INFARCTUS IDIOPATHIQUE DU GRAND EPIPLOON : A PROPOS DE DEUX CAS

Download INFARCTUS IDIOPATHIQUE DU GRAND EPIPLOON : A PROPOS DE DEUX CAS

Post on 23-Feb-2016

33 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

GASTROINTESTINAL RADIOLOGY : GI 30. INFARCTUS IDIOPATHIQUE DU GRAND EPIPLOON: A PROPOS DE DEUX CAS. Rejab H, Guirat A, Beyrouti MI Service de chirurgie gnrale. CHU Habib Bourguiba Sfax. Introduction. - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

<p>LES TUMEURS PSEUDO PAPILLAIRES ET SOLIDES DU PANCREAS: A PROPOS DE 4 CAS</p> <p>INFARCTUS IDIOPATHIQUE DU GRAND EPIPLOON: A PROPOS DE DEUX CAS</p> <p>Rejab H, Guirat A, Beyrouti MIService de chirurgie gnrale. CHU Habib Bourguiba Sfax.</p> <p>GASTROINTESTINAL RADIOLOGY : GI 30IntroductionInfarctus du grand piploon: cause rare de douleur abdominale aigu, souvent du ct droit.</p> <p>Tableau clinique: non spcifique pouvant mimer une cholcystite aigue ou une appendicite. </p> <p>Donnes de limagerie moderne peuvent contribuer au diagnostic.</p> <p>Coelioscopie : confirmation diagnostic et rsection de lpiploon infarci. </p> <p>But du travail</p> <p>Dcrire les moyens diagnostics et les modalits thrapeutiques de linfarctus idiopathique du grand piploon.</p> <p>Observation 1 Patiente ge de 65 ans sans antcdents pathologiques particuliers. </p> <p>Signes fonctionnels : Hospitalise en urgence pour une douleur abdominale dapparition brutale.Prdominant au niveau de lhypochondre droit Evoluant depuis 48 heures.Accompagne dun arrt des matires et des gaz et fivre sans vomissements. Observation 1Examen clinique: </p> <p>Fivre : 38,2C .Dfense de lhypochondre droit.</p> <p>Biologie: </p> <p>hyperleucocytose 14000 GB/mm.Vitesse de sdimentation : 70mm la premire heure.CRP : leve 45mg. </p> <p>Observation 1Imagerie: </p> <p>Echographie abdominale: Aspect dun sludge vsiculaire sans image franche de lithiase avec la prsence dune masse ovode hyperchogne au contact du pritoine paritale antrieur.</p> <p>Tomodensitomtrie abdominale: Masse de 9 x 2,5 cm de grand axe sous paritale antrieure limite par une capsule pri-lsionnelle hyperdense avec un centre composante mixte, graisseuse et tissulaire. Il navait pas de collection en intra-abdominale. </p> <p>TDM abdominale :Masse de 9 x 2,5 cm de grand axe sous paritale antrieure</p> <p>Observation 1Traitement: Mdical : A base dantalgique et anti-inflammatoire mais sans amlioration de la symptomatologie clinique. Chirurgical : Une coelioscopie exploratrice: aprs une semaine dhospitalisation. Constatations per opratoires:Volumineuse adhrence piploo-paritale dont leffondrement mettait en vidence une ncrose du bord droit du grand piploon avec la prsence un panchement srohmatique en sous hpatique et au niveau de la gouttire parito-colique droite. </p> <p>Observation 1Geste opratoire: Rsection de lpiploon infarci.</p> <p>Suites opratoire : </p> <p>Simples et la patiente a t mise sortante le quatrime jour post opratoire.</p> <p>Examen anatomopathologique: Infarcissement hmorragique du grand piploon.</p> <p>Observation 2Une femme ge de 60 ans, sans antcdents particuliers.</p> <p>Signes fonctionnels :</p> <p>Hospitalise en urgence pour des douleurs intenses et persistances de lhypochondre droit.</p> <p>Evoluant depuis 4 jours.</p> <p> Elle navait ni fivre, ni ictre ni trouble du transit. Observation 2Examen physique : </p> <p>Masse douloureuse de lhypochondre droit de 7 cm de grand axe, de consistance ferme et fixe par rapport au plan superficiel.