dermatite atopique physiopathologie clinique

of 59/59
Dermatite Atopique Physiopathologie – Clinique Dr Catherine Braeken Dermatologue - chef de service CHR Namur

Post on 25-Nov-2021

1 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Présentation PowerPointPrédisposition héréditaire polygénique
• Gènes lié à la barrière épidermique (filagrine) : augmentation perte en eau et de la pénétration des allergènes, irritants, microorganismes …
• Gènes liés à la réponse immunitaire (innée et acquise)
Dermatite atopique : physiopathologie
1. Prurit
2. Eczéma de topographie et de morphologie typiques en fonction de l’âge de l’enfant
3. Antécédents familiaux d’atopie au 1er degré (asthme- dermatite-rhinite)
4. Antécédents personnels d’atopie
5. Xérose cutanée (signe + tardif)
+ critères associés
8
pliant
9
nummulaire
Lésions légèrement enflammées, légèrement rouges Après application/en relais du traitement cortisoné Endroit où l’eczéma revient fréquemment pour éviter la récidive:
- Visage et corps: Immunomodulateurs topiques: Protopic, Elidel Savon sans savon/ doux/ surgras/ huile de bain/ huile de douche Crème/Baume hydratant d’office 1x/jour de la tête au pied !
=> Education thérapeutique
Feux vert:
Une hygiène correcte avec un agent nettoyant doux pour limiter produits irritants
Utilisation huile de bain et de douche, savons surgras ou pains dermatologiques
Toilette indispensable mais en douceur (éviter le stress…)
Le bains si bonnes conditions: – Quotidien ou tous les deux jours – Courte durée ( 5 à 10 min ) – Température à 35-36° – Interdiction des bains mousse et des gels douche parfumés – Huile/surgras de bain hypoallergénique – Hydratation après sortie bain – Le calcaire de l’eau assèche si durée trop longue du bain
4
Date
Emollients:
Xérose = 1er element fondamental
Il faut donc graisser la peau tous les jours pour restaurer la barrie re, y compris en dehors des pousse es inflammatoires
Composition simple avec des ingrédients non toxiques et non allergisants
Eviter les crèmes qui contiennent des composants protéiques alimentaires tels que l’huile d’amandes, les huiles à base d’arachide, de soja, d’Argan, de germes de blé, d’avoine…
Risque d’induction d’allergies alimentaires et de contact
Quelques cas de choc anaphylactiques décrits
5
Date
l’enfant tolère le mieux
6
Date
• Rapide, efficace et bien toléré
• Application 1x par jour le soir jusqu’à disparition des lésions !
- Si < 5 j d’application : stopper directement les applications du jour
au lendemain
Exemple: 1x/j le soir pendant 7-10-15 jours
1x/2j le soir pendant 7-10-15 jours
1x/3j le soir pendant 7-10-15 jours
• Dpdt de l’âge, la localisation des lésions, de l’étendue et le type des
lésions
7
Date
Faibles: à éviter vu risques d’allergies • Hydrocortisone : Pannocort®, Cremicort®
Modérés à puissants: à conseiller • Butyrate de clobétasone: Eumovate®
• Acéponate de méthylprednisolone: Advantan®
• Furoate de mométhasone: Elocom®
Très puissants: corticoïdes à proscrire chez l’enfant • Dipropionate de bétaméthasone: Diprosone®, Diprolène®
• Propionate de clobétasol: Dermovate®
« Crème »: zones suintantes , aux plis et aux grandes surfaces cutanées
« Lotion »: zones pileuses, aux plis, peu utilisées chez l’enfant
• 1 seule application par jour suffisante !
• Quantité: 1 unité phalangette distale
couvre une surface de 2 mains
• Le wet wrapping : corticothérapie locale associée à une méthode de double
bandage (une couche de bande humidifiée, une couche de bande sèche)
9
