ingénieur industriel polyvalent - helmo

Click here to load reader

Post on 26-Nov-2021

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

be
Bachelier en Sciences Industrielles Master en Sciences de l’ingénieur industriel
- Finalité Industrie - Finalité Génie Energétique Durable
32
• HELMo Gramme: L’Institut Gramme a été fondé en 1906. Sa réputation s’est forgée sur un niveau d’exigence élevé allié à un encadrement suivi des étudiants. Depuis toujours, la formation théorique s’appuie sur des laboratoires techniques, ce qui offre une vision très concrète du métier d’ingénieur industriel.
Notre institut L’Institut Gramme, qui a fêté récemment son 100e anniversaire, a été fondé en 1906 par un père jésuite. C’est l’une des 11 institutions qui délivre le diplôme d’ingénieur industriel en Communauté française de Belgique. Sa réputation s’est forgée sur un niveau d’exigence élevé allié à un encadrement pédagogique de qualité.
La formation initiale a délivré pendant de nombreuses années le diplôme d’ingénieur technicien (en trois ans); elle a subi une première modification fondamentale en 1977 pour évoluer vers le titre de niveau universitaire d’ingénieur industriel (quatre ans) et une dernière modification récente des études (Bologne) permet aux étudiants diplômés dès 2009 de porter le titre de master en sciences de l’ingénieur industriel.
Les études d’ingénieur industriel sont un audacieux mélange de sciences de l’ingénieur (mathématique, physique, chimie), de sciences appliquées (mécanique, électricité, thermodynamique,…), de cours techniques (informatique, dessin, technologie,…) et de cours généraux (anglais, économie, philosophie,…). De cet étonnant cocktail naît un ingénieur industriel rationnel et polyvalent, apte à résoudre de multiples problèmes dans l’industrie dans laquelle il ne tarde pas à apporter sa plus-value. Mais cette polyvalence est surtout pour l’ingénieur de HELMo Gramme un atout incontournable qui lui permet, le cas échéant, de réorienter plus facilement sa carrière dans un autre secteur de l’industrie.
Une pédagogie de proximité qui s’appuie sur des outils modernes laisse peu à peu l’étudiant libérer sa créativité au cours des années; très tôt, des applications pratiques, manipulations de laboratoires et travaux de groupe lui permettent de maîtriser la réalité technique. Ensuite, des projets et deux stages de longue durée donnent à l’étudiant la possibilité de faire ses premières expériences en milieu de travail; le dernier stage aboutit à la réalisation d’un travail de fin d’études.
Durant les cinq derniers mois de ses études, l’étudiant est immergé dans la vie d’une entreprise qu’il a choisie en fonction de l’orientation finale de son cursus. Dans cette entreprise, située principalement en Belgique, mais de plus en plus fréquemment à l’étranger dans le cadre d’un échange de type Erasmus, et parfois même en collaboration avec une ONG, le futur ingénieur peut alors rendre plus actuelle et plus vivante encore la devise centenaire de l’institut Gramme :
SAVOIR POUR SERVIR.
5
Gramme
FORMATION: A LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE L’industrie bouge, évolue. Chaque dirigeant doit s’entourer de collaborateurs compétents, polyvalents, capables de s’adapter aux évolutions technologiques. Homme ou femme d’action, l’ingénieur industriel est le partenaire incontournable des entreprises performantes.
