la politique des transports de la guinée

Download La politique des transports de la Guinée

Post on 21-Mar-2016

36 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La Politique globale de transport du fret de la Guine DR Younoussa KOITA Conseiller du Ministre des Transports de la Guine. La politique des transports de la Guine. Introduction - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

  • La Politique globale de transport du fret de la Guine

    DR Younoussa KOITA Conseiller du Ministre des Transports de la Guine

  • La politique des transports de la GuineIntroductionLa Rpublique de Guine a accd son indpendance en 1958 et jusquen 1984 elle tait sur la voie du dveloppement non capitaliste.Cest partir de cette date, suite un changement de rgime que les nouvelles autorits ont entrepris la prparation dun vaste programme de Rformes, conomiques et Financires (PREF) la mise en uvre de ce programme a dbut ds 1985.

  • Depuis cette date tout un processus de rformes structurelles, conomiques, financires et de lappareil administratif, a t engag.

  • Ces rformes se donnaient comme principal objectif la libralisation de lconomie avec un recentrage du rle de lEtat qui doit dsormais se dsengager du secteur de la production, et visaient la recherche et la stabilisation dquilibres budgtaires et macro-conomiques propices linstauration dune croissance conomique facteur de base damlioration des conditions de vie des populations, ainsi que ladaptation et la qualification de ladministration pour la gestion de lconomie de march et du dveloppement.

  • Paralllement ces rformes, des programmes dinvestissements ont t labors et mis en uvre. Ces programmes portent principalement sur la rhabilitation et le dveloppement des infrastructures de base, ncessaires pour faciliter et soutenir la croissance.

  • La Situation des Transports en 1985

    une infrastructure de transport mal entretenue et fortement dlabre, entravant les changes lintrieur du pays comme vers lextrieur, et consquemment les activits de production et de commercialisation et, le dveloppement social,un secteur de transport caractris par un monopole de socits dEtat peu efficientes, et une contribution du secteur priv trs limite, limage de lensemble de lconomie du pays,

  • un cadre institutionnel dopration du secteur insuffisamment dvelopp et peu adapt la nouvelle politique conomique,une administration des transports insuffisamment structure et qualifie, ncessitant une adaptation la gestion dun secteur libralis.

  • Le programme prioritaire du Gouvernement partir de 1985 La remise niveau des infrastructures, la mise en place dun systme performant de conservation du patrimoine dinfrastructures qui allait tre remis en tat et dvelopp, lajustement structurel et la libralisation du secteur, la promotion du secteur priv, linstauration dun cadre institutionnel dopration adapt lconomie de march, la rforme et le renforcement de la capacit institutionnelle de ladministration du secteur, ont fait trs vite lobjet dun vaste programme gouvernemental au financement duquel ont particip plusieurs bailleurs de fonds.

  • Le Gouvernement Guinen a fait de ce programme une de ses premires priorits. Ainsi jusquen 1995, la part des budgets annuels dinvestissements publics du secteur dans le budget des investissements publics de lEtat a t maintenue un niveau leve, autour de 24%; elle est ramene depuis environ 12%.

  • Le programme dajustement structurel et de libralisation du secteur des transports et le programme de rforme administrative associ, que sest fixs la Guine lavnement de la seconde rpublique, ont leurs fondements dans les nouvelles orientations de politique conomique du rgime marques par linstauration dune conomie de march.

  • Les rformes dcides et engages lont t dans le sens:

    - de la libralisation des activits conomiques et de labolition des monopoles des entreprises dEtat;

  • - du dsengagement progressif de lEtat du secteur de productionau profit du secteur priv travers une srie de privatisation dont la dernire qui date de 2003 est celle de la privatisation de la compagnie nationale Air Guine au profit dun oprateur guinen ;

  • - du recentrage du rle de ladministration et de la rforme administrative; - et du renforcement des capacits institutionnelles de ladministration dans la gestion de lconomie de march et du dveloppement.

    Trois autre principes spcifiques du secteur ont guid galement ces rformes:

  • - celui de la recherche de la suffisance, de la prennit et de la scurisation des ressources destines la maintenance du patrimoine constitu par les infrastructures des transports (routes, ports, aroports);

  • - celui du recouvrement auprs des usagers des cots dutilisation des infrastructures et quipements publics de transports (par le biais de redevances et/ou de taxes prleves sur les carburants),- et celui de la qualification et de lefficacit des entits charges de la fourniture des services publics aux usagers des quipements publics de transports (ports, aroports, aide la navigation arienne, Agence de la Navigation maritime etc..), et consquemment de la qualit des services et de lefficience dans le soutien au dveloppement socio-conomiques.

