Jatropha - formad- curcas L. Jatropha curcas (Synonymes Jatropha afrocurcas Pax (1909) ; Curcas curcas L., plante ptrole ) est une espce d'arbuste dicotyldones de la famille des Euphorbiaceae originaire

Download Jatropha - formad-  curcas L. Jatropha curcas (Synonymes Jatropha afrocurcas Pax (1909) ; Curcas curcas L.,  plante  ptrole ) est une espce d'arbuste dicotyldones de la famille des Euphorbiaceae originaire

Post on 13-May-2018

215 views

Category:

Documents

2 download

TRANSCRIPT

<ul><li><p>Jatropha sp.</p><p>Formad environnement </p><p>2013</p></li><li><p>Jatropha curcas L.</p><p>Jatropha curcas (Synonymes Jatropha afrocurcas Pax (1909) ; Curcas curcas L., plante ptrole ) est une espce d'arbuste dicotyldones de la famille des Euphorbiaceae originaire d'Amrique centrale. C'est une plante succulente pouvant atteindre 8 m de hauteur. Le nombre de chromosomes est 2n = 22 (diplode), 33, 44 (ttraplode). Plante prenne, rsistante la scheresse avec une longvit de 50 ans, elle peut crotre dans les sols pauvres. Proche parente du ricin, son huile a les mmes proprits mdicinales. </p><p>Noms vernaculairesPourghre, purghre, grand pignon dInde (ou pignon d'Inde), fve denfer, gros ricin, mdicinier purgatif (ou mdicinier) en franais, Jatropha, physic nut, purging nut, Barbados nut (En). Purgueira, pinhao, rcino major, gro de maluco, galamaluco (Portugais). Mbono (Sw), tabanani en wolof , ou bagani ( poison ) en bambara cause de sa toxicit, ou frofro baka en Godi et "apromprom" en Baoul, deux ethnies de Cte d'Ivoire. En Hati, il est appel Gwo Medsiyen.</p><p>Zone de culture de J. curcas</p><p>OrigineJatropha curcas est probablement originaire du Mexique ou des rgions voisines dAmrique centrale, qui sont les seuls endroits o il ait t souvent collect dans des milieux non perturbs. Des navigateurs portugais lont emport au Cap-Vert, o il est devenu une culture dexportation. Il sest rpandu dans le monde entier il y a longtemps et il est aujourdhui naturalis dans toutes les rgions tropicales et subtropicales.</p><p>Botanique Le genre Jatropha appartient la tribu Jatropheae de la sous-famille des Crotonoideae. Il comprend environ 170 espces (entre 160 177), dont la plupart se trouvent dans des rgions tempres chaudes et subtropicales ainsi que dans les tropiques saison sche. LAfrique compte environ 70 espces indignes, et Madagascar une espce endmique, J. mahafalensis. J. curcas appartient au sous-genre Curcas. Plusieurs espces de Jatropha sont couramment cultives dans les tropiques comme plantes mdicinales ou ornementales ; il arrive quelles schappent des cultures.Les graines de J. mahafalensis Jum. &amp; H. Perrier, espce endmique de Madagascar, contiennent une huile, appele huile de Betrata, dont les proprits sont similaires celles de J. curcas et qui a </p><p>2</p></li><li><p>les mmes usages traditionnels. Lhuile sert lclairage et semploie comme huile capillaire antipoux. La dcoction de racine se boit comme tonique. Le latex renferme un heptapeptide cyclique, la mahafacycline A.</p><p>Jatropha multifida</p><p>Les tiges renfles (caudex) la base de certaines espces leur valent les noms de plantes bouteilles et de pignons d'Inde, mais on les appelle aussi mdiciniers pour leurs utilisations thrapeutiques auxquelles le genre doit son nom (Jatropha drive du grec jatrs, docteur et troph, nourriture).</p><p>Jatropha gossypiifolia Vossa prs d'Ouss (2012)</p><p>Quelques espces connues : J. integerrima, J. cardiophylla, J. cathartica, J. cinerea, J. cuneata, J. podagrica.