Depuis des générations, HELMo Gramme forme des ingénieurs industriels polyvalents, recherchés dans les milieux de la production, la recherche et le développement technologique, la vente, le management, la gestion de qualité,… Suite à la réforme dite «de Bologne», la formation s’organise en deux cycles répartis sur 5 ans :
• Bachelier en Sciences Industrielles; • Master en Sciences de l’ingénieur industriel
- Finalité Industrie - Finalité Génie Energétique Durable
Bachelier en Sciences Industrielles
1 2 3 H ECTS H ECTS H ECTS
Sciences fondamentales Chimie générale appliquée 105 9 Chimie organique 20 2 Chimie physique 35 3 Mathématiques pour l’ingénieur 130 11 Mathématiques avancées pour l’ingénieur 45 4 Mathématiques appliquées à l’art de l’ingénieur 30 3 Physique 1 : mécanique et ondes matérielles 80 6 Physique 2 : ondes lumineuses et physique moderne 40 3 Biologie et environnement 30 2 Méthodes statistiques pour l’ingénieur 30 2 Sciences appliquées Electricité 75 6 55 5 Electronique générale 50 4 Etude des matériaux 35 3 20 2 Mécanique des fluides 25 2 Introduction à l’analyse des structures 85 8 Résistance des matériaux 50 4 Thermodynamique 54 4 Techniques de l’ingénieur Technologie 27 2 Techniques d’exécution 18 1 Dessin technique et techniques graphiques 70 6 70 6 Techniques d’exécution 27 2 Initiation à l’Informatique et à la programmation 30 2 Programmation procédurale et orientée objet 65 5 Programmation orientée objet 15 1 Conversion d’énergie 35 3 Transfert de chaleur 27 2 Electronique 65 5 Formation interdisciplinaire Anglais 20 2 20 2 20 2 Législation industrielle 15 1 Socio-économie 15 1 35 3 Introduction à la philosophie 25 2 Mise à niveau scientifique 30 2 Communication 10 1 10 1 Comptabilité 30 2 Philosophie : Questions sociales 25 2 Cours en vue du Master «Industrie» Chimie physique et analytique 45 4 Cinématique des mécanismes 24 2 Dynamique des mécanismes 43 4 Projet de génie civil 30 2 Génie chimique industriel 55 5 Télécommunication 25 2 Automatique des systèmes logiques 65 5 Techniques d’exécution 30 2 Béton armé 40 3 Calcul des structures 30 2 Activités d’intégration professionnelle Immersion en entreprise (6 semaines) 120 10 Total par colonne 735 60 735 60 735 60
1er CYCLE BACHELIER EN SCIENCES INDUSTRIELLES
F O R M A T I O N
Ces trois années préparatoires à la maîtrise permettent déjà d’aborder différents domaines de l’activité, multiforme, des ingénieurs industriels: • l’interdisciplinarité parce que dans l’entreprise, où l’ingénieur industriel est appelé
à jouer un rôle de coordination générale, les relations humaines et la gestion sont capitales;
• les sciences et mathématiques appliquées, permettant de déployer la créativité technique;
• la technique, y compris sur le terrain.
S T A G E
Au terme de la 3ème année est organisé un premier stage d’immersion en entreprise. Celui-ci dure six semaines de la mi-novembre à fin décembre. C’est une occasion pour l’étudiant d’entrer en contact avec le monde de la technique mais aussi avec le monde des hommes au travail. Il pourra ainsi découvrir le fonctionnement d’une entreprise dans sa globalité et participer de manière active aux diverses tâches (projets ou autres) qui lui seront proposées.
P O I N T S F O R T S
La réforme de Bologne a permis de proposer une première année d’études plus accessible, en allégeant notamment le rythme des matières. Cette mesure adoucit la transition de l’enseignement secondaire vers le supérieur.
Gramme
Electronique industrielle 40 4
Techniques de l’ingénieur
Charpentes métalliques 40 3
Chimie industrielle 35 3
Construction de machines 67 5
Energie électrique 75 6
Projets de construction 25 2
Projets de physico chimie 30 3
Régulation 25 2
Turbomachines 98 8
Anglais 20 2 20 2
Aspects environnementaux des techniques de production 30 2
Communication 15 2 15 2
Economie de l’entreprise 15 2
Entrepreneuriat 15 2
Gestion sociale de l’entreprise 30 2
Introduction à la logistique intégrée 15 2
Maintenance 15 2
Projet : visites techniques et culturelles à l’étranger 25 2
Orientation et Cours à option
Orientation (*) 155 12
Activités d’intégration professionnelle
Stage (13 semaines) et travail de fin d’études 360 24
Total par colonne 735 60 735 60
Master en Sciences de l’ingénieur industriel Finalité Industrie
Gramme
gé nie
ur in
du str
iel Fin
ali té
In du
str ie
2ème CYCLE MASTER EN SCIENCES DE L’INGéNIEUR INDUSTRIEL FINALITé INDUSTRIE
F O R M A T I O N
Le master, en prise plus directe avec le monde industriel, comprend tant des activités traditionnelles d’enseignement technique que de la gestion, de l’économie, de l’éthique,… mais aussi des visites d’usines, un stage en entreprise (minimum 13 semaines), un travail de fin d’études, des possibilités d’échanges européens,... Des atouts unanimement reconnus pour un avenir professionnel aux horizons très larges.