Date
Corticophobie
• Peur des dermocorticoïdes (médecins, pharmaciens et des patients)
– Basée sur ES de corticothérapie per os et non des DC en application cutané !
…. Effet rebond, atrophie cutané, ostéoporose,…
– Peur de “mal” appliquer les crèmes
– Peur du risque de “dépendance et d’accoutumance”
– Sentiment de perte d’activité (tachyphylaxie)
– Croyance non fondées, mal ou non exprimées
Précautions particulières:
=> Mauvaise utilisation des DC et surtout des DC puissants halogénés:
responsable des ES décrits dans la littérature
Nécessité d’une éducation thérapeutique globale
10
Date
(Elidel ou Protopic)
• Application 2x par jour (matin et soir) jusqu’à disparition des lésions
puis 1x/j puis d’office 2x/semaine en traitement d’entretien
=> Diminue la probabilité que l’eczéma ne revienne
=> Normal: “picotement/ brûlûres acceptable” 2-3 premières applications
=> Si picotements/pleurs ++: enlever la crème avec gant de toilette + eau puis appliquer 1 seule fois du feux rouge puis ré-essayer le feux orange le lendemain
• Pas d’atrophie cutané
• A privilégier par rapport aux DC pour certaines zones: paupières et zone péri- orbitaire, tête et cou, zone péri-buccale, zones génitales et plis
• A privilégier par rapport aux DC en cas de:
- Nécessité de traitement topique à long terme dans les DA légères à modérées
- Nécessité d’épargne cortisoné cutané
11
Date
Prurit = Douleur
• Conséquences :
- sommeil
- apparence
12
Date
• AntiH1 ?
Inefficaces dans le prurit de la DA Sauf effet PLACEBO ( 30-70 % dans le prurit )
SEDATIF
+
14
Date
- Froid
- Salive
- Produits chimiques: chlore des piscines, détergents, fumées,…
- Eau calcaire
Conseils piscine
quand on ne s’en sort plus !
Le patient a une DA modérée à sévère et
étendue
et/ou
Des mesures d’éducation thérapeutique
ont-elles été données?
(ROV)
Dermite de contact ou irritative
Erythrodermie (psoriasis, Ds)
17
Date
Mycophénolate
mofétyl
puis décroissance sur 1
AD-DC
2 1. Noda S, Krueger JG, Guttman E. J Allergy Clin Immunol 2015;135:324–336.
Environmental factors/allergens
Antigen presentation
IL-13 production
IL-4 IL-13
TSLP
CCL17
TSLP
Th17
Th2
Th22
IL-17
LC
Date
Dupilumab
3
Date
Indications
• traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte et de l’adolescent âgé de 12 ans et plus qui nécessitent un traitement systémique
• traitement de fond additionnel de l’asthme sévère
associé à une inflammation de type 2, caractérisée par des éosinophiles sanguins élevés et/ou une fraction de monoxyde d'azote expiré élevée, chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus qui sont insuffisamment contrôlés par des corticostéroïdes inhalés à dose élevée associés à un autre traitement de fond de l’asthme
6
Date
• Score EASI>21,1 ou SCORAD min 50
• Echelle prurit NRS >3 (0-10)
• Ciclosporine
– Réponse insuffisante-intolérance-C/i
• Infections helminthiques
– Traiter avant
guérison avec le R/
• Hyperéosinophilie
9
Date
Date
Pédiatrie?
• Adolescents 12-17 ans: approuvé en Europe (EMA), pas encore de demande de remboursement
• <60kg: seringues de 200mg
>60kg: seringues de 300mg
• Enfants: études en cours
• Tralokinumab (Leo-pharma) – Anti-IL13
– Etude phase 2 adultes terminée, phase 3 en cours
– Efficacité sur le prurit rapide (63% en 12 semaines)+ amélioration EASI
14
Date
• Ustekinumab (Janssen) – Anti IL12-23
• Baricitinib (Lilly) – JAK (1/2)-inhibitors
– E2: IVRS-nasopharyngite-folliculites
20
– Nucala®
23
topiques de la calcineurine
• Possible overlap avec ciclosporine
semaines
25