ÉPIDÉMIOLOGIE, DÉPISTAGE & PRÉVENTION DES CANCERS Dr Caroline ALLARD – ADOC 18

Download ÉPIDÉMIOLOGIE, DÉPISTAGE & PRÉVENTION DES CANCERS Dr Caroline ALLARD – ADOC 18

Post on 03-Apr-2015

106 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<ul><li> Page 1 </li> <li> PIDMIOLOGIE, DPISTAGE &amp; PRVENTION DES CANCERS Dr Caroline ALLARD ADOC 18 </li> <li> Page 2 </li> <li> EPIDEMIOLOGIE INCIDENCE MORTALIT METHODOLOGIE </li> <li> Page 3 </li> <li> INCIDENCE Lincidence est - le nombre de nouveaux cas - par unit de temps - dans une population Lincidence du cancer en France : - En 2005 : 319 380 cas - En 2010 : 357 700 cas (estimation) </li> <li> Page 4 </li> <li> MORTALIT La mortalit est - le nombre de dcs - par unit de temps - dans une population La mortalit par cancer en France : - En 2005 : 145 762 dcs - En 2010 : 146 000 dcs (estimation) </li> <li> Page 5 </li> <li> Le certificat de dcs mortalit Insee CpiDc-Inserm CONFIDENTIALIT </li> <li> Page 6 </li> <li> 27 Registres dpartementaux incidence </li> <li> Page 7 </li> <li> Incidence des 10 cancers les plus frquents en 2005 Total 320000 cas - Hommes 185000 cas - Femmes 135000 </li> <li> Page 8 </li> <li> Mortalit des 10 cancers les plus frquents en 2005 Total 145000 cas Hommes 86000 cas Femmes 59000 cas </li> <li> Page 9 </li> <li> Hommes : Mortalit / cancer en 2005 86000 cancers en 2005 </li> <li> Page 10 </li> <li> Femmes : Mortalit / cancer en 2005 59000 cancers en 2005 </li> <li> Page 11 </li> <li> volution du taux dincidence des cancers entre 1980 et 2005 hommes femmes PROSTATE De 26 121 # Taux X 5 SEIN De 57 101 # Taux X 2 COLORECTAL Stabilisation POUMON Hommes = baisse de 1.5 depuis 2000 Femmes = de 3.6 12.6 Soit augmentation X 3.5 VADs-Estomac-oesophage Diminution depuis 1985 </li> <li> Page 12 </li> <li> volution du taux de mortalit par cancer entre 1980 et 2005 Taux pour 100.000 PROSTATE Baisse depuis 1990 SEIN Baisse depuis 1995 COLORECTAL Diminution depuis 1980 POUMON Hommes = Baisse depuis 1995 Femmes = augmentation depuis 1980 et acclration dps 2000 VADs-sophage-estomac Diminution depuis 1980 </li> <li> Page 13 </li> <li> volution de lincidence et de la mortalit par cancer entre 1980 et 2005 198019851990199520002005 </li> <li> Page 14 </li> <li> Augmentation de lincidence des cancers en France entre 1980 et 2005 De 168850 319380 cas : augmentation de 90% </li> <li> Page 15 </li> <li> Divergence incidence / mortalit </li> <li> Page 16 </li> <li> SURVIE des patients atteints de cancer en France Survie moyenne 5 ans de 52 % variant en fonction de : - sexe - ge - localisation Parmi les nouveaux cas de 2005, 120000 guriront de leur cancer </li> <li> Page 17 </li> <li> TRS GRANDE VARIABILIT DE SURVIE 95% 5% </li> <li> Page 18 </li> <li> Incidence des cancers de lenfant (0-14 ans) en France priode 2000-2006 = 28.6% = 23.5% =11.7% Nombres de nouveaux cas = 1708 </li> <li> Page 19 </li> <li> Mortalit par cancers de lenfant (0-14 ans) en France priode 2000-2006 309 dcs = 7.6% de la mortalit infantile 1% &lt; 1an 21% &gt; 1 an aprs les accidents (32%) Survie globale 5 ans est de 75 % 38% 21% 7% </li> <li> Page 20 </li> <li> Incidence et mortalit par cancer de ladolescent (15-19 ans) en 2005 Peu frquents 765 cas de cancer : - Hodgkin (21%) - leucmies (12%) - thyrode (9%) - LMNH (9%) - leucmies (8%) - SNC (7%) Mortalit =107 ; leucmies et SNC (45%) </li> <li> Page 21 </li> <li> Cancer vs Maladies cardiovasculaires </li> <li> Page 22 </li> <li> Mortalit 2008 / Cancer vs Maladies cardiovasculaires Hommes : premire cause de mortalit (34% vs 