fiches signalétiques allégées

of 125 /125
Fiches signalétiques des acteurs de l’écosystème de l’oncologie en AuRA Version allégée

Author: others

Post on 05-Oct-2021

0 views

Category:

Documents


0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Microsoft PowerPoint - Fiches signalétiques allégées.pptxl’écosystème de l’oncologie en AuRA
Version allégée
Avant-propos
Les fiches signalétiques présentes dans ce document servent à décrire les principales organisations publiques et privées qui
constituent l’écosystème de l’oncologie en région Auvergne-Rhône-Alpes, à savoir :
Les organes de structuration et de supervision de la filière
Les principaux laboratoires publics menant des activités de recherche académiques sur le cancer
Les centres universitaires hospitaliers menant des études cliniques en oncologie
Les structures de soutien à la RDI et de valorisation des résultats de la recherche en cancérologie et en santé
Les organismes financeurs de la recherche sur le sujet
Les réseaux spécialisés en oncologie et en santé qui œuvrent à structurer, animer et soutenir la filière en région
Les centres de formation spécialisés sur la lutte contre le cancer
Chacune de ces fiches a été réalisée grâce non seulement à l’exploitation de différents sources d’information en accès libre ou sous
abonnements d’Ayming (sites internet, rapport d’activités, bases de données juridiques, économiques et scientifiques) mais
également aux entretiens qu’Ayming a pu mener avec les différents représentants des organisation répertoriées (sauf pour les
fiches marquées d’une astérisque pour lesquelles aucun entretien n’a pu être obtenu)
Ainsi, la véracité et l’exactitude des informations consignées dans ces fiches n’engagent que les auteurs des différentes sources
d’informations exploitées et les personnes interrogées
Certaines de ces fiches ont été relues et corrigées par les personnes interrogées à chaque fois que la demande à été émise
2
Avant-propos
Dans la présente version, chaque fiche signalétique se décompose en plusieurs parties :
Partie Description :
La gouvernance de la structure : principaux responsables, conseil d’administration, bureaux, organigramme si disponible
Données clés : structure juridique, périmètre d’intervention, tutelles, spécialités technologiques, date de création, budgets de fonctionnement, etc.
Historique de la structure, raison d’être et principales missions
Partie Modèle économique :
Bénéficiaires
Ressources
Partenaires
Ce contenu a servi pour l’essentiel à réaliser la cartographie de l’écosystème de l’oncologie en Auvergne-Rhône-Alpes
Nous espérons que ce document saura vous renseigner plus efficacement sur les rôles et les missions de chacun de ces acteurs
L’équipe Ayming
Centre International de Recherche sur le Cancer -
CIRC
innovation et recherche)*
Clermont Auvergne Innovation
EZUS*
CHU Estaing
4
Groupe Cancer Clermont Auvergne
recherche clinique et de l'innovation)
I-CARE
ITMO Cancer/Aviesan
Linksium
LYSARC
Alpes
PRESAGE
Pulsalys
Cancéropôle Est
Cancéropôle PACA
*En raison de l’absence de réponse à nos sollicitations, les informations figurant dans ces fiches proviennent exclusivement de données en accès libre
Calym
Accélérer l’innovation et son transfert dans le domaine du lymphome
6
Centre Hospitalier Lyon Sud Bâtiment CENS-ELI Chemin du Grand Revoyet 69495 Pierre-Bénite
www.calym.org
Contacts
Type de structure : Institut Carnot Périmètre : national Tutelles : INSERM, CNRS, Universités (Lyon1, Rouen,
Montpellier, Rennes, Angers, Nantes, Paris Sud,
Toulouse III, Limoges, Paris Est Créteil, Aix Marseille),
Institut Paoli-Calmettes, Gustave Roussy, Centre Léon
Bérard, Hospices Civils de Lyon, EFS Spécialités : lymphomes Date de création : 2011 Budget de fonctionnement 2017 : 33,5 M€
Données clés
Gouvernance
Description
Historique : Labellisé en 2011 institut Carnot par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, CALYM est un consortium qui regroupe 20 entités de recherche préclinique et clinique multidisciplinaires et complémentaires de scientifiques, enseignants-chercheurs, médecins et professionnels de la recherche clinique dans le domaine exclusif du lymphome : 2 associations de recherche à but non lucratif :
The Lymphoma Study Association (LYSA), groupe coopérateur leader international de la recherche sur le lymphome The Lymphoma Academic Research Organisation (LYSARC), plus grande structure académique européenne dédiée aux opérations cliniques dans le domaine du lymphome
18 équipes de recherche publique d’excellence, réparties dans des universités et hôpitaux à travers la France, conduisant des recherches sur le lymphome
Missions principales : Accélérer l’innovation et son transfert dans le domaine du lymphome à travers un renforcement du partenariat public-privé et une offre R&D unique dans le domaine du lymphome : de l’identification de nouvelles cibles biologiques aux études
cliniques d’enregistrement de médicaments CALYM apporte une réponse aux besoins des entreprises pharmaceutiques, de biotechnologie, du diagnostic in vitro et de l’imagerie pour :
développer de nouvelles molécules précliniques améliorer le diagnostic, guider la décision thérapeutique et prédire la réponse tumorale accélérer la recherche translationnelle accélérer le développement et l’accès au marché de candidats médicaments
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Institut Carnot CALYM - Description L'Institut Carnot spécialisé dans le lymphome
Institut Carnot CALYM - Modèle économique L'Institut Carnot spécialisé dans le lymphome
7
Activités
Structuration de sa stratégie R&D interne sur quatre piliers : 1. Recherche et validation de nouvelles cibles biologiques et de
modèles in vitro et in vivo de lymphomes 2. Identification, validation, protection et licensing de
biomarqueurs sanguins ou tissulaires 3. Monitoring précoce d’activité (marqueurs
pharmacodynamiques précoces, ADN circulant, immuno-
monitoring) 4. Optimisation et exploitation des outils, processus et
plateformes en lien avec la recherche clinique Networking
Propositions de service [PS1] Aide au positionnement de la RDI dans les lymphomes
incluant la recherche préclinique, translationnelle et clinique
(phases 1 à 4) [PS2] Aide au financement de la RDI [PS3] Coordination des acteurs académiques/cliniques impliqués
dans la RDI dans le lymphome [PS4] Animation scientifique du réseau
Bénéficiaires
[PS1] Industries pharmaceutiques françaises et internationales,
de la startup aux grandes entreprises [PS2] Laboratoires publics et/ou privés [PS3] Entités du consortium, autres équipes académiques,
tutelles, agences nationales [PS4] Entités du consortium
Ressources Humaines : 246 ETP dont 11 dépendant du CALYM Financières : budget moyen autour de 35 M€ Matérielles :
Collections biologiques et modèles innovants Plateformes d’excellence : OMICS, Microscopie, Analyse et tri
cellulaire, Immuno-monitoring & immunophénotypage, Plateformes de qualité clinique et Bioinformatique
Partenaires Partenaires financiers et associations de patients : Fondation ARC, INCA,
Cancéropôles, Associations (France Lymphome Espoir) FINDMED (filière santé Carnot) Partenariat de recherche et clients
Centre de Recherche en
Cancérologie de Lyon
Soutenir le développement d’une recherche translationnelle forte pour permettre aux patients de bénéficier le plus rapidement possible des avancées de la recherche fondamentale
CRCL - Description L'institut de recherche en cancérologie de Lyon
9
labellisée Périmètre : régional et visibilité nationale en
développement Tutelles : INSERM, CNRS, université Claude
Bernard et Centre Léon Bérard Spécialités : large spectre de recherche, orienté
biologie du cancer et plasticité Date de création : Janvier 2011 Sources de financement : publics
principalement (dotations et appels d’offres)
Données clés
5 conseils/comités : Conseil de Direction & Comité stratégique Conseil de centre Conseil de Direction opérationnelle Conseil scientifique International
Julien MARIE / Pierre SAINTIGNY Direction du département échappement tumoral, résistance et immunité
Jean-Jacques DIAZ / Véronique MAGUER-SATTA Direction du département Initiation du cancer et identité de la cellule tumorale
Description
Historique : Le CRCL a ouvert ses portes en janvier 2011 et ses missions ont été renouvelées par les instances nationales Inserm, CNRS et UCBL pour la période 2016-2020. La création du CRCL a constitué un des éléments fondateurs de la mise en place de deux nouvelles structures de recherche en cancérologie, sur le site de Lyon-Est, en réponse à deux appels d’offres nationaux : le Laboratoire d’Excellence “DEVweCAN” et le LYriCAN. Un nouveau projet d'organisation est actuellement présenté par le CRCL à l'occasion de son évaluation par le Haut Conseil de l'Evaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur pour le renouvellement de l'unité durant la période 2021-2025.
