Hurt John Smith - ?· Hurt John Smith Les 78 tours de Mississippi John Hurt enregistrés à New York…

Download Hurt John Smith - ?· Hurt John Smith Les 78 tours de Mississippi John Hurt enregistrés à New York…

Post on 05-Jun-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<ul><li><p>Hurt John Smith</p><p>Extrait du Guitare Classique @ NET</p><p>http://www.guitareclassique.net</p><p>Hurt John Smith- Le salon des guitaristes - </p><p>Date de mise en ligne : mercredi 12 novembre 2008</p><p>Guitare Classique @ NET</p><p>Copyright Guitare Classique @ NET Page 1/4</p><p>http://www.guitareclassique.nethttp://www.guitareclassique.nethttp://www.guitareclassique.nethttp://www.guitareclassique.net</p></li><li><p>Hurt John Smith</p><p>N le 8 Mars 1892, Teoc, Caroll County, Mississippi, USA, John Smith Hurt fait partie d'une famille de dix enfantsvivant des maigres revenus de la ferme dont le pre est mtayer.</p><p>Arriv Avalon (petit bourg d'une centaine d'me o John Hurt passa quasiment toute sa vie) en 1902, les raresloisirs y taient les soires animes par des musiciens itinrants o des musiciens locaux tels William Henry Carson(musicien que cite John Hurt comme influence, mais dont nous ne savons rien), les "songsters" au rpertoire vaste ethtroclite : ballades, ragtimes, spirituals, coon songs, reels, airs mexicains ou irlandais, chants de travail, etc. Lessongsters taient de vritables juke-box vivants, une poque o les disques et la radio n'existaient pas et dans uncoin o ils mirent srement trs longtemps arriver.</p><p>C'est neuf ans qu'il se voit offrir une guitare par sa mre. Alternant le travail sur la ferme familiale, sur les fermesvoisines ou les chantiers ferroviaires, John Hurt se forge au fil des annes un style de guitare unique, base sur latechnique du finger-picking, reprenant ple-mle les diffrents airs qu'il entend et les adaptant son instrument et sa voix. Sa rputation de chanteur et conteur va grandissante dans les environs et il est appel animer des fteschez les noirs et les blancs, seul ou en groupe. Il pratique aussi ce qu'il appelle les "srnades" : lui et un amis'installent prs d'une maison, minuit ou plus tard, et jouent de la musique Parfois ils sont invits entrer dans lamaison pour y continuer la srnade !</p><p>Aprs un premier mariage suivi d'un divorce, John Hurt se marie en 1927 avec Jessie, qui restera sa compagneaime jusqu' la fin de ses jours et lui donna 14 enfants.</p><p>A partir de 1923, son voisin Willie Narmour, un violoniste blanc, fait souvent appel lui pour remplacer sonpartenaire habituel, le guitariste Shell Smith, pour animer des "Square Dance". John Hurt abandonne dans ces cas lsa technique finger-picking pour assurer la rythmique et s'adapter au style hillbilly (country-music)..</p><p>Les sessions d'enregistrement de 1928</p><p>En 1928, Willie Narmour remporta un concours de violon et Tommy Rockwell (des disques Okeh), venant le chercherpour l'enregistrer lui demanda si il ne connaissait pas d'autres bons musiciens de "vieille musique" Le violoniste luiindiqua John Hurt et, aprs une courte audition, Tommy Rockwell fut enthousiasm et emmena celui-ci Memphispour enregistrer. Le 14 Fvrier 1928, John Hurt enregistra huit titres, dont deux sortirent en 78 Tours (les six autresn'ont jamais t retrouvs). C'est cette occasion que John Smith Hurt devint, son insu, Mississippi John Hurt !</p><p>Le disque, distribu dans le circuit des Race Records (disques bons marchs destination des noirs-amricains) neremporta aucun succs mais Rockwell tait persuad que sa "dcouverte" pouvait faire vendre des disques, alors ille fit venir New-York ce coup-ci, pour deux nouvelles sances d'enregistrement o John Hurt enregistra quatretitres le 21 Dcembre 1928 puis huit autres le 28 Dcembre 1928 (un de ces enregistrement a galement disparu) .C'est pendant la premire sance que la rencontre improbable et lieu avec Lonnie Johnson qui lui donna quelquesconseils, notamment de jouer plus grave son "Candy Man" ! Ensuite, et malheureusement sans enregistrement, JohnHurt la guitare et Lonnie Johnson au piano jourent quelques morceaux.</p><p>John Hurt fut bien sr poustoufl par le studio d'enregistrement et la "grande ville", mais il n'et qu'une hte :retourner Avalon, retrouver sa terre et sa femme Jessie.</p><p>Le retour l'anonymat</p><p>Copyright Guitare Classique @ NET Page 2/4</p><p>http://www.guitareclassique.nethttp://www.guitareclassique.net</p></li><li><p>Hurt John Smith</p><p>Les 78 tours de Mississippi John Hurt enregistrs New York n'eurent pas plus de succs que le premier il ne s'envendit que quelques centaines d'exemplaires. Pourquoi ? Sans doutes parce que dj, en 1929, les chansonsqu'interprte John Hurt sont "dmodes" Le public noir-amricain demande de la nouveaut, du blues tel que celuide Lonnie Johnson, ou Tommy Johnson, Blind Boy Fuller, Big Bill Broonzy, Tampa Red, Leroy Carr, or MississippiJohn Hurt reprsente dj un style ancien (mme si il avait encore un public) Peut-tre qu'avec le temps le succsserait venu, mais la crise de Septembre 1929 vit s'crouler le march du disque, et en premier lieu celui des RaceRecords, le public noir (le plus pauvre) tant le premier touch par la rcession.