dermatite atopique erythème fessieraplf2013.com/marrakech2014/1 - da erytheme fessier... · 2015....

of 58/58
Dermatite atopique Erythème fessier Mahé Emmanuel Service de Dermatologie Hôpital d’Argenteuil [email protected]

Post on 05-Feb-2021

3 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Dermatite atopiqueErythème fessier

    Mahé Emmanuel

    Service de Dermatologie

    Hôpital d’Argenteuil

    [email protected]

  • Plan

    • Dermatite atopiqueo A partir de cas cliniques

    • Erythème fessiero Généralités

    o 3 érythèmes qui me « tiennent à cœur »

  • Dermatite atopiqueà partir de cas cliniques

    • Formes cliniques / diagnostics différentiels

    • Bilan allergologique ? Oui/non

    • Traitement / conseils

  • La plaque d’eczéma

    o Érythème

    o Squameux

    o Devenant vésiculeux / exsudatif

    o Mal limité

    o Prurigineux

  • La plaque d’eczéma

    o Érythème

    o Squameux

    o Devenant vésiculeux / exsudatif DA

    o Mal limité

    o Prurigineux

  • Eczéma de contact

    Un eczéma ?

    Dermatite atopique

    DA « classique » Eczéma nummulaire

    Eczéma folliculaire DA érythrodermique

  • Gale +/- DA

  • Le visage typique de la DA

  • Le visage typique de la DA

  • Le visage typique de la DA

  • Le visage typique de la DA

    Gale +/- DADS DA

  • Le visage typique de la DA : les yeux

  • Le visage typique de la DA : clown rouge

    A

    C

    B

    D

  • A

    C

    B

    D

    Le visage typique de la DA : clown rouge

  • Psoriasis

    Dermatite atopique EKV

    Lèpre

    A

    C

    B

    D

    Le visage typique de la DA : clown rouge

  • L’eczéma nummulaire

    A B

    C D

  • L’eczéma nummulaire

    A B

    C D

    DA Gale

    Dermatophytie Psoriasis

  • Danger : gale sur DA

  • Danger : gale sur DA

  • Des lésions pathognomoniques : ouf !!!!

  • Des lésions pathognomoniques : ouf !!!!

    Psoriasis

  • Eléments clés du diagnostic

    PRURIT

    LOCALISATION

    AGE DE DEBUT

    ANTECEDENTS FAMILAUX

  • Dermatite atopiqueà partir de cas cliniques

    • Bilan allergologique ? Oui/non

    • Traitement / conseils

  • Youssef, 4 mois

    • Souffre de prurit depuis 2 mois

    • Les émollients sont sans effet

    • Il est toujours allaité

    • Une exploration allergologique retrouve une …

    « allergie aux protéines de porc »

  • Problématique

    • Parents musulmans !!!

    • Allaitement exclusif !!!

    • Explications données :

    « Transfert de protéines de porc

    par le lait maternel »

    DISCUSSION OUVERTE ….

  • Allergies et dermatite atopique

    Noa, 4 mois.

    La Maman :

    « Noa se gratte depuis 2

    mois, j’ai vu 2 pédiatres,

    1 dermatologue

    et … 1 allergologue,

    … j’ai changé 4 fois de lait

    et lui donne actuellement

    du lait de soja »

    http://audreymoi.a.u.pic.centerblog.net/8w5the2t.jpg

  • La dermatite atopique

    • N’est pas une maladie allergique

    • Composantes :o Génétique

    o Trouble de la perméabilité cutanée

    o Hypersensibilité à l’environnement

    • « Aucune » indication à :o Changement de lait

    o Culpabilité maternelle / allaitement

    o Bilan allergologique

  • Dermatite atopique et allergologie

    1) DA et eczéma de contact

    • La fréquence est plus élevée

    dans la DA

    • Il faut l’évoquer devant o une localisation inhabituelle

    o et/ou une persistance

    o voire une aggravation

    malgré un traitement bien

    conduit.

  • Dermatite atopique et allergologie

    2) Signification des tests allergologiques

    • Un test positif indique seulement que l’enfant est sensibilisé à

    un allergène, sans preuve que l’exposition allergénique

    déclenche ou entretient les symptômes

    • Quels que soient les résultats des investigations

    allergologiques, ils doivent toujours être confrontés à l’histoire

    clinique

    • Exemple : ce n’est pas parce que certains allergologues me

    donnent de l’eczéma que je suis allergique aux allergologues

  • Dermatite atopique et allergologie

    1) Etre certain du diagnostic

    2) Poser l’indication à une évaluation allergologique

    3) Tests adaptés

    4) Confrontation allergo-clinique

    5) Quelle intervention ?

    6) Analyse de l’effet de l’intervention

  • Comment traiter

    la DA ?• Hugo, 4 mois

    • Noël, Cs aux Urgences

    pédiatriques de Bordeaux

    • Pas de ttt, car pas de

    dermatologue !!!

    • Arrive aux urgences de

    Neuilly où est hospitalisé

  • Que faites-vous?

    • Vous incitez les parents à porter plainte contre les urgences de Bordeaux ?

    • Corticoïdes oraux, 7 jours

    • LOCAPRED, prudemment

    • LOCATOP, 1 / jour

    • DERMOVAL, 2 / jour

    • Bilan allergologique en urgence ?