25%) Femmes : deuxime cause de mortalit (25% vs 30%) Hommes et femmes : premire cause de mortalit dans la population gnrale (29.6% vs 27.5%). </li> <li> Page 23 </li> <li> AU TOTAL Le cancer est un rel problme de sant publique TRAITEMENTS PERFORMANTS RLE MAJEUR DE LA PRVENTION </li> <li> Page 24 </li> <li> TEMPS DIFFUSION DU CANCER PRIMAIRE SECONDAIRE TERTIAIRE </li> <li> Page 25 </li> <li> TABAC En 2010, la principale cause de dcs lie au cancer dans le monde et en France Nombre de dcs par cancer lis au tabac en 2006 : 37000 80% des cancers du poumon Mais aussi VADs, sophage, estomac, foie et pancras, cavit nasale et sinus, rein et vessie, col de lutrus, LMC et mme colorectal, ovaire et sein !!! Surtout les hommes mais les femmes sont en progression </li> <li> Page 26 </li> <li> TABAC Risque relatif de cancer du poumon chez le fumeur / non fumeur : - hommes : 23.9 - femmes : 8.7 Effet de la dure de consommation, de la dose et de lge dinitiation Campagnes de lutte contre le tabac (prix, Evin) efficaces temporairement </li> <li> Page 27 </li> <li> ALCOOL Associs aux cancers des VADS, sophage, foie, colorectal et sein. Nombre de dcs par cancer lis lalcool : 9400 en 2006. Augmentation linaire avec la dose Potentialise les effets du tabac ! </li> <li> Page 28 </li> <li> Alimentation, activit sportive Alcool obsit, surpoids Viande rouge charcuterie sel Fruits Lgumes Activit physique Fibres sophage pancras Colorectal sein Endomtre rein Colorectal Estomac Bouche Pharynx Larynx sophage Estomac Poumon Colorectal </li> <li> Page 29 </li> <li> Agents infectieux Hlicobacter pylori et cancer de lestomac HPV : Human Papilloma Virus et cancer du col de lutrus vaccin VHB et VHC et hpatocarcinome vaccin Hep B </li> <li> Page 30 </li> <li> Environnement Ondes lectromagntiques : prudence ! Ultraviolets naturels ou artificiels : attention dans lenfance ! Radon : risque de cancer pulmonaire </li> <li> Page 31 </li> <li> Cancers professionnels 11000 et 23000 nouveaux cas par an Connaissance incomplte des facteurs de risque, du degr dexposition et cas sous estims Amiante et msothliome : 80% Silice, amiante, radon et cancer du poumon Bois, nickel et chrome dans les cancers nasosinusiens </li> <li> Page 32 </li> <li> FACTEURS DE RISQUE ON NE PEUT PAS AGIR SUR TOUS LES FACTEURS DE RISQUES DANS 50% DES CANCERS AUCUN FACTEUR DE RISQUE NEST IDENTIFIE </li> <li> Page 33 </li> <li> LE DPISTAGE RECHERCHE DUNE LSION PRCANCREUSE OU DUN CANCER CHEZ UNE PERSONNE ASYMPTOMATIQUE </li> <li> Page 34 </li> <li> TEMPS DIFFUSION DU CANCER GURISON POTENTIELLE DIAGNOSTIC DEPISTAGE TRAITEMENT... </li> <li> Page 35 </li> <li> Critres de mise en uvre dun dpistage (OMS) Pertinence : Problme important de sant publique (incidence, mortalit) volution naturelle de la pathologie doit tre connue Un stade latent identifiable doit exister Test de dpistage de qualit (sensibilit, spcificit) Test de dpistage acceptable pour la population Existence de traitements efficaces Bnfice en terme de cot Bnfice en terme de sant publique : mortalit Continuit : rptition du processus de dtection </li> <li> Page 36 </li> <li> Qualit dun test de dpistage Sensibilit Spcificit VPP VPN Faux positifs Faux ngatifs M+M- T+ T- A B CD A+B C+D A+CB+DTOTAL </li> <li> Page 37 </li> <li> CANCER DU SEIN 50000 cas par an, 11200 dcs en 2005 premier cancer chez la femme en terme dincidence et de mortalit ge moyen du diagnostic vers 61 ans, maximal 65 ans Cancer de bon pronostic Taux de survie 5 ans = 85% </li> <li> Page 38 </li> <li> Facteurs de risque spcifiques Antcdents familiaux Premires