Missions principales :
Objectif majeur : soutenir le développement d’une recherche translationnelle forte pour permettre aux patients de bénéficier le plus rapidement possible des avancées de la recherche fondamentale. Accroître la reconnaissance internationale et l’attractivité du site. Faciliter le transfert des connaissances vers la clinique et l’industrie. Développer l’enseignement et la formation. Le transfert de savoirs est rendu possible grâce à la forte implication des médecins cliniciens et pathologistes du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon au sein des équipes scientifiques, pour créer ainsi un vrai continuum entre la
recherche fondamentale et les applications cliniques.
Labellisation :
BUREAU
OPERATIONNEL
• Hospices Civils de Lyon (Partenaire)
Direction du CRCL Cheney B - Centre Léon Bérard 28 rue Laennec 69008 Lyon Cedex 08
http://www.crcl.fr/
Contacts
CRCL - Modèle économique L'institut de recherche en cancérologie de Lyon
10
Activités
Enseignement Prestations pour tiers via plateforme Partenariat avec Biotech et sociétés pharmacologiques Recherches
1/des mécanismes cellulaires et moléculaires à l’origine de
la progression tumorale dans l’objectif d’identifier de
nouvelles cibles thérapeutiques contre le cancer 2/ des premiers signaux de transformation pour favoriser
une détection précoce et prévenir la progression tumorale
Propositions de service
[PS1] : Offre de formation (seul master d’oncologie en France,
60 étudiants M1/M2) [PS2] : Expertise scientifique à destination d’entreprises et
partenaires industriels : POC préclinique, etc. [PS3] : Participation à des projets collaboratifs avec des
industriels [PS4] : valorisation des connaissances avec création de spin off
Bénéficiaires
entreprises [PS3] Laboratoires de recherche
Ressources 24 équipes de recherche, abritant 480 personnes dont 138 chercheurs
et enseignants-chercheurs et 2 départements. Plateformes pour le partage d’équipements de pointe (pathologie et
cytologie, analyse moléculaire et modèles précliniques) Soutiens financiers, suite à l’évaluation de leurs projets, des
associations ou fondations caritatives (ex: Fondation ARC, Ligue Nationale contre le Cancer, Fondation Synergie Lyon Cancer, …), d'agences nationales de financement (INCa, ANR, ANRS), du Cancéropôle CLARA ou du pôle de compétitivité LyonBiopôle, des programmes d’investissement d’avenir ou encore de partenaires industriels ou de l'Europe. Le CRCL est fortement soutenu par les actions de collecte de fonds mises en œuvre par le Centre Léon Bérard
Partenaires
Cancer
Promouvoir la collaboration internationale en matière de recherche sur le cancer
Centre international de Recherche sur le Cancer - Description L'institut de recherche international de recherche sur le cancer de l'OMS
12
https://www.iarc.fr
Contacts
Type de structure : institut de recherche Périmètre : international Date de création : 1965 Tutelle : Organisation mondiale de la santé des
Nations unies Spécialités : prévention des cancers Budget de fonctionnement 2019 : 22 M€ Sources de financement : contributions
statutaires de ses Etats participants, subventions,
dons d’organismes et de particuliers
Données clés
Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus Directeur général de l’OMS
Gouvernance
Description
Historique :
Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) est le fruit d’une initiative lancée par un groupe de personnalités publiques françaises, qui a réussi à persuader le Président de Gaulle à adopter un projet visant à alléger le fardeau croissant du cancer pour l’humanité. Le projet a rapidement gagné en puissance, et le CIRC a été créé le 20 mai 1965, par une résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé, comme l’agence spécialisée de l’Organisation mondiale de la Santé pour le cancer. Le bâtiment du siège du Centre lui a été fourni par son pays et sa ville d’accueil à Lyon, en France. Le CIRC dispose de son propre Conseil de Direction et, fin 1965, les premiers membres en étaient la République fédérale d’Allemagne, les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Italie et le Royaume-Uni. Aujourd’hui, les Etats participants du CIRC sont au nombre de 26. Au cours des 50 dernières années, le CIRC a mené des recherches dans le monde entier et aidé des milliers de chercheurs sur le cancer de pays en développement à perfectionner leurs compétences grâce à des bourses d’études, des cours et des projets en collaboration.
Missions principales :
L’objectif du CIRC est de promouvoir la collaboration internationale dans la recherche sur le cancer. Le centre est interdisciplinaire, et réunit des compétences dans les disciplines de laboratoire, en épidémiologie et en biostatistique pour
identifier les causes du cancer, qui permettront d’adopter des mesures préventives afin de réduire le fardeau et les souffrances liés à la maladie. Une caractéristique importante du CIRC est son expertise dans la coordination de la recherche
entre différents pays et différentes organisations : son rôle indépendant, en tant qu’organisation internationale, favorise cette activité. Le Centre porte un intérêt particulier à la conduite de recherches dans des pays à ressources faibles et
moyennes par le biais de partenariats et de collaborations avec les chercheurs de ces régions. Le CIRC réalise des recherches indépendantes de qualité reconnues des chercheurs, des gouvernements et du grand public. Il produit et diffuse auprès de la communauté internationale des documents de référence faisant autorité sur le
cancer. Former les chercheurs de demain sur le cancer est au cœur de sa mission, grâce à un programme de bourses d’études et de cours intégré à ses activités. Le CIRC produit les données indispensables au développement des politiques et
des directives, tant par l’OMS que par les gouvernements, et soutient la mise en œuvre de programmes nationaux efficaces de prévention et de lutte contre le cancer.
CONSEIL DE DIRECTION
Dr M. Melbye Président
Dr S.M. Robbins Vice-Président
Dr Janne Pitkäniemi Vice-Président
Centre international de Recherche sur le Cancer - Modèle économique L'institut de recherche international de recherche sur le cancer de l'OMS
13
Activités
Réalisation de recherches sur la prévalence et l’incidence du
cancer dans le monde, production de documents de références
et création d’importantes bases de données mondiales sur le
cancer Projets de recherche collaboratifs contribuant au développement
d’infrastructures et de compétences locales dans les régions en
développement Soutien auprès de l’OMS pour le lancement des programmes
nationaux de lutte contre le cancer et apport d’expertise pour
évaluer leur efficacité et les freins à leur succès.
Propositions de service
[PS1] Coordonner des études internationales tant sur les causes
du cancer, que sur les mécanismes de la cancérogenèse et les
stratégies de prévention, en s’attachant plus particulièrement à
promouvoir la recherche dans les régions du monde où elle fait
défaut. [PS2] Mise à disposition d’une bio banque et aide à l’élaboration
de normes internationales pour les bio banques [PS3] Formation des chercheurs et attribution de bourses [PS4] Campagne de dépistage et vaccination
Bénéficiaires
grand public [PS4] Grand public
Ressources
Humaines : 320 personnes venant de plus de 50 pays différents. Financières : budget de 22 M€ (850 k€ en moyenne financé par
an et par pays)
Centre Jean Perrin
Prendre en charge les personnes atteintes de cancer de manière globale, de la prévention, le dépistage et le diagnostic des cancers jusqu'au traitement, à la surveillance prolongée des résultats thérapeutiques, l'éducation sanitaire et l'action sociale.
Centre Jean Perrin - Description Le centre de lutte contre le cancer d'Auvergne
15
https://www.cjp.fr/
Contacts
d’Intérêt Collectif (ESPIC) Périmètre : national, régional, Grenoble, etc. Tutelles : ARS + INSERM sur la recherche +
université Spécialités : lymphomes, immune, etc. Date de création : 1973 Budget de fonctionnement 2018 : 83,8 M€
Données clés
Gouvernance
Description
Historique : Le Centre de Lutte contre le Cancer d'Auvergne est le dernier des 18 centres français CLCC, répartis sur 20 sites, à avoir été créé. Il s’agit de l’Œuvre du doyen Gaston Meyniel qui l'a fondé et dirigé jusqu'en 1991, le centre a été ouvert en 1973.
Missions principales : Le centre a pour vocation la prise en charge globale des personnes atteintes de cancer et dans ce cadre, ses missions principales sont la prévention, le dépistage, le diagnostic et le traitement des cancers ainsi que la surveillance prolongée
des résultats thérapeutiques, l'éducation sanitaire et l'action sociale. Il participe également aux missions d'enseignement et de recherche en liaison avec le Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Enfin, son action se situe au sein d'une collaboration entre les établissements hospitaliers publics et privés de la région, concrétisée par un réseau de soins de cancérologie (le réseau Oncauvergne).
