etude sur la gestion des déchets solides ménagers de ... ?· introduction la gestion des...

Download Etude sur la gestion des déchets solides ménagers de ... ?· Introduction La gestion des déchets…

Post on 29-Jul-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • LORIEAU Christophe Tropical Service

    ISEME Fontenay Le Comte Cabinet dtude et dappui

    au dveloppement

    Dakar / Sngal

    Rapport dactivit prsent lpreuve professionnelle de soutenance

    du DEES Techniques de lEnvironnement

    Anne 2007-2008

    Etude sur la gestion

    des dchets solides mnagers

    de Ziguinchor

    1

  • Remerciements

    Je tiens remercier tout dabord Mr Ismal Diallo de mavoir accueilli au sein de son bureau

    dtude en dveloppement ainsi que toute lquipe de Tropis pour son accueil chaleureux.

    Je souhaite les remercier de leur disponibilit, de leur gentillesse et de mavoir fourni toutes

    les informations ncessaires llaboration de ce rapport de stage.

    Je dsire galement adresser une immense reconnaissance toutes les personnes rencontres

    lors dentretien pour llaboration de ce projet.

    Je remercie aussi lassociation un davoir contribu au bon droulement de mon sjour au Sngal.

    2

  • Introduction

    La gestion des dchets mnagers solides est un dfi majeur pour les municipalits

    sngalaises. Elles rencontrent des difficults importantes pour assumer correctement ce

    service dont elles sont responsables.

    Elles sont confrontes une forte croissance de la population, mal matrise, une volution

    des modes de consommation qui se traduit par une augmentation des volumes des dchets

    dans un contexte de pnurie de moyens dun pays africain tel que le Sngal.

    Ce projet a pour but de proposer une stratgie de gestion des dchets solides Ziguinchor.

    Une tude ayant dj t ralis lanne prcdente sur la base dune enqute la population

    pour le cabinet Tropis, le premier objectif de ce projet est donc dtudier la faisabilit des

    solutions proposes axes sur llimination finale des dchets par des installations

    dincinration communautaires.

    Selon la faisabilit relle de ces propositions, la suite de ce projet consiste soit ltude de la

    mise en place de ces installations sur un quartier test soit la recherche dalternatives par la

    rencontre des diffrents acteurs impliqus dans la gestion des dchets Ziguinchor.

    Lautre objectif, en tenant compte des checs et des russites des prcdents projets initis sur

    Ziguinchor, est la recherche dun systme de prcollecte/collecte viable par participation

    communautaire ainsi que lamlioration du dispositif organisationnel de transport jusqu la

    dcharge finale pour prserver lhygine des quartiers.

    Le tri est galement un axe de recherche prioritaire en particulier les dchets organiques pour

    la ralisation de compost et les dchets plastiques.

    Par la rencontre des diffrents acteurs impliqus dans ce secteur des dchets, jai tabli un tat

    des lieux de la situation pour en dgager les problmes principaux, puis jai expos des

    propositions accompagns des contraintes de chacune.

    3

  • Sommaire

    Remerciements p.2

    Introduction p.3

    Sommaire p.4

    Partie 1 : Cadre de ltude

    1 Prsentation du Sngal1.1 Gographie et climat p.61.2 Population et ethnie p.71.3 conomie p.10

    2 Prsentation de la Casamance 2.1 Gographie et population p.102.2 Activits conomiques p.11

    3 Prsentation de Ziguinchor3.1 La commune p.123.2 La population p.123.3 Les activits conomiques p.133.4 Ziguinchor : ville rurale p.13

    4 Prsentation de la structure daccueil 4.1 Identit p.144.2 Activit p.154.3 Personnel p.15

    Partie 2 : Problmatique des dchets

    1 Le cadre lgislatif p.162 Les acteurs de la gestion des dchets p.193 La gestion des dchets Ziguinchor en quelques chiffres p.22

    Partie 3 : Mthode p.23

    Partie 4 : Difficults et enseignements des prcdents projets

    1 Etude sur la gestion des dchets solides Ziguinchor (2007) p.242 Projet de prcollecte p.253 Projet de revalorisation des dchets plastiques : l'exemple de LVIA p.27

    Partie 5 : Synthse de la rencontre des acteurs1 Les services institutionnels de Ziguinchor p.282 Lentreprise de collecte Sudnet p.293 ONG et organisme de formation p.294 Les acteurs du quartier de Kand p.305 Visite du centre de traitement des dchets du Cap Skirring p.31

    4

  • Partie 6 : tat des lieux et problmes principaux

    1 La dcharge finale p.322 La collecte p.333 La pr-collecte p.344 Les dpts transitoires p.35 5 Le tri p.356 Les dchets organiques et le compost p.367 Les dchets plastiques p.378 La TEOM p.389 Les piles p.3810 L'incinration p.39

    Partie 7 : Les propositions et leurs contraintes

    1 La dcharge finale p.402 La collecte p.413 La pr-collecte p.434 Les dpts transitoires p.445 Le tri p.446 Le compostage p.467 Le recyclage des dchets plastiques p.478 Le financement et la TEOM p.489 Les piles p.4910 L'incinration p.5011 La sensibilisation p.5012 Le comit de gestion p.51

