comment lhomme contrôle sa reproduction ? theme 3a feminin masculin

Download Comment lHomme contrôle sa reproduction ? THEME 3A FEMININ MASCULIN

If you can't read please download the document

Post on 03-Apr-2015

104 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Comment lHomme contrle sa reproduction ? THEME 3A FEMININ MASCULIN
  • Page 2
  • LHomme est capable dagir sur sa reproduction avec la contraception et la procration mdicalement assiste (PMA). CHAPITRE 11 MATRISE DE LA REPRODUCTION
  • Page 3
  • I / LA CONTRACEPTION Elle vise empcher la reproduction tout en maintenant une activit sexuelle normale.
  • Page 4
  • Quelles sont les diffrentes mthodes contraceptives ?
  • Page 5
  • A / LA PILULE CONTRACEPTIVE
  • Page 6
  • Les diffrents types de pilules contraceptives
  • Page 7
  • Comment agissent-elles ? Les pilules contraceptives contiennent des strognes et/ou des progestatifs de synthse.
  • Page 8
  • Les pilules combines : strogne et progestrone
  • Page 9
  • Exploiter le document suivant pour prciser les effets des pilules contraceptives combines ?
  • Page 10
  • Page 11
  • Sous pilule contraceptive combine les concentrations des diffrentes hormones prsentes naturellement dans le sang dune femme sont relativement constantes et gales celles du dbut dun cycle normal.
  • Page 12
  • Les pilules contraceptives combines suppriment le pic de FSH et de LH responsable de lovulation ainsi que les variations cycliques des hormones ovriennes.
  • Page 13
  • Comment expliquer ces observations ?
  • Page 14
  • Dosage du progestatif de synthse
  • Page 15
  • Aux doses utilises les pilules contraceptives de 1 re, 2 nde, 3 me et 4 me gnration exercent un rtrocontrle ngatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire. Labsence du pic de LH et de FSH bloque lovulation.
  • Page 16
  • Les pilules combines agissent aussi : sur la muqueuse utrine (endomtre) en la rendant moins apte la nidation de lembryon, et sur la glaire cervicale en la rendant moins permable aux spermatozodes
  • Page 17
  • Triple action des pilules stroprogestatives.
  • Page 18
  • Les micropilules : progestrone sans strogne
  • Page 19
  • Elles agissent surtout au niveau utrin (endomtre atrophi et glaire cervicale en permanence impermable aux spermatozodes). Elles ne bloquent pas toujours lovulation.
  • Page 20
  • SANS AVEC ASPECT DE LA GLAIRE CERVICALE
  • Page 21
  • B / LES PATCHS ET LES IMPLANTS
  • Page 22
  • Les patchs et les implants dlivrent, comme la pilule contraceptive, des stroprogestatifs de synthse. Les patchs sont changer toutes les semaines et les implants durent environ 3 ans.
  • Page 23
  • La pilule, les patchs et les implants prsentent des effets indsirables.
  • Page 24
  • C / LE STERILET
  • Page 25
  • Il est mis en place dans lutrus pour une dure de 3 5 ans.
  • Page 26
  • Strilet en place dans lutrus. Cest un dispositif intra-utrin (DIU).
  • Page 27
  • Il empche limplantation de lembryon dans la muqueuse utrine. Il contient en outre un progestatif ou du cuivre qui inactive les spermatozodes.
  • Page 28
  • D / LE PRESERVATIF Masculin Fminin
  • Page 29
  • Il constitue une barrire impermable aux spermatozodes et aux agents infectieux. C'est le seul moyen de contraception qui protge aussi des infections sexuellement transmissibles (IST).
  • Page 30
  • La cape cervicale et le diaphragme constituent une barrire aux spermatozodes mais pas aux agents infectieux.
  • Page 31
  • E / LA PILULE DU LENDEMAIN
  • Page 32
  • Si un rapport sexuel non protg a lieu sans mthode contraceptive (oubli, incidents, etc.), la fcondation est possible.
  • Page 33
  • La pilule du lendemain permet dempcher la poursuite dune ventuelle grossesse non dsire.
  • Page 34
  • Action de la pilule du lendemain : interprter les rsultats suivants.
  • Page 35
  • Taux moyens de LH mesur chez 6 femmes traites par du lvonorgestrel.
  • Page 36
  • Le lvonorgestrel inhibe la production de LH (pas de pic de LH) ce qui bloque lovulation.
  • Page 37
  • Dans le cas dun rapport non protg en priode post-ovulatoire le lvonorgestrel doit agir un autre niveau.
  • Page 38