</p><p>Il est mme quasiment certain que, sans la crise, John Hurt aurait continu sa carrire discographique, car on saitque le titre "Richland Woman Blues" enregistr en 1963 avait en fait t appris par John Hurt en 1929, la demandede William Meyers qui devait l'enregistrer sur son propre label Il est probable que ce titre (au thme et la musiquebien loign du blues !) soit une composition de William Meyers, et que le projet capota en raison de la crise.</p><p>La carrire discographique de John Hurt peine amorce stoppa nette, mais a ne l'affecta pas plus que a et ilcontinua sa vie de paysan et pre de famille, tout en continuant tre le songster attitr de la rgion d' Avalon,Carollton et Greenwood, sans doute aurol d'avoir enregistr des disques New York.</p><p>La (re)-dcouverte</p><p>En 1963, soit 35 ans aprs les sessions de 1928 et alors que tout le monde croyait mort le songster, deux jeunespassionns (Tom Hawskins et Mike Stewart), coutrent attentivement "Avalon Blues" o John Hurt chante lesbienfaits de son village ("Avalon my home town, always on my mind, Pretty mama's in Avalon, want me there all thetime") et dcouvrirent sur un vieil atlas de 1878 un minuscule point nomm Avalon, quelque part entre Greenwood etGrenada. C'est l que, suffoqus, ils retrouvrent John Hurt en train de cultiver son lopin de terre ! Leur bonheur futtotal quand ils apprirent qu'il n'avait jamais cess de jouer de la guitare, et John Hurt ne crut pas un mot de ce qu'ilsdisaient quand ils lui racontrent que ses enregistrements de 1928 remportaient un norme succs et qu'il taitl'idole de toute une bande de yankees ! La vie de John Hurt n'avait quasiment pas chang depuis 35 ans, mais cen'est pas lui qui avait disparu, ce sont les autres qui l'avaient oubli</p><p>C'est ainsi que quelques jours plus tard, Mississippi John Hurt se retrouva en train de jouer de la guitare dans lesclubs folks de Washington et que Tom Hoskins enregistra 39 chansons de John Hurt pour son label cr pourl'occasion (Piedmont). La nouvelle se rpandit dans les mdias : on avait retrouv Mississippi John Hurt !!!</p><p>Il donna son premier grand concert 69 ans, en Juillet 1963, au Newport Folk Festival. Le succs vint aussitt et unmois plus tard il triomphait au Philadelphia Folk Festival. Il devint rapidement un hros "culturel", la coqueluche desfestivals folks, le grand-pre de tous les apprentis guitaristes qui buvaient ses paroles et s'imprgnaient de son jeude guitare !</p><p>Le triomphe</p><p>Aprs la fameuse sance d'enregistrement en Mars 1963 puis le festival de Philadelphia, Mississippi John Hurtcontinua pendant trois ans enregistrer de nombreux disques et se produire devant un public de blancs quil'adulaient. Parmi ces jeunes fans, on trouve des musiciens tels que Taj Mahal, Bob Dylan, Rory Block, StefanGrossman .</p><p>Non seulement ils trouvrent un guitariste et chanteur hors pair qui n'avait jamais cess de perptuer la tradition dessongsters du dbut du sicle, mais en plus ils dcouvraient un homme la sagesse et la philosophie toute pleinede bon sens terrien, de gentillesse et d'humour. Les anecdotes sur cette poque sont lgions et montrent</p><p>Copyright Guitare Classique @ NET Page 3/4</p><p>http://www.guitareclassique.nethttp://www.guitareclassique.net</p></li><li><p>Hurt John Smith</p><p>l'tonnement des jeunes blancs face au patriarche noir, autant que celui du petit paysan d'Avalon face auxintellectuels de la Cte Est des Etats-Unis</p><p>Les revenus de ses disques et concerts, ainsi que son contrat de rsidant de l' Ontario Place Coffehouse luipermirent de s'acheter une maison Grenada (prs d' Avalon, bien sr) et il quitta New York pour s'y installer. Aprsun dernier voyage New York pour une sance qui lui fut assez pnible (les gens se battaient presque dans lestudio pour contrler l'enregistrement), il y mourut dans son lit, le 2 Novembre 1966.</p><p>Influence directe ou indirecte, Mississippi John Hurt a marqu le mouvement folk et blues des annes 60 et il estencore souvent cit comme rfrence par des musiciens ne l'ayant jamais connu. Pourtant il n'a jamais vraiment faitd'mules revendiquant son style 100% son influence est pourtant norme, sous-jacente ou plus vidente.</p><p>Ces renseignements ont t extraits</p><p>http://www.gazettegreenwood.net/an2001/n35/numero35bis.htm#mjh</p><p>Copyright Guitare Classique @ NET Page 4/4</p>http://www.gazettegreenwood.net/an2001/n35/numero35bis.htm#mjhhttp://www.guitareclassique.net/spip.php?action=dw2_out&amp;id=179http://www.gazettegreenwood.net/an2001/n35/numero35bis.htm#mjhhttp://www.guitareclassique.net/spip.php?action=dw2_out&amp;id=179http://www.guitareclassique.net</li></ul>