formation professionnelle et contribution de l ... professionnelle et entrepreneuriat... ·...

Download Formation professionnelle et contribution de l ... professionnelle et entrepreneuriat... · apprécier…

Post on 14-Sep-2018

214 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • ROCARE / ERNWACA Tel: (223) 20 21 16 12, Fax: (223) 20 21 21 15 BP E 1854, Bamako, MALI

    Bnin Burkina Faso Cameroun Congo Cte dIvoire Gambia Ghana Guine Mali Mauritanie Niger Nigeria Sngal Sierra Leone Rpublique Centrafricaine Togo

    www.rocare.org/ www.ernwaca.org

    1

    Programme des subventions ROCARE pour la recherche en ducation

    Edition 2009

    Formation professionnelle et contribution de lentrepreneuriat fminin lconomie de la RCA :

    cas de la ville de Bangui.

    Chercheurs

    Prsent par les chercheurs de ldition 2009 :

    Samuel BISSAFI, Chercheur Principal

    Serge OUEFIO

    Barthlmy LAMBA

    Parrain Scientifique : Frdric NGUILE

    Pays : CENTRAFRIQUE

    Recherche finance par le Rseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE)

    avec le soutien du projet Centre dExcellence Rgionale UEMOA

    et du Ministre des Affaires Etrangres des Pays Bas

  • ROCARE / ERNWACA Tel: (223) 20 21 16 12, Fax: (223) 20 21 21 15 BP E 1854, Bamako, MALI

    Bnin Burkina Faso Cameroun Congo Cte dIvoire Gambia Ghana Guine Mali Mauritanie Niger Nigeria Sngal Sierra Leone Rpublique Centrafricaine Togo

    www.rocare.org/ www.ernwaca.org

    2

    Rapport dtude

    Formation professionnelle et contribution de lentrepreneuriat fminin lconomie de la

    RCA : cas de la ville de Bangui.

    Introduction Le gnie fminin est ncessaire dans toutes les manifestations de la vie humaine. La prsence des femmes dans le secteur du travail doit tre garantie. En RCA, les femmes reprsentent 51% de la population et 43% de la population active. La reconnaissance et la tutelle des droits de cette frange de population, dans le contexte du travail, dpend en gnral de leur accs lducation la formation professionnelle et lorganisation du travail, qui doivent tenir compte des besoins de la femme. Ceci tant, la vraie promotion de la femme et fortiori de la culture du genre exigent que le contexte li sa formation et au travail soit structur comme laffirme Jean Paul II (encyclopdie, Laborem exercens, 19 (1981) 628), de manire quelle ne soit pas oblige de payer sa promotion par labandon de sa propre spcificit et au dtriment de sa famille dans laquelle elle a, en tant que mre, un rle irremplaable. Faisant cho ces proccupations prcdentes, le prsent rapport rend compte des travaux de recherche portant sur les aspects innovants de lentrepreneuriat fminin Bangui en Rpublique Centrafricaine (RCA). Il traite du contexte de la formation lie lexercice des activits dentreprise. Bien des femmes centrafricaines ont tendance, de nos jours prendre personnellement des initiatives, elles parviennent difficilement mais de manire efficace, crer des entreprises avec lambition de disposer des comptences ncessaires pour assurer la direction de leurs activits. Se rfrant aux enjeux de la formation conduisant la cration dentreprise tels que analyss par Christophe ESTAY et Jean Paul TCHAKAM en 2001, il apparat que les coles, les instituts et les universits, ont contribu par les formations permanentes relever le niveau des comptences des cadres pour les besoins des entreprises. Ds lors, dans le cadre de la prise en considration de la question de femme, des efforts restent fournir lorsquil sagit de la formation la cration et aux initiatives entrepreneuriales. Ce constat est dautant vrai quil permet de dcrire, dans le cas de la Rpublique Centrafricaine, les lacunes des programmes actuels de formation professionnelle dans le domaine de la cration demploi. Ceci nous amne nous interroger pour comprendre comment a-t-il t possible des femmes de concevoir, monter, grer et dvelopper une entreprise dans un contexte o celles-ci sont moins reprsentes dans le monde de travail, ont peu dautonomie dans une socit dite patriarcale et surtout lorsque linstruction et la formation de cette catgorie sociale se posent toujours en terme dinquit entre filles et garons ? Telle est la problmatique qui oriente notre rflexion dans ce travail de recherche. tant donn que le rle de la formation et de lducation des filles convergent maximiser positivement leur impact conomique et social au bnfice de la socit entire, la professionnalisation de la femme savre une stratgie centrale des programmes mettre en oeuvre par le gouvernement.