DIRECTION
Organisation Voir organigramme page suivante
Frédérique PENAULT LLORCA Directrice Générale
Centre Jean Perrin – Organigramme général Le centre de lutte contre le cancer d'Auvergne
16
Centre Jean Perrin - Modèle économique Le centre de lutte contre le cancer d'Auvergne
17
radiothérapie, oncologie médicale, imagerie, pharmacie Innovation : imagerie, radiothérapie, chirurgie, oncologie médicale,
laboratoire de biologie médicale, pharmacie, anesthésie,
réanimation Recherche et enseignement : enseignement université, recherche
clinique, recherche translationnelle et équipes labellisées, unité
INSERM, projet ERTICA, essais thérapeutiques
Propositions de service [PS1] : soins et prise en charge du patient atteint de cancer [PS2] : recherche en oncologie [PS3] : formation
Bénéficiaires
industrie pharmaceutique, laboratoires de recherche publics,
patients [PS3] : Personnel de santé, étudiants
Ressources Humaines : 120 médecins au centre
Financières (dont budget et structure de coûts) : 80 millions
d’euros environ. 66 % T2A et le reste des financements et autres
recettes (dons et legs)
Centre Léon Bérard
Le centre hospitalier spécialisé dans la lutte contre le Cancer de Lyon
Centre Léon Bérard - Description La recherche et l'enseignement en cancérologie au service de la prise en charge des patients et des soins
19
https://www.centreleonberard.fr/
Contacts
de soins privé d'intérêt collectif Périmètre : national, régional, Grenoble, etc. Tutelles : ministère de la Santé, MESRI, INCa,
DGOS, ARS, INSERM, CNRS, Université Claude
Bernard Lyon I Spécialités : lymphomes, immune, etc. Date de création : 1923 Budget de fonctionnement 2018 : N/A Sources de financement : N/A
Données clés
Cécile MARINI Secrétaire générale
Dr Philippe ZROUNBA Adjoint du directeur général pour les affaires médicales
Gouvernance
Sophie BEAUPÈRE Coordinatrice des dossiers stratégiques
Dr David PÉROL Directeur de la recherche clinique
Damien SEBILEAU Directeur général adjoint
Description
Historique : Le centre a été inauguré en Novembre 1923 par le professeur Léon Bérard. Il s’agissait alors du deuxième centre anticancéreux français et il disposait de 60 lits. Grâce à l’association lyonnaise de lutte contre le cancer, le centre va bénéficier de l’une des premières dotations importantes de radium. Les patients affluent et le centre de l’Hôtel-Dieu devient vite trop petit et un nouveau centre pouvant accueillir 300 malades est alors monté avec le professeur Paul Santy. Le CLB est implanté sur le site de Grange-Blanche depuis 1958.
Missions principales : Le Centre Léon Bérard est un hôpital spécialisé en cancérologie. Il est en charge de 3 missions : Mission de soins pour tous : prévention, dépistage et prise en charge Mission d'enseignement Mission de recherche
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Pr Patrick MEHLEN Directeur de la recherche fondamentale et directeur de la recherche de transfert et de l'innovation
M. Pascal Mailhos, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône. Président du Conseil d’administration
Centre Léon Bérard - Modèle économique La recherche et l'enseignement en cancérologie au service de la prise en charge des patients et des soins
20
Activités
Mission de soins en cancérologie : prise en charge et prévention Recherche fondamentale via le CRLC abrité dans le CLB Recherche translationnelle Recherche clinique Enseignement et formation
Propositions de service
[PS1] : accueil et prise en charge de patient [PS2] : formation (DU, DIU…) avec l’institut de formation du CLB
Bénéficiaires
Patients avec une prise en charge d’excellence et l’accès à
l’innovation Etudiants et personnel soignant Chercheurs
Ressources
Humaines : 1 781 salariés au 31/12/18 Financières en 2018 : voir ci-dessous Matérielles (gros équipements) :
L’un des plus grands centres de radiothérapie de France 3 plateaux techniques (biopathologie, imagerie et médecine
nucléaire) 3 blocs (opérationnel, curiethérapie, interventionnel)
Partenaires
CESIM Croix-Rouge
Prendre en charge les personnes atteintes de cancer de manière globale, de la prévention, le dépistage et le diagnostic des cancers jusqu'au traitement, à la surveillance prolongée des résultats thérapeutiques, l'éducation sanitaire et l'action sociale.
CESIM Croix-Rouge - Description L’institut de formation Croix-Rouge en Auvergne-Rhône-Alpes
22
https://irfss-auvergne-rhone-alpes.croix-rouge.fr/CESIM
Contacts
Type de structure : centre de formation Périmètre : national Tutelles : Conseil régional et ARS Spécialités : simulation de soin (urgence,
réanimation et psychiatrie) Date de création : 2015 Budget de fonctionnement 2019 : N/A Sources de financement : Recettes des
formations, dons, région AURA pour le financement
du matériel
Données clésGouvernance
Mohamed Abdirahman
Description
Historique :
L’IRFSS Rhône-Alpes, grâce au soutien financier de l’Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes, a inauguré à l’automne 2015 à Saint-Etienne le Centre d’Enseignement par la SIMulation (CESIM). Cette solution pédagogique répond aux nouvelles exigences des formations sanitaires et offre des perspectives d’apprentissage innovantes pour les professionnels de santé et apprenants et vise l’acquisition ou l’actualisation de compétences techniques ou non techniques. Il s’agit d’une méthode d’apprentissage moderne pour préparer au mieux les professionnels ou futurs professionnels de santé dans l’exercice de leur fonction. Ils se composent de deux régies équipées de systèmes audiovisuels permettant l’enregistrement et le visionnage des séquences de simulation, grâce à des caméras contrôlables à distance ainsi que des logiciels d’analyse vidéo, de deux salles de simulation modulables permettant de reproduire des environnements au plus proche du réel (chambre de patient, salle de consultation, salle de déchoquage etc.). et de deux salles de débriefing dotées d’écran pour visionner à distance les scènes simulées. Le CESIM est constitué d’une équipe de formateurs formés à la simulation en santé, encadrés par un responsable pédagogique instructeur en simulation médicale. Des vacataires professionnels de terrain interviennent en soutien à l’équipe, suivant les thématiques des formations dispensées : la simulation procédurale, qui consiste à répéter des gestes et techniques de soin sous la supervision de formateurs. Un temps est consacré au retour d’expérience par la rétroaction la simulation pleine échelle, qui plonge l’apprenant dans une situation professionnelle reconstituée, au plus proche de la réalité. Elle vise à permettre à l’apprenant d’apprendre et de découvrir grâce au vécu expérientiel.
Missions principales :
Ce centre permet de former des professionnels de santé au plus près du réel, au moyen de mannequins « haute fidélité » jouant le rôle du patient. Ils sont accompagnés de lits médicalisés et de l’ensemble du matériel médical pouvant être
présent (lève malade, fauteuil roulant, brancard ...) La simulation dans une situation professionnelle reconstituée, permet l’apprentissage dans un contexte sécurisé (droit à l’erreur, pas de risque pour le patient) dans le respect du principe éthique « jamais la première fois sur le patient ». Utilisée principalement auprès des étudiants infirmiers et aides-soignants, la simulation remporte un vif succès auprès des apprenants. Le CESIM poursuit l’objectif de proposer la simulation à un public plus large, allant des apprenants aux formateurs, en passant par les professionnels de santé.
BUREAU
CESIM Croix-Rouge - Modèle économique L’institut de formation Croix-Rouge en Auvergne-Rhône-Alpes
23
Activités
méthode et formation au sein d’un réseau d’universités
européennes Développement d’outils de simulation
Propositions de service
Former les professionnels de la santé et les apprenants à
l’acquisition ou à l’actualisation de nouvelles compétences
techniques ou non techniques grâce à la simulation en
environnement au plus proche du réel.
Bénéficiaires
élèves aides-soignants…
Humaines : 1 directeur, 1 responsable pédagogique, 1 ETP dédié
à l’administratif et au commerce, 30 formateurs Financières : 95% du budget vient des recettes de formation et
5% des dons matériels, pas de salaire pour le directeur et le
responsable pédagogique Matérielles : laboratoires équipés de mannequins haute,
moyenne et basse fidélité jouant le rôle du patient, lits
médicalisés et matériel médical (lève malade, fauteuil roulant,
brancard ...)