</p><p>Jatropha podagricaRessources gntiques</p><p>On connat plusieurs types de J. curcas. Un type non toxique est cultiv au Mexique (sans esters de </p><p>3</p></li><li><p>phorbol dans les graines). Un type nicaraguayen a des feuilles plus grandes lobes arrondis et des fruits et graines plus gros mais moins abondants. Il existe des types mle-striles, qui produisent plus de fruits que les types courants. Un essai de provenances men la fin des annes 1980 a montr que les diverses slections originaires dAfrique prsentaient dimportantes diffrences au niveau du dveloppement vgtatif, mais pas au niveau des caractres morphologiques. Luniversit de Wageningen (Pays-Bas) a lanc un programme destin prospecter et valuer les ressources gntiques de J. curcas, les maintenir dans des banques de gnes au champ et dmarrer des travaux damlioration.La Banco Nacional de Germoplasma Vegetal, Departamento de Fitotecnia, Universidad Autnoma de Chapingo, Chapingo, au Mexique, et le Departamento de Biologa, Universidad Nacional Autnoma de Nicaragua, Len, au Nicaragua dtiennent tous les deux une centaine dentres de J. curcas, mais la collecte, la caractrisation et le maintien de ressources gntiques couvrant lintgralit de la variation de lespce fait toujours cruellement dfaut.On a autrefois signal au Bnin 2 varits de J. curcas qui se distinguent par la coloration des feuilles: l'une feuilles vertes est trs rpandue dans le pays, l'autre feuilles rouges l'est beaucoup moins. Les graines de la premire sont nettement plus grosses mais leur structure anatomique ne prsente pas de diffrence sensible avec celle de la deuxime; toutefois le tgument de la graine a une teinte brun rougetre tandis que celui des graines ordinaires est noirtre.Jatropha fut introduit au 17me sicle, probablement par les Portugais. Initialement, la plante fut utilise comme buisson individuel, elle fut cultive plus grande chelle dans les annes 30 du 20me sicle. Lhuile fut utilise lchelle industrielle pour la production de savon ( savon de Marseille ), les produits secondaires ont t utiliss pour la production de la cire. Par ailleurs, lhuile a t utilise directement comme carburant de moteurs diesel ou en mlange avec le diesel dorigine fossile. Ce mode dutilisation fut le plus rpandu (jusqu aujourdhui) pendant la 2me guerre mondiale. A ct des dveloppements actuels, qui seront traits plus en dtail plus tard, le Jatropha fut utilis Madagascar comme tuteur des plantations de vanille et de poivre, ainsi que pour la clture de champs et de fermes.</p><p>Slection</p><p>La plupart du matriel vgtal utilis ce jour rsulte dune slection simple opre au sein de peuplements semi-naturels ou de varits locales. Les variations inter-plantes en terme de vigueur et de rendement en graines sont normes et on peut donc sattendre ce quune slection systmatique donne lieu dimportantes amliorations gntiques pour les rendements en graines et dautres caractristiques importantes. Des programmes damlioration gntique ont t lancs rcemment dans plusieurs pays, par ex. luniversit de Wageningen (Pays-Bas), mais aucun dtail quand lavancement de ces travaux nest encore disponible. De toute vidence, pour la production de biocarburant, le principal objectif damlioration des cultivars de J. curcas sera le rendement en huile par ha. Des cultivars croissance compacte faciliteraient la rcolte.</p><p>Description cologie</p><p>J. curcas est prsent dans les climats tropicaux semi-arides et subtropicaux chauds o les tempratures diurnes moyennes sont de 20-30C et la pluviomtrie annuelle de 300-600 mm. Il ne supporte pas le gel, mais il rsiste des scheresses pouvant durer jusqu 7 mois. Il pousse sur des sols dgrads, sablonneux ou caillouteux, et mme salins faible teneur en nutriments, mais il ne peut survivre dans les terrains engorgs. Cependant, une production dhuile viable sur le plan conomique exige des sols bien drains de qualit acceptable au plan physique et chimique, et au moins 750 mm de prcipitations annuelles, ou bien une irrigation supplmentaire.</p><p>4</p></li><li><p>PlantulePlantule germination pige, formant une racine pivotante et 4 racines priphriques ; hypocotyle allong ; cotyldons largement oblongs et mergents ; 2 premires feuilles alternes.