epu eczema atopique bats

of 82/82
DERMATITE ATOPIQUE DERMATITE ATOPIQUE Esther CARMI Esther CARMI Dermatologue Dermatologue

Post on 27-Jun-2015

131 views

Category:

Documents

4 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

DERMATITE ATOPIQUEEsther CARMI Dermatologue

EPIDEMIOLOGIE1950 2% 1960 6% 1970 10 % 1980 17 % 1990 24 %

3000 enfants de 7 ans en Europe du Nord. Larsen et al. JAAD, 1996, 34, 760-4

EPIDEMIOLOGIEInfluence de l'environnement sur le gnotype urbanisation des populations diminution des stimulus infectieux naturels du fait de l'hygine accrue et des vaccinations mode de vie occidental : moins ventil => exposition aux atopnes d'intrieur, tabagisme passif, introduction prcoce des trophallergnes. niveau socio-conomique lev

PREDISPOSITION FAMILIALERisque de transmission lenfant : 1 Parent atopique : 20 40 % 2 Parents atopiques : 75 80 % 10 % aucun ATCD familial

Maladie polygnique Chromosomes 11q13, 5q31-33, 17, 14q11-2, 6q, 16p11.2-11.1

TERRAIN

Atopie personnel : nourrisson > 3 mois Atopique familial : 90 % des cas Asthme, Rhinite allergique, Eczma

CLINIQUE

0-2 ans : Face + eczma nummulaire > 2 ans : Plis de flexion Lichnification Adulte : Papules de prurigo

DA 0-2 ans

DA 0-2 ans

< 2 ans :

Eczma nummulaire

> 2 ans :Eczma lichnifi

LICHENIFICATION

Adulte : Prurigo

Lichenification

Prurigo

DA adulte

DA adulte

CLINIQUEQQ ge : le matre mot est le

Zones bastions

Dos des mains Plis rtro auriculaires Pourtour des lvres

Zones Bastions

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

ICHTYOSE

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Hyperlinarit palmaire

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Kratose pilaire

Kratose pilaire

Kratose pilaire

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Chilite chronique

Langue scrotale

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Eczma des mains

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Eczma du mamelon

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Dartres achromiants

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Particularit de la peau noire

SIGNES CLINIQUES

Xerose

- Ichtyose vulgaire associe dans 2 6 % - Hyperlinarit palmaire - Kratose pilaire

Chilite +/- langue scrotale Dermatite des mains Eczma des mamelons Pityriasis Alba = Dartre achromiant Eczma prifolliculaire Altration fonctionnelle du tgument : - Pleur faciale

- Dermographisme blanc - Crises de sudation trs intense

Signes oculaires- Pli de DENNIE-MORGAN - Pigmentation pri-orbitaire - Conjonctivite rcidivante granuleuse - Kratocne exceptionnel - Cataracte sous capsulaire antrieure bilat 16 % ? ( DA grave )

Carmi E, Defossez-Tribout C, Ganry O, Cene S, Tramier B, Milazzo S, Lok C. Ocular complications of atopic dermatitis in children. Acta Derm Venereol. 2006;86(6):515-7.

25.4% : signes pri-orbitaires 1 Cataracte nuclaire 11 Conjonctivites papillofolliculaires bnignes, 1 Conjonctivite purulente bactrienne 1 Blpharite chronique 1 Amblyopie. La svrit de la DA non corrl latteinte ophtalmo Latteinte ophtalmologique dans la DA est rare

Pigmentation pri-orbitaire

Pli de Dennie- Morgan

Atteinte priorbitaire + pleur faciale

Particularit de ladolescent

Head and Neck Dermatitis

Head and Neck Dermatitis

Enduit blanc farineux

Head and neck dermatitis

COMPLICATIONS

Infections La DA fait le lit de linfection et contrario linfection aggrave la DA.

