le grimoire de gayac, l'alliance

Download Le Grimoire de Gayac, L'Alliance

Post on 06-Mar-2016

221 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Quatre amis, Amanda, Heather Ann, Adam et Chris, lves du mme collge, gs de quatorze ans sont, sans le savoir, les modernes rincarnations de lAlliance des Quatre. En effet, plusieurs annes auparavant, ils se nommaient Ferleen, Serleen, Keelm et Zalar. Ils se battaient ensemble contre Mortalame dans le monde oubli de Nm-Syth. Ils laissrent derrire eux le Grimoire de Gayac comme tmoignage de cette guerre. Mais ils moururent en ennemis aprs que Mortalame reconnut Ferleen comme tant sa fille. Appels par Amni Chearl, un immortel vieillissant, les jeunes se retrouvent dans la dimension de lancien palais de Garthen o il leur faut apprendre matriser leurs pouvoirs en vue du combat contre leur vritable ennemi, Gorth, le frre de Mortalame.

TRANSCRIPT

  • Priscilla Renoult

    Le Grimoire de Gayac

    I. LAlliance

  • A mes parents que jaime A mon coeur toujours l pour moi A tous ceux qui sont loin de moi

  • Prologue

    Le vent soufflait avec rage. Le mer, dchane, tait folle et incontrlable. De hautes vagues scrasaient sur les rochers. La terre, autrefois verte et sauvage, tait devenu cendre froide et braise incandescente. En ce jour sinistre, Nm- Syth sengouffrait dans les flammes.

    *

    Tout commena par lavnement au trne dun roi unique, Keelm. Aprs des annes de guerre, les quatres rgions de ce monde ( Fsyudis, Yunizas, Zayaris et Syths) allaient enfin connatre la paix. Mais larrive dun homme vtu de noir ombragea ce royaume. LHomme en Noir, comme on le nommait, eut deux enfants, jumeaux. Et en grandissant, les deux frres montrrent assez vite un penchant pour la magie noir, leur pre tant en vrit un sorcier. Ils prirent le nom de Mortalame et Gorth. Les quatres peuples et leur pouvoir les fascinrent. Car chaque rgion savait matriser un des quatres lments: Les Fsyudis, le feu; les Yunizas, leau; les Zayaris, lair et les Syths, la terre. Cest alors que Gorth disparu mystrieusement. On souponna son frre de lavoir assassin. Mais son corps ne fut jamais retrouv et cette disparition tomba dans loubli. Au fil des annes, Garthen tomba en ruine. Car lesprit malfique de Mortalame, qui

  • ntait que le pantin de son frre Gorth, commena stendre sur Nm-Syth. Par un puissant sortilge, le souverain Keelm sombra dans une folie et mourrut pour avoir voulu combattre le sort malfique dont il tait victime. LHomme en Noir, qui avait t le bras droit du roi, disparu galement et Mortalame monta sur le trne. Il instaura la terreur en son royaume et sur le voisine, il fit construire la Forteresse de Sang Noble. Mais Gorth, qui tait toujours en vie et qui rgnait dans lombre, avait comme conseiller un sage noir, Serpelame. Ce dernier vit la rincarnation de Keelm dans ses songes et prvint son matre au plus vite. Mortalame le fit rechercher, en vain, car lenfant ntait pas seul. Il y avait un garon et une fille qui se nommrent Keelm et Serleen. Le frre et la soeur grandirent dans linsouciance du destin tragique qui les attendait. Le nouveau souverain avait une fille, quil eut avec lpouse de roi Keelm, Ferleen. Celle ci fuya son pre et rencontra Zalar, le chef des Bomis, les rebelles du peuple deau. Keelm et Serleen les rencontrrent quand Zalar dcida demmener Ferleen dans le village des jumeaux, o elle pensait tre en scurit. Hors, Keelm et Ferleen sprirent lun de lautre. Et quand Mortalame dcida coute que coute de retrouver sa fille et aussi, par la mme occasion, la rincarnation du roi Keelm, les quatres amis sallirent. Une rebellion des quatres peuples sinstaura dans toutes les