  • ROCARE / ERNWACA Tel: (223) 20 21 16 12, Fax: (223) 20 21 21 15 BP E 1854, Bamako, MALI

    Bnin Burkina Faso Cameroun Congo Cte dIvoire Gambia Ghana Guine Mali Mauritanie Niger Nigeria Sngal Sierra Leone Rpublique Centrafricaine Togo

    www.rocare.org/ www.ernwaca.org

    3

    Dans cette perspective nos travaux ont port essentiellement sur les potentialits et les contraintes du contexte actuel de la formation professionnelle de la Femme Bangui. Une valuation de ltat des programmes de formation professionnelle mise en uvre par certains tablissements de Bangui a t ralise durant la priode qui stend du 15 Aot au 25 Septembre 2009. Ainsi, deux tablissements identifis ont servi de rfrence. Il sagit du lyce professionnel fminin (LPF) et linstitut universitaire de gestion des entreprises (IUGE). Pour cela, une analyse des contenus des programmes et des objectifs, a t effectue pour pouvoir apprcier sur le terrain la ralit de lentrepreneuriat fminin au regard du nombre dentreprise cre par les femmes, de la qualit de leur gestion et des prestations de service pouvant se prter ici a lobservation vritablement rigoureuse. Les objectifs poursuivis travers la prsente tude visent cerner surtout les facteurs propices et/ou inhibitifs chez les femmes banguissoises dans la cration et la gestion des entreprises viables.

    1. Objectifs gnraux : Analyser le contexte de formation professionnelle des femmes; Evaluer les comptences des femmes ncessaires lexercice dentreprise; Identifier les besoins en formation des femmes entrepreneures.

    2. Objectifs spcifiques : Proposer des lments danalyse ncessaires la formulation des projets de

    formation professionnelle en cration dentreprise notamment chez les femmes Formuler des recommandations et des plaidoyers visant la promotion de la femme

    entrepreneur en tant que capital humain ; Dfinir les comptences dvelopper permettant la mise en place des programmes

    de formation axs sur l'acquisition ; Dissminer les rsultats techniques auprs d'un large public.

    Ce rapport est agenc en trois chapitres : Le chapitre premier dcrit le contexte de ltude ; Le second traite de la mthodologie du travail ; Le troisime chapitre prsente les rsultats, lanalyse et linterprtation des donnes.

  • ROCARE / ERNWACA Tel: (223) 20 21 16 12, Fax: (223) 20 21 21 15 BP E 1854, Bamako, MALI

    Bnin Burkina Faso Cameroun Congo Cte dIvoire Gambia Ghana Guine Mali Mauritanie Niger Nigeria Sngal Sierra Leone Rpublique Centrafricaine Togo

    www.rocare.org/ www.ernwaca.org

    4

    CHAPITRE PREMIER : MTHODOLOGIE DU TRAVAIL 1.1.1. Orientation technique

    Pour permettre d'analyser les logiques d'organisation des femmes entrepreneurs en RCA, le contexte d'exercice de l'entreprenariat mrite d'tre considr dans toutes ses dimensions. L'objectif vise tudier l'entreprenariat fminin en le plaant dans le cadre de la transformation des rapports de genre dans ce domaine particulier de l'conomie nationale. Pour cela, il circonscrit les contextes traditionnels et modernes, socioculturels de la transformation et l'mergence de l'esprit dinitiative et de cration d'entreprises par des femmes. Il convient de noter que lanalyse sera conduite selon une perspective permettant de rendre compte des motivations et/ou spcificits de la Femme engage, de sa position traditionnelle de mnagre, se faire valoir sur le march de travail.

    Nous ne voulons ici faire le point et analyser ce qui existe. Cependant, il importe de

    mentionner un certain nombre de techniques et de dmarches pralables, ayant permis de disposer des rsultats, avant d'enter dans le corps du sujet.

    1.1.2. A quels types de contraintes spcifiques et/ou caractristiques pouvons nous penser ?

    Les questions dentreprenariat fminin sont abordes en terme dcarts de situations et de

    considrations spcifiques lies aux femmes, les discriminations qui ont trait des comportements, options, pratiques et attitudes de nature affecter cette catgorie sociale au dtriment de lautre. Les formes dingalit qui renvoie aux questions de la promotion des fminine sont traites. Enfin, pour runir les conditions dune analyse complte, ltude permet de dcrypter les conditions de formation lentreprenariat, les programmes de formation, la contribution institutionnelle et communautaire susceptible de renforcer le contexte des petites et moyennes entreprises gres par les femmes en Rpublique Centrafricaine.

    Les lments de notre analyse proviennent des disciplines diverses, disperss entre les

    statistiques, et l'anthropologie. Lexhibition des mthodes propres lenqute de terrain de type socioanthropologique permettra de mettre en vidence les contraintes spcifiques lies aux caractristiques du champ dtude, notamment reprsent par les femmes entrepreneures.

  • ROCARE / ERNWACA Tel: (223) 20 21 16 12, Fax: (223) 20 21 21 15 BP E 1854, Bamako, MALI

    Bnin Burkina Faso Cameroun Congo Cte dIvoire Gambia Ghana Guine Mali Mauritanie Niger Nigeria Sngal Sierra Leone Rpublique Centrafricaine Togo

    www.rocare.org/ www.ernwaca.org

    5

    Une tude pluridisciplinaire, portant sur lentreprenariat fminin, se dfinit comme un

    ensemble de donnes recueillir et qui portent sur les dimensions conomique, sociale, culturelle, et mme institutionnelle. Pour rendre compte de toutes ces facettes, nous avons dfini et dli