Justin Paquay

Download Justin Paquay

Post on 11-May-2015

1.220 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<ul><li>1.Jour1 : Cher journal, aujourdhui nous avons pos le pied Los Angeles ! LOS ANGELES, tu timagines ? Je nenreviens pas ! Je nen reviens vraiment pas ! Je suis un vrai gosse, les yeux grands ouverts, compltement merveillpar la beaut dun rve enfin devenu ralit. En fait, je ne sais mme pas si tu peux imaginer quel point je suisheureux, quel point je frissonne de bonheur ! Chaque instant, chaque foule de cette terre qui respire un pass,une histoire dont jai tant entendu parler, et dont jai ten voulu connatre est totalement magique. Tout est faitdans la grandeur, cest dmentiel !Tu sais il y a une phrase qui rsume bien ce que je peux ressentir ce moment,, tu vois cette phrase qui est dansle film jeux denfants de Yann Samuell Du bonheur ltat pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! Ctait mieuxque tout, mieux que la drogue, mieux que lhro, mieux que la dope, coke, crack( ) ,cest vraiment a ,cestexactement ce que je ressent en ce moment prcis , DU BONHEUR LETAT PUR! Je savoure chaque seconde.Dailleurs juste le fait de tcrire me fait culpabiliser de gaspiller du temps mais je me rassure en me disant que jelaisse mes traces, que jcris des souvenirs qui resteront jamais. Tu sais jai peur de regretter, de regretter davoirmanqu quelque chose. Cest tellement incroyable ce que je vis, que je ne veux pas en perdre une seul miette ! Jesuis gourmand tu vas me dire, mais je veux tout prendre, peu importe, indigestion ou non !Dailleurs en parlant dingestion, je ne tai pas racont Ca sest pass tantt quand on se promenait sur lestrottoirs de Beverly Hills. Dans la prcipitation on avait vite achet un hamburger avec Tom. On le savourait dansune marche assez effrne. Je devanais Tom mais jtais loin de mimaginer quil y avait une aussi grande distanceentre lui et moi. Car figure toi, que lorsque je me retourn il y avait plus personne. Je ntais pas effray, ni paniqucar cest un grand garon. Il sait se dbrouiller, ce nest pas a le problme. Cest juste que moi jtais en plan, nepouvant rien faire, ne pas mgarer pour ne pas perdre toute possibilit de se retrouver ! En plus on ne captait pas le rseau belge aux States. Sur ce , je suis revenusur mes pas et cest l que je lai vu, enfin plutt entendu. Oui parce que faut dire que je le voyais pas vraiment avec tous cette foule qui lentourait ! Je ne sais pas cequi lui a pris, lui qui est plutt discret, mais il criait abondamment. A premire abord on aurait mme dit quil dansait, mais en regardant mieux on comprenait quilgesticulait plus quautre chose. Il ne cessait de balancer ses bras, style un chimpanz en rute en qute dune banane. En tous cas si ctait une parade quil faisait,elle a bien marche, les gens ne cessait de se rapprocher, de se bousculer pour percevoir mon ami qui nous offrait cette sance de danse originale.</li></ul><p>2. Et cest en lobservant de plus prs que jai pu rpondre mes interpellations ! Cest dailleurs ainsi que jai compris la relle raison de toute cette agitation. Tom nevoulait pas nous montrer ses talents de danseurs bien au contraire, mais il demandait de laide. En fait, ilcriait en vain Help . Javoue que a donnait plus un son assez bizarre. Jtais dailleurs loin dentendrece help car pour moi le seul son qui me parvenait ctait un genre de heeeeein mal prononc avecle bel accent de chez nous. En ralit ces gmissements mit par Tom tait le rsultat de son touffementet non dune envie soudaine de bouger et danser. En effet, Tom stouffait avec son hamburger.Etnavement ou btement je ne sais pas, les gens pensaient que ctait will I am des black eyed peasqui faisait une dmo de sa nouvelle danse qui allait paratre dans son prochain album. Comme quoi toutest