D E B O U C H E S
Les entreprises, qu’elles soient industrielles ou de services, ont besoin de cadres pour un large éventail de professions à caractère technique où la culture scientifique est une référence et où une compétence pour aborder les aspects humains est indispensable. L’ingénieur, loin d’être enfermé dans la technique, peut exercer son activité dans les nombreux domaines rencontrés dans l’industrie, par exemple la gestion économique et la gestion de personnes. A titre d’exemple et sans être exhaustif, on peut citer : tant les PME que les multinationales, le secteur public ou privé, la recherche, l’enseignement,… sans oublier les créateurs de leur propre entreprise. Ce métier fournit également l’occasion de rencontres passionnantes, y compris hors des frontières.
S T A G E
En dernière année, l’étudiant réalisera un stage en entreprise pour son travail de fin d’études. C’est le point culminant de la formation d’ingénieur. Pendant une période minimum de 13 semaines qui débute en février, l’étudiant, dont la formation académique est terminée, réalise une activité d’intégration professionnelle qui débouche sur la réalisation d’un mémoire qui fera l’objet d’une défense orale. Cette seconde période de stage constitue un réel apport pour les entreprises qui peuvent ainsi connaître et apprécier des étudiants arrivant au terme de leur formation initiale.
P O I N T S F O R T S
La polyvalence de la finalité Industrie, un double atout : • Pour l’ingénieur
La polyvalence est avant tout un atout pour l’ingénieur. Confronté lors de sa vie professionnelle à des mutations volontaires ou involontaires, il saura s’adapter aux changements et réorienter sa carrière vers un autre secteur industriel, sans être obligé de rester lié à une spécialisation.
• Pour l’entreprise
En outre, le tissu économique de l’Europe de l’Ouest se transforme radicalement ; encore constitué d’un ensemble de très grosses entreprises au milieu du siècle passé, il évolue de plus en plus vers un tissu de petites et moyennes entreprises faisant ou pas partie de grands groupes. Dans ces PME, il est illusoire de consacrer des moyens humains importants à l’engagement de spécialistes dans divers domaines. L’entreprise n’en a pas les moyens. Elle préférera donc engager des généralistes qui mettront leur polyvalence à son service pour identifier les problèmes multidisciplinaires qui se présenteront. Il serait prétentieux de dire que l’Ingénieur-Gramme par sa polyvalence est capable de résoudre tous les problèmes ; mais il pourra les identifier et il choisira d’en résoudre certains en interne et d’en sous-traiter d’autres.
6 7
8 8 98
Polyvalence et Spécialisation
Depuis plus de 100 ans, Gramme propose une formation polyvalente qui permet à l’ingénieur de trouver une fonction intéressante dans l’industrie dès les premières années de sa carrière. Sa polyvalence lui permet de réorienter sa carrière tout au cours de sa vie d’ingénieur. Au début des années 1980, cette formation généraliste a été complétée par une formation spécialisée d’ingénieur en énergie nucléaire. Cette nouvelle formation répondait à une demande du marché et de nombreuses carrières d’ingénieur-Gramme ont pu voir le jour dans l’industrie nucléaire, tant du côté de la production que du côté de l’utilisation ou de l’ingénierie médicale. Force est de constater que ce lien entre leur formation initiale et leur carrière n’est pas resté une obligation et que la base polyvalent de leur formation leur a permis des carrières variées. En 2013, ce sont des réflexions d’ordre économique et éthique dans le vaste domaine de l’énergie et des énergies renouvelables qui sont à la base de cette nouvelle formation. De plus en plus de sociétés devront faire face à la raréfaction des énergies fossiles et à la hausse de leurs coûts d’utilisation. Elles devront tout mettre en œuvre pour en limiter l’usage, voire se lancer dans la production d’énergies alternatives de type photovoltaïque, hydraulique, cogénération, éolien, …
Les ingénieurs issus de la nouvelle formation GED (Génie Energétique Durable) sauront apporter un éclairage polyvalent dans ce domaine à leur entreprise. Il n’entre pas dans notre philosophie de formation de former des ingénieurs spécialisés dans un type d’énergie durable, que ce soit du côté de l’économie d’énergie ou du côté de la production, mais bien d’aiguiser leur réflexion générale sur le problème global des énergies. Leur réflexion sur la durabilité des projets s’inscrira aussi dans une logique d’économie d’énergie.