  • Pour connatre son action sur les hormones ovariennes interprter les rsultats suivants. strognes et progestrone sont limins dans les urines sous forme de glucuronides (estrone glucuronide et pregnanediol glucuronide, respectivement). Les mesures urinaires de ces mtabolites permet d'valuer les taux plasmatiques de ces hormones ovariennes.
  • Page 39
  • Taux moyens d'Estrone glucuronide (A) et de Pregnanediol glucuronide (B) dans les urines de 6 femmes traites par du lvonorgestrel.
  • Page 40
  • Le lvonorgestrel ne modifie donc pas les taux sanguins d'strognes et de progestrone.
  • Page 41
  • Page 42
  • Son efficacit diminue rapidement aprs le rapport sexuel (58 % entre 48 et 72 H ).
  • Page 43
  • F / LIVG (Interruption Volontaire de Grossesse)
  • Page 44
  • En France, l'interruption volontaire de grossesse (IVG) peut tre pratique jusqu' la fin de la 12e semaine de grossesse (soit 14 semaines aprs le dbut des dernires rgles).
  • Page 45
  • Cependant, pour des raisons mdicales, l'IVG mdicamenteuse n'est possible jusqu' la 5e semaine de grossesse, au del l'IVG doit tre ralise chirurgicalement.
  • Page 46
  • Quest-ce qui caractrise la grossesse au niveau hormonal ?
  • Page 47
  • Page 48
  • La grossesse se caractrise par un taux de progestrone trs lev.
  • Page 49
  • La progestrone permet le maintien de la muqueuse utrine et inhibe les contraction du muscle utrin ce qui permet le bon droulement de la grossesse.
  • Page 50
  • LIVG mdicamenteuse se ralise avec une substance chimique le RU-486 qui est un analogue structural de la progestrone.
  • Page 51
  • Comment agit le RU-486 ?
  • Page 52
  • Le RU-486 se fixe sur les rcepteurs de la progestrone mais ne les active pas. Quelle va tre la consquence de linactivation de la progestrone ?
  • Page 53
  • La muqueuse utrine ne se maintient pas, les rgles se produisent ce qui entrane lexpulsion de lembryon environ 3 jours aprs la prise.
  • Page 54
  • II / LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA) Certains couples sont striles. Quelles sont les causes dinfertilit et quelles solutions mdicales peut-on leur apporter ?
  • Page 55
  • Les causes dinfertilit du couple sont varies.
  • Page 56
  • A / INFERTILITE FEMININE Linjection dun produit radio-opaque dans les voies gnitales permet de vrifier leur conformation.
  • Page 57
  • Quobserve-ton sur ce document ?
  • Page 58
  • Lobstruction des trompes est une des causes de linfertilit fminine.
  • Page 59
  • Autres causes de linfertilit fminine : troubles de lovulation (cause la plus frquente)
  • Page 60
  • lendomtriose : du tissu utrin (muqueuse utrine) se dveloppe en dehors de l'utrus. Les lsions endomtriales peuvent bloquer les trompes de Fallope ou gner la fonction ovulatoire
  • Page 61
  • Les anomalies du col de l'utrus : les problmes anatomiques, les infections du col et la qualit de la glaire cervicale.
  • Page 62
  • B / INFERTILITE MASCULINE
  • Page 63
  • Quobserve-t-on sur ce document ?.
  • Page 64
  • Les spermatozodes peuvent prsenter des malformations (tratospermie).
  • Page 65
  • Quelle consquence peut avoir la tratospermie ?
  • Page 66
  • Les spermatozodes malforms ne pourront pas se dplacer correctement et atteindre lovocyte dans la partie suprieure des trompes.
  • Page 67
  • Autres causes de linfertilit masculine : loligospermie : nombre insuffisant de spermatozodes. Leur mortalit tant trs leve dans les voies gnitales fminines (99% meurent dans le vagin) il faut suffisamment de spermatozodes (300 400 millions) pour que quelques uns arrivent en haut des trompes.
  • Page 68
  • les obstruction anatomiques : le passage des spermatozodes est rendu difficile dans le canal dfrent de lhomme.
  • Page 69
  • les maladies infectieuses : environ 25% des hommes ayant contract les oreillons aprs leur pubert deviennent infertiles.
  • Page 70
  • C / LES SOLUTIONS MEDICALES A LINFERTILITE Des solutions, plus ou moins complexes en fonction de la cause de la strilit, peuvent tre apportes.
  • Page 71
  • Aprs centrifugation du sperme, cest le culot qui contient les spermatozodes les plus mobiles. C'est lui qui sera ensuite insmin. Linsmination artificielle
  • Page 72
  • La fcondation in vitro

Recommended

View more >