  • rgions. Mais les trois ignorrent que Ferleen tait la fille de Mortalame. Ce dernier mettait feu et sang tous les villages afin de la retrouver. Pre et fille se revirent face face quand les quatres amis et une poigne de villageois se retrouvrent devant Garthen o la vrit clata au grand jour. La bataille fut courte et seuls Keelm, Serleen, Zalar et Ferleen furent laiss en vie. Par la suite, Keelm et Ferleen eurent un fils. Mais Serleen et Zalar ne voulaient pas en rester l et rendirent la jeune femme responsable des morts lors de la bataille Garthen. Ferleen dut fuir Nm-Syth sans son amant et rejoignit la Forteresse de Sang Noble. Mal lui en a prit car Zalar la retrouva. Mortalame, qui voulu la protger, fut bless mortellement par le chef des Bomis. Ce dernier avant de prendre lenfant de Keelm dans ses bras, tua accidentellement la mre. Ferleen lui avoua que son pre navait t quun pion dans lhistoire et que le vritable ennemi tait Gorth. Ce que confirma Mortalame avant de mourir. Zalar senfuit de la forteresse avec le nourrisson quil confia un vieil homme, Amni. Ce dernier le prvint que Serleen avait tu son propre frre avant de se donner la mort. Et quil devait protger lenfant des griffes Gorth. Zalar quitta Nm-Syth et emmena le fils de son ancien ami hors de ce monde.

    *

  • Avant dtre ennemis, Keelm, Serleen, Ferleen et Zalar avaient cr un livre. Ce dernier tait le tmoin de cette guerre. Ils lavaient nomm le Grimoire de Gayac en hommage une fe qui avait permit laccession au trne du Roi de lAlliance, Keelm. Ils avaient alors jurs de dtruire le mal absolu quoi quil arrive. la mort de Zalar, Gorth tait toujours, selon certains, encore en vie

  • Chapitre n1

    Grands Guerriers des Temps Anciens! Rveillez vous! Adam navait pas dormit de la nuit mais restait allong sur son lit. Ces voix et ces cauchemars augmentaient au fur et mesure que les jours avanaient. Il passa la main sur son front brlant mais ne se sentait pas fivreux pour autant, juste trs fatigu par un manque de sommeil. Il regarda autour de lui. Sa chambre tait sombre, peine claire par les lueurs du soleil qui resplendissait au dehors. Sur son bureau, dans un coin de la pice, des cahiers taient emplils les uns sur les autres. Il se leva dun bon puis toussota lgrement. Le dimanche tant gnralement un jour calme, il dcida de le savourer pleinement puisque depuis quinze jours rien nallait comme il le voulait. Du haut de son mtre soixante, Adam donnait lair davoir presque dix huit ans et non quatorze. Il avait les cheveux bruns courts et des yeux bleus clairs, quil nommait comme tant le seul hritage de son pre. Ce pre, inconnu, qui avait quitt sa mre bien avant sa naissance, il le dtestait. Il avait trop attendu son retour pendant des annes en se demandant pourquoi ses amis avaient un papa et non lui. Sa mre ne lui en parlait pas et vitait le sujet chaque fois que cet homme faisait intrusion dans leur discussion. Malgr le fait quil tait absent de sa vie et lantipathie quil lui portait, Adam voulait le connatre.