Apprentissage par projet La formation envisage une pédagogie de proximité avec les étudiants. Elle est centrée sur l’apprentissage par projet. Le projet est le pivot de l’enseignement (processus d’analyse, de questionnement, de synthèse
et de prise de position). La prise de position traduite dans le projet repose sur une compréhension, une analyse de l’environnement envisagé dans ses multiples dimensions (sensible, physique, historique, socioculturel, économique, politique…) et dans sa dynamique d’évolution. L’analyse de l’environnement rassemble un ensemble de données à mettre en relation, à hiérarchiser, à synthétiser et à questionner afin de fonder le sens de toute intervention. La prise de position implique également une préoccupation de la faisabilité constructive, budgétaire et légale. La formation dispense également des enseignements théoriques spécifiquement orientés dans les domaines des disciplines « sciences et techniques ». Ils permettent de maîtriser les outils nécessaires pour apporter une réponse pertinente et adaptée. La formation reste une formation généraliste mais qui permet de couvrir les nombreuses orientations que peut prendre le métier d’ingénieur.
Développement durable Le Développement Durable est destiné à « réduire les inégalités sociales, tout en préservant l’environnement de manière pérenne, et cela sans contrainte sur le développement économique »*. Le Développement Durable est donc un développement qui « doit répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre ceux des générations futures »* Des notions distinctes et à priori peu conciliables, doivent être envisagées simultanément et dans une vision temporelle plus grande : l’économie, la gestion sociale et la préservation de l’environnement. On pourrait considérer qu’il s’agit d’avoir simultanément une qualité de vie importante (intégrant un niveau de confort sanitaire et intellectuel), mais aussi une demande énergétique permettant de ne pas épuiser nos ressources. La rencontre simultanée de ces deux préoccupations nous permettrait de maintenir un niveau de vie confortable, sans que notre impact sur la planète n’en soit trop important. Or, on constate qu’aucun pays sur terre ne répond à cette double contrainte. En Belgique (et de manière globale dans les pays européens occidentaux), la qualité de vie est globalement satisfaisante, mais notre impact sur les ressources planétaires n’est pas tenable à long terme. Notre objectif principal est donc de réduire notre empreinte écologique. Cela signifie : diminuer nos demandes en matières premières nonrenouvelables matériaux et énergie) afin de ne pas épuiser les ressources, mais aussi diminuer notre production de déchets non-recyclables, afin d’éviter une pollution exponentielle. »
* « Our Common Future - Report of the World Commission on Environment and Development », ONU, Mrs G.H. Brundtland, 1987 (appelé aussi rapport Brundtland).
Atouts Les étudiants pourront acquérir une attitude critique, évolutive, ouverte aux évolutions futures et soucieuse d’une solution pertinente par rapport à la problématique rencontrée. Ainsi, les dimensions
de production énergétique pure, seront envisagées de manière significative sous l’angle environnemental, dans un souci d’autonomie et de pérennisation des installations. La dimension globale et temporelle que recouvre le développement durable fait partie de nos priorités dans le cadre de cette formation, tout à fait unique et innovante en région francophone.
9
Gramme
2ème CYCLE MASTER EN SCIENCES DE L’INGéNIEUR INDUSTRIEL FINALITé GéNIE ENERGéTIQUE DURABLE
F O R M A T I O N
Le master en Génie Energétique Durable (GED) est une nouvelle finalité de l’ingénieur industriel, accessible après un premier cycle de bachelier en sciences industrielles (3 ans). Il propose une formation de haut niveau académique et professionnel faisant le point sur les recherches et connaissances actuelles en matière énergétique, dans une logique intégrée de développement durable. L’objectif est de former des ingénieurs conscients des enjeux et des exigences que revêt la prise en compte du matériau énergétique, dans tout processus industriel et constructif. La formation vise une approche pluridisciplinaire et transversale, permettant de mettre en adéquation les différents stades de la chaine énergétique, depuis son process de production, jusqu’à l’optimisation des procédures d’utilisation rationnelle, envisagée sous l’angle du respect environnemental.