</p><p>PortArbuste ou petit arbre caducifoli, un peu succulent, atteignant 5(8) m de haut. J. curcas a une longvit potentielle de 3050 ans.Chez J. curcas, la croissance est intermittente et sympodiale ; elle suit le modle architectural de Leeuwenberg . Des fluctuations de prcipitations, de temprature et de lumire induisent une dormance. Mais toutes les plantes ny rpondent pas simultanment ; on peut trouver dans les haies des plantes sans feuilles auprs dautres couvertes de feuilles vertes. </p><p>L'arbuste avec ses feuilles et plusieurs tiges Feuille et fruits immaturesRacines</p><p>L'arbuste a d'pais rhizomes prennes. Le pourghre prospre mieux dans des sols bien drains, les racines pourrissant dans les rgions d'inondations frquentes.Les plantes issues de graines sont plus rsistantes la scheresse que celles cultives partir de boutures car elles dveloppent une racine pivotante et 4 racines latrales fortes. Des mycorhizes ont t observes sur les racines ; elles favorisent la croissance, surtout lorsque le phosphate est un facteur limitant.</p><p>TigesLa tige contient un latex aqueux blanchtre ; corce lisse, grise ou rougetre, brillante, partant en cailles papyraces. Le bois est utilis comme bois de cuisine.</p><p>FeuillesFeuilles alternes, simples ; stipules minuscules, tombant rapidement ; ptiole de (3)10-15(20) cm de long, glabre ; limbe contour largement ovale, le plus souvent faiblement 5-lob, de 7-14(18) cm 5,5-14(18) cm, base faiblement profondment corde, apex aigu, bords habituellement entiers, glabre, 5-7 nervures partant de la base. </p><p>Feuillage Feuilles de J. curcas</p><p>5</p></li><li><p>InflorescencesCyme ombelliforme terminale ou axillaire, souvent en paire, fleur femelle solitaire terminant chaque axe principal, et nombreuses fleurs mles sur les rameaux latraux.Dans les inflorescences, les fleurs femelles closent un ou deux jours avant les fleurs mles ou en mme temps que les fleurs mles les plus prcoces.</p><p>FleursL'arbuste est monoque (une plante monoque possde des fleurs mles et femelles en des endroits diffrents d'un mme pied), pdoncule atteignant 5(7) cm de long, poilu ; bractes elliptiques-lancoles, denviron 1 cm de long, acumines. Fleurs unisexues, rgulires, 5-mres, jaune verdtre.Les fleurs de J. curcas produisent du nectar et sont parfumes. Dissimuls dans la corolle, les nectaires ne sont accessibles quaux insectes dots dune trompe ou dune langue allonge. Le parfum sucr et enttant des fleurs pendant la nuit et leur couleur jaune verdtre laissent penser quelles sont pollinises par des papillons de nuit. </p><p>Fleurs mles</p><p>Les fleurs mle ont des lobes du calice ovales denviron 2 mm de long, ptales fusionns dans la moiti infrieure, lobes oblongs ovales, denviron 3 mm de long, disque compos de 5 glandes libres, tamines 8, en 2 verticilles distincts, les 5 situes lextrieur soudes la base, les 3 intrieures ayant des filets compltement fusionns. Les fleurs mles ne durent quune journe.</p><p>Fleur femelle Fleur mle (8 tamines)Fleurs femelles</p><p>La fleur femelle a des lobes du calice ovales-lancols de 45 mm de long, poilus, ptales denviron 6 mm de long, libres, disque compos de 5 glandes libres, ovaire supre, ovode-ellipsode, 3-loculaire, styles 3, fusionns la base, stigmates 2-lobs, staminodes 10.</p><p>FructificationOn arrive une production complte la 4e ou la 5e anne. Les cultures sous abri ne donnent jamais de graines, moins que les fleurs soient pollinises manuellement. Les plantes issues de boutures donnent des graines plus tt que celles issues de graines.</p><p>FruitsLes fruits sont des capsules largement ellipsodes de 2,53 cm environ 2 cm, peau lisse, au dpart charnue et verte, virant au jaune et finalement sche et noire, dhiscente sur le tard, 3 graines. Le fruit, de la floraison la maturit des graines, met 80100 jours se dvelopper.