Partenaires
Chaire de recherche Hygée
Développer une ingénierie de prévention des cancers et porter une dynamique inter-régionale de promotion de la recherche en prévention
Chaire de recherche Hygée - Description Le centre de recherche, de formation et de prévention des cancers de la région Rhône-Alpes Auvergne
25
Faculté de Médecine, Centre Hygée, 10, rue de la Marandière 42270 St Priest en Jarez
https://portail-public.fr/sante/centre-hygee-formation-et- depistage-contre-le-cancer/
Contacts
Type de structure : chaire de recherche Périmètre : international Spécialités : formation et prévention des cancers Date de création : 2014 Budget de fonctionnement 2018 : N/A Sources de financement : appels à projet et
contrats privé
Données clésGouvernance
Description
Historique :
Février 2004 : Etude d’un projet de création d’un centre de ressources pour la prévention des cancers adossé à l’institut de cancérologie de la Loire à Saint-Etienne Aout 2004 – Mars 2005 : Sélection du projet « Centre Hygée » comme plateforme du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes par le conseil scientifique international du Cancéropôle Fin 200 7: Accord de financement par les collectivités locales (Région Rhône-Alpes, Conseil général de la Loire, Saint-Etienne Métropole) et décision de portage de la maitrise d’œuvre par Saint-Etienne Métropole 2010 : Création du fonds de dotation « club entreprises citoyennes » pour financer le parcours exposition 2013 : Emménagement dans le bâtiment et équipement de Hygée Lab’1 et accueil des premiers patients pour les programmes d’éducation thérapeutique 2014 : Début du fonctionnement de l’ensemble du centre Hygée et accueil des collégiens et entreprises 2015 : Labellisé “Living Lab” 2020 : Le centre Hygée est renommé chaire de recherche Hygée
Missions principales :
Prévention des cancers en région Rhône-Alpes Auvergne, organisé en 2 secteurs: Le « Living Lab », consacré à la recherche en prévention primaire. Au moyen d’un parcours pédagogique reposant sur des techniques interactives, ce Living Lab cherche à augmenter le niveau d’ « Health Literacy » ou litteracie en santé pour
utiliser le terme québécois, dont le champ de recherche est très vaste mais prometteur. Une équipe de chercheurs qui conduit des programmes de recherche interventionnelle, allant de l’évaluation de l’efficience des interventions à des études d’implémentation ou de réplication. Multicentrique et portant sur des centaines ou
des milliers de personnes, ces études permettent d’identifier des interventions dites « evidence-based » qui pourront être utilisées par la suite en routine. Le champ de la recherche porte également sur le système et les services de santé et
sur la problématique de l’évolution du rôle du patient dans ce système.
BUREAU
OPERATIONNEL
Chaire de recherche Hygée - Modèle économique Le centre de recherche, de formation et de prévention des cancers de la région Rhône-Alpes Auvergne
26
Activités
Parcours interactif et ateliers (sous forme de living Lab) pour
l'information, la prévention et l'éducation sur les cancers Projets de recherche en santé publique: développement de
programmes et mise en place d’outils au service des acteurs de
la prévention Projets ponctuels tel que le développement d’un Serious Game
sur le tabac, en partenariat avec l’entreprise Domino pour un
public jeune et un public fumeur
Propositions de service
prévention
Bénéficiaires
Visiteurs du Living Lab: élèves d’établissements scolaires et
salariés d’entreprise Acteurs terrain menant des actions de prévention : centres de
soins, associations (Ligue contre le cancer,…) et éducation
nationale (Université de Clermont Ferrand, …)
Ressources
Partenaires
CHU de Saint- Etienne
Développer et promouvoir la recherche et l’innovation en santé sur le territoire Rhône-Alpes Ouest, directement auprès des patients
CHU de Saint-Etienne, Direction des affaires cliniques, innovation et recherche - Description* Développer et promouvoir la recherche et l’innovation en santé sur le territoire Rhône-Alpes Ouest
28
http://www.chu-st-etienne.fr/
Contacts
Type de structure : CHU Périmètre : régional Tutelles : ARS… Spécialités : toutes Budget 2019: 539 M€
Données clésGouvernance
M. Julien TAVERNIER Attaché d'Administration Hospitalière
Description
Historique : Le CHU de Saint-Étienne est l’établissement de recours et de référence pour le territoire Rhône-Alpes Ouest et au-delà. Outre le soin et l’enseignement, il a pour mission le développement et la promotion de la recherche et de l’innovation en santé, directement auprès des patients. Cette mission propre aux établissements hospitalo-universitaires est structurée en quatre axes hospitalo-universitaires qui fédèrent les différentes équipes de recherche du campus Santé Innovations : • Axe 1 : neuro-ostéo-locomoteur • Axe 2 : cardio-vasculaire et hémostase • Axe 3 : immunologie infectiologie-greffe • Axe 4 : cancérologie
Missions principales des commissions et structures œuvrant pour la recherche Clinique (pour exemple) : Commission pré-DRCI : Auditionner, à un stade précoce, les porteurs de projet Commission scientifique de la DRCI : examen de protocole, sélection de projets lors des appels d’offre locaux (AOL) et aide à l’amélioration des projets soumis aux appels d’offre de la DGOS (PHRC, PHRIP, PREPS, etc.). Unité de Recherche Clinique Innovation et Pharmacologie : impliquée dans les activités technico-réglementaires et assure également le soutien méthodologique, la formation et l’encadrement du personnel recherche du
CHU DAMR - Direction des Affaires Médicales et de la Recherche : Validation de la promotion des études, mise en place d’une politique cohérente pour développer la recherche clinique à promotion institutionnelle de
l'établissement et appui technico-réglementaire, négociation des conventions dans le cadre des protocoles de recherche à promotion industrielle ou académique, suivi de la cohérence de l'ensemble des structures de
recherche ou de soutien à la recherche des sites hospitaliers, mise en place et participation active à la politique de recherche de l'établissement de santé, Gestion financière et administrative des projets, suivi des
indicateurs SIGAPS/SIGREC, gestion des innovations (brevets, transferts, etc...) Centre d’Investigation Clinique - Epidémiologie Clinique n°1408 : gestion des essais acceptés par son comité technique, prioritairement les études en adéquation avec les axes de recherche définis par son comité de
pilotage. Bureau recherche : comité spécifique au CHU de Saint-Étienne. Il se réunit six fois par an environ afin de réfléchir et proposer des solutions aux problématiques opérationnelles de la recherche au sein de l’établissement
Organisation de la recherche clinique
Direction des Affaires Médicales et de la Recherche - DAMR
Comité de Protection des Personnes - Sud-Est 1
Commission pré-DRCI Commission scientifique de la DRCI Unité de Recherche Clinique Innovation et Pharmacologie - URCIP
Secteur recherche de la DAMR CIC-EC 1408 Bureau recherche
Comité de la Recherche Biomédicale et de Santé Publique
Commission recherche de Terre d’Éthique
*En raison de l’absence de réponse à nos sollicitations, les informations figurant dans cette fiche proviennent exclusivement de données en accès libre
Direction des affaires cliniques, innovation et recherche du CHU de Saint-Etienne – Modèle économique* Développer et promouvoir la recherche et l’innovation en santé sur le territoire Rhône-Alpes Ouest
29
Activités
Prise en charge des patients Recherche clinique : aide à la structuration, conduite de projets Formation
Propositions de service
[PS1] : formation [PS2] : aide au montage de dossier de financement [PS3] : offre de soin [PS4] : gestion des études cliniques promues par des industriels
Bénéficiaires
[PS1] Etudiants et personnel de santé [PS2] Equipes de recherche [PS3] Patients [PS4] Industries
Ressources 3 sites hospitaliers, 60 services hospitaliers, 14 pôles d’activité médicale et
près de
7 500 professionnels Financements de la recherche clinique :
Ministère chargé de la Santé ou l’INCA (cancérologie), Appel d’Offre Local (AOL) du CHU de Saint-Étienne, Promus par le CHU de Saint-Étienne, Industrie pharmaceutique ou biotechnologique (dont contrats
uniques), Emanant d’autres centres hospitaliers, centres de lutte contre le
cancer etc...,
Partenaires
*En raison de l’absence de réponse à nos sollicitations, les informations figurant dans cette fiche proviennent exclusivement de données en accès libre
Clermont Auvergne Innovation
Valoriser les technologies de l’université Clermont Auvergne & Associés, accélérer le transfert et l'innovation technologique public/privé et incuber les startup du plateau clermontois
Clermont Auvergne Innovation - Description La cellule de valorisation technologique du plateau clermontois
31
Hôtel d’Entreprises, Bâtiment CRBC – TSA 50400 28, place Henri Dunant 63001 Clermont-Ferrand cedex 1
https://clermontauvergneinnovation.fr/
Contacts
Type de structure : SAS Périmètre : plateau clermontois Tutelles : Université Clermont Auvergne et BPI
(65/35 %) Spécialités : Généraliste Date de création : T4 2019 Budget de fonctionnement 2019 : 400 k€ Sources de financement : Université
Clermont-Auvergne, BPI
Données clés
Solène Vallin Responsable Innovation
Gouvernance
Description
Historique : Estimant que la SATT Grand Centre couvrait un territoire trop vaste, l’Etat a décidé de la réorganiser en redistribuant certains secteurs géographiques de son périmètre d’intervention. Ainsi, au dernier trimestre 2019, l’Université Clermont Auvergne & Associés (UCAA) a créé la filiale Clermont Auvergne Innovation (SAS) en reprenant les compétences en transfert et en valorisation technologique de la SATT Grand Centre du plateau clermontois.