D E B O U C H E S
Face à la pénurie prochaine des ressources énergétiques fossiles, mais aussi face à la demande croissante en matériau énergétique pour assurer le fonctionnement de nos sociétés, le master entend donner une formation innovante permettant aux ingénieurs ayant suivi le Master en GED d’accéder aux postes suivants :
• ingénieurs de recherche et développement • ingénieurs de production au sein d’entreprises développant des systèmes
énergétiques • responsable de la production énergétique au sein d’une entreprise (privé ou public) • ingénieur de prospection sur les marchés énergétiques • technico-commercial dans le domaine énergétique • auditeur énergétique • consultant en énergie • ingénieur HVAC au sein d’un bureau d’étude en construction
S T A G E
En dernière année, l’étudiant réalisera un stage en entreprise, au sein de laquelle il développera son travail de fin d’études. Cette période est le point culminant de la formation d’ingénieur. Pendant une période de minimum 13 semaines, l’étudiant, dont la formation académique est terminée, réalise une activité d’intégration professionnelle qui débouche sur la réalisation d’un mémoire qui fera l’objet d’une défense orale publique. Ce stage constitue un réel apport pour les entreprises qui peuvent ainsi connaître et apprécier des étudiants bientôt sur le marché de l’emploi.
P O I N T S F O R T S
• Nouveau ! • Formation unique dans la Fédération Wallonie-Bruxelles • Demande croissante de la société et des entreprises qui devront faire face à une hausse
des prix de l’énergie et qui devront étudier une utilisation rationnelle de celle-ci • Dans l’esprit de la polyvalence des études à HELMo Gramme • Grande proportion de cours donnés par des professionnels du secteur • Apprentissage par projet
1110
H ECTS H ECTS
Sciences Fondamentales et appliquées Mathématique (Méthodes numériques pour ingénieur) 55 3 Electronique industrielle et domotique 40 4 Communication et langues Communication 15 2 15 2 Langues 20 2 20 2 Sciences humaines et sociales Organisation du travail 30 2 Gestion sociale de l’entreprise 30 2 Philosophie et sciences 25 2 Ethique de l’ingénieur 20 2 Gestion de projets et de la qualité Gestion de la qualité 15 2 Maintenance 15 2 Economie et développement durable Marchés de l’énergie 25 2 Croissance, décroissance et développement durable 15 1 Gestion entrepreneuriale Analyse financière 15 2 15 2 Economie de l’entreprise 15 2 Entreprenariat 15 2 Techniques de production Aspects environnementaux des techniques de production 30 2 Construction de machines 60 5 Energies renouvelables Energie hydraulique et solaire 45 4 Centrales thermiques et cogénération 15 1 Utilisation rationnelle de l’énergie 30 2 Energie éolienne 20 2 Optimisation numérique 30 2 Mesure des grandeurs thermodynamiques 20 2 Chimie des procédés durables Procédés industriels durables 90 8 Développement de projets basés sur l’énergie renouvelable 70 6 Construction et développement durable Génie climatique 15 1 Thermique du bâtiment 40 3 Qualité environnementale des bâtiments 40 3 Rénovation 15 2 Traitement de l’eau et de l’air 40 3 Gestion de la lumière 15 1 Electronique et développement durable Régulation 45 3 Compatibilité électro-magnétique 20 2 Transports et développement durable Systèmes de propulsion électrique et hybride 15 1 Impact environnemental des transports 15 1 Moteurs à combustion interne 15 1 Introduction à la logistique intégrée 15 1 Activités d’intégration professionnelle : Stages Projet : visites techniques et culturelles à l’étranger 25 2 Minimum 13 semaines de stage + travail de fin d’études 360 24 Total 735 60 735 60
Finalité Génie Energétique Durable Master en Sciences de l’ingénieur industriel
Fin ali
té G
én ie
En er
gé tiq
ue D
ur ab
le M
as te
L’ ENVIRONNEMENT DES ETUDES A GRAMME, C’ EST AUSSI :
La participation des étudiants à de nombreux concours dans les domaines technique et économique Sans que la liste soit exhaustive, nous citerons les récentes participations couronnées de succès dans les concours : «Faites le pont», SKF, L’Oréal Ingenius Contest, le projet de robotique «Eurobot», Shell eco marathon, cera awards, starters academy, les « Défis du Bois »…
Un centre de recherche Le CRIG, initialement centre de recherches de l’Institut Gramme…