rgles prcoces (avant 12 ans) Mnopause tardive (aprs 55 ans) Femmes sans enfant, ou premire grossesse aprs 30 ans THS de la mnopause prolong &gt; 10 ans </li> <li> Page 39 </li> <li> CANCER DU SEIN MAMMOGRAPHIE tous les 2 ANS chez les femmes de 50 A 74 ANS </li> <li> Page 40 </li> <li> CANCER DU SEIN </li> <li> Page 41 </li> <li> micro-calcifications </li> <li> Page 42 </li> <li> CANCER DU SEIN </li> <li> Page 43 </li> <li> CANCER COLORECTAL 3me cancer en terme dincidence 37500 nouveaux cas par an dont 53 % chez lhomme et 16000 dcs/an 95% des cas aprs 50 ans ge moyen du diagnostic : 70 ans Diminution de lincidence et de la mortalit depuis 2005 : amlioration des traitements et le dpistage </li> <li> Page 44 </li> <li> CANCER COLORECTAL et le dpistage Importance dune dtection prcoce - Survie 5 ans localis = 90.8% - Survie envahissement ganglionnaire = 69.5% - Survie avec mtastases = 11.3% 80% des cancers se dveloppent sur un polype = lsion prcancreuse </li> <li> Page 45 </li> <li> CANCER COLORECTAL 3 niveaux de dpistage Risque trs lev de cancer : Polypose adnomateuse familiale ou HNPCC COLOSCOPIE Risque lev de cancer : antcdents familiaux de cancer ou personnel de polypes COLOSCOPIE Risque moyen de cancer DPISTAGE ORGANIS DU CCR </li> <li> Page 46 </li> <li> CANCER COLORECTAL Test Hemoccult II Tous les 2 ans De 50 74 ans </li> <li> Page 47 </li> <li> LE DEPISTAGE ORGANISE </li> <li> Page 48 </li> <li> COLOSCOPIE </li> <li> Page 49 </li> <li> CANCER COLORECTAL ADENOME PRECANCEREUX CANCER </li> <li> Page 50 </li> <li> Polypectomie (1) </li> <li> Page 51 </li> <li> Polypectomie (2) </li> <li> Page 52 </li> <li> Polypectomie (3) </li> <li> Page 53 </li> <li> Polypectomie (4) </li> <li> Page 54 </li> <li> CANCER DU COL DE LUTERUS 12 me rang des cancers fminins pour lincidence 13 me rang pour la mortalit ge moyen du diagnostic = 53 ans ge mdian au dcs = 64 ans Passage ncessaire par des lsions prcancreuses (CIN) qui peuvent rgresser (30 50%) Cancer de pronostic intermdiaire : 70% 5 ans Mise en place dun dpistage depuis les annes 1960 </li> <li> Page 55 </li> <li> CANCER DU COL DE LUTERUS FROTTIS CERVICO VAGINAL tous les 3 ans de 25 65 ans </li> <li> Page 56 </li> <li> CANCER DU COL DE LUTERUS ASPECT NORMAL LSION PRCANCREUSE CANCER </li> <li> Page 57 </li> <li> CANCER DE LA PROSTATE 62000 cas en 2005, estims 71500 en 2010 = 1er cancer chez lhomme Incidence en forte augmentation : impact du vieillissement et du dpistage 9200 dcs en 2005, estims 8790 en 2010 ge moyen du diagnostic 71 ans Cancer de bon pronostic : survie 5 ans 80% Amlioration des thrapeutiques plus que leffet du dpistage </li> <li> Page 58 </li> <li> CANCER DE LA PROSTATE Dosage du PSA +/- biopsie transrectales Limite PSA &gt; 4 ng/ml VPP 30%, 70% de biopsies inutiles Recommandations depuis septembre 2009 dun test tous les ans ou 3 ans de 55 69 ans et avant si facteurs de risque Dpistage individuel uniquement : libre choix clair du patient </li> <li> Page 59 </li> <li> CANCER DU POUMON 36000 nouveaux cas en 2005, 75 % chez lhomme et 26000 dcs. Diminution chez lhomme et augmentation chez la femme ge moyen du diagnostic : 65 ans Pronostic sombre : survie 5 ans = 14% Pas de test de dpistage efficace Importance de la prvention des facteurs de risque : TABAC !!!! </li> <li> Page 60 </li> <li> RLE DU SOIGNANT DANS LA PRVENTION DES CANCERS Prvention des facteurs de risque Des patients convaincus de lutilit du dpistage mais connaissances confuses sur les modalits Angoisse +++ Je vais bien, ce nest pas pour moi Rle incitatif du professionnel </li> </ul>