  • Il sassied alors sur son lit, pensif. Lapproche des vacances dt le ravissait. Il pourrait profiter de ces journes pour aller voir son meilleur ami Chris qui vivait non loin de chez lui. Et surtout, pendant deux mois, il ne verrait pas son pire ennemi Jeffrey Manon, le fils dun promotteur immobilier de la ville. Vritable fils papa, Jeffrey se voyait dj la place de son pre. Et se vantait du compte pargne que ses parents avaient fait ouvrir pour lui assurer son avenir quil voulait exceptionnel. Hormis le fait que ce dernier vivait avec des parents unis. Son pre tait prsent et Adam lui enviait cette prsence qui lui manquait tant. Il y avait aussi sa manie de se croire suprieur aux autres. Il tait dailleurs ni intelligent ni idiot, simplement stupide force de se prendre pour le centre du monde. Il prenait tout le monde pour ses serviteurs. Et Adam, qui navait jamais cd au moindre caprice, ntait pas le bienvenue dans son univers. Ce dernier soupira, il navait pas envie daffronter cette dernire semaine dcole et avait hte que les vacances arrivent. Le temps lui paraissait interminable. De plus, son emploi du temps tait incroyablement charg. croire que ctait un fait exprs pour le contrarier. Il sapprocha de son bureau pour le chercher, le prit et se mit le lire avec attention: _ Alors! Cours de huit heures dix sept heures avec une pause djeuner de midi quatorze heures demain matin une heure dhistoire et une heure de sport rcration puis

  • deux heures de maths il soupira devant se programme rjouissant et continua. Laprs midi trois heures dennui une heure danglais suivit de deux heures de franais il leva les yeux au ciel avant de dclarer. Je suis ravi daller en court! Il haussa des paules et jeta la feuille travers la pice. Soudain, sa tte se mit tourner. Des bourdonnements et des bruits sourds rsonnaient. Il croyait que sa tte allait exploser. Puis sen suivirent des voix, les mmes que dans ses rves qui murmuraient: Grands Guerriers des Temps Anciens Rveillez-vous! _ Jai mal au crne! ... a suffit! Arrtez! ... dit-il en prenant sa tte dans ses mains. Ses phrases taient entrecoupes par sa respiration haletante. Il se mit quatre pattes sur le sol, une main sur son crne lautre essayant de le retenir. Mais la douleur ft si violente quil tomba de tout son poids terre. Il grimaait et gesticulait comme si on le torturait. Il avait beaucoup de mal reprendre son souffle. Puis, il parvint se calmer, sa respiration tait redevenu normal. La douleur avait disparu. Il resta allong un bon moment sans rien faire ou dire. Cest alors quil entendit sa mre crier depuis la cuisine: _ Adam! Viens prendre ton petit djeuner! Chaque dimanche, depuis son plus jeune ge, il devait se lever tt pour laider. _ Jarrive il se leva avec beaucoup de mal et tout trembant. Les voix lassaillirent de nouveau. Lve toiOn tattend. Il essaya de ne pas y

  • prter attention mais ctait une vaine tentative. Il pensa alors une chose agrable. Cela marcha un peu car les douleur sestomprent dun coup. Debout mais trs fatigu par son manque de sommeil, il descendit les escaliers comme un enfant malade. Il tait ple et tout groggy ce qui inquita sa mre, debout devant lescalier lattendre. lonore Holone avait une trs belle robe blanche. Elle tait assez petite avec de long cheveux blonds, de grands yeux verts et elle posa sur lui un regard plein dinquitude. _ Que se passe t-il? Tu es malade? elle mit une main sur son front mais aucun signe de fivre ne se faisait sentir. Adam, qui ne pouvait cacher ses cernes et ses petits yeux rougis, dclara dune voix peine audible: _ Je vais bien maman Elle le coupa brutalement en faisant un geste vers la gauche: _ Bien? Regarde toi! Il sobserva dans un miroir lentre et lvidence tait quil couvait un mal. Mais il ignorait lequel. Il ne pouvait expliquer ce qui lui arrivait et ne voulait pas que sa mre lemmne se faire ausculter de peur davouer et de passer pour un fou. Adam examina tout autour de lui comme si tout avait chang. Lentre lui paraissait plus