Sa lettre de mission est de replacer le développement des partenariats avec le monde socio-économique au cœur de sa stratégie d’innovation et de valorisation, en assurant le rôle d’interface entre les laboratoires de recherche de l’université avec les entreprises, en simplifiant et en accélérant les processus de collaboration. Clermont Auvergne Innovation est une expérimentation complémentaire aux SATT (qui s’inscrit également dans le Plan d’Investissement d’Avenir) car ses services se déclinent en trois propositions principales : la valorisation/le transfert technologique et la gestion de la PI (mission première des SATT), l’incubation de startup grâce à l’incubateur BUSI (qui se calquera à terme sur le modèle économique des SATT Pulsalys et Linksium) et la mise en relation entre les laboratoires de recherche académique et les acteurs socio-économiques (servant à ce titre de « service marketing » de l’université Clermont-Auvergne)
Missions principales : Les enseignants-chercheurs, entrepreneurs et entreprises disposent à travers Clermont Auvergne Innovation d’un interlocuteur privilégié pour l’accompagnement de leurs projets innovants afin de : favoriser les innovations issues des laboratoires de la recherche publique et protéger leurs inventions, partager le risque technologique et financier relatif aux projets codéveloppés avec une entreprise, dynamiser le transfert technologique, participer à l’éclosion d’entreprises innovantes, notamment Deeptech, et à leur accompagnement, promouvoir les équipements de pointe et expertises de haut niveau de la communauté scientifique, construire des actifs structurants à partir des compétences des laboratoires et les valoriser en direction du monde socio-économique.
CONSEIL D’ADMINISTRATION
32
Activités
Scouting de projets, technologies et partenaires Evènementiel et communication Projets numériques (site internet, développement d’outils) Evaluation de projets RDI Conseils Etudes
Propositions de service
[PS1] : Détection et protection des résultats de recherche Investissement dans la maturation des travaux de recherche Collaboration avec une entreprise Accompagnement sur la création de start-up
[PS2] : Co-développement d’innovations avec un laboratoire Exploitation de technologies de rupture (Deeptech) Accès à des compétences académiques de haut niveau
[PS3] = [PS1] + [PS2]
[PS1] : Chercheurs [PS2] : Entreprises [PS3] : Entrepreneurs et créateurs d’entreprises innovantes
Ressources
Humaines : 20 pers. (dont 12 ETP métier) réparties en 3 pôles
spécialisés : Santé/sciences de la vie Science de l’ingénieur Transverse : SHS et numérique (pas de référent)
Financières : Capital : 1 M€ (Université Clermont Auvergne, BPI France,
Caisse des Dépôts et Consignations) PIA : 750 k€ (2019-2020) par le biais de l’ANR et BPI
Partenaires
13 groupes académiques européens spécialistes du lymphome engagés pour définir une stratégie, des standards diagnostiques et thérapeutiques communs et pour faciliter la recherche clinique et fondamentale européenne.
The European Lymphoma Institute - Description L’institut réunissant les meilleurs spécialistes européens dédié à la recherche, à la formation et à l’éducation sur le lymphome
34
Centre Hospitalier Lyon Sud Bâtiment CENS-ELI Bâtiment 2B 165 Che. Du Grand Revoyet 69310 Pierre-Bénite
www.eli.eu
Contacts
Type de structure : association à but non
lucratif Périmètre : européen Spécialité : lymphome Date de création : 2010 Budget de fonctionnement 2019 : ~ 860 k€ Sources de financement : institutionnels et
laboratoires
Gouvernance
Description
Historique : ELI est le fruit d’une approche innovante dont les réflexions ont abouti à la création du premier réseau d’échanges, de collaboration et de coordination européenne sur les lymphomes le 30 juin 2010. Cette collaboration transversale européenne doit permettre d’améliorer les connaissances, de partager les expériences réussies et d’offrir à tous les patients des soins d’une efficacité égale.
Missions principales : Développer la recherche clinique, faciliter la coopération entre la recherche académique et la recherche industrielle Contribuer au développement des compétences des professions dédiées au soin, des investigateurs, des chercheurs ou cliniciens tels que des professionnels concernés par le lymphome Ecouter, informer et assister les patients durant ou après leur maladie, à travers les associations de patients Informer les professionnels de santé
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Pr Bosly André (LYSA Belgique)
Pr Caballero Dolores (Univ. Salamanca, Espagne)
Pr Cavalli Franco (IOSI, Suisse)
Pr Bilbault Pascal (LYSARC, France)
Pr Dreyling Martin (Univ. München, Allemagne)
Pr Frederico Massimo (Univ. Modena, Italie)
Dr Gomes Da Silva Maria (Univ. Lisbon, Portugal)
Pr Kersten Marie-Josée (AMC, Pays-Bas)
Pr Kimby Eva (Karolinska Inst., Suède)
Pr Radford John (Univ. Manchester, UK)
Pr Salles Gilles Trésorier
Pr Walewski Jan (Warsaw, Pologne)
The European Lymphoma Institute - Modèle économique L’institut réunissant les meilleurs spécialistes européens dédié à la recherche, à la formation et à l’éducation sur le lymphome
35
Activités
réguliers sur des thèmes variés Formation pour apporter une connaissance homogène des
lymphomes et de leurs soins, à tous les niveaux d’intervention,
via la plateforme Lymphoma Hub (lancée en oct. 2013) et des
séances de formation nationales et internationales pour les
professionnels de santé Information pour améliorer la communication aux patients mais
également pour mieux comprendre leurs questions et besoins,
avec l’accueil dans ses locaux des associations de patients
Propositions de service
niveau européen Formation et information
Bénéficiaires
Lymphome, étudiants
Ressources
Humaines : 1 salariée (Claire Morin) Financières (dont budget et structure de coûts) :
Les collectivités locales (Grand Lyon, Région Rhône-Alpes, Conseil
Général du Rhône) ont inscrit ELI parmi les projets financés dans le
cadre de « Lyon Cité Campus ». ELI fait également partie des projets
stratégiques du cancéropôle Rhône-Alpes/Auvergne. Avec les
Hospices Civils de Lyon, ils mettent tout en œuvre pour que Lyon
accueille ELI en tant que centre intégrateur de compétences.
Partenaires
Lyon 1, Univ. De Lyon, HCL, Celgène, AstraZeneca, Roche,
Amgen Lancement de ELI : CLARA (subvention 2010-2014), Fondation
Bullukian.
EZUS
Valoriser les compétences scientifiques et médicales de l'Université Claude Bernard Lyon 1 et assurer la gestion administrative et financière des contrats de recherche
EZUS - Description* La cellule de valorisation des compétences scientifiques et médicales des enseignants-chercheurs de l’UCBL
37
43, Bd du 11 Novembre 1918 Bâtiment L'Atrium CS 22107 - 69616 Villeurbanne Cedex
http://www.ezusnet.fr
Contacts
Type de structure : SA Périmètre : national, régional, Grenoble, etc. Tutelles : Université Claude Bernard Lyon I Spécialités : Généraliste Date de création : 1990 Budget de fonctionnement 2018 : N/A Sources de financement : N/A
Données clésGouvernance
Description
Historique : Créée en 1990 à l'initiative de l'Université Claude Bernard Lyon 1, dont elle est la filiale, EZUS LYON est une société de Recherche & Développement à statut privé (SA). Interface active entre le monde socio-économique et les laboratoires universitaires, elle est un outil de valorisation des compétences scientifiques et médicales de l’université. En promouvant la recherche de l’Université et en fournissant à la communauté universitaire une solution globale d’accompagnement et de gestion administrative et financière de contrats de recherche & développement, EZUS LYON favorise les relations entre les laboratoires et les entreprises en quête de solutions technologiques et de compétences pour leurs projets innovants.