Staphylocoque dor HSV = Pustulose de Kaposi-Juliusberg => Zovirax IV VZV=> Pousse de DA + Pousse due larrt des dermocorticodes Molluscum contagiosum et verrues vulgaires

Retard staturo pondral et psychique Ide reue fausse; Ne peut pas se produire avec une thrapeutique adapte

Syndrome de Kaposi - Juliusberg

Syndrome de Kaposi - Juliusberg

COMPLICATIONS

Portage de Staphylocoque dor 90 % de faon intermittente 70 % de faon permanente En peau saine et lse Portage manuel et narinaire

Utilisation dantiseptique ou de topique ATB controverse

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL

Dermite sborrhique Eczma associ des dficits immunitaires infections profondes = Granulomatose chronique, SCID Wiscott-Aldrich Syndrome hyperIgE = Buckley Autres: Syndrome de Shwachman, dficit en Tuftsin..

Maladie rare associ un eczma

Gnodermatose :Syndrome de Netherton, Dysplasieectodermique, Ichtyose Autosomique Dominante Mtabolique : Carence en histidine - Histidinmie Phnylctonurie, Maladie de Hurler, Amylodose Gntiques :Trisomie 21, Syndrome de Dubowitz

DIAGNOSTIC DIFFERENTIELDiagnostic diffrentiel

Dermite Sborrhque > 3 mois Squames grasses

Eczma+Dficit Immunitaire

Maladies rares

Infections profondes

Wiscott-Aldrich

Syndrome hyper IgE =Syndrome de Buckley

Gnodermatoses Ntherton Trisomie 21 Syndrome de Dubowitz

Granulomatose chronique Hypogamma li l'X SCID

Mtaboliques Histidinmie Phnylctonurie

HISTOLOGIENon Spcifique Spongiose, Vsicules dexocytose

PARADOXE DE LATOPIEEczma = Hypersensibilit de type IV Rle des Ig E ?Forte affinit des Rcepteurs pour les IgE des cell. de Langerhans des atopiques + + + Rcepteur des cell. de Langerhans fixe les IgE => Internalisation des antignes => Production de cytokines et de chimiokines => Eczma

EXAMEN BIOLOGIQUE- Tx IgE lev (non Spe : parasitose, lymphome pidermotrope-20% des atopiques ont des IgE normales) - IgE Spcifique = RAST : Utilit contestable Dermatophagodes pteronyssinnus

PHYSIOPATHOLOGIEIg ELymphoB Dermatite Atopique Il 4, 13 Il 5, 10 Diffrenciation et Maturation des Eosinophiles

Th1

Th2

PHYSIOPATHOLOGIEHyper Ractivit des stimulus de lenvironnement Pntration accrue dantigne par voie transcutane : Staph, pneumallergne, mtaux

PHYSIOPATHOLOGIE

Dermocorticodes AntihistaminiqueInhibiteurs des cytokines (CTC, CSA,Tacrolimus, Ascomycin)

Rgulation des gnes de

linflammation

Peu d effet- Non Spcifique Etude en cours sur les inhibiteurs de slectifs de la NO et des tryptases mastocytaires Inhibitions des cytokines inflammatoires

Anticorps bloquants Stimulation Th1

Projet de recherche clinique ; Ac anti Il4, 5,13 Il 12

Traitement

Actualit et contre verse en 2008 Allaitement

? Complment alimentaire ? Tacrolimus ?

Traitement

Allaitement

Allaitement

Allaitement maternel et maladies allergiques : tude de cohorte de nourrissons ds la naissance. : Kull I, Wickman M, Lilja G, Nordvall SL, Pershagen G. Department of Environmental Health, Stockholm County Council, Stockholm, Sweden. dans Arch Dis Child 2002 Dec ;87(6):478-81

Allaitement

Elle montre quun allaitement maternel exclusif dun minimum de 4 mois est suffisant pour tre protecteur jusqu lge de 2 ans, Il en est de mme pour un allaitement mixte dune dure minimale de 6 mois. Etudes montraient surtout une absence deffet protecteur long terme, lvaluation se pratiquant aprs lge de 3 ans.