  • Ce cadre de rforme a conduit la fin des annes 1990 concevoir en particulier une administration des transports compose pour chaque sous secteur:

    - dune administration centrale place ct du ministre, charge de la conception et de la conduite du dveloppement du secteur; - et dune administration des oprations place sous un statut dote dun mode de gestion sinspirant du secteur priv, charge de la gestion des services publics offerts quotidiennement aux usagers. Ces entits taient conues comme les bras oprationnels de leur administration modale respective.

  • Cette organisation nouvelle donnait plus de chance de voir enfin prises convenablement en charge les fonctions de conception et de dveloppement de ladministration du secteur, en recentrant ladministration centrale sur ces fonctions et en dchargeant celles ci des oprations quotidiennes de services publics aux usagers.

  • Ces rformes ont t opres dans le secteur des transports travers une politique de dveloppement et de libralisation progressive ce qui fait quaujourdhui le secteur des transports est quasiment libralis et est devenu concurrentiel. Comme dans un rgime libral, le rle de lEtat consiste dsormais mettre en place la rglementation et crer par des facilits appropries, un environnement suffisamment incitatif pour permettre au secteur priv dy investir et doffrir des services de qualits.

  • Pour le secteur des transports, ces programmes ont t labor conformment au contenu des documents suivants:Le Discours Programme du chef de lEtat le 25 dcembre 1985,le programme de rforme et le plan des transports de 1988 -1989 la Lettre de Politique Routire, la Guine Vision 2010, le Document de Stratgie de Rduction de la Pauvret (DSRP), le Plan National des Transports (PNT).Ces documents donnent le dtail de toutes les actions entreprises et envisages dans le secteur pour les 10 prochaines annes.

  • LES REALISASIONS DANS LE SECTEUR

    Dans le domaine de rhabilitation de remise niveau, et de Maintenance des infrastructures

    Les appuis apports depuis 1985 par les diffrents partenaires au dveloppement ont permis la Guine de raliser une grande partie des objectifs quelle stait fixe.

  • Des infrastructures portuaires et aroportuaires ont t rhabilites et modernises, et leurs capacits ajustes aux besoins de la demande de la dcennie 1990.De 1985 2000, une longueur cumule dun peu plus de 2000 km de routes nationales a t rhabilite ou construite; par ailleurs des interventions dlimination de points critiques et dentretien priodique ont permis de disposer actuellement dun linaire de routes nationales en terre, en bon et moyen tat, denviron 3000 km.

  • La Guine sest dote en 1988 dun schma routier structurant un horizon de vingt ans, et sest fixe un programme ambitieux lhorizon 2010, de bitumage denviron 2000 km et damnagement de 1500 km de routes en terre, sur le rseau composant ce schma (routes nationales).

    Lobjectif fix est de crerun rseau routier performant intgrant toutes les rgions du pays,

  • L'objectif est aussi de crer :- du dcollage des exportations du secteur primaire (coton, caf, cacao, fruits et lgumes, bois, coagulum dhvas, etc..), - de laugmentation des changes internes de produits locaux (riz local et autres crales, manioc et autres tubercules, poissons fums, fruits et lgumes, huiles de palme, etc..), le dsenclavement qui en dcoule facilitant laccs aux marchs pour les producteurs pour couler leur produits, ce dsenclavement facilitant aussi les changes et le commerce;

  • - des routes de liaison avec par ordre de priorit, le Mali, le Sngal, la Cte dIvoire, la Sierra Leone, la Guine-Bissau et le Libria.

    Dans ce cadre, la principale route reliant Conakry Bamako qui a fait lobjet dun intrt commun au deux pays est en cours de construction. Le tronon guinen (reliant Kankan la frontire malienne) Kourmal est termin.

    - de la croissance des activits minires aurifres et diamantaires,

  • de lamlioration des conditions dapprovisionnement de lintrieur du pays, partir de Conakry comme partir des pays limitrophes, Sngal et Cte dIvoire en particulier, en produits dimportation et en produit de lindustrie locale (ciment, boissons, carburants, farines, tissus et articles dhabillement, etc..), avec en corollaire, louverture et le dveloppement du march intrieur

  • Limpact est aussi positif sur les revenus des mnages, ainsi que sur le prix des denres alimentaires et des autres produits de consommation des mnages. Ce dsenclavement facilite aussi laccs des populations aux services de sant et dducation. Dune faon plus gnrale, limpact de la ralisation de ce programme ne peut tre que positive sur le dveloppement humain et la rduction de la pauvret.

  • Le financement du secteur des transport et lamlioration du recouvrement des charges dinfrastructure.

Recommended

View more >