Missions principales : Valoriser les compétences scientifiques et médicales des équipes et des laboratoires de l'Université Claude Bernard Lyon 1. Assurer la gestion administrative et financière des contrats de recherche partenariale et/ou de prestations des enseignants-chercheurs
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Frédéric Fleury Président Université Claude Bernard Lyon
*En raison de l’absence de réponse à nos sollicitations, les informations figurant dans cette fiche proviennent exclusivement de données en accès libre
EZUS - Modèle économique* La cellule de valorisation des compétences scientifiques et médicales des enseignants-chercheurs de l’UCBL
38
Activités
N/A
Propositions de service [PS1] : Gestion administrative des contrats de recherche partenariale UCBL/entreprises du secteur privé : Elaboration des contrats public/privé (dont projets financés) Gestion du compte : paiements, facturation, encaissement,
recouvrement, suivi [PS2] : Contrat d’embauche de personnels dédiés Conseil et élaboration des contrats d’embauche du personnel engagé
dans les travaux de recherche publics Gestion administrative des contrats et salaires [PS3] : Sourcing de matériel de recherche Gestion administrative des achats [PS4] : Propriété Intellectuelle Exploitation des brevets déposés par l’UCBL Gestion des actifs de PI (coûts de dépôts, maintenance…)
Bénéficiaires
Ressources
Partenaires
*En raison de l’absence de réponse à nos sollicitations, les informations figurant dans cette fiche proviennent exclusivement de données en accès libre
Fédération d'oncologie & centre de cancérologie du
CHU Estaing
Coordonner et développer la recherche et la formation en soins pour améliorer la qualité de la prise en charge en cancérologie
Fédération d'oncologie & centre de cancérologie du CHU Estaing - Description Pole spécialités médicales et chirurgicales, Service thérapie cellulaire & hématologie clinique
40
https://www.chu-clermontferrand.fr/Internet/pages/presentation_service/service_153.aspx https://cancero.chu-clermontferrand.fr/Cancero/Pages/accueil.aspx
Service d’Hématologie Clinique 04 73 75 00 74 Secrétaire référente de pôle SMC 04 73 75 07 38
Contacts
Type de structure : CHU Périmètre : Auvergne + rayonnement des CHU Tutelles : ARS, Ministère de la santé, MESRI Spécialités : Oncohématologie, tumeurs
urologiques, tumeurs rares et sarcomes. Date de création : 2011 pour la fédération Sources de financement : N/A
Données clés
Responsables d’unité : Dr V. CACHEUX Dr C. CHABROT Dr C. CHALETEIX Dr B. DE RENZIS
Gouvernance
Christine Rougier Directrice Générale Adjointe
Description
Historique : Au sein du CHU, la Fédération de Cancérologie regroupe l’ensemble des services de spécialités ayant une activité de prise en charge des patients atteints de cancer. Ce projet institutionnel a été impulsé en octobre 2011 par la Gouvernance du CHU avec l’adhésion des services de soins pratiquant de la cancérologie. Le but n’est pas de créer un unique service de cancérologie mais plutôt de coordonner, au plan institutionnel, la prise en charge des patients atteints de pathologies cancéreuses, en aidant à la mise en place de règles de bonnes pratiques, de référentiels, conformément au Plan Cancer et en suivant les recommandations de l’Institut National du Cancer (INCa).
Missions principales du CHU et du service d’hématologie : Le Centre Hospitalier Universitaire de Clermont-Ferrand a cinq missions principales : soin, enseignement; recherche, formation et prévention Le service prend en charge les patients atteints de pathologies hématologiques bénignes et malignes (leucémies, lymphomes, myélome, hémophilie, greffe…)
Missions principales de la fédération de cancérologie : Coordination et développement des activités de soins et de la qualité de la prise en charge en cancérologie Amélioration de l’accompagnement, de l’écoute et du soutien des malades et de leur famille : mise en place d’un Comité patient Enseignement et recherche : Groupe Recherche Auvergnat en Cancérologie Clinique (GRACC) Renforcement de la démarche qualité et de la gestion des vigilances Position d’interlocuteur préférentiel de la Gouvernance et des instances du CHU
Service hématologie
Fédération d'oncologie & centre de cancérologie du CHU Estaing - Organigramme Pole spécialités médicales et chirurgicales, Service thérapie cellulaire & hématologie clinique
Presentation title runs here (go Insert > Header & Footer to edit this text)
41
42
Activités
Mission hospitalière de soins des patients Pédagogie dans le cadre universitaire (pour M. BAY :
responsabilité de l’enseignement en cancérologie et
hématologie avec attribution des thèmes) Activité de recherche fondamentale et appliquée réalisée dans le
cadre du rattachement à une unité de recherche avec une
équipe d’accueil.
Propositions de service
[PS1] : prise en charge des patients [PS2] : formation du personnel soignant [PS2] : participation à des programmes de recherche
Bénéficiaires
CHU et hôpitaux périphériques [PS1] : Patients pour une prise en charge au plus près de leur
domicile Etudiant par la formation et l’enseignement
Ressources
Humaines transverses : fédération de cancérologue Financières : les recettes sont liées à l’activité hospitalière, les
coûts de l’enseignement sont portés par l’université, enfin la
recherche est portée par des demandes de financement (L’ARC,
CLARA, et financements institutionnels et académiques) L’activité s’appuie sur les ressources des équipes, les plateaux
techniques et les soins supports.
Partenaires
sur le cancer
Soutenir la recherche en oncologie pour guérir 2 cancers sur 3 en 2025 grâce à la générosité de ses donateurs
Fondation ARC - Description La fondation pour la recherche sur le cancer reconnue d’utilité publique
44
https://www.fondation-arc.org/
Contacts
Type de structure : Fondation Périmètre : national Date de création : 2012 Budget de fonctionnement 2019 : 39,35M€ Sources de financement : Legs (49%), dons
(39,7%), autres produits liés à la générosité du
public (11%), autres produits et autres fonds privés
(0,3%)
Collège des membres de droit 4 ministres
Collège des personnalités qualifiées 4 personnes
Gouvernance
Description
Historique :
1962 : Création de l’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) 1966 : Reconnaissance d’utilité publique. L’ARC a eu pendant 50 ans pour missions le financement de la recherche sur le cancer et l’information sur les avancées des connaissances. Au fil des années, l’association est devenue un acteur
incontournable de la recherche en cancérologie française. Partie prenante du Plan cancer, l’ARC a travaillé toutes ces années en partenariat étroit avec les différents organismes publics impliqués dans la lutte contre la maladie. 1996 : Confrontée à d’importantes difficultés, l’ARC a opéré durant les années qui ont suivi, une reconstruction interne visant à refonder l’association pour permettre un fonctionnement irréprochable de la structure. 1999 : Adhésion de l’ARC au Comité de la Charte du don en confiance en 1999. L’ARC a depuis obtenu chaque année le renouvellement de son agrément. 2005 : Refondation de l’ARC reconnue lors d’un contrôle de la Cour des comptes. 2010 : Le Conseil d’administration décide de faire évoluer l’association en Fondation reconnue d’utilité publique avec un objectif intangible : permettre la réalisation de progrès décisifs et rapides dans la lutte contre le cancer par la recherche. 2012 : Evolution statutaire, l’ARC devient la Fondation ARC, donnant ainsi de nouveaux moyens au développement de la recherche de pointe en cancérologie.
Missions principales :
Reconnue d’utilité publique, la Fondation ARC est 100 % dédiée à la recherche sur le cancer. Son objectif : contribuer à guérir 2 cancers sur 3 en 2025. La Fondation ARC a pour mission de lutter contre le cancer par la recherche. Forte d’une expertise nationale et internationale de très haut niveau, elle met en œuvre une action scientifique déterminée visant à accroître les connaissances sur
tous les cancers, à favoriser l’innovation thérapeutique et à créer les conditions d’une recherche d’excellence. La Fondation ARC est un véritable catalyseur de la recherche et fédère ainsi les acteurs de la lutte contre le cancer en France et à l’international. La Fondation ARC œuvre également à informer le public sur les avancées de la recherche afin d’aider chacun à mieux prévenir, mieux prendre en charge et mieux comprendre la maladie.
