helvetas partenaires no. 214 décembre 2013

Download Helvetas Partenaires No. 214 Décembre 2013

Post on 20-Feb-2016

225 views

Category:

Documents

6 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

FOCUS chances gales pour les femmes! --- ABANDONNES sort tragique de femmes au Tadjikistan --- LOIN la recherche du cacao dans la fort tropicale de Bolivie --- CONCOURS gagner une nuit la Villa Lindenegg Bienne

TRANSCRIPT

  • No 214/dcembre 2013

    MAGAZINEPARTENAIRES

    FOCUS chances gales pour les femmes!ABANDONNES sort tragique de femmes au TadjikistanLOIN la recherche du cacao dans la fort tropicale de BolivieCONCOURS gagner une nuit la Villa Lindenegg Bienne

    DES FEMMES PRENNENT LEUR DESTIN EN MAIN

  • 214 /13 Partenaires

    SOMMAIRE2

    SOMMAIRE

    HELVETAS Agir pour un monde meilleur

    VISION Nous voulons un monde dans lequel tous les hommes vivent dignement et en scurit, de faon autonome et responsable face lenvironnement.

    MISSION Nous nous engageons dans des pays en dveloppement pour les personnes et les communauts qui veulent amliorer activement

    leurs conditions de vie.

    PERSPECTIVESLutteuses ................................................................................04EN CLAIRDes chances gales aux femmes .........................................05REPORTAGETanzanie: des femmes prennent leur destin en main ............................ 06FOCUS GALIT DES CHANCES POUR LES FEMMES AU BNFICE DE TOUSAvoir les mmes droits: Helvetas sengage pour les femmes et pour les hommes .............................. 12 tre femme: ralits du monde en chi res ....................... 15 Abandonnes: soutenir les droits des femmes tadjikes ... 16Commentaire de linvite: Magaly Hanselmann, directrice du bureau vaudois lgalit ............................ 17Tango Kaboul: une Suissesse en Afghanistan ................ 18 En savoir plus ....................................................................... 19VNEMENT la recherche du cacao dans la fort tropicale de Bolivie 20SUISSECINEMA SUD, retour sur images ..................................... 22Moisson: du riz bio de lInde maintenant chez Coop et dans un lm ............................................... 24Des souhaits judicieux: plus jamais de cadeaux absurdes! ..................................... 25 ACTUALITMto du dveloppement ..................................................... 26Les gagnant-e-s du Clip Award Helvetas 2013 .................. 26La FEDEVACO fte 10 ans de coopration vaudoise ....... 27Au Magasin du Monde de Montreux ................................. 27Get changed: une plateforme de la mode thique ........... 28Membres du Circle for Change ........................................... 28Un million de signatures pour leau potable ..................... 28Impressum ............................................................................. 28 Exposition Berne: Wir essen die Welt ......................... 29Concours: gagner une nuit laVilla Lindenegg Bienne ..................................................... 29COMMERCE QUITABLEFigurines de Madagascar en mtal recycl ........................ 30

    Page de couverture: Christian Bobst

    H

    ELV

    ETA

    S S

    wis

    s In

    terc

    oope

    ratio

    n

    Chr

    istia

    n B

    obst

    Semer le succs

    Page

    06REPORTAGE

    FOCUS

    Page

    30Papillons, animaux de ferme et

    faune de la fort tropicale: Madagascar, des artisan-e-s

    habiles donnent forme des figurines en recyclant

    de vieilles botes.

  • 214 /13 Partenaires

    3DITORIAL

    ditorial

    V

    era

    Har

    tman

    n

    HELVETAS Swiss Intercooperation 7-9, ch. de Balexert1219 ChtelaineTl. +41 (0)21 804 58 00Fax +41 (0)21 804 58 01romandie@helvetas.orgwww.helvetas.chCP 10-1133-7

    Une grande anne Jai exactement lge de la Suisse mo-derne. En 1971, jai ouvert les yeux dans la lumire dune Confdration helv-tique qui, dsormais, accueillait les filles comme des citoyennes part entire. Jai fait entendre ma voix qui aura plus tard aussi un poids politique. Je ne suis plus tout fait jeune, mais mon ge fait raliser que la Suisse a accord le droit de vote et dligibilit aux femmes il ny a pas si longtemps. Par contre, elle a t le premier pays o cette dcision fut prise par des hommes lors dun scrutin. Un signe tardif mais positif de la solidarit naissante entre les sexes. Aujourdhui, bien des personnes consi-drent ennuyeuses les discussions sur les questions de genre. Dans ce maga-zine, nous rappelons combien lgalit entre les femmes et les hommes reste une ncessit urgente, au Sud comme ici. Nous prsentons des femmes qui, malgr les obstacles, deviennent entre-preneuses ou exercent des mtiers dhommes. Qui ne tolrent plus la violence et qui lvent la voix. Ces his-toires se lisent parfois comme un thril-ler, comme une pope hroque ou comme un roman damour. Mais nous garantissons que ces rcits ne provo-queront pas les billements! Susanne Strssle, rdactrice de Partenaires

    susanne.straessle@helvetas.org

    FOCUS

    Cest la part des femmes qui peuvent terminer des tudes secondaires au Mozambique. Chiffres et faits sur la vie des femmes travers le monde.