</p><p>6</p></li><li><p>Planche d'herbier Fruits et grainesGraines </p><p>Graines ellipsodes, de 1-2 cm de long, marbres de noir et grossirement ponctues. Le fruit entier contient 25 % d'huile et les graines 37 % Les graines destines tre plantes doivent tre mises scher soigneusement lombre jusqu 6-9% dhumidit et conserves au frais dans des rcipients hermtiques.Le semis doit tre effectu au dbut de la saison des pluies. On sme en poquets distants de 1,5 m 2 m, avec 3 4 graines par poquet, ce qui donne 1 poquet (1,5 g 2,8 g) pour environ 3 m , soit de l'ordre de 3 000 poquets et 5 8 kg de graines l'hectare. Dmariage et autres soins d'entretien comme pour le ricin.</p><p>Graines Germination des graines</p><p>La germination des graines demande moins d'un mois, en cas de bonne humidit elle prend dix jours. En gnral il y a une germination initiale de 80-85% des graines, suivie d'une germination complte quelques jours (7 10 jours) aprs, quand les graines ont subi une priode de scheresse naturelle.Les graines dcortiques (amandes) contiennent par 100 g : eau 36 g, nergie 3100-3300 kJ (740-790 kcal), protines 23-29 g, lipides 53-70 g, fibres au dtergent neutre 4 g, fibres au dtergent acide 0,1-0,2 g, cendres 3,8 g. La teneur lipidique des graines entires est de 32-45%, le tgument reprsentant 35-40% du poids total de la graine. La composition en acides gras de lhuile est : acide palmitique 3,5 - 15,6%, acide palmitolique 0,7-0,9%, acide starique 6,7-7,5%, acide olique 34,3-46,3%, acide linolique 30,8-43,1%, acide linolnique 0,2 % et traces dacides myristique, pentadcanoque, margarique, margarolique, arachidique, gadolique, bhnique, lignocrique et nurvonique. En fonction de lorigine, la teneur soit en acide olique, soit en acide linolique, est plus leve. Le biocarburant produit aprs transestrification de lhuile a des caractristiques similaires celles du ptrodiesel. Le bilan nergtique (total des intrants nergtiques dans la culture : rendement nergtique) du biocarburant de pourghre est valu 1 : 4-5, soit une bien meilleure performance </p><p>7</p></li><li><p>quavec lhuile de colza. Le taux de protines du tourteau aprs extraction de lhuile est denviron 60%, avec une composition en acides amins essentiels similaire celle de la protine de soja, mais plus leve en acides amins soufrs.La transformation du fruit passe par les tapes suivantes : </p><p> la rcolte, le dpulpage, le schage, le dcorticage, le pressage, le filtrage, la dtoxification de lhuile pour la consommation, la trans-estrification pour lutilisation de lhuile comme combustible avec ajout de </p><p>mthanol l'huile (le mthyle-ester du Jatropha peut tre mlang dans nimporte quelle proportion avec le diesel fossile ou peut tre utilis 100% comme produit de substitution du diesel), </p><p> la dtoxification du tourteau comme aliment de btail. </p><p>UtilisationSa graine, parfois appele noix des Barbades (Barbados nut en anglais), contient 27 40 % dune huile appele huile de jatropha. Cette graine tait utilise dans la mdecine traditionnelle, dans l'alimentation du btail et dans la fabrication du savon de Marseilleou ou de bougies. En effet, les rsidus provenant du processus de purification de lhuile peuvent tre utiliss pour la fabrication grande chelle de savon dans les zones rurales donnant ainsi aux femmes la possibilit de gagner des revenus supplmentaires et de renforcer leur position conomique.</p><p>Le tourteau, autre sous-produit de lextraction de lhuile, peut tre utilis comme aliment de btail aprs limination de la toxine quil contient ou comme engrais organique de haute qualit comparable celle du fumier de poules. </p><p>Plus rcemment, son usage pour produire des agrocarburants s'est dvelopp, notamment en Inde, ce qui lui vaut le surnom de "or vert du dsert". En dcembre 2008, un boeing 747 de Air New Zealand a effectu avec succs un vol test en utilisant, pour l'un de ses moteurs, l'huile de Jatropha</p><p> J. gossypiifolia dont l'huile est purgative et...</p></li></ul>

Recommended

View more >