  • Prise en charge

    • Corticoïdes locaux

    • Emollients

    • Anti-H1

    • (Tacrolimus)

    • Éducation / éducation thérapeutique

    • Traitement d’entretien = éviter les rechutes

  • Dermocorticoïdes• Traiter la corticophobie : Maroc ???

    • DC fort ou très fort

    • Galénique adaptée

    • 1 / jour

    • « jusqu’à disparition complète des lésions »

    + Reprendre dès les 1ers signes de rechute

    • Pas de décroissance

    • Préciser le nombre de tubes + réévaluer

    • Prescrire un seul produit ++++++

    • Pas de place pour la corticothérapie générale

  • Emollients

    • TOUJOURS

    • Lors des poussées (en alternance avec DC)

    • En prévention en dehors

    • Choisir l’émollient avec les parents

    • Sur peau légèrement humide +

    • Sans limites +++++

    • Eviter les huiles « artisanales » : olive, argan, ….

    Anti-H1

    • Sédatifs +++

  • Educations

    • Savon surgras / syndet

    • Vêtements en coton

    • Eviter les assouplissants (lessive ?)

    • Éviter excès thermiques : chambre, bain

    • Humidifier la chambre

    • Éviter les nids à poussières (peluches, …) + aérer

    • Eviter les animaux à poil dans la chambre

    • Expliquer la maladie (poussées …)

    • Eviter le contact avec le tabac

    • Aucun intérêt : modifications alimentaires, matelas/housses

    anti-acariens, traitement de l’eau …

  • Traitement d’entretien

    = éviter les rechutes

    • Hygiène

    • Emollients

    • Traitement précoce des rechutes

    • Corticoïdes / tacrolimus au long cours

  • Argenteuil

  • Erythème fessier

    Généralités / conduite pratique

    3 érythèmes qui me « tiennent à cœur »

  • Généralités

    • 60% des nourrissons

    • le plus souvent bénin + transitoires

    • souvent le témoin d'une fragilisation de la peau

    o macération : urines

    o irritation : urines et selles

    o Surinfection : candida, bactéries

    • suspecter une étiologie inhabituelle devant :

    o chronicité

    o extension à distance

    o tableau dermatologique complexe

    o anomalies extra-dermatologiques

  • Erythème fessier des convexités Dermite d’irritationDermite de contactEcthyma gangréneuxGranulome glutéalDermatose bulleuses auto-immunesGale

    Erythème fessier des plisPsoriasisMacérationCandidose

    Erythèmes associés à des maladies généralesHistiocytose langerhansienneCarences en zincInfections staphylococciquesAutres : syphilis congénitale, maladie de Crohn, …

  • Carence en Zinc « Eczémoriasis »

    « Dermite péri-orale » DIGAL

  • Gale SSSS

    Psoriasis Anite streptococcique

  • Gale

  • SSSS

  • Principes de prise en charge• Objectifs

    o traiter la surinfection

    o éviter la macération et l'irritation

    • Grands principes

    o réduire l'humidité locale o éviter les traumatismes

    • Moyens à mettre en œuvreo Toilette du siège après chaque change o avec de l'eau, un gel sans savon ou un savon surgraso Sécher les fesses lors de chaque toilette (idéal : « laisser les fesses à l'air »)

    o Traitement des surinfections : imidazolés, ciclopiroxolamineo Utilisation de couches absorbantes, de taille adaptée à l’enfant

    • Eviter les produits favorisant la macération ou l'irritationo talco antiseptiques et détergentso crèmes parfumées, ...

    • Possibilité d'utiliser des produits protecteurs (ex : pâtes à l'oxyde de zinc)

    • Eviter l’éosine• Contre-indication formelle des corticoïdes sous la couche

  • Psoriasis• Quand l’évoquer ?

    o Erythème sec, « résistant aux traitements »

    o Non douloureux

    o Limite bien nette

    o Autres signes de psoriasis :

    • Lésions à distance

    • Pso inversé

    • Psoriasis familial

    • Pas de prurit / pas de douleur

    • Traitemento Émollients

    o Eviter les corticoïdes

    o +/- anti-fongiques

  • • 2 tableaux majeurs

    o Femme allaitante• Pseudo-acrodermatite entéropathique

    o Enfant sevré• Acrodermatite entéropathique

    • Physiopathologie : mal connueo Carence en zinc du LAITo Enfant naturellement carencéo Réserve de zinc : 3ème trimestre de grossesse

    • Facteurs de risque :o Prématuritéo Garçono Stress néonatal (infection, …)o Enfant potelé

    Carence en zinc

  • Carence en zinc

    • Diagnostic :o Enfant allaité exclusivement

    o 2-3 mois

    o Dermite bi-focale

    o « collerette périphérique »

    o Autres signes :• Enfant grognon

    • Cheveux ternes

    • Constipation

    • Traitement :o Zinc

    o Diversification

  • J0 J4 ttt

  • Anite streptococcique

    • Pourquoi le dermatologue ?

    • Infection streptococcique psoriasis en gouttes

  • Diagnostic• Diagnostic

    o Streptotest

    o Examen bactériologique

    • Confirme le diagnostic

    • Élimine « anite staphylococcique »

    • Antibiogramme

    • Traitemento Antibiothérapie : beta-lactamine / macrolides

    o 3-4 semaines

    o Confirmer guérison

    • Traitement du psoriasis en gouttes o Émollients

    o Photothérapie chez les plus grands

  • Pause