    FOCUS

    Page

    18

    Page

    15

    La conseillre de projet parle de la vie en Afghanistan, de ses rencontres avec des femmes et des hommes et de lhumour des gens.

    Je demande souvent aux Afghanes et Afghans quelle socit ils dsirent

    Tania Rohrer

    lai

    f/D

    anie

    l Pila

    r

    Semer le succs

    2 %

  • 214/13 Partenaires

    4PERSPECTIVES

    FEMMES SUR LE RING

    Les lutteuses suisses (en bas) font rouler leurs semblables dans le rond de sciure, tout comme le font leurs homologues masculins. En Bolivie, des femmes fortes combattent aussi entre elles, mais le font plutt contre des mchants: les cholitas montent sur le ring en habits traditionnels et, dans des joutes spectaculaires, elles montrent aux hommes, dguiss en sclrats de bandes dessines, qui est la reine. Mais les jeux des lutteuses de El Alto, un quartier de la ville de La Paz, nont gure voir avec la lutte suisse; les dmonstrations des femmes indiennes sapparentent au catch dans lequel la mise en scne est centrale pour faire le show. Jeux de rles autour du genre en Bolivie. SUS

    K

    eyst

    one/

    Urs

    Fl

    eler

    D

    ukas

    /Fab

    io C

    uttic

    a

  • 5214 /13 Partenaires

    EN CLAIR

    de vote et dligibilit que depuis 42 ans; en 2013, le pourcentage de femmes est de 29% au Conseil national et de 19% au Conseil des tats. Les femmes gagnent en moyenne prs dun cinquime de moins que les hommes. En parallle, elles e ectuent la majeure partie des tches mnagres dans la plupart des foyers, indpendamment du temps de travail hors du domicile.

    La situation nvolue que len-tement et di cilement car, chez nous aussi, tout sarticule autour de rapports de forces. Pour faire bouger les choses, il faut que nous y travaillons tous en-semble avec persvrance et cela autant en Suisse dans le monde politique ou dans les foyers que dans nos pays par-tenaires.

    Melchior Lengsfeld,directeur dHELVETAS Swiss Intercooperation

    Pauvret est un substantif fminin. Dans de nombreux pays, les femmes nont gure le droit la proprit et peu de chances de gagner correctement leur vie. Dun point de vue conomique, elles dpendent de leurs pres, de leurs maris ou de leurs ls. Parce que laccs la formation reste interdit des millions de jeunes lles et que les femmes sont nettement sous-reprsentes dans les postes de dcision, cette situation pour-rait perdurer. Aujourdhui, on sait que les objectifs du Millnaire en matire dgalit des sexes et de sant maternelle ne seront pas atteints.

    lchelle mondiale, le travail est galement dtermin par les femmes contrairement au clich europen o lhomme incarne le soutien fami-lial. Dans les pays en dveloppement, les femmes soccupent des enfants, du foyer et du travail aux champs. Dans les rgions arides, elles transportent pen-dant des heures leau pour leur famille. Ce nest pas reconnu, ni socialement, ni conomiquement.

    Sur le papier, il en va autrement. Lgalit entre femmes et hommes est un droit humain depuis 1948, inscrit dans des milliers darticles de loi et de constitutions. Or, des droits gaux ins-crits noir sur blanc ne signi ent pas des chances gales dans la vie. Aux yeux de nombreux hommes, renforcer la posi-tion des femmes reprsente encore un a aiblissement du sexe fort, ce quoi ils sopposent. Cest une question de pouvoir. Cest pourquoi dans nos pro-jets nous devons accrotre lautonomie des femmes et dmontrer aux hommes quils en pro tent aussi.

    La tche nest pas facile, en par-ticulier dans les pays qui prnent une rpartition traditionnelle des rles. Mais nous avons la chance de rencontrer partout des pionnires et des pionniers dune plus grande galit. Des femmes et des hommes en Afghanistan qui sen-gagent pour le droit des lles se rendre lcole. Des imams au Mali qui luttent contre lexcision. Des organisations par-tenaires au Tadjikistan qui dfendent le

    droit successoral des femmes. Nous sou-tenons de telles personnes par nos pro-jets. Nous montrons comment lgalit entre les genres favorise un dveloppe-ment durable et comment la mettre en uvre.

    En revanche, il ne nous appar-tient pas de pointer du doigt des soci-

    ts prtendument arrires. En Suisse aussi, un dcalage existe entre reven-dications et ralit. La part de femmes occupant des postes de direction envi-ron 30% na pratiquement pas chang depuis le milieu des annes 1990. Au ni-veau national, les femmes nont le droit

    CHANCES GALES AUX FEMMES

    Des droits gaux inscrits sur le papier ne signifient pas des chances gales dans la vie

    M

    auric

    e K

    . Gr

    nig

  • Fatuma & Shabani

    Mari et femme vont ensemble chercher leau: une image rare en Tanzanie, mais Fatuma et Shabani montrent lexemple.

    52573_Helvetas_PA214_f.indd 652573_Helvetas_PA214_f.indd 652573_Helvetas_PA214_f.indd 652573_Helvetas_PA214_f.indd 652573_Helvetas_PA214_f.indd 652573_Helvetas_PA214_f.indd 652573_Helvetas_PA214_f.indd 652573_Helve