Traitement

Lactobacillus

ProbiotiquesLeffet des probiotiques sur la dermatite atopique se limite-t-il aux enfants sensibiliss aux aliments ? : D. Sistek*, R. Kelly*, K. Wickens*, T. Stanley, P. Fitzharris and J. Crane* Docteur Jean Andris " HEALTH & FOOD " numro 85, Novembre Dcembre 2007

Trs grande htrognit des rsultats. Sans doute l'explication de cette htrognit rside-t-elle dans plusieurs problmes, outre la spcificit des espces testes. Il ne faut pas oublier, en effet, que l'asthme et les autres affections allergiques reposent souvent sur un terrain gntiquement favorable

Traitement

Tacrolimus

Tacrolimus

Oui, Mais pas en traitement dattaque Sensation de cuisson Efficacit insuffisante lors des pousse Epargneur de CTC en entretien

T ACRO L IMUST.sukubaensis

Macrolides

Immunosuppresseur

TRAITEMENTducation des parents Le ttt ne parviendra pas faire gurir. Le ttt nest pas dangereux et est indispensable +++. volution par pousse entrecoup de rmissions. La DA est une manifestation particulire dun terrain particulier : latopie.

TRAITEMENTducation des parents

Bain ou douche tide Savon doux surgras Massage quotidien 20 min/j

(L.Schachner et al. Pharmacology and Therapeutics 1998;5:390-395)

CONSEILS PRATIQUESChambre coucher frache, sans tabac. Housse anti-acarien : efficacit probante. Soleil et sport : pas de restriction spcifique. Augmenter les applications d'mollients par temps sec et froid. Vacciner normalement, en peau non atteinte. Vtements en Coton ou lin, amples, peu chauds.

CONSEILS PRATIQUES

Contrler l'humidit par une ventilation efficace. viter les tapis et les moquettes dans les chambres Dpoussirer l'ponge humide. Passer l'aspirateur avec un filtre adquat 1fois/sem sur le sol et les meubles tapissiers. Pulvrisation Acardust. viter les peluches dans le berceau et le lit, sauf modles anticacariens lavables. Lavages des draps 55 tous les 10 jours.

Housses en Gore Tex ou quivalent.

TRAITEMENTDermocorticodes dilus dans des prparations ! ! La pntration cutane est-elle divise par le mme coefficient que la dilution ? Les effets secondaires et la corticodpendance ont-ils disparu ? Les dermocorticodes de mme classe (test de vasoconstriction) sont-ils vraiment quivalents ?

TRAITEMENT chez l'enfant

Rle immunosuppresseur : Dermocorticodes Tacrolimus ou FK 506service) (tude phase III en cours dans le

Ascomycine

Rle barrire : mollient (250ml/sem 2 ans) Adjuvants : Antihistaminique peu efficace, Asschant (Cytlium, Fluorescine aqueuse)

CI : Corticothrapie gnrale, UVA ou UVB, CSA...

Etude des habitudes de prescription au cours de la dermatite atopiqueAssociation des Dermatologues Picards

Objectif de ltude

Objectif primaire : Evaluation des modalits pratiques de la prise en charge de la DA

DISCUSSION

Pas de consensus Aucune pratique superposable sur un faible chantillon alors que chacun est persuad de faire au mieux pour son patient Notre pratique a-t-elle une importance ? La bonne technique est-elle lune delle ? Une autre ? Comment la mettre au point et lvaluer ?

Admis :de crme

Une phalangette pourune surface grande comme

une paume de main

TRAITEMENT DE LA DA

Toilette avec savon surgras / jour Dermocorticodes Pendant les pousses diprosone ou nerisone Tous les jours jusqu disparition de leczma

Emolient adapt la DA

Changement pr viter accoutumance Pas dempltre - noisette

Traitement de la DA

Relais en cas de rcidive frquente par Protopic 0.1 %

0.03 % peu efficace mme sur le visage 0.1 % insuffisamment efficace dans les DA svres en traitement dattaque Ordonnance dexception Controverse : a lheure actuelle pas plus deffet carcinogne que dans la population gnrale mais consommation +++ => mise en garde FDA !!!! Depuis innocent

Merci encore pour votre coute Vous tes convis linauguration du cabinet le 21 Mars ds 19h00