toujours dform et cela mme au States. En tous cas on peut dire que Tom aura fait le buzz avec sadanse. Tous les petits japonais avait dj tweet une vido de ce dernier avec en prime un gros titre, WHAT IS THIS FUCKING DANCE OF WILL I AM, SERIOUSLY So sexy ! . Haha ce fut biendrle tout de mme. Pour ce qui est la fin de cette petite histoire, cest assez bref tinquite.Le voyantainsi, jai couru pour lui venir en aide, je lai pris par derrire (sans arrire-pense ;)) et je lai secou pourlui refaire cracher cette normit. Le pauvre il tait tout branl.Enfin quoi quil en soit le meilleur restera pour la fin. Tu nimagineras jamais comment a sest termin !Un type de Los Angeles kiff son buzz sur youtube. Du coup, il lui propos de racheter ses pas tendances. Selon lui, je te rpte mot mot ctait innovant, original, et compltement dingue .Timagines ? Enfin, quoi quil en soit, cette histoire nous a fait encore plus dlirer, rver. On simaginaitdj star dfilant sur le tapis rouge. Nos noms gravs sur le WALK of FAME, nos fans hystriquespleurant de joie, criant nos noms, prtes lches nos toiles. Ensuite aprs tre revenu plus terre terreon a continu notre programme. On t faire quelques photos avec Britney et tant dautres au MannsChinese Theater.Pour conclure cette journe je nai pas besoin de te faire un dessin, taura compris que jtais sur un petit nuage et que jai touch les toiles.Demain, on sattaquera Santa Barbara. L on hsite sortir mais mon avis on va vite aller dormir car sortie veut dire lendemain difficile et rveil tardif ! Du coupun dernier coup dil par la fentre, un dernier regarde sur Hollywood histoire de continuer encore le rver et HOP dodo. Allez, bonne nuit et demain cher journalPs: jai peur de ne pas savoir dormir, je suis beaucoup trop excit pour pouvoir me poser. 3. Jour 2 : WAOUh ! This second day was just Incredible, you know ! Aujourdhui avec Tom on sest lev super tt. On navraiment pas tard, ds les petites heures on sest rendu Santa Barbara. Ctait simplement magnifique, on avaitlimpression dtre dans le clip de Dj Fresh. Tu sais avec ces grands palmiers, ces arbres qui nen finissent plus. Noussubmergeant compltement par leur grandeur et leur proportion. C tait, comme je tai dit au dbut, INCROYABLE ! Parcontre, on est rest quune heure ou deux, on avait beaucoup trop hte de se rendre au LOS PADRES NATIONALFOREST. On est donc repris le chemin de la route sans tarder. Une fois sur place, nous avions la coupe souffle. Jtais totalement paralys, paralys par lharmonie et la magnificence des paysages, de la nature. Tu sais chre journal, jai toujours dit mes parents plus tard ques jirai vivre aux Etats-Unis, en Californie que je mcriai ! Ben figure toi que voir ces paysages na fait quamplifier cette envie. Ctait juste magique ! Mais le temps nous tait sacr, du coup aprs avoir pris quelques clichs, grignot un peu, il na suffi que dune seconde entre le temps de retourner dans la voiture et se retrouver East beach. Maintenant, chers journal avant de tcrire la suite, jaimerai que tu coutes ce concerto deLudwig van Beethoven( http://www.youtube.com/watch?v= yargvtByAqI). Ce dernier te ferra ressentir le frissonnementqui nous parcourait lorsque nous avons pos nos pieds sur la plage, sur cette plage au sable chaud. Ds les premierspas on fut transport, il ne fallut quun temps pour que nous soyons ailleurs. On voyageait dans mos penses. Les yeuxferms, on sentait lair frais de la mer, le rire des enfants qui jouaient au loin. On pouvait galement percevoir le son des 4. sirnes de quelques bateaux naviguant au loin. Tout ceci, mlang au bruit des mouettes, formait une magnifique symphonie. Mais la ralit a vite repris le dessus,lorsquune mouette a dfqu sur ma tte. Quoi de mieux que pour revenir sur terre ? Mais en fin de compte, je ne lui en