre à ceu

View more