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Membres d’honneur 2 personnes
Fondation ARC - Modèle économique La fondation pour la recherche sur le cancer reconnue d’utilité publique
45
Activités
Identifier, sélectionner, financer et accompagner des
programmes de recherche prometteurs. Informer le public sur les avancées de la recherche
Propositions de service
Favoriser l’innovation et accélérer la lutte contre la maladie pour
contribuer à guérir 2 cancers sur 3 à l’échéance 2025
Bénéficiaires
appels à projets
membres des conseils scientifiques) et 59 salariés Financières : 39,35M€ collectés
Partenaires
Fondation pour la Recherche Médicale
Soutenir la recherche fondamentale et clinique sur toutes les maladies et informer le public sur ses avancées
Fondation pour la Recherche Médicale - Description Le financeur de la recherche médicale sur toutes les maladies
47
https://www.frm.org/
Contacts
Type de structure : fondation Périmètre : national Spécialités : recherche médicale Date de création : 1947 Budget de fonctionnement 2019 : 68 k€ Sources de financement : dons
Données clés
Description
Historique :
Jean Bernard, l’un des pères de la médecine française moderne, Jean Hamburger, médecin et quelques autres grands chercheurs français lancent, en 1947, l’Association pour le développement de la recherche médicale française. Association modeste à ses débuts, elle devient en 1962 la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) et prend rapidement une dimension nationale. En 1965, elle est reconnue d’utilité publique.
Missions principales :
La mission que s’assigne la Fondation pour la Recherche Médicale est double : soutenir la recherche fondamentale et clinique sur toutes les maladies et informer le public sur ses avancées. Totalement indépendante elle tire ses ressources de la générosité de ses donateurs. La FRM est le premier financeur caritatif de la recherche médicale française sur toutes les pathologies
CONSEIL DE SURVEILLANCE
DIRECTOIRE
Fondation pour la Recherche Médicale - Modèle économique Le financeur de la recherche médicale sur toutes les maladies
48
Activités
[PS1] : Programmes de soutien à la recherche Partenariats au profit de la recherche biomédicale Organisation de rencontres entre chercheurs et donateurs
lors de la remise des Prix de la Fondation pour la Recherche
Médicale Accueil de 19 fondations sous son égide, dites fondations
abritées [PS2] :
Publication de la revue Recherche & Santé Information via newsletters Animation via réseaux sociaux
Propositions de service
appels à projets, évaluation et sélection, les projets les plus
prometteurs qui lui sont soumis par les chercheurs. [PS2] : Informer le grand public des progrès et des enjeux de la
recherche médicale.
d’enseignement supérieur (INSERM, CNRS, INRA, CEA,
Universités, grandes écoles, établissements de santé…) et
donateurs [PS2] : tout public
Humaines : 42 salariés, 150 bénévoles Financières :
Budget : 53,5 M€ issues de l’appel à la générosité du public,
4,2 M€ autres produits, 2,6 M€ mécénat et partenariat Frais de fonctionnement: 68 k€
Partenaires
Groupe Cancer Clermont Auvergne
Réunir l’ensemble des acteurs clermontois de la cancérologie au sein d’un même réseau
Groupe Cancer Clermont Auvergne - Description Le réseau des chercheurs en oncologie de la région Auvergne
50
Université Clermont Auvergne Faculté de Médecine 28, place Henri Dunant - BP 38 63001 Clermont-Ferrand
Aucun
Contacts
de statut juridique déposé) Périmètre : Plateau Clermontois et ex-région
Auvergne Tutelles : Université Clermont-Auvergne, CNRS,
INSERM, INRA, CHU de Clermont-Ferrand, Centre
Jean Perrin Spécialités : Cancérologie Date de création : Nov. 2019 Sources de financement : région AuRA,
université Clermont-Auvergne, CLARA
Données clés
Silvère Baron Coordinateur – R&D académique Par ailleurs : • Maître de conférences à l'Université Clermont-Auvergne • Group leader INSERM
Frédérique Penault-Llorca Coordinatrice – Recherche Clinique Par ailleurs : • Directrice Générale Centre Jean Perrin
Gouvernance
Description
Historique : Partant du constat que la région clermontoise dispose de fortes compétences en recherche académique et clinique en oncologie mais que les acteurs de ces deux mondes se connaissent peu, l’idée de créer le groupe Cancer Clermont Auvergne est né en 2019 grâce au programme “projets structurants” du CLARA. Ce réseau vise à réunir l’ensemble des acteurs clermontois (et plus tard de l’ensemble de l’ex-région Auvergne) de la cancérologie au sein d’une même organisation d’animation et de structuration. La 1ère Automnale, évènement sur une journée amené à devenir le rendez-vous annuel du Groupe Cancer Clermont Auvergne, s’est tenue le 02/12/2019 à l’UFR de Médecine et des professions paramédicales de Clermont-Ferrand, et a permis de réunir plus de 130 participants. Cet acte fondateur du groupe, sponsorisé par l’université Clermont-Auvergne, le CLARA et la région, s’est inscrit dans une volonté forte de dynamiser le réseau par une journée d’échanges marquant le début d’une nouvelle ère de coopération entre les scientifiques clermontois, de toutes disciplines confondues autour de la recherche sur le cancer. Même si pour l’heure, le groupe ne dispose pas de statut juridique propre, son plan stratégique est clairement défini pour les années à venir : augmenter la visibilité et le rayonnement de la R&D clermontoise et auvergnate en oncologie, mettre en réseau les acteurs qui compose le groupe et structurer la filière, animer, faire connaître et valoriser la science générée par les membres du groupe et enfin favoriser les collaborations public/privé à l’échelle régionale (grâce entre autres à l’aide au montage et à la coordination de programme de R&D collaborative)
Missions principales : Accroître la visibilité/lisibilité des forces liées à la cancérologie à Clermont-Ferrand et en ex-région Auvergne, avec notamment la création d’un site web pour rendre visible et cohérent l’ensemble des domaines de la cancérologie couvert par le
tissu local académique et clinique (non encore créé au moment de la rédaction de cette fiche signalétique, le 06/06/2020). Celui-ci permettra de mettre en avant une « vitrine » du savoir-faire et des compétences du site dans le domaine. Structurer un réseau collaboratif pour identifier localement des partenaires pour des réponses aux AAP et ainsi catalyser le travail collaboratif sur le site. Cette notion est particulièrement importante pour amplifier les collaborations entre les
structures académiques et cliniques déjà existantes. Dynamiser le réseau par une animation scientifique au travers de l’organisation des Automnales du Groupe Cancer Clermont Auvergne dédiées annuellement à la recherche en cancérologie en Auvergne permettant à chaque structure de
présenter ses derniers avancements ainsi que ses projets. Cette journée constitue un moment privilégié pour les échanges entre les différents acteurs. Coordonner les actions du réseau avec le reste de l’écosystème de l’oncologie en région AuRA.
CONSEIL D’ADMINISTRATION
CONSEIL SCIENTIFIQUE 20 membres issus de la recherche académique et de la recherche clinique (50/50 %)
Groupe Cancer Clermont Auvergne - Modèle économique Le réseau des chercheurs en oncologie de la région Auvergne
51
Activités
académique/recherche clinique) Animation scientifique Structuration du réseau de l’oncologie sur le territoire
clermontois et auvergnat
Propositions de service
En cours de conception et de déploiement : [PS1] : évènementiel [PS2] : aide au montage de dossier de financement [PS3] : mise en relation
Bénéficiaires
recherche clinique, entreprises (Startup, PME)
Ressources
Humaines : 2 personnes à temps partiel Locaux partagés avec les organismes de tutelle
Partenaires
Hospices Civils de Lyon
Piloter les projets de recherche développés par les HCL et de suivre l’ensemble des activités de recherche
Hospices Civils de Lyon, département de la recherche clinique et de l'innovation - Description Le pilote des projets de recherche des Hospices Civils de Lyon
53
Siège administratif 3, Quai des Célestins 69229 Lyon Cedex 02 - BP2251
https://www.chu-lyon.fr/fr/la-recherche-aux-hcl
Contacts
Type de structure : CHU Périmètre : métropole de Lyon jusqu’à
l’international (études cliniques) Tutelle : Agence Régionale de Santé Spécialités : toutes Date de création : 2006 (circulaire) Sources de financement : industriels,
Associations/Fondations, autres financements
HCL, autres
Données clés
La DIRCI fait partie du Pôle stratégie institutionnelle
Gouvernance
Description
Historique : Création du DRCI à l’initiative du Ministère de la Santé en 2006 (Circulaire DHOS/OPRC no2006-521) et confirmée en 2011 (Circulaire DGOS/PF4 no2011-329) pour : Nécessité d’avoir une meilleure connaissance des innovations émergentes et un suivi de leur diffusion Faciliter la prise de décision pour le choix des innovations technologiques à soutenir en élaborant des protocoles médico-économiques Mission de pilotage institutionnel confiée par la DGOS
Missions principales : Piloter les projets de recherche développés par les HCL et de suivre l’ensemble des activités de recherche qui se déroulent aux HCL. Mission de gestion :
Négocier, rédiger et assurer le suivi financier des contrats de recherche impliquant des équipes HCL Gérer les appels à projets de recherche externes (PHRC, STIC, …) ou internes à l’institution. Gérer les conventions dans le cadre des essais cliniques promus par des industriels et des organismes externes. Gérer l’ensemble des formalités administratives liées au rôle des HCL comme promoteur de recherche biomédicale, notamment les relations avec les autorités compétentes (ANSM, CPP). Assurer les différentes obligations dévolues au promoteur au cours du déroulement des études : monitoring, pharmacovigilance… Apporter une expertise juridique pour l’ensemble des questions de recherche. Promouvoir des innovations technologiques
Cellule Innovation (pilotée par la DRCI) , accompagne la diffusion d’innovations technologiques, notamment via des études qui aspirent à évaluer si ce sont également des innovations cliniques et efficientes : Veille technologique et mise en relation des acteurs de la recherche HCL avec des industriels du DM pour développer des actions de partenariat Accompagnement des praticiens dans l’élaboration des protocoles d’évaluation médico-économique des dispositifs médicaux et l’évaluation des stratégies diagnostiques ou thérapeutiques innovantes.