veux pas cette mouette. Elle ma permisdouvrir les yeux, je veux dire, douvrir les yeux rellement, sur ce que je pouvais vraiment voir et contempler ! En plus grce elle a ma permit de voir Kim Kardashianen train de faire bronzette. Quoique je ne sois pas sr que a soit bien elle. Enfin Tom en tait persuad, jelai laiss dire. Mais a mtonnerais que ce genre de personne mondaine vienne faire bronzette sur EastBeach !Ensuite, aprs cette belle aprs-midi on sest rendu Arroyo Burro, endroit vraiment splendide. Un peusauvage ou la nature et les lments prennent le dessus. a ne mtonne pas aprs tout que les baleinesaiment y vivre. Si jtais lune des leurs je naurais pas choisi plus bel endroit. Mais je suis loin dtre unebaleine Tom et moi nous nous sommes simplement pos sur la plage, on a regard le soleil qui se couchait.Ctait indescriptible, les couleurs tait tellement clatantes, belles, froides mais chaudes en mme temps.Elles se mlaient toutes entre-elles donnant un rsultat assez ferique. (dommage que la photo ne lillustre pasautany). cela venait sajouter le chant des baleines et leurs sauts spectaculaires. Je pense sincrement que lemot PARFAIT est le seul mot qui pourrait rsumer cette journe. Peut-tre seul petit bmol, cest que a aurait t vraiment super de souper sur cette plage.Malheursement nous tions attendus ds 18h au Best Western Colony Inn pour manger et prendre les cls de notre chambre.Enfin voil voil, demain sera encore meilleur cher journal. L je suis extnu, je te laisse pour aujourdhui, bonne nuit. On est dj au troisime jour cher journal, et comme je le pensais, tout est toujours plus grand, encore mieux que la veille. Aujourdhui avec Tom on a pris la route, 339 km de pur plaisir. On rouait avec insouciance, la musique nous berant pendant tous le chemin. On chantait tue- tte sur les morceaux quon connaissait et mme ceux que nous entendions pour la premire fois. Tout notre corps tait envahi dune joie immense, on tait fou dhystrie ! FULL OF HAPPINESS. Ctait un peu comme un concerto Vivaldi, thrisser les poils ! Mais bon tu vas peut-tre en avoir marre du classique, du coup coute cette musique, je pense quelle exprimera vraiment 5. notre motivation du moment ! (http://www.youtube.com/watch?v= xtrEN-YKLBM). Plus on avanais sur la route de Monterey, plus javais limpression de refaire unremake du clip Tim Berg- Seek Bromance , part quil nous manquait la fille :p :D .Enfin, tu auras sans doute compris que sur la route, rien ne nous laissaitindiffrent. Ctait le pied, on tait totalement libre sans obligation, sans parents. On tait totalement laiss nous-mme. Ce qui rendait ce voyage encore plusexcitant et intriguant. a aurait pu nous donner lenvie boire, de fumer surtout que personne tait l pour pouvoir nous dire quoi ce soit. Car cest bien ce que lasocit aime faire, nest-ce pas ? Chercher livresse o que ce soit ? Chercher la dchance, ltat second qui fait tout oublier ! Peut-tre suis-je l, un peu tropdfaitiste cest vrai mais nous aurions pu y tre tents. Surtout que la route tait longue, parfois dserte, rien ne pouvait nous arrter si ce nest que la finesse et lecharme incontestable du dcor. En plus on se sentait tellement fort, on tait incroyablement bien. Cest sans doute pour cela que nous nen avons pas ressenti lebesoin Pourquoi laurait-on fait dailleurs ? Nous navions aucune envie de perdre cette allgresse naturelle.Et crois-moi, rien ne nous a laiss gcher cela. On tait beaucoup trop bailli par ce que nous pouvions voir. Dailleurs nous avons vu durant nos haltes, de relsbijoux de la nature. Ctait un total retour aux sources. Nous tions au coeur de la beaut et la dlicatesse de la nature. Nous avons dailleurs pu apercevoir nosamies de la veille, les baleines. Mais pas seulement, bien dautres espces galement comme des dauphins, mais