</p> <p>Le reste de lexamen tait normal. </p> <p>Biologie : </p> <p>hyperleucocytose 12000 GB/mm </p> <p>CRP leve 65mg.Observation 2Examens radiologiques : </p> <p>Echographie abdominale:</p> <p>Masse de 53 x 32mm dcho structure htrogne situ en sous hpatique dorigine indtermine. </p> <p>Tomodensitomtrie abdominale:</p> <p>Formation graisseuse de 5 x 2 cm de sige sous hpatique et adhrente la paroi abdominale antrieure associe un aspect densifi de la graisse en latro-colique droit. TDM Abdominale : Formation graisseuse de 5 x 2 cm de sige sous hpatique </p> <p>Observation 2Diagnostic dun infarctus du grand piploon a t retenu.Traitement: Mdical base dantalgiques et anti-inflammatoires. </p> <p>Evolution : Favorable et la malade a t mise sortante au 10me jour du traitement. </p> <p>Suivie: Scanner de contrle 3 mois dvolution: rgression de la lsion piploque 2 cm avec disparition complte des phnomnes Inflammatoires.</p> <p>CommentairesInfarctus idiopathique segmentaire du grand piploon : cause rare et souvent mconnue de syndrome douloureux abdominal aigu ou subaigu. </p> <p>0,2 % des interventions digestives et 0,1 % des laparotomies exploratrices pour abdomen aigu.</p> <p>Peut tre primaire (idiopathiques) en rapport avec une malformation de lpiploon ( piploon bifide ou accessoire), ou secondaires une torsion du grand piploon lie une pathologie intra-abdominale telle quune hernie interne, une tumeur, un kyste. CommentairesEpidmiologie: </p> <p>Tout ge, plus souvent chez lhomme obse.</p> <p>La localisation droite est la plus frquente . </p> <p>Pour nos deux malades, il sagissait de deux femmes ges de la soicentaine.Etiopathognie exacte :</p> <p>Nest pas connue: il pourrait sagir dune thrombose veineuse spontane ou secondaire une torsion.CommentairesFacteurs favorisants: Obsit et sexe masculin+++;Changement de position.Efforts excessifs ou virulents.Congestion vasculaire postprandiale;Augmentations brusques de pression intraabdominale (toux, ternuements, copieux repas, des traumatismes).Pour la 1re observation, lobsit tait le seul facteur prdisposant. Aucun facteur de risque na t not dans la 2me observation. CommentairesSignes cliniques: Douleurs : +++Sige: 94 % des cas au niveau des quadrants droits de labdomen. Pouvant mimer selon le sige de la douleur: Hypochondre droit: cholcystite aigu, comme pour nos deux observations.Fosse iliaque droite : Une appendicite aigu, appendagite piploque ou diverticulite caecale.Pelvis : Une affection gnitale.A gauche : Rarement, simulant alors une sigmodite diverticulaire. CommentairesBiologie: Syndrome infectieux biologique+++: </p> <p>Hyperleucocytose. </p> <p>Augmentation de la vitesse de sdimentation. </p> <p>Elvation de la CRP.</p> <p> comme ctait pour nos deux malades .</p> <p>CommentairesExamens radiologiques :Affirmation diagnostic: 2/3 des cas. TDM abdominale: Examen de premire intension. Poser le diagnostic dune torsion segmentaire du grand piploon.Montre une masse graisseuse en navette, bien limite, htrogne, circonscrite par un liser hyperdense et de topographie sous paritale antrieure ou antrio-latrale droite, associe un paississement du pritoine parital antrieur.CommentairesPrsence des images linaires concentriques au sein de la masse : signe radiologique pathognomonique. Diagnostic diffrentiel: Devant une masse graisseuse intra-abdominale :Lipome. Liposarcome. Tratome.Pseudomyxome pritonal.Sclrolipomatose msentrique.</p> <p>CommentairesTraitement : Mdical: +++Antalgiques et anti inflammatoire.Chirurgical: Indication :Formes compliques ( hmorragiques, infectieuses (abcdassions ) ou occlusives).Formes rebelles au traitement mdical. Doute diagnostic. Dans notre 1re observation, la chirurgie est indique devant la persistance de la symptomatologie sous traitement mdical. </p> <p>CommentairesVoie dabords :</p> <p>Coelioscopie : meilleur moyen pour faire le diagnostic, pour innocenter les organes incrimins, et pour raliser la rsection de la partie infarcie de lpiploon. </p> <p>ConclusionLinfarctus idiopathique segmentaire du grand piploon est une entit rare, souvent mconnu.</p> <p>Le diagnostic clinique est difficile.</p> <p>La tomodensitomtrie abdominale permet dans la majorit de cas dvoquer le diagnostic.</p> <p>Le traitement est souvent mdical. Cependant, la chirurgie laparoscopique simpose en absence damlioration clinique et en cas de doute de diagnostic. </p>