    Partie 8 : Restitution des propositions aux acteurs du projet du quartier de Kand p.52

    Conclusion p.53Sigles p.54Bibliographie p.55Annexes p.56

    5

  • Partie 1 : Cadre de ltude

    1-Prsentation du Sngal

    1.1-Gographie et climat

    D'une superficie de 196 200 km le Sngal est un pays d'Afrique de l'Ouest dont la

    capitale est Dakar. La Gambie formant une poche ouverte sur l'ocan en plein centre du pays,

    lui donne une physionomie assez originale qui sera surtout source de problmes. Le Sngal

    possde un long littoral de prs de 500km sur l'Ocan Atlantique, qui lui permet une ouverture

    sur le monde, la fois cause de profits et de difficiles priodes. Le Sngal peut tre considr

    comme le pays marquant l'entre dans ce qui est appele l'Afrique Subsaharienne, en

    opposition l'Afrique du Nord appele aussi Maghreb. A la frontire Sud du pays se trouve, la

    Guine Bissau et la Guine Conakry, deux pays beaucoup moins dvelopps dont les

    populations migrent massivement vers le Sngal.

    Le paysage naturel est trs vari, le pays tant situ la transition entre le Sahel au

    Nord et ses paysages dsertiques, et la zone subtropicale au Sud favorisant l'apparition de

    denses forts. Le relief est peu accentu, les collines se font tout de mme de plus en plus

    frquentes et imposantes en approchant de la frontire sud.

    6

  • En ce qui concerne le climat, le Sngal se trouve dans la zone intertropicale et il y fait

    donc toujours chaud avec une dure d'ensoleillement exceptionnelle. On discerne

    annuellement 2 saisons :

    La saison sche s'tend d'Octobre Juin et tendance devenir de plus en plus longue. Elle

    est caractrise par l'absence quasi totale de prcipitation, une forte chaleur surtout dans le

    Sud (souvent plus de 40C en Casamance).

    La saison des pluies, appele aussi hivernage, s'tend de Juillet Septembre et tendance

    devenir de plus en plus violente. Elle est caractrise par des pluies peu frquentes mais trs

    intenses qui sont ressenties plus fortement en Casamance que dans le reste du pays. Elles

    permettent la survie des ptures, des rcoltes et des vergers, mais sont aussi sources de

    nombreux problmes. La saison des pluies est, en effet, marque par le paludisme et les

    inondations qui sont continuelles en bordure du fleuve Casamance, en particulier dans la ville

    de Ziguinchor, lieu de ce projet.

    La connaissance de ces conditions climatiques et de leurs rpartitions annuelles est

    primordiale dans le cadre de la ralisation d'un projet de dveloppement. En effet, nombre de

    projets se ralisent au cours de la saison sche, priode plus favorable au travail de bureaux

    d'tudes trangers et la construction d'amnagement. Le problme est que ces tudes, ne

    prennent alors pas en compte la variation de situation climatique et que les amnagements

    alors construits ne la supportent pas et sont souvent mis hors d'usage par son effet.

    1.2-Population et ethnies

    Le Sngal est un petit pays africain peupl de seulement 11 millions d'habitants. Sa

    croissance dmographique tant de 2,8%, on peut en dduire que 250 000 personnes viennent

    chaque anne augmenter cette population. L'agglomration de Dakar, la capitale sngalaise

    est riche de 2,5 millions d'habitants et reprsente 25% de la population totale. Ce chiffre, dj

    trs lev, est, de plus, en constante augmentation, car la capitale est pour beaucoup de

    provinciaux, la solution tous les problmes et la seule alternative une migration

    europenne. La vie Dakar est pourtant beaucoup plus chre et beaucoup plus impersonnelle

    que dans le reste du pays. Les villes secondaires du Sngal sont, Kaolack et This avec

    7

  • chacune 275 000 habitants, puis Ziguinchor en Casamance avec 200 000 habitants environ.

    Notons que malgr les diffrentes vagues d'exode rural, 55% de la population vit dans les

    villages o les vergers et les diffrentes cultures permettent de vivre paisiblement.

    Population totale 11 millionsPopulation de de 15ans 44 %

    Population citadine 45 %Population rurale 55 %

    Croissance dmographique 2,8 %Taux de natalit 36,3

    Taux de mortalit 10,9 Taux de mortalit infantile 57,6 Esprance de vie actuelle 58 ans

    Densit de population 45 habitants / kmIndice de fcondit 7 enfants / femme

    Indicateur de dveloppement humain (IDH) 0,326Rang l'IDH 160e (sur 175)

    (Source : internet)

    Le Sngal, peru en France comme un des pays les plus dvelopps d'Afrique, ne l'est

    pas en profondeur en ce qui concerne la vie de la population. En effet, l'esprance de vie

    moyenne n'est que de 58 ans et le taux de mortalit infantile reste trs lev. Le PIB par

Recommended

View more >