aussi des loutres de rivire et tant dautres. Je penseque je navais jamais t autant admirative de la faune et la flore auparavant.Saches mon cher journal, que chaque miles que nous faisons tait comme un clich pris, composant minute par minute, seconde par seconde, un album immense etincroyablement complet de ce que nous tions en train de vivre.Aller je te laisse dsormais, nous venons justement darriver devant le Pickwick Hotel, faut quon dcharge la voiture. Je nai pas t fort explicite aujourdhui mais jemarrte ici, je te raconterai nos aventures de demain avec plus de dtails, promis ! :D Bonne soire, kiss kiss see you tomorrow ! :D 6. Jour 4 : Aujourd hui, on tait au centre de San Fransisco. Les gens ont dusurement nous prendre pour des gros touristes qui non jamais rien vu ! Mais tusais des fois on se rend pas compte des merveilles qui nous entoures. Ceux quinous voient, doivent penser que nous sommes de petits villageois jamais sorti deleur campagne ou des petit citadins qui nont jamais t plus loin que le bout leurquartier. Mais peu importe ce quils peuvent penser, eux sont beaucoup plustranges que nous. Ils dlaissent ce quils ont de plus merveilleux pour desbanalits quotidiennes. Ils oublient que ces rues dans lesquelles ils marchent sontriches dhistoires et de lgendes Mais je ne les juge pas car je suppose quemoi aussi je fais des merveilles qui mentoure une banalit de mon quotidienne.Enfin soit, aujourdhui tait consacr lhistoire, nous avons fait un tour de la ville entramway funiculaire, les quartiers taient tels que je les avais imagins autrefois, cest-- dire, grand, avec beaucoup de charme. Javais limpression dtre dans un film, comme dans BIG en ralit. Tu sais ce film amricain ralis par Penny Marshall. Le dcor qui mentourait tait exactement le mme. Ctait gnial. Aprs cela on a t contempl le panorama que nous offrait le Golden Gate Bridge, ctait un rel plaisir ! Mais je dois dire, et je pense que Tom me contredira pas que le plus grisant tait la visite des prisons. Alcatraz, vraiment impressionnante, jtais content de my rendre Javais dailleurs regard une mission il y a genre un an racontant ces plus grands priples, vasions, etc ..Ctait passionnant ! Et de la voir en vrai tait dautant plus extraordinaire. Javoue quaprs cette journe et ses visites, nous avons t assez refroidis. Mais je dois dire que a nous as permis davoir quelques discussions philosophiques telles que la peine de mort et bien dautres. Cependant on tait loin de notre hystrie du dbut, cest vrai. Aller je te laissechre journal, cette journe ma tu ! Lair de rien, le vent de la mer a fatigue. Good night dear daerie ! 7. Jour 5 : Dcidment, le temps file une de ces vitesse. On a franchi plus de la moiti de cette aventure. Aujourd hui ctait bottes, gros kaw et direction Yosemite National Park ouon a pu apprcier de magnifique chutes deau faire froid dans le dos. On a galement pu voir de superbes dmes granitiques. Dmes et chutes si spectaculaires qui attirent, selon leguide reu lors de la visite, des milliers de randonneurs grimpeurs chaque anne. Cest dailleurs grce ce guide que nous avons appris que le Yosemite est le troisime plus grandparc de Californie mais aussi lun des plus anciens parcs qui a dailleurs t reconnu par lUnesco. Cette visite est arrive pile au bon moment. Totalement rafraichissante, elle nous aredonn le punch qui nous fallait pour le reste du voyage. Aprs tout quoi de mieux quun petit ressourcement. On a explor toute cette diversit naturelle en voiture, ctait la meilleur solution car le site faisait toute de mmeplus de 3000 km carr. Et puis de toute faon cest ce qui tait conseill par le Visitor Center. Durant notre visite ont une pens pour notre chre Madame Nature. On est descendu plusieurs fois de la voiture, emprunta...</p>