Mission politique : Faire des propositions en matière de politique de recherche en lien avec la Commission Médicale d’Établissement Assurer le suivi des relations avec l’ensemble des partenaires de la recherche : université, organismes de recherche, Ministère de la Santé, Ministère de la Recherche, industriels…
Spécifique aux CHU : Conseil de Surveillance Direction générale Directoire Organes représentatifs et consultatifs (commission médicale d’établissement, etc.)
Le Moign Raymond Directeur général
Bernard J.-P. GD adjoint
Voir page suivante
Hospices Civils de Lyon, département de la recherche clinique et de l'innovation - Organigramme Le pilote des projets de recherche des Hospices Civils de Lyon
54
Hospices Civils de Lyon, département de la recherche clinique et de l'innovation - Modèle économique Le pilote des projets de recherche des Hospices Civils de Lyon
55
Activités
Dispositifs Médicaux Recherche de financement pour les études de Dispositifs
Médicaux innovants en phase de diffusion Aide à la décision de référencement des Dispositifs Médicaux
innovants aux HCL
Propositions de service
[PS1] : Prise en charge et traitement des patients [PS2] : Programmes de recherche collaborative en santé
Bénéficiaires
Ressources
Plateforme de recherche de transfert en oncologie
(PRTO) : Nanostring Centres de Ressources Biologiques (CRB)
Partenaires
I-CARE
Soutenir les entreprises et les acteurs de l'écosystème santé en AuRA
I-Care - Description L’intermédiateur entre les usagers des technologies de santé et ceux qui les conçoivent et les développent
57
http://i-carecluster.org/
Contacts
1901 à but non lucratif. Périmètre : Lyon > St-Etienne > Grenoble >
Clermont-Ferrand Tutelles : Aucune Spécialités : Santé Date de création : 2011 Budget de fonctionnement : 400 k€ Sources de financement : Région, métropoles,
DIRECCTE, ARS…
Données clésGouvernance
Description
Historique : Initié par la Région Auvergne Rhône-Alpes en 2008 pour soutenir les entreprises et acteurs de l'écosystème santé du territoire régional, le cluster i-Care anime, accompagne et valorise les « innovateurs » (entreprises, entrepreneurs, acteurs de santé) engagés dans la conception de nouvelles solutions en santé (prévention, sanitaire et autonomie). Depuis son lancement en 2011, il contribue à apporter à ses membres un accompagnement dans leurs démarches d'innovation en santé, facilite la compréhension des enjeux réglementaires ou normatifs et renforce la valorisation d’entreprises à l'international notamment par la présence sur des salons ou événements. Jusqu’en 2017, I-Care joue pleinement son rôle d’intermédiation (« go between ») entre ceux qui conçoivent et développent les technologies du domaine de la santé et ceux qui les utilisent. Il se focalise alors sur la recherche de partenaires, d’adhérents, de technologies et de porteurs de projets. Mais le cluster constate que nombre de technologies promues ont du mal à être déployées sur le terrain, soit parce que les usages n’ont pas été intégrés/réfléchis lors des phases de conception et de développement, soit parce que les technologies en question nécessitent des transformations organisationnelles auxquelles certains professionnels de la santé (entreprises, praticiens) et patients ont du mal à se soumettre. Convaincu que les usages, l’expérience utilisateur et de manière plus large les sciences humaines et sociales doivent innerver le développement de nouvelles technologies médicales tout au long du processus d’innovation, le Cluster I-Care inaugure en Février 2019 son « Living Lab Santé » pour renforcer ses offres d’accompagnement selon des démarches proches du Design Thinking et de l’UXDesign (label ENoLL), ce qui représente un facteur de différenciation fort dans l’écosystème. Ce changement de cap doit se matérialiser en 2020 en intégrant plus d’usagers au conseil d’administration (collège Système Santé) et par une collaboration plus importante avec le CLARA.
Missions principales : Soutenir les entreprises et acteurs de l'écosystème santé du territoire régional, en animant, accompagnant et valorisant les « innovateurs » engagés dans la conception de nouvelles solutions en santé (technologies et usages). Contribuer à apporter à ses membres un accompagnement dans leurs démarches d'innovation en santé, faciliter la compréhension des enjeux réglementaires ou normatifs et renforcer la valorisation d’entreprises à l'international notamment
par la présence sur des salons ou événements. Focaliser son action sur trois segments du développement d’une solution en santé, déclinés en autant de propositions de services :
1. Emergence : pour l’émergence de projets en cherchant le décloisonnement des secteurs de la santé 2. LAB : pour l’accompagnement à l’expérimentation de nouvelles solutions dans l’écosystème régional de la santé 3. Valorisation : pour la valorisation et/ou l’essaimage d’innovations impactant durablement le système de santé.
S’appuie sur des démarches portées ou guidées par les usages et le terrain grâce à son « Living Lab Santé » (label ENoLL) Plus que de se focaliser sur des technologies, le Cluster s’attachera à initier ou soutenir des logiques de parcours ou des trajectoires de santé, comme par exemple le développement de la médecine ambulatoire, les préventions actives de la
santé, le maintien à domicile ou encore le « bien vieillir » (focalisation sur les aspects Sciences Humaines et Sociales)
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Hugues Benoit-Cattin Vice-Président INSA Lyon - Creatis
Avri Kirchhoffer Chargée de communication
Gérald Comtet Manager
Membres invités DIRECCTE AuRA, Région AuRA, ARS AuRA
Collège Système Santé GCS SISRA, CHU Grenoble, Calydial
Collège Enseignement INSA Lyon-Creatis/DISP, IFROSS, Ecole des Mines de St-Etienne-CIS
--------
EQUIPE OPERATIONNELLE --------
I-Care - Modèle économique L’intermédiateur entre les usagers des technologies de santé et ceux qui les conçoivent et les développent
58
Activités
Days Participation à des évènements extérieurs : MEDICA (Düsseldorf) Participation à la structuration de la filière santé en AuRA :
Health2care (financement CE 2014-2015 et coordonnée par
la région AuRA) : favorise la coopération intersectorielle dans
le domaine de la santé personnalisée et l’interdisciplinarité
autour de nouvelles chaines de valeur en AuRA Pilotage de la pépinière d’innovations du programme PASCALINE
dans le cadre de l'appel à projet national Territoire de Soins
Numérique (TSN) : 3 projets retenus (Projets Adel Patients,
Corinne et Papillon)
Propositions de service [PS1] Emergence : Favoriser l'émergence d'idées nouvelles en
décloisonnant les domaines de la santé : Ateliers créatifs Evènements (hackathons, workshops…) Partenariats (Conférences, forums…)
[PS2] Valorisation : Promouvoir les solutions innovantes en santé dans les écosystèmes nationaux et internationaux. Identification des canaux de communication Accès aux salons des réseaux de partenaires Promotion de la dynamique régionale
[PS3] LAB : Accompagner des projets dans les phases de déploiement Conseil et mise en réseau (panel d’utilisateurs, site pilote…) Mesure d’impact Réflexion sur la pérennité du modèle économique
Bénéficiaires [PS1] à [PS3] : les adhérents sont privilégiés, mais les non-adhérents
peuvent également bénéficier des prestation